Partenaires





Index
Inscription
Rechercher
Membre
Connexion
Déconnexion
Votre Profil
Boîte de MP
Groupe

















+ Perso' Prédéf'
+ Batailles Navales
+ Conquête d'îles
+ Tales of Beginning
+ Haut-Fait

Nouveaux arrivants : +10PP/RP
Nous recherchons de vils pirates ou d'idéalistes révolutionnaires pour faire face
à l'imposante marine !
(Note : si vous voulez jouer un marine, n'hésitez pas non plus!)

+ Click here

Partagez | 
 

 Des adieux mouvementés [ Flash Back ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité



“Invité”

MessageSujet: Des adieux mouvementés [ Flash Back ]   Dim 4 Nov - 20:27




Un nouveau départ!



Cela faisait maintenant des années que je servais la marine, depuis ce fameux jour ou ma vie avait été bousculée nombreuses choses avaient changé, j'avais grandi, gagner en expérience dans de nombreux domaines, j'étais aussi beaucoup plus mature, je n'avais pas vu mon frère depuis de nombreuses années, mais j'étais sûr qu'il avait trouvé son propre chemin, nos chemins étaient de toutes les façons prédestiné à se croiser tôt ou tard et j'attendais ce jour avec impatience. La vérité était que depuis très jeune j'avais décidé devenir pirate, mais ayant été pris en charge par la marine n'ayant pas de tuteur légale mes plans avaient du donc être retardé, mais cela n'avait pas forcément était une mauvaise chose, au contraire j'avais été formé professionnellement et je connaissais maintenant la marine comme ma poche, de plus lors d'une mission j'avais eu la chance de tomber sur mon fruit du démon, le Pika Pika était un trésor inestimable qui m'avait conféré des pouvoirs au-delà de l'imagination. J'aurais pu déserté après l'obtention de mon pouvoir, mais je ne me sentais pas encore tout à fait prêt, tant que les leçons que je recevais m'étaient bénéfiques je ne trouvais pas intelligent de partir, j'avais donc prolongé mon apprentissage d'un an, mais le jour était enfin arrivé, je me retrouvais dans mes quartiers allongé sur mon lit me remémorant des meilleurs souvenirs que j'avais pu passer dans cette division.

« Ce n'a pas toujours été évident, ça risque de me manquer, quand je pense que la prochaine fois que je croiserais un de ces gars ce sera en tant qu'ennemie... »

J'étais accaparé par de la nostalgie, car je me rendais compte de la situation, une fois que j'aurais franchis ses mûrs je deviendrais un hors la loi, poursuivis par des gens que je côtoyais autre fois, cela risquait d'être compliqué dans certains cas, mais tel était le prix à payer pour la voie que j'avais choisis d'emprunter, de plus quitte à être poursuivis par la marine j'allais leur donner une raison de le faire, en effet malgré les économies que j'avais fait durant toutes ses longues années il me manquait encore une somme considérable pour pouvoir entreprendre un voyage de la sorte, de plus il me fallait un moyen de transport ainsi que quelques armes et de quoi tenir plusieurs semaines sur l'océan, j'allais donc me servir sur place, je connaissais la base comme ma poche et de toute façon le village n'était pas si réputé que ça, la base n'était donc pas énorme et mon fruit me conférait un avantage considérable sur les autres, je me sentais donc en confiance. Après quelques longues minutes de silence je me levais enfin du lit et agrippais un sac que j'avais préalablement préparé, sac contentant mes économies et mes biens les plus précieux, ainsi que quelques vêtements. Sac sur les épaules j'ouvrais la porte de ma chambre avant de la franchir une dernière fois, sans même prendre la peine de me retourner je me contentais tout simplement de remettre ma veste droite avant de disparaître dans les couloirs.



* A un de ses quatre *

Afin de ne pas me faire repérer je me déplaçais à une vitesse extrême, quasi invisible à l'oeil nu, je connaissais ses couloirs comme un enfant connaissait son école, je n'avais donc aucun mal à me retrouver. Tout d'abord, je me dirigeais vers le hangar, là je posais mon sac dans un coin bien discret, c'était mon endroit de départ, il m'aurait été encombrant de me trimballer mes affaires durant la suite des opérations, il fallait simplement que je pense à les récupérer avant de repartir et avec toutes mes économies dans ce sac je n'y manquerais pour rien au monde. Une fois cela fait je décidais de passer à la phase deux de mon plan. La base contenait quelques cachots pour enfermer les criminels locaux en attente de leur transfert vers de plus hautes autorités, j'avais décidé d'en libérer quelques-uns afin que ceux si m'aident dans ma tâche, un bateau était difficilement manoeuvrable en solo et pouvant leur offrir la liberté j'avais une bonne monnaie d'échange. Arriver devant les cachots je vis un homme posté devant la porte, après lui avoir donné de fausses informations l'homme se précipita en courant vers chez lui croyant sa femme mourante, croyant aussi que je le remplacerais pour la soirée, souriant je pénétrais les cachots pour voir la pêche du jour, manque de bol aujourd'hui seul deux hommes étaient enfermer, un vieil homme qui était encore en état d'ébriété et un jeune fougueux à la coupe excentrique, celui-ci semblait dormir dans sa cellule attendant l'inévitable. Affichant un sourire moqueur je fis raisonné le bruit du trousseau de clef pour capté son attention.



« Hey le punk, c'est ton jour de chance, ça te dis de regagner ta liberté ? J'ai juste un truc ou deux à demander en échange. »

Je ne connaissais pas l'homme, mais vu sa position j'étais déjà quasi certain de sa réponse, j'ouvrais donc la porte et me préparais à lui expliquer le plus pour sortir d'ici, nous devions d'abord récupérer l'argent du coffre, ainsi que plusieurs armes et équipements divers indispensables à mon voyage.


Dernière édition par Mugen Sosuke le Jeu 8 Nov - 23:23, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Invité



“Invité”

MessageSujet: Re: Des adieux mouvementés [ Flash Back ]   Lun 5 Nov - 14:56




Taiyo N. Iwao, révolutionnaire !


Dans la vie l'important est d'arriver au bout du son rêve, de son ambition et pour y parvenir il n'y a pas trente-six passages mais, un seul. Ce seul chemin est parsemer de pièges en tout genre qui son inévitables mais, si la volonté et la motivation ne sont pas présente pour se relever, le rêve s'arrêtera net, en laissant des remords qui rongeront l'âme jusqu'à la mort. Ces mots sont ceux du père de Taiyo. Un révolutionnaire mort pendant une guerre qui s'est déroulé sur l'île natale de Taiyo. Taiyo décida de suivre le chemin de son père, être un révolutionnaire, cela est aussi son rêve. Se battre pour une bonne cause, mettre sa vie en jeu pour un monde meilleur, tele son les pensées du jeune révolutionnaire. Certes ses pensées son noble et juste mais, le chemin pour y arriver est le plus difficile de tous et celui avec le plus de pièges. Taiyo en était conscient mais, il ne veut pas avoir de remords. Son rêve est tout ce qu'il possède, il n'a plus rien, pas d'amis, pas de famille sur qui se reposer.

Un cri retentit sur une petite île de West blue, des marins chassaient un homme qui essayait de les échapper. L'homme courait en criant qu'il ne l'avait pas fait mais, les marins ne voulaient rien entendre et ils continuaient à le poursuivre tout en criant des insultes qui visaient directement l'homme qui essayait de semer les marins. Cet homme qui courait était Taiyo, vous vous demandez sûrement comment il a fait pour en arriver là ? En réalité sur chaque île c'est la même histoire, il va manger mais, il n'a rien pour payer, alors il trouve un moyen de rembourser avec du boulot mais, cette fois-ci, le jeune révolutionnaire c'est battu contre un marin qui enquêtait sur un meurtre qui s'est récemment passé sur l'île. Le marin accusa Taiyo qui se leva en étant énerver et mit au sol le marin en un coup. Des collègues du marin qui était knock-out passaient dans le coin et vu toute la scène. Depuis ces derniers essayaient d'attraper le jeune révolutionnaire qui fuyait en courant de toutes ses forces.

Finalement, Taiyo se fit attraper, car il avait trébucher sur une pierre et une fois au sol les marins lui sauta dessus et mit les menottes. Taiyo fut emprisonné, en attendant son jugement. Quelques jours plus tard, un homme se mit devant la cellule et demanda au révolutionnaire un service en échange de sa libération. Taiyo lui était couché et ne répondis pas tout de suite, il se retourna en montrant son dos à l'inconnu qui voulait un service. Taiyo lâcha un gros pet, l'odeur se fit vite sentir, alors il se lèva et regarda l'homme dans les yeux, sa mâchoire était contracté, il prit la parole


Dit-il sur un ton, roque mais, calmement. Taiyo recula de quelques pas et afficha un sourire. Il donna un coups dans les airs, au même moment, les barreaux de la cellule se brisa. Ce n'était pas une sorte de lame de vent. En vérité Taiyo avait mangé un fruit du démon, le Nikyu Nikyu no Mi ou Fruit des Coussinets en français est un Fruit du Démon de type Paramecia qui donne à Taiyo le pouvoir de repousser tout ce que ses mains touchent. Il est aussi capable de pousser les choses à la vitesse de la lumière. L'habilité de l'utilisateur à pousser les choses sont représentées physiquement par des coussinets ou la paume de main du révolutionnaire. Le nom du fruit, Nikyu, vient du mot Nikukyu, qui signifie tampon en japonais. Dû à sa nature, quoique théoriquement fausse, le pouvoir de ce fruit fait référence à une forme de "téléportation".

Revenons a nos moutons. Taiyo avait réussi à sortir de la cellule en utilisant son pouvoir. Avant de sortir le jeune révolutionnaire fouilla pour prendre son sac, car à l'interieur se trouvait son brise-gueule, une batte de base-ball qu'il utilise quand il se bat au corps à corps. Dès qu'il trouva il se tourna vers la sortie en passant devant l'inconnu mais, il s'arrêta devant la porte et tournait sa tête légèrement et se présenta avec classe.

[/center][/color]
Revenir en haut Aller en bas

Invité



“Invité”

MessageSujet: Re: Des adieux mouvementés [ Flash Back ]   Mar 6 Nov - 8:28



♣ Revolution ! ♠





West Blue, la mer était d’un calme olympien, les petites vagues venaient ruisseler tranquillement jusqu’au rivage d’une certaine île de West Blue. Sur ce continent à tendance propice au repos et au calme, une certaine personne venait de poser pied sur une des îles de West Blue. Il s’agissait d’un jeune révolutionnaire qui venait de faire son entrée dans ce groupe anti-gouvernementale. Déçu par la justice représentait par les hautes instances dirigeants ce monde le jeune homme avait une propre vision de sa justice. Un idéale qu’il cachait au plus profond de lui, un idéal qu’il voulait voir un jour se réaliser aux yeux de tous. Mais pour le moment il se devait de monter les échelons petit à petit afin de se faire un nom pour un jour établir sa propre justice en révolutionnant toute instance gouvernementale.


Facile à dire, mais terriblement difficile à faire. Pour le moment Jin avait rendez-vous avec un ami d’enfance. Il avait lui aussi rejoint l’armée révolutionnaire, mais peut être que pour lui ses raisons étaient différentes. Enfin peu importe le plus important était de ne pas rester seul, car la révolution prenait forme petit à petit tout son sens. A chaque fois qu’un membre intégrer cette armée de l’ombre, c’était une nouvelle victoire pour ce groupe. Jin en avait conscience mais trop peu de gens osaient ouvertement se confronter au gouvernement mondial et à la marine royal. Ne serait que de penser aux sept Schichibukaï force alliée gouvernemental qui généralement juste de nom pouvait en effrayant un grand nombre. Mais Jin lui n’était pas de ces gens là, peu importe la force de l’ennemie, il ne se découragerait jamais.


Marchant au cœur du centre ville de l’île de « Welscot Hill’s », une île de West Blue plutôt fortuné et dont les gens étaient principalement des personnes aisés. Des familles bourgeoises avaient le monopole de plusieurs centaines de boutiques sur l’île. Jin détestait cruellement ce genre de personne, mais aujourd’hui il ne s’agissait pas de faire du grabuge non, il s’agissait de s’organiser pour préparer un long voyage au sein de Grand Line. Déballant dans les rues les mains dans les poches sans grande motivation du fait de l’ambiance plutôt satirique, le jeune loup surnommé Wolf par certains avait finit par trouver un restaurant plutôt calme et peu fréquenté, les prix n’étaient pas excessifs et c’était donc le meilleur endroit pour discuter d’un plan fiable pour l’avenir d’un futur équipage révolutionnaire peut être.


Jin en entrant avait réservé une table pour deux, puis il avait passé une commande plutôt « généreuse ». De nombreux plats seraient amenés afin que les deux hommes puissent discuter avec les meilleures conditions possibles. Très rapidement les plats furent déposés sur la table réservée pour les deux révolutionnaires. Mais quelque chose clochait, le convive qu’il attendait ne venait pas et un cri assourdissant retentit dehors. Jin fit vite le lien et sans se faire prier immédiatement il avait tourné le dos à l’assistance pour débouler en pleine rue. Il se mit à suivre d’où venait les cris. La marine était en ébullition apparemment. Mais Jin n’en avait que faire, il finit par atteindre un bâtiment, il y entra sans se faire attendre pour finalement à un moment donné arriver tout droit vers deux hommes. Les deux étaient des blonds, mais Jin reconnu l’un d’eux. Il s’agissait de celui qu’il avait attendu depuis toute la journée.



« Bordel Taiyo on avait rendez-vous tout les deux ! Me dit que tu t’es déjà fait capturer ? Tu commence déjà à foutre le bordel alors qu’on n’a même pas encore d’organisation sérieuse ! Qu’est ce qu’on fait maintenant ? La marine va bientôt rappliquer ! »



« J’ai bien envie de fracasser ton petit crâne à cause de tes conneries ! Et puis c’est quoi cette coupe de punk que tu nous as fait. Tu pars en cacahuètes mec ! Et puis c'est qui le mec là bas ? »


S’écriait-il en manifestant une colère palpable. En effet ce Taiyo était avec qui il devait former une nouvelle organisation révolutionnaire. Mais pour le moment la question était de savoir également qui était l'homme non loin de Taiyo et surtout comment est ce qu'il fallait se sortir de ce pétrin maintenant. Il semblerait que la suite des évènements serait plutôt intéressante et avec de tel caractère réunit, sans nul doute que des combats éclateraient.







Revenir en haut Aller en bas

Invité



“Invité”

MessageSujet: Re: Des adieux mouvementés [ Flash Back ]   Jeu 8 Nov - 3:07

Mugen Sosuke a écrit:


Nouveau départ ?!


Au même moment, dans les quartiers médicaux de la base...



“Il y eu un problème avec votre dossier médical, je crains être forcé de devoir procéder à quelques examens complémentaire.”

Prétextant une visite médicale surprise j'avais réussi à me retrouver seul à seul avec une jeune recrue fraichement débarquée sur la base, Naïve à souhait celle-ci était bêtement tombée dans mon piège et d'ici quelques secondes mon plan minutieusement préparé depuis des mois allait enfin aboutir. Timidement la jeune fille s'était retournée et avait commencée à ôter ses vêtements qui tombaient un à un sur le sol, jusqu'à ce qu'un unique morceau de tissus ne me sépare de cette vision de paradis. Sans d'autres artifices je comptais attaquer ma proie à l'instant même où celle ci se retournerais de nouveau quand soudain les systèmes d'alarme se mirent à retentir dans tout le bâtiment et qu'au même instant deux soldats entrèrent brusquement affolés pour m'avertir d'une évasion dans les geôles. La fille avait disparue, mon macabre plan était tombé à l'eau... Une fois de plus.

*Bandes d'enfoirés, j'aurais votre peau !*


Je comptais bien faire regretter leurs actions à ses deux connards mais leurs cas pouvaient encore attendre, plusieurs blessés avait étés déclarés et mes supérieurs exigeaient donc ma présence sur les lieux. Après avoir viré ma blouse de toubib qui ne me servait qu'à abuser de la profession j’empoignai mon katana et quittais la pièce suivant les deux hommes le longs des couloirs. Au fur et à mesure que l'on approchaient le vacarme et l'agitation grandissait, je n'y prêtait guère attention et continuais d'avancer droit devant moi évitant les dizaines de soldats courant de long en large à la recherche des prisonniers.

Bien entendu je n'avais aucunes idées des événements qui se déroulaient là à quelques mètres à peine de moi et encore moins que Mugen le frère que je n'avait vu depuis des années en était principalement la cause. En effet dans la marine les régiments étaient légions et celui de mon frère exclusivement réservé au combat se trouvait être à l’exact opposé du mien. Qui sait depuis combien de temps lui et moi vivions sous le même toit sans même le savoir. Malgré les années je l'avait immédiatement remarqué dans le couloir, l'enfoiré se trouvait juste là et s’occupait à vider les entrepôts et stocks d'armes alors que ces complices s'étaient débarrassés des quelques soldats qui y montaient la garde. Adossé au mur je décidais de profiter un moment du spectacle attendant patiemment qu'ils ne me remarque enfin pour prendre la parole:



"Dis moi... Tu comptais pas te tirer sans un ptit bisou hein?"

Évidement je m'adressais là à Mugen ignorant les deux autres types pour le moment. Il avait tellement changé en si peu de temps et d'après les rumeurs qui circulait au gouvernement le bâtard avait récemment hérité du précieux fruit de la lumière. Sans doute était ce la raison de son soudain changement de style. De mon coté je n'avais pas eu la même chance que lui, si mon fruit me permettait de trouver la vie bien moins ennuyeuse il n'allait pas m'aider à combler le retard de niveau qui nous opposait l'un à l'autre. J'étais cependant heureux et surpris de le revoir ici, nul besoin de mots je connaissais depuis toujours ses réels ambitions et savais que le jour de sa désertion était venu.

D'accord ou pas il allait devoir m’emmener avec lui, il avait beau être le grand frère aux super pouvoirs je me faisais un devoir de veiller sur son cul, jusqu'à ce que la mort nous séparent.


Dernière édition par Smile Sosuke le Jeu 8 Nov - 23:32, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Invité



“Invité”

MessageSujet: Re: Des adieux mouvementés [ Flash Back ]   Jeu 8 Nov - 22:11




De vieilles connaissances




Je m'apprêtais à libérer l'énergumène aux cheveux doré, mais celui-ci ne semblait pas avoir besoin d'aide et il ne se fit pas prié pour me le rappeler ainsi que plus impressionnant encore me le montrer aussi, l'homme à la coupe excentrique avait réussi à se libérer en usant d'une technique que je n'avais pas encore très bien saisi pour le moment, mais la n'étais pas le plus important, il avait réussi à se libérer, il aurait pu le faire à n'importe quel moment, mais devait sûrement attendre le moment propice pour le faire, voilà que mon moyen de pression s'envolait, mais j'avais encore une carte a joué.

« Sortir de la cage c'était la partie la plus facile pour s'échapper, maintenant dis-moi comment tu fais pour sortir d'ici ? La base est un labyrinthe avec à chaque tournant un Minotaure t'attendant, je ne te laisse pas une minute une fois que l'alarme ce sera mis à sonner, heureusement pour toi je connais l'endroit comme ma poche et je connais le moyen parfait pour toi de te retrouver hors de cette île en moins de deux. Tout ce que je veux c'est que tu m'aides à récupérer deux ou trois trucs sur cette base, intéressé ? »

Mon interlocuteur semblait être quelqu'un de fière n'aimant rendre des comptes à personne il hésita donc un long moment avant d'enfin céder, après tout nous étions tous les deux en besoin d'un coup de main. Une fois les présentations étant faites je m'empressais de lui expliquer le plan, consistant à voler le coffre de la base, plusieurs armes, quelques plans ainsi qu'un bateau dans le hangar avant de se tirer loin d'ici, beaucoup de choses à retenir en peu de temps, mais nous avions déjà pris du retard sur le planning. Suivi de mon nouvel acolyte je pénétrais les couloirs de la base de la marine avant de me mettre à courir vers la salle contenant le coffre ou étaient entreposés tous les fonds de la base, je ne pouvais néanmoins plus me déplacer aussi rapidement qu'avant par risque de perdre l'autre excentrique de vue, mais alors que nous nous approchions de la sale au trésor un homme sorti de nulle part fit irruption devant nous, mon premier réflexe fut de me mettre en position de combat, mais d'après ses paroles il devait connaître l'autre blondinet.

« ... »


Nous n'avions pas vraiment le temps pour des présentations formelle bien que j'étais curieux à son égard, comment avait il réussit à s'infiltrer dans la base, avait-il été discret au moins ? J'aurais voulu et probablement même du lui poser ces questions, mais j'avais malheureusement un planning chargé auquel me tenir, je n'avais donc pas une seule seconde à perdre. Après un brève signe de la main en signe de salut nous, nous dirigions tous les trois vers les entrepôts où étaient stocker les armes dont j'avais tellement besoin pour mon voyage, quelques gardes gardaient bien évidemment la zone, nous nous arrêtions donc au croisement donnant accès aux lieux afin de faire un petit briefing.

« Bon les gars, je passe en premier, je crée une diversion et vous en profiter pour les mettre hors-service. »

Sans plus attendre je disparaissais dans un flash de lumière pour réapparaître dans l'entrepôt, les gardes n'avaient probablement même pas eu le temps de voir quelque chose passer et même s'ils avaient pu apercevoir un petit flash de lumière cela ne me dérangeait pas plus que ça, après tout je devais un peu attiré l'attention afin de laisser un peu de temps aux deux autres derrière et c'est bien ce que je comptais faire. Pointant l'index vers le plafond j'envoyais plusieurs petits rayons de lumière faisant exploser plusieurs lampes, une bonne partie de l'entrepôt fut plongée dans le noir et plus important encore les gardes avaient probablement entendu tout ce boucan et étaient en ce moment sûrement en route vers ici, ce qui laisserait la possibilité aux deux autres de passer à l'offensif, quant à moi je commençais déjà à fouiller les plusieurs stocks d'armes triant ce don j'allais avoir besoin pour mon voyage avant de les rassembler.

« Hey hey, tout marche comme sur des roulettes ! »

Ayant terminé mon shopping et rassembler tous mes achats à une vitesse ahurissante grâce aux dons que me procurait mon fruit je me dirigeais vers l'extérieur où je trouvais plusieurs gardes inconscient, avec les deux autres se tenant victorieusement au-dessus du tas de cadavre. Ils n'étaient pas si mauvais que ça pour finir ces deux bouffons, mais tandis que je voulais me diriger vers l'objectif principal ; le coffre, une alarme se mit à retentir dans la base, nous avions étés découverts et plus tôt que prévu le combat allait donc être inévitable.

« La situation est simple, ou on ce tire sans rien, ou nous les affrontons et je n'ai nullement l'envie de partir d'ici les mains vides. »

Tandis que je laissais aux autres quelques secondes de réflexion j'essayais déjà de repérer par où les premiers marines adverses allaient arriver histoire de leur préparer une petite embuscade, néanmoins à peine le temps d'y penser qu'un groupe de marine se pointait déjà en face de nous à sa tête se trouvait un visage qui m'était bien que trop familier, malgré les quelques années passé l'un sans l'autre je n'avais aucun mal à reconnaître là mon cadet de deux ans, je me retrouvais donc directement griller, maintenant la question était comment allait-il réagir vu son caractère si imprévisible il était difficile de se faire une opinion, mais nous n'allions pas tarder à nous en apercevoir.

Dans son style très décontracté habituel ''Smile'' fit son entré avec une de ses répliques tranchante, d'après ces mots il semblait plutôt déterminé à me suivre, mais je n'étais pas certain que ce soit un choix qu'il ai bien réfléchi, peut-être voulait il simplement faire comme son Nii-Sama adoré, son modèle de toujours... ♥



« Hoy, Smile-Chan tu veux encore t'incruster ? T'est trop grand pour que je te tienne la main de nos jours, me suivre signifie devenir un hors la loi, finis tes privilèges de docteur officiel de la marine. Tu passeras ta vie à fuir et combattre le gouvernement es-tu certain que c'est la voie que tu veux emprunter ? »

Alors que nous rattrapions le temps perdu, de plus en plus de marine commençaient à nous entourer, cette fois-ci le combat allait être inévitable et serait d'une tout autre ampleur, la seule chance qu'il nous restait était de combattre jusqu'au dernier marine sur cette base.


Revenir en haut Aller en bas





“Contenu sponsorisé”

MessageSujet: Re: Des adieux mouvementés [ Flash Back ]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Des adieux mouvementés [ Flash Back ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [Résolu] Bruitage Flashbacks/Rêves
» hébergeur gratuit pour un site rein quand flash(RESOLUT)
» Lire les SWF ( flash ) directement sur l'Ordi
» Texte flash + php
» Nul en Flash

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece Beginning :: Voguez à travers les flots :: Blue Seas :: West Blue :: Autres îles de West Blue-