Partenaires





Index
Inscription
Rechercher
Membre
Connexion
Déconnexion
Votre Profil
Boîte de MP
Groupe

















+ Perso' Prédéf'
+ Batailles Navales
+ Conquête d'îles
+ Tales of Beginning
+ Haut-Fait

Nouveaux arrivants : +10PP/RP
Nous recherchons de vils pirates ou d'idéalistes révolutionnaires pour faire face
à l'imposante marine !
(Note : si vous voulez jouer un marine, n'hésitez pas non plus!)

+ Click here

Partagez | 
 

 Un Caprice du Destin ! Le Parjure d'Ashen Vale..[EVENT]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

The Kingslayer
avatar



Lithaldoren
Messages : 2

Fiche du marin
PP : ???
PH : ???
Grade :
MessageSujet: Un Caprice du Destin ! Le Parjure d'Ashen Vale..[EVENT]   Lun 3 Déc - 20:29






















The Kingslayer



Qu'ils se félicitent ! Tous les aventuriers du monde extérieur qui sont venus à la conquête du défunt trésor, celui qui repose dans les entrailles de cette tour de fer, celle que l'on surnomme : Gehenna. Tous vos combats vous mènent en un seul et même point : la salle des convoitises. Tous les chemins mènent au trésor, vous êtes tous là, à le contempler, croyant en votre bonne fortune, jour de chance ! Il n'attend plus que vous.. Son hèllement retentit dans le cœur de chacune des personnes présentes, l'envie de le saisir est grandissante dans votre âtre, vous voyez le désir, la rage, la cupidité, vous aveugler. Il est si proche, si réel ! Mais au moment où vous pensiez pouvoir l'atteindre, la pièce se refroidit subitement, sa noirceur glace le sang des plus justes et braves combattants. Une aura se dégage dans les tréfonds de la salle, elle est encore plus hâlé que ce lieu, plus sombre que la mort..Une lueur se dégage de la pénombre, sa couleur bleue glace transperce les ténèbres qui l'abritent, impossible de distinguer ce qu'est cette chose mais vous pouvez l'entendre..son murmure qui vous hante le cœur et vous paralyse de peur...les peuples de ce monde vont bientôt disparaître..ce n'est qu'une question de temps..J'ai..si faim..Puis, plus une tonalité. Le silence complet. Seul son éclat s'intensifie, elle semble s'approcher de plus en plus vers la lumière. Chaque seconde qui passe est interminable, et plus elle se livre à vous et plus ce sentiment de mal être et d'incompréhension vous guette.


*voix de l'épée*

Arrivée à l'extrême limite de l'ombre, elle s'arrête et susurre une nouvelle fois aux voyageurs de sa voix maléfique. Je vois..toutes choses..les tourments sans fins des âmes damnés..je..vous vois ! Vous êtes à moi..maintenant..Sa voix cesse de retentir, le silence qu'elle crée en s'arrêtant hérisse les poils des explorateurs qui ne comprennent toujours pas, mais au fond de vous-même, de vos entrailles, vous comprenez que votre vie est en jeu et ce petit spectacle qui vous horrifie est tétanisant, sans même savoir pourquoi, vous voulez fuir mais ne pouvez pas. Le monde tremblera, reprend-elle. Et, au terme de ce petit monologue, se dessine une lueur d'une vive intensité, presque aveuglante qui provient à l’extrémité de la chose qui vous appelle. Lorsque vous tournez la tête, vous pouvez apercevoir une forme humaine qui prend possession des lieux, comme si une deuxième lumière apparaissait. Cette chose, qui prend vie derrière vous ressemble étrangement à un..fantôme ! Son ectoplasme vous met sur la voie, un de ces chemins que vous ne voulez absolument pas croire, vous vous frottez les yeux, vous vous dites que votre réveil sera imminent, mais des claques ne suffiront pas à arrêter le spectacle qui a élu domicile devant vos yeux ébahis, si vous ne croyez pas aux histoires de fantômes, c'est le moment de vous y mettre, car.. Vous en vivez une ! L'esprit se met également à parler, répondant d'une voix des plus distinctes.

« Mon..fils..e-est-ce toi ? Oui. Je le sais. Tu es revenu, cela fait maintenant si longtemps, depuis ta trahison.. »

L'allure ainsi que l'habillement du fantôme qui parle semble tout indiquer pour être l'ancien Roi de ce château, sa couronne qui orne sa tête peut confirmer vos soupçons. En retournant une nouvelle fois la tête vous apercevrez que la lueur bleuâtre reprend son avancée jusqu'à être désormais visible. Le visage de l'inconnu est désormais patent, il semblerait que ce soit celui du Kingslayer en personne. En sortant de l'obscurité la première chose que l'on peut percevoir de l'homme, ce sont ses cheveux couleurs ébène, des yeux rouges sangs aussi vifs que la braise et une armure qui le recouvre de la tête aux pieds et..à sa main, gît l'épée maudite, celle même qui vous a appelé juste avant. Il se tient devant vous, son air impassible et hautain est à glacer le sang, sa simple présence est signe d'effroi. Son charisme naturel ainsi que sa prestance vous écrase et broie petit à petit votre cœur qui se resserre d'épouvante. L'homme ne dit mot, son seul souffle suffit à faire trembler votre être de l'intérieur.

« Est-ce que tu le ressens, mon fils ? » - reprend le Roi. « Le poids des âmes que tu as condamnés dans l'oubli, emprisonnées dans ce réceptacle de stupre elles hurlent à la délivrance..Les péchés commis te rattrapent enfin, pour toutes les ineffables horreurs que tu as engendrées, pour toutes les avilissantes créatures de ce monde que tu as asservi..L'heure de ton jugement est proche ! »


Une fois de plus, son silence est de mise. Mais l'on pouvait ressentir tout le poids de sa force dans sa seule présence, il ne fait pourtant rien d'autre que se tenir debout, mais l'aura qu'il dégage est d'une telle intensité qu'elle arrive même a effrité la glace qui contenait le jeune Marine lors de sa précédente bataille (ndlr : Zuko).

Vous allez devoir poster tour à tour, la suite sera dévoilée une fois que vous aurez faits vos rp. Ils devront raconter comment vous percevez son arrivée, votre réaction. Vous ne devez en aucun cas attaquer, ce serait tenté le diable. Les participants sont : Kitai Hana, Stark Lightning, Sandôra, Yury, Rikky, Clive, Kyo, Zuko. L'ordre de poste est celui décrit juste au-dessus, chaque joueur à 2 jours pour écrire son texte au moment de la création de celui qui le précédait. Ce qui veut dire que si A poste Lundi, B devra répondre au maximum Mercredi et si B écrit Mardi alors C aura jusqu'à Jeudi. Il n'y a donc pas de date précise. Ceux qui manquent à la règle seront zappé et ne pourront plus revenir.
Ps: un petit clin d'oeil à PdC a été ajouté ! Trouvez-le !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité



“Invité”

MessageSujet: Re: Un Caprice du Destin ! Le Parjure d'Ashen Vale..[EVENT]   Mar 4 Déc - 19:52

"Le KingSlayer"


De la glace, encore de la glace, de la glace… partout, du sol au plafond, toutes les pièces de la citadelle en étaient recouvertes. Et, plus l’on approchait du sommet, plus l’atmosphère semblait lugubre, devenant peu à peu, pesante, comme un poids qui vous attire vers le centre de la terre… Irrémédiablement.

Arrivée dans une grande pièce sombre et froide, je fus comme frappée par une aura invisible, mon cœur se serrait dans ma poitrine, un frisson parcourra tout mon être, de part en part comme un courant électrique. Tous mes membres étaient tétanisés, et ma blessure à l’épaule me faisait énormément souffrir, je serrais les dents…

-Mais où je me suis encore perdue moi … ?-murmurais-je, réellement troublée et désespérée par la situation.
Premièrement nous avions perdu notre cap dans ce voile de brouillard qui entourait l’île, puis nous avions attaqué un bateau de la marine qui était détenu par des pirates, pour enfin débarquer sur cette mystérieuse île-foret, où j’avais perdu Kyosuke de vue… De là, les ennuis avaient continués, d’abord l’altercation avec l’homme invisible, ensuite le combat contre l’homme qui avait voulu détruire le mat de notre bateau, et pour ne rien arranger, j’avais atterris dans cette citadelle congelée par je ne sais quel sort ou maléfice. S’en était suivit un nouveau combat contre l’homme invisible et deux pièces détruites plus tard, je me retrouvais tout en haut de la plus haute tour de la citadelle, blessée et frigorifiée…

Il n’y avait rien ici… Plus de bruit, pas de lumière, rien, que vouliez-vous que je gagne à rester ici ? Tournant les talons, je me dirigeais vers la porte que j’avais empruntée pour arriver jusque-là. Mais à ce moment-là, une voix se fit entendre, une voix qui me pétrifiât sur place, glaçant mon être dans toute son intégrité, la peur ? Je n’avais pas souvent eu l’occasion de la ressentir, mais je savais la reconnaitre, et il s’agissait bel et bien de cela… Une peur infinie, pas une peur qui vous saisit et dont on se libère facilement…Non, une vraie peur, une peur provenant de l’inconnu, comme un poignard qui arriverait droit sur vous sans que vous ne puissiez rien faire.

« Vous êtes à Moi maintenant ».


J’ignorais d’où venait cette voix, me retournant vers le centre de la pièce, je regardais un peu partout, mais il n’y avait rien… Derrière moi, des bruits de pas auxquels je ne prêtais qu’une faible attention, cela devait probablement être l’homme invisible de tout à l’heure, je me souvenais qu’il m’avait lancé un vague « on se revoit en haut » après m’avoir extorqué un bout de tissus de mon débardeur -afin de se faire un garrot- dont, à vrai dire, il ne restait plus grand-chose… Et puis, je soupçonnais aussi que nous n’étions pas les seuls à nous être aventurés dans cette citadelle. Toute cette mascarade ressemblait presque à une chasse au trésor, mise en place par une espèce de malade sadique…

Une lumière bleutée apparut quelques minutes plus tard, vers le fond de la tour. La voix avait repris son discours, lent, calme… Effrayant. J’avais froid… Et la lumière avançait, prenant une forme de plus en plus précise. Il s’agissait d’un homme, aux yeux rouges sang et à la chevelure de jais. Il était vêtu d’une épaisse armure intégrale, et tenait à la main, une mystérieuse épée. Et pour achever le portrait terrifiant de l'homme, j'ajouterais juste qu'il possédait une couronne.. S'agirait-il d'un roi ayant vécu ici, quand tout était encore sous le contrôle des humains, et que la forêt n'avait pas repris ses droit ? Et ce 'roi', étais-ce un fantôme ? Non... Je ne croyais pas à ce genre de chose, et ça n'allait pas changer aujourd'hui... Disons juste qu'il s'agissait, de quelque chose, de quelqu'un. Pour une fois, il fallait que je laisse ma curiosité de côté, pour le bien de ma santé mentale.

Derrière moi j’avais entendu que deux ou trois personnes étaient arrivées, même plus peut être… Mais j’étais tétanisée et je ne pouvais pas me retourner pour voir, bloquée par la force que dégageait l’homme, un charisme qui se voulait… Inébranlable et ses yeux qui semblaient me transpercer jusqu’à la moelle. La voix c’était tue. Mais personne ne broncha, c’est presque si on pouvait entendre nos cœurs battre au beau milieu de ce silence… assourdissant.
Revenir en haut Aller en bas

Shichibukai
Shichibukai
avatar



Stark Lightning
Messages : 491

Fiche du marin
PP : 621
PH : 619
Grade : Sous Amiral
MessageSujet: Re: Un Caprice du Destin ! Le Parjure d'Ashen Vale..[EVENT]   Mer 5 Déc - 20:15




Réunion de famille


Le trésor était maintenant à portée, il était magnifique et Stark se surprit à être contemplatif devant tant d’or, à vrai dire le jeune homme n’était pas habitué à voir autant de richesse. Il n’avait pas vécu sa jeunesse dans l’opulence et le luxe mais plutôt dans la simplicité et le partage. A vrai dire vu le nombre d’enfant que comptait l’orphelinat où il avait grandi et les aides reçues il n’aurait pas pu en être autrement … Le marine s’imaginait le tintement des pièces prises par grandes poignées et qui coulaient entre ses mains. Et malgré cela il savait qu’il ne serait quoi en faire car l’argent n’avait pour lui que peu d’intérêt direct, il lui offrirait peut-être un plus grand confort et des avantages pour évoluer plus rapidement mais n’ayant besoin de rien à part d’un coin où se reposer à sa guise, celui-ci était déjà comblé. S’il se trouvait là c’était plus pour son capitaine qui devait déjà brûlé d’impatience à l’idée de s’accaparer pareil fortune …


Le filon ne demandait qu’à être emporté et à priori rien à part l’avarice grandissante qui tenaillait probablement les autres personnes présentes ne semblaient se dresser entre le marine et lui. Mais quelque chose vint perturber ce sentiment de proximité, l’atmosphère se refroidi encore plus qu’elle ne l’était déjà semblant geler même le temps et tel une onde de choc silencieuse, quelque chose frappa le corps entier du marine qui eut l’impression d’être tétaniser. Les battements de son cœur se firent de plus en plus intenses injectant violemment du sang à travers ses artères qui se gonflaient nerveusement sous la pression et le bruit caractéristique de l’organe semblait résonner dans sa tête …


Jamais Stark n’avait eu pareille sensation, tout son être semble être pris d’un malaise indescriptible alors que des paroles se rajoutent aux tambourinements de son cœur, un appel sordide venu tout droit de l’enfer. La voix prend aux tripes, s’insinue malignement dans l’âme cherchant à la sonder comme si elle lui appartenait déjà, puis se manifestant par un halo de lumière intense la chose apparait peu à peu restant cependant suffisamment dans l’ombre pour ne pouvoir être encore décrite …


De l’autre côté de la salle du trésor une autre lueur grignote les ténèbres et s’offre aux regards des aventuriers présents, une créature ressemblant étrangement à celle que manipulait le révolutionnaire rencontré dans la forêt. Un fantôme venu d’outre-tombe, un de ces êtres dont la mission sur terre est inachevée lui empêchant de rejoindre la lumière. Son portrait n’est pas inconnu à Stark qui ne met que peu de temps pour se rendre compte qu’il est en présence dans l’ancien roi de cette île, se dessinant ici dans la réalité comme il avait été peint sur une des toiles de la pièce où il avait affronté le cuistot à l’appétit insatiable …


Aussi étrange qu’improbable cette scène n’avait pourtant rien d’un rêve, le monarque portait des vêtements luxueux agrémentés d’une cape majestueuse dont le contour avait été embellit avec de la fourrure d’une teinte rougeâtre. L’ectoplasme arborait fièrement sa couronne sertie de joyaux dont la valeur était très probablement inestimable, émeraudes, rubis, saphirs, il n’existait pas de pierre qui ne s’y trouvait … Sa mâchoire carrée s’articule lentement et des mots s’envolent de sa bouche en direction de l’autre lumière, un fils, une trahison, apparemment une histoire aussi sordide que les évènements se déroulant là …


Sortant de la pénombre, Raitei découvre enfin le visage de l’autre homme à qui s’adresse le défunt roi, il ne le reconnait pas mais ne peut s’empêcher de le trouver imposant, effrayant, ses yeux écarlates semblent éclairés d’une leur morbide que jamais il n’avait pu observer chez quelque bandit que ce soit. Secouant alors la tête, le jeune homme cherche à désembuer son esprit qui semble vouloir se briser sous le poids de la prestance du nouvel intervenant. Son épée semble susurrer quelque chose, des paroles presque inaudibles que le marine tente en vain de décrypter afin de se rassurer, mais après une profonde respiration il reprendre peu à peu le contrôle de lui-même …


Le blondinet avance de quelques pas pour rejoindre son capitaine et son ami Zuko afin de ne se pas se retrouver du côté des pirates présents. Ce dernier place alors ses bras derrière sa tête portant ses coudes vers l’extérieur. Son visage s’adoucit alors peu à peu et on put même y voir un demi-sourire qui ne manqua pas de lui donner un air de nigaud et après un silence qui avait trop duré il s’exclama avec un ton tellement inapproprié au vue de la situation qu’il était le seul pour pouvoir le faire …


- C’est qui ce grand type avec une armure ? Il a pas l’air commode et en plus il tape la discussion avec le fantôme du roi … Je pensais qu’une fois arrivé ici on prenait le trésor et ciao pff …

Son ton enjoué était presque effrayant, il devait paraitre comme ayant un sang-froid incroyable et pourtant il n’en était rien. Stark s’approchait plus de l’imbécile de service et ses équipiers le savaient très bien. Son clame n’avait rien à voir avec du courage, il avait juste le chic pour sortir du lot avec des réactions hors norme qui ne convenaient en général pas aux évènements … Pourtant au fond de lui quelque chose l’oppressait et cela semblait venir de l’homme en armure, une main semblait étreindre son cœur le tenant en otage, et son bon sens lui hurlait de ne pas se risquer à tenter quoique ce soit …


Cependant cet avertissement ne semblait pas tenir tout le monde, l’ectoplasme qui n’hésita pas à défier celui qui se révéla être son fils en lui promettant que l’heure de son jugement approchait. Cet homme si puissant était donc le prince de ce royaume et à en croire les dire de son père il était responsable de la décadence de l’île, tout comme l’avait précédemment pensé Raitei, ce qui s’était passé à Ashen Vale était très sombre …




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Pirate
Pirate
avatar



Sandôra Djidal
Messages : 68
Age : 24
Métier : Navigator

Fiche du marin
PP : 400
PH : 400
Grade : Capitaine Pirate
MessageSujet: Re: Un Caprice du Destin ! Le Parjure d'Ashen Vale..[EVENT]   Ven 7 Déc - 20:14





" The Gehenna Citadel
Un Caprice du Destin ! Le Parjure d'Ashen Vale
.

Sandôra marchait au hasard de la forêt depuis un bon moment. Ecartant les feuilles, enjambant les nombreux buissons, il n’avait plus aucune idée d’où il pouvait bien se trouver. La marche avait commencé à se faire longue depuis un bon moment mais, malgré les grognements, il n’avait pas rencontré que bêtes sauvages autant qu’il ne le craignait. C’était une bonne chose à vrai dire. Après une nouvelle demi-heure de marche, l’étendu verte de la jungle s’estompait. Laissant place à un gigantesque château. Assez satisfait de ne plus se taper une forêt de monstre et de type bizarres, il s’avançait en direction de cette énorme citadelle. La cour dans laquelle il déambulait était encerclée par d’épaisses couches de glaces, si bien que le climat s’y changeait dans cette partie de l’île. Le gel d’une couleur bleu ciel s’entassait jusqu’à la plus haute des tours.

Djidal lâchait de temps à autre un râle de fumée en ces températures hivernales. On pouvait voir sa silhouette se refléter sur toutes les parcelles de glace. Arrivant à l’entrée, il continuait tout droit pour finir dans un long couloir. L’endroit semblait inhabité. Puis de toute façon, qui pouvait bien vivre dans un tel endroit. Regardant les nombreuses portes alentours, il espérait y trouver le trésor tant recherché. Il ne doutait en rien de la parole du vieil homme qui lui avait indiqué l’île mais, ne souhaitait pas y passer la journée non plus. Il avait déjà un mauvais pressentiment à propos de cet endroit et ça n’en était pas plus rassurant. Pensant à ce qu’il pourrait bien acheté avec le trésor il arriva dans une salle gigantesque, royale. La glace ornait certains murs, comme si, elle avait prit possession des lieux. C’était magnifique. Peut de gens avaient la chance de voir un si bel endroit. Des colonnes de marbres de ornements dorés s’étendait jusqu’à la fin du grand hall, mettant en évidence, un trône magnifique recouvert de glace. Notre héros était tout de même impressionné d’assister à un tel spectacle, mais ce n’était pas fini. Un énorme coffre. Ouvert et remplis d’or. Le pirate n’avait jamais eu des yeux aussi ressemblant qu’au B de berrys. Subjugué par le trésor qu’il contemplait, il s’en approcha, de la bave plein la bouche.

Si bien tenté de prendre le trésor pour lui, il s’arrêta net. Il n’était pas seul. Deux personnes étaient arrivés avant lui et n’avaient pas l’air partageuses. L’une était Rousse, sa chevelure si longue finissait au bas de son dos. Elle portait avec elle un katana magnifique. Ce n’était pas le genre de fille à se crêper le chignon en somme ! L’autre était plus serein et arborait un air simplet mais content, à la vue du trésor. Il était blond et malgré son air ahuri tout comme l’était celui de Djidal, se ressentait une aura électrisante en provenance de cet inconnu. C’était inexplicable, le forban ressentait de fâcheux picotements en s’approchant de lui. Comme des grésillements d’électricité statique jusqu’au bout des doigts. Après cette impression désagréable il remarqua le mot kaigun, en kanji sur son vêtement :

* La marine ? CROTTE *


Tous trois restaient donc là, béants à admirer le trésor. Les deux inconnus avaient notablement remarqué son arrivé car depuis qu’il était parmi eux, il était la personne la plus proche du magot, juste à coté du trône. Jugeant les deux inconnus du regard, il les testait pour voir leur réaction en feintant de glisser sa main vers le trésor de temps à autre. Quelques secondes suffirent pour qu’ils le regardent frigorifiés. Alors qu’il croyait avoir gagné leur attention, quelque chose d’autre que Djidal les avaient surpris. Une ombre bleuâtre, qui murmurait des paroles froides, traversa entièrement le corps du héros, le laissant pour ainsi dire, frigorifié.

« Mon.fils..e-est-ce toi ? Oui. Je le sais. Tu es revenu, cela fait maintenant si longtemps, depuis ta trahison..

N'ayant jamais eu la chance de connaitre son père, on ne pouvait pas s’attendre à autre chose de lui que…

-…PAPA ? M …papa t'es un fantôme. Mais c'est con !? » Ignoré, il laissa le fantôme continuer. Il flottait en direction du milieu du hall, puis se mit à regarder dans le coin sombre de la salle du trône où se trouvait un homme, tapis dans l’ombre depuis un bon moment, une longue épée à la main. Effrayant

« Est-ce que tu le ressens, mon fils ? » - reprend le Roi. « Le poids des âmes que tu as condamnés dans l'oubli, emprisonnées dans ce réceptacle de stupre elles hurlent à la délivrance..Les péchés commis te rattrapent enfin, pour toutes les ineffables horreurs que tu as engendrées, pour toutes les avilissantes créatures de ce monde que tu as asservi..L'heure de ton jugement est proche ! »

Étonné de voir lui aussi cet ombre sombre aux longs cheveux. Le marine dit d’un ton légèrement blasé :

«C’est qui ce grand type avec une armure ? Il a pas l’air commode et en plus il tape la discussion avec le fantôme du roi … Je pensais qu’une fois arrivé ici on prenait le trésor et ciao pff …



- Ouai, carrément d’accord ! * merde je tape la discut’ avec des marines maintenant ?*

…Hey ! toi l’armure, tu toucheras pas à m…ARGH ! »

Un genou à terre Sandôra se mit sa main sur sa poitrine. Son cœur battait si fort qu’il n’arrivait plus à suivre. La sueur ruisselait de son front alors qu’il essayait de comprendre ce qui pouvait bien être en train de lui arriver. Chaque pas que faisait l’homme de l’ombre rendait sa respiration de plus en plus insupportable. Jetant d’un œil maladroit les deux autres, ils avaient l’air de se trouver dans la même situation. Sa tête tournait, jusqu’à en lui donner un sérieux mal de crâne. Prenant son courage à deux mains, il remit sa jambe en selle pour se relever à peine et d’une grande difficulté. Il avait tout juste assez de force pour crier :

« MAIS T’ES QUI BORDEL ! »



To be continued


Ps:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité



“Invité”

MessageSujet: Re: Un Caprice du Destin ! Le Parjure d'Ashen Vale..[EVENT]   Lun 10 Déc - 16:54

Relevé, prêt à continuer son aventure, le dragon qu'était Rikky Finemon avait continué son exploration de la citadelle. Il était toujours à la recherche du fabuleux trésor, susceptible d'éteindre la flamme ardente de l'appétit qui consumait son estomac. N'usant pas de stratégies, il trouva ce qui semblait être la salle du trésor. Malheureusement pour le pirate, celle-ci n'était pas vide et l'on pouvait retrouver différents personnages que le jeune homme avait déjà rencontrés : cela allait du Marine à la glace qui l'avait battu durant la guerre, à l'électrique, voire même celui à qui il avait subtilisé la première tablette. Une ribambelle de personnes puissantes se tenaient là, arrêtées, comme subjuguées par un immense pouvoir.

C'est alors qu'il la ressentit, là, cette terrible sensation, comme s'il allait se faire tuer dans quelques secondes. Une légère voix semblait émerger de cette aura si sombre, libérant des paroles effrayantes comme si elle avait voulu tuer toutes les personnes présentes ici pour satisfaire sa soif. Le jeune pirate ne bougeait pas, ne disait rien, préférait se taire et observer, conscient qu'un fantôme était aussi apparu et qu'une conversation avait début2. Les interrompre comme le tentaient certains n'étaient pas la meilleure solution et mieux valait se faire petit pour éviter d'être tué. Il était clair que cette force des ténèbres devait appartenir à quelqu'un de puissant, attiser sa colère aurait scellé le sort de tous les aventuriers présents dans la pièce : la mort.

Plus sage que jamais, le cuisinier attendait impatiemment la fin. Il n'aimait pas ce climat et rester immobile de la sorte ne faisait qu'étendre l'emprise de la force sur son esprit. Concentré ainsi sur elle, il lui était vulnérable. Bien qu'il espérait un mouvement, il voulait que ce soit le plus faible de tous, le moins expérimenté qui se jette dans la gueule du loup, de manière à permettre aux meilleurs d'entrer en action. Cette rousse aurait été parfaite dans ce rôle.

Mais finalement, alors que Rikky semblait son sort scellé, un homme en armure apparut, réprimandé presque immédiatement par le fantôme. Le silence le plus total que le pirate ne brisa pas, tandis que d'autres s'en donnaient à coeur joie, usant de malicieux commentaires. Restait à voir ce qu'il se passerait, mais le pirate attendait, ne bougeant pas, ne bronchant pas, observant simplement.
Revenir en haut Aller en bas

Etat-Major
Etat-Major
avatar



Clive R. Jackson
Messages : 1484
Age : 26
Métier : Navigateur

Fiche du marin
PP : 845
PH : 812
Grade : Contre-Amiral
MessageSujet: Re: Un Caprice du Destin ! Le Parjure d'Ashen Vale..[EVENT]   Mer 12 Déc - 17:48




La Naissance du Mal « The Gehenna Citadel »


Je pensais enfin avoir eu le fin mot sur cette histoire, croyant bêtement que le l'inouï trésor qui se tenait face à moi allait être enfin mien. Il n'était qu'à quelques centimètres de moi, si proche..Son appel retentit dans mon cœur comme un désir inassouvi, l'envie de m'en saisir est indicible, effrayante, mais quelque chose vient troubler ce sentiment. Une peur, une angoisse qui me broie de l'intérieur. L'air devient difficilement respirable, mon pouls s'accélère et ma respiration devient lourde, difficile de donner une profondeur à une scène comme celle-ci, je n'avais encore jamais ressenti ce genre de peur, non, de terreur. En regardant dans le fond de la pièce, une lueur bleuâtre se dégage de la pénombre, la transperçant de son éclat azur. Un murmure maléfique résonne, l'épouvante que celle-ci provoque me fait perdre de vue la réalité, et, sans que je le remarque, d'autres personnes s'étaient jointes à ce petit manège des horreurs.

« ... ? »



Ce n'était apparemment pas la seule anomalie, un homme, non on aurait dit plutôt une chose qui se matérialisait à son opposé, elle aussi luisait mais d'une façon différente. Sa couleur blanchâtre émerveillait la pièce de sa présence et rendait encore plus incroyable le triste spectacle que nous offre ces .. trucs ? C'était dur à avaler, on aurait dit..Un fantôme ?? Au cours de ma vie, j'avais vu un tas de choses spéciales, incroyables voir invraisemblables, avec Illusia je pensais avoir mis un terme à toutes choses capables d'avoir un impact négatif sur ma personne, mais ce qui se passait là était vraiment hors normes et je n'osais même pas imaginer la suite des événements. L'ectoplasme se met à parler, s'adressant non pas à l'assemblée qui avait élu domicile dans cette salle mais à ce qui semblait être « son fils », celui-ci entame un long discours au cours duquel on apprend certaines choses, il semblerait qu'ils soient ceux dont les tablettes expliquaient l'histoire de l'île.

* C..Ce visage ?!? *



L'homme masqué par la pénombre se révèle enfin aux yeux de tous. Il ne s'agissait que du célèbre et inavouable parjure de la Marine, probablement l'une des personnes les plus célèbres et les plus recherchés en ce monde, et moi, je me tenais en face de cet homme, celui qui a hérité du titre de « Kingslayer » ; l'un des six hommes les plus redoutés en ce monde, tout ça semblait..irréaliste. Son iris rouge sang ainsi que la prestance que celui-ci dégage est phénoménale, je n'avais jamais eu à ressentir une pression aussi intense, j'étais tétanisé, je savais que si je faisais le moindre mouvement je pourrais très bien me faire éradiquer sur le champs, il n'y a qu'un ignorant pour ne pas avoir peur, il était presque impensable que des personnes ne le connaissent pas, cependant au vu des regards étranges des protagonistes qui avaient fait irruption il y a peu semblait indiqué une méconnaissance pour la plupart du personnage.

« MAIS T'ES QUI BORDEL ? »
fait écho dans la salle.

* Sérieux ?? C'est qui ces incultes.. *



« C’est qui ce grand type avec une armure ? Il a pas l’air commode et en plus il tape la discussion avec le fantôme du roi … Je pensais qu’une fois arrivé ici on prenait le trésor et ciao pff … »

* Ahn !!! Toi aussi Stark ?! *


On dit que l'ignorance préserve de la peur, apparemment le dicton ne semblait pas très éloigner de la vérité, un contexte qui permet de juger facilement de leur connerie incommensurable, ils habitaient où ces dix dernières années ? Sur une banquise ? Mais un fait plus troublant intervient, la glace de mon Ice Age s'effrite sous la force du Kingslayer, la fragilisant à un tel point que Zuko réussit à en ressortir, en quelques minutes tout semblait foutre le camp, l'idée d'empocher le trésor se faisait de plus en plus mince et l'espérance de vie qu'il nous restait avait l'air encore plus vague. Je ne connaissais pas la suite des événements mais je ne pouvais pas rester là à rien faire, malgré la peur qui m'éventrait aucun signe perceptible de celle-ci n'avait réussi à émaner de ma gestuelle, toujours avec ce semblant de calme qui me caractérisait.



Spoiler:
 

_________________


Dernière édition par Clive R. Jackson le Dim 30 Déc - 23:48, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité



“Invité”

MessageSujet: Re: Un Caprice du Destin ! Le Parjure d'Ashen Vale..[EVENT]   Ven 14 Déc - 17:16

Le sang qui avait longtemps goutté de ses plaies semblait enfin sécher, l’obscurité oppressant son être se dissipait à mesure qu’il marchait dans la forêt. Son corps tremblant et meurtri était en marche et ce malgré la douleur qu’il avait subi ces dernières heures. Contre toutes attentes, il avait trouvé la force de se déplacer dans cette jungle étouffante en endurant le tiraillement physique qui déchirait son torse sanguinolent, passant outre ses maux pour aller de l’avant. Si son état avait été un peu moins grave, on aurait pu trouver ses actes courageux et guidé par un esprit fort et combattif mais aux vues de sa démarche chancelante et de la menace constante d’une chute due à l’épuisement, il n’était que pitoyable et animé par une folie notoire, comme s’il avait le besoin absurde de mettre sa vie encore plus en danger.

Progressant avec difficulté sur Ashen Vale, Kyosuke gravissait les flancs de l’île pour atteindre son sommet, le teint livide et ressemblant d’avantage à un mort-vivant qu’à un fier capitaine pirate. Les épreuves auxquelles il avait participé furent éprouvantes et plus d’une fois il avait failli périr, terrassé par une puissante contre laquelle il n’avait pas pu lutter, ou très peu. Durant ses péripéties, il avait fini par échouer sur la plage, au seuil de la mort et seul. Les combats qu’il avait livrés n’eurent sur sa pauvre personne qu’un effet dévastateur, l’épaule en charpie et les flancs déchirés, le corps vidé d’une quantité impressionnante de sang. Il aurait pu abandonner, finir sur ce caillou miteux au milieu de la mer, avalé par la brume ambiante et les nuages comme seuls témoins de sa mort honteuse. Mais il sembla qu’en lui brulait une flamme intense, une flamme qui réchauffait son être et lui murmurait de vivre, de se lever et de reprendre la route. Au fond de lui, une voix semblait lui souffler qu’il ne pouvait pas abandonner… Pour lui et surtout… Pour elle.

C’était ainsi qu’il avait trouvé la force et le courage de repartir, de ne pas laisser tomber. Il avait de nouveau parcouru la forêt, gravit la montagne jusqu’à arriver à une bâtisse immense et couverte de glace. On aurait dit une incroyable forteresse piégée dans un cristal glacial, ce qui en soit fit frémir le capitaine pirate dont les récentes mésaventures avec la glace semblaient troubler. Il pénétra dans ce lieu mystique et empli de mystères en silence, convaincu que si sa navigatrice était encore sur l’île, elle aurait été suffisamment douée pour arriver jusqu’ici. Il inspecta chaque pièce, conscient que chacune d’entre elle avait été le lieu d’un combat épique, résultat de la rencontre entre des chasseurs de trésors et autres combattants peuplant ce lieu. A l’aide de son épée, il arriva à gravir les escaliers qui le menèrent jusqu’à l’étage supérieur. A ce dernier se trouvaient apparemment tous ceux qui avaient survécu jusqu’ici : parmi eux, il put reconnaitre Hana sa navigatrice, Clive l’homme de glace, le cuisinier dragon et Zuko dont le corps était piégé dans la glace, certainement l’œuvre du lieutenant de la marine.

*Et dire que je pensais avoir mal fini*

Souriant en voyant le marine de feu piégé de la sorte, Kyosuke tapota la glace du bout de sa lame comme pour le taquiner avant de finalement se diriger vers sa navigatrice. Posant une main sur son épaule, il lui murmura :

- Je t’ai enfin trouvé ! Aller viens, on s’en va, j’ai toujours eu horreur du froid.

Alors qu’il tournait les talons, le bretteur se rendit compte que la jeune femme ne le suivait pas et qu’apparemment tout le monde semblait obnubilé par un phénomène étrange, comme s’ils avaient vu un fantôme… Ce qui était le cas ! Reportant son attention sur la scène qui se déroulait sous leurs yeux, Kyosuke sembla soudainement se figer en voyant ce qui était en train d’arriver. Devant lui, un spectacle sans nom avait lieu, oppressant son cœur et créant un nœud dans sa gorge. Pendant un court instant, il se demanda si la perte de son sang n’était pas la cause d’une quelconque hallucination, mais autour de lui tout le monde semblait voir et sentir la même chose : alors que la glace qui piégeait Zuko s’effritait avec une déconcertante facilité, un homme à l’aura écrasante s’avançait lentement, sortant de l’ombre et terrassant par sa présence le courage et l’assurance de la plupart des personnes présentes.

Reculant d’un pas, le capitaine de Scarlet Revenge porta une main à sa ceinture, serrant légèrement le pommeau de son épée non pas comme s’il était prêt à se battre, mais pour se rassurer et essayer de garder contenance. Autour de lui, certaines personnes ne semblaient pas comprendre ce qu’il se passait, inconscient qu’en ce moment même leur vie était en jeu. Cependant, il sembla que Clive était aussi impressionné que Kyosuke, son impassibilité trahissant son désir de ne pas paraître effrayé et contrastant avec ce qu’une personne normale pouvait ressentir. Car devant eux, imposant et implacable, une figure emblématique et terrifiante de ce monde avançait d’un pas lourd. Sa présence broyait avec aisance celle de tous les membres présents et il était à la hauteur de ce que les légendes disaient à son sujet. Devant eux, il se dévoilait :

- Le Kingslayer…

Ces mots, ils les avaient murmuré si doucement qu’il se demanda pendant un instant s’ils les avaient vraiment prononcés. C’était comme si la peur de se faire entendre par le personnage avait étouffé sa voix. Mais la peur qui l’envahissait céda rapidement la place à un sérieux hors du commun, encore plus important que lorsqu’il avait rencontré Clive pour la première fois. Ici, il ne s’agissait plus d’un être qu’il ne pouvait battre en combat singulier comme le lieutenant de la marine ou le cuisinier : cette fois-ci, il s’agissait d’une force implacable et que personne ne pouvait arrêter ! Et cette fois, même s’ils s’alliaient tous ensemble, leurs chances de survie frôlaient le zéro absolu. Cette fois… Ils étaient tous dans une situation qui les dépassait largement…
Revenir en haut Aller en bas

Etat-Major
Etat-Major
avatar



Zuko Kasai
Messages : 322
Age : 22
Métier : Cuisinier

Fiche du marin
PP : 698
PH : 699
Grade : Sous-amiral
MessageSujet: Re: Un Caprice du Destin ! Le Parjure d'Ashen Vale..[EVENT]   Sam 15 Déc - 12:56

Noir. Tout était noir autour de Zuko Kasai. Le néant l'encerclait et l'emprisonnait. Si Zuko avait été conscient, il aurait pu vous dire qu'il était dans un endroit où il faisait très froid puisqu'il était prisonnier de la glace, mais pour le moment il ne savait même plus qu'il existait. La glace avait réussit à ankyloser son cerveau qui c'était momentanément arrêté de fonctionner normalement et se contentait de puiser dans l'énergie des flammes du fruit du démon pour garder le Marine en vie, ce qui était déjà en soi un événement exceptionnel vu la puissance de la technique utilisée par Clive.

Combien de temps il aurait pu rester ainsi à dériver sans conscience dans l'espace ténu qui séparait la vie de la mort ? Plusieurs jours ? Plusieurs mois ? Plusieurs années peut-être ? Qui sait, il était en parfait état de conservation après tout, il aurait très bien pu y rester indéfiniment dans ce morceau de glace, ou du moins jusqu'à ce que quelqu'un ai la bonne idée de briser cette glace qui le retenait prisonnier.

Étrangement, cela arriva assez vite. Une craquelure, toute petite au départ, mais qui s'agrandit, effritant la couche de glace supérieur qui le retenait en son sein. Puis cette craquelure traversa d'autres couches plus profondes, devenant une faille qui parcouru bientôt toute la surface de sa prison de glace et la brisa peu à peu. Puis, d'un coup, tout s'écroula. La glace éclata purement et simplement, répandant des bloques de matière froide un peu partout sur le sol et provoquant une rencontre un peu brutale entre le corps du Marine inconscient et le sol. Celui-ci resta quelques secondes ainsi, étalé sur le sol avant que son cerveau ne reprenne finalement possession de son royaume et qu'il ne puisse se remettre à penser correctement.

Soudain, Zuko ouvrit les yeux et prit une brusque inspiration d'air qui lui avait manqué pendant qu'il était réduit à l'état de surgelé. La première chose qu'il remarqua, c'est qu'il avait mal, affreusement mal à plusieurs endroit bien ciblé sur son corps. Cette douleur voulu le faire crier mais le hurlement qu'il souhaitait pousser resta bloqué dans sa gorge à cause de la deuxième chose qu'il remarqua en reprenant ses esprit. Une présence... oppressante, une présence qui a elle seule avait réussit à briser la technique de Clive malgré sa puissance bien qu'il ne le sache pas encore. Une présence qui lui donnait envie de se recroqueviller sur lui même et de se cacher jusqu'à ce qu'elle disparaisse. Une présence qui respirait la puissance, le pouvoir et pour le moment, une totale indifférence pour son cas.

Lorsque ses yeux recommencèrent à pouvoir faire le point sur la situation et qu'il quitta son état d'hébétude douloureuse, il pu observer qu'il était dans une pièce en présence d'un trésor et de beaucoup trop de personne pour son bien en ce moment même. Après quelques autres secondes pour reprendre ses esprit, il se rappela que c'était ici qu'un combat avait eu lieu entre lui Clive pour le dit trésor et il chercha son capitaine des yeux qui n'avait pas bougé de place. Lui ne lui prêtait aucune attention, ses yeux étaient fixés sur un point que Zuko ne voyait pour le moment pas. Après une petite observation des gens en présence, il se rendit compte qu'ils regardaient TOUS dans la même direction.

Difficilement, Zuko se leva en vacillant, observant au passage une marque légèrement plus foncée sur sa main et sur son bras, exactement là où il avait mal. Le Marine porta sa main à son visage où se trouvait la même douleur en espérant qu'aucune trace n'y était inscrite.

Cette pensée futile lui sortit immédiatement de la tête une fois qu'il se retourna pour voir où est-ce que tous les pirates et Marines rassemblés regardaient. En l'apercevant, ses yeux s'écarquillèrent et sa bouche s'ouvrit assez pour aller toucher le sol, un mètre quatre-vingt-trois plus bas.

* Le Kingslayer ! *

Voilà d'où venait cette présence oppressante qui le gênait tant ! Un personnage mythique se trouvait en leur présence, les menaçant à chaque souffle qu'il expirait, à chaque geste qu'il faisait et à chaque regard qu'il leur lançait. Pour l'instant il ne semblait pas avoir noté la présence de moustique comme eux puisqu'il parlait à un fantôme couronné. Cependant, Zuko savait qu'il les avait déjà vu, comme quand on voit une colonne de fourmi au sol mais qu'on ne prend même pas la peine de s'en préoccuper puisqu'on les trouve désespérément sans intérêt et d'absolument aucune menace pour nous.

* A tout moment, il peut décider que les fourmis que nous sommes seraient divertissantes à écraser et tous nous tuer d'un seul geste. *

Après tout, qui ne c'est jamais amusé à détruire une colonie de fourmi en sautant dessus ou en pointant une loupe sur elles pour les faire brûler ? Lui n'aurait même pas besoin de ça pour les faire succomber...

_________________

La loi est dure, mais c'est la loi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

The Kingslayer
avatar



Lithaldoren
Messages : 2

Fiche du marin
PP : ???
PH : ???
Grade :
MessageSujet: Re: Un Caprice du Destin ! Le Parjure d'Ashen Vale..[EVENT]   Dim 16 Déc - 14:21






















The Kingslayer





« Mon..Jugement ? » - Réponds le Kingslayer.

« Pensais-tu pouvoir te libérer du fiel que tu as épanché auprès de tous ceux que tu as soumis à ta volonté ? Les morts que tu as ramenés d'outre-tombe sont en colère, prisonnier de la lame maudite de la Brashness Soul que tu portes à ta main. Bien que mon âme ait été l'une des premières à avoir été consumée par le mal qui te ronge, je peux voir ta proche fin, fils. Surveille tes arrières, car les héros de la Justice se rassemblent dans un but commun, toi..Refermant petit à petit les dernières pages de ton règne et avec elle, réécrire une ère nouvelle, la leur ! » - dit le Roi Kagan

« ..Qui ? ..Eux ? »

**rire **

« Oui.. J'étais comme eux autrefois. Pur, droit, bienveillant..Mais ils ne sont pas ici pour moi, père. Leur cupidité les as guidé jusqu'en ces terres, afin de récupérer le trésor laissé il y a de cela tant d'années, ta justice n'est pas la leur. Tu as cru bêtement qu'ils viendraient ici pour mettre fin à des années de peurs et d'effrois ? Pauvre fou.. Mais, je vais relever ton pari, afin de voir le désarroi qui t'habite se perpétuer une nouvelle fois. »

Il se retourne, vous toisant de son regard braise. L'épée pointant dans votre direction.

« Si vous tenez tant à devenir riche, célèbre et puissant, alors, jeunes redresseurs de tords, vous viendrez à moi..Vous vous enfoncerez dans des terres négligées..Vous verrez des merveilles défiant toutes imaginations, mais, soyez prévenus..La terre elle-même se dressera contre vous ! Votre bravoure sera soufflée par des épouvantes oubliées. Vous devrez tout sacrifier et, quand s'abattront les dernières lueurs d'espoir, tout au bout du chemin, seule vous attendra..La mort. Et enfin vous comprendrez, que vous n'aurez fait que suivre mes traces depuis le début.. »

« ALORS VENEZ DONC ! Rédempteurs, nimbé de votre puissance et de votre candeur, car, lorsque sonnera la dernière heure, tous devront servir, le seul..Vrai.. »

« ..Roi ! »

Le traître brandit sa Brashness Soul de gauche à droite, formant un demi-cercle visible à l'oeil nu. L'air est comme fendue, comme si elle débouchait sur une dimension différente qui vous est inconnue. La première chose que vous pouvez discerner de cette faille est une main, puis un bras, et pour finir la tête d'une bête des abysses qui s'en dégage accompagnée de nombre d'entre elles qui s'échappent de ce monde obscur. Elles sont grisâtres et n'ont rien d'humain, on peut voir leur chair putride tomber en lambeau, laissant des parois d'os de leurs corps visibles. Le Kingslayer se retourne, dos à tous, repartant de la même manière qu'il était venu, emportant avec lui l'endémique trésor qui s'engouffre dans la faille créée juste auparavant.

*Survivez des monstres (affrontez-les) et une fois que tous auront posté les récompenses seront données (le trésor est perdu).
*Pas réussi à faire mieux, sorry.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité



“Invité”

MessageSujet: Re: Un Caprice du Destin ! Le Parjure d'Ashen Vale..[EVENT]   Lun 17 Déc - 22:56

"Pirates & Marines Vs Zombies"


De nombreuses personnes étaient arrivées durant les minutes qui suivirent l’apparition de ce fantôme. Et parmi elles, Kyosuke, j’avais mis un petit moment avant de réussir à poser mon regard sur lui, il était dans un état presque indescriptible, ses vêtements tombaient en lambeaux et du sang tombait au goute à goute des nombreuses plaies qui meurtrissaient son corps. Une rage indescriptible monta en moi, comme si, d’un coup et sans réelle raison, l’envie de tuer m’envahissait. Au fond, je ne pouvais pas nier que, si j’étais énervée à ce point, c’était parce que j’aurais aimé faire regretter tous ces actes à la personne qui avait ainsi maltraité Kyosuke. Pourquoi y accordais-je autant d’importance ? Telle était la question, et celle-là… Je ne pouvais pas y répondre, bien plus par gêne que par ignorance. Adressant un léger sourire à mon capitaine, ouvrant la bouche pour parler, je fus interrompue par la reprise du dialogue entre fantômes au milieu de la pièce, il s’agissait d’une sombre histoire de meurtres et d’épée entre un roi et son fils… A vrai dire, cette histoire j’en avais déjà vaguement entendue parler sur mon île natale. C’était un vieux monsieur qui racontait des histoires près du petit théâtre certain soirs d’été qui nous l’avait contée. S’il s’agissait bien de cela, il fallait que je me rende à l’évidence, j’étais en présence de vrais fantômes.

« ALORS VENEZ DONC ! Rédempteurs, nimbé de votre puissance et de votre candeur, car, lorsque sonnera la dernière heure, tous devront servir, le seul..Vrai...Roi ! »

Cette voix avait retentit, brisant ce qu’il restait de glace sur les murs, m’obligeant à nouveau à me courber un peu sous le poids de l’ambiance qui régnait ici, et surtout, écrasée par cet étrange force charismatique de dégageait le « roi ». A ces mots, il nous regarda avec dédain de ces yeux de braise, fier et déchus… D’un geste circulaire de l’épée il ouvrit une sorte de « porte » vers un lieu… J’ignorais ce que c’était, mais c’était vraiment… effrayant. Il voulait que nous le suivions dans ce « portail » qui menait dans un endroit inconnu…. Il y avait des espèces de bras, puis de jambes et enfin de têtes qui sortaient de la porte, tendant leur bras frénétiquement vers nous, et poussant des cris d’outres tombes, comme s’ils nous invitaient à les rejoindre pour leur servir de dîner.

D’après le fantôme, si l’on voulait avancer dans cette histoire, il fallait se débrouiller avec cette porte, et la meilleure chose restait encore de taper dans le tas. A savoir, tuer du zombie pour pouvoir dégager le passage et utiliser cette porte. M’avançant franchement vers les monstres qui sortaient de plus en plus, je commençais l’assaut, espérant que les autres personnes qui étaient là viendraient me donner un coup de main, car après tout, il y avait vraiment beaucoup d’ennemis. Et dieu seul sait, qu’à ce moment-là de ma vie, même un coup de main des marines était le bienvenu… ça me faisait mail de dire ça, mais la vérité était là, brillante et cruelle : nous étions coincés ici, il fallait travailler en équipe pour que chacun puisse sauver sa peau !
Enchaînant des lames d’air quasiment à bout portant sur les pauvres cadavres qui s’entassaient pour sortir tous en même temps de la faille. Je fus rapidement rejoins par d’autres personnes, qui lançaient des attaques très efficaces.

-A cette vitesse on aura vite fais de tous les tuer… Qui se dévoue pour passer là-dedans en premier ?-interrogeais-je l’ensemble des personnes présentes, en désignant le portail d’un geste de la tête.

Je parlais, plus pour détendre l’atmosphère qu’autre chose. Maintenant que le fantôme était partit, la pression dans la pièce était moins forte, je respirais mieux, et les monstres mourraient tous peu à peu sous nos assauts successifs, formant une belle pile de morts vivants… Très joyeux comme scène ! Nous n’allions pas mettre beaucoup de temps avant de rejoindre ce fameux Rois déchus et sa mystérieuse épée qui parle…
Revenir en haut Aller en bas

Shichibukai
Shichibukai
avatar



Stark Lightning
Messages : 491

Fiche du marin
PP : 621
PH : 619
Grade : Sous Amiral
MessageSujet: Re: Un Caprice du Destin ! Le Parjure d'Ashen Vale..[EVENT]   Mer 19 Déc - 21:05




Bienvenue à Zombieland !


L’ectoplasme et le Kingslayer continuait leur discussion, à vrai dire le roi déchu semblait penser que le groupuscule présent était venu se dresser contre son fils pour lui faire payer les insanités qu’il avait pu commettre dans le passé. Bien que ce ne soit absolument pas le cas, les dires du fantôme permirent aux personnes présentes, et donc Stark également, de comprendre un peu mieux l’histoire d’Ashen Vale, ils purent entrevoir le passé lugubre de l’île … Sans les détails, l’homme à l’aura si puissante était responsable du déclin de ce royaume, il avait apparemment pris la vie de nombreuses personnes …


Chacun de ses mots résonnaient dans la pensée de Stark, bien que son imbécilité apparente cachait ses craintes, il n’en était pas moins affecté. Le Kingslayer parlait comme si il était l’unique réponse possible, comme si tous les chemins pouvant être empruntés ramèneraient irrémédiablement les aventuriers à lui … Pour tenir un tel discours il fallait non seulement croire en ses capacités et son potentiel, mais il fallait également l’imposer par la force à ses interlocuteurs ce que celui-ci faisait avec brio …


Tel un dieu, l’homme en armure scinda l’air d’un coup de sa lame, ouvrant un portail sur les ténèbres. Une main dont la peau était de couleur grisâtre se posa sur le rebord de la faille, la chose qui s’y trouvait cherchait à s’en extirper, à rejoindre la salle du trésor. Un visage décharné d’une laideur incontestable fit son apparition, les yeux semblaient entièrement vide, plus d’iris, plus de pupille, juste une conjonctive sombre et laiteuse. L’ouverture de la bouche de la bête offrait aux regards des dents pour la plupart déchaussées et comme si cela ne suffisait pas, la chose bavait et bredouillait un charabia incompréhensible, il s’agissait plus de cris et de gémissements que de paroles …


Une fois ce monstre d’outre-tombe sortit de la faille, ses compères ne tardèrent pas à faire leur apparition, ils se répandaient là comme une vague putride et marécageuse, les créatures avaient dû jadis êtres des Hommes mais ce statut devait être très lointain pour elles … Emportant avec lui le trésor, le Kingslayer s’enfonça dans le vortex qu’il avait créé, le butin que tous était venu chercher n’était plus on leur offrait comme seule récompense, une occasion de plus de mourir …


Une jeune femme que Stark n’avait jamais vu lança l’assaut en première et bien qu’elle ne faisait pas partie de la marine, il jugea qu’il serait positif pour tous de se serrer les coudes pour du moins se donner le temps de fuir … Le garçon pensait surtout à ses deux coéquipiers avec qui il devait pouvoir partir rapidement si besoin. Raitei commença alors à s’attaquer aux bêtes démoniaques, mais il dû se rendre à l’évidence, bien que loin d’être rapides, elles semblaient immortelles. Ses éclairs les touchaient bel et bien, mais celles-ci se relevaient reprenant leur marche macabre …


Alors que l’empereur de la foudre tentait d’abattre son petit groupe d’ennemis, l’un d’entre eux tenta de le mordre, ne souhaitant pas finir comme casse-croûte, celui-ci attrapa le cou de la bête et utilisa sa technique du jugement de dieu qui lui déracina la tête rendant le corps entièrement inanimé … La solution était là, il fallait leur couper la tête pour qu’ils ne puissent plus se relever …





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Pirate
Pirate
avatar



Sandôra Djidal
Messages : 68
Age : 24
Métier : Navigator

Fiche du marin
PP : 400
PH : 400
Grade : Capitaine Pirate
MessageSujet: Re: Un Caprice du Destin ! Le Parjure d'Ashen Vale..[EVENT]   Sam 22 Déc - 14:09




« ALORS VENEZ DONC ! Rédempteurs, nimbé de votre puissance et de votre candeur, car, lorsque sonnera la dernière heure, tous devront servir, le seul..Vrai.. »

« ..Roi ! »

Ces mots avaient-été lourd de conséquences pour toutes les personnes présente du grand hall. Tout le monde semblait bouche-bée. Laissant les phrases de l’homme sombre s’immiscer en eux. Qui était-il ? Djidal était désemparé. Il était au moins sûr d’une chose, il s’était retrouvé au mauvais endroit et au très mauvais moment. Ce bretteur aux longs cheveux était d’un tout autre niveau, au moins, notre pirate l’avait compris. Il ne s’était jamais senti aussi faible, futile de toute sa vie. Il se pensait fort certes car, un maudit des flots tels que lui avait des capacités extraordinaires et il lui était facile de venir à bout de ses ennemis mais là, c’était différent. Ce nouvel adversaire dégageait quelque chose de plus, comme si, son ambition était bien plus vigoureuse que celle de Djidal au point de l’en intimider à presque s’évanouir.

Roi. Ces mots. On jurait Gold Roger. Etait-il un autre annonciateur de la nouvelle ère ? On en avait réellement l’impression. Il n’y avait d’ailleurs que la place d’un seul roi, celui du seigneur des pirates, le souverain de toutes les mers du monde. Le rêve fou et irréalisable. Regardant l’homme d’armure très attentivement, le capitaine pirate attendait son prochain mouvement. De son instrument de mort aiguisé, il s’exécuta. Abattant son épée dans un geste semblable à un croissant de lune, sa longue épée fit craqueler l’air par de fines fissures noires. Bientôt une main aussi sombre que la nuit se greffa un chemin du néant. Écartant l’air ambiant pour ne laissant qu’un troue béant en forme d’œil il sortit. Inutile de tourner autour du pot, cette chose n’était pas humaine, ou du moins, plus depuis un bon moment. Il ne fallut pas beaucoup de temps pour que d’autres monstres sortent de cette brèche noire. Ces créatures étranges rappelaient étrangement à Djidal les zombies qu’il avait rencontré sur L’archipel Orange, où il fit la connaissance de son vice-capitaine. Si seulement il était présent pour assister à ce spectacle, il n’en reviendrait pas.

Hostile et avide de violence, les créatures se ruèrent alors sur toutes les personnes présentent de la salle. Un nouveau combat était lancé. L’homme d’armure avait un air serein, comme si il souhaitait tester toutes les personnes qui avaient eu l’audace de rejoindre l’île abandonné d’Ashen Vale. Dans un élan d’adrénaline Jidal aperçu une multitude d’ennemis se ruer vers lui. Sans plus attendre il leva sa main en arrière avant de l’abattre devant lui. Une petite tornade se créa alors devant les créatures, les attirant dans le courant pour ensuite, les projeter de toutes parts dans la salle. Facile, Jidal ne faisait qu’une bouchée de ces « zombie » grâce au vent, mais les affronter n’était pas son objectif. Profitant de cette ouverture il se rua en direction de l’épéiste. D’un grand saut il se retrouvait au dessus de lui, cherchant à lui infliger un coup de poing dévastateur renforcé à la puissance du vent. En un clignement d’œil, une onde de choc noire sortit d’un simple geste de l’épée du bretteur. Le repoussant alors bien plus violemment que ne le ferait son fruit du démon. Jidal au sol, il se tordait à présent de douleur le torse en sang. Il n’avait pas commandé au vent de le faire reculer à la dernière seconde, il serait certainement coupé en deux à l’heure qu’il est.

« C’était qui…ce mec » ainsi, il perdit ses forces…


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Etat-Major
Etat-Major
avatar



Clive R. Jackson
Messages : 1484
Age : 26
Métier : Navigateur

Fiche du marin
PP : 845
PH : 812
Grade : Contre-Amiral
MessageSujet: Re: Un Caprice du Destin ! Le Parjure d'Ashen Vale..[EVENT]   Lun 31 Déc - 0:23




La Naissance du Mal II « The Gehenna Citadel »


La discussion entre père et fils ne semble pas s'arrêter en si bon chemin. Petit à petit les pièces du puzzle se rassemblent jusqu'à former une pièce unique en son genre, ce que nous avions la chance de voir à ce moment précis n'était autre que les querelles familiales de l'homme le plus craint de toute l'histoire de la Marine. Cet homme qui nous parlait, qui dédaignait nous reconnaître et nous incitait à le poursuivre n'était pas une chimère, c'était bel et bien le Kingslayer en personne et chacun de ces mots ont un effet marteau sur mon corps. Si bien que mon bras ne pouvait s'empêcher de bouger tout seul, la curiosité entremêlée à l'excitation m'avait fait oublier la peur durant un court laps de temps. Leur discussion se poursuit un moment jusqu'à l'annonce finale, celle de son règne : « ALORS VENEZ DONC ! Rédempteurs, nimbé de votre puissance et de votre candeur, car, lorsque sonnera la dernière heure, tous devront servir, le seul..Vrai..Roi ! »

* Il a réussi a brisé la glace et libéré Zuko, au train où les choses vont ça sent la promotion ou la prison, tout dépend de qui restera en vie.. *



Hatsuo Kyosuke, mon précédent adversaire fit soudainement irruption. Lui aussi, tout comme Zuko, avait l'air d'avoir compris ce qu'il se passait dans ce théâtre des cauchemars. Et si le trésor semblait avoir été perdu à tout jamais, c'était bel et bien la première fois que j'en étais heureux, qui sait ce qui se serait passé si je l'avais volé et qu'il avait décidé de le récupérer ? Au fond, la plus sage et la plus avisée des décisions n'était autre que de partir sans trop se mouiller, j'espérais même pouvoir filer à l'anglaise ni vu ni connu, mais c'était sans compter sur les actes du Kingslayer. Ses mots avaient aiguisées nos curiosités et amenés également sur nous une menace encore toute nouvelle. La faille qu'il crée laisse entrevoir une pléiade de monstres à l'allure de morts-vivants, leur chair putride s'affaisse sur le sol poussiéreux de la salle. Le spectacle était dégoûtant.

Les bêtes affublent de toutes parts les protagonistes qui tentaient tant bien que mal de comprendre la situation, c'était désormais la vie ou la mort. Tandis que le bretteur disparaissait lentement, ses sbires, eux, continuaient d'affluer sur notre groupuscule tentant de nous dévorer vivant. Par chance j'avais connu bien pire et malgré leur apparence immonde la seule chose que je pouvais craindre d'elles c'était de gerber un peu partout après avoir vu leur corps cadavérique altérer ce sol autrefois si blanc. Stark avait l'air de s'amuser à les aligner les uns après les autres, il était même plutôt à fond dans le truc, comme si il voulait impressionner la jeune femme qui était à ses côtés.

« ICE BALL ! »



De mes mains s'échappent une glace à l'apparence neige, condensés en de milliers de petits fragments celles-ci ont la faculté de pouvoir se reformer autour d'une personne ou objet afin de la congeler dans un épais bloc de glace d’où l'on ne ressort pas. Même si une technique moins puissante aurait pu être utilisée, le simple fait de les maintenir sous hibernation allait m'éviter de devoir trouver un moyen quelconque afin d'en venir à bout. Si ça avait l'air d'amuser le Raitei ça ne me plaisait pas plus que ça, je n'étais pas trop du genre à m'attarder sur des monstruosités comme elles, de plus, maintenant que le grand méchant loup était retourné dans les bois, nous n'avions plus vraiment de quoi avoir peur, nous étions en suffisance pour venir à bout de la majorité d'entre eux, et, même si je ne connaissais pas le potentiel des autres, celui de Stark et Zuko à eux deux auraient de loin plus que les moyens d'en venir à bout.

« Stark, allons-nous en. Il n'y a plus rien pour nous ici. »

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité



“Invité”

MessageSujet: Re: Un Caprice du Destin ! Le Parjure d'Ashen Vale..[EVENT]   Lun 31 Déc - 1:51

Terrifiant et imposant, voilà ce qu’était le Kingslayer. Le spectacle qui se déroulait sous les yeux des mortels ayant atteint cet endroit aurait pétrifié n’importe quel homme et pourtant, aucun d’entre eux n’avait su détourner le regard pour rebrousser chemin, comme captivé par une scène qui les dépassait totalement. Même si certains n’avaient que légèrement conscience de l’ampleur des évènements, Kyosuke lui savait que ce à quoi il était en train d’assister n’était que le prélude de plus sombres histoires, l’ébauche de desseins bien plus noirs. La voix des protagonistes raisonnait dans sa tête au point de le déstabiliser et la pression qu’exerçait la présence du bretteur semblait ébranler le corps du capitaine pirate, la peur irrépressible qu’il inspirait étant plus forte encore que la douleur qui tiraillait son pauvre corps meurtri.

L’homme s’adressa aux personnes présentes, riant presque de les voir là, cupides ou simplement fous. Pour lui, les marines comme les pirates n’étaient que de la vermine qu’il voulait écraser, cependant il y avait fort à parier qu’il ne prendrait pas la peine de se débarrasser d’eux. Au contraire, il utilisa son épée pour créer une fente temporelle de laquelle sorti des monstres hideux et décharnés. Durant un bref instant, Kyosuke déglutit mais ne put s’empêcher d’éprouver une certaine admiration pour le personnage et surtout, pour son épée. Car oui, en tant que bretteur et unique épéiste de la salle, il ne pouvait qu’être fasciné par la puissance de l’arme. D’une certaine manière, il pouvait presque voir l’aura imposante de la lame émaner de cette dernière, exprimant sa puissance sans faille. Il n’y avait aucun doute sur la rareté de la lame, ultime trophée pour tout manieur de lame qui se respecte. Si Kyosuke avait bien un rêve, ce serait de pouvoir manier un bijou comme celui-ci.

Mais outre sa fascination pour le Kingslayer, le bretteur reprit bien vite ses esprits à mesure que les créatures envahissaient la pièce, prenant conscience qu’il allait devoir se battre. L’horreur indicible qu’inspirait la situation exigeait que ce dernier tire ses lames et se prépare à en découdre mais son état était si préoccupant et la rémission de ses blessures si fragile qu’un simple mouvement un peu trop ample suffirait à les faire se rouvrir, exposant sa chair à l’air glacial et également à ces zombies malodorants. Mais pourtant, il n’avait aucune autre alternative et il se devait de protéger sa navigatrice. De ce fait et en moins de temps qu’il ne fallut pour le dire, ses lames étaient hors de leurs fourreaux et tranchaient avec grâce et vigueur les têtes des monstres. C’était un bal d’acier et de sang, une valse meurtrière et calculée et autour de lui les cadavres s’empilaient dans un profond fracas. Aux vues de son état, Kyosuke était presque indissociable de la foule de morts-vivants présents : son corps ensanglanté et sa peau meurtrie le rendait en accord avec le décor actuel. Pourtant, il était bien là à se battre et c’était tout ce qui lui importait.

Autour de lui, tout le monde semblait lutter mais malgré leurs efforts, il était certain que bientôt ils seraient submergés. Redoublant d’efforts, Kyosuke décida de mieux cibler ses victimes, se servant de la glace de Clive et des zombies en charpie pour élaborer un chemin de retraite pour Hana et lui. Alors qu’un monstre se jetait sur sa partenaire, il bloqua les dents de la bête avec sa lame et lui trancha la tête de l’autre. Il saisit le poignet de sa protégée et l’attira contre lui alors qu’elle semblait s’amuser à découper les monstres :

- On y va…

L’entraînant avec lui par le tracé qu’il avait lui-même élaboré et qui était un peu plus dépeuplé de zombies que le reste de la pièce, il l’emmena avec elle vers la sortie. Quitter cet enfer était devenu une priorité !
Revenir en haut Aller en bas

Etat-Major
Etat-Major
avatar



Zuko Kasai
Messages : 322
Age : 22
Métier : Cuisinier

Fiche du marin
PP : 698
PH : 699
Grade : Sous-amiral
MessageSujet: Re: Un Caprice du Destin ! Le Parjure d'Ashen Vale..[EVENT]   Mar 1 Jan - 11:59

C'est dans un état second que Zuko écouta le reste des paroles du Kingslayer. Il n'avait pas vraiment peur de mourir, mais si il devait rendre l'âme aujourd'hui, son seul regret aura été de ne pas avoir tuer suffisamment de pirate pour faire pencher la balance des pouvoirs en faveur du Gouvernement Mondial. Le fantôme les désigna comme ceux qui causeraient la perte du monstre de puissance qui se trouvait devant. Bien entendu cela le fit beaucoup rire et le Marine comprenait parfaitement qu'il puisse trouver dérisoire l'idée de se faire arrêter par des misérables faiblards rassemblez devant lui, bien qu'ils étaient la terreur des Blues. Ce n'est pas aujourd'hui qu'ils pourraient faire quoi que ce soit contre lui, même en s'y mettant tous ensemble.

Malgré tout, les paroles rendirent du courage à Zuko. Ils ne le battraient pas aujourd'hui, mais si leur destin étaient d'un jour arrêter cet homme et de le tuer, alors ils allaient survivre, survivre pour devenir plus fort, survivre pour atteindre les sommets, survivre pour se préparer et se battre encore et encore... et quand le moment sera venu, ils reviendraient et ils le tueraient, Zuko se le jura.

Ne souhaitant apparemment pas se salir les mains avec leur sang indigne, le Kingslayer leva sa grande épée et déchira l'air devant lui, créant une faille par laquelle se déversèrent des tas et des tas de choses difformes qui ressemblaient ou avait du ressemblé à des humains autrefois mais qui n'étaient désormais que des morceaux de viandes périmés qui perdaient des morceaux à tout va. Avec le courage insufflé par le fantôme, Zuko trouva la force de se ressaisir et de se redresser pour faire face aux monstres. Le premier qui voudrait l'approcher finirait en steak bien cuit !

N'attendant pas de signal, le Marine brandit ses poings devant lui et déchaîna un torrent de flammes sur les zombies qui s'arrachèrent la peau de douleur, un spectacle assez déplaisant pour les yeux et pour l'estomac. Plusieurs autres succombèrent sous les coups de ses pyrogun une fois qu'il eut comprit que la tête était la clé de tout ça en regardant son coéquipier... non, son ancien coéquipier rectifia-t-il mentalement en se rappelant la glace qui prenait lentement possession de son corps et de son souffle. Il allait lui manquer celui là, mais Zuko n'avait pas envie d'être sentimental, enfin plus maintenant. Il devait se reconstruire depuis les bases et devenir un autre homme, un peu plus loin que celui qu'il voulait être au départ mais poursuivant les mêmes buts. Il voulait toujours plus que tout débarrasser le monde de la piraterie et faire respecter la loi qui Gouvernement Mondial, mais il c'était rendu compte que ce n'était pas en se montrant conciliant qu'on arrivait à s'élever. Or il avait besoin de s'élever pour atteindre son but.

Une lance de flamme quitta sa main pour aller traverser la tête de deux zombis et un troisième réussit à s'approcher suffisamment pour lui sauter dessus, mais d'un mouvement habile apprit durant son séjour forcé sur l'île Karaté, Zuko s'en débarrassa et lui broya le crâne d'un coup de botte, et puisse les pirates finirent tous ainsi !

Il n'avait pas trop de problème pour se défaire des créatures, pas plus que Stark, Clive ou les autres, mais ces bestioles étaient en surnombre et il allait finir par fatiguer. Il était donc temps de quitter les lieux et de préférence rapidement. En se retournant il vit que son ennemi de toujours, Kyosuke avait tracé un passage vers la sortie. Bien qu'il répugnait de se servir d'une aide créée par un pirate, il estima que ce n'était pas le moment de faire le difficile et s'engouffra à sa suite en carbonisant tous les monstres qui s'intéressaient à llui d'un peu trop près.

Lorsqu'enfin il fut à l'air libre, il utilisa son pouvoir pour se propulser en plusieurs bonds jusqu'à la côte où il se rappelait que leur bateau était amarré. Il ne comptait bien sûr pas monter à bord après tout ce qui c'était passé, mais il devait trouver un moyen de rentrer pour faire son rapport et de se livrer aux autorités. S'attaquer à un supérieur de la Marine, c'était s'attaquer au Gouvernement Mondial lui même et il en assumerait les conséquences quelles qu'elles soient.

Le long de la côte il trouva un bateau de pirates médiocres dont il revendiqua le titre de capitaine avec dégoût, le capitaine ne voulant évidemment pas le lui céder, Zuko dû tuer suffisamment de ses hommes pour qu'il comprenne qu'ils n'avaient aucun espoir de le battre et qu'il se rende enfin. Aucune tentative de rébellion n'eut lieu pendant le retour, ils étaient tous bien trop lâche pour ça et ça dégoûta encore plus Zuko des pirates. Une fois à bon port, il les livra aux autorités et partit affronter sa sentence avec un air sombre, sachant déjà qui il allait rencontré au bureau de leur supérieur...

_________________

La loi est dure, mais c'est la loi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Pirate
Pirate
avatar



Maître du Jeu 1
Messages : 253

Fiche du marin
PP : MAX
PH : MAX
Grade : Seigneur des Pirates
MessageSujet: Re: Un Caprice du Destin ! Le Parjure d'Ashen Vale..[EVENT]   Mar 1 Jan - 16:40

L'Event est désormais clos, merci et bravo à tous. Passons désormais à l'attribution des récompenses.

Lightning Stark : 30 PP + 1 HF Argent + 1 HF bronze (la marine a 2 HF étant donner que les pirates ont de belles primes).
Kitai Hana : 30 PP + 55M de berry's en prime.
Kyo Hatsuo : 30 PP + 55M de berry's en prime.
Rikky Finemon : 15 PP + 22M de berry's en prime. (1 poste, donc la moitié).
Sandôra Djidal : 30 PP + 55M de berry's en prime.
Clive R. Jackson : 30 PP + 1 HF d'argent + 1 HF de bronze.
Zuko : 30 PP + 1 HF d'argent + 1 HF de bronze.
Yury éliminer, 0 poste.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur





“Contenu sponsorisé”

MessageSujet: Re: Un Caprice du Destin ! Le Parjure d'Ashen Vale..[EVENT]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Un Caprice du Destin ! Le Parjure d'Ashen Vale..[EVENT]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Je suis le maître de mon destin, le capitaine de mon âme
» Ai besoin d'un petit coup de pouce sur la creation de POI
» " Bien joué ... Jeune Marine , les secondes de courage que tu as gagné au péril de ta vie ... En bien ou en mal ... Viennent de changer le destin de se monde . "
» Blackberry 9720 : un Smartphone destiné aux marchés émergents
» Sony CECH-ZED1 : un écran 3D 24 pouces destiné aux joueurs (MàJ)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece Beginning :: Voguez à travers les flots :: Blue Seas :: South Blue :: The Gehenna Citadel-