Partenaires





Index
Inscription
Rechercher
Membre
Connexion
Déconnexion
Votre Profil
Boîte de MP
Groupe

















+ Perso' Prédéf'
+ Batailles Navales
+ Conquête d'îles
+ Tales of Beginning
+ Haut-Fait

Nouveaux arrivants : +10PP/RP
Nous recherchons de vils pirates ou d'idéalistes révolutionnaires pour faire face
à l'imposante marine !
(Note : si vous voulez jouer un marine, n'hésitez pas non plus!)

+ Click here

Partagez | 
 

 [FB]Petite escapade nocturne

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité



“Invité”

MessageSujet: [FB]Petite escapade nocturne   Ven 15 Mar - 23:17



Ed empruntait la voie des ombres pour se faufiler entre les lampadaires des rues de la grande dégueulasserie nommé Baterilla . Un parfait exemple de ce qu'il reprochait aux humains. Aucun des vices humains ne manquait à l'appel, drogue, sexe, alcool, piraterie, ... Mais, lui aussi il vivait avec ces vices. Son préféré de tous était au creux des ses lèvres humides. Une chétive cigarette à la tête rougeoyante qui apparaissait comme un petit néon rouge dans un coin de rue noir. A l'abris de la lumière des prisons à flammes sur pilonnes, il avançait les mains dans les poches profonde de son manteau de satin, dans le style inspecteur de la marine. Mais rien à voir avec la marine. C'est juste parce qu'il fait un peu froid ce soir et que les bourrasques de vent sont excitée ce soir. Elles sont plusieurs fois venus caresser la peau lisse et bleu du crâne de l'homme poisson, plus souvent caressée par les flots salée de Grand Line que par l'air trop sec de dehors.

Qu'est ce qu'un homme poisson de Grand Line vient donc faire ici ? D'abord, récupérer quelque chose qui lui appartient, et qu'un pirate mammifère est venu lui dérober à sa plus grande peine. heureusement ça nage vite un homme poisson. Les rattraper n'a pas été si dure. Deux jours de nage, c'est pas si dur. Mais les retrouver c'est autre chose, surtout dans une ville où chaque habitant à des chances d'être un confrère pirate.
Il ne faut jamais perdre espoir en la nuit, car c'est encore elle qui à apporter au noyé la piste dont il avait besoin pour retrouver les voleurs. Encore avec l'aide d'un bar aussi, cela va de soi.

je connais maintenant où est amarré le bateau, où aime traîner l'équipage et où le capitaine se plait à aller se vider un verre et les testibourses. Heureusement je me plais à régler le plus pacifiquement possible chacun de mes problèmes. je préfère de loin aller re-dérober mon biens plutôt que d'aller guerroyer un équipage entier. j'ai passé l'âge d’impressionner les passants.
J'allais donc, simplement, m'introduire sur le bateau et récupérer mon bien, puis continuer tranquillement mon chemin.

C'est avec cette idée en tête que je continua mon chemin, le bruit des dalles sous les semelles, et bientôt celui des planches de bois du port. Odeur de poisson, bateau pirates à peine dissimulés, je suis bien au port. Il ne me reste plus qu'a trouver le bon, chose aisée puisqu'il est décrit comme le seul de south blue peint en jaune poussin avec comme emblème un poulet. On fait rarement plus terrorisant pour un pirate. Bien, il était temps de passer à l'acte. Je laissai tomber mon long manteau le long de mes bras et me retrouva seulement en short de plongée, tenue plus approprié pour un voleur nocturne. maintenant il me restais à infiltrer le bateau, et d'abord l'escalader. Ce n'est pas chose facile que d'escalader la paroi d'un bateau, surtout quand elle mesure 5 mètres de hauteurs. En fait il suffit de remonter la chaîne de l'ancre ou alors marcher en funambule sur les cordes d'amarrage. Je saisi fermement les deux cordes d'amarrages et pendis mes pieds et mains, avant d'entreprendre la remonté comme un cochon pendu. l'infiltration réussi, je posa maladroitement pieds à terre suivi des mains, mais le tout silencieusement.

Arrivé en haut, je me courba pour être plus discret et me colla sur le mur en face de moi. Au bout du pont, je pouvais voir la lumière d'une torche, posée sur la proue peut être. Elle était immobile mais je devais resté sur mes gardes. Je me laissa glisser le long du mur de bois,en passant par l'angle pour rejoindre la porte non verrouillé et pénétrer à l'intérieur.
L'intérieur en question était empli d'une obscurité que seul quatre faisceaux de lumières grisâtre perçaient, émanant d'une petite fenêtres aux vitre carrées. Les rayons de lumière nocturnes illuminé faiblement une petite table bancale, couverte de paperasse et d'une lanterne, ainsi qu'une boite d'allumette. Je m'avança au fond de la pièce en marchant avec prudence, mettant mes mains devant moi au cas ou je percute quelque chose. Le plancher s'adapter à la pression de mes pieds en émettant un petit grincement presque inaudible.
La boite d'allumette était poussiéreuse et les allumettes à l'intérieur presque toutes consommées. J'en raviva une et la déposa dans le ventre de la lanterne à huile, qui s'illumina en même temps que la pièce d'une douche lueur orangée. Je la pris par la main et la baladai au ras des mur et des bureaux, encombrés de livres ou de papier jaunis. J'appelle ce genre de pièce un petit paradis de savoir et de littérature. J'adore voir des livres reliées recouvrir les murs de leurs petite couverture en cuir terni. Si j'avais de quoi les ranger, j'en aurai bien embarqué une dizaines, mais je n'avais pas la place ni le temps. Je pris une chaise par son dossier et la remis en face du bureau noyé de papiers. Je m'assis silencieusement et tria les papiers à la lumière de la flamme dansante dans sa cage de verre. Des cartes pour la plupart, le reste n'étant que des relevés et divers croquis pour charpentiers.

Pendant que j'étais concentré dans mes recherches, la poignée de la porte s'était tournée et la porte s'était entrouverte. Par réflexe, je me redressa, une main encore sur l’accoudoir, et l'autre à la ceinture, porté sur le manche de mon couteau. J'attendis sur mes garde que la personne entra avant de dire insolemment

C'est à quel sujet ?



Revenir en haut Aller en bas

Pirate
Pirate
avatar



Indy Likya
Messages : 618
Age : 23
Métier : Musicienne

Fiche du marin
PP : 691
PH : 696
Grade : Pirate
MessageSujet: Re: [FB]Petite escapade nocturne   Sam 16 Mar - 17:11

J'avais réussi, trois jours plus tôt, à convaincre mes compagnons de débarquer sur la première île qui nous tombait sur la main. En tant que musicienne, je n'avais pour seul instrument que la voix, mais il me fallait d'autres instruments. Sinon, comment pourrais-je accompagner ma voix ?

Nous arrivâmes, au terme d'un voyage de trois jours, sur l'île de Bartilla. Une île peu recommandable, selon Bebop. D'ailleurs, il n'était pas très chaud pour me laisser me balader toute seule dans les rues, même de jour. Je le rassurai en disant que je ferai très attention, que si jamais j'avais un problème, je me débrouillerai pour le lui faire savoir... Il finit par céder, sous le regard amusé de Keith, bien que lui non plus ne soit pas vraiment enchanté par l'idée...

Une petite somme en poche, je quittai le navire pour partir à la recherche d'instruments. Bon, d'accord, un instrument, je n'avais pas la somme nécessaire pour m'offrir une fanfare. Dommage, ça m'aurait sûrement plu... Malheureusement, cette île était aussi vide en échoppes d'instruments qu'elle était pleine des vices humains. Mis à part la piraterie, qui n'est pas forcément quelque chose de louable pour la majorité des gens, mais il y avait en plus la drogue, l'alcool et -gloups- le sexe... Bref, la totale. Je tentai désespérément de garder la tête froide, mais c'était difficile...

Je me laissai rattraper par la nuit noire, dépitée de n'avoir rien trouvé... Je retournai alors au port en traînant les pieds, puis montai à bord et décidai de me rendre directement à ma cabine. J'avais besoin de ruminer toute seule ma déception de n'avoir rien trouvé, je rendrai la bourse à Keith le lendemain... Après avoir ouvert la porte de ma cabine, j'entendis une voix rauque :

C'est à quel sujet ?

Je me figeai : je m'étais trompée de bateau, ce n'était ni la voix de Bebop ni de Keith... Dans la lumière lunaire, je devinai la silhouette d'un homme assez baraqué, et je sortais à peine d'une longue période de convalescence... Je murmurai, en tremblant un peu :

Excusez-moi, je me suis trompée de bateau... Je m'en vais...

[Et voilà !]

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité



“Invité”

MessageSujet: Re: [FB]Petite escapade nocturne   Lun 18 Mar - 21:18


La porte s'ouvrit et laissa apparaître une silhouette d'ombre
Excusez-moi, je me suis trompée de bateau... Je m'en vais... répondis une voix qui venait de faire une infraction à la loi.

Ah, une autre petite souris apparemment. Elle n'était surement pas venu sur ce bateau parce qu'elle s'était trompé, ou alors faut vraiment pas faire attention.
Quoiqu'il en soit elle n'allait pas repartir comme si de rien n'était. Et puis peut être était elle en fait de l'équipage et qu'elle irait faire savoir à ses camarades qu'il y avait un poisson bipède dans leurs bateau et qui s'amuse à fouiller dans leurs cartes marines.

Je finis de me redresser en m'appuyant sur l’accoudoir grinçant et enjamba le bureau de bois maladroitement, atterrissant devant la jeune femme, car de plus près, l'obscurité avait cessé de cacher le visage pâle de la ravissante jeune femme qui s'était "trompé de bateau".
Ses noirs restaient encore fondues dans la nuit, mais son visage blanc ressortait, ainsi que les deux perles noirs contrastantes avec sa peau. Elle tremblait un peu et semblait légèrement désorientée à ma vue.

Quand j'ouvris la bouche pour lui parler, un bruit de trappe ouverte se fit entendre dans mon dos, ce qui me poussa à me retourner en cherchant la source du bruit des yeux. La trappe en question était sous le bureau et en sorti à pas lourd et lents un homme faisant deux fois mon tour de taille et 0,5 fois ma taille. L'escalier le faisait se tenir dos à nous, mais lorsqu'il acheva sa montée, se pencha douloureusement pour refermer la petite entrée, et enfin releva sa petite tête couplé de trois mentons, il ouvrit grand ses yeux auparavant bridée par l'heure, plus propice au sommeil qu'aux montées d'escalier.

Il nous contempla quelques instants sans rien dire, juste avec son air surpris, mais figé, puis ré-ouvrit la petite trappe sans nous perdre des yeux avant d'y enfourner son petit gros corps monté sur des petites jambes minces. Le bois claqua de nouveau et il n'en fut plus rien du petit bonhomme rondouillard.
J'avais perdu autant de temps que lui à fixer mon regard sur lui et le rattrapa en marchant à pas vif en direction du bureau. Lequel je subtilisa d'une grosse pille de cartes jaunis et de papiers et les rangea sous mon bras, comme une farde, sauf qu'il n'y en avait pas, et pleins de papier volants allèrent tenir compagnie au vent dans mon sillage vers la sortie. Avant de passer le pas de la porte, je m'arrêta pour saluer d'une petite courbe de la tête la jeune femme et continua mon chemin sur le pont.

Heureusement qu'elle m'a fait me lever cette petite, sinon j'aurai sentis un petit gros pousser sous mes fesses pendants que je fouillait la paperasse.Vu la réaction du petit homme, elle ne devait peut être pas être de l'équipage, sauf si lui aussi est en pleine infraction.
Je continuais ma fuite à grand pas sans plier le genoux, comme si j'était juste un badauds, sauf que ça ne donnait pas trop cette impression.En plus, il y avait cette traînée de papier virevoltant derrière moi, rependus dans le ciel nocturne et qui faisait office de caillou au petit Poucet.
Il y avait aussi l'autre, la femme aux cheveux noir. Qu'est ce qu'elle allait faire si on venait de la voir sur un bateau qui n'est pas le sien en compagnie d'un homme poisson en caleçon qui vole des cartes ? Bon, après tout ça ne me concerne pas trop ... Autant continuer de marcher et redescende de ce bateau avant que des gens n'arrivent.
Revenir en haut Aller en bas

Pirate
Pirate
avatar



Indy Likya
Messages : 618
Age : 23
Métier : Musicienne

Fiche du marin
PP : 691
PH : 696
Grade : Pirate
MessageSujet: Re: [FB]Petite escapade nocturne   Mar 19 Mar - 17:16

Je déglutis un peu lorsque je vis mon interlocuteur s'approcher de moi : ses oreilles étaient pointues, il avait une étrange collerette qui lui encadrait juste les côtés du cou, et il avait la même collerette sur les bras. Un homme poisson... C'était la première fois de ma vie que je voyais ça, et pas dans des circonstances propres à une "rencontre hasardeuse".

Il s'apprêtait à me parler quand, soudain, nous entendîmes un bruit de trappe qui s'ouvre derrière l'homme poisson : il en sortit un petit homme trapu, les yeux à demi-fermés de sommeil, qui les ouvrit en grand dès qu'il nous vîmes, une jeune fille aux mains vides et un homme poisson sortis de nulle part. Il repartit cinq secondes plus tard, sûrement pour aller prévenir ses collègues. L'homme poisson se rendit à grandes enjambées au bureau, prit une liasse de paperasse, puis repartit très vite, me saluant au passage d'une petite courbette de la tête.

Quant à moi, je restai tétanisée : je venais de frôler une petite discussion forcée avec un parfait inconnu, et mes jambes refusaient de bouger. Je dus penser très fort qu'il fallait que je bouge pour pouvoir retourner au bateau (le vrai), et pour éviter que je ne me fasse pincer sur ce bateau comme une voleuse... Mes jambes se décidèrent enfin à m'obéir, et je m'apprêtais à sortir quand j'entendis une voix bien antipathique au-dessus de moi :

Tiens, tiens... Regardez qui on a comme invitée ! À coup sûr elle voulait nous prendre nos cartes, pas vrai ma jolie ?

J'entendis un éclat de rire général : et allez, le gars patibulaire était accompagné, quelle chance... Je voulus protester :

Mais pas du tout ! Je me suis juste trompée de bateau en rentrant !

Mais avant que je puisse ajouter quoi que ce soit, deux gros bras s'emparèrent de moi pendant qu'un autre tentait de me bâillonner pour que je ne puisse pas crier ou appeler au secours. Heureusement, j'eus le temps de crier :

Mais lâchez-moi !

Mais ce fut tout, car un bâillon me clouait le bec pour un moment. L'un des gros bras me soulève avec facilité, puis redescend dans la pièce où je me trouvais quelques instants plus tôt et m'attache au mur à des anneaux de fer. Mon Dieu, dans quoi me suis-je fourrée encore...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité



“Invité”

MessageSujet: Re: [FB]Petite escapade nocturne   Mer 20 Mar - 17:12



Je n'avais pas encore pris assez d'avance pour ne pas entendre le cris de détresse qui sortait de la pièce dont je venais. je me stoppa les papiers sous le bras et émit un soupir en regardant le vide noir qu'il y avait en face de moi. Mon dieu dans quoi vais-je me fourrer encore.

D'habitude je déteste jouer les héros, mais c'est une situation très embarrassante pour ma fierté personnelle, qui est de ne pas abandonner une jeune fille qu'on a plus ou moins mis dans la merde. J'avais mis les diverses cartes sous un tonneau sur le pont du bateau, et avait fait craquer mes articulation nerveusement, devant la porte tel un cow-boy qui en plein duel. Les fétus de paille en moins. C'était pour essayer de me mettre en confiance, mais ça ne marche pas vraiment. je remonte un peu mon short de plongée et met un grand coup de pied dans la porte qui s'ouvre violemment sur la salle que j'avais fuis. A l'intérieur, deux grosses brutes aux faces balafrées et aux épaules tatouées, en plus du petit bonhomme de tout à l'heure. Je passe le pas de la porte, alors que les trois témoins de la scène me dévisagent silencieusement, en essayant d'adopter une face déterminée et menaçante.
Je devine que je ne suis pas assez effrayant, puisqu'ils n'attendent pas plus de dix secondes pour me tomber dessus, littéralement. j'arrive à mettre un coup de poing dans la boite à bonbon d'un des types, qui reculent en arrière, les deux mains sur la zone endommagé en se mordillant la lèvre de douleur.
j'arrive à faire la même manœuvre au deuxième,avec le genoux cette fois, et j'arrive enfin à me remettre sur pieds, en m'essuyant les traces de poussières que le bois à laissé sur moi.
J'en profite aussi pour essuyer la larme de sang qui me coule le long de du nez,et adresse une parole à mes deux agresseurs.

- On vous a pas appris que deux contre un c'était déloyal ?
- Taper là, ça c'est déloyal, arrive à gémir un. Je le fit taire en mettant un coup de pieds dans l'endroit si sensible, avant de rajouter
- Ferme la, et masse bien.

Je me retourne vers le troisième, le petit bonhomme à l'air apeuré et inoffensif. J’essuie la larme rouge qui me coule d'une narine avec mon bras et commence à marcher à pas lent vers le derniers humain debout, dans le but de retrouver la fille et repartir l'esprit serein. Je me retrouva en face de l'humaine en question, des gouttes de sueurs sur le visage et l'oeil craintif. j'vais pour idée de le forcer à me dire ce qu'il savait en le tenant contre le mur par le col, mais c'est moi qui finis contre le mur.
Une grande main avait plaqué ma tête contre le mur du bateau, me laissant le visage enfoncé dans des débris de bois, avec comme seul souvenir un écran noir de fumée et comme parole à moitié étouffée par le mur " agneubeuuuuuh.... "


A mon réveil, mes bras était pendu par des lourdes chaines et des bracelets tendance en acier rouillé qui m'allaient à merveille. Mes pieds étaient aussi rattaché au sol par des maillons, sous lesquels était disposé de la paille pour un confort optimal des fesses. Les murs étaient les même que ceux du bateau, mais avec un éclairage de bougie, qui laissait croire à une autre matière. J'entendais le bruit des rats qui galopent sur le plancher, et celui des ronflements d'un garde, assis sur sa rocking chair, le bras pendu, et à sa ceinture un trousseau de clé qui tintait à chaque balancement.
Comme tout le monde qui se retrouve enchaîné à son réveil, je me secoue et tire sur les chaines, mais bien sur, en vain. je me calme et regarde sur ma gauche. Rien, à part une bougie à moitié consumée et qui goutte sur le sol. Je me tourne vers ma droite et vois un visage fraîchement familier. C'est la personne que j'ai cru aider en venant ici, mais je n'ai pas vraiment réussi ma mission.

- Hey, comme on se retrouve ! Alors, tu t'es pas trop fait maltraiter, demandais-je en éclairant mon visage d'une énergie nouvelle, au même moment où mon nez laissa couler une nouvelle gerbe de sang.






Revenir en haut Aller en bas

Pirate
Pirate
avatar



Indy Likya
Messages : 618
Age : 23
Métier : Musicienne

Fiche du marin
PP : 691
PH : 696
Grade : Pirate
MessageSujet: Re: [FB]Petite escapade nocturne   Jeu 21 Mar - 12:24

Attachée de façon à ce que je ne puisse même pas tenter de m'échapper, et bâillonnée de façon à ce que je ne puisse pas appeler à l'aide, je commençai à désespérer. Qu'est-ce qui pouvait bien m'arriver à présent ?

La grosse brute qui m'avait attachée se planta devant moi, après s'être absentée quelques instants, une barre de fer dans la main droite. Il s'approcha de moi et me lança d'une voix rauque :

Tu vas voir ce que ça fait de se retrouver prise à voler sur le bateau de Kadimir !

Il m'asséna beaucoup de coups de barre de fer un peu partout sur le corps, y compris sur mes côtes fraîchement ressoudées, et s'acharna à me lancer allègrement des coups de pieds dans l'abdomen. Puis, estimant que j'avais eu mon compte pour l'instant, se pencha vers moi et me dit :

T'as de la chance, je suis d'humeur badine. Je te laisse tranquille pour l'instant, mais attention : avise-toi de bouger et je m'assurerai personnellement que tu ne seras plus en capacité de faire quoi que ce soit.

Puis, entendant du bruit au-dehors, il me laissa seule, apeurée comme une petite souris. Quelques instants plus tard, ce fut l'homme poisson de tout à l'heure qui arriva devant moi. Mais il fut presque assommé sur le mur, et moi-même m'en repris plein la figure lorsque mes (enfin, nos) bourreaux se rendirent compte que j'étais consciente.

Quand je me réveillai, quelques instants plus tard, l'homme poisson était dans la même situation que moi, attaché au mur par des anneaux de fer, et de plus attaché au sol par des maillons aux pieds. Quant à moi, ils m'avaient enlevé mon bâillon, mais m'avaient laissée dans un état pitoyable. Mon compagnon d'infortune, me repérant sur sa droite, me lança :

Hey, comme on se retrouve ! Alors, tu t'es pas trop faite maltraiter ?

Je grimaçai de douleur avant de lui répondre :

J'ai connu pire... Toi aussi, à ton air, tu t'en es pris plein la gueule...

Je me recroquevillai en entendant une chaise se balancer en grinçant, pas très loin de nous. J'hésitai à appeler à l'aide, les menaces de la brute résonnant encore dans mon cerveau. Ça me fait mal de l'avouer, mais j'eus vraiment peur à ce moment-là.

Pendant de longues secondes, le silence s'installa entre nous. Notre gardien ronflait, mais il était prêt à se réveiller dès que je cherchais une posture plus confortable. Mais allez donc trouver une position confortable quand vos bras sont maintenus en l'air, avec de lourdes chaînes qui tintent dès que vous bougez le petit doigt...

Je décidai de briser le silence en chuchotant à mon co-détenu :

Au fait, je m'appelle Likya. Indy Likya. Et toi ?

Bon, c'est pas parce que je me trouve dans une situation désespérée que je dois oublier la politesse... Je tentai une dernière fois de me trouver une position plus confortable, puis abandonnai pour attendre la réponse de mon co-détenu.

[EDIT : Désolée je ne peux pas trop faire plus --"]

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur





“Contenu sponsorisé”

MessageSujet: Re: [FB]Petite escapade nocturne   

Revenir en haut Aller en bas
 

[FB]Petite escapade nocturne

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Petite vidéo
» Petite séduction
» petite renseignement svp
» Une petite nouvelle ;)
» Ayumiikka, petite coquinette! =3

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece Beginning :: Voguez à travers les flots :: Blue Seas :: South Blue :: Île de Baterilla-