Partenaires





Index
Inscription
Rechercher
Membre
Connexion
Déconnexion
Votre Profil
Boîte de MP
Groupe

















+ Perso' Prédéf'
+ Batailles Navales
+ Conquête d'îles
+ Tales of Beginning
+ Haut-Fait

Nouveaux arrivants : +10PP/RP
Nous recherchons de vils pirates ou d'idéalistes révolutionnaires pour faire face
à l'imposante marine !
(Note : si vous voulez jouer un marine, n'hésitez pas non plus!)

+ Click here

Partagez | 
 

 Un voyage (presque) comme les autres [solo]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité



“Invité”

MessageSujet: Un voyage (presque) comme les autres [solo]   Sam 1 Juin - 13:00

L'ornithorynque était allongé sur le dos, il se sentait faible, très faible, il n'avait même plus la force de résister au roulis du bateau qui l'entraînait d'un côté à l'autre du pont. Ils étaient partis de la base il y avait plus d'une semaine et ne s'était pas arrêté une seule fois, résultat des courses, il n'avait pas pu acheter sa dose. Une demi-bouteille de rhume pour la semaine, la bonne blague, en une demi-heure y avait déjà plus rien. La faible petite créature bleutée regardait le ciel, il était beau le ciel tout bleu comme lui, avec plein de petits nuages blancs qui ont l'air si doux. Un roulis important et oh le plancher en bois, il est bien le plancher aussi, si on suit les noeuds de bois on peut faire un dessin.

«  RRRRRRRRR ! »


Par ce grognement la bestiole essaya de se remettre d'aplomb, rien n'allait plus, faire des petits dessins sur le plancher en suivant les taches, le manque le poussait vraiment à de drôle d'extrémité. Coup de chance, le bateau tangua de nouveau le replaçant dans sa position initiale. La semaine avait été horrible, après trois jours en mer il avait commencé à avoir des visions, cette petite fille. Elle était toujours là, elle le fixait de ses yeux mort, il était sûr qu'elle lui reprochait son décès, mais il n'y était pour rien lui il ne savait pas. Un esprit aussi développé et cartésien que le sien ne pouvait se permettre de croire au fantôme, et pourtant là, il commençais à avoir des doutes. Il roula encore plusieurs fois en grognant de déplaisir quand un membre de l'équipage lui marchais dessus par mégarde. Puis, il entendit le chant crispant et moqueur des mouettes, sa première destination approchait à grands pas. On finit par lui annoncer qu'il était temps de partir, on le saisit et on le jeta au fond d'une barque. Les soldats étaient bien contents de se débarrasser de cette chose bleue amorphe toujours dans leurs pattes au mauvais moment qui ne faisait que dormir et grogner. Notre ami ne se donna quasiment pas la peine de ramer en se laissant guider par le courant. Lorsque la coque de la barque racla le fond marin, kiki sauta a terre à la recherche d'un endroit pour calmer sa terrible soif.

Dans tous les ports de toutes les villes, il y a toujours ce bar mal famé ou ce réunissent les vieux loups de mer et les pirates en tout genre. C'est dans ce genre de bar que l'ornithorynque aimait se rendre, car on y servait souvent le meilleur alcool fort de toute la ville et après une semaine de sevrage il avait besoin de se rattraper le bougre. Il poussa la porte mal engoncé, qui lui fit entrevoir une salle sombre, au relent d'alcool et de tabac, il y avait quelques habitués au visage patibulaire qui cuvait tranquillement. L'ornithorynque inspira a plein poumon, voilà un lieu familier comme il les aimait. Il s'avança sous le regard étonné des piliers de bar, un rapide coup d'oeil permis à la bestiole de se rassurer, personne ne viendrait le déranger. Une fois assis au comptoir, il poussa un RRRRR assoiffé, qui fut suivi du regard interrogateur du barman. Kiki roula des yeux pour marquer son mécontentement, posa quelques pièces sur le comptoirs et désigna une bouteille qui semblait contenir du rhume. Suite à une onomatopée de compréhension de l'homme, on lui servit sa boisson préféré qu'il engloutie goulûment. Une douce chaleur se rependit dans son corps, il sentit la rassurante ivresse lui monter à la tête, il poussa un profond soupire de soulagement. là il était bien, mais cela ne pouvait durer, il devait faire son travail. Après avoir fini sa bouteille, il quitta la salle pour se glisser dans une ruelle sombre à l'abri des regards. Alors que personne ne regardait, le petit héros changea, il retrouva une position a quatre pattes, ses yeux enflèrent pour devenir particulièrement globuleux, il perdit ses pouces opposables. En quelques instants, kiki était passé de créature mi-humaine mi-ornithorynque a ornithorynque tout court, il poussa son petit grognement.

"Rr !"

Il sortit discrètement de la ruelle et plongea dans la foule en prenant bien soin de garder un air à la fois mignon et totalement dénudé d'intelligence. Les humains étaient tellement stupides, ils se faisaient avoir à chaque fois, ils ne se méfiaient pas de lui et à chaque fois, ça leur coûtait chère. Bon ce n'était pas tout cela mais, il se devait de trouver une embarcation suffisamment solide pour le mener à Howling North.
Revenir en haut Aller en bas

Invité



“Invité”

MessageSujet: Re: Un voyage (presque) comme les autres [solo]   Lun 3 Juin - 13:15

Voilà plusieurs heures que le pauvre kiki errait sur le port à la recherche d'un bateau à voler, il avait mal aux pattes et puis jouer les idiots ce n'était pas de tout repos, il fallait une sacrée concentration. L'ornithorynque observait un bateau a l'air prometteur, un bateau de pêche simple mais, solide avec une petite voile carré. Son propriétaire semblait l'avoir abandonné depuis plusieurs heures. Mais, il semble que le destin ait décidé qu'aujourd'hui la pauvre bête n'aurai aucune chance. Si, pour lui, la barque était une proie facile, il était lui-même devenu une proie facile. Tout du moins, c'est ce que pensait le gros chien quelques mètres derrière lui, une belle bête bien musclé qui se disait que malgré l'apparence et la couleur insolite de cette créature elle devait être comestible. Et puis s'il n'essayait pas il ne le saurait jamais, fier de son raisonnement il s'avança lentement vers le gros rat bleu en bavant et grognant abondamment. Le concepts de l'attaque surprise c'est justement de surprendre son adversaire or il semblerait que notre ami canin n'ai pas bien compris ce concept.

Kiki entendit son futur adversaire et en se retournant essaya de le faire déguerpir en répondant à ses menaces par des grognements et un intensif gonflage de poiles pour paraître plus gros. L'intimidation est la plupart du temps suffisante pour les animaux. Mais, pas pour celui la, qui se jeta gueule ouverte sur le pauvre ornithorynque qui se servit de ses pattes avant pour enrayer l'attaque et bloquer la mâchoire de l'animal avant qu'il attrape son cou, se retrouvant par la même occasion sur le dos. Évitant un coup de dents, il rentra ses pattes arrières sur son ventre avant d'asséner un puissant coup de talon au chien, l'empoisonnant. Le mammifère canin fit un bon pour s'éloigner de son adversaire quand l'horrible douleur provoquée par la piqûre se fit ressentir. Comprenant que celle-ci était provoquée par le gros castor bleu, le chien prit la fuite la queue entre les jambes en se promettant de se méfier des castors à l'avenir. Kiki poussa un cri victorieux :

« rrrrrrrr ! »

Le problème avec cette courte bagarre c'est qu'elle avait attiré l'attention sur lui, impossible de mettre la patte sur le bateau maintenant, il envisagea une solution de replis, après un autre court grognement il partit à toute vitesse sous les yeux étonné des passants qui n'avaient jamais vu une telle bête. Dans une heure ou deux ces idiots d'humain auraient oublié cette histoire et il pourrait mettre les voiles. Il se cacha donc derrière un tas de caisses vide non loin du port pour se reposer et attendre son heure. Mais, comme je vous l'ai dit plus haut, le destin était joueur ce jour la et avait décidé d'envoyer vers notre petit ami une armée de petites filles. Alors qu'il croyait somnoler à l'abri des regards, une petite enfant le repéra

« Regardez y a un drôle de petit zanimal ici !

-Ooooohhhhh, il est cro mignon et si on jouait à la dînette avec lui ?

-Ouuuuiiiii ! »

Une foule de quatre petites filles se jetèrent sur lui alors qu'il était a moitié endormi, il n'eut même pas le temps de dire ouf qu'il fut embarqué dans une prison rose bonbon entouré entouré de jouets et de poupée. Il était caressé de partout, mais il était déterminé, il ne dirait rien et le torturer ne le fera pas changer d'avis. C'est alors que l'une d'elle, robe rose, chausson rose, long cheveux bouclé, une dent manquante s'approcha de lui avec une brosse et un noeud rose à lui mettre dans les cheveux. Une expression de peur passa sur le visage de kiki, il devait fuir et vite, mais il n'avait rien sous la patte. Coup de chance, elles sont déconcentrées par une voix adulte féminine, probablement le cerveau de cette opération. Il ne fallait pas laisser passer ça, il gigota pour échapper a l'emprise des petites, dans cette situation désespéré il n'y avait plus qu'une solution. Il utilisait cette arme en dernier recourt mais, là il n'avait plus le choix. Une attaque chimique de haute précision remplie la salle d'une odeur extrêmement désagréable, ce qui eut pour effet de déconcentrer ses bourreaux suffisamment longtemps pour prendre la poudre d'escampette. Il finit par rejoindre son vieux bar miteux pour se remettre de ses émotions avec une bonne bouteille. Il lui semblait plus sage d'attendre la tombée de la nuit pour enfin mettre la main sur sa barque et continuer sa route pour mener son horrible mission a bien.

*Pourquoi ça tourne mal à chaque fois*

Se demandait le petit ornithorynque une grande choppe de Ruhr a la main au fond de son bar obscure tandis que dehors la clarté du soleil diminuait petit a petit offrant le couvert de nuit aux malfaiteur en tout genre.
Revenir en haut Aller en bas

Invité



“Invité”

MessageSujet: Re: Un voyage (presque) comme les autres [solo]   Lun 3 Juin - 22:42

Le Commandant regardait ses troupes au travail, tous de bon petits gars, il y avait Kori le pingouin de South Blue, pas très intelligent mais, sa faculté à tout régurgité lui avait plus, avoir un arsenal sous la main c'était bien pratique. L'autre à droite c'est Petrowitch, le pingouin le plus intelligent qu'il connaisse, un brin savant fou mais capable d'analyser avec précision n'importe quelles situations. Et enfin y avait le pti gars la, il se rappelait plus de son nom, enfaîte aussi loin que sa mémoire de pingouin allait il l'avait toujours appelé pti gars. Il apportait cette touche de candeur et d'innocence au groupe, un défaut que le chef essayait de changer depuis un long moment. Petrowitch venait de faire céder la serrure, la danse pouvait commencer. Par une sombre nuit éclairée par des centaines de petites étoiles, quatre formes noirs se dandinaient en direction de la poissonnerie la plus réputé de la ville.

La nuit était tombée il était temps pour notre ami de se mettre au travail, l'air frais du soir lui permis de se dégriser un peu. La ville était d'un calme plat, pas un chat à l'horizon, encore heureux pour lui, cela lui éviterai de nouvelles mésaventures avec ces félins de malheur. Pas de chat certes mais, des pingouins au détour d'une rue en direction du port. Ils furent aussi surpris les uns que les autres, une chose bleue ressemblant à un canard d'un côté et un quatuor de pingouin avec une grosse caisse de l'autre.

"Kwak ?

-RRRRRR ?"

Apparemment ils ne se comprenaient pas c’était évident, dans le doute les pingouin prirent une positon étrange rappelant vaguement une garde de karatéka en le regardant méchamment, Kiki avait l’impression de les avoir déjà vu quelque part. Alors que ses neurones tournait a plein régime il eut l'illumination grâce a la posture des volatile. Il s'agissait de la Kwak Team, des bandit recherchés pour vol et détournement de navire ainsi que de nombreuse effraction avec vole dans les poissonnerie. Il avaient même finit par recevoir une prime, certes dérisoire, de deux millions de Berry.



Alors qu'ils s'observaient en chien de fusil, le commandant comprit qu'ils avaient été démasqués quand Kori laissa tombé une sardine de la caisse. Il jabota et les quatre bestioles se jetèrent sur le ventre la caisse sur le dos avant de partir en glissant sur le ventre en direction du port. Une idée traversa l'ornithorynque au même moment, ils étaient des voleurs de bateau professionnel, ils avaient donc probablement repéré sa barque et s'apprêtaient à la voler. En voyant les pingouins glisser il sourit, lui aussi, il savait faire ça.

"Rr !" Grognât il avant de se lancer derrière ses adversaires sous sa forme animal. Une grande course s'engagea, grâce à ses pattes, Kiki put rattraper une partie de son retard mais, prenant conscience qu'ils étaient suivis ils accélérèrent. Mais, il tenait la distance et parvenait même à se rapprochait d'eux quand celui avec la cicatrice sur le bec se retourna et se mit à lui cracher des bombes dessus. Il put esquiver la première, la deuxième mais, pas totalement la troisième qui le poussa dans une rue annexe, mais rien de grave, il restait dans la course. Il récupéra son retard à embranchement suivant, ils semblaient avoir épuisé leur munition mais, le port n'était plus très loin. Ils allaient gagner quand il eut une idée fabuleuse, il se servit d'une charrette posée là comme par hasard pour simplifier le scénario comme d'un tremplin, il vola quelque temps et atterrie devant les pingouins. Une fois devant l'objet, l'agent K se rendit compte de la véracité de son raisonnement, les oiseaux polaires voulaient la barque.

Il prit rapidement sa forme hybride, ils semblaient vouloir se battre, ils l'entouraient, quatre contre un le danger était grand surtout qu'ils étaient apparemment des maîtres en art martiaux. Le commandant leva son aile, les trois autres se replièrent, ce serai un combat a la loyale, dans les règles de l'honneur. Kiki apprécia grandement le geste de ce volatil, le combat fut court après quelques échange, il comprit qu'ils étaient du même niveau, et l’ornithorynque n'avait pas de temps a perdre avec un long et fastidieux combat contre un adversaire honorable. Il fit donc appelle une ruse aussi vieille que le monde, il pointa le doigt dans une direction aléatoire, en écarquillant les yeux de peur et en poussant un grognement terrifié. Les pingouins surpris se retournèrent ce qui laissa a Kiki le temps de sauter sur le bateau et de mettre les voiles, s'il avait put rire il l'aurait fait devant le cri indigné des autres bestioles. Alors qu'il s’éloignait de l’île, il claqua la main sur son front, avec toute cette histoire il avait oublié de prendre de l'alcool. C'est sur cette terrible pensé, promesse d'une bonne semaine de sécheresse que le petit espion repris sa route en direction Howling North.
Revenir en haut Aller en bas





“Contenu sponsorisé”

MessageSujet: Re: Un voyage (presque) comme les autres [solo]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Un voyage (presque) comme les autres [solo]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» voyant adsl clignotant
» Galerie d'un être pas comme les autres ~
» Je suis pas comme les autres ... c'est ca qu'est bien !
» Peut-on offrir à quelqu'un si on gagne un voyage ou.....
» Y a comme qui dirait un probleme

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece Beginning :: Voguez à travers les flots :: Blue Seas :: North Blue :: Royaume de Luvneel-