Partenaires





Index
Inscription
Rechercher
Membre
Connexion
Déconnexion
Votre Profil
Boîte de MP
Groupe

















+ Perso' Prédéf'
+ Batailles Navales
+ Conquête d'îles
+ Tales of Beginning
+ Haut-Fait

Nouveaux arrivants : +10PP/RP
Nous recherchons de vils pirates ou d'idéalistes révolutionnaires pour faire face
à l'imposante marine !
(Note : si vous voulez jouer un marine, n'hésitez pas non plus!)

+ Click here

Partagez | 
 

 Clive R. Jackson VS Zuko Kasai

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Pirate
Pirate
avatar



Maître du Jeu 1
Messages : 253

Fiche du marin
PP : MAX
PH : MAX
Grade : Seigneur des Pirates
MessageSujet: Clive R. Jackson VS Zuko Kasai   Dim 25 Nov - 22:36

Le premier poste que vous ferez sera celui de votre rencontre au coeur de la citadelle. Vous ne pourrez entamer le combat qu'au deuxième tour. Vous avez jusqu'au Lundi 3 Décembre 2012 pour terminer la dernière partie de l'évent. Pour la situation géographique (afin de décrire l'endroit) il est libre à vous de décrire l'intérieur de la citadelle qui se trouve au sommet de l'île. N'oubliez cependant pas que les lieux sont froids et recouverts de glace. Le but étant de vaincre son adversaire, à vous de trouver un moyen de vous départager. Le ou les grands gagnants de ce dernier acte auront droit à des cadeaux « bonus » comme un haut-fait d'Argent ainsi qu'une augmentation supérieure de prime. L'histoire que possède cette île est inconnue du monde ainsi que du Gouvernement Mondial lui-même et tous ceux qui connaîtront son passé seront considérés comme ennemis de l'État.

Bonne chance !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Etat-Major
Etat-Major
avatar



Zuko Kasai
Messages : 322
Age : 23
Métier : Cuisinier

Fiche du marin
PP : 698
PH : 699
Grade : Sous-amiral
MessageSujet: Re: Clive R. Jackson VS Zuko Kasai   Lun 26 Nov - 21:56

L'homme qui regardait Zuko depuis sa cachette battit rapidement en retraite lorsque le Marine lui envoya une salve de flammes, les dissuasions orales n'ayant pas suffit à lui faire rebrousser chemin puisqu'il avait tenté de connaître son prénom. Vraiment les pirates n'avaient plus aucune éducation de nos jours, en plus il avait écorché son nom comme si il le connaissait, mais Zuko n'avait absolument jamais entendu parlé de cet homme et était presque sûr à présent de ne l'avoir jamais rencontré. Quoi qu'il en soit, ça lui faisait une personne en moins entre lui et le trésor qui reviendrait à la Marine et aux nécessiteux.

Il observa un dernier instant les objets entre ses mains, le médaillon et la tablette et reconnu un dialecte ancien gravé à son dos, épousant la forme du cercle. Zuko pouvait se vanter de savoir déchiffrer grosso-modo la langue ancienne de ce monde, assez en tout cas pour savoir qu'il était question de pouvoir et que le message signifiait, même si il était tourné plus joliment : ''Ta quête de pouvoir et de richesse te mènera sur les sentier de la perdition, mon enfant.'' N'ayant absolument aucune idée de ce que ça pouvait signifier, et n'ayant pas le temps ni le loisir de s'attarder plus sur les pensées philosophiques profondes qui lui permettraient de répondre à cette question.

Aussi il prit son élan et se propulsa dans le ciel comme s'il eut voulu atteindre les nuages pour s'y accrocher et voyager sur l'un d'eux. Ça devait être intéressant de faire une telle chose, après tout, qui ne s'était pas déjà demandé de quelle matière ils étaient fait ? Étaient-ils cotonneux comme ils semblaient l'être ou bien ceci n'était qu'une façade qui dissimulait un aspect dur qui pourrait tous les tuer si jamais il leur prenait l'envie de leur tomber sur la tête ? Zuko aurait aimé le savoir, mais pour ça il fallait apprendre à voler tout d'abord. Mais voler vraiment, pas simplement se propulser dans les airs comme il le faisait en ce moment. Ou alors il pourrait demander à Stark de l'éclairer sur le sujet, étant fait à base d'éclair, il devrait savoir ce qui se passe dans les nuages, le lieu de leur création.

Continuant sa route, il s'imagina en train de voler pour de vrai, flottant dans les airs et fendant les nuées, lui procurant un sentiment de liberté incroyable qui chutait en même temps que son corps se faisait invariablement ramener au sol à cause de la gravité et qui naissait à nouveau lorsqu'il se propulsait. À un moment il se demanda si l'équipage allait bien et si ils s'en sortaient dans cette jungle pleine de foutues créatures démoniaques qui ne cherchaient qu'à vous arracher un membre de façon douloureuse ou même de vous tuer pour vous manger ou par simple plaisir et divertissement. Mais il finit par se rendre à l'évidence : Stark était un Marine flemmard mais très doué et intouchable. Aidé de son fruit du démon, il serait capable d'éliminer n'importe quelle menace sérieuse qui se présenterait à lui ou au moins de fuir très vite et très loin, son déplacement étant quasiment instantané.

Quant à Clive... Son capitaine était une force de la nature. Puissant et malin, il savait faire face aux défis qu'il daignait relever ou qui impliquait de l'argent. De plus il avait une sorte de volonté en lui qui lui permettait de réussir à peu près tout ce qu'il entreprenait sans trop de difficulté, à moins qu'il ne puisse appeler ça de la chance ou du talent. Il était assez heureux de l'avoir à ses côtés pour son aventure ainsi que tout les autres Marines qui les avaient accompagnés jusqu'ici et qui, il en était sûr, seraient récompensés pour avoir ramené ce trésor jusque dans les mains du Gouvernement Mondial et donc du bien commun.

Cette île était vraiment vaste et toujours aussi froide et plus il se rapprochait de ce qu'il imaginait être le centre de l'île et plus l'atmosphère se refroidissait, si bien qu'il produisait désormais une légère buée à cause de sa température au dessus de la moyenne. Les arbres semblaient également devenir plus sombres et plus menaçant, les bruits de la forêt avaient reprit normalement, signe qu'il ne devait pas se trouver en présence de prédateur trop dangereux lorsqu'il atterrissait. Il commençait à désespérer d'être sur le bon chemin lorsque enfin il aperçu une route tracée entre les arbres, paraissant déplacée au milieu de toute cette végétation, comme une sorte de provocation à son encontre.

Il la rejoint sans trop de mal en deux bonds à peine, faisant fondre la glace qui recouvrait les pavés qui la constituait. Il se redressa en s'époussetant et retira son bandage improvisé de sa tête qu'il jeta sur un côté de la route. Celle-ci était faite de larges blocs de pierre parfois brisés et d'autres fois carrément manquant entre lesquels des touffes d'herbe en plus ou moins grande quantité poussaient, augmentant le sentiment d'abandon qu'elle dégageait à l'origine.

Frissonnant légèrement, Zuko se mit en marche, la glace fondant à chacun de ses pas avant même que son pied ne touche le sol, laissant derrière lui une piste facile à suivre, même si à son grand étonnement la glace se reformait directement après que son pied eu quitté le sol. Cette route semblait se poursuivre sur des kilomètres, serpentant dans la forêt et semblant vouloir le perdre plus que le mener quelque part contenant un trésor. Au bout d'un moment cependant, il croisa une sorte de tour en ruine qui avait dû autrefois être un avant poste ou quelque chose dans ce goût là. Puis il en croisa tout les cent mètres environ jusqu'à finalement arrivé au bout du voyage incroyable qu'il venait de faire.

La forêt cessa tout d'un coup, sans signes avant coureur tels que la diminution du diamètre des tronc ou bien une augmentation de la luminosité. Dix mètres après la délimitation des arbres se trouvait un énorme gouffre qui le séparait d'une grosse parcelle de terrain occupée dans son ensemble par une immense citadelle fortifié à l'allure menaçante et complètement glacée. La seule façon de la rejoindre semblait être un pont suspendu au dessus du gouffre en lequel Zuko n'avait absolument pas confiance, aussi se garda-t-il bien de l'utiliser. À la place il sauta au dessus du vide avec l'aide d'un puissant saut propulsé par ses flammes, l'amenant sain et sauf de l'autre côté.

Sans un regard en arrière, Zuko se dirigea vers l'entrée de la citadelle, admirant les gravures et fronçant les sourcils devant les portes déjà ouvertes mais couverte d'une couche de glace qui ne semblait désormais vraiment pas naturelle aux yeux du Marine. Cet endroit avait quelque chose de vraiment trop malsain, il était pressé de trouver le trésor pour s'en emparer et partir de cette maudite île au climat démoniaque. À l'intérieur il faisait encore plus froid que dehors, chaque objet, chaque mur, chaque morceau de tapis semblait gelé ou au minimum couvert de givre qui fondait lorsqu'un Zuko suintant la chaleur s'en approchait un peu trop, le jeune homme produisant plus de buée que jamais.

Autrefois, l'intérieur avait dû être luxueux et très riche, mais désormais il n'était plus qu'un tas de déchets congelés à peine bon pour la récupération. Le Marine espéra que le trésor était quelque chose de plus résistant que quelques objets de mobilier sinon ils risquaient fort d'avoir tous fait le voyage en vain... Plus il avançait dans les salles, et plus un doute tiraillait Zuko. Il y avait quelque chose d'étrange dans ces lieux, encore plus qu'un tombeau fait de glace et de neige et complètement désert. Parfois, de drôles d'inscriptions étaient gravées sur les murs aux tapisseries déchirées, comme si un homme fou avait saccagé les murs pour un écrire un message dans un excès de folie pure.

C'est en pensant à un éventuel fou dangereux que Zuko trouvait le détails qui le chiffonnait. Tout était sans dessus dessous et complètement gelé, comme si un cataclysme avait frappé le château si soudainement que rien n'avait résisté ni eut le temps d'être transporté ailleurs, prenant les anciens habitants de ce lieu par surprise. Mais dans ce cas, où étaient caché les corps ? Il n'avait pas croisé un seul cadavre en arrivant ici, or cet endroit ressemblait plus à un champs de bataille conservé dans la glace qu'à un château remplis de gens de la haute société qui avaient dû y habiter et les bêtes sauvages ne devaient pas s'être aventurées dans le château pour venir chercher un déjeuné qu'elles auraient ensuite emporté dans la forêt.

Soudain, des bruits de pas se firent entendre. Zuko décida de ne pas s'enflammer mais de ne pas se cacher non plus. Qu'elle que soit la personne ou la chose qui arrivait dans sa direction, elle devait avoir repéré ses traces de pas dans la glace représentés par des flaques aux formes étranges et recongelées. Inutile de se cacher donc puisque de toute façon il ne pourrait pas effacer ses traces. Se tenant près à se battre, Zuko fixa la porte par laquelle il venait d'arriver, prêt à en découdre si il tombait sur un pirate ou un ennemi potentiel. Quel ne fut pas son soulagement lorsqu'il s'aperçut que ce n'était que Clive qui se tenait dans l'embrasure ! Lui adressant un signe de tête respectueux, Zuko lui lança :

- Il semblerait que ce soit nous qui allons trouver le trésor les premiers finalement.


_________________

La loi est dure, mais c'est la loi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Etat-Major
Etat-Major
avatar



Clive R. Jackson
Messages : 1484
Age : 26
Métier : Navigateur

Fiche du marin
PP : 845
PH : 812
Grade : Contre-Amiral
MessageSujet: Re: Clive R. Jackson VS Zuko Kasai   Mar 27 Nov - 20:03




Enfin il est là ! Mon précieux.. « Gehenna Citadel »


L'endroit est calme, inanimé, il ne règne qu'un froid persistant qui, semble-t-il, a imposé son verglas sur sa cité, tapissant les murs et les objets de son gel éternel. Les lieux sont sombres, lugubres, on peut ressentir ce malaise qui nous imprègne dès lorsque l'on pose le pied dans sa citadelle. À la voir aussi tranquille, on aurait pu croire qu'elle hibernait, comme si quelque chose reposait en ces lieux, une chose qu'il ne faudrait libérer sous aucun prétexte, mais cette sensation devait être commune à toutes les personnes s'y aventurant, car le sentiment de grandeur que celle-ci inspire est tel que je me sentais ridiculement petit devants ses mètres de hauteurs que font les plafonds du château, comme si l'endroit avait été pensé pour des géants, ce qui n'avait pas l'air d'avoir été le cas vu que le mobilier était de taille humaine.

« C'est trop gigantesque, je vais en avoir pour des heures à.. »



Une intuition passagère m'empêche de continuer ma phrase, comme si quelque chose m'observait, je n'étais pourtant pas vraiment le plus froussard mais ça faisait longtemps que je n'avais plus eu la chair de poule, mes poiles se hérissent et une sensation désagréable me parcoure le dos, comme si je ne devais pas regarder derrière moi, non, c'est plus que je ne pouvais pas, d'ailleurs, si quelqu'un voulait m’assassiner de sang-froid c'était le moment idéal puisque cette aura indescriptible mais palpable assommait tous mes sens, me rendant paraplégique de peur. Pour finir, ma tête décide de se tourner d'elle-même, le visage crispé je tirais une drôle de mine, mais à mon plus grand étonnement, il n'y avait rien, enfin, que le mobilier et les pierres froides de l'antre du château.

« Ouf ! »

C'était mon petit cri de soulagement, celui-ci fit écho dans tout le hall d'entrée, résonnant plusieurs fois, ce qui prouvait encore une fois que la demeure était vide. Je m'aventure de plus en plus profondément dans les entrailles de l'édifice jusqu'à me perdre dans ses infinis couloirs, un vrai labyrinthe. Énormément de tableaux ornaient les murs, ça devait sûrement être les visages de celles et ceux qui vivaient ici en ce temps-là, on pouvait même facilement reconnaître le Roi de ses sujets, puisque sa couronne en or massif le démarquait de la plèbe, attribut que j'espérais pouvoir récupérer quelque part dans cet endroit maudit. Plus j'avance et plus la température semble se réduire, comme pour signaler qu'il s'agissait de l'endroit tant convoité des désireux.

* Même les monstres de la forêt n'ont pas osé enfreindre ces lieux, je comprends pourquoi maintenant.. *



Je ne faisais que suivre les longs couloirs, espérant que ceux-ci me conduisent jusqu'aux biens tant convoités. Le bruit de mes pas qui s'entrechoquent avec la fine couche de glace crée une petite résonance qui était très facilement audible. Il y avait de la lumière et une porte entrouverte qui avait attiré ma curiosité, m'avançant jusqu'à elle je pouvais apercevoir un homme de dos ainsi que l'amas de trésor qui était retenu en ces lieux, lorsque celle-ci se retourne elle laisse apparaître son visage ; faciès qui ne m'était pas inconnu puisque je le connaissais, il s'agissait de Zuko, membre de mon équipage. À la simple vue de cette beauté Or mes yeux se transforment en dollars, ne rêvant plus que de l'empocher.

« ON EST RICHE ! ON EST RICHE ! ON EST RICHE ! ON EST RICHE ! AHHHHHHHHH ! »

* Ahhhh, je sais déjà la première chose que je vais faire : un yacht avec Jessica Alta et Jennifer Lobèse en invité surprise !! Et puis, ensuite, je m'achèterai une île ou deux, peut-être même trois qui sait ? Ahhhh !!! J'y crois pas !!! Je suis Riiiiiiiiiiche ! *



« Allez Zuko ! Dépêches-toi de m'aider à mettre tout ça dans notre cale et fissa ! Je connais une petite île bien chaude qui n'attends plus que nous~ »

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Etat-Major
Etat-Major
avatar



Zuko Kasai
Messages : 322
Age : 23
Métier : Cuisinier

Fiche du marin
PP : 698
PH : 699
Grade : Sous-amiral
MessageSujet: Re: Clive R. Jackson VS Zuko Kasai   Jeu 29 Nov - 17:19

Il fut rassuré de voir que ce n'était que son capitaine qui se tenait devant lui, s'attendant à encore devoir se battre contre une salle bestiole ou bien un autre pirate ou même un squelette vivant au point où il en était. Ce château était tellement luxueux et tellement lugubre à la fois qu'il s'attendait presque à voir une de ces armures plaquées or se mettre à bouger pour tenter de le tailler en pièce ici même, devant le trésor incroyable qui était étalé sous leurs yeux. D'ailleurs Clive ne voyait plus que ça, la bave lui coulant de la bouche et les yeux exorbité comme pour tout regarder en même temps et graver cette image du trésor dans sa mémoire.

Et quel trésor ! Un amas de pièces d'or se dressait devant eux, aussi haut qu'une montagne jugea Zuko et assez large pour devenir une petite île. Au milieu des pièces d'or se trouvaient des babioles fait du même métal et sertit de pierres précieuses lorsque ce n'étaient pas carrément les gros diamants aux multiples facettes qui leur passaient sous les doigts. Zuko trouva plusieurs bagues et colliers qu'il enfila ainsi qu'une couronne trop lourde pour sa tête mais contenant tellement de richesse que rien qu'en la revendant ils pourraient équiper un navire de la Marine en entier.

Ils s'amusa quelques instant à parader avec, se faisant passer pour un roi et se roulant dans le tas d'argent qui se trouvait devant eux pendant que son capitaine hurlait qu'ils étaient riches en répétant ce mot à tout va et jetant des pièces dans les airs. Zuko savait déjà quoi faire de tout cet argent : la plus grosse partie irait à la Marine bien entendu puisque c'était à elle que revenait leur allégeance et leur reste leur servirait de prime. Peut-être même qu'il lui en resterait assez pour monter son propre équipage et s'acheter un bateau rapide pour couler lui même des pirates.

Ils songea à tous les nouveaux armements que ce tas d'or pouvait représenter. Tous les soldat pourraient être équipés d'armes valables et les meilleurs entraîneurs se battraient pour venir être grassement payé par le Gouvernement Mondial, leur donnant un avantage certains. De plus le salaires des combattants augmenterait et de plus en plus de monde voudrait rejoindre leur rang ! N'était-ce pas magnifique ?

- Allez Zuko ! Dépêches-toi de m'aider à mettre tout ça dans la cale et fissa ! Je connais une petite île bien chaude qui n'attends plus que nous.

Plein d'enthousiasme, le jeune Marine ne saisit pas tout de suite ce que Clive voulait dire en disant ça. Ce que voulait le capitaine était simple : le trésor pour lui seul et une partie reviendrait à son équipage, mais une partie seulement ! Quant à lui il se taillerait la part du lion bien entendu. Mais Zuko, toujours perdu dans ses rêveries où les pirates et les révolutionnaires n'existaient déjà plus ne réalisa pas du tout ce que les paroles des Clive impliquaient, à savoir pas de bateau, pas de soldats armés, pas de maîtres d'arme qui venaient pour se faire payer et pas d'augmentation pour tout le monde.

- Une fois qu'on aura donné cet argent à la Marine, les pirates et les révolutionnaires seront fichus ! Y a suffisamment d'or la dedans pour acheter de nouveaux équipements à tout le monde qui seront plus performants. Mais c'est vrai qu'il nous restera assez d'argent pour faire un petit voyage sur une île bien tranquille après.

Si Zuko avait été moins stupide ou moins aveuglé par tout l'or qui se trouvait devant lui et qu'il ne comptait pas garder pour ses besoins personnels (après tout, qu'est-ce qu'un seul homme ferait d'autant d'argent?) il aurait peut-être pu arriver à comprendre que ce qu'il avait dit était totalement irréalisable, voir même impensable. Lui qui avait tant navigué avec son capitaine, il aurait du mieux le connaître depuis tout ce temps, il aurait du être capable d'anticiper ses pensés, de savoir qu'il trouverait sa ridicule et complètement idiot, voir même qu'il le traiterait de cinglé !

Mais non, tout ce qu'il voyait était la montagne d'or devant lui et tout ce que ça pourrait rapporter au peuple et au Gouvernement Mondial qui protégeait le peuple. Son seul désir était de protéger tout ce petit monde et son seul but était d'améliorer leur vie. Cependant parfois la vie vous impose des épreuves auprès desquelles vous ne pouvez vous dérober.

D'ailleurs ce Zuko, qui pendant tout le voyage qui l'avait mené jusqu'ici n'avait cessé de voir des testes divins ou des épreuves ne s'était même pas rendu compte que la dernière de cette aventure était arrivée. Et cette dernière épreuve portait un nom déjà célèbre sur toutes les Blues et bientôt sur Grand Line aussi d'ailleurs. Cette épreuve se nommait Clive R. Jackson, et il allait devoir l'affronter dès qu'il aurait compris que leurs opinions divergeaient une fois de trop.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Etat-Major
Etat-Major
avatar



Clive R. Jackson
Messages : 1484
Age : 26
Métier : Navigateur

Fiche du marin
PP : 845
PH : 812
Grade : Contre-Amiral
MessageSujet: Re: Clive R. Jackson VS Zuko Kasai   Ven 30 Nov - 1:22




Même le meilleur des ciments ne peut réparer la fissure d'un coeur brisé! « Gehenna Citadel »


Sa façon de pensé était tellement risible que j'avais du mal à imaginer que ce soit vrai, comme si il jouait une comédie et qu'il voulait faire bon genre avant de s'asseoir sur ce petit pactole qui n'attendait que d'être cueillie. Ce n'était pas moi qui étais trop cupide, c'est juste qu'aucun homme au monde n'aurait pas saisi une occasion pareille pour se faire un trésor de cette envergure et, la simple idée que toutes ces pierres précieuses et cet Or disparaissent entre les mains du Gouvernement me filait la gerbe, ce n'est pas eux qui avaient croisé monstres et pirates, bravant les dangers les uns après les autres en risquant leur vie pour ce dû, c'était moi ! Et comme sa naïveté ne semblait pas avoir de limite, il pensait bêtement que ce trésor donné servirait une cause aussi dérisoire que la sienne, ceux à qui il refilerait l'argent se précipiteraient pour garder la majorité de son contenu, ne laissant qu'un faible revenu pour faire illusion, sérieux, dans quel monde il pensait vivre ?

En l'entendant parler, un fou rire me prend, mon visage ne peut que trahir ce sourire qui se grave sur le recoin de mes lèvres, regardant avec désinvolture le jeune Marine, pensant tout aussi naïvement que celui-ci voulait plaisanter.

« Ahahahah...Ils embauchent au Jamel Comédie Club maintenant ? »



Mon rire s'étouffe en comprenant que celui-ci ne rigolait pas, ne laissant place qu'à une pesante atmosphère ; on l'aurait dit électrique tant celle-ci était palpable. J'écourte ce petit moment de tension en reprenant, cette fois-ci d'une voix plus sèche, plus hautaine :

« ..Tu veux vraiment en arriver là ? ..»

« C'est dommage, je vais devoir faire un rapport indiquant comment mon stupide agent est mort dans une traque au pirate qui s'est soldé par une défaite cuisante. Évidemment, j'ai tout fait pour t'empêcher de mourir, allant même jusqu'à abandonner la mission pour te secourir, laissant en plan les biens pour te donner les premiers soins, mais, malheureusement, après une nuit d'efforts à veiller pour te maintenir en vie, tu es mort dans ton coma, sous les larmes et les sanglots de tes frères d'armes, tâchés de sang par une réanimation qui n'a pas suffi à raviver ton regard livide.. »



« ..Car on sait toi comme moi que la seule chose qui ressortira d'ici, ce sera moi avec ce foutu trésor dans les bras. Je soufflerai toutes les flammes qui tenteront de se rebeller contre son brasero, sois-en certain.. »


Mon discours n'avait semble-t-il pas fait changer d'avis mon futur ex-subordonné. Il restait planté là, son seul regard pour me dévisager, avec ce petit air d'abrutis fini qui caractérisait le personnage, une vraie teigne. En temps normal, je l'aurai simplement rossé un coup avant de reprendre les choses comme elles étaient avant, mais là, quelque chose s'était brisé, un acte impardonnable de sa part. En usant de mon influence il aurait été aisé de le faire renvoyé, ou bien même de le muter à un endroit moins plaisant, il aurait pu également faire la plonge pour le restant de ses jours, mais il m'était impossible de le laissé s'en sortir comme ça, sans rien faire, il venait de se rebeller et pourrait éventuellement semer le doute si il venait à laisser sous-entendre certaines choses plus..embarrassantes.

« Dans ce cas, finissons-en une bonne fois pour toute, ex-lieutenant Zuko Kasai. »

Mon corps entier commence à fumer, de la tête aux pieds celle-ci s'entremêle avec l'air déjà sec et glacial du château. Je tends mon bras gauche en avant, indiquant clairement mes intentions d'en dénouer une bonne fois pour toute avec le jeune Lieutenant, libérant au passage de la glace qui parsème l'étendue de mon bras jusqu'à l'épaule. Je m'apprêtais à lâcher une de mes techniques, et pas des moindres vu qu'il ne s'agissait que du célèbre Pheasant Peck. L'oiseau de glace se forme de manière très rapide, fonçant à vive allure vers le détenteur du pyro-fruit afin d'en terminer le plus promptement possible. La forme de l'animal était plutôt imposante et bien plus grande que la personne sur qui elle avait été lancé, ce qui compliquerait sa tâche au moment de l'impact.



_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Etat-Major
Etat-Major
avatar



Zuko Kasai
Messages : 322
Age : 23
Métier : Cuisinier

Fiche du marin
PP : 698
PH : 699
Grade : Sous-amiral
MessageSujet: Re: Clive R. Jackson VS Zuko Kasai   Ven 30 Nov - 18:35

A sa grande surprise, Clive éclata de rire lorsqu'il finit de parlé. Sans se douter que quelque chose clochait, Zuko le dévisagea et lui demanda ce qu'il avait dit qui l'amusait autant. Clive cessa alors de rire pour le dévisager avec une incrédulité qui se changea peu à peu en calme froid qui lui rappelait le regard qu'il utilisait juste avant de se battre avec quelqu'un. Se rendant soudainement compte de l'atmosphère qui devenait de plus en plus électrique, Zuko retira sa couronne et ses colliers qu'il replaça dans le tas d'or présent au milieu de la pièce.

-..Tu veux vraiment en arriver là ? ..

Zuko sentit le feu qui brûlait dans ses veines devenir de plus en plus intense au fur et à mesure que l'adrénaline le remplissait. Tout son corps le prévenait de quelque chose que son esprit refusait encore d'accepter. Il avait toujours cru qu'au final son capitaine était un homme bien même si il ne montrait que son côté cupide au monde. Il avait toujours cru que le jour où il faudrait soutenir la Marine, il le ferait sans hésiter. Mais il fallait se rendre à l'évidence, se réveiller, tous les Marines n'étaient pas de saints et tous les Marines n'avaient pas comme objectif de répandre la justice dans le monde, mais bien de répandre de l'or dans la cale de son navire.

- C'est dommage, je vais devoir faire un rapport indiquant comment mon stupide agent est mort dans une traque au pirate qui s'est soldé par une défaite cuisante. Évidemment, j'ai tout fait pour t'empêcher de mourir, allant même jusqu'à abandonner la mission pour te secourir, laissant en plan les biens pour te donner les premiers soins, mais, malheureusement, après une nuit d'efforts à veiller pour te maintenir en vie, tu es mort dans ton coma, sous les larmes et les sanglots de tes frères d'armes, tâchés de sang par une réanimation qui n'a pas suffi à raviver ton regard livide. Car on sait toi comme moi que la seule chose qui ressortira d'ici, ce sera moi avec ce foutu trésor dans les bras. Je soufflerai toutes les flammes qui tenteront de se rebeller contre son brasero, sois-en certain ...

Au cour du monologue de son capitaine, Zuko avait sentit l'incrédulité laisser place à la colère dans son esprit. Clive osait le menacer ? Après tout ce qu'il avait fait pour lui ? Toutes ces fois où il l'avait sortit d'un mauvais pas parce qu'il avait fait quelque chose contre la loi ? Et toutes ces fois où il avait fermé les yeux sur ses activités illicites parce qu'il le respectait malgré tout, mentant pour lui au Gouvernement Mondial pour lequel ils travaillaient tout les deux ? C'est comme ça qu'il le remerciait ?

- Clive, tu sais que je déteste qu'on me menace, déclara-t-il avec de la rage contenue dans sa voix. Je ne te laisserais pas partir avec ce trésor, quitte à le balancer dans l'océan moi même !

Tout son corps était tendu comme un arc, la légère buée qu'il dégageait jusque là se transformait peu à peu en quelque chose de plus épais, plus proche de la fumée d'un feu que de celle innocente d'un corps trop chaud dans un environnement trop froid. Il était prêt à se battre pour ses idées, ici et maintenant si il le fallait, lui qui n'aurait pas hésité une seule seconde à vendre son propre frère au Gouvernement Mondial si celui-ci était devenu un hors-la-loi (et si il avait eu un frère). Il savait très bien ce qui passait par la tête de Clive en ce moment même. Il était conscient qu'il en savait bien trop sur lui pour qu'il le laisse s'en sortir vivant. Ça serait donc un duel à mort.

- Dans ce cas, finissons-en une bonne fois pour toute, ex-lieutenant Zuko Kasai.

Zuko ne pu s'empêcher de sentir quelque chose se briser en lui lorsqu'il entendit les mots proférés par son désormais ex-capitaine. C'était tout une page de son passé qui se tournait et il ne pouvait plus revenir en arrière pour effacer les mots prononcés, il ne pouvait qu'avancer et combattre pour sa vie et pour l'avenir de la Marine qui ne connaîtrait que le déclin si il laissait Clive s'en sortir. Le corps de celui-ci commençait d'ailleurs à fumer dans son intégralité, signe qu'ils devenait encore plus froid que ce château pourtant déjà glacial. Son regard était aussi froid que les glaciers qu'il invoquait pour lancer sur ses adversaires et dont il allait bientôt se servir sur Zuko. Ce fut lui qui lança la première attaque sous forme d'un Pheasant Peck, une de ses attaques favorites et puissantes.

Par pur reflexe, Zuko créa son mur de flammes défensives nommé Kyokaen pour bloquer l'attaque. La glace se désintégra au fur et à mesure qu'elle traversait ses flammes et ce qui réussit néanmoins à passer fondit lorsqu'il atteignit le corps de Zuko. Celui-ci se recouvrit de flammes instantanément et utilisa sa technique pyro-ground, transformant le sol en brasier sur plusieurs mètres de diamètres pour réchauffer l'air autour d'eux et cramer les pieds de Clive. Lui même ne s'étoufferait pas à cause des flammes et de leur fumées, mais si il privait Clive d'oxygène, peut-être aurait-il un chance de l'affaiblir.

- Tu veux vraiment jouer à ça Clive ? Le feu contre la glace ? Tu sais très bien que j'ai l'avantage...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Etat-Major
Etat-Major
avatar



Clive R. Jackson
Messages : 1484
Age : 26
Métier : Navigateur

Fiche du marin
PP : 845
PH : 812
Grade : Contre-Amiral
MessageSujet: Re: Clive R. Jackson VS Zuko Kasai   Sam 1 Déc - 1:06




Arrivera ce qui devra arrivé.. « Gehenna Citadel »


Son mur de feu éclipse petit à petit mon oiseau de glace, finissant tout de même sa course sur le jeune Zuko qui, tout feu tout flamme, termine de liquéfier le peu de givres qui restait de ma technique, les hostilités étaient lancées. Malgré ces quelques préliminaires le jeune lieutenant pensait bêtement pouvoir me faire front comme si celui-ci ne risquerait rien, comme si il se voulait supérieur à l'homme à qui il devait tout, celui même qui prit sous son aile un jeune gosse un peu trop abrupt et survolté pour faire partie d'un autre équipage, boulet que personne d'autre ne voulait mis à part moi, enfin, c'était une partie de la vérité vu qu'on me l'avait plus imposé qu'autre chose et que je n'avais pas trop eu le droit de protester.

« L'avantage ? Balancer le trésor ? Quel petit ingrat, moi qui t'es tout donné.. » dis-je d'un ton ironique.



« ...Mais, je crois que tu oublies à qui tu parles. »

Une onde de choc enflammée se répand rapidement sur le sol, n'ayant aucun intérêt à l'esquiver je préfère de loin baisser la température interne de l'entière totalité de mon corps afin de me mettre au-dessus du degré de chaleur que son feu peut faire fondre, n'occasionnant ainsi qu'une faible brûlure tout autour de moi qui noircit le sol désormais calciné. Je savais qu'il était capable de mieux, bien mieux, il ne pouvait en être autrement, même si je l'avais pris par obligation après que celui-ci ait abîmé mes vêtements de luxe lors de notre première rencontre, je ne l'aurai pas gardé bien longtemps si il n'avait pas le potentiel pour s'élever au-dessus du simple statut de « logia » et qu'avec le temps il finirait bien par devenir une puissance colossale. Il avait un potentiel certain et c'est ce qui m'avait le plus plu chez le jeune homme, malgré ses idéaux totalement naïfs il avait tout d'un membre du Snow Falling Crew.

« Malgré nos points de vue qui divergeaient, j'ai toujours pensé que j'arriverai à te retirer ce balai que t'as dans le cul, trop droit, trop à cheval sur le règlement. Je déteste les gens comme toi, trop stupide pour comprendre que la vie n'est pas tout noir ou tout blanc et suffisamment emmerdant pour oublier de mourir, quand bien même l'occasion se présente. »

Ce n'était pas trop le point fort de Zuko de papoter durant des heures, c'était en revanche le mien, celui d'utiliser les mots afin d'emmener les gens là où je le voulais. Un homme de théâtre qui simulait la mort aussi bien qu'un méchant dans Golden Eye sur 64. C'était ce petit côté fourbe qui faisait que j'étais ce que j'étais, mais, malgré ses airs de plaisantins se cachait un homme avide de pouvoir, qui ne se laisserait pas abattre même en perdant tout espoir, le pire des êtres qui existent en ce monde : celui qui s'accroche à la vie et à ses rêves aussi fort que possible, même sous le poids de son corps qui craque et qui se fend, même au gouffre des rivières du Styx. Mon corps fume de partout cette fois-ci, un crépitement léger se fait entendre. Je fais un petit bond en arrière, mettant de la distance entre nous deux, ouvrant mes deux bras en direction du jeune lieutenant.

« ICE BALL »



Un déluge de glace s'abat sur Zuko, cette fois-ci plus froide, plus glaciale, il aurait plus de mal à se défaire de ma technique. Mais elle n'était qu'un tout petit fragment de ce que je pouvais encore réaliser, si le froid était déjà bien plus intense c'était pour la simple et bonne raison qu'elle me servait généralement à piéger les personnes que je vise avec dans une épaisse couche de glace qui se forme sur le corps des personnes que j'emmitoufle. L'une de mes plus précieuses techniques vu que celle-ci est utilisable à distance et que contrairement au Ice Time je n'avais pas besoin d'être en contact avec ma proie, ce qui dans le cas présent était une aubaine.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Etat-Major
Etat-Major
avatar



Zuko Kasai
Messages : 322
Age : 23
Métier : Cuisinier

Fiche du marin
PP : 698
PH : 699
Grade : Sous-amiral
MessageSujet: Re: Clive R. Jackson VS Zuko Kasai   Sam 1 Déc - 10:59


- L'avantage ? Balancer le trésor ? Quel petit ingrat, moi qui t'es tout donné... dit Clive avec ironie. Mais je crois que tu oublies à qui tu parles.

Zuko faillit flancher, Clive lui avait en effet donné beaucoup. Il l'avait recueillit alors que personne d'autre ne voulait d'un marin aussi impulsif et dangereux à bord d'un bateau, alors qu'il était rejeté par ses paires et au moins aussi endetté que lui auprès de la Marine à cause de tous les bateaux qu'il avait envoyé par le fond dans un excès de colère trop violent pour qu'il puisse faire quoi que ce soit pour se maîtriser. Au fond, l'équipage de Clive était celui qui lui convenait le mieux, celui où il avait été accepté sans problème parce que la plupart de ses membres étaient exactement comme lui : des rejetés de la Marine, des incontrôlables. Sa place dans la Marines était désormais incertaine, il savait qu'il ne se trouverait pas de capitaine pour l'accueillir après ça et qu'il devrait certainement passer devant la justice pour avoir attaquer un gradé qui de plus était son capitaine.

Malgré nos points de vue qui divergeaient, j'ai toujours pensé que j'arriverai à te retirer ce balai que t'as dans le cul, trop droit, trop à cheval sur le règlement. Je déteste les gens comme toi, trop stupide pour comprendre que la vie n'est pas tout noir ou tout blanc et suffisamment emmerdant pour oublier de mourir, quand bien même l'occasion se présente.

- Et moi j'ai toujours cru que tu était quelqu'un de bien dans le fond alors qu'en fait tu es exactement ce que tu montres à la face du monde : un type avide qui ne se préoccupe que de sa propre personne et qui n'apprécie son équipage que pour les Berry qu'il peut lui rapporter.

Zuko se prépara à ce qui allait suivre. Il avait déjà Clive se battre des centaine de fois, c'était lui qui se chargeait de capturer les cibles qu'ils devaient gardé vivant pour les remettre à la Marine et toucher la prime qu'elles représentaient. Son propre pouvoir et celui de Stark n'étaient pas adaptés à la capture des autres car ils avaient un potentiel plus offensif et qui était plus efficace lorsqu'il s'agissait de se débarrasser de quelqu'un que lorsqu'il fallait l'épargner. Clive quand à lui pouvait emprisonner des hommes dans la glace, voir des groupes d'hommes quelque fois tout en les gardant vivant. Cette technique gelait leur organisme qui s'arrêtait de fonctionner jusqu'à ce qu'il les libère. Cependant cette technique pouvait aussi être dangereuse car une décongélation trop brusque risquait de tuer la personne emprisonnée et dont l'organisme n'aura pas eu le temps de se remettre en marche de façon naturelle.

Le corps de Clive se mettait à fumer presque autant que le sien, montrant qu'il était à deux doigts d'utiliser sa technique. Zuko augmenta encore sa température corporelle et se tint prêt à riposter avec une certaine excitation. Il ne pouvait nier qu'il avait toujours voulu se battre contre Clive, comme n'importe quel voulait se battre contre son maître pour savoir si son entraînement avait porté ses fruits et si il avait enfin réussit à l'égaler voir à le dépasser.

Lorsque Clive lança son attaque ''Ice Ball'' contre lui, Zuko riposta en augmentant simplement la chaleur de son corps jusqu'à son maximum, faisant ondoyer l'air autour de lui et commençant à sérieusement endommager le sol. Le déluge de glace s'abattit sur lui, le faisant reculer sous l'impacte tandis qu'il se concentrait pour conserver le même niveau de chaleur. Cependant, de la glace réussit peu à peu à traverser ses flammes au niveau de ses jambes qui se recouvrirent d'une fine couche de givre. Lorsque l'attaque se finit, il était congelé jusqu'au genoux environ et il planta ses yeux dans ceux de Clive, comprenant que c'était un combat qu'il aurait beaucoup de mal à gagner.




Le givre ne le retint pas longtemps puisqu'il s'en dégagea d'un coup de pied, cependant cette attaque l'avait remit en question sur sa capacité à vaincre Clive. Il pouvait le faire, mais le combat serait difficile et il tournait déjà à son désavantage. Refaisant naître les flammes sur son corps, il créa deux lances de flammes qu'il envoya successivement sur Clive. Il visait très bien en général, et même si ces lances ne lui causerait aucun dégât en le traversant, elles seraient assez chaudes pour faire fondre un peu de sa glace et le déstabiliser assez pour sa prochaine attaque.

_________________

La loi est dure, mais c'est la loi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Etat-Major
Etat-Major
avatar



Clive R. Jackson
Messages : 1484
Age : 26
Métier : Navigateur

Fiche du marin
PP : 845
PH : 812
Grade : Contre-Amiral
MessageSujet: Re: Clive R. Jackson VS Zuko Kasai   Sam 1 Déc - 14:18




Scission ! « Gehenna Citadel »


Avec le temps il semble s'être forgé une sale opinion de ce que je suis, il n'avait pas l'air enjoué par tout ce petit spectacle que l'on s'offrait mutuellement. Il me voyait vraiment comme un monstre sans cœur qui ne pensait qu'à son bien-être, délaissant les siens pour son profit personnel. Au fond, il n'avait pas totalement tort, tous m'avaient rejoint à cause d'une dette ou sous mandat d'un Colonel de la Marine qui m'avait obligé à en prendre sous mes ordres, mais, malgré ses petits airs d'égoïste avide d'argent et de pouvoir, il y avait toujours eu cette petite ambiance qui rendait si particulier l'équipage, que ce soit Stark, Zuko ou un autre on avait tous appris à vivre ensemble, plus que ça on avait même bien rigolé. Je les tenais tous en estime, sinon aucun d'eux n'auraient fait un aussi long voyage à mes côtés, je n'avais tout simplement pas pour habitude de le montré, même si ça pouvait en de rares occasions, se ressentir.

« ... ? »



« Tu pensais que j'étais quelqu'un de bien ? Que je faisais ça pour l'amour d'un uniforme que je ne porte jamais ? Plus drôle encore ! Pour vous ? »


Un sourire s'esquisse, puis, il s'intensifie jusqu'à ce que je ne puisse l'arrêté, terminant en un rire fou qui fait écho dans toute la pièce.

« AHAHAHA ! TU RIGOLES J’ESPÈRE ?!? Je suis votre supérieur, en rejoignant mon équipage vous avez scellé votre liberté d'un lien qui ne peut être brisé que par moi et moi seul. Tous autant que vous êtes vous ne représentez rien d'autre que mes esclaves, et en tant que tel, je fais ce que je veux quand je veux, et je n'ai surtout pas d'ordres ou de leçons de morale à recevoir d'une personne de ton rang ! Surtout venant de toi, cap'tain America. »

La scène avait été enfin mise en place, afin de couper à jamais nos liens il m'avait fallu jouer le rôle de l'homme qu'il voyait en moi depuis toujours, masquant toute attention positive à son égare, même si c'était quelque chose de faux mon show était très convaincant, à tel point que j'aurais même pu me mentir à moi-même en m'entendant parler, le mensonge étant l'un de mes plus grands talents, assurément. J'avais outrepassé le point de « non-retour » et désormais il ne décidera que d'un seul et unique vainqueur, celui qui ressortira d'ici sera désigné comme tel et je n'avais de loin pas l'intention de m'éterniser ici. J'avais espéré que ces mots prononcés raviveraient encore plus sa lueur de vaincre, je n'avais pas envie de faire face à un mioche incapable d'assumer ses propres actes, je voulais devant moi « l'homme » capable de protéger ses idéaux au péril de sa vie, le voir mûrir, ce serait d'ailleurs la seule façon pour lui d'en ressortir vivant d'ici.



Il avait réussi à se défaire de mon Ice Ball, ce qui en soi était déjà très bien et démontrait le potentiel que j'avais toujours vu chez lui, mais il ne se contente pas de s'en défaire, il riposte à son tour, créant deux flammes en forme de lance qu'il projette dans ma direction. La technique était relativement bien faite, rapide et incisive à souhait, mais le recule que j'avais pris en lançant ma précédente technique m'avait permis d'user de l'une de mes techniques les plus polyvalentes : le Ice Time Capsule. Celui-ci avait deux effets : me protéger à l'aide d'une couche de glace qui vient s'interposer entre moi et les lances ainsi qu'un double effet offensif qui allait me servir lors de la contre-attaque.

Un petit mur de glace s'élève donc de façon à me protéger des deux lances, celle-ci fond cependant à cause de la chaleur mais réussit à annihiler totalement ses flammes, ce qui donne un effet d'égalités entre les deux techniques, s'annulant mutuellement. En même temps que ma protection s'active, la phase offensive est déjà en marche : une vague de froid qui déferle le long du sol, rampant à une vitesse folle en direction du jeune Lieutenant, s'élevant petit à petit comme si il s'agissait d'un raz-de-marrée fait d'un givre épais et glacial, c'était en ça que résider la puissance de mon Ice Time Capsule : une défense imposante qui laisse place à une vague de froid qui s’exécute en même temps, donnant une attaque surprise difficile à cerner sur l'instant.



* ... ? *

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Etat-Major
Etat-Major
avatar



Zuko Kasai
Messages : 322
Age : 23
Métier : Cuisinier

Fiche du marin
PP : 698
PH : 699
Grade : Sous-amiral
MessageSujet: Re: Clive R. Jackson VS Zuko Kasai   Dim 2 Déc - 16:17


Chaque parole de Clive semblait briser un peu plus Zuko de l'intérieur, comme si le lien qu'il entretenait jusque là avec Clive s'effilochait de plus en plus jusqu'à ce que finalement il se rompe pour de bon. L'entendre dénigrer la Marine et l'uniforme était déjà quelque chose en soit difficile à entendre pour quelqu'un comme Zuko, mais se faire traiter d'esclave, lui et tout l'équipage qui aimait et respectait cet homme était vraiment quelque chose d'insupportable.

Comment cet homme pouvait-il trahir ainsi toute la confiance que lui portait son équipage ? Comment pouvait-il tous les insulter après tout ce qu'ils avaient fait pour lui ? La situation dépassait complètement Zuko qui voyait la colère l'envahir de plus en plus. Le problème de sa colère, c'est qu'elle le rendait incontrôlable et donc complètement illogique. En pleine crise de colère, il serait capable de se jeter sur Clive pour un corps à corps alors qu'il savait que cette erreur serait fatal à cause de la technique Ice Age de son terrible capitaine. Ses flammes n'étaient pas encore assez chaudes pour contrer la glace de la technique spéciale de Clive.

Avec très peu d'élégance, Zuko cracha par terre. Il n'était en général pas vraiment fan de se genre d'habitude, mais ce geste représentait à la perfection ce qu'il pensait de Clive sur le moment. Il le regarda dans les yeux, le regard emplis de colère et déclara :

- T'es un pourri Clive.

Ni le regard ni les paroles ne semblaient avoir fait quoi que ce soit à Clive qui se contenta de poser sa main sur le sol et de déclencher sa technique. Celle ci commença par une petite couche de glace qui rampait au sol dans sa direction, puis elle s'épaissit au fil du chemin pour finir en véritable ras de marrée une fois arrivé devant Zuko. Celui-ci avait déjà commencé à bouger lors du lancement de la technique, l'ayant analysé et ayant rapidement décidé quoi faire pour la contrer ou au moins l'empêcher de l'atteindre.

Il n'aurait besoin que de sa technique Pyro-ground pour ça et d'une bonne glisse. Il posa donc lui aussi sa main au sol mais concentra toute son énergie devant lui au lieu de la disperser aux alentours de sa personne, créant une ligne de feu bien nette et légèrement plus haute que d'habitude juste en face de lui, droit vers la vague de glace qui se rapprochait de plus en plus. Puis il se redressa et couru le long de la ligne de feu avant que celle-ci ne soit totalement éteinte par la glace et au moment de rencontrer le mur il se baissa et dérapa en suivant la ligne pour passer à travers.

La chaleur desservit par son corps en plus de celle de la ligne de feu lui avait permit de passer à travers une barrière de glace bien moins épaisse que celle qu'il aurait du rencontrer et de ne s'en tirer qu'avec quelques stalagmites accrochées sur son uniforme qui fondirent en grésillant une fois loin de la glace. Il ne perdit pas son temps à se redresser tout de suite, mais se contenta de se mettre en position avec un genoux à terre et de tendre ses deux poings vers Clive dans l'intention de tirer deux Pyro-punch.

Le premier partit directement en fonça droit sur sa cible tandis que le deuxième le suivit avec juste une seconde ou deux de décalage, ainsi si il bloquait le premier, il n'aurait pas le temps de bloquer le deuxième et le temps qu'il ne se reforme à cause de l'impacte, Zuko aurait déjà eut le temps d'enclencher son prochain mouvement pour le faire fondre définitivement.

- Tu sais que je te tuerais Clive, siffla-t-il avec rage. J'en aurais peut-être pas le pouvoir aujourd'hui, mais je te jure qu'un jour je te tuerais pour tout le mal que tu m'as fait, à moi et à tout ceux à qui tu as mentit et qui te considèrent comme un type bien ! Et on verra si j'ai bien retenu tes leçons sur comment inventer un mensonge potable dans un rapport pour dissimuler ça...

_________________

La loi est dure, mais c'est la loi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Etat-Major
Etat-Major
avatar



Clive R. Jackson
Messages : 1484
Age : 26
Métier : Navigateur

Fiche du marin
PP : 845
PH : 812
Grade : Contre-Amiral
MessageSujet: Re: Clive R. Jackson VS Zuko Kasai   Dim 2 Déc - 20:17




Tout a une fin.. « Gehenna Citadel »


Mon petit coup de théâtre avait visiblement bien marché puisque celui-ci avait pris à le lettre chacun de mes mots. C'est ce que je désirais, au fond, nous n'étions de toute façon pas compatibles, il était trop différent de moi et n'était encore qu'un sale gamin qui n'avait encore rien connu de la vie, mais en tant qu'ancien maître il me restait tout de même une leçon à lui inculquer, la dernière et la plus importante de toute, celle qui fait que je ne perdrais pas aujourd'hui. Déterminer à remporter cette confrontation plus que jamais il m'était impossible de donner un quelconque intérêt à ses paroles de haine, j'y étais de toute façon préparer, vu que c'est mes paroles qui les avaient déclenchés, mais pour lui ôter tout espoir de victoire et encrer en lui le germe de la peur il fallait que celui-ci soit au maximum de sa puissance.

Zuko s’exécute, lançant de toutes ses forces sa vague de feu dans ma direction, espérant me calciner avec celles-ci. Il en avait dissimulé une dans l'ombre de la deuxième, tentant de me surprendre afin d'augmenter les dégâts. Cependant, je n'avais pas l'intention de m'en protéger, pour qu'il puisse comprendre la différence entre nous deux il me fallait le surprendre et l'écraser de toute ma puissance quand celui-ci douterait le plus afin d'imprégner son corps de la peur que j'allais encrer en lui. Je voulais qu'à chaque fois que l'on prononce mon nom ou qu'il penserait à moi, l'angoisse le guette, au sein même de son âtre. L'aversion de l'esprit sur le corps, celle-ci même qui le rendrait totalement inapte à toute confrontation future entre nous, ce serait son test final.

« ... »



L'explosion que provoquent les deux ondes de feu créent une épaisse fumée, il était encore impossible de savoir si j'avais été réduis au silence ou non. Je n'avais rien fait pour les éviter et l'impact de ces deux techniques auraient pu m'être fatal, mais, au fur et à mesure que le brouillard se dissipe, la silhouette de mon corps se dessine. Mes habits en lambeaux je me tenais fièrement, comme si son attaque n'avait jamais eu lieu, ne laissant aucun sentiment transparaître.

« C'est...Tout ce que tu peux faire ? »

Ma phrase brise le silence qui s'était installé entre nous, même si la douleur n'avait pas eu l'air de m'atteindre, la réalité était tout autre. Il m'avait fait pas mal de dégâts et je n'avais rien fais pour les diminuer, mais je ne pouvais pas flancher et lui montrer que ce qu'il venait de faire m'avait fait quelque chose. Le simple fait de n'avoir rien tenté pour me défendre et d'être toujours sur mes deux pieds avait une grande signification ; les prémices du doute qui allaient s'installer en lui. En me voyant là, debout, toujours intacte celui-ci tenta plusieurs actions afin d'en finir, il avait déjà préparé sa contre-attaque et malgré toute sa ferveur et la puissance qui se dégageait de lui, j'étais bel et bien décidé à en finir, mais ce monstre de flamme était hors normes et malgré toute la force et la rage que celui-ci mettait à se débattre, la fin que j'avais prévue pour lui était déjà toute tracée.

* Je n'ai jamais voulu en arrivé là, Zuko.. *


« ICE..AGE !!! »



L'écho de ce nom résonne dans toute la pièce, après avoir subi ses attaques les plus puissantes sans que ça n'ait eu l'air de m'affecter, il fallait maintenant qu'il goutte à la terreur de la plus puissante de mes techniques, celle-ci même que je gardais en réserve, ma botte secrète. Sa puissance n'avait de loin rien à voir avec tout ce que j'avais pu montrer jusqu'à aujourd'hui. Je l'avais même encore jamais utilisé sur quelqu'un tant sa force était phénoménale, de simples flammes ne viendraient jamais à bout de mon Ice Age. La glace jaillit de mes mains, gelant tout ce qu'il y avait dans la pièce, trésor, fenêtres, sol, mur, et son mordant ne cessait de croître jusqu'à arrivée sur le jeune Lieutenant. J'allais enfin atteindre le but de tout ce conflit, cette peur que je voulais lui transmettre jusqu'au restant de ses jours serait « sa bataille », le seul moyen de grandir après ça serait de devenir plus forte qu'elle, de l'éliminer, mais lorsque l'on n'a plus rien pour soi qu'une peur dévorante qui vous ronge, sans espoir, en ressortir ne serait pas quelque chose de facile. Mais, si après ça il réussirait à se tenir debout sans faillir, face à moi, me revenant comme le retour de flamme qui explose la personne qui s'est amusée avec, alors ce jour-là serait celui où notre combat final prendrait forme.



* C'est la différence qu'il existe entre nous, Zuko..*

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Etat-Major
Etat-Major
avatar



Zuko Kasai
Messages : 322
Age : 23
Métier : Cuisinier

Fiche du marin
PP : 698
PH : 699
Grade : Sous-amiral
MessageSujet: Re: Clive R. Jackson VS Zuko Kasai   Dim 2 Déc - 21:38


Où et quand toute cette histoire avait-elle commencé ? C'est la question que Zuko se posait alors que la fumée causée par son attaque disparaissait peu à peu. Il n'avait pas voulu tout ça, il avait toujours été adepte de la deuxième chance et il avait laissé le bénéfice du doute à Clive beaucoup trop de fois. Mais au fond, ce qui lui avait permit de fermer les yeux sur tous ses agissement n'était-il pas l'affection qu'il éprouvait pour lui ? Car plus que n'importe quel autre capitaine qu'il avait eut, c'est Clive qui lui avait apprit le plus lorsqu'il s'agissait d'obtenir ce que l'on désirait, que ce soit un pirate primé, une belle somme d'argent ou même ne serait-ce que de l'équipement de haute qualité sans y mettre le prix.

Clive lui avait permit de se créer un réseau de contact assez étendu pour ne manquer de rien dans toutes ses prochaines quêtes. Il lui avait également permit de se faire un nom dans la Marine et dans le monde entier, de parcourir des lieux qu'aucun autre n'aurait pu lui montrer grâce à son talent de navigation légendaire et son entêtement à vouloir à tout prix fouiller les lieux où il pensait qu'un gros pactole y était enterré, même si ces lieux étaient les plus dangereux de la planète.

Il avait trouvé dans le Thugs boat plus qu'un équipage mais bien une famille, il s'entendait bien avec tous les membres du groupe et était à peu près sur qu'ils auraient risqué leurs vie pour lui comme il aurait été prêt à le faire pour eux. Alors pourquoi les événements les avaient-ils mené ici ? Pourquoi se retrouvait-il à vouloir tuer son capitaine, celui qui l'avait recueillit (certes contre son gré au départ) et lui avait permit de faire et de voir tant de choses ? Et pourquoi celui-ci avait-il décidé de briser le mythe qui planait autour de lui en les traitant d'esclaves, lui et tout ceux sous ses ordres ? Le destin était doté d'une cruelle ironie pour lui imposer cette épreuve alors même qu'il avait passé toutes les autres avec succès...

Zuko était confiant quant à la réussite de son attaque. Il savait que celle-ci avait le pouvoir d'au moins ébranler Clive pour lui permettre de le surprendre et de lui porter un coup plus puissant. Il attendait juste que la fumée se dissipe pour pouvoir mener à bien son projet.

* Non ! *

Ce cris silencieux retentit en lui lorsque la fumée se fut entièrement dissipée. Clive se tenait fièrement debout, exactement au même endroit que là où il était juste avec l'attaque et derrière lui se trouvait une partie du trésors à moitié fondu, seul témoin de son offensive destructrice. Les yeux du jeune Marine s'écarquillèrent tandis que le feu qui lui recouvrait les bras perdait légèrement de son intensité.

- C'est...Tout ce que tu peux faire ?

La colère jusque là chassée par son incompréhension et sa surprise reprit le dessus et lui permit de retrouver l'énergie qui lui manquait pour recommencer à attaquer. Cependant, une autre énergie parcourait désormais son corps, se répandant dans tout son être, courant dans ses veines comme un poison insidieux qui le paralyserait peu à peu. Cette énergie négative n'était autre que la peur, cette peur qui le poussa à reformer deux lances de flammes totalement inutiles qu'il lança sur Clive, l'une le ratant complètement et l'autre le traversant comme si rien n'était. Cette peur qui le poussa à venir courir se jeter au corps à corps contre Clive en hurlant. Cette peur qui lui empêcha de trouver l'énergie nécessaire pour raviver les flammes qui brûlaient en lui pour carboniser l'homme en face de lui. Clive pendant ce temps là restait totalement impassible et lorsque Zuko fut à sa porté il lui saisit les bras et le regarda dans les yeux avant de lancer une attaque que Zuko n'avait encore jamais vu ni n'avait jamais entendu parlé.

« ICE..AGE !!! »

Avec étonnement, Zuko sentit un froid mordant l'envahir depuis les pieds jusqu'au sommet du crâne. Lorsqu'il baissa la tête vers ses bras, il entendit et sentit le givre craquer dans son cou juste avant de se rendre compte que ses bras étaient déjà emprisonnés dans la glace. Même les bras de Clive étaient recouverts de glace. Dans un dernier effort désespéré, Zuko tenta de raviver son feu pour chasser le froid qui le bloquait peu à peu mais c'était inutile et ne retarda même pas la fin. Il ne sentait désormais plus aucune partie de son corps et ne voyait plus rien avec ses yeux tout aussi prisonniers de la glace que le reste de sa personne. Cependant, l'image de Clive, impassible, resta et fut la dernière qu'il emporta jusque dans l'inconscience...

_________________

La loi est dure, mais c'est la loi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Etat-Major
Etat-Major
avatar



Clive R. Jackson
Messages : 1484
Age : 26
Métier : Navigateur

Fiche du marin
PP : 845
PH : 812
Grade : Contre-Amiral
MessageSujet: Re: Clive R. Jackson VS Zuko Kasai   Lun 3 Déc - 19:51




Tout a une fin..Last part ! « Gehenna Citadel »


Sa débauche d'énergie aura été vaine puisque celui-ci se fait prendre dans une glace qu'il ne connaissait pas, un froid qu'il n'avait encore jamais ressenti jusqu'ici, celui de ma technique ultime, le Ice Age. Le combat venait de prendre fin, gelé comme un homme des cavernes dans la glace il ne restait de lui que son regard transcendant qui me fixait intensément. Il allait resté là durant un moment, piéger entre les épaisses couches qui le maintenait emprisonné, comme une bête en cage. Tout c'était enfin régler et il ne me restait désormais plus que le trésor à amasser, enfin ! Après tant d'efforts je le méritais bien, parcourant les mers puis ensuite cette forêt jusqu'à arrivé dans cet endroit sordide, des étapes qui n'auront pas été de tout repos.

« Fyuuu..Tout est enfin terminé, il ne me reste plus qu'à prendre le trésor et m'en aller. »


Du moins, c'est ce que je pensais, une chose étrange se produit, je ne saurai la décrire mais elle avait quelque chose de malsain, un léger tremblement se produit et fait jasé le sol, mais aucun signe de quoi que ce soit et la glace n'avait pas rompu, probablement un volcan de l'île qui s'éveillerait pile maintenant..Si elle s'appelait Ashen Vale, j'imagine que c'était pour une raison bien précise et des monstres et autres forêts, c'est bien la seule chose qui manquait pour clôturer le lot de désastre qu'avait été cette journée.

La colère jusque là chassée par son incompréhension et sa surprise reprit le dessus et lui permit de retrouver l'énergie qui lui manquait pour recommencer à attaquer. Cependant, une autre énergie parcourait désormais son corps, se répandant dans tout son être, courant dans ses veines comme un poison insidieux qui le paralyserait peu à peu. Cette énergie négative n'était autre que la peur, cette peur qui le poussa à reformer deux lances de flammes totalement inutiles qu'il lança sur Clive, l'une le ratant complètement et l'autre le traversant comme si rien n'était. Cette peur qui le poussa à venir courir se jeter au corps à corps contre Clive en hurlant. Cette peur qui lui empêcha de trouver l'énergie nécessaire pour raviver les flammes qui brûlaient en lui pour carboniser l'homme en face de lui. Clive pendant ce temps là restait totalement impassible et lorsque Zuko fut à sa porté il lui saisit les bras et le regarda dans les yeux avant de lancer une attaque que Zuko n'avait encore jamais vu ni n'avait jamais entendu parlé.

« ... »

Avec étonnement, Zuko sentit un froid mordant l'envahir depuis les pieds jusqu'au sommet du crâne. Lorsqu'il baissa la tête vers ses bras, il entendit et sentit le givre craquer dans son cou juste avant de se rendre compte que ses bras étaient déjà emprisonnés dans la glace. Même les bras de Clive étaient recouverts de glace. Dans un dernier effort désespéré, Zuko tenta de raviver son feu pour chasser le froid qui le bloquait peu à peu mais c'était inutile et ne retarda même pas la fin. Il ne sentait désormais plus aucune partie de son corps et ne voyait plus rien avec ses yeux tout aussi prisonniers de la glace que le reste de sa personne. Cependant, l'image de Clive, impassible, resta et fut la dernière qu'il emporta jusque dans l'inconscience...

_________________


Dernière édition par Clive R. Jackson le Lun 3 Déc - 21:04, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Pirate
Pirate
avatar



Maître du Jeu 1
Messages : 253

Fiche du marin
PP : MAX
PH : MAX
Grade : Seigneur des Pirates
MessageSujet: Re: Clive R. Jackson VS Zuko Kasai   Lun 3 Déc - 20:50

Vainqueur : Clive

Clive:

Longueur : 5
Qualité : 5
Réalisme : 5
Nombre de poste : 6
Points d'actions : 5
Points de réputations : 5

PP : 60
PH : 60

Zuko:

Longueur : 5
Qualité : 5
Réalisme : 5
Nombre de poste : 6
Points d'actions : 5
Points de réputations : 5

PP : 60
PH : 60


- Zuko et Clive reçoivent tous deux un Haut-Fait d'Argent
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur





“Contenu sponsorisé”

MessageSujet: Re: Clive R. Jackson VS Zuko Kasai   

Revenir en haut Aller en bas
 

Clive R. Jackson VS Zuko Kasai

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Jackson Pollock
» Percy Jackson + Heroes of Olympus (books' quizz)
» FILIORUM EX DEORUM (inspiration percy jackson & mythologie grecque) ♦ 4 ans déja !
» Eulgrand, taiseux du Pays d'Caux
» Le flocage "Ducros"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece Beginning :: Voguez à travers les flots :: Blue Seas :: South Blue :: The Gehenna Citadel-