Partenaires





Index
Inscription
Rechercher
Membre
Connexion
Déconnexion
Votre Profil
Boîte de MP
Groupe

















+ Perso' Prédéf'
+ Batailles Navales
+ Conquête d'îles
+ Tales of Beginning
+ Haut-Fait

Nouveaux arrivants : +10PP/RP
Nous recherchons de vils pirates ou d'idéalistes révolutionnaires pour faire face
à l'imposante marine !
(Note : si vous voulez jouer un marine, n'hésitez pas non plus!)

+ Click here

Partagez | 
 

 [FB] Premier bain de sang (PV : Obby Kaizoku, Eikô Kuro)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Pirate
Pirate
avatar



Kenshiro Satoshi
Messages : 130
Age : 24
Métier : Au chômage

Fiche du marin
PP : 350
PH : 350
Grade : Mousse
MessageSujet: [FB] Premier bain de sang (PV : Obby Kaizoku, Eikô Kuro)   Ven 14 Juin - 21:47

 Une super journée s’annonçait, ou plutôt une nuit extraordinaire. Mon égarement m’avait mené sur une sorte de bateau de croisière. Ma vile curiosité m’avait quant à elle emmené dans un magnifique endroit. A en entendre les différents voyageurs cette île, ou plutôt cet archipel était un véritable paradis pour les cuisiniers. Qui disait paradis de cuisiniers, disait bonne nourriture et donc plaisir, mon plaisir. Il y avait donc de quoi se remplir la panse mais pas que. En effet, d’après les mêmes voyageurs, lîle principale avait vu sombrer sur ses plages un bateau pirate rempli d’or. Quelle aubaine !! Il était temps pour moi d’entrer dans un nouveau monde, le monde de la piraterie. Une nouvelle partie, de nouveaux personnages, une nouvelle mission.

Sans que je ne me rende compte, l’air avait changé. Tantôt frais, il était devenu glacial de manière brusque, allant même jusqu’à geler mes douces joues. Je ne pouvais plus les sentir. Quant à mes lunettes, elles m’aveuglaient complétement. Je n’en pouvais plus de les nettoyer sans cesse. Alors que j’effectuais une énième manœuvre de nettoyage, je sentis le long de mon front un souffle, non, c’était quelque chose de bien différent,  de solide, enfin, pas tellement. Après un court moment d’hésitation, je décidai de lever la tête toute en continuant ce mouvement futile de frotti-frotta entre mes pouces gelés et mes verres. C’était loin d’être une surprise. Au-dessus de moi se trouvait un ciel obscur qui ne semblait pas souhaiter ma venue. En effet, de multiples flocons de neige tombèrent du ciel. Deux minutes, c’était plus ou moins le temps qu’il avait fallu à cette satanée neige pour changer la couleur des planches de bois. J’étais subjugué par ce changement soudain de climat synonyme d’arrivée à bon port. En parlant de port, la première chose que je vis en arrivant dans ce port était n’était pas les boutiques si situant aux alentours mais plutôt les magnifiques chalets se trouvant en amont. Un vrai chef-d’œuvre de mère nature et de son pire ennemi, l’homme. Pour une fois que ces deux-là avaient fait du bon travail. Comme quoi leur entente pouvait créer des miracles.

Ce spectacle somptueux avait rendu mes yeux pétillants, me faisant presque oublier la raison de ma venue. C’est d’ailleurs en pensant à cette raison que je sentis comme quelque chose qui me freinait, non, quelque chose qui me paralysait. C’était loin d’être une étreinte car personne ne se trouvait aux alentours. Quoi que, peut-être qu’une magnifique jeune femme au cœur froid s’était approchée de moi pour se blottir contre moi ? Pourtant je ne sentais pas son corps, il s’agissait seulement d’un souffle, un souffle glacial. Peut-être voulait-elle me chuchoter deux trois mots doux. Je me devais d’en avoir le cœur net. Je me retournai et à ma grande surprise personne, juste des vulgaires bateaux et une énorme déception. Il était temps de partir en direction de la première pâtisserie afin d’y dévorer tout ce qui s’y trouvait. Je m’apprêtais à quitter le port avec cette même déception quand tout à coup je sentis encore une fois ce souffle au niveau de mes oreilles, faisant apparaitre un large sourire plus qu’hébété sur ce visage angélique qu’était le mien. Ce souffle se répétait et il était dans plus en plus fort. Il ne s’agissait pas de quelque chose d’humain mais d’une rafale de vent puissante qui me fit tomber. Il était temps de trouver un abri avant de finir gelé sur place. Alors que je battais en retraite face à mère nature je ressentis une énième sensation. C’en était presque agaçant. Cette fois-ci c’était mon nez qui me jouait des tours. Il me chatouillait, enclenchant par la même occasion une montée d’air soudaine qui s’arrêta au niveau de mon nez. J’ignorais pourquoi mais j’essayais de bloquer cette montée. Hélas, c’était peine perdue. L’instant d’après, je me mis à éternuer. Une fois, deux fois ,trois fois de suite et ce, sans presque s’arrêter.
 
Alors que je claquais des dents, j’aperçus une vieille plutôt bien vêtue qui vendait des magnifiques manteaux de fourrures. Sans hésiter, j’en pris un et m’arrêtait au bar le plus proche afin de me réchauffer le corps avec une boisson bien chaude tout en me léchant les babines rien qu’à l’idée de goûter aux fameux desserts de l’Archipel Sucré.
 
Patron !!!! Donne-moi le truc le plus bouillant que t’aies !!!
 
Alors que j’attendais que l’on me serve une spécialité locale, je jetai un œil au bar et plus particulièrement à ses clients. Ce bar à l’ambiance conviviale était gorgé de pirates. A moins que je ne me trompe, puisque ces gros durs qui portaient de drôles de chapeau tout en faisant couler l’alcool à flot en avaient tout l’air. Quoi qu'il en soit mon entrée avait attiré l'attention de tous, mais l'un d'entre eux avait attiré la mienne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Pirate
Pirate
avatar



Eikô Kuro
Messages : 54
Age : 21
Métier : Charpentier

Fiche du marin
PP : 102
PH : 104
Grade : Pirate
MessageSujet: Re: [FB] Premier bain de sang (PV : Obby Kaizoku, Eikô Kuro)   Sam 15 Juin - 13:54

Le bonheur est comme la neige : il est doux, il est pur et... il fond.

Un cuisinier de renom m'avait parlé de l'Archipel Sucré. Cette île était connue pour ses nombreuses recettes de gâteaux et de desserts. L'adjectif sucré avait suffit à me faire baver. Je ne pouvais pas vivre sans dévorer une fois par un jour un aliment sucré. Étant un estomac sur pattes, j'étais dans l'obligation de passer par cet endroit idyllique. Mon nouveau statut de pirate m'obligeait à me faire discret dans les environs. Mon arrivée sur l'Archipel Sucré m'étonna sur plusieurs points. On m'avait informé que la Marine avait une faible influence sur North Blue. Un endroit parfait pour ceux qui prônaient le non-respect des règles. Deuxième point, il n'y avait pas un seul rayon de soleil. Comment les habitants de cette ville faisaient-ils pour vivre dans de telles conditions ? La nuit presque éternelle devait être vraiment pratique pour voler ou prendre la fuite. Je n'étais peut-être pas venu sur cette île pour commettre des délits mais je devais tout de même évaluer mes options si je me trouvais dans la merde.

Le paysage était constitué de belles maisons et d'imposants couches de neige. Je m'étais préparé à l'avance mon arrivée sur l'Archipel sucré. Je détestais me trouver en terre inconnue sans préparation. Donc pour échapper au froid mordant, je m'étais couvert avec un long manteau en fourrure blanc et d'une chapka rouge. Malgré ces protections, il était difficile pour une personne telle que moi aussi peu habituée à cet environnement de rester plus d'une seconde à l'air libre sans greloter. A la recherche d'un refuge, mon regard croisa deux établissements intéressants. Une confiserie et une taverne. Je n'eus pas le temps d'hésiter que je me ruais en direction de la confiserie. Une fois à l'intérieur, je me réjouis d'avoir échappé au temps hivernal. Ensuite, je m'attardai à regarder les vitrines. Mes yeux brillèrent de joie. Je me trouvais au paradis. Chocolats, sucres d'orge, barbes à papa... Holy shit !

« Bonjour monsieur ! Souhaitez-vous quelque chose ? » me demanda la vendeuse avec un large sourire sur les lèvres. Il paraissait accueillant et attendait patiemment ma réponse. Elle était déguisée en Mère Noël très sexy.

Mes yeux pleuraient tellement ma joie était intense. Je ne parvenais plus à articuler le moindre mot. La femme s'inquiéta sur mon état. D'un hochement de tête, je lui fis comprendre que tout allait bien. Sans perdre une autre minute, je commandai une quantité astronomique de sucreries. Dès ma sortie du magasin, je m'empiffrai de bonbons jusqu'à ce que ma bouche ne puisse plus en accepter d'autre. Le goût du sucre était succulent. Comment un homme normal pouvait se passer de cela ? Il me fallait désormais un endroit où me reposer. Mon trajet jusqu'à l'Archipel sucré avait été épuisant et ennuyant à en mourir. Le bar me parut être l'endroit le plus approprié pour me reposer. Je ne m'étais pas trompé. Toute île digne de ce nom possédait une bonne taverne.

Lorsque j'eus pénétré dans la taverne, l'atmosphère conviviale de l'établissement m'étonna. Les clients riaient de bon cœur, jouaient aux cartes ou discutaient bruyamment. Malheureusement, il y avait quelques personnes distantes et aux aguets, attentives aux moindres faits et gestes d'autrui. Cette minorité peu souriante n'allait toutefois pas dissiper ma bonne humeur. Je pris place à une table où je pouvais voir les personnes qui entraient et sortaient de la taverne. Une belle serveuse, aux formes voluptueuses, prit ma commande, une tasse de thé sucré et un croissant. Un nouvel arrivé attira brièvement mon attention. C'était un binoclard, visiblement un étranger tout comme moi mais dont je ne pris pas la peine de retenir l'apparence. Tout semblait calme dans le bar. J'espérais ardemment qu'un événement quelconque rende cette journée plus amusante.

Mon envie de manier le sabre se faisait ressentir. Depuis que ma route eut croisé celle de Keith R. Scythe, mon cœur était devenu plus sombre, plus semblable à celui d'un véritable pirate. Ma vie me paraissait encore plus excitante qu'avant. Le danger m'attirait, la soif de combat m'obsédait.


©Didi Farl pour Never-Utopia


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité



“Invité”

MessageSujet: Re: [FB] Premier bain de sang (PV : Obby Kaizoku, Eikô Kuro)   Dim 16 Juin - 20:53









L'entré en jeu 


d'Obby !






















J'étais sur mon petit bateau après de nombreuses de mes aventures , j'étais allongé entrain de regardé le ciel en regardent les nuages puis je me lève pour allez a l'avant du bateau et regarde ce qui se passe . Dix , vingt , trente minutes que j'étais la a regardé le large de cette archipel je ne savais pas ou je me dirigé comme je ne suis pas un très bon navigateur mais j’espère tombé sur une île dont on m'avait parlé pour sa spécialité , La bouffe . J'en avais la bave a la bouche rien que d'y pensé je n'avais pas mangé depuis une ou deux heures ce qui est beaucoup pour moi quand je ne fais rien , mon ventre gargouillé sans cesse .

Après un bon petite bout de temps sur mon petit bateau j'étais presque arrivé je regardé les côtes la bave a la bouche , tout en espèrent tombé sur l'île dont je pensé .

Enfin arrivé sur le large je saute sur la terre ferme et je commençais déjà a bavé rien que de sentir l'odeur de la nourriture . Je demande a un passant j'était sur quel ville , il me répond :

- Vous êtes sur l'archipel sucré jeune homme .

- L'île ou y a beaucoup de bouffe ?

- On peut dire sa comme sa .

- Ouaiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii !

Tout le monde me regarda après ce long " ouai " que j'avais crié mais rien a foutre j'avais faim . Après quelques minutes de marche un soldat de la marine m'arrêta .

- Hey vous êtes en état d'arrestation au les mains !


- Quoi ? T'es fou je viens d'arrivé . Tout sereinement 

- Vous êtes arrêté pour vol de porte monnaie .

- Ahhhh , j'ai compris vous blagué , ahaha bref j'ai pas le temps .

Puis je le pousse pour qu'il me laisse passé , puis il se retourna vers moi en me braquant tout en appelant du renfort .

- Ce n'est pas une blague , au renfort !


- Bon tu m’énerve toi .


Je lui donne un coup de poing assez puissant pour qu'il ne me face plus chié en le laissant a ses deux coéquipier qui tenté de le ramenez a la raison .
Je continué ma route et j'entendais ses coéquipier qui parlé au Den Den no Muchi ,


- Oui , un homme torse nu au cheveux brun , il vient d’assommé un soldat , il faut absolument l'arrêté !


Je continué encore une fois ma route quand je me dirigé vers un restaurant et la un soldat avec une hache sorti puis sauta vers moi . Je l'esquive de peu mais il a réussi a me faire une plaie et pas une petite , il commençait a me faire chié j'avais faim moi je voulais mangé je commençais déjà a préparé mon bras en arrière pour l'allongé et puis je lui donne un gros coup de poing avec force pour qu'il re-rentre d'où il était sorti . Il avait cassé l'entré , puis je commençais a rentré dans le bar restaurant où j'avais renvoyais le soldat , que des pirates et deux m'avais attiré l'attention . Les pirates du bar commençaient a stressé et a dire qu'il ne voulaient pas d'ennuies avec la marine et quittèrent les lieux seuls les deux pirates qui m'attiré l'attention son resté .





Revenir en haut Aller en bas

Pirate
Pirate
avatar



Kenshiro Satoshi
Messages : 130
Age : 24
Métier : Au chômage

Fiche du marin
PP : 350
PH : 350
Grade : Mousse
MessageSujet: Re: [FB] Premier bain de sang (PV : Obby Kaizoku, Eikô Kuro)   Lun 17 Juin - 20:53



Visions écarlates

"Oni-san..."



Quel échec, cette entrée dans le bar était un pur échec. Et dire que j'étais parti pour les impressionner. Il me fallut quelques secondes pour que je parvienne à attirer l’attention de tous dans ce bar, personnel y compris. Une partie des clients me regardait avec mépris, l’autre quant à elle faisant semblant de m’ignorer et avait repris son ambiance conviviale. Le personnel et le patron en particulier avaient décidé de ne pas me laisser dans l’embarras en tentant plus ou moins de me réconforter. Peu de gens auraient agi de la sorte. Je leur étais en quelques sortes redevables. Peu de gens auraient fait preuve d’une telle gentillesse vis-à-vis d’une personne telle que moi. Les autres monstres m’auraient sûrement insulté voire carrément chassé des lieux. Cela me touchait énormément, j’en étais tellement touché que je ne savais pas comment exprimer ma gratitude. Faute de moyens financiers, je décidai de prendre dans mes bras le maître des lieux afin de le remercier pour m’avoir sorti d’une pareille situation. Sans m’en rendre compte j’avais transmis cette gêne à cet homme qui voulait uniquement me voir sourire. Il était peut-être mal vu de prendre un homme dans ses bras dans un pays comme celui-ci. Alors que la scène était de plus en plus ridicule ma commande vint enfin à moi, ce qui permit au chef de se libérer de l’étreinte que j’avais faite. Il s’agissait d’une sorte de chocolat chaud rougeâtre que l’on me servit dans une grande tasse. Ce liquide rougeâtre était fort semblable au magma. Tout comme ce dernier, il était en ébullition, du moins c’était ce qu’il me laissait croire. Une grande fumée émanait de ce drôle de liquide. Tous ces éléments ne m’inspiraient guère confiance. Comment une telle boisson a-t-elle pu devenir la spécialité d’un bar, que dis-je d’un pays entier ? Malgré les petits signaux d’avertissement que me faisait ma bonne conscience, je décidai de prendre mon courage à deux mains et de boire l’étrange contenu de la tasse sous les yeux attentifs de quelques serveuses.
 
Une gorgée, il me fallut une gorgée enfin de prononcer un quelconque jugement à propos de cette boisson plutôt particulière. Je me tournai vers une des serveuses afin de récolter quelques informations sur le saint nectar.

Dîtes-moi qu’elle est le nom de cette boisson ? Lui demandais-je curieux 

On l’appelle White Lava

White Lava…

J'observais le verre ou plutôt son contenu dans les moindres détails. Je pris une deuxième gorgée de ce White Lava, c’était délicieux, un vrai délice. La chaleur de cette boisson était agréable, quant à ce goût sucré,  que dire de ce goût sucré si ce n’est qu’il rendait la boisson meilleure qu’elle ne l’était déjà. C’était la boisson parfaite pour réchauffer le corps de quelqu’un  Je finis le reste de cette boisson en un instant tout en me rappelant de quelque chose, d’une présence pour être plus précis.
En effet, il s’agissait de la présence de cet homme. Il était vêtu de blanc et portait à merveille une permanente argentée. Ce jeune homme semblait avoir fini de déguster le repas qu’il avait commandé auparavant. Ce drôle de spécimen aux yeux écarlates avait un appât qu’aucune autre personne ne viendrait renifler, si ce n’est moi. C’était sa différence, il était bien différent des autres personnes que ce soit dans son regard ou dans sa manière d’être. Son appât se trouvait au niveau de sa taille sur le côté gauche pour être plus précis. Il s’agissait de son sabre. La présence de ce sabre mêlée à ce côté je-m’en-foutiste me donnait envie de le trancher tout simplement, cela m'irritait au plus haut point. L’envie de repeindre le parquet se faisant de plus en plus grande,  je décidai donc de faire le premier pas dans le but d'en apprendre à son sujet.
 
Yo Oni-san !!  Tu n’es pas d’ici n’est-ce pas ? 

J’avais troqué mon masque de boulet pour celui d’un hypocrite. Un sourire et un air légèrement niais accompagnaient cette action. J’étais venu à lui avec cette fausse politesse dans un seul et unique but. Je glissai ma main droite sous ma veste afin de la poser sur la garde de mon épée. L’idée de commencer un combat à mort par une attaque surprise me plaisait énormément. Cela me permettait de jauger les capacités de mon adversaire. Tout n’était plus qu’une question de temps, d’opportunité. Un prédateur se doit d’attendre le bon moment pour bondir sur sa proie. Je lui posai une énième question afin de le distraire.

Qu’est-ce qui t’amènes ici Oni-san ? La nourriture ?!!! C’est vrai que c’est délicieux, mais je connais un truc encore meilleur…

J’accordais peu d’importance à ses réponses et encore moins au regard qu'il me lançait sur le moment. Il était temps, j'avais rendu l'ambiance un brin plus tendue, rendant le contexte bien plus intéressant. Le moment M était enfin arrivé. Je sentais comme un sentiment d’impatience s’emparer de moi petit à petit, je tambourinais la garde de mon épée en attendant de saisir le bon moment.Je le regardais une dernière fois avant de m'apprêter à dégainer mon épée avec un sourire des plus terrifiants quand tout à coup, un des innombrables pirates présents dans le bar sorti pour une raison inconnue. Muni de sa hache, il se précipita vers la sortie avant de revenir l’instant d’après en valsant contre le comptoir. Il fut rejoint par un jeune homme aux cheveux bruns. Ce dernier semblait légèrement essoufflé. Il devait sans doute avoir couru une certaine distance, ce qui expliquait pourquoi il n'avait peut-être pas remarqué qu'il s’était apparemment blessé. Je me devais de soigner cet homme torse nu avant que cela n'empire. Le problème était la présence de nombreux bruits de pas. Ils n’agissaient pas des pirates qui avaient quitté les lieux. C’était des pas d’un tout autre genre qui venaient vers nous. Une légère crainte s’emparait de moi, je devais m’occuper de notre nouvel arrivant au plus vite.

On se calme l’exhibitionniste !! Tu comptes faire le malin encore longtemps ?!!

Je m’approchais de ce drôle de bonhomme tout en sortant les outils nécessaires de mes poches. Je pris un antiseptique des plus efficaces que j’appliquais sur la plaie. Le spray allait sans doute lui faire mal mais qu’importe c’était pour son bien. Alors que je sortais les rouleaux en coton, je remarquai des silhouettes à l’horizon. La plupart étaient munis de casquettes et d’armes. C’était sans doute la marine, il fallait agir au plus vite pour éviter à notre ami des problèmes. Je me tournai donc vers le permanenté argenté afin qu’il puisse éventuellement se rendre utile.

Euh...excuse-moi de te déranger mais pourrais-tu les occuper le temps que je finisse avec lui ? J’en ai pas pour longtemps…


La bataille qui s’annonçait allait être rude, du moins c’était le sentiment j’avais en voyant arriver ces soldats déterminés qui souhaitait faire couler le sang de ce jeune homme.


MoiSadike pour Never-Utopia
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Pirate
Pirate
avatar



Eikô Kuro
Messages : 54
Age : 21
Métier : Charpentier

Fiche du marin
PP : 102
PH : 104
Grade : Pirate
MessageSujet: Re: [FB] Premier bain de sang (PV : Obby Kaizoku, Eikô Kuro)   Jeu 20 Juin - 7:43

Le bonheur est comme la neige : il est doux, il est pur et... il fond.
Tout était parfait dans la taverne. La serveuse de tout à l'heure m'avait à nouveau servi des plats succulents. Je savourais avec plaisir les mets sucrés. La chaleur de l'endroit me donnait envie d'y rester le plus longtemps possible. Tout aurait pu rester parfait jusqu'à l'arrivée de cet inconnu. Cet imbécile avait décidé de me poser des questions. C'était quoi son problème ? Il n'allait pas gâcher mon moment de pur bonheur. Cependant, le ton de sa voix, faussement gentil, me gênait. Je n'étais pas né de la dernière pluie. Le binoclard prévoyait quelque chose. Je fis semblant de ne pas m'intéresser à ce qu'il faisait. En réalité, je guettai les moindres mouvements du nouvel arrivé. Il s'avançait toujours, avec un ton étrangement enjoué. Au cours de ma carrière de vagabond, j'avais pris l'habitude de me donner certaines règles. Règle n°1 : Ne jamais compter sur les inconnus en cas de besoin. Règle n°2 : Toujours surveiller sa bourse. Règle n°3 : Dans n'importe quelle situation, toujours garder son sabre à portée de main.

Lorsque mon interlocuteur fut à moins d'un mètre de ma position, un sourire sadique déforma son visage. Je ne m'étais pas trompé sur son cas. Il avait bel et bien eu l'idée d'accomplir un méfait. Au moment où ma main se jeta sur la garde mon sabre, un événement improbable empêcha la confrontation. Un pirate, qui avait pris le chemin de la sortie, revint en volant jusqu'au comptoir. Le tavernier se prit de plein fouet la victime et tomba dans les pommes. Rapidement, je me lançai par terre pour échapper à la portée de mon adversaire. Ma surprise fut grande lorsque je revus le psychopathe aux côtés d'un autre homme. Cette fois-là, son but était de soigner la blessure de celui qui avait fait valser le précédent pirate. L'agresseur était un homme aux cheveux noirs et torse nu. La température de l'île paraissait ne lui faire ni chaud ni froid. L'adolescent n'était arrivé seul malheureusement.

Un groupe de soldats de la Marine était à sa la poursuite. Le seul mot marine parvint à faire fuir tous les autres pirates de la taverne. Aucun d'eux n'avait les couilles assez dures pour se fritter avec des soldats. Pour ma part, par orgueil, je refusais de me lever de mon siège. Ce serait un déshonneur pour moi de prendre la poudre d'escampette à mon tour. Comme si de rien était, le binoclard me demanda de le protéger lui et son patient. Il croyait vraiment que j'allais faire ça pour lui alors que quelques minutes plus tôt, il avait décidé de me jouer un sale tour. Malheureusement, un marine avait entendu la demande du médecin et me jeta un regard noir.

« L'homme aux lunettes et l'autre avec une tête de démon sont avec le gamin en torse nu. Arrêtez-les immédiatement !
» cria le chef à son équipe.

Je me trouvais dans une sacré emmerde à cause de deux minus. A la fin de cette bataille, je me ferais une joie de casser la gueule de Mr.Lunettes. N'ayant pas le choix, je pris la décision d'aider les deux jeunes pirates. Je doutais que les soldats soient assez compréhensibles pour comprendre que je n'avais aucun lien avec ces deux malfaiteurs. Je fis craquer les jointures de mes poings avant de me lever de mon siège pour courir en direction du groupe armé. Trois hommes se précipitent vers mes deux équipiers d'une nuit qui se trouvaient à l'intérieur de la taverne, à moins de deux mètres de l'entrée. Je parvins à atteindre l'entrée avant même que les soldats n'aient réussi à pénétrer dans le bar. Sabre sorti pointé vers les avants, j'attendis un instant que mes ennemis entre ma zone d'attaque. Immédiatement, je m'élançai vers eux en utilisant une de mes techniques de sabre, Akuma rasshu.

L'homme du milieu s'effondre de douleur avec une affreuse blessure sur le torse. Ses compagnons n'ont même pas le temps de réagir que j'enchaînai Museigen no, une autre attaque que j'avais élaboré pour frapper les ennemis qui se trouvaient devant moi. Les deux hommes s'effondrèrent à leur tour comme des marionnettes sans fils. La neige prit une teinte sanglante. Le combat venait à peine de débuter et mes autres opposants rechignaient à avancer. La peur tourmentait leur âme. Ils avaient tous perdu leur courage. Le chef tenta de motiver sa troupe. Ses chiens se remirent à aboyer. Ils refusaient l'idée de perdre.

« Alors, les fillettes, pouvons-nous continuer notre danse sanglante sous la neige ? Je me sens glacial. »

J'avais exprimé cette phrase froidement. Comme à chaque affrontement, je devenais sans-pitié. Lorsque mon sabre sortait de son fourreau, il n'y avait plus once d'humanité dans mon âme. Seule restait l'envie de répandre le sang.


©Didi Farl pour Never-Utopia


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur





“Contenu sponsorisé”

MessageSujet: Re: [FB] Premier bain de sang (PV : Obby Kaizoku, Eikô Kuro)   

Revenir en haut Aller en bas
 

[FB] Premier bain de sang (PV : Obby Kaizoku, Eikô Kuro)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Bon premier Mai
» Mon premier GPS... un Garmin 3790T
» Premier pas Zumo 390LM
» [Résolu] Barre de Navigation en premier plan
» Salle de bain

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece Beginning :: Voguez à travers les flots :: Blue Seas :: North Blue :: Archipel Sucré-