Partenaires





Index
Inscription
Rechercher
Membre
Connexion
Déconnexion
Votre Profil
Boîte de MP
Groupe

















+ Perso' Prédéf'
+ Batailles Navales
+ Conquête d'îles
+ Tales of Beginning
+ Haut-Fait

Nouveaux arrivants : +10PP/RP
Nous recherchons de vils pirates ou d'idéalistes révolutionnaires pour faire face
à l'imposante marine !
(Note : si vous voulez jouer un marine, n'hésitez pas non plus!)

+ Click here

Partagez | 
 

 Un départ mouvementé [Black Suns]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité



“Invité”

MessageSujet: Un départ mouvementé [Black Suns]   Ven 19 Oct - 14:48



Le soleil a son zénith, un navire resplandissant voguant sur la mer d'un bleu éclatant... Pas un bruit, juste le doux mouvement de l'eau pour vous bercer et un capitaine donnant des ordres à ses camarades pour avancer et rayonner encore plus ! C'est ce que j'aurais voulu pour le début de mon aventure mais non, le temps en avait décidé autrement. Les nuages gris formaient un cloche recouvrant le monde, le ciel se vidait de ses larmes laissant un rideau de pluie s'abattre sur ma pauvre tête. L'océan prouvait sa colère faisant déferler ses vagues sur ma pauvre embarcation qui ne tenait presque plus... Ah temps de merde quand tu me fais chier... Je ne pouvais rien faire, je ne voyais rien à cause de la force du vent s'alliant avec la pluie, j'avais l'impression d'être mitraillé. Alors j'avançais à l'aveugle, enfin je me laissais emporter. Je m'étais mis à l'avant de la barque parce que derrière il y avait un trou et que l'eau s'infiltrait assez rapidement donc je faisais contre poids pour ne pas mourir en enclume au fond de la mer gros désavantage d'avoir manger un fruit, c'est le mal. Donc au final j'étais dans la merde, c'est aussi simple que ça. Je fermais les yeux pour ne pas voir mon triste destin me prendre mais bon au final j'ai quand même rouvert les yeux pour savoir comment j'allais crever et puis miracle, une île.

J'ai posé un pieds sur la terre laissant mon embarcation coulait de son côté pour ensuite me dire que je n'avais plus moyen de faire marche arrière et il pleuvait encore et encore brouillant ma visibilité. J'avançais à l'instinct me prenant un mur tous les mètres, heureusement cela veut dire que je suis tombé dans un village mais j'avais l'impression de tourner en rond. J'ai finis par me retrouver face à un port où on ne voyait presque rien je voyais juste une énorme tête de dragon qui m'attirait fortement alors je me suis avancé sans savoir pourquoi. J'ai avancé un peu, beaucoup pour enfin me retrouver face à lui et me rendre compte que j'étais plus léger ce qui n'était pas du tout normal je le conçois en faite j'avais avancé un peu beaucoup trop donc je suis tombé... Dans l'eau. Ainsi fut la fin de Vulkan soit moi-même mort par noyade alors qu'il ne voyait rien à cause de cette foutue tempête... Je ne voyais plus rien... A dieu Monde presque aussi cruel que moi... Oh une baleine !

Au final, je me suis tout de même réveillé mais sans lumière blanche, des gouttes me tombaient encore sur le front... En tout cas je n'étais pas mort. Je me suis réveiller sans mes vêtements ce qui ne me plaisait mais mes vêtements étaient non loin sur un bureau et le peu de temps que j'ai mis pour me revêtir a suffi au temps pour changer et laisser place à un grand soleil. Je n'aime pas cette journée. Pour finir j'ai ouvert la porte de cette jambe où au final je me trouvais, même si il y avait une fuite au plafond ça faisait longtemps que je n'avais pas dormi sur un matelas... Quel bonheur ! Donc je suis sorti mais il n'y avait personne, et là j'ai ouvert... Et en face de moi se trouvait un vieil homme au cheveux gris pêchant comme si de rien n'était à côté du port... Je n'aime pas remercier les gens donc je ne le ferais pas alors j'ai voulu me barrer mais... A peine avais-je fais un pas que...


« Bon Dieu ! T'es enfin debout, deux jours que tu pionces comme une merde dans la chambre d'ami puis j'peux t'dire que tu ronfles gamin... Bordel de merde aucun respect ces jeunes, on sauve la vie de ses petits merdeux qui tombent comme des enclumes et même pas un merci. Tsss... Va crever »

Et alors que j'allais me retourner pour répondre à ce débris il a reprit comme si de rien n'était en me regardant avec un grand sourire...

« Oh bonjour l'ami, belle journée non ? »

Ce vieux se foutait clairement de ma gueule ou il n'allait pas bien dans sa tête et alors que j'allais de nouveau tenter de lui répondre, une sorte d'alarme me perça les tympans sans que je sache pourquoi et alors que tout le monde rentrait rapidement dans sa maison, l'autre vieux fou pris son sabre et se mit debout face à l'océan... Cette île ne tourne pas rond et c'est vraiment une journée de merde...

Revenir en haut Aller en bas

Pirate
Pirate
avatar



Tibarn
Messages : 124
Age : 27
Métier : Cannonier / Pilier de bar

Fiche du marin
PP : 400
PH : 538
Grade : Pirate
MessageSujet: Re: Un départ mouvementé [Black Suns]   Ven 19 Oct - 20:41

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Ce petit coin de paradis était vraiment incroyable, les meilleurs alcools de toutes les mers coulait à flot et les plus jolies femmes au monde se jetait sur moi pour arracher mes vêtements. Suis je tombé au paradis ? Oui ce doit être cela, je suis mort et mon âme à atterrit - surement par erreur - dans le royaume du créateur suprême. Une créature vraiment magnifique viens m'apporter du steak d'empereur des mers, elle me donne la becquée comme à un enfant, sa ne me dérange pas au contraire. Je laisse cette merveilleuse nymphe des océans me nourrir. Oula ce morceau ne passera jamais dans ma bouche, arrête mais arrête putain ! Je suis en train de m'étouffer.

BWEURF ! KOF KOF !

Je recrachait le sable qui s'était insinué dans ma bouche. En me redressant péniblement en position assise j’essayai de me remémorer comment j'avait pu atterrir sur cette plage les vêtements en lambeau. et mes affaires dispersées aux quatre vents.

La tempête me revint en mémoire au bout de quelques minutes. Alors que j'errais en mers depuis plusieurs jours et que mes réserves de bouffes et d'alcool commençaient à s'amenuiser, le ciel s'était couvert de lourd nuages noirs et il se mit à me pisser sa colère sur la gueule comme pour me dire que je n'était rien, petit et insignifiant dans cet univers aqueux, comme une mouche voletant dans les airs en attendant de se faire bouffer par plus gros. La mer se soulevait tel un monstre endormi depuis des lustres et qui avait besoin de se défouler sur quelque chose ou quelqu'un. Le tonnerre grondait au dessus de ma tête comme pour hurler sa haine aux hommes, les éclairs zébraient le ciel pour dire '' hey en bas admirez ma majesté''. Un sacrée bordel de bon dieu de temps de merde. Mon pseudo bateau tanguait dangereusement à chaque instant menaçant de me transformer en apéro pour poiscaille. Quand survint cette vague qui emporta ma barge haut dans le ciel et s'amusa à m'envoyer m'écraser sur cette île.

Après un rapide check-up de moi même pour vérifier toutes traces d'éventuelles blessures, je me releva - ouf je n'avait que quelques écorchures tout au plus - et rassembla se qu'il restait de mes maigres affaires. Quand je vit mon frêle esquif planté sur des rochers, je ne pus m’empêcher d'éprouver un peu de nostalgie. Cette mini embarcation m'avait trimbalé à bien des endroit et avait toujours survécu jusqu'à aujourd'hui. Adieu fier destrier des mers repose en paix avec pour pierre tombale ces rocs qui te transperce et pour seule épitaphe la fierté du devoir accomplis. Bref je suis dans une merde noire ce n'est pas le moment de faire des sentiments.

Je met met donc en marche direction l'inconnue, après avoir marché plus d'une heure sur la plage, je vis au loin des reliefs qui ressemblaient fort à des habitations. Ouf je ne suis donc pas seul sur cette île, à vue de nez la première de ces habitations ce situe à une petite vingtaine de borne. Je m'y dirigea sans hâte, j'ai le temps après tout. La légère brise marine qui souffle sur l'étendue saline désormais d'huile est très agréable et apaisant surtout après avoir vécu l'enfer en son sein. Il est marrant de voir à quel point l'océan ressemblait à une femme un jour calme, douce et aimante comme une mère ou une amante, l'instant d'après uniquement un maelström de folie furieuse ravageant tout sur son chemin tel une épouse trompée et humiliée.

Le soleil refaisait timidement son apparition lorsque j’arrivai dans le village salutaire que j'avais appercus de la plage. Visiblement une ville de pêcheur, et qui dit pêcheur dit bateau. A première vue la marine n'avait pas l'air d'être ultra présente par ici. Le sourire me vint immédiatement à cette pensée, finalement j'allais pouvoir me tirer plutôt facilement en "empruntant pour une durée indéterminée" une embarcation. Mais avant cela priorité oblige direction la plus proche taverne, je ne trouva qu'un petit rad miteux tout ce qu'il y avait de plus triste. Décidé à ne pas faire le difficile en ces temps de disette éthylique, j'entre sans bronché.

Dégage clodos!

Ces mots me choquèrent, moi un clochard ? Mais allons très cher dame voyons calmez vous regardez ces piécettes que voici... Et merde ! Les flots tumultueux n'avait visiblement pas pris que ma barque, ils avait aussi emportés mes derniers deniers. Chance quand tu nous tiens. Après m'être fais jeter dehors sans ménagement par les habitués de ce bouge crado, je me dirigea vers le centre de ce village. Les enfants que je croisa me regardèrent avec des yeux rond comme des billes et une expression de terreur dans les yeux avant de prendre leurs jambes à leurs cous.

Tiens prend sa monstre épouvantail

Le cailloux que ce gosse - visiblement plus téméraire que les autres - me jeta dans la tête m’énerva au plus haut point. Pas péter les plombs pas péter les plombs. Ce n'était qu'un chiard après tout, mais qu'est ce qu'il avaient tous dans ce bled ? Surement pas l'habitude de voir des étrangers. A tiens une fontaine, je vais en profiter pour étancher un peu ma soif à défaut d'autre chose. L'eau me refléta mon image et d'un coup je compris la réaction des autochtones, effectivement l'erreur était bien normale j'ai une tronche à faire fuir le fantôme de Gold Roger en personne. Un grand rire sonore ce mit à sortir de ma gorge malheureusement trop sèche. Je pris l'initiative de me débarbouiller un peu le visage avant que les villageois ne se mettent à me fourcher les miches.

J'en étais tout à ma toilette lorsque une alarme stridente me vrilla les tympans. La plupart des habitants rentrèrent immédiatement chez eux, seul quelques hommes regardait l'horizon avec angoisse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité



“Invité”

MessageSujet: Re: Un départ mouvementé [Black Suns]   Ven 19 Oct - 22:06



Cela faisait quelques jours que je vivais impunément sur cette petite île. On pouvait parler de vie car en arrivant, mon embarcation c'était brisée et que donc je faisais de mon mieux pour m'en créer une autre. Travaillant dans une partie reculée de l'île, je n'avais les villageois que durant la journée et à l'occasion de brèves paroles servant surtout à échanger des banalités. Les gens d'ici étaient assez gentil. M'ayant fourni de la nourriture t une cabane en retrait de la côte, ils m'avaient laissé le feu vert pour me créer une embarcation à l'aide de ce que je pourrais trouver. Ils m'avaient juste prévenu de ne pas trop m'approcher du village la nuit. Compréhensif, j'obéissais depuis sept jours environ.

Au départ, je voulu faire mon embarcation à la main mais je compris vite que cela serait impossible. Un vieux de l'île me donna donc une hache pour couper du bois ainsi que quelques éléments pour confectionner une barque. Parmi cela figurait: de la corde, de quoi cirer le bois, de quoi créer une voile dans un grand drap ... J'avais vraiment un peu de tout. Je me nourrissais de la cueillette de baies qui poussaient trois semaines dans l'année sur Rusukaina. Le souvenir de l'île éveillait comme d'habitude une profonde incompréhension de ma présence sur West Blue et confirmait mon envie d'y retourner. Mais pour cela, je devais trouver un bâteau, un équipage, un capitaine et surtout, traverser Grand Line ... C'était tout un programme !

Ce jour là, tout c'était bien passé. Approchant doucement de mon but, j'avais confectionné un mat haut de trois mètres et une belle voile. Me servant de mes connaissances et des livres laissés à ma disposition par les villageois, je savais que le plus long était passé. Je décidais donc d'aller vers le village. Une fois sur place, je dis bonjour à presque tout le monde. Tenant ma hache à la main, j'allais demander au vieux me l'ayant prêter de me donner du cuir pour l'aiguiser. Alors que je m'approchais, je vis qu'il était en compagnie d'un homme. Visiblement plus jeune que moi, je ne voyais que son dos. Alors que j'allais parler, une sirène retentit ...

Ce son me rappelait quelque chose. Un souvenir émergea alors de ma mémoire: la Cloche! A Rusukaina, le seul moyen de communication sur longue distance était la cloche d'acier. Nous nous en servions pour prévenir les gens qu'il fallait rentrer quand certains animaux très dangereux comme les Frelons-tigres sortaient de leurs tanières. Assez belle, la cloche était ornée de nombreuses gravures ... Donc la cloche avait sonnée, au départ de ma zone noire de mémoire mais pourquoi ? Je ne m'en souvenais plus. Je savais juste que cela avait un rapport avec une chose inconnue et que tous étaient vite rentrés chez eux. Tous sauf Leina et moi.

Revenant à la réalité consternante de ma présence sur cette île, je vis que le vieux tenait un sabre et que le jeune fixait la mer ... Que se passait ? Aucune idée. Ce qui était sûr c'est que quelque chose allait arriver. Quelque chose de grave. Si j'avais encore la maîtrise du Haki de l'Observation, j'aurais pu appréhender la crainte de l'habitant mais, cela m'était actuellement impossible. Posant la hache au sol, lame plantée, je m'assurais que ma flûte sot bien attachée et, me rendant au coté des deux hommes je dis:

« Alors ? Il se passe quoi ici ? Je peux être utile ? »


Revenir en haut Aller en bas





“Contenu sponsorisé”

MessageSujet: Re: Un départ mouvementé [Black Suns]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Un départ mouvementé [Black Suns]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» New-York pour nos 25 ans/départ jeudi soir/YES!!!
» Clés de départ et d'arrivée
» Darker than Black
» carte grece sur nuvi 255 BLACK
» meilleur moyen pour revenir au point de départ

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece Beginning :: Voguez à travers les flots :: Blue Seas :: West Blue :: Autres îles de West Blue-