Partenaires





Index
Inscription
Rechercher
Membre
Connexion
Déconnexion
Votre Profil
Boîte de MP
Groupe

















+ Perso' Prédéf'
+ Batailles Navales
+ Conquête d'îles
+ Tales of Beginning
+ Haut-Fait

Nouveaux arrivants : +10PP/RP
Nous recherchons de vils pirates ou d'idéalistes révolutionnaires pour faire face
à l'imposante marine !
(Note : si vous voulez jouer un marine, n'hésitez pas non plus!)

+ Click here

Partagez | 
 

 [FB]Les joies de la liberté

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité



“Invité”

MessageSujet: [FB]Les joies de la liberté   Dim 17 Mar - 2:44

A l'heure ou je vous parle le soleil était déjà tombé sans que je puisse le ramasser... D'accord j'arrête c'était de mauvais goût, bref il faisait nuit noire on ne pouvait même pas voir ce qu'il y avait au bout de la rue c'est pour dire mais bon notre attention ne doit pas se faire sur le paysage qui est complètement rasoir : des bâtiments , des lampadaires, des habitants qui rentrent chez eux, les soldats de la marine qui font quelques patrouille... Pas très passionnant n'est ce pas ? Nous allons porter notre attention sur un petit garçon au milieu de la foule : Hiruzen, ce type ayant l'apparence d'un petit gamin n'a pas moins de 23 piges ! Je ne vais pas vous raconter ce qu'il s'est passé pour qu'il garde ce corps d'enfant sinon vous feriez des cauchemars. Bref il était en ville depuis pas très longtemps vu qu'il venait de s'enfuir de chez ses anciens propriétaires, il voulait a présent découvrir la vie sur la mer bleu. Il avançait tranquillement dans les rues de la ville, l'air de rien en cherchant un bar où prendre des nouvelles sur ce qui se passe actuellement, enfin surtout pour savoir si il n'y avait aucune histoire concernant ses deux frères, Kuro' et Rei, cela le rendait très inquiet de ne pas savoir si ils étaient sain et sauf. En marchant certaines personne le dévisageait comme si il était pas humain, d'autre lui disait de rentrer chez sa mère, ce qui avait pour don d'énerver notre jeune ami. Après quelques minutes de marche dans la ville il entra dans un bar, a peine les portes franchies on entendait déjà le gros bordel dans le bar, des gens qui se bagarrait pour un paquet d'argent, d'autres qui s'embrouillait en jouant au cartes des tricheurs surement, d'autre s’excitait devant des meufs qui dansait et les derniers qui s'enjaillait devant une bonne bière. Hiruzen entre discrètement dans le bar et avança tranquillement jusqu'au comptoir en esquivant les quelques bouteilles qui passait par la, monta sur une chaise et se mit a parler :

"Eh serveur envoie un bière ! "

Il se retourna pépère et regardait tout le chahut en souriant, quand il se fit interpeller par le serveur.

"Tu te fous de ma gueule !? Ta mère ne sais pas que tu est ici ? Rentre chez toi gamin ça vaut mieux.."

Hiruzen se retourna d'un coup, il a dit ce qu'il ne fallait pas dire. Maintenant il allait morfler le serveur et peut être que cela allait relancer une baston générale .

"C'est moi que tu appelle gamin !?"

Sans aucune autre forme de procès Hiruzen lui envoya une grosse patate dans sa face ! Le serveur s'écroula comme une chiasse et fit tomber les verres qu'il avait dans ses mains, on pouvait voir a quel point il était énerver on pouvait voir les veines sur sont front, il passa de l'autre coté du bar pour lui asséner une série de coup de poings dans le ventre et enchaîna par un gros coup de pied dans la tronche.

"Il se prend pour qui se connard hein !?"

Après avoir remis en place le serveur il s'est servit un grosse pinte de bière et s'est rassis directement sur sa chaise pour apprécier ça liberté nouvelle...

Revenir en haut Aller en bas

Pirate
Pirate
avatar



Indy Likya
Messages : 618
Age : 23
Métier : Musicienne

Fiche du marin
PP : 691
PH : 696
Grade : Pirate
MessageSujet: Re: [FB]Les joies de la liberté   Dim 17 Mar - 13:37

Lorsque je suis arrivée à Logue Town, la nuit était déjà tombée et enveloppait l'île d'un manteau sombre. Les bâtiments avaient viré au noir très rapidement, les passants se dépêchaient de rentrer chez eux, sous la lumière blafarde des lampadaires, les soldats de la Marine faisaient leur patrouille du soir... Bref, rien de bien étrange. Je n'ai pas pu m'empêcher de tirer ma capuche en passant devant les soldats de la Marine ; un vieil instinct qui me disait de faire profil bas pendant un moment. La Marine ignorait que la fille de Basil Likya avait viré de bord en devenant un pirate, et pour l'instant, je ne l'avais pas à ma poursuite. Tant mieux, ça me permettra de mettre au point d'autres techniques pour le jour où j'en combattrai un.

En marchant, j'ai fini par tomber sur un bar animé ; ça tombait bien, je commençais à avoir un peu la dalle... Alors que je m'approchais du bar proprement dit pour commander, j'ai entendu une voix grave à côté :

Eh serveur envoie un bière !

J'ai regardé le jeune garçon qui venait de parler. Je dis jeune, parce qu'il devait avoir soit le même âge que moi, soit plus jeune. Sur sa joue gauche, il avait une grande cicatrice qui allait de dessous l'œil jusqu'au menton. Encore un qui a eu droit à un coup de poignard, ai-je songé en m'asseyant. Le serveur, qui ne m'avait pas vue arriver, a répliqué :

Tu te fous de ma gueule !? Ta mère ne sais pas que tu est ici ? Rentre chez toi gamin ça vaut mieux...

Tout aussitôt, le jeune garçon a bondi, littéralement, sur le serveur, rouge de colère :

C'est moi que tu appelle gamin !?

Il lui a asséné un bon coup de poing dans la figure, faisant s'écrouler le serveur, puis il est passé de l'autre côté du bar pour continuer à lui refaire le portrait :

Il se prend pour qui se connard hein !?

Une fois qu'il a eu fini, il s'est servi une pinte de bière et est retourné sur sa chaise, comme si de rien n'était. Je me suis pincé l'arête du nez et ai soupiré :

Hé bé, mon gars, tu l'as bien massacré, ce pauvre serveur... Qui donc va pouvoir me servir, maintenant ?

[HRP : Pour un premier RP, c'est pas mal, mis à part les fautes d'orthographe ^^ je te rassure, moi non plus je ne suis pas la reine du RP, mais c'est en forgeant qu'on devient forgeron Wink alors ne désespère pas et continue comme ça Smile]

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité



“Invité”

MessageSujet: Re: [FB]Les joies de la liberté   Dim 17 Mar - 16:59

Bon, se faire respecter par le serveur : Fait . Boire un bonne bière : Fait . Il ne me restait plus qu'a me détendre et apprécier le reste de ma soirée pour commencer mon aventure prochainement, je ne savais pas où j'allais partir et avec qui j'allais y aller mais bon c'est ça l'aventure c'est de ne pas savoir de quoi sera fait son lendemain. Mais je ne peux m’empêcher de penser a mes deux petits frères, je ne sais vraiment pas où il sont et sa me stresse énormément mais je ne peux rien y faire et je vais devoir m'y habituer... Bref je buvais ma petite bière dans se chahut, en savourant chaque goûte. Sur la mer bleue il y avait des boissons bien meilleurs que là haut, ça c'est sur ! Donc comme je disais je buvais ma bière quand j'entendis une voix étrange qui demandait qui allait bien pour le servir maintenant que j'ai corriger le portrait de ce tocard, je me suis retourné et balayait rapidement ce qu'il y avait dans mon champs de vision pour voir d'où venait la voix : Je pense l'avoir trouvée , c'est personne encapuchonné qui n'était pas la il y a quelques instant. Qui cela pouvait bien être pour s'encapuchonner dans un bar, personne ne va te reconnaître ici à moins qu'elle sois un pirate très célèbre sur la mer bleue. Bref je n'allais pas faire attendre une personne qui me questionne cela serait impoli de ma part...

"Haha, il n'avait qu'a pas ce la jouer avec moi se tocard ! Tiens assis toi et enlève ce capuchon, c'est pas très agréable de discuter avec quelqu'un dont on ne voit pas le visage"

Je suis descendu de ma chaise, et avança lentement de l'autre coté du comptoir et farfouilla dans les petites étagères pour voir ce qu'il y avait de caché. Il y avait peut être un coffre de l'autre coter qui sait ? Et puis j'ai rien a perdre a chercher, la fortune souris au audacieux comme on dit si bien. Bref je cherchait et bougeant un peu tout ce qu'il y avait mais il ne semblait pas y avoir grand chose...

*Mmmm, bizarre je ne trouve pas la caisse...*

Après avoir chercher quelques seconde sans grand résultat j'ai remplis deux nouvelles pinte de bière incognito, et en servit une a notre inconnu avant de me rasseoir tranquillement. Il y avait un gobelet de cacahuète sur le comptoir, je l'ai attrapé puis je l'ai mis en face de moi pour en prendre une poignée avant de me retourner vers l'inconnu et lui tendre la pinte de bière. Le bruit de ce bar était chaleureux, on se sentait a l'aise, c'était cool comme endroit.

"Tiens c'est moi qui te sers pour me faire pardonner ! Je me présente, je m'appelle Hiruzen et toi c'est quoi ton nom ? "

Revenir en haut Aller en bas

Pirate
Pirate
avatar



Indy Likya
Messages : 618
Age : 23
Métier : Musicienne

Fiche du marin
PP : 691
PH : 696
Grade : Pirate
MessageSujet: Re: [FB]Les joies de la liberté   Dim 17 Mar - 17:24

Le garçon a cherché autour de lui d'où pouvait bien venir ma voix, et a fini par me dénicher ; il m'a dit :

Haha, il n'avait qu'à pas se la jouer avec moi ce tocard ! Tiens assieds-toi et enlève ce capuchon, c'est pas très agréable de discuter avec quelqu'un dont on ne voit pas le visage.

Pendant que j'hésitais à enlever mon capuchon (après tout, la Marine connaissait mon père, et vu que je lui ressemblais pas mal... Enfin bref), il est passé de l'autre côté du comptoir, à farfouiller pendant un moment, avant de remplir deux nouvelles pintes de bière sans se faire voir, et m'en a servi une avant de se rasseoir. Il a tiré un petit gobelet de cacahuètes vers lui pour en prendre une poignée généreuse avant de se tourner vers moi et de me tendre la pinte :

Tiens c'est moi qui te sers pour me faire pardonner ! Je me présente, je m'appelle Hiruzen et toi c'est quoi ton nom ?

Et vlan ! Belle entrée en matière... J'ai relevé un peu mon capuchon pour que lui seul puisse voir mon visage, puis lui ai répondu avec un léger sourire :

Likya. Indiana Likya. Excuse-moi de garder le capuchon, mais je ne tiens pas à ce que quelqu'un des connaissances de ma famille me reconnaisse...

Sitôt présentée, j'ai rabaissé mon capuchon vivement. J'avais repéré un homme qui me disait quelque chose, je crois l'avoir déjà vu à la maison, il y a longtemps. Je prie silencieusement pour qu'il ne m'aie pas reconnue, parce que je le savais Marine de chez Marine. Je me suis retournée vers ledit Hiruzen en prenant ma bière, puis lui ai demandé avant de commencer à boire :

Si ça ne t'ennuie pas, puis-je te demander ce qui t'amène ici ? La Marine est assez présente sur cette île...

Parce qu'il était clair que ce garçon n'était pas un Marine, il avait plus une tête de pirate ou de révolutionnaire, et vu que la Marine n'apprécie ni l'un ni l'autre...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité



“Invité”

MessageSujet: Re: [FB]Les joies de la liberté   Lun 18 Mar - 16:04

Miam !..elles sont bonne ses cacahuètes, bien salées et tout... Ça fait longtemps que j'ai pas mangé quelque chose d'autre que de du pain rassie aussi, ça doit fausser mon jugement, bref j'étais en train de boire cette bière Mmmmh... bière.Hum ! Cette bière et après avoir reposer la pinte l'inconnu en face de moi, releva rapidement sa capuche : c'était une dame, un très jolie dame brune avec un joli sourire qui avait l'air jeune, enfin je pense qu'elle devait avoir a peu près mon âge. Elle remit tout de suite son capuchon, en me disant qu'elle ne souhaitait pas que des gens la reconnaisse, elle devait surement être une pirate recherché. Enfin je dis ça je peux pas savoir, peut être que c'est un trafiquante ou pire encore : un vampire ! Elle m'a peut être choisi comme proie pour me sucer le sang, je veux pas mourir si jeune moi ! Bon revenons à nos mouton, elle ne souhaitait pas qu'on la remarque ici, d'après ce que j'ai pu capter c'est trop tard un homme semblait avoir porté son attention sur notre amie. Oh j'ai oublié le plus important : elle s'appelle Likyia, un joli nom comme on en entend pas souvent. Elle avait compris que quelqu'un l'avait capté, alors elle essaya de se faire toute petite pour pas se faire repérer. J'ai pris ma chaise et la décala sur le coté entre le regard de l'homme et Likyia pour pas qu'il l'identifie. Elle me posa un question assez surprenante : Elle me demanda ce que je faisait ici car il y avait beaucoup de Marine dans le coin. C'était si cramé que j'étais un pirate ? Je suis presque pas connu, voir pas du tout. J'ai peu être une allure de pirate surement, je suis né pour être pirate . Qu'est ce que j'étais venu faire ici ? A vrai dire je ne sais pas vraiment moi même, ici ou ailleurs ce que je voulais faire dans l’immédiat n'était pas difficile a faire.

"Vu que je ne viens pas d'ici, je suis venu m'informer sur ce qu'il se passe en se moment sur la mer bleu et trouver un bateau avec un coup de chance et toi qu'est ce qui t'amène ici ? "

J'ai ramasser un seconde poignées de cacahuètes et les grignotait tranquillement.
Revenir en haut Aller en bas

Pirate
Pirate
avatar



Indy Likya
Messages : 618
Age : 23
Métier : Musicienne

Fiche du marin
PP : 691
PH : 696
Grade : Pirate
MessageSujet: Re: [FB]Les joies de la liberté   Lun 18 Mar - 18:36

Il a été surpris par ma question, mais il m'a tout de même répondu :

Vu que je ne viens pas d'ici, je suis venu m'informer sur ce qu'il se passe en se moment sur la mer bleu et trouver un bateau avec un coup de chance et toi qu'est ce qui t'amène ici ?

Il a pris une seconde poignée de cacahuètes et les a grignotées tranquillement, en attendant ma réponse ; entre temps, ayant lui aussi remarqué que j'avais été pincée, il s'est décalé à côté de moi, entre le regard de l'homme et moi. Quelle délicate attention... Je lui ai répondu :

Disons que je suis à la recherche de renseignements... Tu ne saurais pas, par hasard, s'il y a des échoppes d'instruments de musique dans le coin ?

C'était une partie de la vérité : ayant appris la musique et ayant pris goût à la musique, je ne voulais pas perdre la main. Mais ce que je ne me voyais pas avouer à Hiruzen, du moins pour l'instant, c'est que j'étais également partie à la chasse aux renseignements. Savoir qui étaient les enfoirés qui m'avaient pris ma famille, afin que je puisse les venger... Mais bon, j'allais attendre de voir s'il était digne de confiance.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité



“Invité”

MessageSujet: Re: [FB]Les joies de la liberté   Mar 19 Mar - 18:34

J'étais en train de grignoter mes délicieuses cacahuètes, en imaginant qu'est ce quelle pouvait bien faire ici ? Peut être planifiait t'elle de détruire une base de la marine ? Ou encore de lever son armée de vampire contre cette ville qui sait ? Oui vous avez bien remarquer j'ai un très grande imagination, mais je ne vous dévoile pas tout ce que je peux penser car vous seriez complètement choqué. Je trouvais qu'il faisait un peu chaud ici, j'essuyait la sueur qu'il y avait sur mon front car je trouve sa carrément dégueulasse de laisser sa transpiration . La réponse de la jeune femme fut tout autre : Elle m'annonça qu'elle chercher un magasin de musique en ville , enfin des magasin d'instruments de musiques pour être plus précis. Et moi qui croyais que c'était une pirate-vampire du Triangle Florian... Oui mon imagination en a pris un coup là.

"Ah... D'accord, non je suis désolé, comme je te l'ai dit je suis pas du coin je suis désolé"

Fou, lala il faisait vraiment chaud ici j'en pouvais plus ! Il fallait que je sorte d'ici moi ! Je me suis levé d'un bon de ma chaise et commença a me diriger vers la sortie.

"Sa te dit on discute de sa en se promenant, il fait vraiment chaud ici et le serveur ne devrait pas tarder a appeler des secours."

J'avançais en regardant droit devant moi, mais toujours a l’affût j'entendis quelques bruit de pas. Quelqu'un nous suivais.
Revenir en haut Aller en bas

Pirate
Pirate
avatar



Indy Likya
Messages : 618
Age : 23
Métier : Musicienne

Fiche du marin
PP : 691
PH : 696
Grade : Pirate
MessageSujet: Re: [FB]Les joies de la liberté   Mer 20 Mar - 12:07

J'ai été quelque peu dépitée par sa réponse :

Ah... D'accord, non je suis désolé, comme je te l'ai dit je suis pas du coin je suis désolé.

J'ai haussé les épaules pour signifier que ce n'était pas grave, puis j'ai légèrement tiré la capuche attachée à mon cou ; il commençait à faire lourd, dans cette auberge... J'ai jeté un coup d'œil du côté de l'homme de tout à l'heure, il n'a pas bougé et a gardé son regard fixé sur moi. J'ai dégluti, embêtée ; Hiruzen m'a proposée, lui aussi atteint la température corporelle maximale :

Sa te dit on discute de sa en se promenant, il fait vraiment chaud ici et le serveur ne devrait pas tarder a appeler des secours.

J'ai poussé un soupir de soulagement :

Bonne idée, ça devient intenable par ici.

Puis nous sommes sortis de l'auberge assez rapidement, ma cape virevoltant derrière moi. J'étais loin de me douter que les ennuis n'allaient pas tarder à me tomber dessus...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité



“Invité”

MessageSujet: Re: [FB]Les joies de la liberté   Jeu 28 Mar - 15:01

La terre, enfin. Elle était là, présente et stable sous les pieds du jeune homme. Il commença par y poser le pied gauche. Et puis, tout son corps suivi le mouvement, entraîné par cette envie irrépressible de fouler le sol. Ce sol. Logue Town avait une apparence étrange, singulière. De gigantesques maison la composaient et, au pied de chacun d’eux, de petits magasin. Zaïko se mit en route, sans dire le moindre mot. L’endroit était célèbre, Logue Town est très connue pour être la ville de naissance du Roi des pirates, Gol D. Roger mais surtout pour être le lieu de son exécution et l'enclenchement de l'âge d'or de la piraterie. On peut dire qu'il a poussé tout le monde à ne plus craindre Grand line. Elle possède plusieurs bureaux appartenant à la marine assez discrets pour mieux piéger les imprudents vantards. Le vent soufflait très fort sur la ville, la violence dont il faisait preuve était telle qu’aucun oiseau n’osait déployer ses ailes dans le ciel. Ce dernier offrait une toile grisâtre et maussade parsemée de nuages sombres et ténébreux ; de quoi donc enlever la joie et le sourire sur le visage des gens. Aujourd’hui semblait donc une journée triste qui ne laissait présager rien de bon, mais qui sait, peux être que Zaïko aller faire une rencontre hasardeux. Notre héros au coeur de glace était d’ailleurs comme à son habitude posté à l’abri des regards sur la toiture d’une maison portuaire. Confiné entre deux grandes cheminées qui le protégeaient du vent glacial, notre camarade restait invisible aux yeux de la populace qui passait tristement son chemin dans les rues en gardant les yeux rivés sur le sol, craignant peut-être que le ciel déverse sur leur tête un torrent d’eau. Néanmoins la pluie n’était pas pour tout de suite, et quand bien même elle le serait, elle n’incommoderait nullement Zaïko vêtue comme il l’était. En effet il avait sur ses épaules une épaisse cape brunâtre qui, à lui seule, gardait secret qu'il étais dans les forces de la Marines , ne laissant rien entrevoir de son éclatante cicatrice. Même son visage demeurait dans la pénombre de sa capuche, et sur le coup, il avait tout l’air d’un voleur ou tout du moins d’un personnage mystérieux et inquiétant. Le froid traversait le tissu et venait piquer sa peau blanche, porté par un souffle insistant. La noirceur des rues se présentait entravée par quelques lampadaires discrets et les âmes malveillantes étaient à l’œuvre. Quelques tavernes animées répandaient dans la rue des saoulards mal habiles avec la vie, chantant et dansant sans raisons, la bouteille à la main. L'un d'entre eux s'approcha du solitaire en tendant un bras et en essayant d'articuler quelque chose d’inaudible. Lorsqu'il arriva prêt de lui, sa main tendue comme s'il demandait quelque chose, la cape du rôdeur passa sur son bras et un bruit désagréable se fit entendre. Quand la cape finit son passage pour repartir dans le vent en suivant les pas de notre homme, l'ivrogne poussa un crie déchirant en posant un regard halluciné sur son bras qui avait étais ouvert de manière effroyable. Il le saisit avec sa main valide et tomba à genoux en pleurant et hurlant comme un enfant capricieux, non satisfait de sa vie restée sauve malgré l'imprudence de son geste. A 22 ans, Zaïko était de ces solitaires dangereux que l'on prend pour des roses sombres attirantes; que l'on cherche à cueillir mais dont les épines se révèlent plus longues qu'à l'ordinaire, dégageant non pas ce parfum attendu mais un violent poison.

Il voyageait seul depuis 1 an déjà arpentant North Blue au gré des tempêtes et des dangers, embarquant tantôt sur un navire marchand, tantôt avec des chasseurs de têtes, une fois même dans un équipage de pirate. C'était un voyageur en quête d'identité et de savoir, loin de tous ceux qu'il aimait puisqu'il les étaient déjà tous enterrés, et à la fois très proche d'eux, avec la mort aux trousses et une existence des plus instables, bercée par un danger continuel. Marchant sur un fil qu'il espérait solide, il profitait du fait de ne pas avoir encore chuté, quand bien même la mort malgré à son âge ne l'inquiétait pas. Ses raisons de vivre étaient minces et son espérance des plus limitée; cocktail qui faisait alors de Zaïko un véritable danger pour tous le monde. La lune était trop fine et faible pour être fiable ce soir là et le marine en profitait pour avancer dans l'ombre qu'il aimait tant. Toutes fois derrière lui, il entrevu une patrouille de marines qui s'était attroupée autour de l'homme toujours pleurnichant. Il le pointait du doigt et tous avaient déjà tournés leurs visages vers lui mais il avait presque simultanément disparu après avoir laissé son profil visible un seul instant. Il ne voulait pas expliquer son geste a ces confrères car pour lui sa justice étais la bonne voie. Il partit donc par les toits à bonne vitesse mais sans la précipitation des fuyards. Un peu plus loin, il tomba sur une taverne à l'ambiance différente. Moins festive, plus sombre et renfermée, elle attira immédiatement son attention. Il lui restait quelques Berry's en poche et il comptait en profiter pour se reposer un peu. Chaque excursion en mer lui coûtait beaucoup moralement et physiquement. Il sauta donc sur le pavé de la route et entra dans les lieux lugubres qui laissaient échapper une faible musique de pirate, jouée au piano dans un coin de la salle. Quelques visages se posèrent sur lui tandis que d'autres faisaient semblant de l'ignorer. Il commanda un whisky en signalant les meilleures bouteilles au tavernier d'un geste du doigt et partit s'asseoir à la table la plus calme. Un seul homme était planté là, la tête dans ses bras avec la respiration rythmée du dormeur profond. Zaïko s'assit comme à son habitude, avec une nonchalance bien particulière, posant ses bottes en cuir montantes sur la table et se balançant sur sa chaise en attendant son verre. Le barman lui apporta et Zaïko lui saisit le bras en le forçant à poser la bouteille qu'il tenait sur sa table en plus du verre. Apres que le serveurs lui servit, un gamin de 13 ans demande une bière au comptoirs, bien sur le serveur lui dit d'aller chez sa mère mais contre toute attente le garçon lui envoya un coup au visage et il ce servit tranquille sens que personne ne bronche. Mais ce n’étais pas tous, après avoir assommer le serveurs il chercha un peux partout, surement pour chercher un objet de valeur. Peux de temps après une fille avec le visage cacher lui adressa la parole surement l'une de ces amies et tous les deux ce mirent a parler. Zaïko n'en croyez pas pas ces yeux, deux hors de la lois ce tenait devant lui, son sang commença a bouillir l’appelle du combat n’étais pas loin. Tous d'un coup les deux hors de la lois sortent du bar mais après q'il s'est passer la porte Zaïko ce léve et dit :

- Oy, le môme ! Tu n'aurais pas oublier quel que chose ?

Revenir en haut Aller en bas

Invité



“Invité”

MessageSujet: Re: [FB]Les joies de la liberté   Jeu 28 Mar - 18:28

Je me disais que c'était bon, j'allais pouvoir passer cette fin de soirée au calme en me baladant avec la likyia avant de reprendre mon périple et pourquoi pas trouver un bateau ici avant de m'enfuir, cela serait le top du top ! J'avançais d'un pas très léger comme si j'étais hors d'atteinte, que l'on ne pouvait pas me toucher, sur cet instant précis je me sentait ailleurs. Je sais pas pourquoi, j'adore sortir des bars tranquillement après avoir taper quelqu'un ça détend énormément vous ne pouvez pas savoir a quel points mes amis. J'ai posé mes mains très doucement sur les portes du bar et laissa passer Likyia avant de m’avancer a mon tour en dehors de ce lieu de débandade. A peine je pointe le bout de mon nez en dehors du bars qu'un vague de froid me pris tout d'un coup, quel idiot je n'avais pas pensé a retirer ma veste en entrant ce qui m'aurez évité cela. Tant pis , même si le vent soufflait d'un force a me soulever les cheveux il fallait que je m'en aille d'ici. J'étais même pas encore sortit que ce vent m'exaspéré déjà, j'en pouvais plus ! Je déteste le vent ! Qui a t'il de plus énervant qu'une rafale à 130 quand il fait froid dehors dites moi !? Bref j'étais même pas sorti que j'ai entendu un voix qui semblait m'interpeller, et a ce moment là les ennuis aller commencer je le sentait gros comme une maison:

- Oy, le môme ! Tu n'aurais pas oublier quel que chose ?

Qu'est ce qu'il me veut celui là, il veut se battre lui aussi ? Il a pas compris qu'il ne faut pas m'appeler le môme ou gamin ? Maintenant je n'ai plus le choix il va falloir que je calme ce type. Je refermais la porte du bar, et j'avançais dans le sens contraire d'où j'étais sensé aller tout cela pour voir qui est-ce qui m'avait parler : Je regardais tout le monde au tour de moi, mais j'en étais sur c'était celui qui regardait l'autre fille depuis tout a l'heure. Il avait l'air assez grand, avec des cheveux blonds. Bref qu'importe il allait devoir s'expliquer sur son action envers moi ! Il a cru que j'étais qui celui la ?

"C'est a moi que tu dis le môme ? T'a un problème toi aussi ? "

Sans pet' j'avançais vers lui jusqu’à finir face a face avec lui pour le regarder dans le blanc des yeux et voir ce qu'il allais me répondre ce gonze, s'il il croit que je suis un nabot il se trompe lourdement.

[HRP : désolé si c'est pas long je ne suis pas très inspiré en ce moment]
Revenir en haut Aller en bas

Pirate
Pirate
avatar



Indy Likya
Messages : 618
Age : 23
Métier : Musicienne

Fiche du marin
PP : 691
PH : 696
Grade : Pirate
MessageSujet: Re: [FB]Les joies de la liberté   Ven 29 Mar - 9:17

En sortant, nous avons été accueillis par un vent violent et un froid glacial, m'obligeant à resserrer ma cape pour me protéger du froid, tout en retenant ma capuche pour qu'elle ne s'envole pas. Ce n'était pas mon temps préféré, mais bon, la météo est assez capricieuse, c'est de notoriété publique...

Nous n'avons pas eu le temps de faire un seul pas qu'une voix masculine a retenti derrière nous, apostrophant Hiruzen :

Oy, le môme ! Tu n'aurais pas oublié quelque chose ?

Hiru semblait prêt à exploser ; il s'est retourné et lui a lancé avec colère :

C'est a moi que tu dis le môme ? T'a un problème toi aussi ?

Je me suis retournée quand il est parti affronter celui qui avait osé l'insulter : ce dernier était blond, de grande taille et assez musclé, pour ne pas dire trop. J'ai remarqué qu'il avait également une étrange cicatrice à l'œil droit ; un détail peut-être, mais quand même... J'ai rattrapé Hiru et lui ai posé la main sur l'épaule :

Du calme, Hiru.

J'ai regardé le blond avec méfiance : il a une tête de Marine, celui-là...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur





“Contenu sponsorisé”

MessageSujet: Re: [FB]Les joies de la liberté   

Revenir en haut Aller en bas
 

[FB]Les joies de la liberté

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Les joies de Google Chrome
» Liberté pour les ports USB de la STB !
» (f) AURORA MOHN + l'amitié double les joies et réduit de moitié les peines.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece Beginning :: Voguez à travers les flots :: Blue Seas :: East Blue :: Logue town-