Partenaires





Index
Inscription
Rechercher
Membre
Connexion
Déconnexion
Votre Profil
Boîte de MP
Groupe

















+ Perso' Prédéf'
+ Batailles Navales
+ Conquête d'îles
+ Tales of Beginning
+ Haut-Fait

Nouveaux arrivants : +10PP/RP
Nous recherchons de vils pirates ou d'idéalistes révolutionnaires pour faire face
à l'imposante marine !
(Note : si vous voulez jouer un marine, n'hésitez pas non plus!)

+ Click here

Partagez | 
 

 [FB] La vie, c'est un parcours, nous changeons, nous évoluons ! PV Seui N. Koman | Shinsu Miyake

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Pirate
Pirate
avatar



Clint X. Gerald
Messages : 255
Age : 25
Métier : Capitaine

Fiche du marin
PP : 400
PH : 400
Grade : Capitaine Pirate
MessageSujet: [FB] La vie, c'est un parcours, nous changeons, nous évoluons ! PV Seui N. Koman | Shinsu Miyake   Jeu 4 Juil - 14:49




PV Seui N. Koman & Shinsu Miyake



Prince of Persia !


La vie en mers est une chose fabuleuse, les légers embruns des eaux environnantes, les caresses souples et légères d’un vent frais s’infiltrant par la fente d’une fenêtre entre ouverte. Alors qu’il était couché dans sa baignoire de magma au fin fond des méandres de L’Arche, le Capitaine Clint X. Gerald dormait profondément. La chaleur ambiante de la salle privée du Capitaine du navire était suffocante, seul cet homme à la vue de ses capacités physiques était capable de supporter un tel calvaire. La pièce sans aucune lumière artificielle disons, était éclairée uniquement grâce à la lumière rougeoyante du magma en train de craquer et de couler dans une immense baignoire faîte d’une matière parfaitement résistantes aux chaleurs extrêmes. Alors que les lueurs rougeâtres dansaient sur les murs sombres de la salle, des cris et des exclamations filtraient de l’extérieur jusqu’à parvenir aux oreilles du Seigneur des Cendres qui ouvrit un lentement un œil puis l’autre. Doucement, son esprit émergea et les bruit extérieurs se mêlaient aux craquements du magma dans lequel il baignait allègrement. Sans précipitation, il se leva et sortit de sa gangue de lave. Alors nue, la lave perlant le long de ses muscles, il porta la main à ses vêtements, les enfila et se fit rapidement une petite toilette faciale. Maintenant prêt, il se dirigea vers la porte qu’il empoigna, ouvrit, passa puis referma. Debout en face d’un long couloir aux murs de bois sombre sur lesquelles se reflétaient les pâles vaguelettes de lumières des éclairages posés aux murs, le Ashbringer marcha en direction du pont supérieur, pont duquel semblait parvenir le bruit qui était responsable de son réveil. Alors qu’il parcourait le couloir, le bruit lui parvenait de plus en plus nettement et il semblait être en réalité des cris de femme et des exclamations masculines. A une heure si matinale, qui cela pouvait-il bien être ? Arrivé en face de la porte menant au pont supérieur, il entrouvrit la porte et en plus des cris qui devinrent parfaitement distincts, la lumière douçâtre et suave d’un léger levé de soleil vînt lui pénétrer la rétine, la cornée, le …., la ….. enfin l’œil quoi. La lumière encore pâle du jour montrait le bout de son nez et déjà, on hurlait sur le pont. Afin de me voir ce dont il s’agissait, Clint s’avança et s’adossa à la rambarde démarquant la limite entre le pont supérieur et le vide donnant sur le pont inférieur. En contrebas,  il aperçue la source du bruit responsable de son réveil. Il s’agissait du médecin de l’équipage Kenshiro, également son Lieutenant, qui courrait après la chirurgienne, Kotomi. Cette dernière semblait le fuir et lui, les bras tendus vers elle, il semblait se confondre en excuses, encore une fois il avait du dire une chose qui n’allait pas. Sur la droite, Ryohei, bras droit de Clint et Shinsu, le navigateur du navire s’entrainait ensemble en tant qu’utilisateurs de lames. De l’autre côté du navire, Obby faisait de la musculation. Quant au Seigneur des Cendres, observant la scène en hauteur, il interpella un oiseau facteur passant par-là, lui paya ce qu’il lui devait pour obtenir le journal et tandis qu’il se mit à le lire, il s’alluma une cigarette qu’il alluma en l’appuyant sur le bout de son index, à la manière d’un allume cigare (le truc qui est rouge quand on appuie dessus dans nos voitures ^^).

Tandis qu’il se passait les news des Blues en revu, il lâchait de larges voluptés de fumée par le nez, la bouche et les oreilles (oui, le Magu Magu no Mi offre de drôle de capacités xD). Il ne semblait rien y avoir de particulier, hormis un article sur lui, relatant sa dernière rencontre avec son père, rencontre durant laquelle il avait tué ce dernier et détruit au passage un nouveau QG de la Marine. Alors qu’il continuait sa lecture tout en tirant sur sa cigarette, dans l’ambiance bon enfant de son vaisseau marin, il tomba soudain sur un article concernant une ville dans le désert qui serait susceptible de posséder de nombreuses ressources qui pourraient être utiles à l’équipage, que ce soit du point de vue de la nourriture, de la boisson, du bois en cas de dommages causés au navire, … Il devait absolument y aller et pour cela, il allait devoir traverser une bonne partie du désert. Il ne pouvait donc pas y aller seul, il allait devoir prendre quelqu’un avec lui pour ce périple. Du regard, il balaya les membres de son équipage, puis, il fit son choix. Il voulait en savoir un peu plus sur ce dont était capable sa nouvelle recrue, Shinsu. Il possédait le fruit tailladant, mais Clint avait envie de le voir un peu plus à l’œuvre. La clope au bec, il descendit l’escalier qui menait au pont inférieur, se dirigea vers les deux fan de lames, Ryohei et Shinsu et interpella son lieutenant.


PARDONNNN ! EXCUSE MOIIIIIIIIIIIIIIII !

Ryohei, désolé d’interrompre votre entrainement, mais je vais avoir besoin de Shinsu, on va partir vers Bliss pour récupérer des ressources, nourriture, boisson, matériel …

S’IL TE PLAIIIIIIIIIIIIIIITTTTTTTTTTTTTTTTTTTTTTTTTTT !



Alors que Shinsu semblait sur le point de dire quelque chose, Clint s’était retourné et avait écrasé face contre sol Kenshiro qui n’arrêtait pas de gueuler dans son dos.


TA GUEULE KENNNEUUUUUHHHHHH !


Alors que le corps de Ken fumait inerte la face contre le bois du navire, sans demander son avis à Shinsu, le magma-boy s’en alla en direction de l’une des embarcations prévu pour les voyages des membres de l’équipage. Il y monta suivit de Shinsu et de quelques affaires dans un sac à dos pour tenir le coup durant le voyage qui attendait les deux coéquipiers.

Alors que l’embarcation commençait doucement à prendre le large, Clint chargea son navigateur de prendre la barre et de mener le bateau à destination le plus vite possible. Durant les longues heures de traversée, le Seigneur des Cendres expliqua leur mission à son ami, plaisanta avec lui, ils burent un coup, il fuma quelques cigarettes et lorsque la nuit tomba, ils prirent la surveillance du cap et du navire à tour de rôle et lorsque le soleil se leva de nouveau annonçant une nouvelle journée, ils furent enfin en mesure d’apercevoir l’île désertique sur laquelle se trouvait leur destination, Bliss. Il ne leur fallu qu’une heure pour atteindre le rivage de sable doré. Tandis que Shinsu amarrait le bateau du mieux qu’il pouvait sur les petits pylônes de bois présents sur une espèce d’embarcadère semblant improvisé et complètement vide.


Le soleil cognait déjà fort sur les étendues désertiques leur faisant face. Jusqu’à perte de vue, il n’y avait que du sable, du sable, des cactus et …. Encore du sable. Alors que son navigateur semblait fortement affecté par la chaleur environnante, Clint lui, de par les caractéristiques de son pouvoir n’avait jamais trop chaud ni trop froid. Ne sachant pas trop dans quelle direction se trouvait la ville de Bliss, les deux compagnons décidèrent d’aller tout droit. Ils avaient des réserves de nourriture et de boisson, ils avaient donc de quoi tenir jusqu’à leur arrivée, du moins, ils l’espéraient fortement. Alors qu’ils commencèrent à marcher, ils s’aperçurent très vite que tout autour d’eux, il n’y avait absolument rien, cette île était réellement un immense désert. Sous leurs pieds, il n’y avait que du sable se moulant à chacun de leurs pas, quelques oiseaux volaient dans les cieux d’un bleu si clair qu’il aurait pu paraître blanc. Aucune trace de vent ne perçait la bulle chaude et sec qui semblait cocooner l’île entière.

Les deux membres du Noah’s Ark marchèrent durant de longues heures dans cette étendue sans fin de sable, de terre sèche, de cactus asséchés et de rochers avant de constater un chose bien difficile, à admettre, surtout dans de telles circonstances, ils étaient perdus. Ils étaient perdus et ne savaient absolument pas où aller. Ils ne voyaient rien aux alentours à part une mer sans fin de sable luisant sous le lourd soleil brûlant de l’île, jusqu’à ce que, après trois autres heures de marche dans le sable, Clint remarqua soudain ce qui semblait être ce que l’on nomme une oasis. Il voyait un gigantesque palmier et à ses pieds une source d’eau claire comme de l’eau de roche.


OOOOO PUTAIN LA CLAAAAAAAASSSSSSEEEEE ! RAMENE TES FESSES SHINSU !



Sans attendre de réponse de la part du navigateur de son équipage, le capitaine fonça en direction de là-dite oasis qui heureusement pour eux ne se révéla ne pas être un mirage, il s’agissait bien d’une oasis, pour leur plus grand bonheur, ils étaient certes perdus, mais dans leur malheur, ils avaient trouvé un point qu’ils allaient pouvoir utiliser comme camp le temps de trouver un plan pour trouver Bliss au plus vite. Tandis que Clint attaquait l’eau en plongeant directement le visage dans l’eau, Shinsu qui arrivait, héla son Capitaine pour le prévenir que le buisson de l’autre côté de la source d’eau bougeait, comme si quelqu’un d’autre était là, près à leur bondir dessus. Ne cherchant pas à comprendre quoi que ce soit, Clint sortit la tête de l’eau. Les cheveux plaqués en arrière grâce à l’eau fraiche dont il avait le visage imbibé, le lava-boy hurla dans la direction du buisson en mode Moïse :


CA VA CHIER DES BULLES SI VOUS ESSAYEZ DE NOUS PIQUER NOTRE EAU ! ALLEZ VIENS SI T’ES UN HOMME !


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité



“Invité”

MessageSujet: Re: [FB] La vie, c'est un parcours, nous changeons, nous évoluons ! PV Seui N. Koman | Shinsu Miyake   Ven 5 Juil - 12:53



«Changement d'opinion...»



Après son passage à Baterilla et avoir été promu à commandant de la marine, Seui se voyait confié à une autre mission. Baterilla avait été sauvé de toute drogue qualifié comme « dangereuse » ou « très dangereuse » grâce à Seui et son enquête qui avait marché. Sur l’île de Baterilla il y avait maintenant un plus gros contrôle de la marine et la plupart des mafieux qu’il y avait sur l’île avaient été attrapés ou s’étaient échappés sur Grand Line. En ce moment, le South Blue était la mer la plus contrôlé par la marine, il n’y avait pas le droit à l’erreur vu qu’il restait quelques sachets de drogue. Seui avait pris quelques graines de la mystérieuse plante qui donnait fruit à la drogue 94mafia15 et après avoir été analysé, c’était un mélange de deux plantes avec de noms très bizarres qui sont introuvables sur la plupart des îles de ce monde. En tout cas, la meilleure chose qui était passé était que Seui était maintenant commandant.  On lui avait confié un bateau avec une dizaine d’hommes, la plupart étaient débutants dans le métier.  Seui devait les former, pour ça, ils allaient faire un tour à l’île du karaté pour faire quelques entraînements aux hommes de corvées et aux caporals. On lui avait donné un bateau pour pour l’instant assurer le pouvoir de la marine des les mers de South Blue, ce qui lui plaisait vu qu’on lui avait laissé une grande chance de partir à Grand Line. Mais d’abord il devait faire un bon travail de ces matelots et faire sa mission sur l’île désertique de Bliss…

[Arrivé sur les plages de l'île désertique...]

Arrivé sur l’île du royaume de Bliss, Seui annonça à ses matelots qu’ils allaient devoir rester car il avait une mission. Avant de partir du bateau et aller dans l’enfer du désert de Bliss, Seui s’équipa avec une gourde d’eau, une carte, une boussole et il se mit un foulard sur la tête. Il était prêt et en voyant la tête des marines, ça ne dérangeait pas vraiment qu’il parte vu qu’ils pourraient faire tout ce qu’ils voulaient. Seui qui savait qu’il y allé avoir des problèmes, nombra le plus gradé, son ancien compagnon Travis comme « chef quand le grand chef n’est pas là ». Aucun problème de plus, Seui partit sans savoir s’il survivrait ou non vu que selon son thermomètre, il faisait quarante-deux degrés. Notre héros n’était pas vraiment habitué à la chaleur vu qu’il provenait de l’East Blue avec ses températures agréables. Mais maintenant, Seui venait d’abandonner son bateau et ses matelots, il venait de prendre conscience de la chaleur, en pisant par terre, il savait que ça n’allait pas être facile d’arriver à Bliss.


    Seui : Qu’est-ce qu’il fait chaud ! Si je pouvais ramollir la chaleur…



Le désert de Bliss, enfer pour les touristes. La chaleur faisait gouter l’eau que contenait Seui dans le corps, il transpirait. Il essayé de s’essuyer mais quelques secondes après les goutes se multipliées et le tissu utilisé pour essayer la transpiration n’était pas seulement mouillé sinon qu’il ne sentait pas la rose. Seui essayait de garder son eau mais il avait vraiment envie de boire, toutes les dix minutes vu qu’on dirait que le soleil était chaque fois plus proche de lui. Quelques heures après, sa gourde était vide. Seui n’en pouvait plus, la chaleur lui montait à la tête… Il voyait des palmiers et de l’eau… C’étaient des mirages, que des mirages, rien de vrai. Seui était désespéré, il avait besoin de boire, c’était question de vie ou de mort. Le temps était compté s’il ne buvait pas dans les prochaines trente minutes il allait tomber et il ne se lèverait pas. Mais quelle idée, aller tout seul dans ce désert… La peau de Seui était trempé de transpiration et recouverte ensuite par du sable, de toutes les fois qu’il est tombé en courant en croyant que sa vision était vrai. Le marine ne regardait que ses pieds, fatigués de marcher, il allait tenter trouver un refuge pour se reposer. Il regardait que ses pieds ou le soleil, il n’avait même pas vu que le ciel était d’un tel bleu que les perles d’un ange et que de nuages, il n’y avait pas la moindre miette.

Chaleur, sable, palmiers… Palmiers ? Ce n’était pas un mirage ! Il y avait de personnes qui se reposaient, Seui était sauvé ! Au début, Seui avait cru que c’était un autre mirage mais il s’était trompé et l’avait vu puisque il y avait du monde. Deux personnes…  Deux êtres vivants… De la compagnie pour son voyage ! Seui était positif, il ne pensait en aucun cas que c’était des bandits ou pirates de sables, même si il fallait toujours être sur ses gardes. Comme Seui était sur ses gardes, il se cacha derrière un buisson de baies sèches mais il pensait qu’il ne serait pas aperçu de moment. Erreur ! Il fut chopé par les deux hommes qui se récupéraient.


    Un des deux hommes : CA VA CHIER DES BULLES SI VOUS ESSAYEZ DE NOUS PIQUER NOTRE EAU ! ALLEZ VIENS SI T’ES UN HOMME !


    Seui : Pardonnez-moi, je suis Seui... Je vais à Bliss, je meurs de soif.


Après avoir dis cela, ils commencèrent à parler et à parler…


    Seui : Puis vos noms? Par votre aspect, vous êtes pirates, je me trompe?

À suivre ...

Hors Rôle Play : Ça ne se voit pas que je suis marine, je suis habillé normalment.

Revenir en haut Aller en bas
 

[FB] La vie, c'est un parcours, nous changeons, nous évoluons ! PV Seui N. Koman | Shinsu Miyake

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» pourquoi nous ne pouvons pas répondre au sujet
» [RESOLU] Edge 605/705 - Sur quel site Internet aller pour créer puis exporter un parcours exploitable par mon GPS
» Enregistrer un parcours.
» Simulation parcours
» Enregistrement parcours

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece Beginning :: Voguez à travers les flots :: Blue Seas :: South Blue :: Royaume de Bliss-