Partenaires





Index
Inscription
Rechercher
Membre
Connexion
Déconnexion
Votre Profil
Boîte de MP
Groupe

















+ Perso' Prédéf'
+ Batailles Navales
+ Conquête d'îles
+ Tales of Beginning
+ Haut-Fait

Nouveaux arrivants : +10PP/RP
Nous recherchons de vils pirates ou d'idéalistes révolutionnaires pour faire face
à l'imposante marine !
(Note : si vous voulez jouer un marine, n'hésitez pas non plus!)

+ Click here

Partagez | 
 

 [FB] - Le retour du Kingslayer, Débriefing - [ PV Zuko & Clive ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Pirate
Pirate
avatar



Maître du Jeu 1
Messages : 253

Fiche du marin
PP : MAX
PH : MAX
Grade : Seigneur des Pirates
MessageSujet: [FB] - Le retour du Kingslayer, Débriefing - [ PV Zuko & Clive ]   Mer 9 Jan - 18:26

Les récents évènements du royaume d’Ashen Vale rapportés par le biais d’un rapport des marines présents avaient semés les germes de l’inquiétude au sein du conseil des cinq étoiles tout en faisant remonter à la surface d’anciens souvenirs accompagnés d’un irrémédiable sentiment d’amertume face à ceux-ci. Habituellement les dossiers, bien qu’examinés avec une certaine attention, terminaient très rapidement dans un tiroir, consignés et peu à peu oubliés … Mais un simple nom changea la donne, celui de l’ancien amiral en chef et désormais tristement célèbre, Kingslayer ... Depuis sa trahison, l’homme n’avait guère plus donné signe de vie ce qui n’avait en rien rassuré le gouvernement qui supposait avec raison qu’il préparait probablement un grand retour et que les pires choses étaient encore à venir. Le Kingslayer et ses partisans étaient au jour d’aujourd’hui, il fallait l’avouer, la plus grande menace que la justice n’ait jamais eu à craindre …

Ne se satisfaisant pas d’un simple rapport, le conseil des cinq convia l’auteur de la note qui les avait prévenus du retour du traitre profitant de l’occasion pour traiter d’un second problème d’un tout autre ordre. Deux marines s’étaient affrontés, chose inadmissible au sein du gouvernement sans compter le fait que l’un des deux belligérants s’en était pris à son supérieur balayant le respect de la hiérarchie qui restait une chose primordiale …

La personne qui allait recevoir les deux gradés n’était autre que l’intendante du conseil des cinq étoiles elle-même, qui avait toute la confiance de ses supérieurs pour remplir sa tâche avec brio. A vrai dire Rebecca L. Jewel était une marine de qualité qui avait toujours brillé par sa droiture et qui n’avait pas d’égal lorsqu’il s’agissait de suivre un raisonnement très scientifique ne laissant pas de place pour l’illogisme … Elle était pareil à une arme que le gouvernement savait parfaitement manier pour faire régner l’ordre au sein de ses rangs … La jeune femme habillée très sobrement arborait un visage poupin dont tous les traits semblaient avoir été dessinés de la main d’un artiste. Rien ne semblait laisser au hasard, de la commissure de ses lèvres à son arcade sourcilière, tout transpirait d’une justesse presque inhumaine …

Le bureau de cette dernière était à son image, tout ce qui était présent s’avérait être parfaitement arrangé et géométrique, son bureau rectangulaire se dressait devant la fenêtre à l’endroit exact où une médiane imaginaire rejoignait le centre de la baie vitrée. Sur celui-ci rien n’était désordonné, tous ses crayons étaient alignés comme s’il avait s’agit d’un rang de militaire, la paperasse était entassée en colonne comptant chacune le même nombre de dossier et d’où aucun ne dépassait ne serait-ce que d’un seul et unique petit millimètre … Les cadres aux murs avaient eux été ajusté à l’aide d’un niveau afin qu’ils soient parallèle au sol et la bibliothèque comportait un nombre pair de livres à chaque étage et ceux-ci étaient classés par ordre alphabétique …

La femme semblait trépigner, regardant par la fenêtre elle s’impatientait car les deux marines censés venir la retrouver étaient légèrement en retard, à vrai dire de quelques secondes mais cela suffisait pour la déranger. Mais très vite les deux hommes pénétrèrent dans son bureau après qu’elle les ait appelé à entrer …

- J’eus espéré que vous soyez plus prompt mais passons … Vous n’ignorez pas pourquoi vous êtes ici présent ne perdons donc pas plus de temps, asseyez-vous … Nous avons donc deux sujets desquelles nous devons disserter mais commençons par celui qui m’intéresse le plus … Comment expliquez-vous, messieurs ! Que des marines de votre grade et de votre importance marchiez allègrement sur tout ce que le gouvernement est, en vous battant l’un contre l’autre comme des animaux … C’est donc là que s’arrêtes votre vision de la justice et de nos idéaux ?! J’attends de votre part des explications qui tiennent la route !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Etat-Major
Etat-Major
avatar



Zuko Kasai
Messages : 322
Age : 22
Métier : Cuisinier

Fiche du marin
PP : 698
PH : 699
Grade : Sous-amiral
MessageSujet: Re: [FB] - Le retour du Kingslayer, Débriefing - [ PV Zuko & Clive ]   Jeu 10 Jan - 19:12

Le Sous-Lieutenant Zuko Kasai n'avait pas une once de peur en lui lorsqu'il monta sur le bateau qui l'emmènerait à Marijoa, le siège du Gouvernement Mondial. Il n'avait jamais mit les pieds sur cette île, mais avait souvent pensé au moment où il le ferait sans penser une seule seconde que ce serait pour avoir attaquer un de ses supérieurs. Une entrée pour le moins ratée et qui brisait légèrement les rêves qu'ils s'étaient fait où il venait ici pour la première fois recevoir les honneurs et une invitation à rejoindre l'état major. Mais bon, il fallait se résoudre à ce que ce soit pour une autre fois apparemment.

Pour ne rien arranger, c'est le Conseil des Cinq Étoiles en personne qui avait décidé de les convoquer lui et Clive pour faire un rapport plus détaillé des événements d'Ashen Vale, même si il doutait que son insubordination soit ce qu'ils appelaient les ''événements d'Ashen Vale''. Cependant, la chose qui le rendait légèrement nerveux au fur et à mesure qu'ils approchaient de l'île était qu'ils allaient devoir faire leur rapport devant Rebecca L. Jewel, qui était certainement la seule personne au monde plus pointilleuse sur les règlements que lui même. Il aurait sans doute pu éviter de se faire traîner dans la boue si une autre personne s'en était chargé, mais il pouvait être sûr qu'elle allait s'arranger pour que cette faute reste gravée au fer rouge dans sa mémoire, histoire qu'il ne le refasse plus jamais.

C'est devant le bureau de celle-ci que Zuko et Clive durent se rendre une fois le voyage terminé. Ils ne s'étaient pas vraiment parlé durant la traverser, se contentant de s'ignorer mutuellement tandis qu'une colère sourde faisait siffler les oreilles de Zuko lorsque que son ancien capitaine se trouvait dans son champ de vision, mais d'une colère tout de même bridée par la peur qu'il lui inspirait toujours. Il lui arrivait de faire encore des cauchemars où il revivait la scène dans laquelle il se faisait emprisonné dans la glace. Mais passons, il avait autre chose à penser pour le moment alors qu'ils passèrent la porte du bureau pile sans une minute de retard.

L'intendante du Conseil des Cinq Étoiles trouva tout de même le moyen de leur reprocher un retard d'à peine quelques secondes. Apparemment, sa réputation n'était pas exagéré. Pour toute salutation elle se contenta de s'indigner fortement sur leur comportement sur l'île d'Ashen Vale en déclarant que c'était là pour elle le sujet le plus important du jour et exigeant des explications. Voyant que le blond ne semblait pas très enclin à prendre la parole, Zuko dû se lancer. Il ne se sentait pas très à l'aise et aurait aimé se lever pour parler, mais il craignait la réaction de la femme en face de lui qui vissait sur lui des yeux inquisiteurs. Masquant son malaise, il s'exprima avec une voix résolue et ferme de quelqu'un qui ne se sent pas en tord, même si il l'était à moitié.

- Mes respects, intendante du Conseil des Cinq Étoiles. Je reconnais que notre comportement a été des plus déplacés sur l'île d'Ashen Vale, et totalement contraire à tous les règlements de la Marine mais j'assume ma part de responsabilité dans tout ça. Cependant il se trouve que le Capitaine Clive R. Jackson et moi même étions en divergence d’opinion quant au trésor que nous avons trouvé sur les lieux. En effet mon... LE Capitaine avait apparemment décidé que ce gros tas d'or devait lui appartenir à lui et à son équipage pour leur seul profit personnel. Mon avis était que cet argent devait revenir au Gouvernement Mondial pour équiper les Marines afin de mieux combattre les pirates et les révolutionnaires. Sans compter les rénovations que nous aurions pu entreprendre avec tout cet or.
 »Cependant il est apparu que ma façon de voir les choses lui déplaisait fortement et il me l'a bien fait comprendre en m'envoyant l'une de ses sculptures de glace en plein visage. Je vous épargnerais les détails du combat qui vous désintéresse certainement, mais au cour du combat il se trouve que j'ai... perdu connaissance. Lorsque je me suis réveillé, je me trouvais en compagnie du reste des hommes et des femmes qui avaient réussit à traverser la forêt et devant nous se tenait le Kinslayer. Je vous parlerais plus en détails du Kingslayer lorsque vous m'en donnerez l'ordre. En attendant je paierais les conséquences de mes actes quelles qu'elles soient.


Le Marine se mura alors dans un sombre silence, attendant que Clive ou Jewel ne prennent la parole ou réagissent suite à ses paroles.

_________________

La loi est dure, mais c'est la loi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Etat-Major
Etat-Major
avatar



Clive R. Jackson
Messages : 1484
Age : 26
Métier : Navigateur

Fiche du marin
PP : 845
PH : 812
Grade : Contre-Amiral
MessageSujet: Re: [FB] - Le retour du Kingslayer, Débriefing - [ PV Zuko & Clive ]   Jeu 10 Jan - 20:51




Une réunion tant attendue ! « Marijoa »


Nous avions rendez-vous, moi et Zuko pour un entretien avec l'intendante du conseil des Cinq Étoiles, autrement dit : celle qui les représente officiellement. J'avais réussi à obtenir quelques informations concernant cette mystérieuse femme, Rebecca L. Jewel, dont les distinctions personnelles ne sont plus à démontrer. Les supérieurs sont élogieux à son propos, mais pour ceux qui sont sous ses ordres, les dires diffèrent quelque peu de l'idéale que s'en font les patrons ; sévère, stricte, très ordonné c'est une personne carré, pas vraiment souple et dont les règles sont au coeur de sa vie, pour ce genre de femmes il n'existe rien de plus important que la justice, la vrai, son intégrité fait d'elle quelqu'un d'impartial et d'intègre. Typiquement le genre de personnes qu'il me serait impossible de corrompre d'une façon ou d'une autre, mais, contrairement à Zuko j'avais quelque chose qu'il n'avait pas.

« Mademoiselle Rebecca L. Jewel, veuillez pardonner mon léger retard. Une affaire importante à retenu mon attention et je n'ai pu me libérer à temps malgré moi. J'espère que vous comprendrez ma position. »


Contrairement à Zuko, j'étais arrivé une minute en retard, ce qui devait attiser la colère de l'intendante, cependant j'avais préparé mon plus beau costume et ressorti mes phrases les plus pompeuses pour l'occasion, me baissant en signe de respect avant d'entrer dans la pièce et de m'asseoir sur la chaise, juste aux côtés de mon ancien Lieutenant. Lui aussi, a semble-t-il fait un effort sur sa façon de s'exprimer, il avait l'air mal à l'aise devant l'imposante jeune femme ; après tout, il n'avait pas encore l'expérience ni l'art de faire les choses, probablement l'un de ses plus gros défauts. J'avais fait en sorte de bien faire remarquer ma présence, je ne voulais pas me faire petit pour cette réunion, il s'agissait de ma façon d'être, toujours aller de l'avant, quel qu'en soient les obstacles.

« Je ne peux qu'acquiescer les paroles de mon partenaire. Il en va de ma responsabilité de capitaine de n'avoir su garder l'ordre au sein du groupe, et pour cela, je mérite la sanction que vous jugerez bon de m'attribuer. Cependant..J'aurais apprécier remonter avant ce fameux incident qui a provoqué une dissension entre nous, je suis désolé, Zuko, mais je ne peux plus caché ces faits plus longtemps. »

Je m'arrête de parlé un court instant, l'éloquence de mes propos sont sans pareilles, j'avais relativement bien travailler mon texte, semble-t-il.



« Il y a une autre chose dont je suis responsable. Je ne l'ai su que récemment mais il y a longtemps que j'avais des doutes à son sujet. Cet homme, cet ami, que j'ai à mes côtés a toujours eu un tempérament fougueux, avare, à la limite de l'alcoolisme et de la luxure, cependant j'ai toujours jugé qu'il mûrirait, que ça n'était qu'une passade et qu'il finirait par rentrer dans le droit chemin..Malheureusement, je m'étais tromper. »

Tout le monde semble intriguer, Zuko le premier avait l'air titillé par le sujet mais n'en fait rien avant que j'en ai terminé, de la même façon que je l'avais laissé parler durant son discours.

« Je l'ai pris en flagrant délit de revente de drogue, au début, j'ai pensé qu'il s'agissait d'une mission ou quelque chose dont on ne m'avait pas prévenu, mais rapidement j'ai pu remarqué que son caractère colérique et très personnel avait engendré un monstre, je n'ai pas su endiguer la chose et j'en suis totalement coupable. Durant la bataille d'Ashen Vale, j'ai rencontré un homme reconnu et très recherché de nos forces, il me disait très bien connaître mon coéquipier et qu'il avait déjà eu « quelques affaires » avec lui. Ce pirate se nomme Hatsuo Kyosuke, jusqu'à aujourd'hui Zuko ne m'en avait jamais parlé, il a des contactes plutôt..corrompues avec des criminels de la pire espèce et n'en a pas avisé son capitaine, son..ami ? C'est du moins ce que je croyais que nous étions. »

Pour l'instant, tout le monde semblait m'écouter, même si à chacun de mes mots on pouvait lire une déception sur le visage de tout à chacun, peut-être pas tous pour les mêmes raisons, cela dit.



« ...Alors, quand celui-ci m'a clairement signifier que l'or servirait ses besoins personnels, j'ai tout de suite compris qu'il était devenu irrécupérable. Ce qu'il dit est en partie vrai, il voulait en distribuer une partie à la Marine. Cependant, c'était uniquement pour faire croire que c'était tout ce qu'il y avait et recevoir des distinctions pendant que le plus gros serait en sa possession, alors..Le combat fut inévitable. »

Il y avait énormément d'allégations et si peu de preuves, cependant, j'avais un petit tour dans ma manche et je comptais bien l'utiliser sans plus attendre, sachant qu'il réfuterait et nierait tout en bloc.

« J'imagine que la mythomanie du Lieutenant prendra le dessus lors de ce petit tête à tête avec la Justice fait femme, vous. Je sais que vous saurez déceler le vrai du faux, votre réputation n'est plus à faire et j'ai entièrement confiance en votre humble jugement pour comprendre la réalité de la situation. Néanmoins, pour vous faciliter la vie et de vous aider dans votre difficile tâche, j'ai mis la main sur une personne en particulier, une autre des « déplorables » connaissances de notre jeune ami. Un pestiféré, un brigand, pilleur de la pire espèce, mais cette personne a décidé de lever le voile sur la véritable identité de..Mon ami. »

Je prend un regard relativement triste, restant tout de même à mon aise pour ne pas que ça fasse trop « calculer ».



« Ce qui va être dit va vous être probablement choquant, Dear. Mais je sais que votre sagesse n'a d'égale que votre beauté et votre bonté, de ce fait, il serait fort plaisant de ne pas trop accabler le jeune Zuko Kasai, c'est encore tout frais et mon coeur doit panser ses plaies, c'est à nue que je vous avouerais que, malgré ses agissements ainsi que son sale caractère, qu'il reste et restera à jamais un nakamas, la vie nous a fait différemment, mais j'ai pu entrevoir le fond de cet homme et je sais que malgré sa cicatrice et son air antipathique, se cache un homme bon férue de justice.. »

Je laisse planer un court silence avant de reprendre :

« Faites rentrer le témoin, s'il vous plaît. »

Une porte s'ouvre et laisse entrevoir un homme accompagner de 2 gardes, menotter avec du granit marin, qui est-il ?

_________________


Dernière édition par Clive R. Jackson le Jeu 14 Fév - 0:47, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Pirate
Pirate
avatar



Tibarn
Messages : 124
Age : 27
Métier : Cannonier / Pilier de bar

Fiche du marin
PP : 400
PH : 538
Grade : Pirate
MessageSujet: Re: [FB] - Le retour du Kingslayer, Débriefing - [ PV Zuko & Clive ]   Ven 11 Jan - 6:12



Le bateau qui me transporte arrive enfin à Marijoa, Dieu du ciel si un jour l’on m’avait dit que je viendrais dans le sacrosaint du gouvernement mondial pour autre chose qu’une exécution en bonne et due forme j’aurais rigolé pendant trois jours avant de retourner me pinter la tronches au bistrot du coin. Me voilà désormais presque méconnaissable pour ceux m’ayant connu, mon nouveau….Ami ? Compagnon ? Tuteur ? Mon nouveau maitre avait pris grand soin de me rendre un aspect présentable avant le coup d’éclat qu’il avait préparé soigneusement et dans la plus grande minutie digne d’un des plus grands orfèvres. Il avait jugé bon de me faire prendre une douche avant de me donner mes habits de scène : un smoking de moyenne facture accompagné d’un cache œil neuf et d’une jambe de bois, sympa le gars il m’ampute et me donne un cure dent en remplacement, ma tenue comportait un accessoire de mode indémodable pour un pirate dans ma position : une magnifique paire de menotte en granit marin.

Je me souviens parfaitement du jour ou Clive était venu me rendre visite dans ma cellule d’Impel Down, mon nouveau chez moi. D’ailleurs petite parenthèse sur cette prison haute sécurité, ils sont vraiment taré et sadique les marines pour avoir construit un truc comme sa, entre l’enfer du sang, celui des bêtes, des flammes et de la chaleur s’était vraiment un endroit de grand malade, mais ce n’était pas les tortures à répétition qui auraient raison de moi mais plutôt le cruelle manque de buvette. Sans déconné au moins 1000m² de bâtiment et ils n’ont pas trouvé la place pour un bout de bistrot ? Pff bande de tapette, fin de la parenthèse. Bref Clive était venu me trouver, j’avais d’abord cru qu’il venait pour se foutre de ma poire mais non, il avait des projets bien plus intéressant pour moi. Si j’enfonçais Zuko Kasai et que je le servais loyalement, il se débrouillerait pour me faire sortir de ma geôle, qui refuserait ? Et en plus j’allais pouvoir enfoncer mon pire ennemi devant ses supérieurs, tout bénef’ donc.

C’est ainsi que je suis devenu le chien de garde de Clive R. Jackson, mais j’avais l’impression qu’il ne me passerait pas un collier antipuce à 2 Berrys mais plutôt un collier Proda sertis de diamant et dieu sais que j’aurais revendu mon autre jambe pour un collier à ce prix. Les portes s’ouvrirent et devant moi se tenait Clive, une bonne femme à l’air coincé et ce bon vieux Zuko. Ce dernier en train de fulminer avant mon arriver bloqua littéralement en me revoyant, il devait s’en poser des questions Capitaine América et la suite des évenements allait le poser sur le cul. Mon œil croisa le regard de Clive qui m’encourageait à parler.

Bonjours, mon nom est Tibarn Hawkeye ex-pirate primé à 42 millions et capturé par le Colonel Jackson ci présent, avant de commencer mon témoignage je tiens à préciser que je suis ici de mon plein gré et que je ne retire ni remise de peine ni avantage quelconque à être ici, mais le sous amiral m’a convaincu de vous livré l’entière vérité quant au Lieutenant Kasai.

J’ai rencontré Zuko il y a de cela plusieurs mois à Las Camps lors d’une de vos opération militaire qui visait à y récupérer un dangereux forban, lors des affrontements qui y ont eu lieu j’ai pu apercevoir le Lieutenant en train d’amasser diverse richesse et de piller des maisons de civils abandonnées. Malheureusement pour lui un marine du nom de Reiji l’a vu…….ce fut la dernière chose que ses yeux purent apercevoir, de peur que ce brave marine le dénonce Zuko l’a abattu comme un chien d’une balle en plein cœur. Etant l’unique témoin de ce meurtre j’étais tout désigné pour servir de bouc émissaire, Mr Kasai à donc voulu me faire disparaître dans ses flammes. Fort heureusement j’ai réussi tant bien que mal à prendre la fuite, je ne doit le salut qu’a la chance et au destin qui visiblement avait décidé que ce n’était pas encore l’heure pour moi de trépasser, mais dans sa folie furieuse Zuko brula l’immense forêt qui se tenait entre lui et moi.

Bien plus tard au gré de mes voyages j’ai croisé un pirate du nom de Hatsuo Kyosuke sur l’île de Shell Town où il a voulu me faire rentrer dans ses combines de deal de drogues, il ma même avouer pour me rassurer quand au risque encouru qu’il collaborait avec Zuko Kasai. Je sais que ma parole ne doit pas avoir de valeur à vos yeux mais je jure devant dieu que tous ce que je viens de dire est la vérité pur, j’ai commis des actes répréhensible certes mais je l’ai déjà payé de ma jambe et je continuerais de payer à Impel Down jusqu’à la fin de mes jours. Voilà merci de m’avoir écouté, je sais que cela doit être dur pour vous de voir un déchet tel que moi dans votre bureau si bien ordonné et c’est pour cela que je souhaite retourner au plus vite dans ma cellule afin de continuer à expier mes fautes. Encore merci.


Quel ramassis de connerie dans déc’, mais bon comme un gentil petit toutou j’ai bien récité ma leçon qui m’a été donné par Clive, Zuko a l’air à deux doigt de la rupture d’anévrisme, il me semble presque sentir la température augmenter peu à peu, si il m’attaque cela confirmera l’intégralité de ce que je viens de dire. Espérons qu’il ai l’intelligence de me cramer la moustache.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Pirate
Pirate
avatar



Maître du Jeu 1
Messages : 253

Fiche du marin
PP : MAX
PH : MAX
Grade : Seigneur des Pirates
MessageSujet: Re: [FB] - Le retour du Kingslayer, Débriefing - [ PV Zuko & Clive ]   Sam 12 Jan - 20:11

Après la première explication fournie par le lieutenant Kasai, tout désignait son ancien capitaine comme origine du conflit ayant démarré entre eux deux à Ashen Vale. Déclarant que l’utilisation de l’or trouvé là-bas avait été l’élément déclencheur. Mais les contres arguments de son supérieur furent fulgurants et le son de cloche lui étant tout à fait différent … Clive était un orateur qui n’avait rien à envier à quiconque, les mots pour lui étaient tout aussi dangereux que le tranchant d’une lame. Son explication presque plus convaincante était teintée de compliments qui ne tombaient pas dans l’oreille d’une sourde … Rebecca qui avait pour habitude d’être froide et stricte s’était montrée étonnamment réceptive et touchée, rougissant et poussant le rire d’une gamine à qui l’on faisait le premier compliment de sa vie sur sa beauté …

- Il m'a qualifiée comme la justice personnifiée hiiii … Hum il apparait donc un réel conflit entre vous deux … Et a vanté ma beauté … J’aimerais pouvoir tirer cette situation au clair et connaitre le vrai du faux bien que je ne remette absolument pas en cause votre jugement et vos dires sous-amiral Jackson … Face à un homme si charmant rooooh

Mais le blondinet qui lui faisait face n’avait pas abattu toutes ses cartes et ajouta un élément à l’affaire qui, suivant le souhait de l’intendante du conseil des cinq, allait à priori permettre de faire la lumière sur tous les évènements qu’il venait de citer. La jeune femme eut un air très surpris, son visage s’étira dans un rictus de dégout en fait. Un pirate venait de faire son entrée dans son bureau ce qu’elle voyait presque comme un sacrilège, mais elle avait soif de justice et était donc prête à faire avec. Sa connaissance sur son appartenance n’était pas un hasard car Rebecca était femme a aimé tenir à l’œil les primes qui évoluaient afin de prévenir le gouvernement contre certains risques possiblement encourus …

En écoutant le témoignage du primé pirate, Tibarn Hawkeye, la gradée commença à se décomposé, les preuves étaient accablantes et bien qu’elles venaient d’un forban, corroboraient ce qu’un sous-amiral avait déclaré … Mais très vite son décontenancement laissa place à de l’énervement, une veine fit son apparition sur son front, battant sa tempe à la limite qui se soulevait de manière virulente. Son regard était presque celui d’une bête féroce, ce qu’elle entendait faisait naitre en elle un profond dégout, imaginé qu’un gradé de la marine puisse avoir si peu de respect pour la droiture l'insupportait …

Emportée dans une réaction viscérale par son ressentiment, Rebecca frappa un coup sec du poing sur son bureau faisant se soulever tout ce qui s’y trouvait de quelques centimètres. Sa respiration était audible tant elle était puissante. De la jeune femme qui paraissait fragile et vulnérable, ressortait une marine pur sang. Une personne n’ayant aux yeux que la justice pure et dure dans toute sa beauté et sa perfection …

- De telles accusations envers un marine sont vraiment graves, mais une enquête va être menée et je vous l'assure, j'aurai le fin mot de l'histoire !!! ... Et si cela s'avérait être la vérité ce serait parfaitement inadmissible ... On pourra réellement dire que vous avez agi comme un pirate lieutenant Kasai ! Et je …

Ses cris furent interrompus par un bruit agaçant qui provenait de son bureau. Un crayon venait de rouler de quelques centimètres et pour cause. Celui-ci qui avec le coup précédent avait chevauché un autre dans un équilibre instable avait tout simplement glissé. Mais plus qu’un simple objet déplacé, pour la jeune femme cela était un signe de désordre. Elle attrapa rapidement le bout de bois qu’elle redéposa à sa place avec une certaine violence qui n’eut que pour seul résultat, le mouvement d’un autre crayon. De la même manière elle le replaça mais l’impact en brisa la mine …

Ignorant presque ses interlocuteurs, l’intendante sortit un taille crayon de son tiroir et refit une belle mine à son crayon, ensuite à la vitesse de l’éclair replaça tout au bon endroit. Elle respira ensuite profondément et repris d’un ton agacé …

- Je vais, par votre faute, être obligée de retailler mes crayons après votre départ, ils n’ont désormais plus la même taille et je ne peux admettre que le désordre règne dans mon bureau ! … Bien, où en étions-nous … Il me semble qu’il ne fait aucun doute que de graves manquements sont à déplorer … Je vais tout de même vous donnez une chance de vous expliquer lieutenant en vertu de la justice et j’ose espérer que vos mots pourront me convaincre …
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Etat-Major
Etat-Major
avatar



Zuko Kasai
Messages : 322
Age : 22
Métier : Cuisinier

Fiche du marin
PP : 698
PH : 699
Grade : Sous-amiral
MessageSujet: Re: [FB] - Le retour du Kingslayer, Débriefing - [ PV Zuko & Clive ]   Dim 13 Jan - 13:14

Lorsque Clive prit la parole, Zuko se demanda où toutes ces accusations menaient. Non content de lui mettre sur le dos le combat d'Ashen Vale et de le traiter de connard avide amoureux de l'argent, Clive l'accusait lui d'avoir de mauvaises fréquentations et de jouer au faux gentil capitaine qui pensait encore pouvoir voir le bien en lui. Il l'appelait même ''son ami''. Certes il ne disait pas que des mensonges, Zuko était en effet quelqu'un de colérique, c'était de notoriété publique, et ses débordements n'étaient pas discrets et connus de tous, il n'y avait pas là de quoi monter une accusation. Mais le traiter de dealer ? Où allait-il chercher tout ça ? Zuko devait cependant reconnaître sa qualité d'orateur, il l'avait toujours admiré pour ça, même à présent alors qu'il le calomniait outrageusement. Pour un peu, il aurait presque pu croire lui même qu'il avait fait tout ce dont on l'accusait. Cependant c'était totalement ridicule mais il remarquait que l'intendante semblait totalement sous le charme du sous-amiral. Ça s'annonçait mal pour lui.

Une fois tous ses arguments récités dans l'ordre et avec dans les yeux une tristesse feinte plus vrai que nature couplé d'une résolution résignée, Clive fit enfin savoir comment il allait prouvé que chacun des mots qu'il avait dit étaient absolument vrai : il allait faire appel à un témoin.

Complètement atterré, Zukose retourna pour voir qui il avait bien pu engagé pour le l'accablé de tous les maux du monde, prêt à dire qu'il ne connaissait pas la personne puisque de toute façon ça serait sans doute le cas puisqu'il n'avait rien fait de tout ce qui avait été dit. Cependant, une ''surprise'' concoctée par Clive l'attendait, un homme sortit tout droit du top cinq de ses pires ennemis, une homme qu'il avait laissé pour mort, nu dans la Bloodyweep Forest. Un homme qui avait tué son meilleur ami, bien avant qu'il ne rentre dans l'équipage de Clive R. Jackson, à savoir Tibarn Hawkeye. Immédiatement, la fureur commença à envahir Zuko et il masqua difficilement la satisfaction de voir qu'il était désormais estropié.

* Tu ne fuiras plus aussi facilement à notre prochaine rencontre, le borgne... *

Avec un air de pirate repenti-sacro-saint, Tibarn se présenta à l'intendante du conseil des cinq qui ne masqua pas son dégoût de voir un être d'une telle engeance dans son bureau, salissant l'image de la justice par sa seule présence. Cependant ses traits se modifièrent, devenant de plus en plus choqué au fur et à mesure que Tibarn parlait. Sa première accusation était tout simplement honteuse ! Il disait que lui, Zuko Kasai avait profité du raid fait sur Las Camp pour se remplir les poches avec de l'argent récolté pendant des pillages, et pire que tout, il affirmait que lui, Tibarn l'avait vu tué son meilleur ami qui l'avait soi disant découvert en train d'accomplir cette besogne. N'y tenant pas, Zuko voulu se lever :

- Foutaise que tout ceci !

Cependant un regard l'incita à se rasseoir, fulminant et se réchauffant dangereusement. Bien que sa rage et sa colère soit grandissante au fur et à mesure que Tibarn confirmait les dire de Clive en affirmant avoir rencontré également Hatsuo Kyosuke qui participait à son ''commerce de drogue'', Zuko avait encore assez de jugeote pour savoir que si jamais il craquait et attaquait quelqu'un dans ce bureau ou montrait de façon un peu trop imagé sa colère, il serait perdu car il donnerait raison à Clive. Aussi il dut supporter son monologue jusqu'au bout, écoutait son cirage de pompes à la fin et manquant de s'étouffer lorsqu'il l'entendit dire qu'il ne gagnait rien à être ici et que personne ne l'avait forcé.

* Tu parles, combien Clive t'as payé pour dire tout ça hein ? Qu'est-ce qu'il t'a promit ? *

A la fin de son monologue, l'intendante paraissait choqué de tout ce qu'elle entendait et alla même jusqu'à le traiter de pirate, ce qui meurtrie la fierté de Zuko bien plus que n'importe quel des mensonges proférés par Clive et Tibarn. Elle lui laissa cependant une chance de s'expliquer, ce que Zuko fit, les poings serrés menaçant de s'écraser sur le nez d'un des deux hommes présent dans la pièce, et la voix tremblante de colère contenue et mal maîtrisée. Pour commencer il dégaina son revolver et le posa sans faire de geste brusque sur le bureau, s'en éloignant ensuite pour montrer qu'il ne souhaitait pas s'en servir.

- Savez-vous ce qu'est cette arme, madame ? Cette arme est tout ce qu'il me reste de mon meilleur ami, mort au combat alors qu'il se battait pour la justice à mes côté sur l'île de Las Camp. Cet homme fut d'abord blessé par un pirate armé de sabre et ensuite il fut achevé par un autre homme qui l'abattit froidement avec une arme à feu similaire. Je me rappelle de la scène comme si c'était hier madame, et le nom de mon meilleur ami, je ne vous le cache pas une seconde de plus, était Reiji, ce même Reiji que l'on m'a honteusement accusé d'avoir assassiné. Je ne peux évidemment pas vous prouver immédiatement que les liens qui nous unissaient étaient aussi fort que je le prétend, mais il vous suffira d'interroger le Capitaine Josh Law pour qu'il vous dise à quel point nous étions proches puisque c'est sous son commandement que nous avons servit ensemble. Le pirate qui a assassiné Reiji n'est autre que Tibarn ici présent.

Avec un geste d'humeur Zuko fixa son regard dans celui de l'intendante.

- Je ne sais même pas pourquoi je me fatigue à vous raconter tout ça, les événements produit à Las Camp sont tous rédigé dans mon rapport qui a été vérifié par le capitaine Law avant d'être envoyé à nos supérieurs. Pour ce qui est de Hatsuo Kyosuke, je ne nie pas le connaître, mais c'est homme est de sale engeance et tout ce que je souhaite c'est de le livrer à la justice comme je l'ai fais tant de fois avec d'autres. Qu'est-il advenu de tous mes services rendus à la justice et au Gouvernement Mondial ? Personne ne s'en souvient donc ? Tous mes combats contre les révolutionnaires et les pirates en vue de faire respecter la loi ne sont-ils donc plus rien à vos yeux ? Il suffit que cet homme arrive et me calomnie outrageusement pour que vous oubliez que je vous ai débarrassé des révolutionnaires de Snow City avec le lieutenant Stark lui même ? Que j'ai également démanteler une organisation révolutionnaire au royaume de Luvneel avec l'Adjudant Yury Senshi ? Que enfin j'ai tué le général favoris de Kidd sur l'île de Micqueot pour répondre à l'aide des habitants oppressés et terrorisés des îles voisines ? Et enfin avez vous oubliez que j'ai fait tout cela gratuitement ? Pour le seul plaisir de servir la justice et la loi ?
>>Que l'on me condamne pour m'être battu avec le Sous-Amiral Jackson ou pour avoir brûler la forêt de Las Camp est totalement justifié et je me plierais à la sanction que l'on m'apposera sans protester parce que je sais que je le mérite. Mais je ne saurais supporter que l'on m'insulte en me traitant de pirate et donc de traître ou même de dealer ou d'homme avide. Pas après tout ce que j'ai fait pour le Gouvernement Mondial. Je pensais que vous au moins le saviez puisque comme l'a si bien souligné le Sous-Amiral Jackson, vous êtes l'exemple même de la justice et de la droiture. Que l'on accuse quelqu'un comme moi, le fils de deux Marines qui ont dévoués leur vie au Gouvernement et qui ont su m'élever comme un vrai combattant de la justice, de tant de vices m’écœure profondément, et pardonnez moi l'utilisation d'un tel vocabulaire.


Sur ce, il récupéra son arme qu'il remit dans sa gaine et il se rassit, les bras croisés et ses yeux lançant des éclairs remplit de haine sur Tibarn.

_________________

La loi est dure, mais c'est la loi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Etat-Major
Etat-Major
avatar



Clive R. Jackson
Messages : 1484
Age : 26
Métier : Navigateur

Fiche du marin
PP : 845
PH : 812
Grade : Contre-Amiral
MessageSujet: Re: [FB] - Le retour du Kingslayer, Débriefing - [ PV Zuko & Clive ]   Lun 14 Jan - 2:10




Une réunion tant attendue ! Part' 2 « Marijoa »


La tentions entre les diverses personnes présentes dans la salle est palpable, son aura ne cesse de grandir et menace d'exploser à chacune des secondes qui passent ; fruit de la discorde entre deux identités que tout oppose : le juste aux valeurs clinquantes qui n'a jamais connu la peur de vivre le lendemain, et le mauvais aux aux ambitions exacerbées qui n'a de toute sa vie fait qu'appréhender et redouter le futur. Des idéaux et des pouvoirs qui se confrontent comme un pont construit des deux côtés de la rive ; étant de ceux qui ne peuvent qu'ôter la vie et, ne cherchant pas à savoir d’où il vient mais où il va. Des valeurs qui s'entrechoquent comme le feu et la glace, le gentil et le méchant, le fort et le faible..Celui qui gouvernera pourra imposer sa vision de la justice, parce qu'à n'en pas douter celle-ci triomphera ; on peut tuer un représentant de l'ordre mais on ne peut pas tuer la Justice, parce que le vainqueur sera le juste !

« Cette arme..N'est-ce pas celle avec laquelle tu m'as troué la première fois que nous nous sommes rencontré ? La même qui t'a accompagné lorsque tu as brûlé ce bar à Las Camp ? Si je n'étais pas la personne que je suis, serai-je déjà six pieds sous-terre ? Combien de personnes as-tu lésées de par ta simple impulsivité ? Ta méconnaissance et tous tes péchés ne peuvent entacher les quelques bonnes actions présentées ; tu souilles cet uniforme que tu portes de par tes paroles qui ne s'accordent pas avec tes actes, cependant.. »



Cette rivalité n'est, semble-t-il, pas prêt de s'arrêter et les hostilités à peine lancées ne sont que les préludes d'une pléiade d'autres qui suivront. Une simple bataille dans cette guerre entreprise par les deux hommes qui tentent, tour à tour, de s'adjuger la victoire finale par une multitude d'assauts répétés à l'encontre du tierce qu'ils dévisagent, qu'ils haïssent. Drôle de parcoure pour ces opposés qui se heurtent, se confrontent, jusqu'à leur dernier souffle, pour une cause qu'ils croient juste, la leur. Une vie si courte et tant de choses à accomplir, pourquoi ? L'un comme l'autre ne voient que la différence chez l'autre, obstruant leurs ressemblances afin de continuer ce petit jeu de « qui aura l'ascendant sur l'autre », probablement l'une des plus anciennes et des plus usées des querelles et certainement la plus triste d'entre elles, celle « du jeu des trônes ».

« ...Je ne souhaite pas te voir radier, mis à mort, prisonnier par ceux que tu représentes, je n'en ai, de toute façon, ni le pouvoir ni l'envie. Si tu es capable de vivre avec ce que tu as faits, ce choix t'appartiens et tu en es seul maître. Tu peux passer ta vie à tenter de te justifier pour prouver ton innocence, de soudoyer, tuer, manipuler les gens à ta guise, de tenté de te voiler la face en voilant la leur, pour pouvoir penser à travers ceux que tu embrouilles, espérant qu'ils te croient comme tu aimerais pouvoir te croire... »


Je marque un léger temps de pause avant de reprendre d'une voix toujours plus sincère que celle de la seconde précédente, faisant preuve d'un jeu d'acteur impressionnant, entremêlant vérité et mensonge afin d'arriver à l'apothéose du drame de cette affaire qui petit à petit semble se ternir. En revanche, je n'avais pas prévu l'arrivée d'un possible témoin en faveur du jeune Kasai, qui argue ses propos sans arriver pleinement à en cacher le ressenti que celui-ci éprouve à mon égare. Une autre des divergences qu'il y avait entre nous, ma rancœur, ma haine, est si bien dissimuler qu'elle en devient invisible, presque..Imperceptible.

« La bienséance voudrait que l'on convie ce Josh Law à notre petit entretien, une requête que je soumets afin de faire preuve de noblesse à l'égare de cette cour qui ne doit être souillée plus longtemps par des discours venimeux. Je n'ai rien à cacher, et je sais que vous prendrez soin d'accéder à ma requête afin de lever le voile sur cette affaire saugrenue. Je sais que Mademoiselle possède une grandeur au-dessus de la moyenne et qu'elle fera tout pour laisser s'exprimer ce Capitaine de la Marine afin qu'il éclaire ce chemin sinueux qui nous lie tous trois. J'espère sincèrement m'être trompé sur le cas de mon ancien Lieutenant, et je ne mettrai pas en doute la parole d'un homme aussi respectueux de la loi que ce capitaine.. »

* Tsch..Je pensais pas qu'il avait ce petit tour dans sa manche, si ça continue ça va devenir problématique, il va falloir passer à la vitesse supérieure. *

La requête semblait totalement légitime, voire même beau joueur pour quelqu'un qu'on tente de cataloguer de calomnieux, le geste en lui-même prouve que je n'ai rien à cacher et que je prône la transparence, ce qui n'est pas..spécialement mon but. J'avais déjà ma petite idée pour contrer cette petite problématique, mais en attendant je devais continuer mon petit manège, car, malgré toute la haine que j'avais, rien ne semblait indiquer une quelconque once de rancœur à l'égare de l'accusé. Il paraissait même totalement l'inverse, j'avais joué le jeu comme une femme de riche qui trouve son mari entrain de se faire la première venue dans leur lit, mais, qui bien trop attacher à sa garde-robe et son petit train-train quotidien aurait refermé la porte et préparer la cuisine comme si il ne c'était jamais rien passé, cette façade, ce mur que j'avais créé entre mes émotions réelles et mon ressenti m'avait permis de me hisser jusqu'ici, jusque dans les sommets de la hiérarchie de la marine.



« Si vous approuvez ma requête, il serait bon de passer au deuxième thème, celui qui intrigue les commanditaires de cette petite réunion privée, c'est-à-dire, vos employeurs. Concernant le Kingslayer, je pense que nos versions respectives seront à fortiori, les mêmes avec deux visions différentes des événements vu que la situation nous a obligé à nous séparer durant une période relativement courte. Pour ma part..Cet homme est un danger certain, sa puissance est..incommensurable, c'est la première fois que j'ai eu ce sentiment étrange que la mort serait plus douce que le simple fait de me retrouver face à lui. »

Je change légèrement mon tempérament, prenant un air plus sérieux, plus intriguer que l'ancien. Je commande au préalable les deux gardes de revenir dans la salle afin de reprendre le prisonnier afin de le faire sortir de la pièce. Ce qui allait être prononcé ne devait pas se savoir, c'était la raison principale de notre venue et les primes affectées aux différentes personnes présentes lors de l'événement avait fait d'eux des cibles prioritaires. Cependant, les personnes en charge du borgne devaient attendre ma venue pour franchir les portes de Marijoa, puisque, j'étais désigné comme la personne qui devait amener ce repris de justice jusqu'à Impel Down.

« ..Il semblerait que le véritable nom du Kingslayer ne soit pas celui qu'il avait fourni au monde entier. Au cours de l'expédition, j'ai pu, comme beaucoup d'autres, rassemblés des tablettes ainsi que d'anciens manuscrits qui racontent ses péripéties, son nom..Lithaldoren. Les détails sont tous dans le rapport mais Zuko pourra confirmer ce qui s'est passé de sa bouche et raconter lui-même les événements liés à ce trouble. Si, évidemment, celui-ci veut bien se donner la peine.. »


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Pirate
Pirate
avatar



Tibarn
Messages : 124
Age : 27
Métier : Cannonier / Pilier de bar

Fiche du marin
PP : 400
PH : 538
Grade : Pirate
MessageSujet: Re: [FB] - Le retour du Kingslayer, Débriefing - [ PV Zuko & Clive ]   Lun 14 Jan - 5:57



Même si à mon arrivée la secrétaire avait eu l’air plus que contrarié de voir un pirate de mon engeance déboulé de but en blanc sans prévenir, son visage avait vite changé devant le discours de Clive et le mien. De dégouté d’apercevoir le renégat que j’étais ses traits virèrent bien vite à la surprise puis à la colère, visiblement le plan de mon nouveau boss avait fait plus que mouche. A un moment elle traita même Zuko de pirate, quelle jouissance auditive cela était d’entendre le grand justicier des mers Kasai se faire pourrir de la sorte par un de ses supérieurs, car pour connaître un peu le lascar je ne sais que trop bien à quel point il ulcère les gens de mon espèce alors j’imagine facilement ce qui se passe dans sa tête actuellement. Désavoué par son capitaine et par moi son sang doit littéralement bouillir dans ses veines, le plus drôle dans l’histoire c’est le crédit qu’a l’air de m’accorder cette bonne femme, comme quoi l’on peut bien raconter n’importe quoi à n’importe qui du moment que nous avons les bon appuis et les bonnes relations, je viens de prendre une importante leçon aujourd’hui merci Clive et quel orateur de génie tu es.

Les palabres continuent encore quelques longues minutes, quel joute verbal vraiment… déséquilibré, oui déséquilibré est le mot juste, d’un coté Clive caresse les mots et les manipulent comme un maestro dirigerait son orchestre et de l’autre coté du ring et bien… malgré le respect que j’ai acquis au fil de mes rencontre avec je dois bien avouer que Zuko est plus un homme d’action que de discours et cela se voit. Cet idiot sort même son flingue au milieu d’un de ses discours et le pose sur le bureau de l’autre maniaque des crayons. Vraiment il avait l’air d’avoir un don inné pour s’enfoncer tout seul comme un grand, même moi je crois bien que je n’aurais jamais sortis un de mes calibre dans ce genre de situation… et voilà qu’est ce que je disais ? Clive lui renvoie l’argument du flingue en pleine poire, cependant une phrase de Zuko avait l’air d’avoir fait tiqué mon boss, visiblement l’ancien chef de mission du pyromane n’avait pas été pris dans la ligne de compte de Clive, il contre-argumenta qu’il n’était pas là pour sa et qu’il serait toujours temps plus tard de le convoquer. Mais j’ai dans l’idée que ce Josh Law va connaître d’ici peu « un impondérable tant imprévisible que funeste. »

Quoi ? Comment sa « pas là pour sa ? » C’est quoi ce merdier ? M’aurait il caché des choses ? Moi qui de bonne foi pensait n’être là que pour enfoncer Zuko, je pense que la suite de la réunion va être encore plus intéressante, surtout que je me suis planqué dans un coin de a pièce et qu’ils ont l’air de m’avoir totalement zappé, parfait j’aurais quelques histoires fraiches à raconter à mes futurs voisins de cellule.

Bon apparemment Clive en a décidé autrement, rappelant mon escorte il leur ordonne de me raccompagner au bateau et de l’attendre, bon il sera toujours temps de le bombarder de question pendant le chemin de retour à Impel Down. Mes deux nouveaux amis me prennent par le bras et me sortent de la pièce, d’un petit mouvement de tête je salue l’assistance histoire de rester polie jusqu’au bout et j’emboite le pas à Starsky et Hutch.

Me voici dans ma cabine privé fermée à double tour, le bilan de la réunion à l’air plutôt bon à première vue, Zuko à été désavoué, sa supérieur à eu l’air de tout gober et comble de joie elle ne m’a pas contre interrogé. Mais néanmoins une seule question trotte dans mon petit crâne de piaf, j’ai entendu quelque chose que je n’aurais peut être pas dut, qui est-ce ? Moi qui croyais que ce n’étais qu’une rumeur, une histoire que l’on compte aux enfants pas sage pour les effrayer s’il ne mange pas leurs soupes. Alors il existe ce Kingslayer ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Pirate
Pirate
avatar



Maître du Jeu 1
Messages : 253

Fiche du marin
PP : MAX
PH : MAX
Grade : Seigneur des Pirates
MessageSujet: Re: [FB] - Le retour du Kingslayer, Débriefing - [ PV Zuko & Clive ]   Lun 14 Jan - 20:42

Suite aux accusations qu’on lui mettait sur le dos, le lieutenant Zuko réagit de manière viscérale ne pouvant pas cacher sa colère qu’il semblait pourtant tant bien que mal contenir afin de ne pas commettre l’irréparable. Sa réputation en terme de caractère n’était plus à faire et l’intendante elle-même connaissait le tempérament sulfureux du gradé qui était à l’image de l’élément que son fruit du démon lui permettait de contrôler … A vrai dire, les deux principaux belligérants que tout semblait opposé perpétuait le sempiternel combat entre la glace et le feu eux même antagoniste l’un de l’autre …

- Il n’était pas nécessaire de faire un historique de vos faits d’armes car comme vous l’avez si bien dit ils sont précieusement répertoriés dans vos rapports … Vous êtes un marine émérite qui a toujours fait preuve d’un zèle appréciable et qui s’est toujours efforcé de pourvoir aux buts du gouvernement, ne pensez pas que nous sommes assez puériles que pour oublier ça à la moindre discorde au sein d’un équipage lieutenant Kasai … Aussi je vous demanderais à l’avenir de vous calmer, toute cette colère fait désordre dans mon bureau et ne joue pas en votre faveur … Il n’est pas ici question de sanction pour votre geste, votre capitaine ne semble pas non plus décidé à engager des poursuites ce qui est une belle démonstration de l’esprit de justice ! Néanmoins il serait envisageable qu’un blâme paraisse dans votre dossier et j’ose espérer que cela vous servira de leçon à l’avenir quant au respect de l’ordre établit … Les règles sont dures, mais ce sont les règles !

Sachant pertinemment que les anciens acolytes ne pouvaient pas dire tous deux la vérité, l’intendante Jewel avait tenté de trouver des failles dans les récits de chaque partit, son esprit scientifique l’y aidant … Pourtant, forcée de constater que tout se tenait et que rien ne semblait avoir été laissé au hasard par celui qui se permettait de tromper le gouvernement, elle ne put pas prendre de décision immédiate et se mis donc à réfléchir, énonçant à haute voix des phrases à peine compréhensibles qui ressemblaient plus à des galimatias qu’à autre chose … La jeune femme qui semblait se trouver dans une véritable bulle était parvenue à faire abstraction totale de ceux se trouvant dans son bureau, soudain alors que personne ne s’y attendait, cette dernière tira violemment un tiroir et en extirpa un morceau de papier sur lequel elle pris soin de dessiner un schéma reprenant l’ensemble de la situation ...

Le sous-amiral Clive pris ensuite à nouveau la parole corroborant les dires de la jeune femme qui ne s’en voulu que plus flattée, à vrai dire elle aimait avoir raison et appréciait qu’on la conforte lorsqu’elle était sur le bon chemin … Mais ce que le capitaine du Snow Falling Crew apporta comme nouvelle proposition intéressa fortement Rebecca qui venait d’entourer sur son schéma le nom dudit capitaine qui pourrait démentir ou appuyer l’accusé … Il était le chainon manquant mis en évidence par son schéma …

- Comme je l’espérais de votre part sous-amiral, cette proposition tombe à point nommé … Dès la fin de cet entretien je convierai donc le commandant Law à rallier Marijoa afin de s’expliquer ici même. Il est évident que durant cette période il serait bon pour chacun de vous que la marine n’ignore aucun de vos déplacements sans quoi cela sera jugé comme suspect …

Le débat clôt, le second sujet et non des moindres emboita le pas du premier. Il allait falloir maintenant traiter d’un problème de plus grand ordre car l’avenir du monde en dépendait peut-être … Le Kingslayer qui était désigné par la marine comme la plus grande menace connue et comme celui qui pourrait renverser le gouvernement mondial venait de refaire son apparition ce qui était assurément une preuve qu’il allait passer à l’action et que d’une manière ou d’une autre il faudrait trouver un moyen de lutter au risque de voir tout ce que tout le monde connaissait s’effondrer …

- Lithaldoren … Que pouvez-vous m’apprendre de plus ? N’omettez aucuns détails, tout peut avoir son importance messieurs !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Etat-Major
Etat-Major
avatar



Zuko Kasai
Messages : 322
Age : 22
Métier : Cuisinier

Fiche du marin
PP : 698
PH : 699
Grade : Sous-amiral
MessageSujet: Re: [FB] - Le retour du Kingslayer, Débriefing - [ PV Zuko & Clive ]   Mar 15 Jan - 20:54

Suite à son petit éclat plus ou moins maîtrisé, Zuko se fit sèchement réprimander par l'intendante du conseil des cinq étoiles qui déclara inutile de faire un inventaire complet et détaillé de tout ce qu'il avait accomplit durant sa carrière. Cependant cette réprimande fut suivit de compliments qui apaisèrent un peu l'estime meurtrie du Marine, même si elle enchaîna par d'autres remontrances accompagnée de compliments envers Clive qui faillirent le faire s'étouffer alors qu'il retenait un commentaire sarcastique. L'exemple de la justice... L'exemple de la fausse modestie et de la manipulation ouais ! Son but premier avait manifestement été de l'accabler de tant de preuve de déviances que l'intendance se verrait obligée de le condamner pendant assez de temps pour qu'il ai le temps de refroidir tout en déclarant bien entendu qu'il n'avait jamais voulu que tout ceci se produise et qu'il suppliait qu'on ne lui impose pas de punition trop sévère.

Dans ces conditions, il était évident qu'il passât pour le héro et que Zuko passât pour le vilain petit canard qui refusait de voir la magnifique faveur que lui faisait cet homme, ce qui n'était bien évidemment pas le cas. Zuko se mura dans un silence boudeur le temps que Clive propose une solution apparemment honnête qui pourrait sans doute débarrasser Zuko des accusations qui pesaient sur lui quant au meurtre de son meilleur ami. D'ailleurs la colère éprouvée vis à vas de cette accusation n'avait pas descendu d'un poil et continuait de brûler en lui, lui donnant un regard sombre qui lui donnait un air menaçant qui n'était pas vraiment adapté aux circonstances.

Malgré toutes les accusations et le conseil avisé de l'intendante de ne pas disparaître de la vue des Marines tant que cette affaire n'était pas réglée (conseil qui s'appliquait également à Clive apparemment) on lui laissa tout de même l'honneur de faire le rapport, signe qu'il n'était pas non plus en disgrâce total même si la menace d'un blâme planait au dessus de sa tête telle une épée de Damoclès émoussée pour lui faire plus mal encore. Décroisant les bras pour paraître moins désagréable, Zuko entama son rapport.

- Comme l'a précisé le Sous-Amiral, le vrai nom du Kingslayer nous a été dévoilé sur Ashen Vale, dans la Gehenna Citadel. La route pour y aller n'a pas été simple : il a d'abord fallu récupéré une tablette aux inscriptions gravée dans une langue ancienne qui retraçait l'histoire de l'île. Je ne suis pas un expert en langues anciennes mais il me semble bien que ces tablettes parlaient du passé du Kingslayer, de comment il est devenu... ce qu'il est auourd'hui.

Un frisson le parcourut. Chose assez étonnante pour une homme de feu, lui qui n'avait jamais froid et n'était jamais tombé malade de sa vie frissonnait rien qu'à l'évocation d'un souvenir. Essayant de se ressaisir, il continua avec une voix sèche :

- Lorsqu'enfin je suis entré dans la citadelle, elle était complètement gelée mais d'un froid pas naturel, le genre de froid qui nous fait plus penser à la mort qu'à un froid normal pour de l'hiver. Dans ces lieu j'y ai rencontré le Capitaine Jackson ainsi que le trésor mais je ne vous ferais pas l'outrage de répéter ce qui a été déjà dit à propos de cette rencontre. Toujours est-il qu'à la fin de notre... désaccord, j'étais inconscient et emprisonné par une couche de glace épaisse comme ce bureau.

Sa voix faillit se briser à ce moment là et il sembla que l'atmosphère c'était considérablement refroidit. Il se rappelait encore de la glace qui naissait sur ses bras, les immobilisant peu à peu avant de remonter le long de ses épaules et des ses jambes jusqu'à l'emprisonné entièrement. Il se souvenait de la sensation qu'il avait eu lorsque la glace avait finalement recouvert sa bouche et son nez, l'empêchant de respirer avant d'enfin lui couper la vu. De tout cela il s'en souvenait, mais il se souvenait surtout du regard de Clive, la dernière chose qu'il vit avant de perdre connaissance et son visage aussi impassible et froid que la glace qu'il manipulait. Depuis, cet épisode de sa vie était devenu un cauchemar récurrent chez le Marine qui, bien que dissimulant soigneusement son trouble à tous ceux qui l'entouraient, conservait une étincelle de peur dès qu'il voyait son ancien capitaine et qu'il s'en rappelait la puissance qu'il n'égalait pour le moment absolument pas.

- Cependant, reprit-il avec détermination, quelque chose brisa la glace provenant pourtant de la technique la plus puissante de Clive à cette époque, et cette chose était une simple présence. Une présence absolument terrifiante madame, une présence comme je n'en avais jamais ressentit avant. Dieu sait si je ne suis pas un lâche, et pourtant... pourtant je le dis, je n'avais qu'une envie et c'était de fuir alors qu'il n'était même pas encore apparu. Et il le fit, intendante, il apparu effectivement devant nous, comme en réponse à l'invocation du spectre de l'homme qui devait être le roi de cette île et aussi son propre père. Mais le plus important je pense est la description du Kingslayer en personne.

« Je pense que vous vous souvenez tous des comptines que racontent les parents à leurs enfants pour leur faire peur, le genre qui ne sert qu'à leur inculper une morale telle que ''soi gentil sinon il t'arrivera de mauvaise chose'' et tous je pense se rappelle de l'histoire du Kingslayer. Dans toutes les versions de cette histoire, il est décrit comme grand, très grand, avec des cheveux d'ébènes et des yeux rouges sang comme ceux d'un démon et n'a pour toute arme qu'une grande épée assez aiguisé pour trancher l'air lui même. À présent je peux vous assurer que toutes ces histoires son vrai, et ne me prenez pas pour un fou, l'air, il l'a tranché devant nos yeux pour en faire sortir des monstres et des créatures mortes qui nous attaquées. Mais avant cela il nous a parlé, nous a provoqué de venir l'affronter au corps à corps en se proclamant roi, puis il a disparu. Il ne croyait pas son père lorsque celui-ci lui dît qu'il se ferait vaincre par la nouvelle génération de marins qui parcourent ces mers.

« Après nous être débarrassé des monstres, nous avons tous trouvé un moyen de rentrer. Mon rapport se termine ici. Sous-amiral, si vous avez quelque chose à rajouter, faîtes. Je doute qu'il soit totalement complet vu que j'étais évanouis pendant une bonne partie du temps.


Il avait dit cette dernière phrase avec une froideur qui rivalisait avec les glaçons que Clive pouvait produire et avec une pointe d'agressivité. Une fois de plus il se mura dans le silence en attendant les réactions de son auditoire.

_________________

La loi est dure, mais c'est la loi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Etat-Major
Etat-Major
avatar



Clive R. Jackson
Messages : 1484
Age : 26
Métier : Navigateur

Fiche du marin
PP : 845
PH : 812
Grade : Contre-Amiral
MessageSujet: Re: [FB] - Le retour du Kingslayer, Débriefing - [ PV Zuko & Clive ]   Jeu 17 Jan - 2:39




La conclusion ! « Marijoa »


Cette petite réunion semblait enfin toucher à sa fin, cela faisait déjà pas mal de temps que nous discutions dans une atmosphère tendue et l'envie d'en finir me pèse de plus en plus, sans que je le laisse paraître, toutefois. Zuko continuait son blabla concernant les événements passé sur Ashen Vale tandis que moi, je me démenais comme un petit diable pour trouver une parade à la venue de ce Josh Law, quelque chose qui me permettrait d'infirmer ce que pourrait dire dans un futur proche cet homme en qui le jeune Kasai semblait avoir mis sa foi. Si je n'avais pas demandé sa venue et jouer la carte de l'authenticité il aurait paru suspect par la suite que je refuse ou conteste par une quelconque façon l'arrivé de ce capitaine. Pour l'heure, ce n'était de toute façon pas le plus urgent, il me fallait simplement ressortir d'ici de la même manière que j'y étais entré : avec le sourire.

« Ce que dit Zuko est fondamentalement vrai. »



Dis-je de façon simpliste, de manière à rester présent dans la discussion. Je ne m'étais pas trompé et nos versions étaient relativement similaires, ce qui faisait qu'aucune réelle intervention de ma part n'était utile dans ce qu'il avait à annoncer ; à quelques détails prêts, évidemment.

« Il est juste de souligner l'importance de ce que nous avons pu entendre de la petite discutions père-fils. Mais, contrairement à Zuko, je ne pense pas qu'il ait voulu dire que nous pourrions renverser le régicide. Le Roi connaît mieux que quiconque la puissance ainsi que toutes les exactions de son héritier, et la menace qu'il représente va au-delà des limites de l'imaginable. De là à penser qu'une personne soit capable, tous temps confondus, d'absoudre de sa seule présence les péchés du Kingslayer semblent purement utopique. »


Arrivé aux péroraisons de mon fallacieux discours, il me fallait abréger avant que ça ne traîne encore plus en longueur.


« Je pense qu'il a voulu nous faire comprendre que petit à petit, son règne s'étiole et qu'aucune hégémonie, aussi puissante soit-elle, n'est éternel. Et.. Lorsque ces héros de la justice viendront frapper aux propylées de sa tour d'ivoire, celui-ci n'aura que d'autres choix que de répondre de ses avilies. Et, quand ce jour viendra ; quand tous comprendront la menace qu'il représente, ceux-ci s'allieront pour former une coalition unique, celle du renouveau, celle..D'une nouvelle ère ! Du moins, il ne s'agit évidemment que de mon humble avis.. »


Concernant le transfuge de la marine il me semblait avoir tout dit, il ne me restait plus qu'à conclure avec le petit mot de la fin, qui serait également le début de la petite stratégie que j'avais en tête. De plus, cette petite joute verbale avait été suffisamment longue pour avoir fini par m'ennuyer, cependant, celle-si s'était tout de même montrer des plus intéressantes et de nouvelles perspectives s'étaient offertes à moi sans que je m'y attende. Peut-être un poil trop long mais dans son ensemble très fructifiant. Il me fallait toutefois terminé sur une dernière note avant de pouvoir m'éclipser.

« Concernant les diverses personnes au courant de ce petit secret, j'ai établis une liste un peu plus tôt et les informations ne devraient pas tarder à vous parvenir. C'est l'une des raisons qui m'ont retenus avant que je n'arrive ici. Cependant, dans cette liste, subsiste une poignée de hors-la-loi qui n'ont pas eu vent de notre petit abscons et, afin de vous éviter un travail supplémentaire j'ai pris la liberté de les séparer des autres. Tous étaient déjà répertoriés dans les archives comme étant des criminels, cela n'a donc pas été très difficile de retrouver leurs noms. »



Maintenant que toutes les informations étaient en possession de l'intendante je pouvais enfin souffler, puisque j'avais pu me libérer de cette lourde tâche.

« J'ai encore à faire ici, je vais donc rester quelques jours de plus afin de terminer les diverses tâches administratives que nécessite l'arrestation du pirate. J'ai également été chargé de le transférer à Impel Down où celui-ci ira séjourner dans le niveau 3 des geôles. L'arrivée du capitaine Josh Law devrait prendre plusieurs semaines, entre la paperasserie, les convocations, les dates de rendez-vous ainsi que le trajet pour parvenir jusqu'ici, j'aimerai, si vous me le permettez, prendre congé afin de terminer mon travail ainsi que de retourner à mes occupations habituelles. Il va de soi que vos désirs seront miens, et que, de ce fait, je suis à votre entière disposition. »


*Désolé, il est moins bon mais j'ai été un peu pris et on a pas arrêter de me déranger au moment de le faire alors Rolling Eyes parfois ça alterne le bon et le moins bon.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Pirate
Pirate
avatar



Maître du Jeu 1
Messages : 253

Fiche du marin
PP : MAX
PH : MAX
Grade : Seigneur des Pirates
MessageSujet: Re: [FB] - Le retour du Kingslayer, Débriefing - [ PV Zuko & Clive ]   Jeu 17 Jan - 23:00

Au fil des dires des deux marines qui, conformément à sa demande, tentaient d’être le plus précis que possible, l’intendante du conseil des cinq étoiles ingéraient les informations à la manière d’une machine. Les mots semblaient filer à travers ses yeux comme si son cerveau prenait la peine de les inscrire à l’aide d’une machine à écrire. Bien que Jessica L. Jewel ait été promue à son poste pour sa droiture sans égale, ce n’en était pas pour autant sa seule et unique qualité car elle faisait partie du comité restreint de ceux qu’on qualifiait de génies. Son esprit scientifique permettait de résoudre des problèmes épineux en moins de temps qu’il ne fallait pour le dire, elle était capable de venir à bout des équations les plus cornéliennes en faisant appel à des règles de probabilités, se servant de statistiques ou encore incluant divers facteurs de risques ce qui permettait d’obtenir des pourcentages précis prenant en compte chaque paramètre permettant ainsi les choix les plus optimisé selon la situation …

La jeune femme, bien qu’il s’agisse d’un sujet délicat, ne semblait pas se laisser impressionner que du contraire. Faisant preuve de beaucoup de discernement elle continua sa besogne cherchant dans l’immédiat à construire un rapport aussi étoffer que possible à l’intention des cinq étoiles qui devraient être mis au courant dans les plus brefs délais … Bien que tout semblait assez sombre et ténébreux, cette dernière trouvait beaucoup de points positifs dans le récit de ces évènements, quelques connaissances précieuses s’ajoutaient petit à petit, ce qui pourrait à long terme jouer en faveur du gouvernement qui jusque-là devait se contenter d’observer, impuissant face à ce qui s’était déroulé jadis … La marine qui avait tenté de redorer son blason au possible n’avait cependant pas su entièrement laver l’humiliation de la trahison de l’ancien amiral en chef et le salut leur ouvrait peut-être les portes …

- Je vous remercie messieurs pour ces précieuses informations … Lithaldoren, ce traitre est, bien que cela ne me réjouisse pas particulièrement de le dire, la plus grande menace que le gouvernement n’ai jamais eu à affronter … Et en tant que tel il est de notre devoir de protéger avec fierté, droiture et sagesse des valeurs telle que la justice et ce même au prix de nos propres vies … Sous-amiral Jackson, aussi humble soit votre avis j’aime à penser que vous avez bel et bien raison et que son règne prendra tôt ou tard fin comme nous l’avons vu naitre. Mais l’avenir est encore incertain, de sombres nuages se profilent à l’horizon …

Ces paroles qui clôturaient le débat sur le Kingslayer trahissaient de la gravité de ce qui s’était déroulé à Ashen Vale et ces deux marines qui avaient fait leur rapport venaient jouer d’une certaine manière, aux oiseaux de mauvais augures … Mais la suite sembla inquiéter un tant soit peu l’intendante, d’autres personnes s’étaient elle aussi retrouvée en présence de l’ancien amiral en chef et le gouvernement n’était donc pas le seul partit au courant du retour de ce dernier.

- Nous nous occuperons donc de cette liste dans les plus brefs délais … Il va de soi qu’ébruiter ces évènements ne serait pas une bonne chose, aussi j’ose espérer que vous vous ferez discret. Il serait sage de ne pas inquiéter la population mondiale alors que nous détenons aussi peu d’informations, un climat de crainte n’apporterait qu’un lot d’ennuis non désirables … Très bien faites donc sous-amiral mais afin d’éviter tout soucis, je tiens à vous rappeler à vous ainsi qu’au lieutenant Kasai qu’il serait dans votre intérêt de communiquer à notre service le moindre de vos déplacements … Du moins le temps que toute cette histoire soit tirée au clair ce qui correspondra probablement à l’arrivée du capitaine Law …

Entendant ensuite la fin de la phrase du blondinet face à elle, Rebecca devint entièrement rouge pivoine ne sachant plus où se mettre … Elle déglutit bruyamment puis se mis à rire nerveusement tout en recommençant à tailler l’un de ses crayons nerveusement dont la taille diminua à vue d’œil …

- A mon entière disp …

Un petit cri strident échappa à l’intendante qui secoua violemment la tête afin de chasser les idées qui lui traversait l’esprit ( éludons ce passage hum hum … ). Elle prit alors la peine de faire un salut militaire aux gradés présents et sembla faire comme si rien ne s’était passé, sa peau reprenait peu à peu un teint normal et sa respiration ralentissait également …

- Disposez messieurs …

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur





“Contenu sponsorisé”

MessageSujet: Re: [FB] - Le retour du Kingslayer, Débriefing - [ PV Zuko & Clive ]   

Revenir en haut Aller en bas
 

[FB] - Le retour du Kingslayer, Débriefing - [ PV Zuko & Clive ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» retour au travail....
» Le 23 mai Varadero me voilà/et c'est grâce à vous/retour à la réalité
» Est-ce que quelqu'un a vu le retour de Nounou McPhee
» Retour maison
» Retour 3D' S-Pagne...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece Beginning :: Voguez à travers les flots :: Red Line :: Marijoa-