AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Partenaires





Index
Inscription
Rechercher
Membre
Connexion
Déconnexion
Votre Profil
Boîte de MP
Groupe

















+ Perso' Prédéf'
+ Batailles Navales
+ Conquête d'îles
+ Tales of Beginning
+ Haut-Fait

Nouveaux arrivants : +10PP/RP
Nous recherchons de vils pirates ou d'idéalistes révolutionnaires pour faire face
à l'imposante marine !
(Note : si vous voulez jouer un marine, n'hésitez pas non plus!)

+ Click here

Partagez | 
 

 Hear me, I told you ! [Pv: Stark]

Aller en bas 
AuteurMessage
Clive R. Jackson
Etat-Major
Etat-Major
avatar

Messages : 1484
Age : 27
Métier : Navigateur

Fiche du marin
PP : 845
PH : 812
Grade : Contre-Amiral

MessageSujet: Hear me, I told you ! [Pv: Stark]   Dim 3 Mar - 1:32




I'm so sorry.. « Marijoa »


~ Quelque part à Marijoa

Une inconnue dans un problème qui pourtant se voulait simple ; le Hercule Poirot de mes desseins se dressait devant moi et la route que je m'étais toute tracée. Ce Josh Law était la valeur manquante au puzzle ; l'un de ceux que je ne voulais pas voir se compléter, mais pourtant, il était bien là et il s'érigeait de façon trop voyante, obstruant mes plans. Il aurait été anormal de réfuter l'existence de ce capitaine et de tenter de le descendre en flamme devant l'intendante, non, la réaction la moins suspicieuse aurait été que j'accède et appuie la requête d'une manière suffisamment légère et adapté afin d'éviter d'attirer les soupçons. Si la demande émanait de moi, les doutes qui pèsent sur cette affaire me seraient grandement diminué, en jouant la carte de la transparence et du bon joueur, j'avais pu faire preuve de distinction et me projeter sous les feux de la rampe. Mais c'était également le cheval de Troie de ma stratégie, sachant que la majorité de mes propos étaient calomnieux, utiliser cette méthode en devenait une gêne constante jusqu'à ce que je trouve le moyen de m'en absoudre.

Même si en apparence j'avais le rôle du « bon, du saint » à l'intérieur, il me fallait trouver une solution d'urgence. Un Den Den Mushi Blanc et quelques renseignements étaient tout ce qu'il me fallait. Le premier, je pouvais le trouver aisément, et ce, malgré sa rareté. La Marine en possédant quelques-uns, mettre la main sur quelque chose d'aussi banale pour un Sous-Amiral ne devrait pas être une gêne. La seconde étape quant à elle, était tout autre, il me fallait m'infiltrer dans les archives de la Marine, là où sont stockées toutes les données relatives à tout ce qui entoure de près ou de loin le Gouvernement Mondial. Ses ressortissants les premiers.

* Josh..Law..Trouvé ! *



Sur la feuille, les inscriptions et informations complémentaires nécessaires à la suite de l'opération. #Capitaine de la Marine, gradé en poste à Logue Town, East Blue. Célibataire, âge..groupe sanguin..taille..poids..Je lis son dossier jusqu'à tomber nez à nez avec ce que je recherchai activement : son emplacement. Il n'était assigné à aucune mission spécifique et demeurait à l'entière disposition du département de Logue Town, ce qui allégeait la difficulté pour ma prochaine action. Jusqu'à présent je n'avais fais que bouger les pions afin de hisser mes remparts ; dorénavant l'heure de l'ascension de mes pièces les plus précieuses allaient enfin entamer leurs périples, j'avais spécialement dégagé le terrain pour ma pièce maîtresse : ma tour. Je referme les bouquins que j'avais sortis de leur placard avant de les remettre sur leur étagère ; m'éclipsant par la même occasion de la salle avec l'Escargophone.

~ Quelque part sur Grand Line depuis Marijoa

« Pulup pulup pulup..Pulup pulup pulup..Pulup pulup pulup..Pulup pulu-Ding. »



« Stark ?! C'est moi, Clive..J'ai des nouvelles intéressantes pour toi, cependant, j'ai besoin de savoir quelque chose avant.. »


Ce que j'avais à lui dire n'était pas facile à sortir, et durant ce court instant de silence qui s'égare dans le combiné téléphonique, des phrases et d'autres défilent dans ma tête. Cette fois, c'était du sérieux, et l'insonorité qui s'échappait du Den Den Mushi pouvait confirmer cela. D'habitude plus abrupte, plus sonore, cette fois-ci il n'en était rien. La raison de cette petite conversation allait forcément aboutir à un drame, fini les petits coups en douces, cette fois-ci il s'agissait de quelque chose de si gros que même pour moi, il serait dur de le dire avec une légèreté absolue. Je détestais cette option mais elle était l'unique chance pour moi de pouvoir me débarrasser de cette peste, et pour se faire, il allait devoir se salir les mains. Et, en tant que son supérieur, je savais pertinemment qu'il n'était pas le genre de personne à faire de mal autour de lui, il est un peu béas, tête-en-l'air et maladroit sur les bords mais n'a jamais été un tueur ou une personne froide et le manipulé de façon à ce qu'il m'aide ne m'enchantait absolument pas, mais, on ne se refait pas, j'imagine..

«..Stark..»

«..Si je te racontais un odieux mensonge..



...Serais-tu prêt à y croire ?!?»

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Stark Lightning
Shichibukai
Shichibukai
avatar

Messages : 491

Fiche du marin
PP : 621
PH : 619
Grade : Sous Amiral

MessageSujet: Re: Hear me, I told you ! [Pv: Stark]   Sam 9 Mar - 13:41

Les évènements qui avaient pris place à Ashen Vale, opposant Zuko à Clive avaient été lourds de conséquence pour l’équipage des Snow Falling qui avaient perdu un redoutable membre d’équipage, l’utilisateur du Mera Mera no Mi qui avait choisit de former son propre groupe de marins qui respecterait ses propres attentes et idéaux … Bien que cela ne l’enchanta guère que de perdre un ami, Stark fut bien forcé d’admettre que les choses étaient prédestinées à se passer de la sorte car les caractères et points de vue respectifs de son capitaine et de l’homme aux flammes se tenaient à des extrêmes opposés. Tandis que l’un n’hésitait pas à tromper pour mieux servir ses intérêts, l’autre s’avérait être l’archétype du parfait soldat du gouvernement qui vouait sa vie à la justice et donc à la capture des pirates, révolutionnaires et autres forbans voguant sur les mers …


Mais les choses ne s’arrêtèrent pas à une simple scission et pour cause, deux hauts gradés de la marine s’étaient battu l’un contre l’autre ce qui en soit représentait un véritable affront à toutes les règles établies par le gouvernement, passant du non respect de la hiérarchie par le mauvais exemple que cela représentait … Les deux belligérants avaient donc été conviés à Marijoa pour s’expliquer et malgré son envie de pouvoir assister au pseudo-procès de son ami, Stark reçu l’ordre de Clive de rester sur le navire et de continuer à vaquer aux occupations habituelles de l’équipage … Cette obligation ne fit pas sauter de joie le blondinet qui se retrouvait avec beaucoup de responsabilité sur les épaules mais ne sembla pas non plus le déranger plus que ça comme c’était en général le cas …


Pendant l’absence de son capitaine, Raitei pris les choses en main et fut preuve d’un zèle étonnant en ce qui concernait la mise hors circuit des pirates. Cherchant presque à les rencontrer, le jeune homme semblait prendre plaisir à occire le moindre forban qu’il croisait, ne prenant bien souvent pas la peine de procéder à un coup de semonce. Lui qui avait pour habitude de simplement capturer les criminels ou de leur laisser une chance, montrait lentement peu à peu le visage d’un véritable empereur ou tout de moins de celle que Clive lui en avait fait et qu’il partageait …


Ce revirement de comportement avait trouvé son origine dans d’autres évènements qui avaient eu lieu bien loin de sa position mais qui malgré l’éloignement n’avaient pas manqués de le marquer profondément, déchirant son âme et laissant s’insinuer lentement dans son âme, la rancœur et la haine des pirates … Loin de son caractère habituel, cet état émotionnel que Stark avait d’abord tenté de combattre lui avait très vite plu. Le respect qu’il avait gagné ainsi que son efficacité grandissante avaient suffit à le convaincre qu’il était sur la bonne voie pour atteindre son rêve de faire craindre son nom à travers les océans …


Cela faisait maintenant plusieurs jours que Clive était parti et la curiosité de Stark grandissait à mesure que le temps s’écoulait. Il se demandait quel allait être le résultat de l’entrevue en raison du comportement de Zuko. Sachant pertinemment que le gouvernement ne pouvait se permettre de perdre un tel élément au profit du banditisme, il était fort probable que les sanctions encourues soient minimes et qu’elles ne se limiteraient peut-être même qu’à une simple remontrance qui bien que peu agréable n’aurait que peu de conséquences … L’homme imaginait pourtant bien le visage de son ami, le visage rouge de colère une veine battant sur sa tempe face à la situation …


L’esprit ailleurs a somnolé, le blondinet ne portait plus d’attention à ce qui se passait sur le pont, laissant un matelot se charger de donner les ordres durant sa sieste. Dans cette plénitude exaltante, un trouble fête vint pourtant hurler près de lui afin de le réveiller car l’escargophone sonnait et que c’était son rôle de répondre. Lorsqu’il décrocha, la voix qu’il entendit ne faisait aucun doute sur l’identité de son interlocuteur, il s’agissait de Clive qui devait très certainement appeler pour donner des nouvelles … Mais la première phrase qu’il exprima était d’un tout autre registre et surpris Raitei qui sourit d’une manière amusée …


- Tu sais très bien que je te fais confiance Clive … De toute façon que tu dises l’entière vérité paraitrait étrange haha … Dis moi tout …

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Clive R. Jackson
Etat-Major
Etat-Major
avatar

Messages : 1484
Age : 27
Métier : Navigateur

Fiche du marin
PP : 845
PH : 812
Grade : Contre-Amiral

MessageSujet: Re: Hear me, I told you ! [Pv: Stark]   Dim 10 Mar - 2:27




J'ai pas eu le temps de relire et de corriger, il est tard ! Contentes-t'en pour l'instant Razz « Marijoa »


« Dire la vérité.. ? Étrange.. ? Stark.. »

« ..Je pensais que mon loyal vassal aurait plus d'estime pour son capitaine.. Disons que pour cette fois, je vais passé sur ce léger détail pour aller droit au but. Ce que je vais te demander de faire est..Disons..Différent de ce que tu as pu faire jusqu'ici. Mais, l'histoire que je vais te conter vaut le détoure et je suis sûr qu'elle t'intéressera. »



Apparemment, le jeune Colonel était prêt à gober le discours que j'allais lui vendre, sans même rechigner, sans même poser de questions. C'était l'une des raisons pour lesquels il était l'une de mes pièces maîtresses ; son dévouement, sa loyauté ainsi que son incommensurable pouvoir, l'un de ceux qui n'a de limite. Ses capacités font de lui un surhomme, une personne à part entière, et moi, j'avais l'unique chance de pouvoir présider le moindre de ses mouvements, de ses faits et gestes. J'ai la fâcheuse manie de toujours considérer les gens de 2 façons : les utiles, et les inutiles. Ceux que je peux utiliser et ceux que je ne peux pas manipuler. Mais quelque part, cet homme était l'exception à cette règle, du moins, d'une certaine manière.

« ..Il y a fort longtemps, aux abords d'une petite île reculée du monde et de North Blue, vivait une petite communauté. Celle-ci, en apparence paisible, résidait de manière conforme aux lois et aux exigences de l'homme. L'on pouvait comparer ce petit havre de paix à l'un de ceux que l'on retrouve dans les contes de fées ; ensoleillé, radieux, avec une touche provinciale. Puis, à force d'existence celle-ci croit et attire son monde, avec ses marchés et ses travailleurs toujours plus nombreux, plus fervents à la tâche et à la vie. Avec les années, celle-ci a connu ses premiers débordements, ses premiers problèmes, mais elle n'en restait pas moins un oasis ; attirant toujours plus d'animaux assoiffer vers ses berges fleurissante, elle est vite devenue l'épicentre d'un désert assécher ; la lumière d'un papillon de nuit. »


...

« Au milieu de ce petit paradis.. naquit un enfant. Celui-ci n'était pas comme les autres, il était vraiment très spécial, unique. À tel point que sa différence était rejetée des autres, il est le Calimero de mon histoire ; le héros et l'essence même de cette petite tragédie. Malgré l'allergie et la peur des personnes qui le côtoyait, celui-ci s'est forgé une identité propre ; un goût exacerber de la justice qu'il s'est juré de faire respecter. Si celui-ci n'a jamais connu ses véritables parents, il a toutefois eu un entourage qu'il aurait pu qualifié de tel, des gens qu'il appréciait tout particulièrement..Et c'est à ce moment là qu'on entre dans le point névralgique de notre histoire, le moment même qui changea la destinée du vilain petit canard.. »

L'intro avait été longue mais elle m'avait permis de bien faire marcher les cellules grises de mon second, qui devait toujours se demander pourquoi je lui racontais tout ça ; oblongue, fatiguant, elle n'en était pas moins nécessaire pour le grand final qui s'annonçait. Stark n'était pas la personne la plus fine d'esprit qui existait, mais je savais d'avances qu'il comprendrait ce qu'il devrait faire ainsi que toute l'importance du scénario que je m'apprêtais à mettre en place. De toute façon, si il advenait qu'il échoue, ce n'étais jamais que ma place et ma réputation au sein de la marine qui volerait en éclat. Des milliers de plans et d'ambitions qui tomberaient dans l'oubli..



« Un homme effrayant, pas très propre sur lui, fit irruption dans l'idylle de notre petit protagoniste. Celui-ci, menaçant, use d'une arme pour subtilisé le bien de l'aimée qui accompagnait l'acteur principal du conte. Le héros, déjà bien conscient de son don et de son vif trait de caractère pour la vertu, s'empresse de rattraper l'individu. Sans en comprendre les détails, il finit par tué le forban qu'il avait jusque-là pourchasser. S'en suit une multitudes de révélations et de secrets, les représentants de l'ordre décident d'ouvrir leur enquête, puis de la classé mystérieusement -sans suite- après coup. L'enfant a continué à grandir jusqu'à atteindre un âge adulte, il y a de cela 9 ans déjà. 6 ans après les faits, notre petit Calimero décide de quitté son village natale, l'histoire ne dit pas ce qu'il est devenu ni-même ce qu'il fait, mais des rumeurs prétendent que celui-ci est sous l'égide d'un homme douteux, endetté voir-même rechercher sur certaines îles.. »

« ..Mais, ce que le récit omet de dire, c'est la façon dont le pillards est parvenue jusque dans cette petite province. Il semblerait, d'après des sources, que l'homme en question qui a commis tous ces tords, ait été relaxé de manière litigieuse après une arrestation. Il semblerait que de pot-de-vin en pot-de-vin, celui-ci ait réussi à soudoyer la personne en charge de la protection du village en question durant cette époque. Un certain Josh Law, commandant de la Marine en service à Logue Town. Celui-ci a été remercier à plusieurs reprises de médailles et autres titres honorifiques pour tout ce qu'il a accompli durant sa carrière d'officier. On en viendrait presque à croire que faire du trafique ouvertement apporte des augmentations de grade, si j'avais su.. » ~ rire malicieux.



« Well ! Maintenant que tu as entendu ma petite histoire, la requête est simple. Cette personne m'a également lésée et je ne peux à l'heure actuelle m'en occuper moi-même. Il m'est impossible de me rendre en si peu de temps d'un endroit à l'autre, je suis comme qui dirait..Lié ici, à Marijoa. C'est embêtant, parce que l'écrivain de cette petite histoire (Josh law, ndlr) fait du tord à la fois au héros ainsi qu'au lecteur, qui croyait avoir refermer ce chapitre de son existence, mais qui n'a en réalité que fait tourner une page. Il incombe désormais à Calimero de refermer les couvertures du bouquin, afin qu'il ne se ré-ouvre plus jamais. Par la cupidité d'un seul homme, l'être cher d'une personne a été atteinte..En qualité de lecteur et de gentilhomme que je suis, j'aimerai pouvoir refermer l'ornement de ce livre poussiéreux, celui dont l'intitulé est.. »



« ..La Naissance de l'Empereur de la Foudre ! »

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Stark Lightning
Shichibukai
Shichibukai
avatar

Messages : 491

Fiche du marin
PP : 621
PH : 619
Grade : Sous Amiral

MessageSujet: Re: Hear me, I told you ! [Pv: Stark]   Mar 12 Mar - 17:49

La petite blague que Stark avait tenté de faire n’avait pas été prise comme telle par son capitaine ce qui le gêna un peu étant donné qu’il n’avait pas souhaité frustrer ce dernier. Mais il n’eut pas l’occasion de s’excuser que Clive exprima son souhait de ne pas s’attarder sur cela, embrayant immédiatement sur la suite qui allait apparemment prendre la forme d’une histoire. Le lieutenant restait perplexe et se demandait bien en quoi un récit pouvait bien avoir autant d’importance et quelle utilité allait-il y avoir à le raconter … Au final cela n’avait pas de réel intérêt que de savoir où voulait en venir Clive, aussi le blondinet entreprit de s’assoir, jambe étalée sous le bureau où se trouvait l’escargophone afin d’adopter une posture plus confortable …


L’histoire prenait place à North Blue, contrée natale de Stark ce qui ne manquait pas de captiver plus particulièrement son attention faisant même naitre quelques images mentales des paysages qu’on pouvait y rencontrer, un peu à la manière d’un jeune enfant il tentait de s’y projeter pour mieux vivre le récit. L’endroit paraissait vraiment idyllique, un lieu où tout un chacun aurait aimé vivre et qui étrangement suggérait certaines sensations connues à l’homme encore ignorant du fait que l’histoire que dépeignait Clive était en fait la sienne …


Peu à peu les mots qui s’assemblaient pour faire des phrases mirent le blondinet sur la voie bien qu’assez naïf et simple d’esprit il n’était pas non plus entièrement dénué d’intelligence et son sens de la déduction le mis devant le fait accompli, il était le vilain petit canard de cette histoire … Ce que son capitaine expliquait correspondait trait pour trait à sa réalité, enfant il n’avait eu que peu d’amis et les gens l’avait plus craint qu’aimer bien qu’il n’y avait prêter qu’un minimum d’attention, se concentrant sur le peu d’amour qu’il recevait … Perplexe face à ce qu’il entendait et au but que cela pourvoyait, Stark restait pourtant muet, attendant presque avec envie la suite bien qu’il la connaissait déjà pour l’avoir vécue …


Clive connaissait tant de détails sur sa vie, comment avait-il pu récolter toutes ces informations ? Le lieutenant releva la tête comme pour se plonger dans ses pensées, il savait son supérieur doué pour ce qui était de connaitre tout sur tout afin de pouvoir au mieux aborder les situations, mais cet évènement dont il venait d’entamer l’explication faisait partie des choses très personnelles et cruciales dans la vie de Stark … Ce jour-là face à la tristesse de celle qu’il aimait le plus au monde, le petit garçon qui possédait les pouvoirs du goro goro no mi avait fait une victime, portant le premier coup de marteau sur l’épée rougeoyante qu’il représentait et qui progressivement allait être forgée afin de servir les intérêts du gouvernement …


Mais c’est bel et bien ce qui suivit qui fut le plus intéressant pour le blondinet … Il devait cet épisode à un marine véreux et laxiste qui avait accepté des dringuelles en échange de service à des malfrats … Stark resserra son poing de mécontentement et de colère, il sentait bouillir son sang et devait respirer profondément afin de ne pas faire jaillir furieusement son pouvoir afin de le soulager … L’homme savait maintenant, plus que pour un seul et unique chapitre douloureux de sa vie, le dénommé Josh Law était à l’origine de sa plus grande peine du moins c’est ce qu’il supposait. Yomi, l’aimée dont avait parlé son capitaine, avait trouvé la mort suite à une rafle de bandits sur son île natale … Et ce motif personnel à lui seul suffisait à Stark pour désirer la mort de ce marine …


- Considère d’ores et déjà que cette vermine de Josh Law ne sera plus nuisible à personne !

Raitei avait du mal à cacher la colère qui faisait vibrer sa voix et cela n’avait d’ailleurs pas dû échapper à Clive qui devait très certainement s’y attendre … L’homme aux cheveux blonds ne pensait plus qu’à une seule chose maintenant, à assouvir sa vengeance …


- Au final c’est bel et bien toi qui avait raison, c’est la peur, la crainte qui fait tourner le monde, si j’avais agis en tant qu’empereur de la foudre plus tôt, j’aurais peu faire changer les choses … Dis-moi juste où et quand et on sera débarrasser définitivement de lui …

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Clive R. Jackson
Etat-Major
Etat-Major
avatar

Messages : 1484
Age : 27
Métier : Navigateur

Fiche du marin
PP : 845
PH : 812
Grade : Contre-Amiral

MessageSujet: Re: Hear me, I told you ! [Pv: Stark]   Mar 19 Mar - 22:52




Désolé de l'attente, j'ai écris relativement vite alors j'espère que les phrases ont un sens^^ « Marijoa »


~ Quelque part à Marijoa

« Tu ne les as pas oubliés alors..Ces mots, lors de la bataille d'Illusia. N'oublies jamais, Stark ; tu ne pourras jamais rattraper une balle après l'avoir tirée ; les mots après les avoir dits ; l'occasion après l'avoir perdue et le temps après qu'il se soit écoulé. Si tu t'engages à le faire, tu ne pourras jamais revenir sur ce qu'il se sera passé.. »



« ..Alors, si tu me dis que tu vas le faire, fais-le sans douter ! »


Sa haine est ostensible, et ce, même à travers le combiner de l'appareil qui frétillait de plus en plus, signe de débordements nerveux de mon subordonné préféré. Je m'imaginais déjà ; l'allégorie de mes rêves ; celle d'un homme dur, froid, aux allures de demi-Dieu. La première chose qui m'avait frappé à l'époque était ce sérieux qui le caractérisait dans les situations qui l'irritait, il était chose rare que de le voir dans cet état, celui proche d'un extase, entre courroux et puissance incontrôlée. Stark est une personne qui ne se contrôle pas et son pouvoir est très fortement instable lorsque ses émotions grandissent, capable du pire dans des situations trop douloureuses. Il avait cette capacité, ce fruit, cet esprit qui font de lui un être si « à part » ; il ne s'en rend pas compte, du potentiel infini de son omnipotence.

* Tu m'as fais attendre, Empereur de la foudre ! *



Au début, je le voyais comme un gamin dont le rêve absurde de devenir l'Empereur de la Foudre me faisait rire. Si il ne s'agissait que d'un titre, que d'un surnom, cela n'aurait aucun intérêt, mais sa force est si endémique qu'elle m’affole, mon coeur s'emballe à chaque fois qu'il prend cet air impassible, féroce, et à chaque fois que je le revois dans cet état je repense à tout ce que je pourrai en faire. La première fois que ses sentiments ont pris le dessus sur sa raison, c'était sur Illusia, et c'est également à ce moment précis que je l'ai désiré plus que tout, à cet instant que j'ai vu en lui le second parfait pour mes plans, mes ambitions démesurées. Son côté un peu niais, débile sur l'instant, fait également partie intégrante du personnage et c'est aussi de cette façon que j'avais pu l'enrôler, le rendre fidèle à mon idéologie. Mais ce que je veux par-dessus tout, c'est de pouvoir maîtriser son côté abrupt pour en faire un diamant taillé qui ornerait ma future couronne, celle du monde.

« Il loge à Logue Town, dans un quartier populaire du centre ville. Il n'a ni femme, ni enfant, cela ne devrait pas être trop difficile pour toi de le localiser. Fais en sorte qu'il retourne à l'état de poussière, je ne veux pas que les preuves puissent remonter jusqu'à moi. Incinère-le afin qu'il ne reste plus de trace de son passage sur cette terre. Pour le reste, tu es seul juge de la façon de procéder. »



Un sentiment fort parcours mon corps, un de ceux qui me brûle le bas-ventre, un mélange d'excitation et de malice que je n'arrive pas à murer. Si Stark était capable du pire dans les situations extrêmes, j'étais son parfait opposé. La haine et l'ambition abritent chacune de mes pensées, de mes paroles, dissimulées entre d'épaisses parois que je m'étais façonné afin de les rendre imperceptibles, illisible au premier abord. Je passe la plupart de mon temps à les refréner, ces pulsions incroyablement fortes et elles croissent à chaque fois que je tente de les résorber. Elles qui ne demandent qu'à s'exprimer librement, c'est d'elles que je tire ma force, que j'arrive à avancer encore et toujours plus loin. Et ces sentiments ardents qui m'arpentent allaient me permettre d'atteindre les sommets, le toit du monde ! Le chemin est encore long et ardu, mais les choses allaient en s'améliorant, le monde me tend les bras et je ne peux que l'enlacer jusqu'à l'absorber entièrement.

« ..Stark, j'ai confiance en toi, ne me déçois pas. »



L'ambiance est électrique, à l'image du célicole personnage qui venait de naître. À partir d'aujourd'hui, j'avais le sentiment que les choses allaient vite se remuer et que notre futur s'éclaircirait. Si il remplit la mission avec succès, et qu'il ne laisse aucune trace permettant de remonter jusqu'à nous, de nombreuses portes s'ouvriront. Si j'avais accepté sans ciller les dires de Zuko et que j'avais mandé la présence de ce Josh Law, il était clair qu'en le clamant les doutes s'amenuiseraient me concernant. Du moins, je ne serai pas perçu tout de suite comme l'idéal coupable, la faute incomberait au jeune Kasai qui, en « mentant » sur sa condition de bienfaiteur et en parlant d'un homme qui serait en mesure de l'innocenter et qui se verrait porté disparu. Alors tout porterait à croire qu'il aurait décidé d'en finir pour ne pas que son mensonge soit dévoilé, tandis que moi, qui ai émis la requête de le voir en face à face, serait plus facilement blanchi en cas de conséquences..accidentelles?


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Stark Lightning
Shichibukai
Shichibukai
avatar

Messages : 491

Fiche du marin
PP : 621
PH : 619
Grade : Sous Amiral

MessageSujet: Re: Hear me, I told you ! [Pv: Stark]   Mar 26 Mar - 22:25

- Jamais je ne les ai oublié ces mots … Chaque fois que je venais à combattre j’y repensais mais je me refusais à y croire d’une certaine manière … Je croyais à une justice idéaliste, je m’accrochais à des concepts comme le bien et le mal et je les considérais comme absolus … Comme tu le dis il est trop tard pour modifier le passé mais il est encore temps de faire vaciller le futur, je veux la mort de Josh Law, je veux le voir rendre son dernier souffle, voir son étincelle de vie quitter son corps …

Certes ces mots étaient bien prétentieux mais c’était bel et bien l’empereur de la foudre qui parlait et non plus un gamin aux rêves farfelus qui ne se donnaient pas les moyens d’y accéder … Il sentait son pouvoir le submerger à mesure que la colère s’emparait de lui, ce sentiment qui pouvait s’avérer fort pernicieux effaçait peu à peu la compassion de son cœur, le pourris à l’origine de la mort de la personne qu’il chérissait le plus allait subir son courroux … Il était temps de rendre justice … Cette frontière que Stark s’apprêtait à franchir faisait office de zone de non-retour, il s’agissait là d’un embranchement crucial de la vie du marine …


- C’est donc à Logue Town que se terre cette vermine … Bien à l’abri de tous les ennuis du monde haha … Ça ne m’étonne même pas en fait … Il ne restera rien de lui après mon passage mais je prendrai tout de même soin de ne pas me dévoiler, je ne souhaite pas plonger et perdre ma place pour une telle enflure … Pourtant ce n’est pas l’envie qui me manque de simplement le rayé de la carte à ma manière …

Les techniques de Stark ne passait généralement pas inaperçues, aussi bruyantes que dévastatrices elles n’étaient pas faites pour les missions requérant de la discrétion. Dans le cas présent il allait pourtant falloir ne pas être remarqué, Clive n’avait rien eu besoin de dire tant cela paraissait logique, une pluie d’éclair bien que radicale ne ferait que désigner automatiquement un coupable et même une fois mort Josh Law porterait à nouveau préjudice à autrui … Il était temps de faire connaitre aux yeux de tous l’empereur de la foudre mais Raitei gardait à l’esprit que cela ne pourrait se faire qu’à condition que cette exécution se fasse sans bavures …


- Compte sur moi Clive … J’en ai fait une affaire personnelle, c’est soit lui soit moi et je ne compte pas tirer ma révérence maintenant … Nous avons encore bien trop de choses à accomplir …

La détermination de Raitei était presque palpable, jamais il ne s’était découvert de la sorte face à son capitaine, les derniers remparts venaient de tomber et maintenant plus rien n’allait l’empêcher d’atteindre le paroxysme de son potentiel … Les nuages s’assombrissaient à l’horizon, la tempête approchait et allait être plus dévastatrice que jamais, le ciel allait se déchirer et le sol allait trembler … L’empereur de la foudre venait de se réveiller …



Sans plus attendre Raitei mit fin à la communication frappant le bureau de ses deux mains tandis qu’il se redressait. Son corps entier vibrait sous le poids d’un sentiment complexe à la frontière entre la colère et l’exaltation … La partie la plus sombre de lui-même venait de faire surface mais rien ne lui donnait plus l’envie de la réprimer comme il l’avait fait tant de fois, l’homme était maintenant prêt à aller jusqu’au bout … En sortant de la cabine, le membre d’équipage le plus haut hiérarchiquement après lui vint en quête de nouvelles de leur capitaine qui était absent maintenant depuis plusieurs jours …


- Le capitaine a encore à faire à Marijoa et quant à moi j’ai également des affaires qui vont m’occuper aujourd’hui … Je te confie le navire et il est évident qu’il serait bienvenu que rien de fâcheux ne se passe durant mon absence …

Sur ces mots, Stark disparut du pont voyageant à la vitesse de l’éclair en direction des Blues. Si le lieutenant ne disposait pas du meilleur sens de l’orientation qui soit, il bénéficiait tout de même d’une vue d’ensemble appréciable depuis les nuages qui lui permettait de se repérer grâce entre autre aux nombreuses voies de commerces qui généralement se dirigeaient toutes en direction des plus grosses îles … C’est ainsi que le marine parvint Logue Town en moins de temps qu’il ne fallait pour le dire. Celui-ci avait choisi de réapparaitre en périphérie afin de ne pas être remarqué …


Si les services de renseignements du gouvernement étaient un trésor lorsqu’il s’agissait d’information sur les membres faisant partie de ses rangs, ils n’allaient pas pouvoir être utilisés par Raitei sous peine de risqué de laisser des preuves qui conduiraient à lui … En effet, si une enquête venait à être menée sur l’assassinat de Josh Law, il n’aurait pas fait bon vivre d’avoir été l’une des dernières personnes ayant demandé des informations à son sujet … Mais Clive avait donné de précieux détails à son second qui allait lui rendre la tâche beaucoup plus facile, dans un premier temps il allait falloir se rendre dans le quartier populaire cité lors de la communication par escargophone …


Une fois sur place les choses se corsèrent légèrement mais pas outre mesure car les gens avaient la fâcheuse habitude de parler haut et fort de ceux qu’ils considéraient comme des héros et il n’avait suffi à Stark que de fureter un peu pour localiser la maison de sa cible qui, à en juger par les rideaux ouverts devait très probablement se trouver là … Le blondinet toisa les alentours du regard et lorsque la rue fut un peu dégagée, vint frapper à la porte et fut accueilli par un grand sourire lorsqu’il fut reconnu …


- Lieutenant Lightning, que me vaut l’honneur de votre visite ?

Cet homme que méprisait tant Stark se réjouissait de sa venue ce qui ne faisait qu’attiser sa colère, lui qui était à l’origine de tant de ses souffrances osaient encore jouer la comédie avec lui. Qu’attendait-il comme réaction ? Peut-être était-ce une manière pour lui de se mettre son interlocuteur dans la poche comme il l’avait certainement de très nombreuses fois fait … Au fond, notre homme s’en fichait éperdument, il ne désirait plus qu’une chose …


- Je suis là pour vous conter une petite histoire … Ecoutez bien et ne me dérangez pas … Sur une petite île de North Blue naquit un enfant qui très vite fut craint de tous à cause du pouvoir qu’il détenait. Hormis les nombreux regards haineux auxquels il avait droit, l’un d’entre eux se voulait d’une infinie tendresse et d’une douceur sans égal … Plus qu’un baume au cœur, il s’agissait d’une raison de se ba …

- Où voulez-vous donc en venir ? J’ai d’importante choses à …

Raitei, exaspéré, fonça à toute vitesse en direction de son interlocuteur qu’il saisit fermement à la gorge et qu’il colla contre le mur assez violemment. Son regard était plus que jamais meurtrier et la colère commençait à prendre le dessus …



- Je vous avais expressément demandé de ne pas m’interrompre … Alors est trop difficile pour vous de la mettre en sourdine quelques instants, commandant LAW !!! …

La main de l’empereur de la foudre se mit à légèrement scintiller et très vite, le corps de sa victime convulsa à mesure que le puissant courant électrique le traversait. Josh tomba bien vite à terre ressentant presque immédiatement les effets de la décharge …


- Ce pauvre enfant grandit alors avec des rêves pleins la tête et s’y accrocha pendant de nombreuses années … Et du jour au lendemain, on lui enleva la seule personne qu’il aimait plus que tout au monde … Et le coupable c’est VOUS ! …

- De quoi parlez-vous … Vous êtes fou allié !

A nouveau d’un geste calme mais d’un sadisme sans égal, Raitei posa délicatement la paume de sa main contre le dos du commandant, une nouvelle décharge plus cinglante encore que la première entama un peu plus le pauvre homme qui se tenait à quatre pattes qui souffrait déjà de plusieurs brûlures …


- Pour m’avoir pris ce trésor tu vas subir mon châtiment enflure … Maintenant disparait !!!

Une ultime fois des éclairs déchirèrent Josh Law … L’homme gisait ventre à terre, soumis à la volonté de l’empereur de la foudre qui tenait enfin sa vengeance … Mais le travail n’était pas terminé et il fallait maquiller au mieux le crime … Stark avait carte blanche mais retrouva ce qui était le mieux à faire dans les phrases même de son capitaine ; « incinère le pour qu’il n’en reste plus une trace » … Ce dernier fit apparaitre un arc électrique partant de son pouce jusqu’à l’index de la même main et mis feu aux rideaux, très vite les flammes avides de puissance se mirent à dévorer tout ce qui se trouvait à proximité … S’assurant que la fournaise avait suffi tout consumer, Raitei retourna sur la navire où il recontacta Clive …


- Josh Law ne sera plus jamais un problème pour personne … Quelle sera la suite des évènements ?


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Clive R. Jackson
Etat-Major
Etat-Major
avatar

Messages : 1484
Age : 27
Métier : Navigateur

Fiche du marin
PP : 845
PH : 812
Grade : Contre-Amiral

MessageSujet: Re: Hear me, I told you ! [Pv: Stark]   Mar 2 Avr - 13:32




La conclusion, fin de transmission ! « Marijoa »


Un large sourire fend mon joli minois ; l'escargophone sonne pour m'annoncer la bonne nouvelle, celle de l'annonce de la mort du commandant Josh Law. Stark avait fait le boulot ; c'est du moins ce qu'il sous-entendait dans son discours. Me voilà enfin débarrassé d'une gêne potentielle, l'engouement que cette affaire avait provoqué m'avait rendu un peu plus fou, maléfique. Si le jeune Lightning s'était éveillé pour la première fois depuis Illusia, il en était de même pour moi, plus le temps passe et plus mon ambition grandit, et, ma haine avec elle. Cela faisait déjà un petit moment que mes émotions dépassaient ma capacité à les enfouir, les rendre transparents aux yeux des autres, je n'avais encore jamais ressenti de sensation comme celle-ci auparavant ; c'était quelque chose de nouveau que je me devais de maîtriser, contenir.

« C'est parfait, Stark.. »


Les pions de l’échiquier avancent petit à petit et moi en Roi, garde mon poste en attendant la suite des événements, la contre-offensive de la personne qui se trouvait en face : Zuko. Si il représentait mon principal obstacle entre moi et mon ascension il n'en est cependant pas la clef de voûte, mon objectif se situe plus loin, au-delà de sa petite personne : aux confins du monde, là où je pourrais ériger mon empire. Mais pour ce faire, il me faut étendre mon influence jusque dans les plus hautes sphères de la société ; être de ceux qui peuvent acheter la rue de la paix tout en déclarant la guerre au monde. Contrôler deux camps qui s'opposent, être du côté du juste et du fourbe afin de manipuler la masse dans l'ombre tout en gardant l'image d'un homme droit, juste et bon.

« La suite ? Si tu as fais le travail correctement, notre futur destination sera..Sabaody ! »

Il y a encore beaucoup de choses à faire avant de pouvoir m'aventurer jusque dans la plus redoutée des mers : le Nouveau Monde. C'est là que tout se joue, où les plus grandes puissances mondiales se croisent et s'entrecroisent dans une lutte au pouvoir toujours plus présente. Les récents événements sur Illusia ne font que confirmer mes déductions, celles qui me font pensées qu'une guerre se prépare ; dans l'ombre, occulté par des discours de politique bienveillant et mythomane qui ne cherchent qu'à gaver ses concitoyens de leurs palabres afin de mieux soumettre les cerveaux de tous ces « moutons ». Sans oublier la « vérité » secrète que détiens toutes les personnes qui ont été présente lors de l'arrivée du Kingslayer et qui pourraient mettre à mal toute une décennie de simulacres et d'hâbleries.


Pour que tous mes projets puissent aboutir il me fallait une chose qui est essentielle à tout homme désireux de viser les sommets : de l'argent. Un joli petit butin avait pu être récolté à Whiskey Peak avec l'aide de mes ouailles mais elle était infime en comparaison avec la puissance financière sans limite des hauts placés. Cependant, et bien heureusement pour moi, je savais déjà comment récolter énormément d'argent en peu de temps, il est temps de sortir l'artillerie lourde : la Clive's Entreprise ! J'ai énormément d'idées concernant « ce que je pourrai vendre » avec, mais il me faudrait plus de personnels à mes ordres pour pouvoir tout gérer correctement, des hommes de confiance et avec un dévouement total pour mes ambitions ; des gens qui n'auraient pas peur de se salir les mains et même d'accéder à un pouvoir qu'ils n'auraient imaginé.

« ... »

Le pouvoir effraie même ceux qui en ont les rennes ; il est tout aussi éphémère qu'il est puissant et rare sont ceux qui réussissent à le maintenir à leur portée. L'avoir n'était pas la partie la plus difficile de mon plan, j'avais les idées et les ambitions pour y parvenir, le problème majeur de la stratégie est avant tout de savoir pour combien de temps je les aurais ? Est-ce que les personnes à qui je confierai mes futurs projets auront les épaules assez larges pour soutenir un poids aussi lourd ? Le fardeau du pouvoir fait l'onirisme des plus rêveurs, elles donnent envie à tous et tout à chacun pense pouvoir l'aimer si il l'avait, serait-ce vrai ? Dans ce jeu des trônes, seuls ceux qui n'auront pas peur de tout perdre remporteront le game, et, fort heureusement pour moi, j'ai en ma possession quelques-unes de ces pièces « qui n'ont rien à perdre ».

« Dans l'immédiat, retournes d’où tu viens sans éveiller les soupçons, fais en sorte qu'on ne puisse dire quoi que ce soit. L'idée même que tu aies pu traverser les continents en un si cours laps de temps ferait passé n'importe quelle théorie pour de la folie. Du moins, pour l'instant. Il n'y a de toute façon pas de raison que l'on soit soupçonné, après tout, je suis à Marijoa et toi sur Grand Line, un accident..peut toujours subvenir, non ?  Même lorsque celui-ci semble..fâcheux ? Ne t'inquiètes pas pour la suite des événements, je te dirais tout ce que tu as à savoir en temps et en heure. Gardes juste en tête notre destination final, l'Archipel de Sabaody. »



« ..Fin de transmission. »

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Timmothey J. Wilhem
The Maker of Eden
avatar

Messages : 5
Métier : Commodore

Fiche du marin
PP : 810
PH : 810
Grade : Commodore

MessageSujet: Re: Hear me, I told you ! [Pv: Stark]   Mer 3 Avr - 10:21

Les nouvelles sont fraîches au quartier général ; à peine le petit dej' avaler que les missionnaires m'apportent les rapports confidentiels des récents événements qui se sont produits sur Ashen Vale. Dans celui-ci, plusieurs noms me sont familiers, l'un d'eux plus particulièrement, celui de Clive R. Jackson. Une vieille connaissance, plus que ça même, l'ayant connu dès son plus jeune âge pour l'avoir formé en personne ; le voir aujourd'hui dans une position aussi avantageuse grâce à un rang qui l'élève au-dessus des majorités populaires m'en laisse moqueur. Incapable de suivre des ordres correctement, une forte tête qui n'a toujours fait que ce qu'il rêvait de faire, un gamin bruyant et énervant au possible qui n'arrivait qu'à s'attirer ennuis sur ennuis. Il devait avoir sacrément changé pour s'être hissé aussi haut dans les sphères de la marine à seulement une vingtaine d'années.. ou pas..

D'après les dires, le jeune Sous-Amiral serait toujours dans les parages ; une occasion en or pour moi de le revoir après toutes ces années de disette. Il avait l'air relativement occupé comme homme et je savais pertinemment que si je le laissais filer aujourd'hui, qui sait quand j'aurais une autre chance de revoir mon petit bout d'choux ? À mon âge, on est plus près de la fin que du début, il serait de mauvais goût de le revoir une fois six pieds sous terre. Au train où vont les choses, je ne serai pas surpris si il continuait sa fulgurante ascension vers des rangs encore plus huppés. Après avoir cherché par-ci par-là une silhouette élancée et une tête de blondinet, je finis par demandé à l'une des nombreuses secrétaires en poste ici si celle-ci n'avait pas vu l'homme en question.

" Il est grand, blond, plutôt élégant et affiche toujours un sourire colgate en présence des personnes qu'il cherche à impressionner. "

La secrétaire hoche la tête, un peu timide celle-ci me répond qu'elle l'avait aperçu sortant en direction du toit. Après tout, il était le genre d'homme à faire une très bonne première impression ; très trompeuse au passage dès que l'on connaît un peu le personnage et quelle est sa vraie nature au quotidien. Il était ce genre de personne, capable de s'attirer les grâces des autres avec un simple sourire et quelques palabres qu'il refourgue à ses interlocuteurs. Pendant qu'eux avaient droit au gentil petit garçon, le bien éduquer et doux personnage, moi, j'avais droit à ce monstre d'égoïsme capable de tirer la tronche pour un oui ou pour un non..Alala..Tant de vieux souvenirs. La tête dans les nuages je m'approche de la porte que j’entrouvre jusqu'à entendre des sons en émanant. Apparemment, quelqu'un était en train de discuter, et, même si la voix avait changé, je pouvais la reconnaître entre mille malgré les années qui se sont écoulées.


« Dans l'immédiat, retournes d’où tu viens sans éveiller les soupçons, fais en sorte qu'on ne puisse dire quoi que ce soit » ; sont les premiers mots audibles de la conversation. Il est difficile de juger sur cette seule base pour penser en bien ou en mal de quelque chose, hors de son contexte, cela voudrait tout ou ne rien dire. Jusqu'à ce qu'un « un accident..peut toujours subvenir, non ? Même lorsque celui-ci semble..fâcheux ? » vienne ternir l'image que j'avais de nos retrouvailles. Il a toujours eu le don de se mettre dans des situations inextricables, et, j'avais une peur bleue en pensant à la situation. Jeune, cela devenait déjà difficile de l'en sortir, mais si ses problèmes avaient grandi en même temps que le jeune homme, qui sait le merdier dans lequel il se trouvait ?

" Cela faisait si longtemps, mon petit Clivy ! "

Apparemment mon intrusion l'a surpris, il avait l'air..bizarre. Il avait effectivement bien grandi et je n'avais pas failli à la description faite à la jeune secrétaire plus tôt. Il y avait quelque chose de malsain dans l'air, comme pesante. L'on pouvait distinguer une atmosphère chargé, presque palpable, comme si les sentiments de l'officier de la Marine s'exhortaient de son corps pour venir empester mon espace vitale. J'efface dès lors l'air niais que j'avais pris pour prendre une pose plus sérieuse, plus appropriée à la situation.

" Tu as grandi d'une manière relativement..Inattendue. Je m'attendais à retrouver le gamin enjouer et rieur avec quelques centimètres de plus mais..Il semblerait que ce soit une facette plus sombre de ta personnalité que je décèle. Est-ce que tout vas bien ? Je peux t'aider si tu veux.. "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Clive R. Jackson
Etat-Major
Etat-Major
avatar

Messages : 1484
Age : 27
Métier : Navigateur

Fiche du marin
PP : 845
PH : 812
Grade : Contre-Amiral

MessageSujet: Re: Hear me, I told you ! [Pv: Stark]   Dim 14 Avr - 10:02




La fin d'une ère ! « Marijoa »


« ..M'aider ? »

Un sentiment fort transcende mon corps, il était abrupt et encore plus incontrôlable que les précédents, il me mettait dans tous mes états. Cette sensation obnubilant ne faisait que s'accroître de seconde en seconde jusqu'à atteindre son apogée ; me sublimant d'une aura malsaine, pesante qui se dégageait tout autour de moi. Elle était si dense, si épaisse, toute cette énergie qui se muait en moi comme une source inépuisable d'une force qui n'avait d'orée, je sentais qu'elle me rendait plus incroyablement forte que jamais je ne l'avais été jusqu'ici, elle était le fruit d'excès colériques et d'une avidité sans limite. Même si excessivement palpable, elle n'était que partiellement maîtrisée ; je n'arrivais pas à l'affiner, la rendre plus tranchante et encore moins réussir à la libérer à souhait, elle ne faisait qu'émaner comme un flot continue, comme l'averse qui tombe sur la plaine jusqu'à sa toute dernière goutte d'eau.

« Kukukukuku.. »



« Il est loin, le temps où tu étais en mesure de me glavioter de tes sermons, aujourd'hui.. »

Mon coeur s'emballe ; la main appuyée sur mon front qui masque un oeil qui me fait légèrement souffrir à cause de toutes ces palpitations. Je ne pouvais plus écouter ce qu'il avait à dire, pas parce que je ne le voulais pas, mais plutôt parce que je ne n'étais plus en mesure. J'étais déconnecté de toute réalité, prisonnier dans un monde différent je ne voyais que mon objectif, celui-ci même qui revenait avec insistance dans mes pensées les plus folles, et, cet homme qui se dressait devant-moi, les représentait comme personne d'autre. Il représentait ce « cap » que je me devais de franchir pour continuer sur ma lancée, pour aller au-delà de toutes extrémités, et, plus que jamais, j'avais une folle envie de le taillader, de le mettre en pièces.

« Kehehehehe.. »



« Arrêtes-moi si tu peux ! Ô Great Master. »

La seconde qui précède ces paroles voit poindre une multitude de piques de glace, celles-ci, habillement exécuté avaient été constitués au nombre de 20 petites lamelles qui s'étaient formées dans le ciel instantanément et qui fusaient dans la direction du vieil homme. Sans avertissement aucun, j'avais pris la liberté d'ouvrir les hostilités. Je ne savais pas vraiment pourquoi, c'était totalement déraisonnable et inutile, mais, je voulais voir jusqu’où me pousserait cette vague de rage qui me possédait. Ne voyant plus rien d'autre que mon envie de repousser mes limites c'était le moment idéal pour jauger ma force, face à l'une des personnalités de la Marine les plus respectés : Thimmothey J. Wilhem, Commodore.

« Ice Block : Thick Cloud (20) »



Il s'agissait de ma nouvelle invention : la nuée de glace. Elle était relativement proche du Ice Block Partisan mais avait des capacités plus intéressantes. Plus fines qu'une lance et également plus nombreuses, elles me permettaient de pourfendre mes assaillants d'une multitude de javelots aussi tranchante et résistante que le fer. Elles avaient également l'incroyable intérêt d'être très prompt, ce qui permettait de prendre de court un adversaire, même très vif. De plus, chacun de mes coups étaient embaumés de cette aura destructrice, chaque coup porté était pensé afin de tuer mon opposant, il n'y aurait pas de temps mort jusqu'à ce que je l'aurais mis en pièce..Lui, lui qui fut autrefois mon maître, mon mentor.

« ...? »

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Timmothey J. Wilhem
The Maker of Eden
avatar

Messages : 5
Métier : Commodore

Fiche du marin
PP : 810
PH : 810
Grade : Commodore

MessageSujet: Re: Hear me, I told you ! [Pv: Stark]   Sam 11 Mai - 9:55

L'atmosphère se rafraîchit, tout comme l'air qui devient difficilement respirable à cause de cette pression malsaine que m'impose son hôte. Elle est froide, menaçante, et, chaque palpitation de mon détracteur se fait ressentir comme un coup de poignard dans le coeur. Il avait tellement changé depuis qu'il n'était plus sous mes ordres, son regard lumineux et chaleureux s'était métamorphosé en un insondable gouffre, vide, inexpressif, il ne dégageait que folie et psychose ; bien loin du petit garçon jovial et coloré que j'ai pu connaître par le passé. La différence entre les deux est tellement saisissante que l'idée de croire qu'il s'agissait de la même et unique personne me laissait perplexe, passant d'un extrême à l'autre sans même que je m'en aperçoive. Et, aujourd'hui, ce même petit enfant tente de me soustraire à ma vie d'une manière si..Inconcevable ? Toute cette haine qui s'en dégage démontre toute l'aliénation, la vésanie du personnage.

« ... »


Lorsque sa névrose atteint son summum, celui-ci décide de se mettre en chasse, à ma chasse..Sans même prévenir, une multitude de piques de glaces fendent sur moi, toute d'une vitesse et d'une précision chirurgicales ; l'intention de tuer était vraiment là, il ne simulait pas cette navrante situation qu'il avait lui-même créée. Les raisons qui poussent son attentat m'étaient encore floues, j'avais encore du mal à situer le mobile exacte de ses paroles et de ses actes, aussi fâcheuse qu'elles soient. Cependant, toutes ces questions qui me taraudent devront rester en suspens, je n'avais pas le temps de penser à quoi que ce soit d'autre en cet instant, puisque l'homme à qui j'avais à faire n'était plus le bambin que j'avais cru connaître autrefois, mais bel et bien le Sous-Amiral Clive R. Jackson, un personnage froid et tumultueux aux desseins encore sombres.

World Break : Heaven Cast

Des fissures apparaissent tout le long de mon corps, transpercé par des faisceaux lumineux qui aveuglent jusqu'à ma présence. Et, la seconde d'après, mon corps avait totalement disparu. Tel était le pouvoir du Wo-Wo no Mi, capable de transcender l'espace-temps afin d'en devenir maître. Grâce à lui, j'avais pu me déplacer quelques mètres plus loin, devenant une entité « vide » jusqu'à ma réapparition sur le bas côté de la scène, toisant dans le blanc des yeux mon adversaire qui semblait vouloir soutenir mon regard perçant. Malgré l'agitation de l'attaque et mon déplacement éclair, la situation reste la même, comme si aucune attaque n'avait été lancée, et, l'aura qui l'entourait n'avait pas désempli d'un pouce. Il est vrai qu'avec les années il avait acquis une certaine force, bien au-delà de ce que je m'étais imaginé, cependant, il ne restait pour moi qu'un gamin un peu effronté qui tentait vainement d'accomplir je-ne-sais-quoi.

« Je crois que tu oublies à qui tu t’adresses et où est ta place..»


Durant ma longue carrière j'avais eu tout le loisir de voir aller et venir les pires criminels et les plus dangereux et redoutables puissances de ce monde, mais, la petite démonstration du Marine m'avait tout de même légèrement émoussé, sans m'avoir horrifié néanmoins. Mon coeur était chancelant à l'idée de se battre pour de vrai, sans retenue, cela étant, mon antagoniste, lui, n'en avait pas et ne faisait rien pour se libérer de ces chaînes émotionnelles qui l'aveuglaient. Malgré tout, je ne pouvais pas rester là, les bras croisés à le regarder faire continuellement comme si il ne se passait rien..L'un des inconvénients étant le lieu, nous sommes au-dessus d'un immeuble et mon vieil élève ne semble pas vouloir obtempérer ni même se raviser, il ne me laisse donc plus qu'une seule voie.

World Break : Safe Haven

Devant cette technique, tout s'efface, tout fui, on peut la voir comme une « absorption » d'un être envers un autre. Je suis un aimant qui attire au bon vouloir tout ce qui lui plaît afin de les « avaler » pour ensuite les emmagasiner dans mon corps. On y est emporté comme par une bourrasque de vent violent qui tente de vous happer. Le décore de l'endroit change, le toit du bâtiment et son ciel s'éteignent pour finalement donner naissance à un lieu vide, comme une chambre forte d’où l'on ne peut s'échapper. Grisâtre au possible celle-ci avait la faculté exceptionnelle de pouvoir libérer mon pouvoir sans n'avoir à craindre le dépaysement de la zone, ce qui était également le cas avec le jeune Marine qui semblait ne plus pouvoir contrôler sa force.



« Il est triste de devoir en arriver là, mais tu ne me laisses pas le choix après tout. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Clive R. Jackson
Etat-Major
Etat-Major
avatar

Messages : 1484
Age : 27
Métier : Navigateur

Fiche du marin
PP : 845
PH : 812
Grade : Contre-Amiral

MessageSujet: Re: Hear me, I told you ! [Pv: Stark]   Dim 26 Mai - 21:26




La fin justifie les moyens ? « Marijoa »


Mes pupilles palpitent de gauche à droite, tremblant comme si elles tentaient de s'arracher à mes orbites ; l'air devient irrespirable et mon corps en frissonne. Cette ambiance malsaine se répand comme une traînée de poudre sur un champ de bataille, mais c'est ce que c'était, une guerre entre deux dolmans, deux protecteurs et fervents défenseurs des arrêtés de ce monde, de ces océans. Si il ne faisait plus aucun doute sur mon aliénation et la visibilité de celui-ci vis-à-vis du Commodore, il ne l'était pas pour moi, aveuglé par tant d'émotions qui m’enivraient au point de ne plus savoir ce que j'étais en train de faire. Je n'arrivais même plus à entendre les absurdités énoncées par le redresseur de tort de la Marine ; juste un long et assourdissant bruit qui bourdonnait dans ma tête comme de la neige dans un vieux téléviseur.

« ... ?»


Quelque chose me heurte dans ma névrose, un sentiment indescriptible naissant dans mon âtre, plus doux, apaisant que la sensation précédente. Je n'avais pas encore réalisé mais j'étais pris au piège dans l'antre de l'une des célèbres techniques du vieil homme qui, petit à petit, faisait redescendre ma tension. C'est si particulier qu'il est difficilement descriptible, un ciel inexistant, une terre tout aussi invisible, juste une pièce carrée dans laquelle nous gisons tous deux. Mon corps se raidit, légèrement éprouver par le stress et la fatigue accumulée entre le combat avec Tibarn et la pression des allégations du jeune Zuko Kasai, qui m'avaient valu bien des problèmes. Mon esprit se vide petit à petit en même temps que les dernières forces qu'il me restait, me rendant plus las, presque amorphe.

* Qu-..Qu'est-ce que ? *

La fatigue accumulée des derniers jours ainsi que toutes les autres tâches m'avaient éreinté, j'étais tout juste capable de me tenir debout, ma vision légèrement troublée mon ancien professeur m'apparaît un peu flouté, presque comme si il s'agissait d'un mirage, d'un rêve irréel. Je ne savais pas vraiment quoi lui répondre, j'avais pratiquement oublié ce qu'il s'était passé jusqu'alors, juste de vagues souvenirs qui me laissent lucide sur le fait que je n'ai pas été le plus intelligent possible sur ce coup. Il était mon ancien Sensei, peut-être serait-il assez dupe pour croire à un mensonge de plus ? De trop ? Je ne l'avais plus revu depuis tant d'années que je ne savais plus comment celui-ci réagirait, était-il resté toujours le même ? À cette question, il n'y avait qu'une réponse possible..

« Je suis désolé que vous ayez eu à subir tout ceci, Maître. J'ai été perturbé par les récents événements. Je n'ai eu que peu de temps pour dormir et me reposer pleinement ces derniers temps. Le stresse et la fatigue l'ont emporté sur la raison, je vous prie d'agréer, Commodore Wilhem, l'expression de mes plus vifs regrets ainsi que celle de mes dévoués sentiments. »


Cela me coûtait énormément de devoir m'excuser comme un malpropre à une personne telle que lui, mais la situation ne me laissait plus le choix, j'étais devenu beaucoup trop exténuer pour pouvoir continuer plus longtemps cette querelle d'un mauvais goût. C'est donc, munis de mes dernières forces, que je lui présente ce qui pourrait s'avérer l'excuse (mensonge) tant attendue par ce dernier. Connaissant le bonhomme ainsi que ses habitudes, je savais que je n'aurais pas de mal à m'en sortir pour l'heure, cependant, pas sûr que cette petite dispute reste inaperçue de sa part, probablement une journée qu'il gardera gravé dans sa mémoire pour un petit bout de temps.

« Si vous voulez bien m'excuser à présent.. »

Nous n'avions plus rien à nous dire, j'étais mort de fatigue et je n'aspirais plus qu'à retrouver mon lit pour le restant de la journée. Je lui adresse un dernier hommage avant de lui tourner le dos en direction de la porte du toit de l'immeuble sur lequel nous étions réapparues après que celui-ci ait désactivé sa technique.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Hear me, I told you ! [Pv: Stark]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Hear me, I told you ! [Pv: Stark]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [LEO] I wish somebody would have told me, babe
» Croix rouge dans GOOGLE EARTH
» Exclu Noel: 3 mois offerts Sur Bbox Sensation et Bbox standard
» (daisy) ☆ some nights i really like to lie awake i hear the midnight birds
» Caspian's killer told me so • thaddeus

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece Beginning :: Voguez à travers les flots :: Blue Seas :: East Blue :: Logue town-
Sauter vers: