Partenaires





Index
Inscription
Rechercher
Membre
Connexion
Déconnexion
Votre Profil
Boîte de MP
Groupe

















+ Perso' Prédéf'
+ Batailles Navales
+ Conquête d'îles
+ Tales of Beginning
+ Haut-Fait

Nouveaux arrivants : +10PP/RP
Nous recherchons de vils pirates ou d'idéalistes révolutionnaires pour faire face
à l'imposante marine !
(Note : si vous voulez jouer un marine, n'hésitez pas non plus!)

+ Click here

Partagez | 
 

 Le départ en mer, enfin l'indépendance.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité



“Invité”

MessageSujet: Le départ en mer, enfin l'indépendance.    Lun 5 Nov - 15:30




Le berceau de la piraterie!



Ce topic se déroule quelques jours après ma séparation de Jin et Taiyo, je navigue maintenant seul sur West Blue à bord d'un petit navire dérobé à la marine.



Après ma séparation avec Jin et Taiyo j'avais entrepris mon voyage de mon côté, eux étaient retournés à leur propre occupation de révolutionnaires, tandis que moi j'avais mis le cap sur Las Camp, me retrouvant maintenant tout seul sur ce petit bateau le temps semblait passer beaucoup plus lentement et bien qu'étant un navigateur de talent faire avancer le bateau sans l'aide de personne n'était jamais évident, bien que mon aptitude à me 'téléporter' d'un endroit à un autre m'était d'une grande aide sur ce coup c'était épuisant et je n'aimais pas du tout le travail de larbin, il allait falloir que je recrute des gens pour ce genre de tâche et le plus rapidement possible. Enfin bref, mon interminable voyage vers Las Camp arrivait bientôt à son terme, juste le temps de vous expliquer pourquoi Las Camp était ma destination, premièrement je venais de déserté la marine en provoquant un joli petit feu d'artifice de clôture j'étais donc activement rechercher dans la zone et dans tout west blue il n'y avait pas pire lieu pour une marine que Las Camp. C'était le genre d'endroit qui regorgeait de pirate tous plus violent, bourré et abruties les uns que les autres, un lieu qui échappait totalement au contrôle du gouvernement, un lieu ou les business illégaux prospéraient par milliers, en bref un lieu qui sentait le pirate à plein nez et moi qui souhaitais créer mon propre équipage, c'était LE lieu que je devais absolument visiter, il fallait que j'annonce ma venue dans le monde de la piraterie à ce que je pouvais maintenant appeler mes très chers collègues. Tandis que Las Camp se dessinait petit à petit à l'horizon je me préparais déjà au débarquement .



« Alors, c'est ça Las Camp, le berceau de la piraterie locale hein ? Un peu de tourisme s'impose. »

Une fois mon bateau entreposé je posais enfin pied-à-terre avant de m'aventurer un peu dans la ville. A première vu les rumeurs sur ce lieu étaient fondées, des pirates avaient envahi toute l'île créant une atmosphère bien particulière, que l'on tournait la tête à gauche ou à droite on voyait la même chose, des pirates saoul se disputant jusqu'à en venir aux mains, un vrai ramassis de déchets, mais putain que ça faisait du bien, après toutes ses années de hiérarchie maritime, ce brin de folie était exactement ce dont j'avais besoin et je n'allais pas me faire prier pour me l'accorder, après avoir chercher de l'oeil le bar le plus proche je m'y rendais au pas de course avant de pénétrer l'établissement en ouvrant les portes violemment. Le bar pour ne pas changer du reste de l'île était infesté de pirates, logique les bars étant un des endroits les plus fréquentés par les pirates, j'eus quelques peines à me trouver une table de libre parmi tout ce beau monde, mais heureusement je repérais un vieux pirate saoul endormie sur sa table, sans me faire remarquaé je le dégageais de sa place d'un coup de pied, cette fameuse place devenant donc la mienne. Souriant je m'installais confortablement avant de faire signe à la serveuse de venir me servir.

« Une bouteille de rhum pour moi et pour toi ce que tu veux ma jolie »

La serveuse me lâchais un petit sourire hypocrite dont je ne connaissais que trop bien la signification, le genre de sourire qui voulait dire qu'elle ferait semblant de prendre un verre et se mettra l'argent du verre en poche un peu plus tard sans aucun remord, mais je ne lui en voulais pas, la pauvre avait sûrement était harcelé toute la journée par des pirates plus rustre les uns que les autres, enfin bref son verre elle pouvait le consommer ou pas, ce qui importait était que le mien arrive, mais malheureusement le bar étant bondé je dus faire preuve de patience, ce qui était assez rare pour être souligné , mais après de longues minutes d'attente je fus enfin servi et pouvait donc commencer à siroter mon si doux breuvage.

« Ahhh... rien de mieux qu'un bon verre après une semaine de navigation ! »

Tandis que je profitais un peu d'un repos bien mérite une voix féminine m'interrompais dans mon élan.

« C'est sûr, mais ne serais tu pas encore mieux en bonne compagnie. »

Me retournant lentement vers la voix je pus constater avec beaucoup de surprise que devant moi se tenait une superbe créature, abordant une tenu qui en disait long sur le genre de personne, aguicheuse SPOTTED, cela aurait dû me sembler louche qu'une femme aussi belle sortie de nulle part vienne vers moi ainsi et se pose à ma table, mais moi et mon ego démesuré, croyant que mon charme naturel était à la base de tout ça, si seulement je n'avais pas été aussi stupide à ce moment-là... sans même prendre le temps de réfléchir et tel un lapin je rentrais dans le piège du chasseur.



« Oh que si, votre compagnie me serait des plus agréables, je peux vous offrir quelque chose à boire ? »

Et ainsi commença la pire soirée de ma vie.
Revenir en haut Aller en bas

Pirate
Pirate
avatar



Tibarn
Messages : 124
Age : 27
Métier : Cannonier / Pilier de bar

Fiche du marin
PP : 400
PH : 538
Grade : Pirate
MessageSujet: Re: Le départ en mer, enfin l'indépendance.    Lun 5 Nov - 20:43



Après de longue journée passée à voguer sur cette maudite mer mon objectif est enfin en vue, Las Camps quartier général de la piraterie dans cet partie de l'océan. Cela faisait un bail que je n'y avais pas reposé un orteils, depuis mon affrontement avec l'adjudant de la marine Zuko Kasai en fait. En caressant la brulure sur mon torse - seule trace de cet affrontement encore visible sur mon épiderme - je repensais à cette fameuse nuit qui avait été témoin de ce combat qui m'avait repoussé dans mes derniers retranchements, pour une déculottée sa en avait été une belle une monstrueuse même. A vrai dire je ne devais ma survie qu'a la chance, la chance d'avoir couru assez vite, la chance d'être tombé sur de bonnes âmes charitables qui m'avaient trouvé, caché, soigné et nourris. Je devais ma survie uniquement au bon vouloir de cette famille de pêcheur surement trop honnête pour laisser un type crever la gueule dans un cours d'eau, il faudrait que je profite de ma visite pour passer les remercier comme il se doit même si ce n'est le but de ma venue en ces lieux mal famé.

La vraie raison de mon arrivée à Las Camps est tout à fait différente, à vrai dire un bruit était responsable de ma venue ici, un simple bruit qui était arrivé à mes oreilles il y avait de cela plusieurs jours, un bruit que je tenais d'un pirate ivre mort rencontré dans une taverne de East Blue et qui avait tenu des propos des plus intéressant à qui savait bien les entendre. Apparemment un pirate assez influent rassemblait un équipage pour fondre d'ici peu sur Grand Line, le nom de coquin je l'ignorais et le marin un peu plus saoul que de raison l'avait oublié au fond d'une des trop nombreuses chopines qu'il avait jusque là englouties sans modération aucune. * CLAP * Un rictus commença à fendre mon visage et tout en refermant et en rangeant soigneusement dans ma poche la montre à gousset qui me servait aussi de boussole je m'alluma une ultime clope avant de mettre pied à terre. Après tout je n'en avait cure de son nom du moment que je le jugerais assez fort pour mener un équipage jusqu'au bout du Nouveau monde je le suivrais quoiqu'il arrive et qu'importe sa prime ou sa renommée actuelle, ceci étant un "détails" qui pourrait ce régler assez vite une fois sur les mers.

Ma barque arriva à bon port, en mettant enfin le pied sur le plancher des vaches j'en profita pour me détendre. Haaa ces longues heures de navigation avaient réussis à engourdir mon corps, que c'est bon de marcher à nouveau sur un sol dur après tout ce temps passé dans cette coquille de noix que j’appelle mon bateau. Je jette, ce que j’espère être un dernier coup d’œil à mon embarcation et partis en direction du centre ville. * Sifflement admiratif * Et bien mes aïeux! Il ne reste aucune trace de l'affrontement qui s'était tenu ici il y a quelques mois, marine contre pirate et sa avait été un beau bordel qui avait plus ou moins réduit la ville en ruine. Je suis impressionné par la vitesse à laquelle avait été fait les travaux de reconstruction, la seul cicatrice qui restait à Las Camps était la zone désormais noire qui fut une foret autrefois et qui désormais n'était plus que ruine et désolation. Mais visiblement cela n'a pas l'air de déranger plus que sa les autochtones qui continuaient à picoler et se latter dans tous les coins de rue disponible. Que cela est bon de retrouver le bon air frais de Las Camps, ce bon air pur sans la moindre odeur de marine à des kilomètres à la ronde.

Afin de ne pas perdre mes bonnes habitudes je me dirige droit vers le premier bar venu pour étancher ma soif, combler ma faim et accessoirement trouver quelques renseignements sur le recrutement pirate qui avait lieu dans le coin. Me posant à une table vide - le précédant propriétaire de celle ci gisant plein comme une cantine sous celle ci - et en étendant mes pieds sur la dite table, je fait un signe à la serveuse qui accourt pour s'empresser de prendre ma commande, je lui jette une bourse remplie de berry's durement pillés et lui adresse ces quelques mots.

Amene moi une bouteille de ton meilleurs whysky, et dis moi ce que tu sais à propos d'un enrôlement de pirate qui aurait lieu dans le coin.

La mignonne visiblement timide se mit à rougir et à balbutier des espèces de phrases incompréhensible que je finis tout de même par décrypter non sans grande peine. Une fois ces informations et la bouteille de sky en main je lui indique de garder la monnaie sur le contenu de ma bourse, après tout ces informations valaient bien quelques devises en récompense. Je commence à boire tranquillement ma bouteille, j'ai le temps l'embauche ne se ferait pas avant ce soir. Une fois mon breuvage terminé et l'heure venue, je me met en route vers le lieu du rendez vous. Le bateau "Estel Campora" sur les quais, surement le navire de ce que j’espère être mon futur capitaine. Je ne suis pas le seul à avoir accouru à son annonce, d'innombrables marins se tienne déjà devant moi. De mon point de vue pas un qui a l'étoffe d'un vrai pirate, plus des mecs pommés et en dèche de thunes que de vrai pirate à vrai dire. Et bien sa promet si tout l'équipage est composé d'ivrogne invétérés qui ne savaient de quel coté d'un fusil se placer pour tirer le voyage sur Grand Line risquait d'être long, très long.

L'impatience commence à me gagné, ma montre à gousset m'informait que cela fait plus d'une plombe que j'attend ce satané pirate, je voit une ombre qui arrive ce doit être lui.

* HIPS * Camarde pirate..... Je... Je.. Tous dans le fargot... Euh le bateau* HIPS *

Alors c'est sa la terreur des mers qui compte piller Grand Line ?! Pff cet espece d'obèse alcolique ne fera même pas cent mètres avant de couler son propre navire à cause de son incompétence. Pff j'ai couru après une chimère tant pis, sans attendre la réaction des autres et en faisant fit de mon envie lancinante de lui faire exploser sa face je tourna les talons et m'enfonca dans l'obscurité à la recherche d'un lieu de débauche ou passer la nuit. Je n'ai que trop gaspillé mon temps si précieux ce soir, il est grand temps de boire et de faire la fête.


Dernière édition par Tibarn le Mer 7 Nov - 6:34, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité



“Invité”

MessageSujet: Re: Le départ en mer, enfin l'indépendance.    Lun 5 Nov - 21:01




Quelle vie de merde..






Un peu plus tard dans la soirée...

localisation ; Las Camp, West Blue. heure; Inconnue. état : Fortement alcoolisé

« ZzZzzzZzzzzZzz »

Le pays des rêves, un monde si merveilleux et paisible, un monde dans lequel on ce sens tellement bien, la limite de son potentiel étant la limite de l'imagination, si seulement les rêves étaient éternels.

•Bruit d'une bouteille de Rhum qui se brise quelques centimètres à côté de ma tête•

« Puuutaiiin, mais laisser moi dormir en paix ! »

Tel furent les mots qui réussirent à se faufilé hors de ma bouche, bien qu'inutilement, vu mon état actuel ses mots avaient été à peine audible et de l'autre côté, une énième bagarre avait éclaté dans le bar pendant mon sommeil, quelque chose à propos d'un abruti qui en avait regardé un autre de la mauvaise façon et sur ce le bar entier s'était enflammé, des corps volaient littéralement dans tous les sens, certains essayaient de prendre la fuite pendant que d'autre tentaient une manoeuvre plus subtile en tentant de se réfugier sous les tables, les autres se cognaient dessus et s'envoyaient divers projectiles à la poire et au milieu de tout ça, moi dormant paisiblement, bercé par cette douce mélodie. Je tentais désespérément de me rendormir et j'y étais même presque parvenu, mais juste avant que je tombe dans les bras de morphée un abruti de première classe trébucha avant de venir s'écraser contre moi ce qui me fit chuté à terre.

« Là vous l'avez cherché ! »


Pri par un élan de fureur je bondissais sur place afin de me remettre debout avant d'envoyer un énorme coup de pied de lumière au pauvre type qui m'avait sorti de mon rêve avant de soudainement me rendre compte du mal de crane HORRIBLE dont j'étais victime. C'était comme si des mammouth jouaient au trampoline dans ma tête, mais comment avais-je bien pu atterrir dans cet état la ? Les derniers souvenirs que je me remémorais étaient ceux de moi faisant la fête avec une jolie fille, je lui avais payé un verre, puis deux, puis trois, puis... puis plus rien, j'avais probablement du boire un peu trop, je m'étais assoupis et la fille avait dû s'en aller, c'était la seule explication plausible.. Me frayant un chemin à travers les foules je trouvais refuge derrière le comptoir du bar en ayant dégagé un ivrogne au préalable. Réunissant le peu de force qui me restait je le tenais droit sur le comptoir, faisant face à cette scène de chaos qui se déroulai sous mes yeux ébahi, c'était donc ça être un pirate ? Mon manque d'expérience dans le domaine se faisait pressentir, j'eus l'occasion de m'en rendre compte en fouillant mes poches à la recherche de ma bourse, mes poches étaient vide, même mes bijoux avaient disparus ainsi que mon Log Pose... je me retrouvais donc au milieu de cette île avec plus un sous en poche, une migraine du tonnerre et la quasi certitude de m'être fais arnaquer par la demoiselle d'un peu plus tôt !

« Oh la garce ! »

Agrippant ma tête entre mes deux mains je cherchais tant bien que mal la jolie créature de vu, peu probable qu'elle soit encore dans les environs, mais dans l'état actuel des choses je n'avais plus aucune lucidité d'esprit, toutes mes actions étaient entièrement dictées par mon instinct naturel, le premier objet non identifié qui gravitait autour de mon orbite s'en ramassait une dans les dents, avec tout ce bordel il était quasi impossible de savoir qui frappait que de toute façon, donc je ne risquais pas grand-chose, malheureusement pour moi, dans ma vie et ce depuis toujours les conneries défilaient les unes après les autres, aujourd'hui n'allait pas être différent ça devait être une question de karma ou quelque chose du style, enfin bref au milieu de ce foutoir pas permis un homme que je venais d'allonger à terre semblait me reconnaître, cet homme j'avais eu l'occasion de le foutre en prison il y a déjà quelques années, il fallait croire qu'il avait été libéré, le problème était qu'il me connaissait donc en tant que marine et un marine sur Las Camp ça ne faisait pas long feu et bien sûr le pirate ne se fit pas prier pour annoncer la nouvelle au bar entier.

« Hey, le gars à la crinière orange, c'est un marine, je me souviens de sa gueule il était là le jour où j'ai été emprisonné »

Dans ce genre de situation le mieux encore était de tenter le bluff, ce que j'essayais, sans grand succès malheureusement.

« Non mais t'est malade toi ou quoi ? Moi un marine ?! Mille sabords ! Morbleu ! Mais tu insultes mon honneur de pirate là espèce de Marin d'eau douce »

J'aurais voulu pouvoir leur expliquer la situation, mais je n'étais pas en état de le faire et eux n'étaient sûrement pas en état de me comprendre, malheureusement une fois un soupçon lancé, les foules ont souvent tendance à suivre le mouvement, rapidement on entendait des gens que je n'avais même jamais vu de ma vie, dire des choses du genre « Ouais, je me souviens de lui je l'ai vu a marin ford !! » que la vie était cruelle, ce qui avait commencé comme une belle soirée finissais en désastre, j'étais là sans argent, avec l'île au complet voulant ma peau... après avoir soufflé un bon coup je m'allumais une petite clope tandis que je voyais des pirates de tous les côtés courir dans ma direction avec de très mauvaises intentions.



«Quelle vie de merde... »

Revenir en haut Aller en bas

Pirate
Pirate
avatar



Tibarn
Messages : 124
Age : 27
Métier : Cannonier / Pilier de bar

Fiche du marin
PP : 400
PH : 538
Grade : Pirate
MessageSujet: Re: Le départ en mer, enfin l'indépendance.    Mar 6 Nov - 9:16



Bien décidé à aller noyer ma déception dans le premier bar venu, je me dirige le pied léger mais le cœur lourd en direction de la première taverne que je verrais. Visiblement ce n’est pas aujourd’hui que je trouverais un équipage digne de ce nom, tant pis sa m’apprendra à traverser la moitié de l’océan à chaque rumeurs fondée ou non que j’entendais. Je sens mon ventre gargouiller, je commence à avoir sérieusement la dalle, c’est fou ce que les émotions sa creuse. M’orientant vers la première taverne avec la ferme intention de soulager ma soif et ma faim, je croisa quelques bandits de grand chemin souhaitant visiblement me soutirer l’intégralité de mon capital Berrys, mes bijoux et mes fringues. Ils ne sont que trois les fous, pour un peu j’aurais de la peine pour eux. Ce qui semble être le chef me menace avec une dague rouillé, je le dévisage ses petits yeux porcins injectés de sang me fixe avec ce qui semble être une tentative raté d’intimidation. Faisant genre de coopérer je saisi une bourse pleine de flouze que je jette à mes pieds. L’homme se rapproche donc de moi pour empocher le fruit de son larcin, quel n’est pas sa surprise quand j’agrippa son crâne et utilisa mes pouvoirs du Bomu Bomu No Mi, Hell’s grap. Le corps sans vie de mon agresseur encore fumant s’écroule à terre devant les yeux désormais remplis de peur de ses compères.* Craquement de doigts *

Bien messieurs maintenant c’est moi qui vous demande votre capital financier, à moins que vous ne vouliez finir comme votre ami

Les courageux brigands ne se le firent pas dire deux fois, à peine ma phrase terminée que leurs bourses étaient déjà à terre et mes ex-assaillants déjà loin, quel vitesse de sprint incroyable. Faisant le compte de mon butin, je retourne à mes moutons en cherchant un lieu de débauche acceptable. Je trouve une taverne à l’allure extérieure plutôt convenable, une fois dedans je peux constater qu’il n’y a que l’aspect externe de l’établissement qui est correct. Les pirates les plus miteux avaient l’air de s’être donné rendez-vous dans ce lugubre et crasseux rad, enfin bon pour faire ce que je voulais faire cela serait amplement suffisant. M’asseyant à une table disponible, je passe commande d’une bouteille de rhum grand cru et de leur meilleur assortiment de brochette de viande, j’ai décidé de me faire plaisir après tout j’ai les moyens maintenant, un grand merci au racketteur kamikaze de tout à l’heure. Mon assiette arrive ainsi que ma bouteille, l’arome de leurs viandes me mettais l’eau à la bouche j’ai bien fait de ne pas me fier à l’apparence pourrie des lieux.

Une querelle éclata entre deux hommes qui avait apparemment pour prétexte une ardoise non remboursée. En temps normal la bagarre ne serait pas aller plus loin mais nous étions à Las Camps, les règles du reste du monde ne s’appliquaient pas ici. La querelle se transforma en bagarre, la bagarre vira en pugilat et le pugilat muta en baston général. Pff pas moyen de bouffer tranquille, je prends mon assiette et ma bouteille bien décidé à trouver un coin pépère pour me substenter . Je trouva un parapet pas trop crade et grimpa dessus. Bien décidé à manger mon repas avant qu’il ne refroidisse je m’attela à la tache.

A peine mon repas commencé que j’entendis crier la présence d’un marine et vis un attroupement se former autour d’un homme aux cheveux orangés et tiré à quatre épingles. Surement le marine en question, il devait avoir un sacré grain de venir ici seul. Je déboucha ma bouteille de rhum en savourant l’instant.

Chouette je vais avoir un diné avec spectacle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité



“Invité”

MessageSujet: Re: Le départ en mer, enfin l'indépendance.    Mar 6 Nov - 15:54




Du grand n'importe quoi





Calvaire, galère, malchance, poisse... tant de mots qui pourraient décrire ma situation, voir ma vie, mais s'attarder sur le pourquoi du comment ne mènerait à rien et même si par un grand hasard cela devait me mener à quelque chose, ça ne me sortirait toujours pas de cette situation dans laquelle j'avais réussi à me fourré. Accroupi au milieu de la pièce je profitais des dernières bouffé d'une clope que je venais de m'allumer, autour de moi les gens couraient vers moi, bougeant à mes yeux comme au ralenti, j'avais fait abstraction du moindre son m'entourant dans ma tête, sauf celui de ma respiration ainsi que l'expiration de la fumée dans mes poumons, c'était si paisible.

* Laissé moi juste encore quelques secondes... *

Malheureusement le temps qui me restait devant moi pour passer à l'action se contait maintenant en millième de seconde, mais j'étais bien déterminé à en profité jusqu'à la dernière goutte, c'est vraiment au dernier moment que je propulsais ma clope à l'autre bout de la pièce avant de disparaître et de réapparaître à l'endroit vers ou la clope se dirigeait bien avant que celle-ci n'atteigne sa cible.



« Mais si je vous dis que je ne suis pas un marine bande de déchets ! »

Souriant j'interceptais la clope en plein vole avant de me remettre à fumer dessus comme si de rien était pendant que les pirates adverses étaient rentrés en collision à l'endroit que je venais de quitter essayant de me sauter dessus, certains me cherchaient encore du regard pendant que les plus téméraires de ceux qui m'avaient déjà repéré se mettaient à nouveau à courir vers moi, j'avais espéré qu'un petit aperçu de mes capacités aurait pu les raisonné, mais avez-vous déjà essayé de raisonné un homme saoul ? C'est quasiment impossible. Il fallait donc que je les remette en place ! Sans plus attendre je m'étais mis à courir vers les pirates venant dans ma direction, en poussant un cri de guère démontrant ma motivation nouvellement acquise, le bas de mon corps se transformais en lumière dans ma course et ma position suggérait que j'allais utiliser une technique impliquant ma jambe.

« Vous allez regretter le jour ou vos mères vous on mit au monde bandes de larves, FLASH KI... »

Il me semble vous avoir déjà dit que dans ma vie les conneries s'enchaînaient les unes après les autres non ? Bah voilà un autre parfait exemple, tandis que je m'apprêtais à envoyer un kick rayon laser ( Yeux étoilés à la Luffy/Chopper/Ussop *_* ) dans le tas, je trébuchais tel un pauvre ivrogne que j'étais avant de m'écraser dans un coin tel un boulet, de plus n'ayant pas pu rediriger mon laser comme je le voulais dû à ma chute celui-ci explosa sur le plafond juste au-dessus de moi provoquant la chute de celui-ci tandis que mon corps lui avait été séparé en deux dû au choc et la collision, ainsi le bas de mon corps se retrouvait à un bout de la pièce tandis que le haut de mon corps lui se retrouvait juste à côté d'un pirate qui semblait manger une assiette au calme, profitant du spectacle. Le bordel était total, c'était déjà le cas avant, mais maintenant qu'en plus le plafond nous tombait sur la tête... au moins on allait être mieux aéré, l'odeur d'une centaine de pirate transpirant, renfermer dans une pièce ne m'était pas des plus agréables de toute façon. Enfin bref, je profitais de ses quelques secondes de répit pour me rematérialiser juste à côté du pirate spectateur


avant de lui dérober son assiette et de la manger en quelques secondes devant lui.

« Tu m'sauves, j'ai une de ses gueules de bois, je te payerais un repas un de ses quatre pour la peine, dans de meilleures conditions. »

Dis-je avant de disparaître une nouvelle fois et de cette fois-ci réapparaître dans le trou que j'avais provoqué au plafond.

« Hey bandes de creuvard, vous m'avez cherché, maintenant vous allez me trouver, profiter du spectacle ! »

Tandis que la plupart des gens présents dans la pièce regardaient maintenant en l'air, mon corps lui explosait créant un gigantesque feu d'artifice lumineux dans le ciel, la lumière crée par l'explosion fut si lumineuse qu'elle aveugla pendant quelques secondes quiconque l'aurait regardé, mais ce n'est pas tous les traits de lumière retombant au sol étaient tous comme des petites aiguilles qui exploseraient une fois retombé au sol, une fois que les pirates auraient fini se de frotter les yeux pour retrouver la vu, il serait probablement déjà trop tard, tout semblait aller pour le mieux, j'avais repris le contrôle de la situation, j'avais simplement zappés un petit détail de rien du tout, probablement sans importance, avant seul le bar voulait ma peau, maintenant que j'avais attiré l'attention de quasiment toute l'île, comment allais-je pouvoir sortir de celle-ci en un seul morceau ? That is the question ?
Revenir en haut Aller en bas

Pirate
Pirate
avatar



Tibarn
Messages : 124
Age : 27
Métier : Cannonier / Pilier de bar

Fiche du marin
PP : 400
PH : 538
Grade : Pirate
MessageSujet: Re: Le départ en mer, enfin l'indépendance.    Mar 6 Nov - 17:51



Mon divertissement commence plutôt bien, le marine est accroupit et fume sa clope au milieu de tout ces pirates qui veulent sa mort comment compte t'il s'en sortir ? Se relevant péniblement il prononça une phrase inaudible d’où je suis et à l'instant ou l'ensemble de la coalition d'homme ivre se donna le mot pour lui foncer dessus il jeta sa cigarette à l'autre bout de la pièce, qu'a t-il l'intention de faire ? Les impressionner par son magnifique jeté de clope ? Ce passa ensuite quelque chose de plutôt surprenant, son corps se dématérialisa pour réapparaitre sur la trajectoire de sa tige et la rattrapa avant sa fin de course pour continuer de la fumée. Intéressant, il doit surement y avoir un fruit du démon la dessous et si c'est le cas la suite risquait d'être encore plus amusante. Tout en savourant l'animation nocturne, je dégustais mes brochettes de viande agrémenté par un excellent rhum, magnifique l'alliance des saveurs est juste magnifique. Appréciant pleinement l'instant je voulais voir la suite de l'affrontement maintenant que la joyeuse bande de drille saoul s'est remis de sa surprise le round 2 peut commencer.L'animateur de soirée poussa un hurlement et le bas de son corps s'illumina, je ne compris pas trop se qui se passa ensuite. Toujours est il qu'une explosion eu lieu à coté de moi et le haut du corps du marine apparu devant mes pied, un halo de lumière l'entoura alors et son corps se reconstitua, un logia donc et si je me réfère à ce que j'ai vus jusqu'à maintenant c'est le possesseur du pika pika no mi qui vient de se crasher devant moi.

Tu m'sauves, j'ai une de ses gueules de bois, je te payerais un repas un de ses quatre pour la peine, dans de meilleures conditions

Je suis abasourdis, cet enfoiré viens de finir mon assiette et devant mon nez en plus. Ah il voulait me payer un autre repas ? Ne crois pas t'en sortir à si bon compte mon coco, j'allais m'assurer que tu paye ta dette fait moi confiance logia ou pas tu passera à la caisse. Après avoir disparu par là ou il était arrivé, s'en suivit une forte luminosité qui m'éblouis et plusieurs explosions qui balayèrent ses assaillants. Balèze le type, mais il ne s'en sortirait pas aussi facilement la moitié des pirates de l'île avaient vus ses petits feu d'artifice et commençaient déjà à rappliquer vers lui. Bon si je voulais que ce gars me rembourse il allait falloir que je m'y mette aussi, après avoir sortis mes flingues et les avoir chargés avec mon haleine et surtout après avoir terminé ma si bonne bouteille de rhum, j'utilisa mon Hell's shift pour monter sur un toit un peu plus haut. Une fois en place j'interpelle mon débiteur avec un long sifflement sonore.

Hey le pique assiette ramène tes fesses par là si tu veut éviter de latter la moitié de l'île

Il me regarde l'air surpris, et oui mon gars je tiens à revoir mes thunes moi. Il décide enfin de me rejoindre, pas trop tôt, ajustant mon tir je créa la diversion en balançant une salve nourrie de mes tirs explosif. Profitant de la couverture donné par le nuage de poussière nous mirent les voiles au travers des toits. Notre folle course dura de longues minutes, une fois redescendu au niveau des commerces je passa mon bras autour de l'épaule du militaire et afficha un énorme sourire.

Je connais un bon bar ou la bouffe est bonne et l'alcool pas trop frelaté
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité



“Invité”

MessageSujet: Re: Le départ en mer, enfin l'indépendance.    Ven 9 Nov - 15:19




Qui, quoi, comment ?!





Ma dernière technique avait été plus efficace que prévu, la plupart des pirates dans le bar avaient été neutralisé, les plus expérimentés avaient quant à eux réussis à éviter l'attaque et rependaient déjà les rumeurs sur le fait qu'un marine se baladait sur Las Camp, toute l'île fut donc bien vite mit au courant, c'est donc une vraie chasse à l'homme qui était sur le point de commencer, chasse dont j'étais fatalement le gibier, avec mes techniques de combat lumineuse j'attirais bien évidemment beaucoup l'attention, en temps normal j'aurais pris la fuite, avec ma vitesse cela n'aurait probablement été trop difficile, mais plongé dans mon état d'ébriété actuel me déplacer à cette vitesse se transformerait plus que probablement en une série de crash toutes plus impressionnante les unes que les autres, je n'avais pas les réflexes requis dans cet état, de plus j'étais chaud comme la braise ce qui me poussait à l'affrontement. Tandis qu'une foule bien plus impressionnante que la dernière se formait autour de moi je me préparais déjà à l'affrontement en me mettant en position de combat.

« Vous croyez m'impressionner bande de lavette ? J'vous attends tous, une mouche ou cent, c'est la même chose ! »

Mais alors que je préparais une nouvelle technique de lumière encore plus classe que la dernière Cool une tête qui me disait vaguement quelque chose décidais d'intervenir en faisant tout sauter, la sûrement grâce à un fruit du démon, après quoi il me rejoignait sur le toit avant de me siffler et débiter quelque chose a laquelle je n'avais pas vraiment prêté attention, mais il me voulait quoi ce boulet, légèrement intrigué je me décidais de m'approcher de lui afin de recueillir quelques informations sur cet étrange individu. Je m'apprêtais à lui poser une question, mais l'étrange individu ne me laissa pas le temps, il créa une diversion avec une salve de bal explosif avant de me traîner je ne sais trop où. Après quelques minutes de fuite nous, nous arrêtions enfin, va savoir pourquoi je l'avais laissé me traîner autant de temps sans broncher, j'avais tout simplement suivi le mouvement. J'allais enfin avoir l'occasion d'avoir mes explications, mais encore une fois il prit la parole avant moi me disant qu'il connaissait un endroit sympa sur l'île... ce foutait-il de moi ? D'un ton confus je pris enfin la parole.



« ... Putain, mais t'est qui toi ? Et pourquoi tu m'as traîner ici ? Tu veux me payer à manger? Tu ne vois pas que je suis wanted sur toute l'île au moment où on parle, tu crois que je pourrais me permettre d'aller au resto tranquillement ? Si tu tiens autant à dépenser de l'argent pour moi autant me donner le fric directement, j'suis un peu faucher, d'ailleurs tu n'as pas 1000 berrys à m'avancer, j'te les renvois par chèque promis. »

Mon interlocuteur semblait confus, après tout je venais de le rencontrer, j'avais même mangé son assiette, mais ayant été doté d'une mémoire particulièrement sélective j'avais sûrement du l'effacer de mon historique de cerveau à peine la page ferme, car dans ma tête aucune trace de lui, ce qui suivis je le fis donc sans aucun remords.

« Ce ne sont pas les gars de tout à l'heure ça ?! »

Dis-je d'un ton surpris afin que mon interlocuteur se retourne avant d'apparaître devant lui voler son portefeuille à une vitesse quasi invisible à l'oeil et retrouver ma position de départ, le tout avait duré à peine une fraction de seconde, après tout il m'avait parlé d'un repas, ce n'étais pas parce que je ne pouvais pas en profiter maintenant que j'allais faire abstinence, je me payerais un resto sur son compte un autre jour.

« Ah non j'ai du flasher. »

A peine ma phrase terminée que je perdais déjà le fil du temps et avec celui-ci toute ma concentration, c'était à peine si je me souvenais de ce que je venais de dire à mon interlocuteur, sans vraiment réfléchir je le quittais donc une nouvelle fois pour rejoindre une jeune serveuse qui prenait sa pause derrière le bistrot où elle bossait, elle profitait tranquillement de sa cigarette quand je débarquais de nulle part, au milieu des foules pour tenter une petite manoeuvre de séduction. M'approchant avec un regard élégant prêt de la demoiselle, cette expression fut instantanément remplacée par un visage de violeur en série.


Bien évidemment la fille ne me laissa même pas le temps de m'exprimer pour s'échapper. Pour l'instant je me promenais sans trop de problèmes dans les rues de Las Camp, mais quelqu'un me reconnaitrait probablement dans pas longtemps et le 2e round pourrait alors commencer, jusque là je profitais un peu de mon état pour me défoulé un maximum sans me préoccuper le moins du monde de l'autre abrutie de tout à l'heure, ni même des gens m'entourant.



Revenir en haut Aller en bas

Pirate
Pirate
avatar



Tibarn
Messages : 124
Age : 27
Métier : Cannonier / Pilier de bar

Fiche du marin
PP : 400
PH : 538
Grade : Pirate
MessageSujet: Re: Le départ en mer, enfin l'indépendance.    Dim 11 Nov - 17:26


L’air ahuri de mon comparse me fit me dire qu’il ne comprenant pas un mot de ce que je lui disais, était-il encore beurré ou simplement stupide ? Peu m’importe du moment qu’il me rembourse ce qu’il me doit mais avant que je puisse lui rafraichir la mémoire celui-ci confirma mes soupçons quant à sa stupidité :

Putain, mais t'est qui toi ? Et pourquoi tu m'as traîné ici ? Tu veux me payer à manger? Tu ne vois pas que je suis wanted sur toute l'île au moment où on parle, tu crois que je pourrais me permettre d'aller au resto tranquillement ? Si tu tiens autant à dépenser de l'argent pour moi autant me donner le fric directement, j'suis un peu faucher, d'ailleurs tu n'as pas 1000 berrys à m'avancer, j'te les renvois par chèque promis



Il se moque de moi ou quoi ? Y’a même pas vingt minutes il me tire ma bouffe sous mes yeux en me promettant de me rembourser et maintenant il me demandait de lui filer des thunes, je crois qu’il me prenait vraiment pour un con. La tête que je devais faire tant ma surprise était grande devais être plus que comique, ces yeux s’illumina enfin d’une intelligence qui semblait ne pas souvent passer dans le coin. Se souvenait il enfin de la dette qu’il avait contractée envers moi ?

Ce ne sont pas les gars de tout à l'heure ça ?!

Merde ce n’était absolument pas le moment que quelqu’un nous ait retrouvé, pas avant qu’il m’ait remboursé tout du moins. Je me retourna donc vers l’endroit indiqué pour constater que… il n’y avait personne l’ayant reconnu, continuait il à me prendre pour un âne ? Regardant dans les yeux mon interlocuteur pour lui faire comprendre que ma patience commençait à arriver à son terme celui-ci continua encore à me prendre pour une chèvre.

Ah non j'ai du flasher.

Avait-il dit avant de fondre sur une serveuse comme un faucon sur sa proie. La serveuse le regarda et s’enfuit presque en courant devant le regard vicieux que celui-ci lui jeta. L’homme qui avait engloutit mon repas disparut dans une des ruelles sans demander son reste. J’avais tiré le gros lot ce mec semblait être un pervers tout juste assez intelligent pour ne pas manger du foin et pour couronner le tout il possédait un logia, je ne pourrais malheureusement pas le tabasser pour récupérer mon argent. Résolu comme jamais je décida de le suivre, je galéra bien une dizaine de minutes avant de retrouvé sa trace.



Il est là ! J’ai retrouvé le marine !

Ma phrase ne mit pas longtemps à trouver plusieurs oreilles attentives qui cherchaient désespérément à retrouver cet homme. Une coalition ne mit pas longtemps à se former pour aller attaquer le marine qui passait par là. Avec cette astuce je ne récupérerais pas mon fric mais voilà qui allait l’emmerder deux minutes, un prêté pour un rendu et avec du bol un de ces gars pourrait blesser voir tuer ce marine. Bonne chance pour t’en sortir mon gars.

Il était temps pour moi de repartir vers une autre île, je n’avais plus rien à faire à Las Camps l’heure était venue de quitter cette ville pirate. Sur le chemin du port je croisa une belle jeune femme qui faisait la manche, voulant me montrer galant et gentleman je mis la main dans la poche ou se trouvait mon portefeuille.



Pff c’était pas mon jour vraiment, j’avais perdu mes thunes heureusement que je n’avais pas beaucoup d’argent à l’intérieur, si un jour on m’avais dit qu’être fauché en permanence me servirais. Mon chemin reprit celui du port, j’avais hâte de trouver un navire pas trop gros à piller pour me renflouer un peu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur





“Contenu sponsorisé”

MessageSujet: Re: Le départ en mer, enfin l'indépendance.    

Revenir en haut Aller en bas
 

Le départ en mer, enfin l'indépendance.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» New-York pour nos 25 ans/départ jeudi soir/YES!!!
» Clés de départ et d'arrivée
» meilleur moyen pour revenir au point de départ
» Je reviens toujours au point de départ
» Résiliation forfait pour départ a l'etranger

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece Beginning :: Voguez à travers les flots :: Blue Seas :: West Blue :: Las Camp-