Partenaires





Index
Inscription
Rechercher
Membre
Connexion
Déconnexion
Votre Profil
Boîte de MP
Groupe

















+ Perso' Prédéf'
+ Batailles Navales
+ Conquête d'îles
+ Tales of Beginning
+ Haut-Fait

Nouveaux arrivants : +10PP/RP
Nous recherchons de vils pirates ou d'idéalistes révolutionnaires pour faire face
à l'imposante marine !
(Note : si vous voulez jouer un marine, n'hésitez pas non plus!)

+ Click here

Partagez | 
 

 Entrée N°1 : Zuko Kasai Vs Tibarn

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Pirate
Pirate
avatar



Maître du Jeu 1
Messages : 253

Fiche du marin
PP : MAX
PH : MAX
Grade : Seigneur des Pirates
MessageSujet: Entrée N°1 : Zuko Kasai Vs Tibarn   Jeu 8 Nov - 15:52

Le premier poste que vous ferez sera celui de votre rencontre, il racontera donc votre face à face, ce qui veut dire que vous ne pourrez vous battre pour le talisman qu'après le premier tour passé. Je rappelle qu'il s'agit avant tout de subtiliser l'objet à votre adversaire et pas de le battre. Vous avez jusqu'au Dimanche 18.19.2012 pour terminer la première partie du deuxième Event. Pour la situation géographique (afin de décrire l'endroit) il suffit de lire le poste sur Bloodyweep Forest qui vous donnera un aperçu de l'endroit (à quoi il ressemble). Des monstres peuvent apparaître pour vous subtiliser l'objet durant votre combat, ils apparaîtront aléatoirement (via un lancé de dé) après le 4e tour.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Etat-Major
Etat-Major
avatar



Zuko Kasai
Messages : 322
Age : 22
Métier : Cuisinier

Fiche du marin
PP : 698
PH : 699
Grade : Sous-amiral
MessageSujet: Re: Entrée N°1 : Zuko Kasai Vs Tibarn   Jeu 8 Nov - 18:17

A la grande tristesse de Zuko, le bateau adverse venait de prendre le large après s'être fait joyeusement canonné par le leur, sombrant peu à peu tandis qu'une chaloupe contenant l'équipage s'éloignait en direction de l'île. Toujours à sa grande déception, son capitaine leur ordonna de les laisser filer et de rejoindre également la plage de l'île pour pouvoir y débarquer et poursuivre leur recherche du trésor. Zuko rangea donc tout le matériel offensif, désarmant les canons et remettant les boulets dans l'endroit prévu à cet effet avant de se mettre à son poste pour permettre au Snow Falling de rejoindre un lieu plus propice pour jeter l'ancre.

La tempête c'était calmé, ou plutôt elle s'était déplacée à un autre endroit pour déchaîner ses foudres et ses vagues, allant se trouver d'autres cibles plus facile à couler puisque eux même avait passé son test avec succès. D'ailleurs, Zuko se demandait si cette tempête n'était justement une sorte de test pour savoir s'ils étaient vraiment digne de mettre la main sur le trésor, ce qui le fit s'interroger sur la suite des événements : quel serait le prochain test ?

C'est dans cet état d'esprit que Zuko sauta sur la plage de sable bien humide, méfiant quant à ce qu'il se produira durant la suite de cette chasse au trésor. L'équipage le rejoignit bien vite et il fut rapidement décidé que se séparer serait la meilleur option pour retrouver le trésor, mais Zuko se méfiait du capitaine. Il savait qu'il était capable de faire ça juste pour avoir le trésor pour lui tout seul et ensuite faire semblant qu'il n'y avait rien sur cette île et repartir en prenant un air déçu. Zuko n'était pas dupe.

Tout en grommelant, le Marine s'éloigna du côté où il avait vu la chaloupe adverse se diriger, ayant reconnu quelqu'un à bord à qui il devait des comptes. Tout en y repensant, Zuko caressa le revolver à sa ceinture, une de ses balles était destinée au pirate qui s'était fait passer pour mort durant leur précédente rencontre, fuyant au lieu d'assumer les conséquences de ses actes. Rageusement, Zuko bifurqua et entra dans la foret. Les pirates étaient tous les mêmes ! Des lâches, rien de plus !

Au bout de quelques pas, il se rendit compte que quelque chose dans cette forêt n'était pas normal, pas naturel... Une forêt normale n'aurait pas une luminosité aussi faible en plein après-midi, alors que celle-ci était sombre comme une cave à vin fermée depuis longtemps. De plus les bruits qui lui provenaient pour le moment étaient tout ce qu'il y a de plus inquiétant même s'il ne pensait pas risquer grand chose grâce à son fruit du démon. Cependant, il ne pouvait s'empêcher d'être déranger par cet endroit, comme si la forêt était vivante et l'oppressait, l'observait et s'apprêtait à lui faire un tour de passe-passe qui l'enverrait en enfer. Une vraie forêt de conte de fée en somme.

Il n'y avait pas sentier dans ce lieu étrange et Zuko ne savait pas suivre de piste (en plus il n'était pas certains de vouloir savoir qu'est-ce qui se trouvait au bout des pistes que proposaient cette forêt) il avançait donc à l'aveuglette, certains de se perdre si il ne trouvait pas quelque chose ou quelqu'un pour lui montrer le chemin... C'est à ce moment là qu'il trouva enfin un petit sentier, tracé par autre chose que des animaux vu sa largeur et son degré de piétinement.

* Alléluia  ! Je vais pas me perdre dans cette maudite forêt ! *


Il se jeta aussitôt sur ledit sentier qu'il parcouru en vitesse, se voyant déjà arriver pile en face du trésor et repartir vers le Snow Falling avec pour le partager avec ses camarades de l'équipage (et oui, car lui au moins voulait partager et n'était pas particulièrement radin contrairement à son grippe-sous de capitaine) mais il fut déçut une fois arrivé au bout. En effet ne l'attendait qu'une sorte d'autel cérémonial avec trônant au milieu, une petite clenche vide. Une fois les escaliers qui menait à cet autel montés, Zuko se planta devant sans cérémonie et mit les mains sur les hanches.

- Mais, y a pas de trésor ici ! grogna-t-il

Le socle était en pierre des plus banales et il était gravé sur la partie verticale. quand à la clenche, elle ne devait pas autrefois avoir contenu quelque chose de très large ni des très long vu l'espace qu'il y avait pour le contenir et son inclinaison, ça n'aurait pas tenu droit sinon. De visu comme ça, cet endroit ne servait absolument à rien à part lui faire perdre un temps dont il aurait pu se servir pour chercher quelque chose d'utile, comme un trésor par exemple! Aussi Zuko s'apprêtait à tourner les talons lorsqu'il se rappela ses déduction de ce matin. Un test, c'était un test ! Mais que devait-il faire ?

Le Marine commença alors à examiner le socle de l'autel où de petites représentations d'humains et d'animaux étaient gravés. Les animaux étaient immenses et terrifiants, sur toute les gravures ou presque ils mangeaient les humains en armure qui semblaient les combattre, ce qui fit penser à Zuko qu'il ferait mieux de ne pas baisser sa garde dans cette forêt, si elle était vraiment peuplée de toutes ces créatures, il allait avoir du mal à atteindre le trésor entier. Puis, un autre dessin attira particulièrement son attention. Sur ce dessin un homme barbue tenait dans ses mains deux tablettes semblables à celle qui aurait sûrement dû ce trouver sur l'autel, et cet homme se trouvait devant ce qui ressemblait à une montagne d'or.

Avec un sourire, Zuko se redressa et s'épousseta, il savait ce qui lui restait à faire, trouver la fameuse tablette. Peut-être qu'en cherchant suffisamment loin, il trouverait un deuxième édifice de ce genre mais cette fois-ci avec la clenche occupée? Il fallait essayer en tout cas ! Le jeune Marine se remit donc en route sur le sentier, un peu plus sûr de lui quant à ce qu'il devrait faire pour trouver le fameux trésors caché sur cette île de malheur.

Cependant, une force inconnu le poussa à se diriger hors du sentier et de la sécurité illusoire qu'il lui apportait. Une force étrange qui lui indiquait qu'il ne trouverait pas ce qu'il cherchait en le suivant mais bien en allant dans cette direction précise... Il ne fut pas déçut du voyage ! La force étrange l'avait attirée directement devant l'homme qu'il souhaitait retrouver dans cette forêt, l'homme qui avait tué Reiji et entre ses mains se trouvait ce qu'il cherchait à savoir, la tablette de la gravure ! Ayant du mal à contenir sa rage, Zuko s'approcha en grandes enjambées de son adversaire et laissa échapper :

-Toi... Tu es entré dans la mauvaise forêt, pirate. Ces sinistres lieux te serviront de tombeau quand j'en aurait fini avec toi ! Mais d'abord, donnes moi cette tablette !

Il s'arrêta à quelques mètres de lui et lui tendit la main, paume en avant, prêt à lui sauter dessus pour récupérer la tablette s'il le fallait.


Dernière édition par Zuko Kasai le Sam 10 Nov - 20:10, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Pirate
Pirate
avatar



Tibarn
Messages : 124
Age : 27
Métier : Cannonier / Pilier de bar

Fiche du marin
PP : 400
PH : 538
Grade : Pirate
MessageSujet: Re: Entrée N°1 : Zuko Kasai Vs Tibarn   Jeu 8 Nov - 19:16



Pendant que notre chaloupe avance doucement mais surement en direction de la plage, je ne peux m’empêcher de jeter un dernier œil à notre embarcation qui lentement rejoint la collection de trophées de Davy Jones. La bataille avait été ardue mais nous avions réussi à nous enfuir, mais un mauvais pressentiment m’envahissait peu à peu. J’avais vu la silhouette d’un homme que je connaissais plutôt bien à bord du vaisseau ennemi et même si je n’avais d’abord voulu croire qu’il était là, les énormes boules de feu qui eurent fusées sur nous quelques minutes auparavant avaient finis de me convaincre : Zuko Kasai était de la partie. Ce type m’avait collé une déculottée phénoménale à Las Camps mais je suis devenu bien plus fort depuis, lui aussi surement. Regardant l’énorme masse de forêt qui s’étendait à perte de vue devant nous, je me dis que la probabilité de se rencontrer dans cette vaste végétation devaient être proche de zéro.

Nous accostons enfin sur le rivage de Ashen Vale, c’est ce moment précis que le capitaine choisit pour se réveiller. Dix minutes après nous avoir passé un savon monumental pour avoir fui devant le gouvernement, il décida que la dispersion du groupe était nécessaire pour trouver le trésor que l’on étaient venu chercher. Nous partons donc chacun de notre côté pour couvrir une plus vaste portion de territoire.

Bien évidemment et comme toujours, je suis tombé sur le chemin le plus pourri qui soit. Les ronces s’enlaçant à mes pieds commence à m’exaspérer, vraiment. Quand au moustique qui tourne autour de moi en quête de sang frais, ils moururent dans de minuscules explosions, et oui les gars mon sang c’est de le véritable nitro 100% pur jus. Mais un sentiment de malaise étrange m’envahit au fur et à mesure de mon avancée, il y a quelque chose de bizarre dans cette forêt, une sorte de force extérieur a l’air d’agir sur la faune et la flore locale. Malgré mon expérience de chasseur et mon habitude à trainer dans les bois depuis ma plus tendre enfance, je ne suis pas à l’aise. J’ai vraiment un très mauvais pressentiment à propos de cette île, je sens que la journée va être pourrie.

Continuant ma folle exploration, je m’aventure de plus en plus profondément dans cette jungle, une racine épaisse ne voulut lâcher mon pied, la chute qui s’en suivit fut spectaculaire. En tombant je m’agrippe à une liane pour me retenir, enfin je croyais que c’était une liane. En réalité j’ai posé la main sur une ruche pleine de guêpes qui sortirent pour défendre leur habitat, c’est vraiment une salle journée. La course poursuite dura de longues minutes qui me sembla des heures jusqu’à ce qu’une autre racine retenu mon pied pour me faire choir à nouveau. Cette fois ci point de liane-ruche à laquelle m’accrocher, uniquement un fossé. Un long et profond fossé dans lequel je dégringola sans me faire prier. La chute fut douloureuse, mais la partie la plus douloureuse devait être l’arbre sur lequel je m’écrasa lourdement et duquel choie ce qui ressemblait à une lourde écorce qui atterrit sur mon nez, la journée est vraiment pourrie.

Me relevant avec peine, un détail sur ce que je croyais être une écorce me sauta au visage. Des gravures étranges qui semblaient conter quelques récit ce trouvaient là, cette espèce de tablette a l’air d’être en granit ou dans je ne sais quel autre matériaux qui fait mal quand il vous tombe sur la tronche. Intéressante cette trouvaille faudrait que je la montre au capitaine quand je serais sortis de ce guéppier.

Toi... Tu es entré dans la mauvaise forêt, pirate. Ces sinistres lieux te serviront de tombeau quand j'en aurait fini avec toi ! Mais d'abord, donnes moi cette tablette !

Dans mon dos s’éleva une voie que je craignais d’entendre en ces lieux, tout en rangeant la tablette mystérieuse dans l’intérieur de ma veste je me retourna lentement vers mon interlocuteur. Mes craintes étaient fondées devant moi se tenait le propriétaire du logia de feu Zuko Kasai. Un frisson partagé entre l’excitation et l’angoisse remonte le long de mon échine, il voulait cette tablette et je voulais la donner à mon capitaine * Soupir * nous allions donc devoir nous affronter de nouveau.

Allons allons quand on est poli on dit bonjours avant de quémander comme un clodos

L’affrontement risquait d’être épique une fois de plus, je ne pense pas qu’il fasse l’erreur de me laisser en vie ce coup-ci. C’est vraiment une belle journée de merde.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Etat-Major
Etat-Major
avatar



Zuko Kasai
Messages : 322
Age : 22
Métier : Cuisinier

Fiche du marin
PP : 698
PH : 699
Grade : Sous-amiral
MessageSujet: Re: Entrée N°1 : Zuko Kasai Vs Tibarn   Sam 10 Nov - 10:24

Il était là, devant lui, l'homme qui avait tué son meilleur ami et qu'il avait cru mort jusqu'à le voir au commande du navire qu'ils avaient réussit à envoyer par le fond. Tout dans l'apparence de cet homme exécrait, depuis ses habits de pirates jusqu'à ses cheveux roux et son œil manquant. Il ignorait comment il l'avait perdu, mais il espérait juste que l'expérience se soit révélée douloureuse pour lui.

Il fut content de le voir frissonner en entendant sa voix. Ça voulait dire qu'il n'avait pas été déçu du voyage la dernière fois. Il le vit ranger doucement la tablette dans sa veste et se retourner lentement vers lui comme si il se trouvait en face d'un animal sauvage particulièrement dangereux qui était susceptible de lui bondir dessus à tout moment plutôt que devant un homme (plus ou moins) civilisé, même si il souhaitait sa mort plus que n'importe qu'elle des atrocités qui parcourait cette île en ce moment.

Au fond, ce n'était pas un test que lui offrait la vie, le hasard, le destin, ou quoi que ce soit qui y ressemble, mais bien une deuxième chance. Il voulait cette tablette, il devait l'avoir et puisqu'il était peu probable que ce borgne la lui donne gentiment avant de partir en courant, il allait devoir tout simplement le tuer et ainsi accomplir la vengeance qu'il croyait faîte depuis quelques temps déjà. Le borgne eut le culot de soupirer et lui dit d'une voix blasée :

- Allons allons quand on est poli on dit bonjours avant de quémander comme un clodos

Mauvaise idée. Très mauvaise idée. La pluie avait cessée depuis un bon moment à présent et de toute façon cette forêt était bien trop froide aux yeux de Zuko qui s'embrasa. Au diable les bestioles qui vivaient ici, s'il le fallait il brûlerait toute la forêt même cette fois-ci il ne s'arrêterait que lorsqu'il se serait assuré de se trouver devant les cendres encore chaudes de l'homme en face de lui. Les flammes coururent tout le long de ses bras mais ne s'y arrêtèrent pas, enflammant également son torse et ses jambes. Il répéta une dernière fois sa sommation :

- Donnes. Moi. Cette. Tablette. Et peut-être que je te laisserais vivant, grinça-t-il entre ses dents.

Il savait que l'autre n'allait pas accéder à sa requête, mais cette fois-ci il ne le laisserait pas s'enfuir comme il l'avait déjà fait. À vrai dire il avait un plan qu'il mettrait en action si jamais la nécessité s'en faisait ressentir. Et cette fois-ci, plus question de s'enfuir en faisant exploser le sol car lui même avait mis au point une technique qui lui permettrait de le poursuivre jusque dans les airs s'il le fallait. Le temps semblait suspendu entre eux alors qu'ils se dévisageaient et su Zuko l'avait pu, il aurait sans doute transpiré. Il se sentait chasseur et en face de lui sa proie ne comptait pas se laisser faire aussi facilement, au premier geste qu'il ferait, le combat commencerait, la course poursuite qui s'en suivrait serait sûrement mémorable. Peut-être même qu'ils croiseraient les autres membres de son équipage sans le vouloir en faisant ça !

Mais il n'oubliait pas le principal but qu'il poursuivait pour le moment : obtenir la tablette. Pour le moment elle se trouvait dans la veste de son adversaire donc jusqu'ici il lui suffirait de l'enflammer pour qu'il la retire. Il lui grillerait toutes ses couches de vêtements s'il décidait de la cacher autre part, mais il aurait cette tablette, il y mettait un point d'honneur !

Débutant les festivités, Zuko lança son feu à l'attaque. Cependant son adversaire n'eut ni à parer cette attaque ni à l'éviter puisqu'il ne le visait pas. Tout autour d'eux, Zuko venait de créer une barrière de flamme de quelques dizaines de centimètres d'épaisseur sur un rayon assez étroit pour qu'il ne subsiste aucune cachette et qu'il puisse le neutraliser rapidement et à bout portant. Cette fois-ci ses explosions ne le sauveraient pas, et il n'y aurait pas de fuite possible et pas de chute d'eau salvatrice. Prenant son air de violeur le plus convainquant, Zuko lança au pirate :

- Tu es à moi maintenant, il n'y a plus que nous deux...

Et le premier écureuil qui avait un problème à lui soumettre finirait en rôti ! Zuko se demanda si son adversaire était conscient qu'il était en mauvaise posture ou si ses talents pour la suite avaient été encore augmentés depuis qu'ils s'étaient séparé la dernière fois. C'était déjà assez impressionnant à l'époque ! Il avait eu de la chance tout du long, chaque détour de leur parcours avait semblé tomber à l'avantage du bonhomme excepté lorsqu'il c'était retrouvé dans une forêt en flamme. À ce moment là il avait été dans une assez mauvaise posture jusqu'à ce que cette cascade salvatrice ne fasse son apparition.

Zuko dirigea non pas ses doigts comme l'autre l'avait vu faire l'or de leur dernière rencontre mais bien ses poings sur sa futur victime. Il ne craignait pas que la tablette ne soit abîmée par les flammes, elle semblait assez solide et assez résistante pour s'apparenter à de la roche. Au pire elle chaufferait jusqu'à brûler le cul de son adversaire, mais elle ne se déformerait ni ne se dégraderait.

- Pyropunch !

Le Marine venait de lancer deux boules de feux assez conséquentes sur son adversaire, celles-là même qui avaient achevées leur bateau sous une pluie torrentielle. Il s'avança vers sa victime en devenir et lui lança :

- Je vais t'apprendre ce que ça veut dire cuir sur une pierre !

C'était arrogant certes, et il était sûr que si ses parents le voyaient ils lui fileraient une bonne correction pour ne pas se tenir correctement en société, mais ses parents n'étaient plus là et pour le moment il était consumé par la colère du souvenir de Reiji et de l'insulte qu'il s'était prit juste avant, c'est à dire pas très apte à réfléchir assez pour surveiller son langage.

Pas sur qu'il ai causé assez de dégâts, Zuko créa deux lances de flammes qu'il envoya à nouveau vers son adversaire qui devait légèrement transpirer à cause de la chaleur...

- La météo nous annonce un temps chaud et sec pour le reste de la journée, mais attention aux feux de forêts ! Ricana-t-il.

Ce combat allait vraiment l'amuser semblait-il.

_______________

Spoiler:
 


Dernière édition par Zuko Kasai le Sam 10 Nov - 20:50, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Pirate
Pirate
avatar



Tibarn
Messages : 124
Age : 27
Métier : Cannonier / Pilier de bar

Fiche du marin
PP : 400
PH : 538
Grade : Pirate
MessageSujet: Re: Entrée N°1 : Zuko Kasai Vs Tibarn   Sam 10 Nov - 17:47


Zuko semble fulminer comme un dingue, tant mieux s’était un peu le but de la manœuvre. Notre dernier affrontement m’avais appris une chose importante sur lui, il était extrêmement impulsif à l’époque et fonçait dans le tas comme une bête enragé quand la moutarde lui montait au nez, ce qui l’avait amené à faire de belles erreurs de jugement qui m’avaient permis de m’enfuir et de rester en vie. Sur ce coup je ne comptais pas fuir - enfin pas tout de suite du moins – je veux l’énerver juste assez pour arriver à me faire la malle une nouvelle fois, je ne suis pas fou au point de croire que je peux vaincre un logia mais en tant que second de l’équipage du futur seigneur des pirates je me devais de ramener cet artefact qui s’est mis à briller comme pour entrer en résonnance avec l’écho du combat imminent. Avec un peu de chance Raito et le capitaine allaient débouler pour me donner un coup de main. Visiblement ma petite pique a mieux marchée que prévu, devant Zuko se recouvre de flamme peu à peu, signe qu’il commence à choper les boules.

Sans crier garde il passa à l’attaque, des flammes jaillirent de lui pour se disperser tout autour de nous, nous enfermant ainsi dans une cage de flamme ardentes. Bon il a pas mal progressé en self contrôle depuis la dernière fois, ça allait être moins facile que prévu de lui faire péter les plombs. Heureusement je sais parfaitement quoi lui dire pour le faire sortir de ses gonds, ouvrant la bouche pour continuer la provocation je vois qu’il ferme les poings et les tends vers moi. Encore sa technique de balles de feu ? J’avais réussi à esquiver la dernière fois, il n’y a aucune raison que cela ne soit pas pareil aujourd’hui. Ma grande gueule se ferme pour de bon quand jaillis de ses poings non pas deux balles enflammée mais plutôt deux énormes boules de feu qui fusèrent sur moi. Il avait vachement pris de puissance le salopard depuis la dernière fois, ce coup-ci je sens que je vais pinailler comme un tarer pour me tirer.




Mais cela reste insuffisant pour m’inquiéter car moi aussi j’ai progressé depuis notre dernier tête à tête, les boules de feu furent soufflée net par l’onde de choc de mon Auswirkungen dämonischen, une puissante onde de choc crée en combinant mes pouvoirs explosifs et une attaque faite avec la paume de ma main qui ne dégageait que peu de flamme en comparaison de la force répulsive dégagée. J’ai développé cette technique uniquement pour lui, en attente du jour de notre match retour. Deux lances de flammes arrivèrent juste derrière visant mes points vitaux, utilisant la même technique que précédemment je dissipa également cette attaque, mais c’est vraiment pas passé loin cette fois. Il est plus fort que moi, je le sais et lui ne doit pas en douter non plus, la fumée commence à retomber doucement découvrant un sourire sadique sur le visage de celui qui serait bientôt mon bourreau. Sourire qui ne tarda pas à se transformer en surprise peu dissimulé de me voir m’en sortir sans une égratignure. Pff il fait une chaleur à faire transpirer le seigneur des enfers en personne ici, je dois avoir déjà perdu pas loin de un litre de sueur.



Tu es pitoyable marine. Alors c’est comme ça que tu comptes venger l’autre déchet qui te servait d’amis ? Tu as intérêt à mettre la gomme si tu ne veux pas finir par manger les pissenlits par la racine avec lui.

Sa a l’air d’avoir marché Zuko tremble de rage comme un petit vieux d’Alzheimer, ce coup-ci je crois lui avoir fait considérablement fait péter les plombs pour de bon. La mort de son amis semble être un sujet sensible pour lui, pourquoi m’en voulait-il pour sa d’ailleurs ? Je n’avais fait qu’abréger les souffrances d’une jeune personne sur le point de mourir, Aurait-il voulu prolonger sa vie le temps de futiles adieu larmoyant ? Voulait-il prolonger la vie de celui qu’il considérait comme son ami quitte à ce qu’il endure encore plus de souffrances ? Tout cela pour ça, tss vraiment tous les mêmes enfoirés d’égoïste ces marines. Je suis une victime dans cette histoire, un pauvre homme qui avait voulu rendre service et gratuitement en plus. La prochaine fois je resterais tranquillement picoler à la taverne du coin au lieu de jouer les bons samaritains sur les champs de bataille.

L’homme en face de moi a le visage déformé par la haine, parfait il est en condition. J’ai absolument besoin qu’il vienne au corps à corps pour mettre ma stratégie à exécution. Il doit être en proie à l’incertitude, j’y vais j’y vais pas ? Conscient de son absence de sang-froid il doit être en train d’essayer de garder la tête froide.



Bon aller viens je t’attend, à moins que tu ne sois aussi lâche que ton petit copain qui chialait comme une fillette quand je l’ai achevé

Voilà qui devrait le motiver un peu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Etat-Major
Etat-Major
avatar



Zuko Kasai
Messages : 322
Age : 22
Métier : Cuisinier

Fiche du marin
PP : 698
PH : 699
Grade : Sous-amiral
MessageSujet: Re: Entrée N°1 : Zuko Kasai Vs Tibarn   Dim 11 Nov - 10:31

À sa grande surprise il devait l'avouer, ses attaques n'avaient pas fonctionnées puisque son adversaire les avait fait exploser en plein vol sans le moindre problème apparemment, forçant Zuko à choisir une nouvelle stratégie. Les attaques à distance ne marcheraient pas à moins de s'en trouver une très puissante rapidement et de l'envoyer avec tout ce qu'il avait sur lui, mais il n'avait pas le temps d'en mettre une au point, aussi il décida de changer de plan et d'essayer de se ramener au corps à corps, ça aurait en plus l'avantage de lui permettre de se rapprocher de la tablette car c'est elle qui le guiderait jusqu'au trésor.

- Tu es pitoyable marine. Alors c’est comme ça que tu comptes venger l’autre déchet qui te servait d’amis ? Tu as intérêt à mettre la gomme si tu ne veux pas finir par manger les pissenlits par la racine avec lui.

Serrant les dents avec rages, Zuko tenta de maîtriser la haine qui le prenait. Comment ce type osait-il faire preuve d'aussi peu de respect envers les morts ? Qu'il l'insulte s'il voulait, mais les morts avaient le droit de reposer en paix sans que leur mémoire ne soit souillé par des gens qui ignoraient tout d'eux ! Zuko respira un bon coup, il ne fallait pas qu'il cède, il ne fallait pas qu'il cède, s'il cédait c'est que l'autre avait gagné car il aurait perdu le contrôle une nouvelle fois et n'aurait plus été capable de réfléchir correctement et donc de ce montrer assez malin pour lui subtiliser la tablette.

Autour d'eux les flammes redoublèrent de hauteur en réponse à sa fureur car même s'il se contrôlait lui, même, ses sentiments se répercutaient sur son feu. Au final le feu avait toujours été son élément, comme lui il était vif et comme lui il pouvait devenir incontrôlable. Le feu était un élément intimement lié aux sentiments, la plus petite modification de ce qu'il ressentait pouvait faire varier la chaleur ou l'intensité des flammes et ça il l'avait apprit très vite. C'est pour ça qu'en général il s'arrangeait pour trouver quoi haïr son ennemi dans le but d'obtenir des flammes plus destructrices, car il n'y avait rien de plus destructeurs que la haine n'est-ce pas ? La colère lui permettait d'obtenir de très bon résultat, la rage faisait chauffer ses flammes plus qu'elles ne devraient l'être et la haine les rendait affamée, prêtes à tout dévorer sur leur passage, et presque incontrôlables. Or l'homme en face de lui lui faisait ressentir tout cela à la fois, on n'avait donc pas vu plus grand et beau brasier depuis pas mal de temps dans les environs.

- Bon aller viens je t’attend, à moins que tu ne sois aussi lâche que ton petit copain qui chialait comme une fillette quand je l’ai achevé

Ce que faisait le borgne, ça s'appelle jeter de l'huile sur le feu. Se rendait-il compte qu'il essayait de tuer un dragon en le frappant avec un steak ? Il n'en était pas sûr, il n'avait pas l'air de comprendre que plus il faisait augmenter sa haine et sa colère et plus il lui donnait des armes avec lesquelles le battre. Le corps à corps donc. Mais d'abord, une petite diversion !

- Pyropunch !

Il y mit toute la puissance de feu qu'il pouvait, il aurait plus de mal à l'arrêter celle là, mais alors qu'il envoyait les deux puissantes boules de feu, lui même se jeta à l'attaque, les précédant de peu en se propulsant grâce à ses flammes. Si jamais il faisait exploser cette attaque, il n'aurait pas le temps de l'esquiver et Zuko lui passerait proprement à travers. Ça aurait été parfait comme résolution de situation, il n'aurait pas eut besoin de se démener plus que ça puisqu'il l'aurait attraper, mais le destin décida qu'il ne serait pas drôle de voir la victoire lui appartenir si rapidement, puisque le borgne évita ses deux premières boules de feu et donc Zuko ne pu lui mettre la main dessus.

Son adversaire avait dû penser que cette fois-ci il ne pourrait pas les arrêter (ou peut-être qu'il avait tout simplement la flemme) et avait rouler sur le côté pour se mettre hors de portée de tir. Zuko se trouvait à présent debout où l'autre c'était trouvé juste avant, juste à portée de main pour l'empoigner et pourquoi pas le rôtir à petit feu aussi ?

- Je te tiens ! S'exclama-t-il en se jetant sur lui avec une nouvelle propulsion de flammes.

La tablette allait lui appartenir cette fois, il le fallait coûte que coûte, et ce n'est pas une explosion qui le stopperait désormais.

_________________

La loi est dure, mais c'est la loi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Pirate
Pirate
avatar



Tibarn
Messages : 124
Age : 27
Métier : Cannonier / Pilier de bar

Fiche du marin
PP : 400
PH : 538
Grade : Pirate
MessageSujet: Re: Entrée N°1 : Zuko Kasai Vs Tibarn   Dim 11 Nov - 19:41


A en croire le feu qui redouble d’intensité tout autour de moi ma phrase a fait mouche, la chaleur qui continue de croitre me fait dire que Zuko est en train de littéralement péter les plombs. Tout son être tremblait de rage, son corps tout entier suintait l’envie de meurtre, ses yeux sont désormais ceux d’une bête sauvage prête à bondir sur sa proie et je suis cette proie. Son regard plein de haine me fixa et il m’envoya deux de ces « pyropunch » qui fusèrent vers moi. Ils sont beaucoup plus gros que tout à l’heure, je ne peux pas m’amuser à les souffler comme tout à l’heure. Je décide donc de me jeter sur le côté et de rouler au sol, pas très classe mais efficace les boules de feu me roussirent les poils mais ne me touchèrent pas plus que ça.

Je te tiens !




Mon œil se leva et je vois le marine couvert de flamme qui arrive par ma droite, sans doute avait-il pensé que m’attaquer du côté de mon œil défectueux serait une bonne idée. Malheureusement pour lui tout le monde procédait ainsi si bien que j’étais presque devenu plus fort pour contrer les attaques venant de ce côté, le deuxième bémol qui venait se mettre sur sa route était que je voulais qu’il se rapproche et vienne au corps à corps. Ainsi je ne pus réprimer un sourire lorsque je vis celui-ci à juste dix centimètres de moi, le bras tendu pour m’agripper et le regard presque satisfait d’avoir réussi à attraper sa proie. Désolé mon pote mais je vais devoir m’éclipser une fois encore, l’heure de notre grand duel n’a pas encore sonné. Je m’apprête à fuir, ma stratégie comporte un seul défaut mais de taille, une fois mon évasion de cette prison de flamme réussie les pouvoirs de Zuko s’en retrouverait surement renforcé, tant pis.



Neue erden !

En faisant exploser mon corps je comptais créer un ouverture suffisante même de quelques secondes pour pouvoir filer et prendre un peu d’avance sur le marine, c’est un dangereux pari mais cela serait surement ma seule et unique chance de fuir. Pendant l’explosion je vis le corps de Zuko disparaitre et se transformer en flamme, pari gagné j’aurais un rab de temps pour prendre de l’avance. Courant vers la barrière de flamme créer par les soins de mon adversaire, je remarqua qu’il était déjà en train de se reformer, il fallait faire vite, très vite. J’arrive devant le mur de feu, un Auswirkungen dämonischen plus tard et l’ouverture dans cette cage flamboyante n’est plus un rêve, je me précipite dedans sans demander mon reste. A peine suis-je arrivé de l’autre côté que les flammes se referme déjà autour de ma jambe. Il n’en fallut pas plus pour que mon pantalon s’enflamme – note à moi-même : si je survis acheter des fringues qui résistent un peu mieux aux flammes que cette loque bon marché – l’incendie vestimentaire se répand à une vitesse folle et les flammes commence déjà à me lécher les fesses. J’arrache donc mon pantalon et le jette au loin, pas très orthodoxe mais tant pis, réalisant que je courrais dans une jungle inconnue en caleçon je ne pus réfréner un frisson de peur.



Si le capitaine me voyait il me passerait une branlée monumentale !

Fin de la rigolade, il faut que je cours, cours et cours encore jusqu’à plus en pouvoir, ma vie en dépend car si jamais le marine que j’ai laissé derrière moi me rattrape je risque de passer un sale quart d’heure. Nous jouons à un espèce de jeu du chat et de la souris, un jeu dangereux certes, mais je ne pouvais m’empêcher de penser au prochain mouvement de mon adversaire, qu’allais faire Zuko Kasai ? A peine cette question traversa mon esprit qu’une boule de feu s’écrasa lourdement dans mon dos, il n’avait pas chômé le Zuko. La puissance de l’impact est telle qu’elle m’envoie bouler sur deux ou trois mètres droit vers… un fossé. Au non pas encore un fossé pensais-je en roulant boulant au fond du précipice.

Ma chute avait au moins un mérite : elle avait éteint les flammes qui s’étendait dans mon dos il y avait encore quelques secondes. Etendu par terre j’espère que cette journée de merde va bientôt s’arrêter, mais bon j’y crois pas trop étant donné que ce fichu marine allait surement cramer à nouveau l’intégralité de la foret comme autrefois.

Techniques utilisées:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Etat-Major
Etat-Major
avatar



Zuko Kasai
Messages : 322
Age : 22
Métier : Cuisinier

Fiche du marin
PP : 698
PH : 699
Grade : Sous-amiral
MessageSujet: Re: Entrée N°1 : Zuko Kasai Vs Tibarn   Lun 12 Nov - 18:45

L'idée de sauter sur son ennemi était bonne et elle aurait parfaitement bien fonctionné si son adversaire avait été quelqu'un d'autre qu'un homme ayant mangé le Bomu Bumo no Mi, car le contact était apparemment ce que cherchait le pirate depuis le début, il l'avait vu dans son unique œil au moment même où il explosait. Physiquement, l'attaque ne fit aucun mal à Zuko qui se contenta de se disperser automatiquement en une grande flambée avant de se réunir pour retrouver une enveloppe charnelle, mais moralement, cela le mit encore plus en rogne car cet éclat qui n'avait pas duré plus de quelques secondes avait suffit au pirate pour qu'il s'enfuit avec la tablette toujours à l’abri dans sa veste.

Poussant un cris de rage qui dû s'entendre à travers toute la forêt, Zuko se lança à la poursuite du pirate borgne qui avait écarté ses flammes grâce à une explosion. Il courait vite en plus le fourbe ! Mais Zuko savait comment le ralentir, puisqu'en traversant sa barrière de flamme il avait aussi mit le feu à son pantalon. Le Marine s'arrangea donc pour que le bas de son adversaire brûle juste un peu plus pour lui permettre de le rattraper lorsqu'il se serait rendu compte qu'il fallait à tout prit l'enlever. Cela ne tarda pas à arriver et il perdit quelques précieuses secondes et un peu de vitesse à retirer le pantalon enflammé, cette perte de vitesse et de temps Zuko l'utilisa pour le rattraper.

Cependant il était assez comique de voir un homme courir en caleçon sur ce qui semblait être l'île la plus dangereuse des Blues aussi le Marine fut ralentit par le fou rire qui commença à le prendre et donc à lui faire perdre de l'avance sur son ennemi. Pour ne pas être en reste, Zuko lui balança quelques boules de feu moins puissante qu'à l'accoutumé car il ne pouvait se concentrer suffisamment pour tirer correctement. Vous connaissez sûrement ce genre de rire, le rire qui vous fait perdre toutes vos forces et tous vos moyens, le genre qui vous cloue sur place pendant plusieurs minutes et ne vous permettrait même pas de bouger le petit doigt s'il le fallait tant le rire vous prenait et ne vous lâchait plus. Et bien c'était ce genre de fou rire là qui venait de saisir notre très cher ami le Marine qui ne continuait d'avancer que parce qu'il était lancé et parce que la rage ne c'était pas totalement éteinte.

Par miracle, une des seules boules de feu à peu prêt potable qu'il ai produite toucha le borgne en plein dans son dos et l'envoya bouler sur plusieurs mètres pour au final le jeter dans un ravin. Toujours en riant, Zuko s'arrêta au bord de la descente pour enfin pouvoir reprendre son souffle. Son ennemi n'avait même pas fini de tomber, il pu donc admirer les derniers mètres qu'il parcouru en roulant et en se prenant dans quelques buissons, toujours en caleçon. Ça a au moins eut le mérite d'éteindre les flammes que Zuko avait fait naître dans son dos.

L'hilarité de Zuko cessa immédiatement lorsqu'il remarqua un détail sur la pente qui capta immédiatement son attention pleine et entière. Pendant sa chute, le pirate borgne avait dû rouler bouler dans tout les sens et même faire quelques sauts périlleux involontaires, mais ce qui intéressait le Marine n'étaient pas les cascades en elles même ; c'était le résultat de ces cascades.

Là, près du bas de la pente se trouvait la tablette. Aussitôt, Zuko tenta de détourner l'attention du pirate qui n'avait apparemment pas encore remarquer la perte de l'artefact, il reprit son air plein de rage et les flammes qui lui couraient précédemment réapparurent tandis qu'il avait l'air plus haineux que jamais, mais bien sûr, ce n'était pour le moment qu'une apparence.

- Je vais te faire rôtir sur ma broche à poulet espèce de dégénéré, mais avant je vais t'amocher suffisamment pour que tu puisses même plus respirer sans avoir mal ! Tonna-t-il.

Puis, il sauta lui même dans le ravin, le dessous des pieds brûlant sa piste sur son passage pour lui assurer un meilleur équilibre ainsi qu'il meilleure glisse. Il envoya également des flammes sur le pirate pour continuer la feinte, mais il n'y avait que quelques unes de ces flammes qui le visaient réellement, le reste étaient de la même nature que celles qui lui avait servit à créer une sorte de petite arène autour d'eux pour les empêcher de s'enfuir même s'ils elles avaient précédemment échouée, cette fois-ci il en mit donc plus et des plus épaisses.

Impossible de voir ce que faisait le pirate cependant, donc pour être bien sûr d'obtenir la tablette, Zuko se propulsa vers la tablette comme il l'avait fait précédemment et tendit le bras pour la saisir. Le temps sembla ralentir pour lui alors qu'il s'en approchait encore et encore, elle était à portée de main désormais !

Enfin, le Marine pu attraper la tablette à deux mains en la tenant solidement contre lui pour ne pas qu'elle lui échappe et il dévala le reste de la pente, peu soucieux des dégâts quasiment inexistant que celle-ci lui infligerait. Lorsqu'il se releva, Zuko avait enfin l'artefact entre ses mains mais il ne prit pas le temps de l'observer de plus prêt. Par mesure de sécurité et puisque celle-ci semblait faîte de pierre, Zuko la fit chauffer jusqu'à ce qu'elle devienne rouge et maintint son adversaire à distant à coup de Pyro-Punch tout en jubilant. À lui le trésor et la victoire qui allait avec ! Mais il ne perdait pas de vue son ennemi et resta sur ses gardes pour ne pas se faire surprendre, ça serait regrettable qu'il la lui reprenne et de plus il avait encore un compte à régler avec lui...

_________________

La loi est dure, mais c'est la loi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Pirate
Pirate
avatar



Tibarn
Messages : 124
Age : 27
Métier : Cannonier / Pilier de bar

Fiche du marin
PP : 400
PH : 538
Grade : Pirate
MessageSujet: Re: Entrée N°1 : Zuko Kasai Vs Tibarn   Mar 13 Nov - 7:41



En caleçon allongé au milieu de la forêt je dois avoir l’air fin, à il est beau le pirate primé à 21.000.000.000 de Berrys étendu comme un nourrisson dans son couffin au milieu de ces bois inconnus. Porté par l’écho j’entendais un fou rire provenant d’un peu plus loin, content de voir que la perte de mon pantalon faisait rire les personnes voulant me buter. Si je venais à échouer en tant que pirate je pourrais toujours envisager une reconversion comme streap-teaser comique. Enfin avec un peu de chance le marine qui me poursuivait rigolerait tellement qu’il m’oublierait cinq minutes ou mieux il allait peut être s’étouffer de rire et mourir. Tibarn Hawkeye l’homme qui tue les logias en s’effeuillant, la légende est en marche.

Je vais te faire rôtir sur ma broche à poulet espèce de dégénéré, mais avant je vais t'amocher suffisamment pour que tu puisses même plus respirer sans avoir mal !

Bon visiblement la légende attendrait encore un peu, Zuko qui avait finit de se foutre de moi, me regarde du haut de la bute avec l’envie visible de mettre un terme à cette confrontation. Il sauta dans le fossé et parcourut le dénivelé qui nous sépare à vitesse grand V en laissant une trainée de flamme derrière lui et en m’envoyant quelques flammèches sur le coin de la figure au passage. Je les esquive sans trop de mal en roulant sur le coté, cela me semble bizarre, j’ai l’impression que ces projectiles sont tirés avec moins de puissance et de précision que tout à l’heure, commencerait il à fatigué ?

Mes espoirs quant à la fatigue présumée de mon adversaire fondirent comme neige au soleil quand je m’aperçus des réelles intentions de Zuko. Son but n’était pas de me toucher mais de me renfermer dans une cage de feu. Et sa tactique a parfaitement fonctionnée, je me retrouve prisonnier à nouveau de ce carcan infernal tel une grillade sur un barbecue. Voulait-il me tuer à petit feu ? Ou avait-il quelque chose d’autre en tête ? Peut importe cela me laisse un peu de répit pour souffler et réfléchir à une stratégie. Je possédais encore la tablette qu’il convoitait pour je ne sais quelle obscur raison. Je touche ma veste à l’emplacement ou j’avais rangé le précieux artefact comme pour me rassurer.



…………………..ET MERDE !

La tablette a disparue ! Réfléchis réfléchis qu’est ce que j’ai pus en faire ? L’ais-je perdue lors de ma perte de pantalon ? Lors de ma chute ? Plusieurs boules de feu qui fusèrent dans ma direction vinrent perturber ma réflexion. Platzte dämonischen ! ma rafale de coup de poing explosif réussi à contrer tant bien que mal les projectiles enflammés du militaire mais mon idée quoique géniale eut un léger, riquiqui, minuscule effet secondaire. Les flammes des explosions provoquées vinrent fusionner avec le mur de flammes l’épaississant encore plus. Génial je suis déjà pas assez dans la moise sans en plus en rajouter, quitte à faciliter le travail de Zuko autant me tirer une balle dans la jambe cela me fatiguerais moins et quitte à crever mieux vaut crever en pleine forme. Il faut que je sorte rapidement de ce brasier avant que le propriétaire de celle-ci n’apparaisse, je vais suffisamment en chier pour ressortir de là, pas la peine d’attendre Zuko.

Continuant un peu plus mon effeuillage, j’enlève ma veste pour la poser sur ma tête de façon à pouvoir l’enlever rapidement si besoin est et besoin il y aurait. Sortant un de mes flingues que je recharge avec mon haleine, je me mets en position de sprinteur, pointe mon gun derrière moi, et vida mon chargeur tout en prenant mon élan pour foncer tête baisée droit sur le mur. Verschiebung der hölle, cette technique me permet d’augmenter ma vitesse, déjà que avec un coup j’étais rapide alors avec six… Je fusa vers la barricade ignés, la fendant et la traversant.

Je suis passé, j’en reviens pas ! D’un mouvement de tête je fais tomber ma veste déjà à moitié cramée, ce faisant je pus apercevoir mon ennemi avec la tablette entre les mains de regardant avec des yeux rond comme des billes visiblement surpris de me voir ressortir de ce brasier encore plus dessapé qu’en y entrant. Profitant de la surprise de Zuko je fonce sur lui pour mettre en action un plan totalement fou et débile. J’avais fait les frais de ses pouvoirs de logia la dernière fois, à chaque coup que lui avait mis mon poing le traversait, donc si une partie de mon corps pouvait le faire alors logiquement toute ma personne pourrait passer en travers.



Je le charge en tendant la main vers l’artefact tant convoité, le saisit et passa au travers Zuko. Pour une idée de con sa en était une belle, à peine traversé que le haut de mon corps se mit à cramer, arrachant prestement mon tee-shirt pour combattre ce début d’incendie corporel. De plus une odeur de cochon grillé commence à me chatouiller les narines, qui s’amuse à faire griller un porc ? Réalisant que le doux fumet provenait de mes mains en train de cramer sous l’effet de la tablette chauffée à blanc, je poussa plusieurs jurons et partis en tant bien que mal dans la foret en faisant sauter la tablette de main en main, je ne tiendrais pas longtemps à ce rythme.

J’essayais de fuir mon adversaire désormais uniquement vêtu de mon caleçon, cramant et en jongla avec la tablette en jurant et pestant au travers des bois. Tibarn le pirate nudiste avait récidivé.




technique utilisée:
 




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Pirate
Pirate
avatar



Maître du Jeu 1
Messages : 253

Fiche du marin
PP : MAX
PH : MAX
Grade : Seigneur des Pirates
MessageSujet: Re: Entrée N°1 : Zuko Kasai Vs Tibarn   Mar 13 Nov - 20:49

Maître du Jeu 1 a effectué 1 lancé(s) d'un One (Image non renseignée.) :
6

1,3,6 il vous attaque et vol la tablette, ce sera à vous de l'arrêter.
2,4,5 il ne se passera rien.

Le monstre est relativement fort et plutôt grand, il ne sera pas aisé de le pourchasser.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Etat-Major
Etat-Major
avatar



Zuko Kasai
Messages : 322
Age : 22
Métier : Cuisinier

Fiche du marin
PP : 698
PH : 699
Grade : Sous-amiral
MessageSujet: Re: Entrée N°1 : Zuko Kasai Vs Tibarn   Mer 14 Nov - 15:09

Zuko devait l'avouer, il fut encore une fois étonné par son adversaire qui était décidément plein de surprise. Il avait réussit à se libérer des flammes qu'il avait créé il ne savait pas encore comment et se tenait dorénavant en face de lui, une lueur vraiment trop folle dans le regard pour que le Marine puisse encore le considérer comme sain d'esprit. Cette impression se confirma lorsque le fou furieux à moitié nu couru vers lui, ayant apparemment perdu sa veste en route pour finalement n'être plus qu'en T-shirt et en caleçon. Ne vous méprenez pas, Zuko est un Marine puissant qui sait réagir promptement en cas de besoin et qui à déjà arrêté plusieurs grands pirates, sans parler des quelques enquêtes qu'il avait résolu avec sans froid, toujours aidé par quelqu'un pour l'épauler cependant.

Mais voir quelqu'un courir à moitié nu et à moitié aveugle vers soi, ça reste une expérience unique et surprenante. Aussi Zuko resta-t-il en place, les bras ballant à observer le pirate foncer sur lui comme un suicidaire et au final lui rentrer dedans. Ou plutôt, lui passer à travers, récoltant au passage quelques brûlures inévitable. Il resta encore une seconde ou deux à se demander ce qu'il venait de se passer lorsqu'il se rendit compte que son ennemi s'enfuyait avec sa tablette dans les mains qu'il lui avait chapardé il y a un instant.

Sans perdre plus de temps, Zuko reprit ses esprit et en poussant un rugissement furieux il se lança à la suite de son adversaire. À un moment il fut ralentit par une sorte de morceau de tissu qui lui arriva devant les yeux avant de se désintégrer grâce au feu qu'il dégageait et il s'aperçut que le morceau de tissu était en fait le reste du T-shirt qui restait à son ennemi qui devait désormais se trouver être en caleçon en train de courir à travers les bois. Se propulsant, Zuko regagna de l'avance sur le borgne exhibitionniste qui courait toujours devant lui, il se trouvait désormais juste sur ses talons, il était presque sur que l'autre sentait la chaleur que les flammes qui recouvraient ses bras et son torse lui parvenait.

Au bout d'un moment et voyant qu'il n'arriverait pas à courir assez vite pour l'attraper lui et la maudite tablette, Zuko se décida à faire quelque chose qu'il aurait préféré éviter vu l'état vestimentaire de l'homme qu'il poursuivait. Heureusement qu'ils ne risquaient pas de croiser quelqu'un, sinon la personne qui observait la scène aurait pu se poser des questions : un homme presque nu poursuivit par un autre homme en feu pouvait porter à confusion. Prenant en considération que le fait que de toute façon cette anecdote ne risquait pas de sortir de ces bois, Zuko se jeta proprement sur le fuyard, les envoyant tout les deux bouler sur le sol sur plusieurs mètres et calcinant ce qu'il restait de vêtement à sa victime à cause de ses flammes.

Une fois qu'ils se furent immobilisé, le Marine se rendit compte que son geste n'avait servit absolument à rien puisque son ennemi qui ne cachait désormais ses bijoux de familles uniquement avec des restes carbonisés de caleçon (c'est à dire, vraiment trop peu) n'était plus en possession de la tablette. Un regard aux alentours lui indiqua que cette fois-ci elle n'avait pas glissé par terre lors de leur chute, puisqu'elle n'était pas sur le sol. Puis, il eut comme un flash qui lui traversa l'esprit : la tablette, il avait vu le nudiste jonglé avec à cause de la chaleur, se pouvait-il que...

Tout doucement, Zuko leva les yeux vers la cime des arbres qui l'entourait, se disant qu'ils allaient sans doute avoir leur premier contact avec la faune locale. Bingo ! Là, juste en haut de l'arbre le plus proche se trouvait un gros animal comme il n'en avait jamais vu. Il était recouvert d'un pelage vert sombre se confondant parfaitement avec le feuillage qui l'entourait, si bien que Zuko eut du mal à le repérer immédiatement. Il avait deux long bras épais et sûrement puissants, un poitrail poilu qui faisait au moins cinq fois la largeur et l'épaisseur du sien et devait mesurer facilement deux mètres cinquante au bas mot. Sa tête sur laquelle était planté deux yeux noirs au regard féroce était vaguement humanoïde et aussi poilu que le reste de son corps. Ses jambes étaient légèrement plus petites que le reste de son tronc mais semblaient assez musclées pour supporter son poids. Ses doigts de pieds étaient plus longs que la moyenne et il s'en servait apparemment pour attraper des choses et se suspendre avec.

En bref, ils se trouvaient en face d'un gorille énorme qui tenait entre ses mains assez énorme pour broyer un crâne sans effort leur tablette si précieuse. Prenant bien soin d'écraser la tête du pirate avec son pied au passage, Zuko s'approcha du tronc où se trouvait l'animal de taille démesuré. Celui-ci tourna à peine la tête pour lui jeter un coup d’œil lorsqu'il arriva juste devant l'arbre, préférant contempler la tablette qu'il tenait entre les mains. La lui voler n'allait pas être une chose aisée.

Sans vraiment réfléchir à ce qu'il faisait, Zuko commença à grimper à l'arbre, assez sauvage pour avoir des branches basses et son attention entièrement détourné de l'autre nudiste pour se concentré uniquement sur la tablette. En le voyant monter, le gorille lui prodigua un avertissement sonore en grognant bruyamment. Ce n'était pas un simple grognement de bête sauvage qu'il s avaient, non, c'était bien plus profond.... le grognement qu'il reçut en échange venait du fond des âges, un son profond qui vous faisait résonner tout votre être et donnait envie d'aller se carapater dans un coin sombre pour se cacher. Ce sont se répercuta dans la cage thoracique de Zuko qui cessa momentanément son ascension, immobilisé et impressionné par la bête. Il se reprit cependant bien vite et bientôt se trouva juste au niveau de la bête. Il n'avait pas vraiment peur après tout, personne ne pouvait le toucher et ce n'était certainement pas cette grosse boule de poil qui allait réussir à le faire.

Erreur ! À peine avait-il avancé d'une branche de plus que le gorille lui balança la main dessus. Au début la main le traversa comme il se devait et Zuko fut satisfait de voir qu'il ne c'était pas trompé. Cependant le gorille n'apprécia que très moyennement de voir sa belle fourrure commencer à brûler et il poussa un rugissement qui n'avait rien à voir avec le grognement précédent en se dressant sur ses pattes arrières, le dominant de toute sa taille. Il éteignit le feu en frappant sa main sur un arbre et il se tourna vers Zuko pour lui hurler dessus. De son point de vu le Marine pouvait admirer les grandes incisives qui pointaient de la taille d'un couteau de combat et au moins aussi aiguisées et pointues. Il voulu alors lui mettre un autre coup, si vite qu'il n'eut pas le temps de le voir et cette fois-ci le coup port vraiment, lui coupant le souffle et le projetant contre un arbre non loin sur lequel il s'écrasa douloureusement.

Gorille 1 – Zuko 0

Ça allait décidément être compliqué. Le Marine se releva tant bien que mal en grommelant, étonné qu'un coup puisse lui faire aussi mal et laissa échapper un gémissement de douleur en voulant se redresser. Il leva la tête juste à temps pour voir l'immense créature qui à la réflexion devait bien faire trois mètres se jeter sur lui. Elle lui en voulait toujours pour les flammes apparemment. Dans un réflexe heureux, Zuko roula sur le côté et ne fut pas écrasé par la sale bestiole qui n'avait toujours pas lâchée la tablette et qui comptait apparemment s'en servir pour le frapper avec, un peu comme ce qu'on ferait avec une pierre. Bien ! Au moins il verrait de près ce qu'il désirait avant de se faire assommer. Puis, se rappelant que la créature ne semblait pas vraiment aimé le feu, Zuko lui renvoya des flammes pour l'occuper un peu. Cependant un phénomène étrange se produisit alors : le corps du gorille était devenu noir à l'endroit qu'il visait juste avant que les flammes ne l'atteignent et ne lui causèrent aucun dégât particulier. Par contre la créature ne sembla pas du tout apprécier l'intention derrière le geste et prit soin de le lui faire comprendre en l'attrapant par la jambe avant de le balancer un peu plus loin où sa tête rencontra un arbre fort peu accueillant, le faisant voir trente-six chandelles.

Gorille 2 - Zuko 0

Ce qui le sauva certainement fut le fait qu'il ne bouge pas pendant le temps que dura son étourdissement et donc la bête le cru sûrement hors combat ou mort. Lorsque enfin il pu bouger suffisamment pour porter sa main à sa tête, il sentit un liquide poisseux sur le sommet de son crâne, certainement du sang. Il retrouva enfin la vue au bout de quelques autres secondes mais dû attendre une minute ou deux avant de pouvoir se relever sans perdre l'équilibre et sans chuter comme à sa première tentative. Lorsque enfin il fut suffisamment remit pour retourner se battre contre le gorille qui avait trouvé une nouvelle cible en la personne du nudiste contre qui il se battait auparavant, Zuko déchira un morceau de son haut d'uniforme et se l'enroula autour de la tête pour éviter de saigner à outrance avant d'y retourner avec la rage d'une bête blessée. Cette bestiole n'avait pas le droit de le toucher et il ferait en sorte qu'il soit la dernière personne que cette chose verrait en ce monde pour lui apprendre qui dominait ici !

_________________

La loi est dure, mais c'est la loi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Pirate
Pirate
avatar



Tibarn
Messages : 124
Age : 27
Métier : Cannonier / Pilier de bar

Fiche du marin
PP : 400
PH : 538
Grade : Pirate
MessageSujet: Re: Entrée N°1 : Zuko Kasai Vs Tibarn   Jeu 15 Nov - 6:56



Je doit avoir l’air malin en caleçon dans cette foret inconnu en train de jongler avec une tablette en pierre chauffé à blanc. Je n’en revenais pas, j’avais réussi à cravater ce maudit artefact, mon plan génial avait marché à merveille. Tout en faisait sauter la tablette de main en main pour éviter de me bruler gravement j’avais le réflexe futile de souffler dessus pour la refroidir. Maintenant il fallait absolument que j’arrive à m’échapper, j’avais une bonne longueur d’avance sur mon adversaire, il faut à tout prix que je speed pour la conserver. Courant et priant pour ne pas avoir à sacrifier mon caleçon je jette rapidement un coup d’œil en arrière pour vérifier mon avance. Profitant de ce moment d’inattention, une ombre passe rapidement devant moi emportant le si précieux artefact au passage.

Qu’était ce encore ? Zuko ? Un autre marine ? Ou simplement un autre casse couilles ?

Ma surprise fut de taille lorsque j’aperçus un immense gorille au pelage vert sombre qui tenait mon précieux butin entre ses pattes velues et le mâchouillait curieusement tout en filant au travers des arbres. Saloperie de voleur chimpanzé qui avait du croire que l’objet était de la bouffe. Je n’eus pas le temps de chasser ni d’observer plus le curieux tableau qui se peignait devant mon œil ébaubis. Zuko s’était jeté sur moi effectuant un plaquage dans les règles de l’art.qui nous envoya rouler sur plusieurs mètres.

Zuko ,qui se tient désormais au dessus de moi pour m’immobiliser, vit son visage se fendre d’un grand sourire, cela l’amusait il de plaquer des hommes à moitié nus au sol ? Décidément je ne comprendrais jamais comment les marines fonctionnaient, ils voulaient votre mort essayait par n’importe quel moyen de mettre fin à votre vie et l’instant d’après ils vous plaquaient au sol en souriant alors que vous êtes à moitié nu. Etrange.. de plus en plus étrange cette journée. Mais son sourire s’estompa bien vite quand il réalisa que l’objet de notre altercation n’était plus en ma possession, ouf il ne veut que l’artefact me voila rassuré.

Il repère assez vite l’animal chapardeur posté à quelques mètres au dessus de nous, se relevant en prenant bien soin de m’écraser la tête au passage, Zuko se met à foncer et à grimper sur l’arbre au se tiens le gorille me laissant seul par terre. La bête gronde d’une manière plutôt inquiétante, pas impressionné et confiant dans ces capacités de logia le marine engage le combat avec l’animal.

Au début de leur duel, l’animal se crama la main en tentant une bien vaine torgnole dans la face du militaire, encore une victime de son pouvoir. Je me relève me préparant à une attaque éclair pour récupérer la tablette lorsque Zuko l’aurait subtilisé au singe vert. Ce faisant je sens un étrange courant d’air frais me traverser l’entre jambe, étrange cette sensation ! Je baisse donc logiquement l’œil pour chercher d’où ce dernier pouvait bien venir. Mon caleçon a disparu, ou était il bien passé ? * Soupir * Il avait dut cramer lorsque le marine pyromane m’avait sauté dessus.

Relevant la tête pour voir ou en était l’affrontement haut perché qui m’intéressais, je peut voir que le marine est étrangement bien mal en point. Le gorille l’avait attrapé par la jambe et le faisait désormais tournoyer au dessus de sa tête. Comment se fait il qu’il ne se brule pas ? Décidément j’avais bien mal jugé la bête qui m’est de plus en plus sympathique La bestiole visiblement lassé de faire tournoyer Zuko le projeta au loin contre un arbre. Le marine sonné ou mort – croisons les doigts pour qu’il soit mort – n’intéresse visiblement plus le gorille qui décide de me prendre pour cible.

L’animal s’arrêta devant moi peut être est il impressionné par mes attributs virile mis en évidence par ma tenue d’Adam. Il me regarde en reniflant l’air, veut il faire ami-ami avec moi ? Après tout ce serais logique, les ennemis de mes ennemis ne sont ils pas mes amis ?

Aller le macaque donne la papatte, donne la pattate à tonton Tibarn, il est gentil le chimpanzé il va donné la tablette

Et un miracle se produisit, le gorille visiblement touché par mon magnifique discours digne des plus grands orateurs me regarda et me dona la tablette avant d’aller achevé mon ennemis à grand renfort de rocher dans sa face. Je peut donc ressortir tranquillement de cette maudite foret pour aller retrouver mon capitaine et pour zigouiller d’autre marine en mal de sensations.

Enfin sa c’est ce que j’aurais bien aimé qu’il arrive, en vérité le chimpanzé me mit un frontale magistral qui me coucha par terre et m’assomma à moitié. Il a de la patate le salopard ! En me relevant je constate que la créature simiesque exécute ce qui pourrait s’apparenter à une danse de victoire, et en plus il se fout de moi. A quoi je m’attendais ? Ce n’est qu’une bête sauvage, il n’allait pas me donner la tablette si gentiment.

Si c’est comme sa tant pis pour lui je vais le mater le macquaque, lui envoyant mon Platzte dämonischen en plein dans le torse, sa devrais suffire à le calmer le chimpanzé. Mon attaque n’a pas l’air de l’avoir touché plus que sa, bizarre il devrait être éparpillé un peu partout normalement. Visiblement plus irrité que blessé le gorille se met à me frapper la tête avec la tablette, essayant de couper cours à cette agression inhabituel j’essaye d’esquiver ses assauts en prenant un peu de recul afin de le dégomer tranquillement. Mais l’animal revanchard ne l’entend pas de cette oreille et continu à me tabasser en me poursuivant.

Me voila donc en train de courir nu dans une foret inconnue en train de courir et de me faire tabasser par un gorille énervé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Etat-Major
Etat-Major
avatar



Zuko Kasai
Messages : 322
Age : 22
Métier : Cuisinier

Fiche du marin
PP : 698
PH : 699
Grade : Sous-amiral
MessageSujet: Re: Entrée N°1 : Zuko Kasai Vs Tibarn   Ven 16 Nov - 16:38

Avant de pouvoir prouver quoi que ce soit à propos de qui dominait qui, Zuko dû rattraper le gorille qui tenait toujours la tablette et qui poursuivait le pirate désormais totalement nu à travers la forêt. Ils devaient faire un beau tableau ces trois là à se courir après ! En première position pour le moment bien que le gorille gagnait du terrain sur lui se trouvait un pirate borgne et totalement nu mis à part sa paire de chaussure. En deuxième position sur le classement se trouvait un gorille haut d'au moins trois mètres de hauts maintenant qu'il était dressé sur les pattes arrière, vert et qui tenait dans ses mains l'une des pièces présentes sur cette île permettant de mener au trésor bien que celle-ci soit recouverte d'un voile de bave vu qu'il l'avait légèrement mâchouillée. Et enfin, occupant la troisième position de cette cavalcade insensé se trouvait Zuko Kasai, vice-lieutenant de la Marine qui voulait tuer à mains nues un gorille de trois mètres de haut qui pouvait sans problème l'envoyer valser autant de fois qu'il le voulait d'une simple pichenette et récupérer la tablette toujours entre les pattes de ce maudit gorille.

La vie était décidément pleine de surprise. Qui aurait pu imaginer une telle combinaison de faits qui les auraient conduit tous en même temps sur une telle île habitée par de tels animaux ? Qui aurait pu prédire que la route du pirate croiserait à nouveau celle du Marine ? Et surtout, qui aurait cru qu'il existait des gorilles verts de trois mètres de haut ? La probabilité pour que tous ces éléments se retrouve au même endroit au même moment était tellement énorme qu'elle dépassait l'entendement humain, même si Zuko était intimement persuadé qu'il s'agissait en fait d'une sorte de test un peu étrange qui lui permettrait de prouver il ne savait pas quoi exactement.

C'est pour cette raison d'ailleurs qu'il poursuivait le gorille et la tablette, il aurait très bien pu se dire que les choses devenaient vraiment trop perchées sur cette île et rebrousser chemin pour sauter dans le premier bateau venu et mettre les voiles rapidement, ou même tout simplement laisser l'homme explosif aux prises avec son gorille et partir se trouver une autre tablette à voler à quelqu'un de moins nu et moins compliqué à attraper. Mais Zuko ne l'entendait pas comme ça, pour lui c'était un devoir plus qu'autre chose de récupérer cette tablette et ainsi montrer qu'il était digne d'être ce qu'il était aujourd'hui.

Aussi c'est sans vraiment réfléchir aux conséquences de ses actes que Zuko se jeta sur le gorille ou celui-ci allait enfin mettre sa main libre sur le pirate. Ayant eut la bonne idée de viser la tête, Zuko avec son poids accompagné de l'énergie provoquée par son déplacement réussit à faire chanceler le gorille qui rata sa cible de très peu, ce qui déçut quelque peu le Marine, il avait espérer régler le problème du pirate en laissant le monstre lui refaire le portrait. L'animal trébucha et s'étala de tout son long sur le sol de la forêt, écrasant cette fois le nudiste presque de tout son long, ce qui fit faire à Zuko une rapide prière pour que la chute du gorille l'ai tué même si il en doutait connaissant la capacité qu'avait cet homme à s'en sortir vivant.

Ah ! Et avant d'oublier : Gorille 2 – Zuko 1 (pour l'homme qui plaquait des gorilles géants)

En parlant de vivant, le gorille l'était toujours et semblait ne pas avoir apprécié de s'être fait ainsi surprendre lorsqu'il allait enfin attraper son prochain dîner. Il se leva et voulu se retourner pour le voir, mais le Marine était accroché à l'arrière de sa tête, aussi il restait toujours hors de vue de la bête qui était de plus en plus énervée de ne pas voir ce qui la gênait. Elle réitéra son geste premier qui consistait à attraper Zuko par la jambe pour le mettre juste en face de ses crocs et lui hurler dessus un bon coup, projetant des filets de baves assez consistant qui grillèrent néanmoins avant de l'atteindre. En désespoir de cause et avant de se faire manger par la bestiole, Zuko sortit son revolver de son étui et tira sur ce qu'il pouvait atteindre depuis sa position, c'est à dire le bras qui le tenait. Après tout, ses pouvoirs ne marchaient pas mais peut-être qu'il en était autrement pour les éléments normaux.

Dès que la détonation retentit, le gorille le lâcha, le faisant s'écraser sur le sol meuble de la forêt. Le monstre vert se tenait maintenant le bras en poussant des hurlements terrible dans sa direction, cependant il n'avait toujours pas lâché sa tablette. Zuko s'interrogea alors, pourquoi est-ce que cette bestiole résistait aux flammes et aux explosions mais se laissait si facilement toucher par une balle de revolver tout ce qu'il y avait de plus ordinaire ? Le Marine tira un coup dans les airs pour observer le résultat et vit que la bête poussa un deuxième hurlement en réponse, faisant des petits pas (enfin, à son échelle) qui la rapprochait et l'éloignait de Zuko, comme si elle en avait désormais peur mais hésitait tout de même à l'attaquer sauvagement. Quelqu'un était-il déjà venu chasser dans les environs et avait réussit auparavant à le toucher ? Zuko n'en était pas vraiment sûr mais il devait réfléchir vite avant que le gorille ne trouve un moyen pour se protéger également de cette attaque.

Néanmoins, réfléchir rapidement n'était pas une chose aisée lorsque sa tête avait fait la connaissance bien trop brutale d'un tronc d'arbre, aussi le gorille eut le temps de battre en retraite avant que Zuko ne s'en rend compte, lui faisant monter sur le visage un sourire stupide qui s'effaça bien vite quand il se rendit compte que la bête avait fichue le camp avec la tablette. Se décidant à mettre au moins un de ses adversaires hors jeu, Zuko pointa brusquement son arme sur le pirate nu toujours en sa présence et tira en marmonnant :

- Essaie de la faire exploser celle-là.

Puis il se mita à courir en suivant les traces du monstre qui était en possession de la tablette avec son six-coups à la main, se rendant compte qu'il avait perdu toutes ses balles de rechange à un moment de l'affrontement, ne laissant à sa disposition que celle se trouvant à l'origine dans le barillet. Il n'en avait donc plus que trois en réserve, à utiliser avec intelligence...

_________________

La loi est dure, mais c'est la loi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Pirate
Pirate
avatar



Tibarn
Messages : 124
Age : 27
Métier : Cannonier / Pilier de bar

Fiche du marin
PP : 400
PH : 538
Grade : Pirate
MessageSujet: Re: Entrée N°1 : Zuko Kasai Vs Tibarn   Ven 16 Nov - 20:53


Le gorille me poursuit avec un acharnement qui force l’admiration, la tablette tant convoitée est désormais tellement proche mais en même temps tellement inaccessible. Proche elle l’est au sens littérale, le bruit du mouvement d’air crée par les tentatives du gorille à me la mettre dans la tronche siffle un peu trop à mon gout dans mes oreilles. Mais quand ce grand idiot me lâcherait il ? Pas que j’en ai marre de courir nu dans une foret coursé par un singe vert de trois mètres et par un marine pyromane mais presque. Heureusement que cette petite anecdote ne sortirait jamais de cette foret sinon ma réputation de grand forban des mers risquait d’en prendre un coup et un sévère en plus.

Au bout de cinq minutes de course intensive qui avaient servis à éviter de me faire arracher la tête par un gorille bien trop énervé, le dit animal s’écrase lourdement sur moi m’assommant prodigieusement et me coupant la respiration. J’ai l’impression de me prendre un galion sur le coin du nez, cette sensation inédite ne me plait guère, cela fait deux fois aujourd’hui que je me fais plaquer au sol nu par quelqu’un ou quelque chose qui possède des testicules et cela fait deux fois de trop. Le poids s’enlève de moi me permettant de respirer à nouveau, ma vue encore brouillé par le choc me permet tout de même d’entre voir que l’animal fait désormais face à Zuko qui semble pointer vers lui un objet dont je ne distinguais pas le contour mais dont les détonations me firent penser qu’il s’agit d’un revolver. Il pense sans doute que son feu n’ayant pas marché une bonne vieille balle en acier pourrait faire plus d’effet, pas bête.

Au vue de la réaction du chimpanzé sa tactique est la bonne, l’animal prend la fuite me laissant avec la vue brouillée, la respiration encore courte et en tête à tête avec le marine qui sans aucun doute souhaitait le plus ma mort dans tout le gouvernement, sympa le singe. L’homme aux dangereuses idées de vengeance tend son bras vers moi un sourire sadique illuminant son visage et une lueur de psychopathe dans les yeux.

Essaie de la faire exploser celle-là.

Cette phrase résonna encore dans mes oreilles quand la balle perfora mon ventre pour aller se loger dans un os précédent de peu la détonation du coup de feu. J’entends un long hurlement qui semble sortir de ma bouche pour aller se perdre dans les broussailles. Mon agresseur disparaît sans attendre à la poursuite du macaque.

Il ne faut pas que je me laisse distancer, me relevant avec peine et efforts pour emboiter le pas aux deux énergumènes qui ont déjà disparus de mon champ de vision. Courant dans ce que je croyais être la direction emprunté par ce duo insolite qui mettait un point d’honneur à me pourrir la vie depuis peu. Ma vue se trouble de plus en plus et la douleur de la balle logée dans mon corps me vrille la tête. Mon chemin me mène dans une immense clairière ensoleillée ou gazouille une myriade d’oiseau, faisant fis du paysage qui s’étend devant moi, je pris le pli de foncer droit devant.

Après de longues minutes je suis de retour dans la clairière, j’ai dû me tromper de chemin cette fois ci je prends la décision de passer par la gauche. De retour après plus de dix minutes de tours et détours dans la végétation luxuriante qui caractérise l’endroit, je comprends que je me suis une nouvelle fois perdu. Ne pouvant réprimer un fou rire qui en disait long sur mon état mental, je pense à ma situation me voilà nu, perdu, avec une balle dans le buffet et un marine fou furieux pas loin qui me brulerais les moustaches s’il me croisait. Décidément c’est vraiment une journée de merde.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Etat-Major
Etat-Major
avatar



Zuko Kasai
Messages : 322
Age : 22
Métier : Cuisinier

Fiche du marin
PP : 698
PH : 699
Grade : Sous-amiral
MessageSujet: Re: Entrée N°1 : Zuko Kasai Vs Tibarn   Sam 17 Nov - 12:43

Il n'avait pas regardé si la balle avait bien touché son adversaire, mais le hurlement qu'il entendit fut plutôt révélateur. Il fut assez satisfait de son coup même s'il espérait l'avoir touché assez gravement pour qu'il n'agonise pas pendant des heures avant de mourir. Il eut même un petit problème de conscience lorsqu'il se dit que si il l'avait touché assez sévèrement au point de l'empêcher de marcher, un prédateur encore plus dangereux que le singe qu'il poursuivait pourrait être attiré par l'odeur du sang et viendrait le dévorer vivant. Mais il ne pouvait pas s'attarder sur ce genre de pensée, il était Marine et l'autre était un pirate, l'ordre des choses voulait que Zuko n'éprouve pas de pitié pour ces gens là. Ça ne voulait pas dire pour autant que Zuko ne désirait pas sa mort ! Il voulait le tuer, mais il aurait aimé lui accorder une mort propre.

Zuko verrouilla alors ses sentiments et c'est avec une détermination nouvelle qu'il continua de courir après le singe possesseur de la tablette. Celui-ci ne cessait de hurler, il n'utilisait qu'il seul bras car l'autre était blessé, ce qui permettait à l'homme torche de soutenir son rythme plus facilement que tout à l'heure. De temps en temps le gorille s'arrêtait et lui lançait un objet à la figure pour tenter de ralentir sa progression mais les objets le rataient ou bien le traversait. Il ne semblait plus avoir la force avec laquelle il avait réussit à attraper et toucher Zuko tout à l'heure.

Le Marine avait reconnu la force qu'il avait utilisé. Il ignorait l'existence du haki jusqu'à très récemment en fait, ce n'était pas le genre d'information que l'on divulguait à n'importe qui donc aucune chance qu'il n'ai été mis au courant avant sa toute récente promotion. Le haki, avait-il apprit était en fait une sorte de force de la nature qui permettait à son utilisateur de rendre son corps presque indestructible. Lorsque quelqu'un utilisait le haki, on pouvait le remarquer car des parties de son corps devenaient noires et lisses. Ils pouvaient utiliser le haki pour envelopper leurs armes ou même leur mains pendant une attaque et cette pratique leur permettait de pouvoir toucher un logia ou de résister à presque n'importe quelle attaque. Cependant cette pratique était assez rare et il fallait être très puissant pour l'utiliser, aussi Zuko avait-il été surprit lorsque le gorille lui avait démontré qu'il le maîtrisait au moins sommairement à grands coups de claques dans la figure.

Il avait été également très surprit que la balle puisse toucher le gorille, en toute logique il aurait dû pouvoir l'arrêter puisqu'elle était aussi commune que n'importe quelle balle en fer tout ce qu'il y a de plus banale. Il avait donc un peu réfléchit pendant qu'il courait et en été arrivé à la conclusion qu'il réussissait à le toucher avec son arme parce que l'animal ne voyait pas la balle venir, il ne pouvait donc pas savoir quand se protéger ni où se protéger puisque la blessure était presque instantanée après que Zuko ait appuyé sur la détente. Il ne souhaitait pas utiliser ses dernières munitions pour lui car il en aurait sans doute besoin s'il croisait d'autre bêtes dans son genre durant le parcours, mais il ne pourrait peut-être pas le toucher avec son feu à présent.

Le gorille s'arrêta à nouveau et lui balança un fruit à l'air dur. Mais pourquoi ne lançait-il pas la tablette ? Il avait juste à lui lancer cette saloperie de tablette et à continuer de s'enfuir s'il voulait rester vivant ! Lui ne désirait rien d'autre, la vie de l'animal lui importait peu, tout ce qu'il voulait c'était en finir avec cette île de malheur. Zuko pointa son arme sur lui et tira une autre balle en faisant bien attention de bien viser, plus que deux balles. Le gorille poussa un hurlement déchirant mais ne s'arrêta pas ni ne lâcha la tablette, faisant grincer les dents de Zuko. Il n'utiliserait pas une balle de plus pour lui !

Décidant que le monstre devait être suffisamment affaiblit et effrayé par lui pour ne plus penser à utiliser le haki, Zuko rangea son arme à feu dans son étui et envoya un grand coup de poing de feu sur le monstre en s'arrangeant pour que la détonation produite par le Pyro-Punch ressemble à celle d'un coup de feu de son revolver, pour l'intimidation.

La ruse fonctionna puisque le gorille ne fit que se couvrir les bras de son visage sans utiliser le haki, se faisant transpercer de part en part au niveau de l'estomac. Les blessures aux ventres non soignées sont mortelles, ce sont sans doute les pires que l'ont puisse infliger à quelqu'un. Ce genre de blessure ne vous tue pas tout de suite, elle vous laisse le temps d'agoniser pendant suffisamment de temps pour mourir de soif si vous n'avez pas d'eau à proximité ou bien de finir dans d'atroce souffrance bien plus longtemps après. Celle que Zuko venait de faire au monstre était énorme à son échelle, mais à celle du monstre, elle ne représentait qu'un trou de la taille du tour de sa tête. Un humain serait mort en recevant une telle blessure car un humain était bien moins large et bien moins épais que le gorille, mais lui restait en vie car le coup n'était pas assez important pour le tuer.

Il ne saignait bien sûr pas puisque les attaques de Zuko cautérisaient les plaies qu'il causait instantanément grâce à la chaleur de ses flamme, rendant impossible une mort par hémorragie à la bête qui n'avait toujours pas laissé tombé la tablette et la tenait toujours dans sa main. Le Marine s'arrêta de courir et prit le temps de bien reprendre son souffle, haletant légèrement, les mains sur ses genoux tandis que sa tête pulsait contre son bandage improvisé, lui rappelant sans cesse sa présence.

Lentement, Zuko se redressa et s'approcha du gorille qui poussait des plaintes à fendre le cœur, allongé sur le dos et portant plusieurs égratignures dues à sa chute. Sa main tenant toujours fermement la tablette reposait se son imposant poitrail poilu tandis que l'autre reposait sur le trou béant de son ventre, comme si le cacher de sa patte pourrait l'effacer et le guérir. D'un air navré, Zuko observa le gorille tenté vainement de lui échapper en rampant alors qu'il s'approchait doucement. Il ne pouvait le laisser comme ça, il allait devoir l'achever.

Il arriva à la hauteur de sa tête et s'aperçut que l'animal avait des larmes qui coulaient de ses yeux, comme si il savait ce qui allait lui arriver et qu'il redoutait cet instant. Zuko chassa le sentiment de pitié que lui inspirait le gorille et pointa son bras sur la tête du gorille qui se calma immédiatement et ferma les yeux, comme prêt à recevoir le coup. C'est le visage fermé que Zuko lui infligea le coup fatal. Puis, il se dirigea vers la main de la bête qui tenait toujours l'objet qu'il convoitait et le récupéra avant de s'éloigner du cadavre pour poursuivre son but. Il avait réussit la première épreuve, mais il semblerait que même dans une jungle aussi éloigné de la civilisation, la Marine était obligé d'infligé des dégâts collatéraux pour arriver à ses fins.

Cependant il se ressaisit en se disant que de toute façon, c'était un mal nécessaire et que dans ce monde, c'était la loi du plus fort qui prévalait sur toutes les autres, c'est pour ça qu'il avait besoin d'être le plus fort. Zuko prit son élan, commença à courir et d'un seul coup se propulsa dans les airs pour avancer plus vite, sa tablette dans les mains. Il avait d'autres chars à fouetter plus loin dans cette forêt où sa prochaine épreuve l'attendait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Pirate
Pirate
avatar



Maître du Jeu 1
Messages : 253

Fiche du marin
PP : MAX
PH : MAX
Grade : Seigneur des Pirates
MessageSujet: Re: Entrée N°1 : Zuko Kasai Vs Tibarn   Dim 18 Nov - 11:10

Dans le combat opposant Tibarn à Zuko Kasai, le vainqueur est : Zuko Kasai. Il récupère donc une tablette.

Zuko :

Longueur : 5
Qualité : 5
Réalisme : 5
Nombre de poste : 7
Points d'actions : 5
Points de réputations : 5

PP : 70
PH : 70

Barème Tibarn :

Longueur : 5
Qualité : 5
Réalisme : 5
Nombre de poste : 6
Points d'actions : 5
Points de réputations : 5

PP : 60
PH : 60

- Tibarn perçoit une prime de 6'000'000M de Berry's (pour avoir combattu contre un représentant de l'ordre).
- Zuko reçoit une tablette.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur





“Contenu sponsorisé”

MessageSujet: Re: Entrée N°1 : Zuko Kasai Vs Tibarn   

Revenir en haut Aller en bas
 

Entrée N°1 : Zuko Kasai Vs Tibarn

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Gestion d'un gril d'entrée de gare
» hall d'entrée decor staff
» Point d'entrée introuvable....
» [résolu] demande d'aide à l'optimisation
» Colorado 300 et dalle sur SD

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece Beginning :: Voguez à travers les flots :: Blue Seas :: South Blue :: Bloodyweep Forest-