AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Partenaires





Index
Inscription
Rechercher
Membre
Connexion
Déconnexion
Votre Profil
Boîte de MP
Groupe

















+ Perso' Prédéf'
+ Batailles Navales
+ Conquête d'îles
+ Tales of Beginning
+ Haut-Fait

Nouveaux arrivants : +10PP/RP
Nous recherchons de vils pirates ou d'idéalistes révolutionnaires pour faire face
à l'imposante marine !
(Note : si vous voulez jouer un marine, n'hésitez pas non plus!)

+ Click here

Partagez | 
 

 Bienvenu à bord ![Kain;Zuko]

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Bienvenu à bord ![Kain;Zuko]   Ven 25 Jan - 23:46

Revenir en haut Aller en bas
Zuko Kasai
Etat-Major
Etat-Major
avatar

Messages : 322
Age : 23
Métier : Cuisinier

Fiche du marin
PP : 698
PH : 699
Grade : Sous-amiral

MessageSujet: Re: Bienvenu à bord ![Kain;Zuko]   Mar 29 Jan - 17:44

Zuko était retourné sur son bateau après avoir immolé le responsable de las sécurité du port, cependant il n'en avait pas fini avec Whiskey Peak. Le Colonel était du genre rancunier et n'aimait pas laisser des hors-la-loi en liberté, or il savait de source sûr qu'il n'avait encore eut le chef de l'organisation. Tous ou la plupart des acolytes étaient morts pendant le massacre qu'il avait produit dans le hangar, mais le chef lui avait échappé et l'une de ses victimes avait tenté de lui révéler sa position en échange de la vie. Une proposition que Zuko n'avait pas accepté, perdu comme il l'était dans son accès de rage. Quand au chef de la sécurité du port, il était évident qu'il n'était pas le vrai patron de toute cette organisation. Il n'avait pas le pouvoir ni la force nécessaire pour se faire obéir et faire prospérer un mouvement aussi gros.

Il aurait bien voulu tenter de recontacter son informateur, mais il savait que celui-ci devait encore lui en vouloir pour lui avoir mal parlé quelques heures plus tôt. Zuko n'était apparemment pas le seul à être rancunier chez les Marines... Pour trouver le chef de la petite bande, Zuko devait néanmoins retourner sur l'île qu'il venait de quitter pour mettre son bateau en sécurité loin des voleurs. Il ne demanderait pas à Greyback de l'aider pour ce coup-ci car il avait absolument besoin de lui pour surveiller le bateau au cas où vu que Kyoshi était apparemment atteint d'une maladie incurable mais non contagieuse qui le transformait peu à peu en zombie inutile.

Il donna donc les directives à son second à propos de leur navigateur et du précieux navire avant d'utiliser son fruit du démon pour se propulser sur l'île. Retourner à bord de son bateau serait sans doute plus difficile puisqu'il allait falloir faire un bond sans atterrir à côté du navire ou sans l’abîmer en traversant la coque par exemple. Cependant il n'y pensait pas lorsqu'il surgit au milieu du port sous le regard étonné et légèrement effrayé des passants. Un balafré comme lui avec un air pas commode n'attirait en général pas vraiment les sourires.

La première chose qu'il fit fut de se rendre jusqu'au bureau de prime le plus proche où s'entassaient tous les avis de recherche des pirates, révolutionnaires et malfrats qui traînaient sur Grand Line, avec une partie spéciale pour ceux qui se trouvaient présentement sur Whiskey Peak. Sur une île aussi pleine de chasseurs de primes que ce gros carrefour à pirates, il était évident que ce bureau était informé sur le moment de toutes les allées et venues des hors-la-loi en tout genre, ce qui facilitait grandement la tâche de notre Colonel. Celui-ci salua la femme installée derrière le bureau et examina le tableau de prime des malfrats présents sur l'île en ce moment. Sentant un gros poisson qui pourrait rapporter pas mal à son business, la propriétaire des lieux vint l'aborder :

- Je peux vous aider Monsieur... ?

- Colonel Zuko Kasai.

Sa façon de parler avait légèrement surprit Zuko. Un marchand de chaussures abordant un client pour le conseiller sur la meilleure paire possible ne s'y serait pas prit autrement. Les primes étaient devenues tellement courantes sur cette île que tout le monde les considérait désormais comme une sorte de commerce local. Décidant mentalement que jouer le jeu serait le plus simple, Zuko lui posa des questions sur ceux qui posaient des problèmes de désossage de bateau ou qui avait formé un petit groupe d'associés. La propriétaire l'orienta alors avec une efficacité et un professionnalisme qui témoignait d'une grande expérience en la matière. Zuko était presque sûr que Max venait lui chuchoter quelques secrets pour qu'elle en sache autant...

À la fin de l'entretient, Zuko savait exactement qui chercher et il avait en prime les lieux les plus fréquentés par l'homme ainsi que ses habitudes. Il savait également que l'homme était un assassin notoire des Blues et un utilisateur du Haki et possesseur d'un sabre à lame blanche. Il serait sûrement un bon adversaire, juste assez pour le faire monter en grade d'un ou deux échelons, ce qui le ferait atterrir droit dans l'état major...

C'est en contenant un sourire qu'il sortit du bureau des primes avec un « à bientôt » de la propriétaire. Entre temps la journée déjà bien avancée c'était achevée et la nuit avait prit possession de la ville. Tous les renseignements soigneusement noté dans son cerveau, Zuko se dirigea vers le lieu que l'homme fréquentait normalement à cet heure là, un bordel miteux des quartiers défavorisés de la ville. Dans ce quartier s'entassaient les pires cas de la société, voleurs, assassins, violeurs ou simples citoyens qui n'avaient pas eu la chance de naître au bon endroit au bon moment, étant donc plus ou moins condamné à mal tourner. Les effluves que dégageaient les rues qui composaient ces lieux étaient pratiquement insupportables, plus fortes même que celles de Baterilla qui vous attaquaient pourtant à la gorge avec tant de puanteur.

Cependant, de nuit dans un quartier comme celui-là, même les plus miséreux trouvaient un toit sous lequel s'abriter. Zuko détestait tant de pauvreté et aurait voulu raser ce quartier pour le reconstruire en plus beau, avec de VRAI logements pour tout le monde et surtout des patrouilles dans les rues pour au moins empêcher les criminels de sévir. Néanmoins il n'était pas là pour jouer au bon samaritain, mais bien pour tuer ou capturer un dangereux individu qui lui avait causé du tort personnellement. Dans le bordel qu'on lui avait indiqué, on l'informa que l'homme qu'il cherchait était déjà partit depuis pas mal de temps, il emprunta donc un raccourci qui menait vers le prochain lieu en utilisant son fruit du démon. Peu discret, mais ça eu pour avantage de le faire atterrir pile devant l'endroit où il savait que son homme se rendait. Ici on l'informa que le hors-la-loi n'était pas passé par ici de la soirée, il rebroussa donc chemin à pied pour tenter de le croiser en route.

Malheureusement, la chance ne semblait pas avec lui ce soir, car lorsqu'il arriva à nouveau devant le bordel sans avoir croisé le malfrat qu'il cherchait, il du se rendre à l'évidence : quelque chose ou quelqu'un avait fait changer ses habitudes à sa cible. Il commençait à penser sérieusement à purger tout le quartier à coup de flammes lorsqu'il entendit des coups de feu au loin ainsi que des sortes de bruit de raclement. Curieux, et ayant un bon pressentiment, Zuko utilisa son feu pour se rendre sur les lieux d'où provenaient les détonations. Cette fois-ci, la chance lui sourit ! Il s'écrasa non loin d'une grande place qu'il rejoignit bien vite, arrivant pile en face du sabreur qui s'arrêta immédiatement de courir, se mettant en position de garde de façon prudente et sensé.

Zuko sourit. L'homme l'avait reconnu comme le propriétaire du bateau volé et savait à quoi s'attendre. Il avait eu de la chance que ses employés n'ai pas encore touché à son navire lorsqu'il était intervenu, sinon il l'aurait tué tout de suite. Au lieu de précipiter les choses, il s'adressa au pirate.

- Yoho voleur de bateau. J'ai pour devoir de t'arrêter sur le champ pour t'emmener dans un endroit où tu pourras être jugé et rôti si j'arrive à dénicher une autorisation pour ça.

Ce n'est pas comme si il avait vraiment besoin d'une autorisation, mais devant témoin, ça faisait toujours mieux. Entre temps, un autre homme était arrivé derrière le sabreur en le fixant. Sûrement un chasseur de prime qui avait fait du pirate sa proie, une aide qui ne lui servirait sans doute à rien mais qui pourrait aider à faire passer les choses plus rapidement.

- Tu es encerclé, tu n'as nulle part où aller. Rends toi maintenant et ça t'éviteras d'être traîné au poste de façon désagréable.

Et ça me fera gagner du temps. Il espérait que l'autre chasseur de prime allait bien vouloir coopérer et ne pas lui mettre de bâtons dans les roues en ne pensant qu'à la prime car sinon il allait y avoir un léger conflit d'intérêt...

_________________

La loi est dure, mais c'est la loi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Bienvenu à bord ![Kain;Zuko]   Mer 30 Jan - 14:29

Spoiler:
 



2.Ma proie :


« Yoho voleur de bateau. J'ai pour devoir de t'arrêter sur le champ pour t'emmener dans un endroit où tu pourras être jugé et rôti si j'arrive à dénicher une autorisation pour ça. » annonça l'homme qui venait d’atterrir, au sens propre du terme , et qui avait l'air d'un marine. Déjà parce qu'il portait l'uniforme, et surtout parce qu'il utilisa le mot autorisation. Un vrai chasseur de prime n'a pas besoin de paperasse pour aller tuer un hors la loi. Juste de la force.

Il constata alors ma présence et reprit d'un ton aussi formel que lors de sa première intervention.
« Tu es encerclé, tu n'as nulle part où aller. Rends toi maintenant et ça t'éviteras d'être traîné au poste de façon désagréable. »

Malgré la façon officière de parler, ces répliques me plaisaient assez, dans l'optique où j'allai enfin pouvoir toucher ma prime. Enfin, je crois. Est ce que je reçois de l'argent si j'aide un gars de la marine à mettre la main sur un pirate recherché ? Mince. En plus le type a l'air assez balèze, surtout après sa petite apparition surprise en happy birthday. Il doit posséder un fruit du démon, comme moi. Où alors on lui a installer des roquettes sous les chaussures.

La proie prise entre deux feu semblait garder son sang froid. Il tenait toujours sa lame vers sa vielle connaissance, tournant un peu sur lui même pour garder un œil sur nous deux en même temps. Il était surement moins sur de lui maintenant qu'il était cerné, mais je ne pense pas qu'il se rendes pour autant.Les pirates tiennent trop à leurs liberté qu'ils s'attribuent en violant les lois ! Dommage qu'il soit tombé sur un officier de la marine et un chasseur de prime. Aucun des deux camps ne lui veux plus de mal, et je comptais bien toucher sa récompense moi !

Le combat n'était pas finis, et il allait reprendre. Et quelque soit l'issu l'argent serait mien, j'en ai besoin en ce moment moi ! Plus de vrai bateau, pas assez d'argent pour se payer plus de trois nuit dans un hôtel, et bientôt même plus assez pour se laver ou manger. Je sais que les marines s'en fichent un peu des civils en ce moment, alors je ne vais pas me laisser piquer mon gagne pain. Je resserrai ma main gantée de cuir noir, sur le pistolet qui allait me servir à toucher ma prime. J'attendis qu'il se tourne vers le marine, sur lequel je fixa un regard montrant que j'allai passer à l'attaque incessamment sou peu. Dès que son regard se plaça dans l'angle mort de sa capuche, je leva mon arme caché sous ma cape brune et tira deux balles en visant le torse.

Les deux balles transpercèrent le vide, car dans un mouvement rotatif, il esquiva, laissant seulement sa cape tourbillonnant à l'endroit où je tirai qui donna l'effet d'avoir aspirer les balles, mais il n'en fut rien, car c'est le marine qui était derrière lui qui les réceptionna. Les deux balle rentrèrent dans deux petit trou en feux et produirent une étincelle, et les deux balles finirent leurs courses dans un mur un peu plus en retrait.

Et bien. Lui il me rappelait quelqu'un en tout cas. L'autre trou du cul d'homme invisible m'avait parlé d'un gars de la marine avait qui il avait fait quelques missions plutôt sympathiques. Le commentaire de la fin était « Si tu le croise, dis lui de prendre des cours de maitrise de soi.» J'ai dit « okay,j'y penserai », en pensant ne jamais tomber sur lui, mais pourquoi pas … Zuko. Oui, Zuko, c'est comme ça qu'il l'appelait. « l'allumette » .

Je savais donc qui se trouvait là, à la différence des deux autres, et ce n'est surement pas ma réputation qui va les y aider. Désolé de déshonorer ta mémoire Yury, mais j'ai autre chose en tête le concernant. Je me tourna vers le marine :

«  Je ne vous conseille pas de m'empêcher de toucher sa prime. Alors retournez à votre poste et attendez bien sagement que je ramène le colis »
Clin d'oeil de fin, ça agace certains.

Je retournais dans le combat, qui reprit par une attaque sur ma personne de l'homme encapuchonné . Son sabre blanc arracha un bout de ma cape, et il reprit par une autre de ses lames d'air, cette fois porté sur le marine. Peu m'importait à ce stade si il avait été touché ou pas. Je pris une dague coincé dans ma ceinture et fit deux pas vifs vers ma cible, une nouvelle fois le dos tourné. Qui une nouvelle fois se retourna aussi vite qu'un coup de vent et para de son sabre à l'éclat lunaire. Face à face, lame contre lame, je pu voir le sourire neutre affiché sur ses lèvres, mais pas le regard, ombragé par la capuche, qui ne semblait pas du tout le gêner pendant un combat.
Je le sentis forcer d'un coup sec et ma lame se brisa sous le tranchant de la mienne. Son arme devait valoir milles fois la mienne en terme de tranchant. Sa lame continuait sa percé vers moi et j'étais déjà entrain de faire apparaître une barrière pour éviter de perdre ma tête, mais une boule de feu en décida autrement. La longue flamme vint se heurter à la capuche de l'agresseur, qui se fit projeter un mètre plus loin, le tissu en flammes. Sans un bruit, toujours, il tapota sur ses habits et finis par enlever le fameux mantelet qui lui servait d'anonymat.
Sous l'ombre que projetait son habit, se cachait un visage blafard marqué par une large cicatrice au niveau du nez, et qui lui descendait jusqu'à la joue gauche. Cheveux brun, regard ténébreux et livide, il avait maintenant un micro sourire de douleur sur le visage.
J'aime bien voir qui je combat, alors j'aurai peut être du remercier le marine, mais je n'en fis rien. Je me cotentat de faire apparaître un tout petit bouclier dans le creux de ma main en lui montrant bien :

« Geste louable de ta part, mais avec ça je ne risque rien ! » Deuxième clin d’œil, cette fois plus amical.

Je voulais lui faire savoir que je pouvait très bien me débrouiller avec lui, même si je n'en étais sure à 100%. Vu ses capacités, il devait avoir beaucoup plus d’expérience, de pratique et d'entrainement que moi. Mais l'orgueil c'est quelque chose de puissant !
Le marine ne semblait pas vouloir obtempérer, même si c'est plus son autorité qui prime sur la mienne en temps normal. Il allait falloir faire avec ! Si c'est moi qui mettait hors d'état de nuire le pirate, personne ne pourra rien redire sur mon droit à la prime. Il allait donc falloir protéger et attaquer le pirate, qui sera pris entre deux feu, surtout un en particulier. Je sorti deux dague de ma ceinture cette fois et me mit en garde. Je lança un derniers regard de défi au marine et repartit à l'attaque sur le hors la loi qui avait fini de se remettre de sa boule de feu, toujours enfermé dans son silence de mort.

Il para mes coups rapides et successifs de dague,et paraît par des coup ascendant rapides que j'esquivais ou parais selon le timing de l'attaque. Mais comme je l'avais prévus, le marine rejoint la mêlée de ces flammes qui visait surtout le pirate. La compétition pouvait commencer !
Je me plaça rapidement devant la cible et fit apparaître une barrière juste devant moi, pour parer le coup du marine. J’affichai un nouveau sourire caché dans les fumés dégagées et repartit au combat en mettant un coup de pied dans le ventre de mon adversaire, qui semblait assez surpris par ce geste de défense de ma part.

J'étais bien décidé à ne pas le laisser se faire amocher par ce gêneurs, et le gêneur en question l'avait surement compris. Je suis prêt à parer n'importe laquelle de ses attaques qui lui seront dirigé!Personne n'a le droit de voler ma cible !
Revenir en haut Aller en bas
Zuko Kasai
Etat-Major
Etat-Major
avatar

Messages : 322
Age : 23
Métier : Cuisinier

Fiche du marin
PP : 698
PH : 699
Grade : Sous-amiral

MessageSujet: Re: Bienvenu à bord ![Kain;Zuko]   Dim 3 Fév - 15:44

Zuko observait le malfrat qui se trouvait en face de lui et qui n'avait toujours pas fait un seul mouvement pour attaquer, se défendre ou s'enfuir. Il avait à peine bougé pour pouvoir garder ses deux ennemis dans l'axe et continuait de le menacer de son sabre. En temps normal, la menace de ce sabre n'aurait pas outre mesure effrayé Zuko, mais le fait que l'homme ai des notions de haki rendait son bout de métal légèrement plus dangereux pour lui. C'est pourquoi il n'avait pas non plus fait de geste pour attaquer ou se défendre et rongeait mal son frein en attendant le bon moment pour lancer son attaque.

En face, il pouvait voir que le chasseur de prime les observait tour à tour, lui et leur proie commune. Il avait dans les yeux ce regard qui indiquait qu'il voulait cette prime et qu'il n'allait pas laisser Zuko se mettre en lui et son pécule. Mais Zuko se fichait bien de l'argent que pourrait lui apporter la tête de cet homme. Il voulait simplement faire régner la loi et se venger pour le bateau qu'il lui avait volé il y a peu.

Au moment où le malfrat reportait son attention sur lui, Zuko capta le regard du chasseur de prime qui lui indiquait qu'il allait attaquer dans très peu de temps. Presque aussitôt, celui-ci sortit une arme à feu de sous sa cape et tira sur le malfrat, visant le torse. Avec une vitesse et une agilité surhumaine, le pirate esquiva les coups qui ne firent qu'endommager sa cape et ce fut Zuko qui reçut les balles qui lui était destinées. Enfin, il les ''reçut'' en les laissant le traverser et s'encastrer dans un mur. Zuko fit craquer sa nuque en lançant un regard menaçant à l'imbécile de chasseur de prime. Il n'avait donc jamais apprit à ne pas tirer sur les gens quand quelqu'un se trouvait juste derrière la cible ? Apparemment non, et il s'en fichait visiblement puisqu'il prit à peine la peine de lui dire :

- Je ne vous conseille pas de m'empêcher de toucher sa prime. Alors retournez à votre poste et attendez bien sagement que je ramène le colis.

Il eut même le culot de lui faire un clin d’œil qui fit presque rire Zuko. Ce chasseur de prime n'avait pas une seule chance d'abattre ce pirate sans l'aide du Marine, mais si il souhaitait tenter sa chance... très bien ! Pour ce qui est de la prime, Zuko n'en avait pas besoin puisque son salaire de Colonel lui assurait de couler des jours tranquilles jusqu'à la fin de sa vie si il le souhaitait.

Le combat commença presque aussitôt part une attaque du hors-la-loi sur le chasseur de prime suivit d'une lame d'air envoyé dans sa direction pour le couper en deux. Cette lame d'air n'était pas imprégné de haki, aussi la laissa-t-il le traverser avant de se mettre légèrement en retrait pour ne pas déranger le combat qui se déroulait sous ses yeux. Les deux belligérant se retrouvèrent bien vite lame contre lame et ce fut le pirate qui eut l'avantage en découpant purement et simplement celle du chasseur. Zuko sentit que là était le moment d'intervenir et envoya une boule de feu droit sur l'homme à capuche, sauvant du même coup les fesses du chasseur.

La boule de feu qu'il lança était assez faible par rapport à ses réelles capacités car il savait que dévoiler tout son jeu avant d'être arrivé à la fin de la partie ne ferait que donner des informations de plus à sa cible, d'autant plus qu'il ne savait pas si il pouvait vraiment se fier au chasseur de prime qui semblait prêt à lui mettre des bâtons dans les roues si jamais il tentait de s'approcher de ''sa'' cible. L'ennemi avait désormais le feu à sa capuche qu'il retira, dévoilant ainsi son visage pâle et marqué par une cicatrice qui partait du nez et allait jusque sur sa joue. Apparemment, les flammes avait tout de même réussit à lui faire un tout petit peu mal. Le chasseur de prime fit alors apparaître une petite forme étrange dans sa main qui ressemblait fort à un moyen de protection et lui dit :

- Geste louable de ta part, mais avec ça je ne risque rien !

Il lui adressa cette fois-ci un clin d’œil moins arrogant et plus amical, mais ça restait un clin d’œil. Zuko détestait les clins d’œil.

- Tu parles, avec ça t'aurais peut-être pas été séparé en deux, mais t'aurais eu une jolie cicatrice un peu comme la sienne. J'ai pas envie de devoir ramener ton cadavre en même temps que le sien, alors applique toi un peu.

Le chasseur de prime semblait vouloir lui prouver qu'il pouvait se débrouiller seul et Zuko ne demandait qu'à être convaincu. Ce n'était pas vraiment son genre de rester à l'écart d'un combat, et ce malgré son instinct qui le poussait à aller au devant de la violence pour mettre un terme rapidement à ce combat inutilement long (même si il n'avait même pas duré une minute pour le moment). Cependant il devait avoué que le don du chasseur l'intriguait. Un pouvoir provenant d'un fruit du démon, ça paraissait évident, mais il voulait savoir qu'elles en étaient les capacités. Aussi il resta légèrement en retrait tandis que les des adversaires recommençaient à s'affronter, le malfrat semblant peu apprécier le fait d'être devenu une sorte de prix de concours et le chasseur de prime transpirant le défi par tous les pores de son être.

Il les laissa chahuter un moment puis lança une autre giclée de flamme sur le malfrat, plus pour le déconcentré que pour vraiment le blesser et observa l'utilisation du bouclier que pouvait créer le chasseur de prime. Celui-ci c'était mis juste entre lui et sa cible et avait créé une version plus grande de son bouclier pour parer les flammes qui étaient à la base destinées au pirate. Cependant, en faisant ça il s'était mis dos à son ennemi, ce qui était une manœuvre dangereuse et particulièrement stupide face à un adversaire aussi fort que l'autre épéiste.

Heureusement, l'autre semblait surprit de ce geste de défense et cela le distrait assez pour qu'il se prenne un coup de pied dans le ventre. Le regard du chasseur de prime se fit déterminé, il voulait apparemment que Zuko comprenne bien qu'il ne le laisserait pas toucher sa proie. Zuko croisa les bras avec un regard neutre. Il savait à présent comment fonctionnait ses pouvoirs, mais il voulait en savoir plus sur le sujet avant de s'avancer à participer au combat, aussi il se décida à ne plus attaquer avant d'estimer en avoir vu suffisamment venant des deux parties pour s'impliquer. Ce n'était pas de la prudence puisque ce trait de caractère lui faisait plutôt défaut, bien qu'il l'ai un peu plus cultivé depuis son combat avec Clive, mais plutôt de la curiosité.

_________________

La loi est dure, mais c'est la loi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Bienvenu à bord ![Kain;Zuko]   Mar 19 Fév - 20:08

Après avoir vu le rythme du combat brisé par une intervention finement déjouée par moi même (bravo moi), le combat avait repris de plus belle, sans plus aucune interaction de la part du marine, hors du combat posté en observateur.
Après tout c'est ce que je lui avais demandé plus tôt, mais il me semblai bien que je m'étais mis à dos un potentiel allié, qui pourrais pallier mon manque d'offensive, car là était arrivé la limite de mon pouvoir.
Face à un bretteur si doué dans son art, mes petites dague ne m'étaient d'aucune aide. Seul mon fruit me permettait de déjouer chaque attaque du pirate.
Un autre éclat de bouclier pour chaque nouvelle lame d'air, et ainsi de suite. LE combat commençait à durer, et ni lui ni moi ne semblait usé par la fatigue. Ou bien la lassitude du combat pour moi.
J'avais bien compris que je n'arriverai pas à battre le pirate, pareil pour lui d'ailleurs, mais lui, il n'attendait que l'occasion pour s'enfuir, alors que moi je devais vraiment le battre !

La dernière solution c'était l'aide du marine.Ça pourrait être un gros coup dans l'orgueil pour certains, voir un déshonneur, mais moi pas du tout. Un chasseur de prime ne s'embarrasse pas d'honneur. A chaque nouvel assaut, je me reculais en direction de l'observateur, pas à pas, et quand je me retrouva à quelques mètres de lui je m'arrêta de reculer et resta sur place, face au pirate qui plaçais sa lame en pointe, dans ma direction et bondit le bras tendu, comme un escrimeur mais avec plus de classe.
Voilà l'action parfaite pour retourner la situation ! Je sauta bien au dessus de la lame, et passa par dessus le pirate qui freinait sur les pavés de la place. Au point le plus haut de mon saut, je me retourna et tendu une main là où se trouvait le pirate et le marine, et en un instant, les deux se retrouvait colocataire de la même sphère grise et luisante. J'atterris un peu maladroitement, me servant de ma main libre pour recouvrer mon équilibre et ne pas manger le sol en pleine face.

je me retourna un sourire neutre sur le visage, tourné vers le marine avec le pirate qui me montrait son dos, et un air un peu exténué d'être un cobaye, et pas un réel adversaire. C'est vrai qu'il n'était plus vraiment le centre de l'attention depuis un moment. Le combat avait pris des allures de test, ce qui ne me plaisait pas trop. Et puis il était temps d'y mettre temps non ? De toute façon, on aura tout les deux se qu'on voudra. Lui la peau du pirate, moi sa prime. Quoique ça je n'en étais pas vraiment sure, ça nécessitera des négociations je pense.

LE bouclier sphérique qui retenait prisonniers les deux ennemis était aussi solide que je pouvais le faire. Pas indestructible, soit, mais il va falloir y aller vraiment fort pour le briser, et s'y mettre plusieurs fois. En cramant l'autre il arrivera bien à détruire mon œuvre. Moi aussi j'ai envie de voir de quoi il est vraiment capable le gradé de la marine.

- Tu trouves peut être ça osé venant de ma part, surtout après ce que je t'ai demandé, mais tu pourrais pas le finir ? je pense pas en être capable, un sourire débile sur le visage, pour ne pas lui laisser penser que je me sens déshonorer ou une connerie du genre.

(désolé, un peu court :/ . Et j'ai pas d'excuse de merde en plus : | )
Revenir en haut Aller en bas
Zuko Kasai
Etat-Major
Etat-Major
avatar

Messages : 322
Age : 23
Métier : Cuisinier

Fiche du marin
PP : 698
PH : 699
Grade : Sous-amiral

MessageSujet: Re: Bienvenu à bord ![Kain;Zuko]   Mer 20 Fév - 15:32

Le pouvoir du chasseur de prime était fort efficace, Zuko ne pouvait que le lui accorder, lorsqu'il s'agissait de se défendre. Cependant attaquer avec était légèrement plus compliqué à ce qu'il semblait. Zuko regardait les deux adversaires batailler l'un contre l'autre en attendant que l'un d'eux prenne le dessus sur l'autre et n'emporte enfin ce combat trop long et apparemment interminable. Le chasseur n'avait aucune chance de percer les défenses ennemies avec le petit couteau de combat qu'il possédait puisque l'allonge que conférait le sabre de l'autre le battait sur ce point là a plate couture. Cependant le sabre n'était pas assez puissant pour briser les boucliers suffisamment fort pour enfin toucher le chasseur, et comme aucun d'entre eux ne semblait fatiguer, le combat s'éternisait.

Zuko sentait sa patience pendre peu à peu la poudre d'escampette et le fait qu'il aie tenu jusqu'ici sans se jeter dans la mêlée relevait de l'exploit. Il brûlait d'envie de faire cesser cette farce stupide tout juste bonne à divertir quelques gamins dans la rue et de passer aux choses sérieuses, mais il a dit qu'il n'interviendrait pas et la loi n'avait qu'une parole. De plus attendre sur le côté lui avait donner l'occasion de percevoir les failles dans les défenses des uns et des autres : des appuis mal placés, un centre d'équilibre légèrement décalé, une mauvaise façon de tenir son sabre... et tant d'autres tout petits détails qui pourraient faire pencher la balance en sa faveur le moment venu.

D'ailleurs le moment vint enfin, le chasseur de prime reculait vers lui, perdant du terrain face au sabreur qui de temps à autres cherchait des échappatoires autour de lui sans se laisser assez déconcentrer pour se faire mettre hors circuit par la lame du chasseur. Lorsqu'ils ne furent qu'à quelques mètres de lui, le chasseur de prime s'arrêta de reculer et esquiva une attaque en pointe du sabreur qui faillit trouver Zuko comme récepteur de l'attaque. Cependant ses réflexes lui permirent de s'écarter assez pour que seule sa cape soit endommagée, le mettant en rogne et chassant définitivement toute trace de patience subsidiaire.

Soudain, un immense bouclier les enferma lui et le sabreur dans un espace clos assez petit, comme une sorte d'arène où aucun d'entre eux ne pouvait s'échapper. Enfin presque, Zuko était pratiquement sûr qu'un bon coup de pyropunch pourrait briser cette enveloppe, mais celle-ci avait l'avantage de laisser le sabreur à sa merci sans espoir de fuite. Jusque là le hors-la-loi n'avait pas utilisé son haki bien que son informatrice l'avait assurée qu'il le maîtrisait au moins sommairement.

- Tu trouves peut être ça osé venant de ma part, surtout après ce que je t'ai demandé, mais tu pourrais pas le finir ?

Le chasseur de prime avait osé lui demander ça avec un sourire stupide accroché aux lèvres, toute lueur d'intelligence disparue de son regard. De son regard peut-être, mais apparemment il avait été assez intelligent pour se tirer d'une situation qui aurait sans doute pu durer des siècles ! Il avait donc un certain instinct de conservation qui pourrait sans doute être utile en plus de cette nouvelle capacité qu'il venait de montrer avec son bouclier qui pourrait radicalement augmenter leurs chances de capture des criminels s'il le développait et l'entraînait convenablement. Voilà donc un point fort intéressant !

- Tu pourrais pas utiliser ton bouclier pour coller le plus possible au corps de ce pirate pour l'immobiliser ? Ça nous ferait gagner du temps au lieu de faire mumuse...

Zuko avait décroisé les bras mais n'avait fait aucun mouvement pour attaquer. Il se contentait de faire chauffer discrètement l'air ambiant en augmentant la température de son corps de façon exponentielle. Le bouclier était fait pour les empêcher de sortir et était donc assez étanche pour retenir la chaleur, du moins Zuko l'espérait-il. Grâce à ça il pourrait se débarrasser du sabreur sans même le toucher en faisant tout simplement brûler l'air de la sphère et en l'étouffant peu à peu à cause de la chaleur. Lui même n'était pas gêné si l'atmosphère venait à trop se réchauffer vu que la température moyenne de ses poumons devait avoisiner celle de la lave en fusion.

La température se réchauffait considérablement, c'était un fait et le sabreur s'en rendit bien vite compte ainsi que de tous les inconvénient que ça pourrait engendrer. Aussi il se dépêcha de l'attaquer avec son sabre, cherchant à le mettre hors d'état de nuire avant qu'il ne finisse définitivement en morceau de cuir desséché par la chaleur. Zuko s'amusa à esquiver ses attaques, le regardant lentement cuire dans ses vêtements. Il se débarrassa d'abord de son grand manteau à capuche, puis ce qui lui servait de haut, mais Zuko ne lui laissa pas l'occasion d'enlever quoi que ce soit d'autre en le harcelant de petites attaques de pyrogun.

Le sabreur en fut réduit à utiliser le haki pour se défendre, se recouvrant d'une pellicule noire et dure comme de la pierre pour ne pas subir de dommage et arracha d'un seul coup son pantalon. Menant Zuko à se demander pourquoi ces adversaires avaient la fâcheuse manie de vouloir à tout prix finir en caleçon. Le souvenir du dernier exemple en date raviva la colère de Zuko. Cet homme, Tibarn, il avait tué son meilleur ami, puis il avait passé un marché avec Clive pour le faire couler le plus bas possible ! Il avait bien faillit avoir sa peau sur Ashen Vale, mais un gorille géant avait détourné son attention du pirate. Sa colère devenant trop forte, Zuko s'enflamma littéralement, carbonisant tout ce qui se trouvait dans la zone couverte par le bouclier du chasseur, leur cible y comprit. Son haki était trop faible face à la fureur du Marine.

L'homme était pourtant toujours vivant, en très mauvaise posture et avec des poumons certainement aussi noirs que la crasse sur son visage, mais vivant tout de même. Zuko s'approcha alors du corps presque sans vie du forban et récupéra son épée avec laquelle il trancha les mains du sabreur. Ainsi il ne pourrait plus s'enfuir ou tenter de les attaquer comme il l'avait fait. L'homme poussa un hurlement déchirant qui agaça Zuko plus qu'autre chose et le Marine se tourna vers Kain, l'épée toujours dans la main.

- C'est comme ça qu'agissent les professionnels, petit. Je peux savoir ton nom ?

Il ne faisait plus grand cas de leur cible commune à présent. Celle-ci ne risquait plus vraiment de s'échapper vu l'état dans lequel elle se trouvait. Son haki avait au moins pu limiter les dégâts, lui permettant de s'en sortir avec de simples brûlures et non pas des morceaux de charbons à la place des os. Il lui avait volé son bateau, mais il lui avait aussi permit de faire une rencontre assez intéressante au final. Il proposerait peut-être même au chasseur de le rejoindre dans la Marine.

_________________

La loi est dure, mais c'est la loi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Bienvenu à bord ![Kain;Zuko]   Mer 20 Fév - 19:23


Pauvre pirate, si j'avais su qu'il finirait dans cet état là, je l'aurais pas enfermé avec ce marine. Ce dont je suis sur, c'est que sa cape n'est pas là pour rien. Il ne lui a fallut plus de trois minutes pour en finir avec son adversaire, usant de son logia pour faire cramer tout l'intérieur de mon bouclier, laissant le pirate proche de l'état de charbon. Et pour ne pas l'avoir assez fait endurer, il lui coupa les mains avec le sabre qu'elles avaient manié auparavant.
Vint s'ajouter aux cris de douleurs causé par les brûlures, celui de la perte de ses mains, qui tombèrent au sol, noir de suie comme tout le reste de son corps. Bon, une bonne chose de faite. j'aurai peut être été plus gentil avec lui, mais j'ai l'impression qu'il lui en voulait à la différence de moi.

- C'est comme ça qu'agissent les professionnels, petit. Je peux savoir ton nom ?

- Un peu trop barbare pour moi tout ça, répondais-je en retournant mon regard vers les deux mains découpées, et en fermant les yeux comme pour constater d'un fait. Le petit s’appelle Kain, Kain Senshi Grayheart en entier. Mais retiens juste Kain.

Je me défit de ma cape et me rapprocha du grand brûlé, gisant sur le sol en position fœtal. La douleur l'avait fait s'évanouir ? Ma botte trempa dans une large flaque de sang tout droit sortie des deux artères sectionnées, et je compris qu'il était un peu plus qu'évanoui. Je posa un genoux à terre et pris son pouls. Mort. Apparemment il suffit de trois secondes pour se vider de tout son sang quand on s'est fait coupé la main. Deux, ça a du aller encore plus vite...

- C'est pas très malin de lui avoir coupé les mains sans lui mettre de garrot. Un professionnel fait-il se genre d'erreur, ou alors c'était prémédité ? reprenais je, pendant que je regardai mes mains encore en place examiner celle qui trainaient sur le sol.

En effet, c'est dommage, vivant ça rapporte plus. Comme un pilleur de tombe, je récupérai le sabre si connus pour sa blancheur et l'enroulai dans ma cape maintenant teintée de sang, en compagnie des deux mains qui avait un jour manié le sabre en question. pour le cadavre, je lui noua une corde sous les aisselles et le pris sur mon dos en tenant la corde d'un bras. une fois la cargaison attelée, je me reconcentra sur le marine qui m'avait beaucoup trop aidé pour que je trace ma route comme si de rien n'était.

- Oui, je le prends avec moi, en parlant du cadavre, après tout t'as un salaire fixe toi. mais je ne dénigre pas ta part du travaille. Si tu veux On va dans le bordel où monsieur le grand brûlé allait du temps où il était vivant. T'inquiète , ils vendent aussi de l’alcool. J'y vais pas pour ça moi, avec l'air le plus pur et innocent que je pouvais adopter. Ce qui est vrai, au passage.

En général je n'invite jamais un homme prendre un verre avec moi, mais là c'était la curiosité qui me rattrapait. C'était bien le Zuko dont l'invisible en costume trois pièces m'avait parlé. "Hautement inflammable". Et puis il pourra peut être me ramener sur les blues, si il me laisse monter sur son bateau. Une raison de plus pour lui payer un verre !


Revenir en haut Aller en bas
Zuko Kasai
Etat-Major
Etat-Major
avatar

Messages : 322
Age : 23
Métier : Cuisinier

Fiche du marin
PP : 698
PH : 699
Grade : Sous-amiral

MessageSujet: Re: Bienvenu à bord ![Kain;Zuko]   Dim 24 Fév - 11:28

-Un peu trop barbare pour moi tout ça, répondit le chasseur de prime. Le petit s’appelle Kain, Kain Senshi Grayheart en entier. Mais retiens juste Kain.

Zuko s'arrêta net à l'entente du nom, une expression songeuse sur le visage.

-Senshi ? J'ai connu un homme invisible qui avait ce nom de famille. Yury Senshi il s'appelait. Je l'aurais bien recruté pour mon bateau mais impossible de lui remettre la main dessus, à croire qu'il s'est totalement volatilisé après la mission à Baterilla. J'espère juste qu'il n'est pas mort, je l'aimais bien. Tu as entendu parlé de lui ?

Il lui avait posé la question avec curiosité, ne demandant ça que par politesse. Yury avait fait suffisamment d'exploit pour être connu dans les Blues et aucun doute que ce Kain venait tout comme lui des Blues, il n'avait pas l'air dur de ceux qui ont affronté la terrible mer qu'est Grand Line. Il n'avait pas mentit en disant qu'il aurait bien aimé recruter Yury dans son équipage, après tout il s'entendait bien avec lui dans le temps, même si depuis tant de choses c'étaient produite... son combat avec Clive par exemple. Zuko en était totalement obsédé, il ne pouvait penser à autre chose que cet événement qui le rongeait toujours autant, comme de l'acide versé dans son cerveau.

Il secoua la tête en entendant le chasseur l'interpeler.

-C'est pas très malin de lui avoir coupé les mains sans lui mettre de garrot. Un professionnel fait-il se genre d'erreur, ou alors c'était prémédité ?

Leur cible commune gisait dans une mare de sang, la peau grise et les paupière toujours ouvertes Zuko ne s'en formalisa pas plus que ça, il n'avait pas cherché à le tuer, mais ça ne le dérangeait pas plus que ça.

-Qu'il meurt ou qu'il vive, peut m'importe au final. Il m'a volé mon bateau, je lui ai volé sa vie, j'ai dépassé le stade où je pouvais me montrer clément...

Kain récupéra les mains, le sabre et le corps du grand brûlé et le hissa sur son dos. Il allait en avoir besoin pour récupérer sa prime. Pas comme Zuko qui n'était là que pour lui régler son compte.

-Oui, je le prends avec moi, dit-il, après tout t'as un salaire fixe toi. mais je ne dénigre pas ta part du travaille. Si tu veux On va dans le bordel où monsieur le grand brûlé allait du temps où il était vivant. T'inquiète , ils vendent aussi de l’alcool. J'y vais pas pour ça moi,

Zuko hésita un instant avant de répondre :

-Non, je n'ai pas le temps. Mon équipage m'attend pour prendre le large. En revanche, je peux te proposer quelque chose. Ton pouvoir m'intéresse, je ne vais pas te le cacher et j'ai besoin de quelqu'un pour remplacer Kyoshi, notre navigateur qui ne va pas très bien en ce moment. Je t'offre un poste à bord de mon navire, mais il va falloir pour cela que tu t'engages dans la Marine, j'ai les papiers à bord de mon bâtiment. Tu fais comme tu le souhaites, je ne vais pas te forcer à nous rejoindre pour ensuite retrouver mon mat scié et mes voiles déchirées et quoi qu'il en soit je te laisse la prime du cadavre. Qu'est-ce que tu en dis ?

_________________

La loi est dure, mais c'est la loi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Bienvenu à bord ![Kain;Zuko]   Ven 1 Mar - 11:32

-Non, je n'ai pas le temps. Mon équipage m'attend pour prendre le large. En revanche, je peux te proposer quelque chose. Ton pouvoir m'intéresse, je ne vais pas te le cacher et j'ai besoin de quelqu'un pour remplacer Kyoshi, notre navigateur qui ne va pas très bien en ce moment. Je t'offre un poste à bord de mon navire, mais il va falloir pour cela que tu t'engages dans la Marine, j'ai les papiers à bord de mon bâtiment. Tu fais comme tu le souhaites, je ne vais pas te forcer à nous rejoindre pour ensuite retrouver mon mat scié et mes voiles déchirées et quoi qu'il en soit je te laisse la prime du cadavre. Qu'est-ce que tu en dis ? me répondis le marine, et il avait l'air très sérieux.

Je me retourna, l'oeil gauche bien ouvert et l'autre bien bridée pour bien montrée ma surprise. Devenir un marine, on me l'avait jamais faite celle là ! Je repris une expression du visage normal et reposa, lâcha* le cadavre au sol et entrouvrit la bouche pour parler, mais je réfléchissais à quoi dire d'abord.

L'offre était plutôt intéressante. Ma situation actuelle n'était guère mieux que la sienne, lui au moins avait un bateau, et un équipage aussi puisqu'il était capitaine du bateau. En plus de ça, il connaissait mon prédécesseur, même si ne rentrait pas vraiment en compte. Il ne sera pas étonné de voir que je suis aussi raté que lui alors.Ma vie était assez ennuyeuse ces temps ci, je pensais à trouver quelque chose d'autre comme activité principale. Chassez des pirates en solo c'est marrant, marine c'est mieux, enfin ça dépend de l'équipage. Oh, et puis de toute façon, je ne perds rien à accepter. Si ça m’ennuie je décolle, j'ai l'habitude héhé ...

- Bon, okay. J'accepte. Comme prévue je vais réclamer ma prime et on embarque. Ça aidera peut être au rafistolage de ton navire.
Mais au fait, je préférerai signer les papiers officiels après une petite période d'essai. 2 ou 3 mois, on sait jamais si c'est un boulot de merde. J'aimerai ne pas avoir d'engagement sans être sur que je ne vais pas regretter .


(rp finis là, parce que j'ai vraiment plus rien à dire Smile )
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Bienvenu à bord ![Kain;Zuko]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Bienvenu à bord ![Kain;Zuko]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Bienvenu au nouveau Panoramicien
» Carnet de bord
» WebUpdater ou bien tableau de bord de myGarmin ?
» tableau de bord garmin
» Demande de permission de monter à bord !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece Beginning :: Voguez à travers les flots :: Grand Line :: Whiskey Peak-
Sauter vers: