AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Partenaires





Index
Inscription
Rechercher
Membre
Connexion
Déconnexion
Votre Profil
Boîte de MP
Groupe

















+ Perso' Prédéf'
+ Batailles Navales
+ Conquête d'îles
+ Tales of Beginning
+ Haut-Fait

Nouveaux arrivants : +10PP/RP
Nous recherchons de vils pirates ou d'idéalistes révolutionnaires pour faire face
à l'imposante marine !
(Note : si vous voulez jouer un marine, n'hésitez pas non plus!)

+ Click here

Partagez | 
 

 [FlashBack] Péril en haute mer !

Aller en bas 
AuteurMessage
Clint X. Gerald
Pirate
Pirate
avatar

Messages : 255
Age : 25
Métier : Capitaine

Fiche du marin
PP : 400
PH : 400
Grade : Capitaine Pirate

MessageSujet: [FlashBack] Péril en haute mer !   Lun 27 Mai - 9:51



Pas touche, ça brûle !

  • Il faisait bien sombre en cette froide nuit. La pâle lumière blanchâtre des étoiles, ne se reflétaient que mollement sur les nombreux clapotis des vagues frappant contre l'embarcation de Clint. Cette dernière flottait et tanguait en suivant les mouvements lents des vagues et avançait tout droit vers la future destination du capitaine nouvellement surnommé The Ashbringer | Le Seigneur des Cendres. Il y a peu, le jeune homme ayant fait escale sur une île lui étant totalement inconnue, s'est vu embrigader dans un affrontement fortuit avec quelques membres de la Marine et lors de cette escarmouche, le garçon apprenant encore à contrôler ses nouveaux pouvoirs et en usant pour la première fois en combat d'hommes à hommes, n'avait pas su se maîtriser et par mégarde, Clint avait, lors d'une attaque incendier le bâtiment des militaires et de fil en aiguille, toute la ville faite principalement de bois avait prit feu puis avait fini par brûler. C'est en levant les voiles du sinistre que le lava-boy remarqua alors que de cette ville, il ne laissait derrière lui qu'un tas de cendres fumantes. Ce n'est que quelques jours plus tard que Clint entendit de nouveau parler de cet événement et qu'il eu également vent de ce surnom dont il était maintenant affublé.
    Toujours à bord de son vaisseau survolant les flots, Clint observait les étoiles et se prenait à rêver de son avenir dans la piraterie. Seul, allongé contre le bois dont est constitué le fond du navire il avait calé ses mains à l'arrière de sa boîte crânienne, il respirait lentement le regard et l'esprit tourné vers le futur. A la vue des étoiles, il se voyait déjà à la tête d'un équipage, qu'il s'agisse d'hommes ou de femmes, il savait que ses futurs compagnons seraient des gens de confiance, partageant les mêmes valeurs de l'amitié, du devoir et du courage. Il s'imaginait déjà naviguer à leurs côtés, aller toujours plus loin, toujours plus haut, s'imaginant déjà au sommet du monde de la piraterie, il savait pertinemment qu'un jour ou l'autre, lui et ses Hommes seraient au sommet et tout le monde les respecterais et ainsi, il serait en mesure d'écrire la nouvelle légende la piraterie, sa légende, il était bien décidé, il serait le futur Seigneur des Pirates et rien ne pourrait se mettre en travers de son chemin. Son esprit repassa un instant de la rêverie à la réalité. Il faisait toujours profondément nuit, les étoiles étaient toujours les mêmes et aucune d'elles ne semblait vouloir voir sa luminosité faiblir. Cette nuit était noire comme l'encre et profonde comme le plus noir et silencieux des abysses. Bien au calme seul au milieu de cette immense étendue aquatique, il sentit vivement la fatigue arrivée et cette dernière se montra plus foudroyante que le plus puissant des éclairs. En un instant il s'empara du jeune homme et l'emprisonna de ses puissantes griffes et le plongea dans un profond sommeil.


  • Il commença à ouvrir les yeux, lentement, il leva ses paupières et il remarqua de suite qu'il faisait maintenant plein jour, la douce lumière du jour lui chatouillait le visage, le baignant ainsi d'une douce lumière aux teints sucrés et chatoyants. Lentement il se releva en s'aidant de ses mains pour se redresser, c'est uniquement à ce moment-là qu'il remarqua que le touché n'était pas du tout le même que celui du bois de son bateau et c'est alors qu'il agita son regard sur les alentours. Il ne vit alors que du bois sombre, cerclé par des murs de bois de trois mètres sur trois, il chercha de suite un moyen de s'enfuir. Il y avait bien une petite porte sur la paroi lui faisant face, il tenta de l'ouvrir dans la hâte, mais la tentative se révéla infructueuse. Il ne lui restait plus qu'une solution, tout faire brûler, Le Seigneur des Cendres allait peut-être devoir faire reparler de lui et ainsi il laisserait un navire décomposé et fumant au milieu de l'océan. Lorsqu'il fini par prendre sa décision, avant qu'il n'ait eu le temps d'agir, il fût interpellé par trois hommes lui parlant de l'autre côté de la porte.


Dis donc toi, ça va, tu ne te sens pas trop à l'étroit dans ton petit chez toi ?

Ca pourrait être bien pire, mais une question me vient à l'esprit, qui êtes-vous bande de nazes ?

Je serai toi, je ne ferais pas trop le malin mon gars.

Franchement je fais ce que je veux, mais ça ne répond toujours pas à ma question.

Tu es sur le navire du capitaine Sting, l'homme porc-épic.

Eh ben dis donc, il a réellement l'air terrifiant, avec un nouveau pareil, il ne doit pas manquer de piquant hahaha !

Fais le malin, tu riras moins dans quelques minutes.

Pour ça, on verra bien cher ami. On verra bien ! On risque même de s'amuser !


  • Rapidement et violemment, la porte en bois sombre tourna sur ses gonds et s'ouvrit, laissant apparaître trois hommes d'une trentaine d'années, l'un d'eux semblait plus important que les deux autres, il était plus grand plus imposant et il se mettait en avant, il avait été le premier à entrer. Il attrapa Clint par le col et le souleva avant de proclamer qu'il était temps d'y aller. Violemment, il laissa le jeune homme retomber sur le sol et ses deux amis lui bloquèrent les bras et les lui collèrent dans le dos. Rapidement ils le firent avancer dans les couloirs en bois qui constituaient le navire. Les uns après les autres, Clint attira les regards des autres membres de l'équipage. Il leur fallu trois minutes pour parcourir le navire de bout en bout et arriver dans la loge du capitaine. Etendu dans un grand fauteuil dont le dossier était de couleur marbré, portait sur son siège un homme assez mince affublé d'une longue veste dorée et d'un chapeau noir avec en son centre une tête de mort avec des pointes sur le sommet du crâne. Une cicatrice sur l'oeil affublait le visage du pirate d'un regard noir qui cependant restait complètement vide inexpressif et sans conviction. Il se leva doucement et fixa son regard dans celui de Clint qui resta stoïque devant le porc-épic. Lentement, l'homme d'une quarantaine d'années se dirigea vers magma-boy, congédiant ses hommes de mains, il resta seul face au jeune homme qui ne sourcillait pas le moins du monde. Face à face, les deux hommes ne laissaient pas un seul mot filtrer. Lorsque soudain, le capitaine du vaisseau brisa le silence pesant qui régnait dans la loge.


Alors petit gars, comme ça, tu aimes naviguer sur les mers du capitaine Sting ?

Franchement, je ne savais pas que la mer pouvait appartenir à quelqu'un et de plus, je n'en ai absolument rien à faire. Je navigue là où j'ai envie et si ça ne te plaît pas, bah tu te débrouilles tout seul, mais tu vas me laisser partir, je n'aime pas le moins du monde être captif.

Eh bien dis donc, un jeunot de plus qui se prend pour un grand pirate. Tu sais que tu vie dangereusement mon petit, je naviguais sur ces mers bien avant que tu ne sois capable de distinguer si tu étais un garçon ou une fillette mon mignon, alors tu vas très vite baisser d'un ton.

Ecoute moi bien l'ancêtre,
déclama Clint en se rapprochant nez à nez avec le pirate, tu as beau croire que tu es le parrain de toute cette eau légèrement salée, maintenant que je suis là, tu risques de ne pas piquer longtemps.

Fais attention toi, tu n'as jamais entendu parler de Sting le porc-épic et tu te permets de faire le fanfaron.

Je fais ce que je veux et j'ai une question, où est mon bateau pauvre naze ?

Ton rafiot là ? Il est à l'arrière, on va revendre les planches et toi avec par la même occasion.

Alors ça tu vois, ça me ferais mal au cu. Bon, si tu n'y vois pas d'inconvénients, je vais récupérer mon « rafiot » et je vais vous laisser vous et votre charmante petite famille.

Je ne pense pas non.


  • En un instant, le capitaine fit un saut en arrière et envoya une volée de pieux en aciers dans la direction de Clint qui, au grand étonnement de l'agresseur ne bougea pas d'un pouce. Lorsque les pieux arrivèrent au contact, ces derniers passèrent à travers du corps du lava-boy, laissant sur leur passage des orifices rougeoyants suintants de magma en fusion fumant et bouillonnant. Les yeux ébahis, Sting regarda le corps de Clint se reconstituer et revenir à la normal, exactement comme si rien n'était arrivé. Clint se tordit alors le cou pour se détendre et se préparer à l'assaut qui allait irrémédiablement suivre. En un instant, Clint se jeta sur le pirate et le plaqua au sol, la main collée sur la bouche. Le regard du jeune homme devînt alors noir et débordant de violence. Il se pencha à l'oreille du porc-épic et lui susurra à doucement qu'il ne lui fallait qu'un instant pour le remplir de lave de l'intérieur, le faisant alors mourir dans d'atroces souffrances. La peur pouvait se lire aisément dans les yeux du capitaine du navire. Doucement, Le Seigneur des cendres relâcha sa prise, arbora un large sourire aux accents sadiques et se releva, soulevant et relevant sa proie. Le regard plongé dans celui de sa victime, il lui demanda avec toute la gentillesse du monde de l'amener à son bateau le plus rapidement possible sans faire de remous, ce dernier s'exécuta. En une poignée de minutes, tous les deux traversèrent les divers couloirs du navire, passant en coup de vents devant de nombreuses portes ouvertes avec à l'intérieur les pirates le regard ébahit sur ce qu'il était en train de se passer, leur capitaine raccompagnant leur prisonnier. Arrivé à l'extrémité du navire, Clint jeta un coup d'oeil rapide en bas et aperçu son embarcation. Il se tourna alors vers son ennemi et lui annonça tendrement que si ce dernier esquissait le moindre mouvement lorsqu'il descendrait rejoindre son bateau et qu'il partirait au large, il n'hésiterait pas un instant à tout faire brûler, laissant à leur triste sort tous ces hommes. Alors qu'il venait acquiescer, Clint descendit prudemment, monta sur son rafiot et lentement il commença à prendre de la distance avec le navire. Tandis qu'il se retournait pour regarder si le moindre mouvement était effectué de la part du porc-épic, il vit que ce dernier avait rassemblé ses hommes sur le pont et fait armer les canons dans sa direction. Mais avant même que le moindre boulet n'est pût être tiré, le bateau prit feu et se mit à flamber rapidement, engendrant une panique générale à bord, certains se jetaient à l'eau et d'autres ne sachant que faire finirent par se faire happer par les flammes, créant ainsi une ribambelle de torches humaines courant sur le pont, faisant des allés et retours avant de tomber violemment face contre le sol. Une vingtaine de minutes suffirent avant que la structure flottante ne commence à sombrer, en direction des profonds abysses.


Il me semble bien, que je t’avais dis de ne pas esquisser le moindre mouvement ! Non ?


_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
[FlashBack] Péril en haute mer !
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Garmin HUD (affichage tête haute)
» Flashback !!!!
» Galerie graphique.(Artwork et autres)
» temperature gtx 580 max
» quelle routeur sans fils choisire pour meilleur porter ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece Beginning :: Voguez à travers les flots :: Blue Seas :: North Blue :: Autres îles de North Blue-
Sauter vers: