AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Partenaires





Index
Inscription
Rechercher
Membre
Connexion
Déconnexion
Votre Profil
Boîte de MP
Groupe

















+ Perso' Prédéf'
+ Batailles Navales
+ Conquête d'îles
+ Tales of Beginning
+ Haut-Fait

Nouveaux arrivants : +10PP/RP
Nous recherchons de vils pirates ou d'idéalistes révolutionnaires pour faire face
à l'imposante marine !
(Note : si vous voulez jouer un marine, n'hésitez pas non plus!)

+ Click here

Partagez | 
 

 Drogue et plus de drogue. [PV : Safira Daishizen] [FB]

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Drogue et plus de drogue. [PV : Safira Daishizen] [FB]   Dim 30 Juin - 14:42



«Drogue et plus de drogue»



Beaucoup de choses s'étaient passées,  Seui avait mangé un fruit du démon, ce qui lui ne permettrait plus jamais de toucher l’eau de la mer entre autres choses, il avait voyagé dans les mers du nord et maintenant il se trouvait dans les mers du sud. Pour son premier jour dans ses mers plaines de monstres marins et d’eau plutôt chaude, notre héros Seui se dirigea à l’île de Baterilla. Une île connue pour son alcool, la principale drogue utilisé par les habitants tant que pour les femmes qui habitent l’île qui d’après beaucoup d’hommes ayant voyagé jusqu’à cette île qui a popularisé ces derniers mois grâce aux clubs qui se sont construits sur l’île est une île où les femmes sont faciles, voir très faciles. Le plus facile pour passer une nuit avec une d’entre elle est de lui donner quelques billets de 10 000 berrys. Une île de nuit ou plutôt une île de merde. On pourrait dire ça, car le jour rien ne marche à pars les tavernes et les bureaux de tabac. Baterilla est vraiment une île de drogués. Mais bon, notre héros se dirigeait à la ville de Baterilla. Seui était à la recherche de rencontres, c’est pour ça qu’il voyageait… `

[Il atterrit au port de Baterilla]


    Un homme : Ey toi ! Réveilles toi !


Allongé dans un hamac accroché entre deux lits superposés, Seui se réveillait en entendant la voix de son compagnon de chambre de la marine. Il avait changé de bateau grâce au capitaine qui l’avait accompagné dans les mers du nord en le proposant à ce qui est maintenant son nouveau capitaine. Seui accumulait les expériences qu’elles soient culturelles ou en combat. Il s’était battu pleins de fois et il commençait à comprendre son fruit du démon ce qui pourrait nous dire qu’elle est sa fonctionnalité principale. Il avait déjà tenté d’utiliser ses pouvoirs en combat mais les rayons qu’il projetait n’avaient aucune force. Mais bon, il retenait qu’il progressait même si c’était très peu. Il pensait quelques fois que d’un coup il allait exploser et comprendre parfaitement son pouvoir.

Bref, il était dans le pâté et il y avait un appel du capitaine pour tous. Seui se demandait bien ce qui pouvait se passer, il était trois heures du matin et il ne devrait rien à faire à pars si il y avait un intrus à bord ou quelque chose du style mais ce ne fut pas le cas. Le capitaine leur annonça que nous devions arrêter une bande de vendeur d’un nouveau type de drogue appelé d’après certains « 94mafia15 ». Drôle de nom pour une drogue mais bon, fallait en choper et arrêter les trafiquants. Bien sûr nous n’y allons pas laisser les drogués en pleine rue vu que d’après le capitaine, les réactions de cette drogue étaient très dangereuses. Seui était un peu près sur un gros truc car si cette drogue allait à Grand Line, la vente des drogues serrait très haute et nous ne pourrions pas contrôler la totalité des ventes.

Donc ils allaient sortir en ville pour s’occuper de la mission. Il y avait vingt cinq marines pour l’affaire, c’est assez pour une île comme Baterilla. Seui, lui parti avec trois autres dans les clubs pour essayer de choper les dealers mais bien sûr ils étaient habillé comme des gens normales en parlant des marines qui accompagnait Seui, notre héros. Le temps passait et ils ne trouvaient pas les trafiquants. Seui, fatigué de chercher demanda au tenancier du club quelque chose sur les drogues nouvelles qui habitent l’île. La réponse au début du tenancier fut courte, on pourrait dire qu’il ne voulait pas répondre. Mais après quelques minutes passées et certains mots de la part de Seui et le tenancier lui répondit au sujet de la drogue « 94mafia15 ».


    Le tenancier du club : Il y a une nouvelle drogue qu’on appelle HF ou 94mafia15, c’est création de l’un de mes proches dans le business des clubs. Il en produit énormément, ça se vend beaucoup cette merde vous savez monsieur. C’est fait à partir d’une plante rare qui se trouve dans les plus lointaines îles de Grand Line mais mon ami a une plantation pas loin. Bref, vous en voulez ? C’est 50 000 berrys la première dose.


Seui ressentit la peur courir dans son corps, il allait devoir tester la nouvelle et dangereuse drogue. Seui n’aimait pas s’abîmer la santé et voulait limite refuser mais il accepta pour en avoir et ainsi pouvoir l’analyser. Le tenancier du club lui donna une galette en échange de 50 000 berrys. Le gros problème c’est que le tenancier disait qu’il fallait tester la drogue ici sinon ils auraient des problèmes en quittant la salle. Seui lui dit qu’il avait été malade il n’y a pas longtemps et que c’était un cadeau pour Travis, un des marines qui était avec eux. Mais aucune excuse n’était permis, il devait manger de la galette empoisonné. Après avoir avalé, les marines commençaient à délirer et faire les débiles. Seui se touchait la langue, Travis faisait des bulles avec sa bave et les deux autres marines se mettaient les dois dans le nez.

Trente minutes après, ils se retrouvaient en dehors du club, à coté des poubelles. Il y avait pleins de drogués par terre en recherche d’autre drogue, mon dieu.  Seui appela son supérieur qui fit embarquer les drogués.

Trois heures après avoir réussi la première phase de la mission, ils partaient dormir vu que la plus part ne pouvait rien faire. Seui, à nouveau dans son hamac, il dormait, il rêvait, il ronflait.


    Seui : ZzzzzzZZZzzZZZzzzZZzZzz


À suivre ...




Dernière édition par Seui N. Koman le Mar 2 Juil - 21:38, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Safira Daishizen
Pirate
Pirate
avatar

Messages : 46
Age : 22
Métier : Musicienne et Marionnettiste

Fiche du marin
PP : 38
PH : 38
Grade : Mousse

MessageSujet: Re: Drogue et plus de drogue. [PV : Safira Daishizen] [FB]   Mar 2 Juil - 20:25


Bonbon ? C’est pas sucré ce truc !




C'était à se demander comment elle s'était retrouvée dans un endroit pareil, elle s'était arrêtée sur cette île dans l'espoir de se reposer, mais la jeune fille avait très vite compris en y mettant les pieds que ce n'était pas le genre d'île faite pour se reposer au bord d'un panier. De l'alcool, de la drogue, des drogués, des prostituées et des barres à perte de vue, mais où était-elle tombée ? Il serait absolument impossible de se reposer dans une telle île au contraire, une petite erreur et elle finirait droguée et embauchée comme prostituée, elle devra avoir l'oeil ouvert jour et nuit ! Quel enfer ! Si seulement elle pouvait repartir tout de suite pour aller sur une autre île, malheureusement ce n'était pas possible, elle avait besoin de manger et de dormir, dans un hôtel malfamé s'il le faut, mais elle ne pouvait pas repartir comme ça, la prochaine île est bien trop loin.

La jeune fille soupira longuement avant de sauter du mat du bateau où elle s'était réfugiée jusque-là et planer jusqu'au sol. Elle attrapa un vieux tissu pas trop crasseux pour s'en servir comme une cape et ainsi cacher une grande partie de son corps et surtout, pour cacher ses ailes qui attiraient beaucoup trop les regards, puis elle se dirigea vers la ville et alla acheter quelques fruits, elle mangea une pomme et rangea le reste de ses achats dans le petit sac caché sous son aile elle-même cachée sous sa cape improvisée.

Elle se dirigea ensuite vers les petites rues un peu moins fréquentées qui se trouvaient cachées entre deux bordels dans le but d'avoir un peu de tranquillité et peut-être pouvoir se reposer un peu. Elle s'assied sur un tonneau et croqua une fois de plus dans la pomme qu'elle venait d'acheter. Son tranquille repas fut malheureusement très vite interrompu par une main qui vint attraper la sienne, si on pouvait appeler cela une main, car en effet celles de la jeune fille étaient tellement crochues qu'elles faisaient plus penser à des serres qu'à des mains, sans doute était-ce cela qui avait attiré l'attention du vieil homme d'affaire et de ses sbires dont l'un tenait maintenant le bras de la jeune fille et l'autre avait enlevé sa cape. L'homme d'affaire lui fit un grand sourire sadique, cet homme avait vraiment une tête d'homme d'affaire, de mafieu même, ce qui n'était pas mieux au contraire.

- Je n'ai jamais vu de Harpie dans le coin, tu viens d'arriver sur l'île n'est-ce pas ? Ce n'est pas un très bon endroit pour les jeunes filles ici, pour t'encourager à tenir bon je vais te donner un cadeau, c'est moi qui l'ai fait, c'est des bonbons appelés » 94mafia15 », tient prend.

Il lui tendit donc des petites pilules bizarres qui n'avaient absolument pas la tête de bonbons et qui sentaient fort mauvais. Cet homme la prenait donc pour une gamine de 10 ans aussi naïve qu'un nouveau-né ? C'était de la drogue c'était évident ! Et puis c'était quoi ce nom super louche !

- Ça n'a pas une tête de bonbon votre truc, en plus ça ne sent pas bon, ça n'a pas l'air sucré, moi j'aime ce qui est sucré! Désolé monsieur mais j'en veux pas de votre truc.

Le « monsieur » en personne n'avait pas l'air d'apprécier le refus de la jeune fille et l'attrapa par les cheveux pour lui faire avaler la drogue, cette dernière ne se laissa pas faire pour autant et le mordit violemment avant de recracher le poison, malheureusement il semblerait qu'elle ait tout de même avalée un peu de substance car elle commença à voir trouble et tituba un peu...

L'homme avait maintenant un sourire narquois sur le visage, il semblait fier de lui ! Et puis quoi encore, ce n'était pas avec un tout petit peu de drogue dans le sang que cette enflure avait gagné. La harpie fut prise de colère alors elle bougea ses doigts comme si elle manipulait une marionnette, la seconde d'après l'homme se mis à bouger tout seul selon les désirs de la jeune fille, elle en faisait ce qu'elle voulait à présent. Elle l'obligea donc à prendre sa propre drogue et d'en avaler plusieurs doses d'affiler, au début il avait l'air mal, après il commençait à devenir fou, puis un vrai taré, pour enfin s'effondrer au sol, mort pour cause de sur-dose. Les deux laquais qui l'accompagnaient jusqu'ici prirent alors peur et s'enfuirent on-ne-sais-ou de panique. Elle ramassa alors le reste de drogue que le mort avait laissé derrière lui et le mis dans sa poche, cela pouvait toujours servir.

La jeune fille se sentait maintenant un peu mieux, mais peut-être en avait-elle fait un peu trop, qui sait... elle avança dans la ruelle à la recherche d'un endroit plus tranquille que le précédent, mais fut pris tout à coup d'un horrible mal de crane, même si elle n'en avait avalé qu'une infime substance, les effets secondaires de cette drogue faisait tout de même effet, elle s'effondra alors au sol en se tenant la tête et des pas se firent entendre.




Codage by Lilianna


_________________


Skype:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Drogue et plus de drogue. [PV : Safira Daishizen] [FB]   Mar 2 Juil - 21:31



«Drogue et plus de drogue»



En se réveillant, Seui avait mal à la tête. Il se rappelait de cette nuit intense dont il avait été obligé à gouter une nouvelle drogue très dangereuse qui se surnommait 94mafia15 ou encore HF par d’autres. Dans les rues de Baterilla, ils avaient trouvé des dizaines de drogués qui avaient abandonnés leurs vies à cause de cette drogue. Il ne vivait que pour ça, se droguer. Faibles de corps et faibles d’esprit, cette drogue leur faisaient penser qu’ils allaient très bien mais ils ont tord. Ils sont entrain de mourir, et venu le moment d’essayer de les sauver. C’est pour ça qu’ils furent emmenés et arrêtés par les marines du bateau de Seui qui étaient meilleurs mentalement et physiquement pour relever les défis d’une île aussi difficile de contrôler comme Baterilla. Bref, les hommes commandés par Monroe, capitaine et commandant du bateau de Seui avaient fait du beau travail et avaient trouvés des pistes sur la plantation de la drogue et du créateur. Le coup était presque contrôlé, l’affaire serrait fermé demain car la drogue pourrait être transporté sur d’autres îles et ça serrait très difficile. Seui était un des hommes les plus importants dans la mission et celui qui avaient pris le plus de connaissances sur la drogue.

Enfin, après avoir déjeuné de bonnes tartines avec de la confiture de baie de la région de l’île de la boule. Une île où Seui avait découvert une délicieuse confiture à base d’une baie nommé Oppa ou baie de l’île de la boule. Accompagné d’un thé froid au citron dans un verre de couleur foncé, le déjeuné fut rapide et équilibré. Notre héros, Seui, partit juste après faire sa douche à la recherche de la plantation de la source de la drogue 94mafia15. Il faisait beau dans les rues de Baterilla mais l’odeur de celles-ci n’était « pas top ». Les quelques drogués qui restaient dans les rues de la ville étaient cachés vu que c’était les seuls dans la rue à pars quelques mafieux que Seui put observer courir. Au peu de temps, d’une rue sortait une jolie fille qui au début je croyais qui était une prostituée mais Seui se trompait. Puis on pouvait observer de jolies ailes qui sortaient du dos la jeune fille de couleur de cheveux blond. Seui fut lui demander en pensant qu’elle allait offrir des services de « sport de chambre » comme dit-il Seui mais ce ne fut pas le cas, Seui lui demanda qu’est-ce qu’elle faisait dans les rues de Baterilla et elle lui changea sa forme de penser.


    Seui : Bonjour, que faites-vous dans les rues de Baterilla seule comme ça ? Les marchés sont peut-être ouvert, pareille pour les discothèques mais bon… C’est dangereux, vous savez ?



Seui commença à dialoguer avec la fille et lui demanda depuis quand elle se trouvait sur l’île. D’après ses dires, elle venait d’arriver et de se faire agresser par des hommes mafieux qui avaient voulu la droguer à la force. Celle-ci gouta un peu d’une pastille qui selon elle un homme avait dit que c’était un bonbon. Elle ainsi tua celui qui avait dit être le créateur ce qui ne plaisait pas trop à Seui.  Il fut dans la rue du crime et fouilla le soi-disant créateur du « 94mafia15 ». Il cherchait dans sa veste une carte de visite, un papier indiquant des lieux ou des contacts. Il trouva exactement un papier avec des contacts. Il communiqua à la fille qu’il voudrait une aide pour ce coup vu que si elle avait tué l’homme et avait fait sentir la peur à des mafieux, elle devait être forte ou pire, dangereuse. Mais ça ne l’inquiétait pas, Seui savait qu’elle ne l’attaquerait pas vu son comportement même si il était sur ses gardes. Il avait donné un rendez-vous à la fille pour pouvoir continuer avec son plan d’extrême importance.


Après avoir laissé la fille, Seui fut dans les champs de Baterilla qui étaient rares et cachés. Après avoir discuté avec un vieux qui se reposait dans son champs, il entendu qu’un homme avait un champ avec des plantes que le vieux n’avait jamais vu. Il avait demandé à l’homme ce que c’était et l’homme lui répondit que ça ne le regardait pas. Donc Seui fut examiner les champs de ce certain homme… Bizarre, il n’était pas revenu pour manger d’après une de ses femmes de ménage qui étaient allé chercher de la nourriture au marché pour aider ses amies cuisinières qui devaient satisfaire le patron. Etait-il vraiment mort ? Seui, ne savait pas ce qu’il pouvait bien se passer mais l’affaire était de plus en plus claire. Aussi, d’après la femme de ménage, le patron contait d’une trentaine d’hommes dans sa mansion et quelques dans les champs pour pas se faire voler par des drogués ou des acheteurs excessifs. Pour Seui, l’affaire devait se résoudre le soir même. Il allait attaquer avec la fille la mansion et se faire avec la drogue bien sûr avec des preuves.

À suivre ...




Revenir en haut Aller en bas
Safira Daishizen
Pirate
Pirate
avatar

Messages : 46
Age : 22
Métier : Musicienne et Marionnettiste

Fiche du marin
PP : 38
PH : 38
Grade : Mousse

MessageSujet: Re: Drogue et plus de drogue. [PV : Safira Daishizen] [FB]   Mer 3 Juil - 17:05


La politesse vous connaissez ? >




Un horrible mal de crane, oui la jeune fille avait horriblement mal au crane, cette drogue était décidément bien horrible. Alors qu'elle se tenait difficilement la tête en couinant de douleur, un homme arriva, vu ses vêtements il s'agissait d'un marine et Safira détestait les marines, mais exceptionnellement elle oublierait sa haine. Pour l'instant elle haïssait bien plus le créateur de cette foutue drogue et tous les trafiquants qui allaient avec, si elle en avait l'occasion elle s'en débarrasserait une bonne fois pour toute. Mais cet abrutit de marine avait réussi à la prendre pour une prostituée, ce qui ne plaisait absolument pas à la petite Harpie, d'accord elle se trouvait actuellement dans la rue et était très jolie, mais ce n'était pas une raison, qu'il essaye de la toucher et il finirait comme le vieux créateur de drogue, six pieds sous terres, elle lui répondit donc qu'elle n'était pas là pour satisfaire les envies salaces des drogués du coin

- Bonjour, que faites-vous dans les rues de Baterilla seule comme ça ? Les marchés sont peut-être ouvert, pareille pour les discothèques mais bon… C’est dangereux, vous savez ?

 Non sans blague ? Elle venait juste de se faire agresser et on venait de tenter de la droguer, elle avait bien comprit que cet endroit était dangereux et qu'elle était tombée sur une île peu accueillante.

- Je le sais ça, je voyage et je me suis arrêtée sur cette île pour me ravitailler.

S'en suivit un questionnaire assez désagréable mais auquel la jeune fille répondit, elle n'était pas assez en forme pour charcuter du marine.

- Depuis quand vous trouvez vous sur l'île ?

- A peine quelques heures.

- Savez-vous quelque chose à partir de la drogue « 94mafia15 » ?

- Oui, son créateur vient de m'obliger à en avaler un peu, c'est pourquoi je ne me sens pas trop bien là.

- Savez-vous par où il est parti ?

- Il est toujours au même endroit depuis que je m'en suis débarrassée.

La jeune fille montra ensuite la direction dans laquelle se trouvait le mort et le marine, un peu embêté par le fait qu'elle venait de tuer quelqu'un, alla dans la direction de la scène de crime. La jeune fille avait hésité à dire la vérité, mais réfléchir l'avait fatiguée et elle avait tout dévoilée sans s'en rendre compte, il semblerait que cette foutue drogue lui fasse aussi perdre sa conscience pendant un petit moment, c'était plutôt embêtant.

Quand le marine revint il lui dit qu'il avait besoin d'aide pour attraper les trafiquants de drogue et lui demanda donc de l'aider, non mais il se prenait pour qui lui ? Depuis quand la marine demandait aux meurtrières de les aider à capturer les hors-la-loi ? De plus en plus ridicule cette histoire. Si la jeune fille n'était pas aussi épuisée par la drogue elle aurait éclaté de rire. Mais peut-être était-ce un piège après tout ? Si c'était le cas elle y ferait face, elle avait bien envie de massacre ces trafiquants de drogues pour lui avoir pourri sa journée avec leur drogue.
Très bien, je donnerais un coup de main plus tard quand je me sentirais mieux, j’en veux pas mal à ces trafiquants, ils m’ont gâchés la journée avec leur drogue.

Le marine lui donna donc un lieu et une heure de rendez-vous avant de s’en aller continuer son affaire. Pas de nom, pas d’explications, pas de remerciement, maintenant c’était sûr, dès que cette histoire serait finie elle apprendrait à ce marine la politesse, à sa manière.
Deux ou trois heures plus tard, la jeune fille n’avait plus mal au crane, elle se leva donc en enlevant la poussière de ses vêtements, s’étira un grand coup et regarda l’heure sur sa montre, elle était encore à l’heure pour le rendez-vous massacre. Elle se mis donc en direction du lieu de rendez-vous qui se trouvait être le port de la ville, endroit qu’elle avait donc déjà vu, une fois arrivée sur place, le marine inconnu n’était pas encore arrivé, elle l’attendit donc sur l’un des bateaux de pèches en croquant dans un poisson fraîchement péché et oublié dans une barque.




Codage by Lilianna

_________________


Skype:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Drogue et plus de drogue. [PV : Safira Daishizen] [FB]   Mer 3 Juil - 22:18



«Drogue et plus de drogue»



Seui avait donné rendez-vous à la jeune fille au port à dix-sept heures précises. Il avait aperçu que la jeune fille était contente à l’idée d’aller terminer avec les trafiquants mais à la foi elle n’appréciait pas trop le marine Seui. Mais bon, il avait besoin de son aide car s’il demandait de l’aide à ses compagnons, ils parleraient au capitaine et ça bousillerait le coup. Donc à dix-sept heures passées, il vit à la jeune fille assise sur le coin d’une barque de pèche. Celle-ci était entrain de manger du poisson cru, un peu dégueu mais bon…Il est habitué maintenant à ce genre de trucs, le monde est rempli de gens bizarres avec ses habitudes et cultures différentes à Seui.

Le marine dit le contexte de son plan à la jeune fille qu’il prenait au sérieux vu qu’elle avait tué le créateur de la drogue « 94mafia15 ». Ça l’avait fait un peu chié car il aurait voulu le choper vivant et ainsi le ramener au QG de South Blue qui se trouve au royaume de Bliss. Mais c’était fait, et pour avoir le corps pour qu’une autopsie se fasse sur le créateur, Seui avait caché le corps quelque part.

Après avoir parlé avec elle, ils partirent en direction de la mansion du créateur de 94mafia15. Il faisait chaud ce jour là, la ville était presque vide. Il y avait quelques gamins sur le chemin qui jouaient aux pirates et aux chasseurs de primes ou encore pleins d’hommes qui travaillaient leurs champs où se cultivaient des tomates, de la salade ou encore des patates. Les nuages étaient rares dans un ciel de couleur cyan et un grand soleil de couleur orange brillant. Ils continuaient leur chemin jusqu’à ce qu’ils arrivèrent à la mansion du créateur. Sur la boitte aux lettres, des lettres inscrites qui n’était que le nom du créateur : Guus Maof. Un nom bizarre, c’est plus un nom de nordiste que de sudiste. Seui fit un tour de la mansion, la jeune fille resta à la porte de celle-ci. La porte de la mansion s’ouvrait, la jeune fille pourrait avoir déjà pensé ce qu’elle allait faire mais en ouvrant la porte, c’était Seui qui souriait.


    Seui : Bon bah voilà… Maintenant il manque plus que trouver un laboratoire et terminer avec les mafieux de ce gars Guus Maof.



En entrant, il était possible d’observer un très grand jardin avec de grandes fontaines et un bâtiment inspiré sur le style baroque. Aussi il y avait quelques femmes qui se promenaient, elles étaient habillées comme des boniches.

Très peu après avoir rentré, les gardes de la mansion avait aperçu l’entré du marine et de la jeune fille. Des tirs, que de ça mais aucun de bon. Ils n’étaient pas blessés, Seui en avait marre de tout cela et ramollit les balles tirés par des mitraillettes accrochées au sommet du bâtiment et aussi sur les balcons. Ils couraient jusqu’à s’infiltrer dans le bâtiment. Le moment était difficile, un tir et ça pouvait être la fin de notre héros Seui ou aussi de la jeune fille aux ailes accrochées sur ses bras. Il fallait être prudent.



    Seui : Es-tu prête ? Ça va être difficile, moi je peux esquiver les balles car je les ramollis mais toi… Fais gaffe, moi je pars à gauche, toi à droite, ok ?



Seui n’attendit pas la réponse de la jeune fille. Il était déjà parti dans son coin. La jeune fille n’avait pas le choix, survivre et tuer les tireurs.

Seui se retrouva dans la cuisine. Les portes se fermèrent, Seui se demandait qu’est-ce qu’il pouvait bien se passer, c’était une attaque ou un coup d’air ? La réponse à sa question fut rapide vu qu’il se trouva en face d’un cuisinier. Le cuisinier était vraiment gros et pleins de gras. Il transpirait tellement… mon dieu. Avec la chaleur des plats qu’il préparait, le cuisinier transpirait comme un porc. Il fixa un regard pas très gentil à Seui. Il avait compris, le cuisinier voulait se battre. S’il voulait se battre, il allait se battre.


    ❝ Non mais t’as vu le gros porc, il veut se battre mais il ne pourra même pas lever un pied tellement qui bouffe… Puis s’il le lève son pied le gros, j’le fais maigrir. ❞

Seui s’élança dans les airs pour donner un coup de pied dans les côtes du gros cuisinier mais hélas, il était tellement gros qu’il ne l’avait même pas senti. C’est à ce moment que le gros lança énormément de couteaux dans les airs en direction du marine mais le même marine les ralentit avec son rayon ramollissant. En voyant que le gros pouvait lancer aussi vite des couteaux, il ralentit le gros cuisinier et commença à le taper.



    ❝ Rapid Arms !!!! ❞
    Spoiler:
     


Au bout de trente secondes, tous les coups furent multipliés et le cuisinier saigna. Il tomba par terre, Seui le ramollit à nouveau pour pouvoir le taper sans aucun risques. Le cuisinier était mort à force des coups. En sortant de la cuisine Seui se fit tirer dessus, dans le bras. Après avoir reçu le tir, il courut en direction du tireur, il le ralentit et le tua par ses coups… 

En marchant doucement dans le bâtiment pour ne pas faire du bruit et ainsi attirer un tireur des gardes du mafieux il trouva un laboratoire. Son plan allait marcher, il allait être promu c’est sûr. Seui avait emmené un sac et il le remplit d’analyses, de doses, de sachets roses, bleus et rouges mais aussi il prit des graines de la mystérieuse plante qui produisait quelque chose chimiquement changé pour créer la drogue « parfaite ». La mission était bientôt finie, enfin c’est ce que Seui croyait…

À suivre ...



[/list]
Revenir en haut Aller en bas
Safira Daishizen
Pirate
Pirate
avatar

Messages : 46
Age : 22
Métier : Musicienne et Marionnettiste

Fiche du marin
PP : 38
PH : 38
Grade : Mousse

MessageSujet: Re: Drogue et plus de drogue. [PV : Safira Daishizen] [FB]   Mar 9 Juil - 21:14


Un bon défouloir





Le rendez-vous avec le marine inconnu se ferait donc au port à 17 heures précisément, il était à présent 17 heure passé et le jeune homme arriva enfin au port, ce n'était pas trop tôt ! Il sembla cependant un peu dégouté par le fait que la jeune fille mangeais du poisson cru devant lui, Safira ne comprenait pas vraiment pas pourquoi, ce poisson était bien frais, ce n'était pas comme s'il était sur cette barque depuis plusieurs jours non plus, cela n'avait absolument rien de dégoutant, c'était un poisson tout à fait mangeable en plus. Etait-ce une façon de manger si repoussante pour les habitants du coin ? Bah, peu importe, ce 'était pas lui qui allait lui couper l'appétit et l'empêcher de finir son repas.

-Pour commencer, tu peux me dire ton nom s'il te plait ? C'est la moindre des politesses quand on demande l'aide de quelqu'un ! Moi c'est Safira.

Le marine rejoignit donc la jeune fille qui finit rapidement de dévorer son poisson avant de le re-balancer à la mer pour écouter le plan de son partenaire du jour puis ils partirent pour la mansion de leur cible, il fallut alors traverser la ville ou le soleil tapait extrêmement fort et ou quelques gamins s'amusaient à jouer aux pirates et aux chasseurs de primes. S'ils savaient ce que la jeune fille avait vécus jusqu'ici ils n'en riraient pas. Ce n'était pas un jeu après tout. C'était une belle journée ensoleillée avec quelques rares nuages dans le ciel ou des hommes travaillaient à cultiver leurs champs de légumes.

Ils arrivèrent enfin à la mansion du créateur de drogue qui semblait se nomme Guus Maof vu les lettres posées sur la boite aux lettres, Quel drôle de nom. Le marine fit le tour de la mansion alors que la jeune fille restait devant la porte ne sachant pas trop quoi faire pour le moment. La porte s'ouvrit alors devant la jeune Harpie qui s'apprêtait déjà à utiliser ses fils, mais c'est Seuil qui se trouva devant la porte, il n'était donc pas encore l'heure de se battre, dommage.

- Bon bah voilà… Maintenant il manque plus que trouver un laboratoire et terminer avec les mafieux de ce gars Guus Maof.

Pour cela elle était tout à fait d'accord avec lui, elle entra donc à l'intérieur et se retrouva face à un grand jardin avec de magnifiques et grandes fontaines avec quelques femmes habillées en soubrettes qui se baladaient par-ci par-là. Les gardes réagirent assez vite évidemment et n'attendirent pas une seconde de plus pour les bombarder de balles, la jeune fille usa donc de ses ailes pour s'envoler à un mètre du sol et éviter les balles assez facilement, la jeune fille avait toujours été beaucoup plus rapide en vol qu'en courant sur le sol après tout. Le marine n'avait d'ailleurs pas été blessé non plus, au moins elle ne semblait pas être tombée sur un boulet c'était déjà ça. Seuil fit alors quelque chose qui étonna la jeune fille, les balles se ramollirent automatiquement après quelques gestes de sa part. Avait-il mangé un fruit du démon lui aussi ? Un fruit qui permettait de ramollir les objets ? Cela pouvait être utile comme pouvoir. Pouvait-il ramollir les fils de la jeune fille ? Elle n'aura donc peut-être pas l'occasion de lui apprendre les bonnes manières à sa façon une fois cette affaire terminée. Mais on verra ça plus tard.

La jeune fille décida qu'elle en avait elle-même assez d'éviter les balles et s'envola plus haut de manière à manipuler un garde et l'obliger à tirer sur ses propres alliés. Seuil se précipita alors vers le bâtiment et se tourna vers la jeune fille pour demander :

- Es-tu prête ? Ça va être difficile, moi je peux esquiver les balles car je les ramollis mais toi… Fais gaffe, moi je pars à gauche, toi à droite, ok ?

- Tu peux les ramollir et moi je peux les éviter ou les découper

En effet, son fruit du démon ne lui permettait pas seulement de manipuler les corps des gens, mais aussi de découper pas mal de trucs, pour les balles cela devrait être possible. Au pire elle les dévirait seulement.

Mais le jeune marine ne semblait pas avoir entendu la réponse de la jeune fille étant donné la vitesse à laquelle il était repartit, décidément il ne connaissait vraiment pas la politesse lui. La jeune harpie soupira légèrement avant d'aller dans la direction indiquée par seuil, la droite en se servant des corps des gardes comme bouclier contre les balles qui fusaient vers elle, cela aussi c'était une bonne solution pour éviter les balles. Avant d'entrer à l'intérieur, elle usa de ses fils pour charcuter la peau des pauvres gardiens qui avaient attaqué la mauvaise personne. La peau et le bois étaient les seules choses qu'elle pouvait découper facilement pour l'instant, mais avec un peu d'entrainement elle pourra bientôt découper les os et l'acier, surement.

Elle avait déjà parcouru tout le premier étage et avait exterminé tous ceux qui s'étaient mis sur son chemin quand elle ouvrit la dernière porte elle tomba sur deux colosses bien barbus avec des sourires de pervers et de la bave coulant de leurs horribles bouches, ils prirent tous les deux une hache deux fois plus grosses que leurs têtes et chargèrent sur la jeune fille qui évita de justesse l'attaque avant d'arquer une grimace d'horreur. Le sol où elle se trouvait quelques secondes plus tôt venait de s'effondrer tellement ces brutes avaient tapé forts. Elle retomba sur ses pieds un peu plus loin après avoir volé quelques mètres. Impossible de manipuler des monstres pareils avec sa capacité actuelle, elle devait trouver une autre solution. Mais ils ne semblaient pas très intelligents, aussi bête que forts physiquement, ils continuèrent de charger comme des abrutis en détruisant le sol jusqu'à que l'un d'eux tombe dedans pour aller s'écraser à l'étage en dessous. Le deuxième paniqua alors légèrement et baissa sa garde pour aller regarder si son frère allait bien, alors la jeune fille forma une petite vague d'air avec ses ailes et le deuxième gros porc tomba sur le premier. C'était ça les gardiens des lieux ? La jeune fille regarda dans le trou et remarqua Seuil qui venait de trouver une sorte de laboratoire semblerait-il. Elle sauta dans le trou pour le rejoindre et sauta sur le bide de l'un de ses précédents adversaires pour s'en servir comme trampoline et retomber au sol.

- Il n'y avait rien d'intéressent de mon côté à part un bon dé-fouloir. Tu as l'air d'avoir trouvé ce que tu voulais non ?

Et maintenant ? Pouvait-elle s'en aller ? Ou allait-il lui demander autre chose ? Ou l'arrêter pour meurtre ?


Techniques:
 




Codage by Lilianna

_________________


Skype:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Drogue et plus de drogue. [PV : Safira Daishizen] [FB]   Ven 12 Juil - 9:02



«Drogue et plus de drogue»



Après son combat avec le gros porc de cuisinier, Seui avait trouvé le laboratoire qu’il cherchait tant que ça. Il avait trouvé des échantillons, des graines de la plante entre autres choses. Notre héros croyait que sa mission était finie mais il se trompait. Seui aperçu la jeune harpie non loin de lui, elle était arrivé en volant pensait-il vu qu’elle avait des ailes. Safira lui demanda s’il avait terminé de trouver les preuves de la drogue.


    Safira : Il n'y avait rien d'intéressent de mon côté à part un bon défouloir. Tu as l'air d'avoir trouvé ce que tu voulais non ?


    Seui : Les preuves oui, le reste on sait jamais...



en cours


À suivre ...




Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Drogue et plus de drogue. [PV : Safira Daishizen] [FB]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Drogue et plus de drogue. [PV : Safira Daishizen] [FB]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Internet : une drogue
» drogue
» Des escrocs escroquent des narcotrafiquants colombiens

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece Beginning :: Voguez à travers les flots :: Blue Seas :: South Blue :: Île de Baterilla-
Sauter vers: