Partenaires





Index
Inscription
Rechercher
Membre
Connexion
Déconnexion
Votre Profil
Boîte de MP
Groupe

















+ Perso' Prédéf'
+ Batailles Navales
+ Conquête d'îles
+ Tales of Beginning
+ Haut-Fait

Nouveaux arrivants : +10PP/RP
Nous recherchons de vils pirates ou d'idéalistes révolutionnaires pour faire face
à l'imposante marine !
(Note : si vous voulez jouer un marine, n'hésitez pas non plus!)

+ Click here

Partagez | 
 

 Vingt mille lieues sous les mers..

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Etat-Major
Etat-Major
avatar



Clive R. Jackson
Messages : 1484
Age : 26
Métier : Navigateur

Fiche du marin
PP : 845
PH : 812
Grade : Contre-Amiral
MessageSujet: Vingt mille lieues sous les mers..   Mer 29 Mai - 11:51




The Beginning ! « L'île des hommes-poissons »


De tous les événements qui se sont produits ces derniers temps, le plus difficile à dissimuler fut celui de Logue Town avec la mort soudaine d'un officier de la Marine. Son trépas avait quelque chose de spécial, changeant. Comme un air de renouveau, comme si la « nouvelle ère » était en marche, car, assurément la relève allait se jouer entre les trois petits préférés et nouveaux nommés au poste de « Sous-Amiral » ayant les droits conférés par l'Etat-Major afin de faire régner la justice de la Marine. En un temps record, Zuko Kasai, Lightning Stark ainsi que moi-même avions franchi les échelons de la hiérarchie les uns après les autres sans jamais vraiment prendre le temps de s'arrêter. Nous avions émergé comme la relève de l'étendard de la Justice, de son Gouvernement. Stark représentait à la fois la souplesse et la force impassible du bras armé de la probité, tandis que Zuko, lui, mimait un caractère plus abrupt, dur envers les autres et tout particulièrement envers les castes dites « ennemies » à sa cause.


Si nous trois étions les plus proches d'être dans les plus hautes sphères d'ici quelques années, il n'en demeurait pas moins que nous n'étions pas les seuls et que chaque jour était une occasion de bien se faire voir par les supérieurs et plus particulièrement du monde, afin de pouvoir viser les sommets tant convoités. Si je n'avais pas toujours été correct vis-à-vis de mes engagements en tant que Marine, j'avais tout de même réalisé l'exploit de voir deux de mes subordonnés occuper une place prépondérante dans la société, tous deux ayant grimpé les marches unes à unes afin de pouvoir se mettre d'égal à égal envers moi, leur ancien capitaine. Même si quelques singularités nous ont légèrement dispersés je savais que je pouvais toujours compter sur mon éternelle et fidèle arme secrète : Lightning Stark. Qui, contrairement à un autre, s'est montré un peu moins ingrat envers son capitaine, l'homme qui lui avait tout appris (ou presque!).

Il s'agissait en fait de la seule erreur que j'avais commise, un problème qui se hisse lui-aussi jusque dans les plus hautes sphères de la société, comme un serpent rampant ne cherchant qu'à surclasser sa proie en l'étouffant. J'avais donné naissance à un monstre, une guivre cracheuse de feu..Fort heureusement, j'avais sous la main l'homme de la situation, celui-ci même qui m'aida à me sortir de ce pétrin moyennant..quelques subreptices secrets..Mais je n'étais plus vraiment à ça prêt, un mensonge de plus ou de moins..Si tel était le prix pour éveiller l'esprit qui sommeille au fond de ce si quiet personnage, de manière à le transformer en l'être parfait qu'il doit être, le démiurge de la foudre, l'incarnation même de ce qu'est la peur. Mais pour l'heure, le plus important était de pouvoir se financer afin de réaliser tous les projets en suspens que je m'étais imaginé, et pour se faire, j'avais trouvé l'idée parfaite.

« Stark, tout se goupille parfaitement, la promotion, Tibarn, Zuko et même mes projets. J'ai reçu l'ordre du QG de mener à bien une mission : celle de capturer et remettre à la Marine la tête pensante d'un groupuscule de criminels qui nuisent aux relations diplomatiques entre nos deux races. Un nombre important de pirate sévit sous ces mers, et, officiellement..Nous sommes là pour les en empêcher.. »


Un large sourire fend mon visage, c'était la partie émerger de l'iceberg, mes plans étaient tout autre : il me fallait de l'argent, et quoi de mieux que cet endroit qui regorge de trésors vivants pour faire exploser mon compte en banque ? Je n'avais pas vraiment l'intention de tout dévoiler au jeune Sous-Amiral, du moins, pas pour l'instant. Il fallait que je m'assure de pouvoir trouver l'objet de mes convoitises, cependant, les humains sont très mal perçus en ces lieux, et les locaux n'aiment pas trop parler ou être vu en compagnie d'être de notre engeance. Une réaction malvenue d'un homme-poisson ne serait pas exceptionnelle, loin de là, cependant, cela ne me dérangeait pas plus que ça. Si ils n'avaient pas confiance en nous, c'était absolument réciproque nous concernant, moi, comme le monde entier, ne les voyons comme des sous-être, des poissons avec la faculté de parler, le seul intérêt que ceux-ci ont à mes yeux sont la valeur marchande qu'ils possèdent à l'extérieur de la surface..


« Fais bien attention, Stark, nous ne sommes pas les bienvenues en ces lieux.. »

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Shichibukai
Shichibukai
avatar



Stark Lightning
Messages : 491

Fiche du marin
PP : 621
PH : 619
Grade : Sous Amiral
MessageSujet: Re: Vingt mille lieues sous les mers..   Jeu 30 Mai - 21:32







10 000 mètres sous la surface

Les paysages que découvrit Stark en arrivant sur l’île des hommes poissons semblèrent l’étonner, comme s’il avait été un aveugle ayant recouvré la vue et qui découvrait le monde pour la première fois. Ne sachant plus où donner de l’œil, ce dernier arborait un sourire large béat tandis que son esprit goutait à un savoureux cocktail qui mêlait fascination et stupeur … N’ayant pas la meilleure culture générale qui soit, le jeune homme qui était bien loin de s’imaginer qu’il y avait une source de lumière dans les fonds marins, avait toujours cru qu’un matériel spécifique était nécessaire pour s’y rendre …

- Et ben … C’est assez différent de ce que je pensais, au fond c’est assez similaire à la surface, on ne peut pas dire qu’ils aient été forts original sur ce coup … Ça fait beaucoup de travail pour pas grand-chose, dix milles mètres plus haut il y a le même dans le ciel et on a rien eu à faire pour l’avoir …


Cette remarque était assez maladroite quand on connaissait les disparités et tensions qui existaient entre les humains et les hommes poissons. Cette problématique existait depuis des temps immémoriaux et avait entretenue par une escalade de représailles diverses et variées qui avaient fait naitre un sentiment profond de haine dans les deux camps. Les tentatives pour y mettre fin avaient été nombreuses mais sans succès. Et bon nombre de grands personnages comme Marlin Luther Prince avaient donné leur vie en vain afin de voir se lever un nouveau jour sur les relations inter-espèces …

Leur mission avait d’ailleurs précisément attrait à ces rapports qui se voyaient une nouvelles fois mis en périls. Un groupuscule de pirates semblait mettre tout en œuvre afin de freiner d’avantage les relations diplomatiques en cours alors que celles-ci ne tenaient déjà qu’à un fil. La mission en apparence était assez simple cependant les adversaires potentiels présents sur l’île seraient certainement plus coriaces que ceux rencontrés auparavant …

Cette situation conflictuelle entre les peuples des océans et le gens de la surface se marquaient de manière notable dans les comportements et comme le faisait remarquer Clive, l’hostilité que portaient les insulaires envers eux était presque palpable. Les deux marines avaient à faire face à des regards belliqueux et inquisiteurs, ici ils étaient les étrangers et les bêtes de foires et non l’inverse … Pourtant, face à cette animosité, Stark paraissait relativement serein et marchait les mains derrière la tête les yeux se portant vers ce qui faisait office de ciel. Une réflexion lui taraudait les méninges et il se décida à l’exposer à Clive …

- Des hommes-poissons, des sirènes, d’accord … Mais moi ce qui me chipote c’est le comment … Parce que c’est vrai, ne me dis pas qu’un gars s’est énamouré d’un thon femelle et qu’il a décidé de … Enfin j’ai pas besoin de te faire un dessin … Et lui là-bas, il a un buste humain et des tentacules de poulpe ! C’est pousser le vice encore un peu plus loin … Ca me dépasse tout ça et si je voulais y voir plus clair je suis certain que je devrais investir plus d’énergie que ce que j’en ai haha …


Toutes ces distractions amenées par Stark éloignaient les deux hommes de leur but premier et de ce qu’ils comptaient également accomplir officieusement. Aussi, le blondinet réfléchit un instant sur la manière de procéder afin de parvenir jusqu’à la tête pensante qu’ils recherchaient. Une chose était certaine cependant, il ne fallait espérer qu’une coopération très limitée de la part des autochtones ce qui ne faciliterait en rien leur tâche …

- Boss, une idée sur l’endroit par lequel on pourrait commencer ?


Le marine restait confiant, Clive avait de nombreuses relations à travers le monde à croire qu’il en avait déjà fait le tour au moins une fois et si ce n’était pas le cas, le stratège qu’il faisait trouverait sans nul doute un plan d’action. Si lui était plutôt fonceur, son capitaine était quelqu’un de posé et réfléchit voir même calculateur. Il était inégalé dans son art, passé maitre pour remporter ces parties d’échecs que représentaient les situations qui se proposaient à lui. Le Heartless Winter avait toujours deux coups d’avance et généralement gardait une botte secrète à portée de main afin de ne jamais perdre la face … Il était sans conteste celui qui lui permettrait de se hisser au rang des plus grands et maintenant Raitei le savait, il fallait savoir sans pitié pour pouvoir s’imposer et être respecté …




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Etat-Major
Etat-Major
avatar



Clive R. Jackson
Messages : 1484
Age : 26
Métier : Navigateur

Fiche du marin
PP : 845
PH : 812
Grade : Contre-Amiral
MessageSujet: Re: Vingt mille lieues sous les mers..   Sam 1 Juin - 11:00




Révélations ! « L'île des hommes-poissons »


L'endroit était bel et bien réel, malgré les réticences collégiales qui n'acceptaient pas son existence païenne, elle se dressait là, comme dans un roman de Jules Verne, aussi bleu et coloré que dans ses écrits. Cependant, bien loin de ses contrées hyperborées qui nous avaient été vendu, mais tout aussi conventionnel que dans son opuscule journalier. Ces êtres, déclarés apocryphe par le sacro-saint biblique n'ont pas de place dans ce monde, leur existence même est un schisme, impie depuis leur naissance, tout juste bon à être assujetti. Toutefois, leur avilie présence en ce monde m'était totalement indifférente, malgré leur repoussant physique et leur culture disjointe à la nôtre, le seul intérêt que je leur accordais était dû à leur prix, car, à l'extérieur de ces litres cubes d'eaux, leur valeur est endémique. Nombres sont ceux qui seraient prêts à payer pour des sirènes ramenées sous le coude d'une expédition.

« J-j-..J'en sais rien ! Tu poses de ces questions aussi..Tu ferais mieux d'arrêter de regarder chasse et pêche et te concentrer un peu plus sur le bien-fondé de ton plan de carrière.. »

L'interrogation du jeune Sous-Amiral avait de quoi relever un peu d'inquiétude, à quoi est-ce qu'il pensait au juste ? Dans un moment pareil, pire, dans un endroit pareil, la simple idée d'imaginer, même brièvement ce que celui-ci visualisait me rendait légèrement nerveux, il ne m'avait encore jamais exprimé ses goûts en matière de sexualité et dorénavant cela suscitait ma curiosité, je devais savoir, pour le bienfait de notre collaboration ! Il en était devenu une nécessité..Mon ton change, mes yeux se plissent et un petit sourire empreint d'une gêne certaine devient palpable.

« D-..Dis Stark, si..Je veux dire. Je ne te juge pas HEIN ! Mais..Si tu avais des tendances zoophile et que tu aimais faire des choses chelous avec des poissons, tu me le dirais, hein ? Hein que tu me le dirais..S-..Stark !? »


J'espérais une réponse franche de la part de mon second, même si on sait tous que la première chose que font les stalkers et les gens louches qui font des trucs pas nets avec des poissons et autres mammifères quelconques ne le disent jamais et nient en bloc ! Je m'attendais donc au pire, et peut-être que je devrais même songer à me séparer de lui, avec de délires pareils il se pourrait même qu'il soit atteint encore plus en profondeur, du moins, je n'imaginais rien de pire que cette solution mais connaissant le personnage je ne doutais pas qu'il puisse inventer quelque chose d'aussi saugrenues que la phrase qu'il venait de me pondre. Parfois, on croit connaître et gens et puis en fait..non. Et si il l'était vraiment, devrais-je en référer aux plus hautes instances ? Mon regard devient de plus en plus soupçonneux, l'air même est emprunte d'une pointe de malaise qui s'installe au pire des moments, j'aurais préféré qu'il me le dise dès le départ..

« ... ? »

Un bruit sourd vient interrompre quelques minutes après notre petite discussion, ce qui a pour effet de me libérer un peu de cette torture mentale infligée par le libidinal Lightning Stark. Une masse, de plusieurs mètres de haut vient à nous. Munis d'une sorte de grosse pierre en forme de batte il n'avait pas l'air d'être là pour « s’énamourer », comme dirait le si bienveillant défenseur des hommes-poissons, avec nous. Il avait l'air plutôt remonté contre nous, peut-être avait-il entendu la discussion entre Stark et moi ? Ou bien, étais-ce de nature tout à fait différente ? Le seul moyen d'en avoir le cœur net était de lui demander en personne la raison de son agressivité soudaine nous concernant, et pour se faire, je n'avais pas vraiment l'intention d'agir, préférant laisser s'occuper mon ex-fidèle compère !

« Stark ! »

Rien qu'en prononçant son nom, celui-ci savait exactement ce qu'il avait à faire, malgré sa récente exposition, les données du jeu n'avaient pas changés d'un pouce et il n'en restait pas moins mon homme de main.



« Occupes-toi de ce discourtois personnage ! »

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Shichibukai
Shichibukai
avatar



Stark Lightning
Messages : 491

Fiche du marin
PP : 621
PH : 619
Grade : Sous Amiral
MessageSujet: Re: Vingt mille lieues sous les mers..   Mer 5 Juin - 22:08







Rancune tenace

Les réflexions de Stark sur l’origine des hommes poissons pouvaient effectivement paraitre étranges, c’est la réaction de son capitaine qui se révéla fort déconcertante. Certes la question remettait peut-être en doute la santé de l’esprit du jeune sous-amiral, mais ce dernier était loin d’imaginer que Clive viendrait à l’assimiler si facilement à un zoophile notoire … Presque hésitant sur le fait de s’en défendre, le blondinet se décida tout de même à prendre la parole afin de contester la fausse opinion sur ses orientations sexuelles …

- Je ne sais pas où tu as été cherché des idées pareilles haha … Moi tout ce que je faisais c’était poser une hypothèse sur l’apparition de leur race … Je peux comprendre que tu aies trouvé ça louche mais tu n’as rien à craindre, mon attirance ce porte bien vers la gente féminine humaine et uniquement vers elle …


La conscience de Clive soulagée ou tout du moins c’est ce qu’espérait avoir fait Stark, l’apparition d’une montagne de muscle aux écailles luisantes mis un terme définitif à leur discussion … L’hostilité que portait le nouvel arrivant envers les deux marines était non équivoque. Si ses deux yeux vitreux étaient parfaitement inexpressifs, son sourire carnassier, son rire gras et sa manière de tapoter son gourdin de pierre contre son épaule en disaient long sur ses intentions. La raison de ce comportement restait cependant énigmatique bien que de nombreuses pistes exploitables offraient des réponses plausibles lorsqu’on considérait les dissensions qui existaient entre leurs deux races …

Néanmoins, l’heure n’était pas aux questionnements inutiles … Les ordres venaient d’être donnés et c’était le moment de passer à l’action. Si de premier abord l’homme poisson avait l’air redoutable, son imposante carrure et la masse qui devait aller de pair risquaient de le désavantager face à la vitesse de Stark. La prudence allait tout de fois être de mise car notre homme s’interrogeait tout de même sur la composition de l’arme de son adversaire car si celle-ci était constituée d’un matériau non conducteur, elle allait représenter un danger pour lui … Même à dix milles mètres sous la surface de l’eau les gêneurs ne manquaient pas, certaines choses étaient vraisemblablement universelles …

- Avant que ne commencent les festivités … Si tu me disais ce que tu nous veux à mon boss et moi hein ? Ça t’éviterais un mauvais moment je pense …


Ne prenant même pas la peine de répondre, l’hybride grommela puis tout en soulevant haut son arme, se dirigea vers eux en courant. Raitei esquissa un rictus puis disparut dans de légers crépitements, lorsqu’il refit son apparition, il se tenait tête en bas au-dessus de son adversaire l’index tendu de part et d’autre de son articulation scapulo-humérale droite. Un faisceau lumineux inconstants relia les deux appendices transperçant de part en part l’épaule de l’homme poisson qui à nouveau poussa un grognement étrange. Et avant qu’il n’ait le temps de s’échouer telle une baleine affamée sur une plage, Stark avait repris sa place initiale aux côtés de son capitaine …

- Tu ne nous aide pas fort … Pourtant ce n’est pas faute de t’avoir mis en garde … Tu m’as l’air costaud c’est vrai mais si tu veux pouvoir utiliser ta force contre moi il faudrait d’abord que tu puisses m’attraper et ça … C’est un autre challenge … Bon je repose ma question, quel est ton problème avec nous ?


Le colosse qui était agenouillé lançait un encore plus mauvais regard à ses deux cibles, son épaule paraissait le faire atrocement souffrir et les calcinations sur sa peau squamée n’étaient pas belles à voir … Ce dernier ne se décida pas pour autant à se montrer plus coopératif et à la manière d’un taureau enragé, saisit son gourdin de son bras valide et se mis à agresser verbalement l’empereur de la foudre à qui il devait sa blessure. Sa haine pour les êtres humains ne faisait vraiment aucun doute et ses paroles incendiaires étaient dignes d’un révolutionnaire …

| 20 000 000 de Volts – Vari |

En l’espace d’un instant le second bras de la montagne de muscles avait été emporté. Si Stark avait eu envie de lui réserver un autre sort, il avait tenté de rester relativement discret car lorsqu’il se donnait à fond, ses combats étaient assez expansifs en raison des techniques qu’il utilisait. La seconde raison était qu’il souhaitait permettre à Clive de l’interroger si ce dernier le désirait. Afin de rendre l’animal plus docile, le blondinet enchaine par une seconde décharge appliquée au niveau de la nuque de ce dernier afin de le faire s’agenouillé comme s’il était retrouvé face à son maitre …

- Il est tout à toi Clive … A moins que m’en occuper signifiait le supprimer et dans ce cas je réparerai rapidement mon erreur de compréhension …






Dernière édition par Stark Lightning le Jeu 13 Juin - 20:11, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Etat-Major
Etat-Major
avatar



Clive R. Jackson
Messages : 1484
Age : 26
Métier : Navigateur

Fiche du marin
PP : 845
PH : 812
Grade : Contre-Amiral
MessageSujet: Re: Vingt mille lieues sous les mers..   Sam 8 Juin - 8:13




So Much Pain « L'île des hommes-poissons »


Il commençait à apprendre de plus en plus vite, le jeune garçon que j'avais à mes côtés se muait peu à peu en un homme. Il avait appris les fondamentaux des enseignements tirés des différentes situations que nous avions vécues ensemble. La vie n'avait pas toujours été clémente depuis notre rencontre, passant du chaud au froid sans prévenir, de la vie au trépas en un instant, nous savions tous deux que tout pouvait prendre fin à n'importe quel instant ; c'est d'ailleurs pour cette raison qu'ils sont si intenses, ces moments d'adrénalines purs. Et si j'étais du genre à vouloir m'offrir tout ce qu'il y avait de mieux en ce monde, c'était avant tout par lucidité sur un avenir qui ne dépasse pas les 23 ans. Et elle me revenait sans cesse, cette musique qui n'arrivait pas à sortir de mon esprit..

♪ On tha lookout for my enemies ♪
♪ Don't wanna die ♪
♪ Tell me why ♪
♪ Cause this stress is gettin' major ♪
♪ A buck fist across my face with my razor ♪
♪ What can i do but be a thug until i'm dead and gone ♪
♪ Keep my brain on tha game and stay head strong ♪
♪ These sorry bastards ♪
♪ Want to kill me in my sleep but will they can i see ♪
♪ And everyday it just a struggle ♪
♪ Steady thuggin' in the streets ♪
♪ And i'll be ballin' loc ♪


Elle était révélatrice de la situation : deux identités que tout oppose, de l'alevin à l'humain, pourquoi un être emprunt d'une haine envers un peuple nous aiderait-il ? Son regard en disait long, ravagé par les descendances humaines qui, année après année, sont venus ici piller et tuer ces hérétiques. L'esclavage se lisait dans ses yeux enfiellé, injecté d'un sang bouillonnant de chagrin. Stark n'avait pas réussi à atteindre son point critique, il ne semblait pas vouloir donner d'indications spécifiques, ni même nous adresser la parole, il était évident que sa haine était si profonde envers les gens de nôtre espèce que nous ne pourrions rien en tirer de correcte de cette manière, « à la Stark ».

« Nous sommes nés en Enfer et nous y régnons tant bien que mal, que puis-je donc faire à part être un humain jusqu'à ma mort ? Et toi..Que peux-tu bien faire mis à part être un homme-poisson jusqu'à ta mort ? Tu vois, il n'y a pas d'issue.. »


Le texte pouvait sembler décousu, difficile à comprendre, mais quelque part, au fond de moi, j'étais sûr qu'il toucherait la bête. Nos expériences étaient similaires puisque nous étions dans le même bateau, juste du mauvais côté du pont l'un pour l'autre.

« Je peux t'aider, mais j'ai besoin de savoir..Des gens de mon espèce cherchent à appréhender des gens de ton espèce et je suis à l'heure actuelle, le seul capable de me dresser entre eux et vous. Je peux empêcher la propagation de l'esclavage, de la revente illégale d'hommes-poissons. »



« Il est évident que ta route s'arrête là, une fois encore, agenouillé devant ton ennemi. Qu'est-ce que tu ressens ? Colère ? Tristesse ? Les gens de mon espèce ne cesseront de chasser les gens de ton espèce, parce que c'est comme ça et qu'on y peut rien. Je ne ferai jamais rien pour endiguer ce fléau, mais, juste pour cette fois, je peux alléger tes peines avant que tu ne succombes à tes blessures..Si évidemment tu ne veux pas parler, je respecterai ce choix et me tournerai vers d'autres pistes.. »

Le bêlant baragouine quelques mots, à peine audible cependant. Je dois me rapprocher et tendre l'oreille jusqu'à sa bouche, me baissant pour entendre les sursauts de voix que l'homme peinait à prononcer. Il me faut toute la concentration nécessaire afin de distinguer les différentes tonalités, quelques petits « approche..approche.. » fendait l'air. Et, lorsque celui-ci trouva suffisamment de force pour énoncer sa phrase, celle-ci ne fut pas celle que j'espérai.

« Je n'..ai pas confi..ance en l'homme..Vas te fai-»

À peine finit sa phrase que j'écrase sa tête d'un violent coup sur le haut du cerveau, se brisant sur le sol. Le coup était net, précis et sans bavure, ne laissant qu'un énorme trou béant au niveau de son crâne, laissant s’échapper divers liquides et quelques..matières grises ? Cette fois-ci, je n'avais pas réussi à atteindre mon objectif malgré la vaine tentative. Mais ce n'était pas très grave étant donné que l'île agissait comme un apartheid, l'un ne se mêlant pas à l'autre il serait facile de trouver les étrangers qui squattent les lieux.

« Je vois, dommage. »


J'avais pourtant essayé de prendre une mine compréhensive, à la limite de la tristesse, de la compassion. Je ne pensais pas un seul des mots prononcés, ou presque, mais il me semblait avoir joué le jeu à la perfection. Il semblerait cependant que la haine qu'il éprouve envers notre race était plus dense et profonde que ce à quoi je m'attendais..Il y a des choses que l'on ne résout pas, même avec des mots, aussi bien prononcés soient-ils. J'étais légèrement mécontent parce que j'étais habitué à avoir ce que je voulais en jouant la comédie, et, ce sous-être avait eu la bonne idée de ne pas me croire une seule seconde. L'enfoiré..Mais tout ne semblait pas perdu, puisque des poissons avaient entendu notre petite discussion et le fait de l'avoir éliminé n'avait apparemment pas trop arrangé les choses. Un simple petit groupuscule d'une dizaine de findus légèrement émécher avaient émergé de derrière les rochers, les algues, et autres obstacles relativement encombrants, pour finir par nous encercler.

«Dois-je intervenir où te sentiras-tu capable de t'en occuper ? »

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Shichibukai
Shichibukai
avatar



Stark Lightning
Messages : 491

Fiche du marin
PP : 621
PH : 619
Grade : Sous Amiral
MessageSujet: Re: Vingt mille lieues sous les mers..   Sam 15 Juin - 16:17







Démonstration

Aucuns des maux infligés par Stark à l’homme poisson n’avaient semblés lui délier la langue. Que du contraire même, le traitement avait attisé un peu plus sa hargne, comme s’il l’on venait de jeter de l’huile sur un feu devenant ainsi brasier. Il était remarquable de contempler à quel point la haine et l’aversion pouvaient ravager un être, s’insinuant au plus profond de son âme où elles croissaient un peu plus à chaque nouvelles représailles à l’encontre des siens … Mais fort heureusement pour le blondinet, Clive était présent et allait pouvoir faire étalage de tout son talent. Lorsqu’il s’agissait de manier les mots, ce dernier n’avait pas d’égal. Il pouvait en user telle une redoutable arme lui permettant de parvenir à ses fins dans la majeure partie des cas …

Le numéro était grandiose, digne des plus grands. Empathie, compassion et un zeste de fatalisme, tout y était. Si ses apophtegmes avaient été une peinture, elle aurait compté parmi les chefs d’œuvre … Malgré ce tour rondement mené, le natif des mers ne se décida pas à coopérer plus, allant même jusqu’à défier ouvertement Clive qui s’était pourtant montré clément avec lui. Son altruisme prit aussitôt fin lorsque ce dernier se fit rabrouer par une insulte et ce fut par la mise à mort du pendard que se termina la discussion …

- Il aura eu la chance de s’expliquer … Il ne l’a pas saisie tant pis pour lui …


En regardant autour de lui, Stark s’aperçu que plusieurs hommes poissons, probablement ameutés par ce qui venait de se dérouler, venaient de les encercler lui et son capitaine. Leurs intentions ne faisaient aucun doute et les diverses armes qu’ils brandissaient ne servaient certainement pas de décoration. Une fois de plus la boucle allait être bouclée, un humain s’en prenait à l’un d’entre eux et s’en suivait une vengeance encore plus violente. L’escalade était inévitable et le jeune homme comprenait désormais mieux le cercle vicieux dans lequel étaient pris les deux camps …

Face à ces agresseurs de bas-étage, la remarque de Clive qui avait été accueillie avec le sourire s’avérait fort dévalorisante et sonnait presque comme un blasphème. Raitei le pris cependant comme une sorte de défi, il était vrai que cela faisait longtemps qu’il n’avait plus livré bataille aux côtés de son capitaine. Peut-être était-il temps de lui montrer les progrès qu’il avait fait en laissant déchainer sa puissance … Le blondinet fit plusieurs pas en avant laissant d’ores et déjà des arcs lumineux s’échapper de son corps provoquant de petits bruissements sonores, à la manière d’une mise en garde. Il ne comptait pas se faire prier ni même se faire attendre et allait lui-même lancer les hostilités …

| 60 000 000 de Volts – Janbure |

Le blondinet qui tenait sa main gauche au niveau de son épaule droite débanda subitement le bras. Son membre se recouvra d’un cylindre de foudre qui s’allongea de plus en plus prenant rapidement la forme d’un immense dragon chinois. L’animal fusa à toute vitesse vers les plus proches amphibiens qui subirent l’attaque de plein fouet hurlant à s’en arracher les cordes vocales tandis que leur corps cramoisi subissait l’énorme décharge. Apeurés face à cette puissance dévastatrice qui avait d’autant plus d’effet que leur peau était humide, certains tentèrent d’y échapper en courant mais furent vite rattraper par la créature mythologique. Cette dernière n’ayant que peu à envier quant à la vitesse de son créateur …

- Cessez de courir chers amis, c’est peine perdue ! Hahaha …


Le rire moqueur de l’empereur de la foudre avait presque quelque chose de sadique, son regard était différent de celui de l’enfant puérile et non engagé qu’il avait toujours été. Depuis qu’il avait pu assouvir sa vengeance, les combat revêtaient pour lui une tout autre signification … Si sa technique fonctionnait à merveille sur ceux qu’il apercevait, plusieurs individus plus fourbes qui étaient restés tapis dans l’ombre à l’abri, surgirent se lançant dans une attaque groupée qui prenait Stark entièrement en tenaille …

- Vous ne pouviez décidemment pas faire comme les autres … Si j’avais eu réellement eu envie de vous combattre moi-même  je l’aurais fait … M’obliger à bouger … Vous allez me le payer …


Raitei se substitua à l’attention de ses adversaires qui se regardèrent bête alors qu’il était en hauteur juste au-dessus de ces derniers. Subitement un énorme éclair dont la circonférence était réellement impressionnait quitta sa main droite ralliant ses ennemis en moins de temps qu’il ne fallait pour le dire …

| El Thor |
Spoiler:
 

Le résultat était non équivoque et le paysage s’en retrouvait profondément mutilé, pour la première fois la foudre avait frappé alors qu’ils étaient sous la surface de l’océan, dans les profondeurs abyssales … Le jeune sous-amiral repris alors sa place près de son capitaine tandis que le dragon de foudre terminait sa besogne. Une fois tout le cirque terminé, un silence de mort s’installa sur les lieux …

- Il n’y a pas l’air d’avoir d’autres amateurs … Tant mieux, ça me fatiguait un peu … Satisfait du boulot boss’ haha ?



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Etat-Major
Etat-Major
avatar



Clive R. Jackson
Messages : 1484
Age : 26
Métier : Navigateur

Fiche du marin
PP : 845
PH : 812
Grade : Contre-Amiral
MessageSujet: Re: Vingt mille lieues sous les mers..   Jeu 20 Juin - 10:46





À la fin de la partie le Roi et le Pion retournent dans la même boîte. « L'île des hommes-poissons »

Mon énoncer semble avoir amusé le talentueux blondinet qui n'hésite pas à prendre part au combat ; intercédant ainsi en ma faveur. Son intérêt avait clairement changé, il était devenu plus mûr, adulte, et ça, je le devais en partie à l'affaire Zuko qui m'avait poussé dans mes retranchements afin d'utiliser ma « Reine » de manière plus offensif. Les choses allaient s'accélérer à partir d'aujourd'hui, nous étions aux portes du monde, celles-ci mêmes qui séparaient les forts des faibles. Mon ambition n'avait de cesse de croître, depuis le premier jour où j'ai intégré la Marine, j'ai su que je voulais devenir un homme de pouvoir et aujourd'hui, j'ai accédé à un grade qui me mènera vers les sommets, accompagné de mes plus fidèles et loyaux valets. Même si la route semblait encore longue, je pouvais en entrevoir le bout, la lueur qui émanait de l’extrémité de ce sombre et sinueux chemin. Mais la précipitation n'est pas de mise, après tout ce par quoi nous étions passés, il ne serait pas très astucieux de s'écrouler aux propylées de nos onirismes destinés.

« ... »


Stark avait nettoyé la zone, à tel point que retirer des informations aux personnes concernées en est devenu impossible. Une bien belle opportunité qui s'échappe, mais j'avais encore toutes les cartes en main pour pouvoir retrouver les bandits. Si nous ne pouvions obtenir d'informations de la part des locaux pour les dénicher, alors nous les ferons venir à nous, par la plus simple des manières. Les jeux de cache-cache m'ont toujours profondément ennuyer et je n'étais pas de nature patiente, du coup, pour pallier à ce genre de petites mesquineries, j'avais appris à contourner la règle pour l'adapter selon mes principes. Et pour se faire, j'avais les meilleurs moyens à ma disposition : mon fruit ainsi que mon second. C'est tout ce qu'il me fallait pour mettre en place mon plan, celui qui fera d'une pierre deux coups.

« Les informations sont plus difficiles à obtenir que ce à quoi je m'attendais en venant ici. Je ne t'ai pas encore expliqué la raison de notre venue, du moins, pas celle qui nous concerne réellement. Tu sais..la crise économique touche un peu mon porte-monnaie ces derniers temps, surtout depuis que 'cet' enfoiré ne m'a pas laissé prendre le trésor sur Ashen Vale, alors pour pallier à ces imprévus j'ai cru bon de faire un petit tour par l'île des hommes-poissons, histoire de renflouer les caisses.. »



« Les sirènes valent un joli petit paquet à la surface, et pour les autres, un brin d'esclavage n'a jamais tué personne..Quel est donc le meilleur moyen de retrouver la 'concurrence' ? En fouinant ? En espérant réussir à faire parler quelqu'un ? Non, le meilleur moyen est d'aller à leur encontre en prenant ce pourquoi ils sont venu ici : les sirènes. Il nous suffit d'en dérober quelques-unes pour voir enfin le loup sortir des bois et venir jusqu'à la bergerie. Je veux le monopole de ce marché et c'est la raison pour laquelle j'ai accepté cette mission. Il y a beaucoup d'argent en jeu ; nous n'avons donc pas le droit à l'erreur, Stark. »

Il nous restait donc plus qu'à chercher ces merveilleuses créatures des profondeurs pour en faire notre dû. C'était même la partie la moins difficile du plan puisque la Marine avait déjà par le passé effectuer des visites sur le continent et que nous avions suffisamment de connaissances pour connaître les zones « à risque » et ceux qui ne le sont pas. Nous pouvions déjà éliminer tout ce qui approche de près ou de loin aux ghettos sous-marins et nous concentrer sur les coins plus dense et moins pauvre. Il ne nous aura donc fallu que de quelques heures pour enfin voir poindre l'une d'entre elle, c'était la proie idéale mais nous devions en convoiter d'autres, il était donc impensable d'être vu pris la main dans l'sac. De plus, ces choses sont fragiles, les abîmer reviendrait à devoir les brimer sur leur prix, ce qui serait inacceptable, il allait falloir une fois de plus faire preuve d'inventivité pour ne pas devoir repartir de rien. C'est donc, de mon plus beau et plus éloquent sourire que je m'avance vers la demoiselle, quémandant son aide pour retrouver mon chemin.

« Excusez-moi, Madame ! » dis-je afin d'attirer son attention.


« Je suis désolé de vous importuner, mais mon compagnon ainsi que moi-même nous sommes perdu sur cette île. Vous savez, j'appartiens à la Marine et je suis encore relativement nouveau, mon patron est tyrannique alors si il apprend que je me suis éloigné, je vais en prendre plein la figure ahah~ »

Ça avait été suffisant pour la duper et m'approcher suffisamment d'elle pour pouvoir poser ma main sur son corps. La glace se propage avant même que celle-ci ne comprenne ce qu'il s'était passé, désormais prisonnière de mon Ice Time nous détenions notre première sirène. Cependant, il y avait encore quelques détails à soumettre à mon acolyte pour que tout se passe sans encombre.

« Tu es le plus rapide d'entre nous. Transporte-là avec toi jusqu'au bateau et reviens ici pour m'aider à continuer le boulot. Nous devons être rapide et discret. »

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Shichibukai
Shichibukai
avatar



Stark Lightning
Messages : 491

Fiche du marin
PP : 621
PH : 619
Grade : Sous Amiral
MessageSujet: Re: Vingt mille lieues sous les mers..   Jeu 27 Juin - 19:13







Pêche au gros

Les corps sans vie des victimes de l’empereur de la foudre gisaient çà et là offrant aux yeux de qui pouvait les garder ouverts, un spectacle bien funeste. Des habitants des fonds marins avaient une nouvelle fois péris par la main de l’Homme et même si ce n’était guère son intention, Stark venait malgré lui de relancer pour une énième fois le cycle de la haine et de la vengeance. Si ses actes étaient répréhensibles du point de vue éthique, personne, pas même le gouvernement, ne lui jetterait la pierre pour s’être défendu face à cette agression. Et c’était fort de cette certitude que le jeune homme se lavait de toute culpabilité. Ne ressentant aucune once de compassion envers ceux qu’il avait condamné à ne plus appartenir qu’au passé, il allait poursuivre son pensum aux côtés de son capitaine …

Leur venue en ces lieux avait d’exorde revêtu un caractère purement officiel. Mais avec les révélations de Clive quant au véritable but qu’il poursuivait, la tâche principale qu’ils avaient à entreprendre venait de radicalement changer. Le sourire de Stark s’estompa quelque peu lorsque le mot « esclavage » fut prononcé. Cette fois-ci il allait s’agir de trafic d’être vivant. Les deux hommes allaient devoir capturer des sirènes afin de les ramener à la surface pour les vendre au plus offrant. Pourtant, Raitei se sentait étrangement serein, sa conscience était en paix et la connaissance des tenants et aboutissants d’une telle pratique ne semblait guère le perturber. Malgré la noirceur des actes qu’il allait poser, ce dernier restait persuadé du bien fondé de ceux-ci car ils allaient à l’avenir, servir sa justice d’une manière ou d’une autre …

- C’est ce qui s’appelle faire d’une pierre deux coups … On obtiendra les renseignements dont on a besoin et par la même occasion, on va faire gonfler ton capital … J’aurais presque envie de dire que ça tient du génie, machiavélique certes, mais du génie quand même … Ne te soucie pas pour cela, tu peux compter sur moi, après tout, je ne suis pas ton second pour rien !


Après un certain temps de recherches infructueuses, les deux hommes tombèrent sur l’objet de leur convoitise. Son buste parfaitement humain était surmonté d’un joli minois coiffé de longs cheveux châtains. Mais ce qui faisait sa particularité et également ce qui lui donnait sa valeur à la surface était son absence de jambes qui formait une queue écaillée terminée par une nageoire. Ils venaient de trouver une véritable sirène, il ne manquait donc plus qu’à la capturer … Et ce fut Clive qui s’en chargea, usant de tous ses charmes et de toute son habilité à manier les mots. Le sous-amiral s’avança suffisamment près de la créature que pour poser sa main sur sa peau. Rapidement, elle se retrouva enfermée au sein d’un écrin de glace, figeant ses traits … Commençait alors la besogne de Stark …

- Ca marche je m’en occupe … Je fais au plus vite mais je préfère ne pas trop me presser non plus … Vu son état, un trop gros choc la ferait exploser en millier de glaçons … Sur ce !


Le jeune marine saisit le corps glacé de la sirène et disparut dans des crépitements électriques. Le poids de cette dernière s’ajoutant au sien, sa vitesse était amoindrie mais restait plus que correcte. Se faisant, Stark ne mit que quelques instants pour rallier le navire dans la calle duquel il déposa leur butin …

- Voilà … Tu seras bien ici et ne t’en fais pas ! Des amies à toi ne tarderont pas à te rejoindre haha ! Je n’ai rien contre vous mais bon, il faut se donner les moyens de parvenir à ses ambitions …


Le blondinet n’attendit pas de réponse de la part de la créature aux écailles pour repartir. A vrai dire il aurait été idiot de le faire, dans son état elle ne pouvait guère plus dire aucun mot. Dans cet état proche de la mort elle restait pourtant parfaitement conservée et pourrait être vendue à prix d’or … Une fois de retour auprès de son capitaine, les deux hommes repartirent à la pêche à la sirène. Une seconde fut capturée avec presque autant de facilité et ramenée au navire, mais les choses allaient se corser …

Une femme entourée de deux malabars fit irruption alors que Clive s’apprêtait à mettre la main sur la troisième proie. Cette dernière sembla vociférer quelque chose au capitaine du Thug ne manquant pas de lui lancer un regard noir par la même occasion. Stark, presque instinctivement adopta une posture de combat, tout du moins il s’apprêtait à pouvoir réagir vite au besoin et à la demande …

- Je m’occupe d’eux ou il pourrait s’agir des personnes dont tu parlais ?


Spoiler:
 




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Etat-Major
Etat-Major
avatar



Clive R. Jackson
Messages : 1484
Age : 26
Métier : Navigateur

Fiche du marin
PP : 845
PH : 812
Grade : Contre-Amiral
MessageSujet: Re: Vingt mille lieues sous les mers..   Dim 7 Juil - 12:00





To Be Continued « Une île perdue »

Apparemment le plan avait fonctionné et les personnes concernées s'étaient enfin montré ; il n'aura fallu que de deux sirènes pour ameuter les plus hautes instances qui désormais allaient nous faire front. Une femme fait son apparition aux côtés de deux hommes plutôt lourd et massif, aucun d'eux ne semblaient être là pour s'amuser, ce qui arrangeait radicalement mes problèmes vu que je voulais en finir le plus rapidement possible avec cette histoire et ramener la tête de ceux que le Gouvernement voulaient voir pendu. Ils allaient être le par-vent idéale à ma nouvelle petite entreprise d'esclavage et par la même occasion m’offrir une visibilité plus nette vis-à-vis des gradés de Marijoa qui apprécieront très certainement que cette affaire se termine au plus vite. La plus féminine des trois protagonistes se met à prendre les devants, tentant vainement de savoir qui nous étions et ce que nous voulions.

« Je ne sais pas ce que vous avez l'intention de faire, mais si vous ne déguerpissez pas immédiatement d'ici, je vais devoir employer la manière forte. Rendez-nous calmement ce que vous nous devez, autrement- »


Je stop net la femme dans son monologue, reprenant de vive voix :


« La théorie des faibles ne m'intéresse pas.. »


Je tourne la tête en direction du blondinet, reprenant là où je m'étais arrêté quelques instants plus tôt d'un air dédaigneux vis-à-vis des présents.

« ..Occupes-toi des deux autres, j'ai à faire avec Mademoiselle. »


Je savais pertinemment que Stark n'aurait pas de problème concret à vaincre les deux hommes, parce que c'était lui, et qu'il était ce genre de personne : l'une de celle qui peut arriver à ses fins. Si je lui demandais d'obtenir ou de réussir quelque chose, il est impossible que cet être échoue dans sa tâche, c'était vraiment une chance inouïe que de l'avoir parmi mes rangs et j'escomptais bien l'utiliser à servir mes desseins. Cependant, la tâche ne s'annonçait pas non plus aisée, les antagonistes n'avaient pas l'air d'être de frêles créatures comme les précédentes. Il devait très certainement s'agir de pirate ou de contrebandier qui avaient trouvé le bon filon en venant jusque dans les profondeurs abyssales de l'île des Hommes-Poissons. Les deux hommes qui accompagnaient la femme n'avaient plus que l'apparence d'humaine, leurs corps bioniques, très certainement à la limite du cyborg semblaient représenter leur principale atout. Ils devaient certainement utiliser toute une multitude d'armes afin de séparer la tête du corps de leurs ennemis, ce qui allait représenter un certain danger pour le jeune Lightning.

Le combat pouvait désormais commencer, mais avant tout, il me fallait éloigner les deux hommes de mains de la demoiselle afin de pouvoir faire « plus ample connaissance ». Et pour ça, j'avais une idée déjà toute trouvée. Il existe un vieux dicton qui dit : diviser pour mieux régner, et c'est exactement ce que je comptais faire et pour ça, j'avais la tactique idéale. Je lève ma main vers le ciel et fait apparaître une multitude de piques de glace (25) que je comptais lancer de manière ordonnée afin de pouvoir les séparer sans avoir à me déplacer.

« Ice Block : Thick Cloud ! »



Les dix premiers jets retombent pile à l'endroit ou se trouvaient les 3 compères, cinq autres au milieu du premier homme et de la femme et encore cinq autre entre le milieu du deuxième homme et de la femme, les obligeant ainsi à esquiver les attaques d'une manière désirée. Un peu comme choisir le chemin d'un labyrinthe d'une petite souris, c'est ce que j'espérais accomplir de cette manière, obligeant ainsi le groupuscule à se séparer de plusieurs mètres. Les cinq dernières qu'il me reste sont envoyés de façon aléatoire afin de ne pas éveiller les soupçons sur la supercherie et de retarder au maximum le moment ou ils comprendraient l'astuce. De tel façon qu'au moment ou celle-ci serait démasquée, il serait déjà trop tard. Stark avait également son rôle à jouer, ce qui facilitait la tâche au moment de la conception de l'isolement, ils allaient forcément se focaliser sur lui et j'allais pouvoir tranquillement entamer mon petit tête à tête avec la charmante femme. Mon attaque avait été utilisé de manière prompte, de manière à pouvoir surprendre et limiter le champ de réactions et de compréhensions de nos adversaires.

«...»


Rapidement Stark se mêle à la partie, occupant les deux hommes comme il se le devait de faire, ce qui me laissait un champ d'action parfait pour m'occuper de ma cible.

« Well ! » dis-je en applaudissant des mains.


Les contours de ce qui ressemble à un sourire se laisse dessiner sur les traits de mon visage ; j'étais content d'avoir pu assurer la première offensive sans accroc. Mais ce n'était pas tout, il me fallait encore l'amener un peu plus loin afin de pouvoir être seul en compagnie de la jeune femme. Même si il semblait que j'aurais pu prendre mon temps, le moment entre mon Thick Cloud, la séparation ainsi que le petit sourire avait été réalisé en un très cours laps de temps de façon à ne pas laisser réagir mes opposants. Et je ne comptais pas freiner la chose pour autant, continuant sur la lancée en utilisant l'une de mes techniques favorites.

« Ice Block : Pheasant Peck ! »



Un immense volatile fuse en direction de ma proie ; rapide et implacable cette technique allait me permettre de continuer sur la lancée de mon plan : les séparer encore plus. Le faisan touche son objectif laissant paraître un nuage de poussière entremêle à de la glace. Petit à petit, celui-ci se dissipe, laissant naître des courbes d'une silhouette qui tenait encore debout. La tâche allait s'annoncer plus dur que prévu pour une demoiselle qui semblait ne pas manquer de ressource..

Ps: les deux mecs font 550 PP chacun.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Shichibukai
Shichibukai
avatar



Stark Lightning
Messages : 491

Fiche du marin
PP : 621
PH : 619
Grade : Sous Amiral
MessageSujet: Re: Vingt mille lieues sous les mers..   Dim 14 Juil - 20:41







2 contre 1

Les trois nouveaux venus devaient être, à en croire les paroles acerbes de la meneuse, les personnes que Clive cherchait à attirer. Le poisson avait rapidement mordu à l’hameçon et il allait falloir maintenant les court-circuiter afin d’honorer la part officielle de leur mission. C’est d’ailleurs des ordres allant dans ce sens que reçu Stark. Il allait devoir se charger des deux molosses qui se tenaient de part et d’autre de la femme du groupe. D’un premier regard, ils avaient l’air peu commodes et les quelques part cybernétiques visibles sur leurs corps respectifs, promettaient d’ores et déjà de réserver quelques surprises. En termes de force musculaire brute, les deux êtres robotiques auraient sans aucuns doutes le dessus sur le blondinet et le combat au corps à corps allaient donc être pratiquement proscrit …

- Très bien, je me charge de ces deux-là alors …


Cette locution eu le rôle de transition, ces mots terminés, le combat pouvait enfin commencer. Sans perdre un instant, Clive tel un maestro se lança dans une série d’attaques à répétition qui avait pour but de séparer le groupuscule face à eux. La pluie de piques de glace s’abattait irrémédiablement de chaque côté des arrivants les forçant à bouger de la manière voulue. Si dans un premier temps Stark occupa le rôle de spectateur, rapidement il s’invita à la fête partant à l’assaut de l’un des deux robots. Armé d’un gantelet renforcé et chargé de foudre, le poing du marine s’écrasa lourdement sur le flanc droit de son adversaire. L’impact n’eut que très peu d’effet. L’attention des deux individus était cependant acquise, ce qui allait permettre à tout un chacun de mener son combat de son côté …

- On dirait bien que nous ne sommes plus que nous trois … Tant mieux haha !


L’un des deux cyborg se trouvait face à lui tandis que l’autre avait pris place dans son dos, légèrement décalé ce qui lui avait permis de le garder dans son champs de vision chose fort utile car une gerbe de flammes quitta son moignon après qu’il eut enlevé son avant-bras. Connaissant les capacités de son fruit du démon, Stark se contenta de relâcher une importante quantité d’énergie électrique qui consuma littéralement l’air environnant supprimant tout support au feu qui s’estompa de lui-même …

- Il va falloir trouver mieux que cela, même si ce n’était que pour me tester, ce n’est pas avec ce genre de broutilles que vous parviendrez à me battre … Puisque que vous faites les fines bouches, je vais moi-même venir !


Le second acte ne fut pourtant pas entamé par le blondinet comme il le pensait. Les deux alliés se ruèrent en avant avec une rapidité ahurissante. Ces prouesses athlétiques étaient certainement dues à leurs corps modifiés, il était impressionnant de voir à quel point la technologie pouvait rendre quelqu’un puissant … Alors qu’ils chargeaient, les doigts des individus se disloquèrent et furent éjecté à la manière de munitions passant de part et d’autre du corps du marine. A la manière d’un fuseau mitotique, les fils qui reliaient les phalanges s’attachèrent à leur opposé et rapidement commencèrent à se resserrer autour de leur potentielle victime. Raitei qui restait tout de même lucide face à ce qui se déroulait s’esquissa d’un rapide déplacement afin de se porter plus loin en arrière, à l’abris d’une estoc directe … A son grand étonnement, son bras droit saignait …

* Comment ?! Ils ont réussis à me blesser … Peu importe … Je dois m’en débarrasser d’une manière ou d’une autre, qu’ils puissent ou non me toucher n’a que peu d’importance … Il faut que je fasse ça vite et bien … *


| 30 000 000 de Volts – Hino |

Un énorme oiseau de foudre fit son apparition fusant à toute hâte en direction de l’un des deux ennemis. Ce dernier pris l’animal de plein fouet et chuta au sol. Ne perdant pas une seconde alors que son coéquipier était à mal, le second cyborg se jeta à nouveau à l’assaut se propulsant à l’aide de fusée dissimulée dans ses bottes. L’attaque fut prompte et parfaitement exécutée … Raitei esquiva de justesse comme poussé par un instinct, il lui avait même semblé pouvoir percevoir ce qu’allait faire son adversaire. Quoiqu’il en fût, le blondinet plaça ses mains aux environs du bras qui l’avait effleuré. La chaleur dissipée par le courant créé, lui permit de faire fondre ce dernier que le marine moula aisément en forme de lance …

Un étrange tintement se fit entendre, l’homme robot qui d’apparence avait succombé se redressa, un air dédaigneux accroché au visage … Durant ce court laps de temps, le second en profita pour rejoindre son acolyte et comme par magie, leurs corps s’entremêlèrent pour former une sorte d’exosquelette menaçant affublé de longues lames à chaque bras …




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur





“Contenu sponsorisé”

MessageSujet: Re: Vingt mille lieues sous les mers..   

Revenir en haut Aller en bas
 

Vingt mille lieues sous les mers..

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Bug sous linux:
» Affichage sous IE des smileys et gif animés
» [ résolu ] orca browser ne se connecte pas sous vista basic
» [Résolu]Fermeture impossible des fenêtre PDF sous Mozilla.
» Site sous different navigateurs

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece Beginning :: Voguez à travers les flots :: Red Line :: Île des homme-poissons-