Partenaires





Index
Inscription
Rechercher
Membre
Connexion
Déconnexion
Votre Profil
Boîte de MP
Groupe

















+ Perso' Prédéf'
+ Batailles Navales
+ Conquête d'îles
+ Tales of Beginning
+ Haut-Fait

Nouveaux arrivants : +10PP/RP
Nous recherchons de vils pirates ou d'idéalistes révolutionnaires pour faire face
à l'imposante marine !
(Note : si vous voulez jouer un marine, n'hésitez pas non plus!)

+ Click here

Partagez | 
 

 Une discussion mouvementée [Zuko, Hat, Alex]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité



“Invité”

MessageSujet: Une discussion mouvementée [Zuko, Hat, Alex]   Sam 3 Nov - 15:48


☩ Île du Karaté



    Le soleil se lève sur l’île du Karaté de South Blue. Moi je suis là, dans un lit, allongé, à contempler la beauté du levé du soleil au loin à Est. Et ma chambre au QG de l’île donne une vue direct sur cette aurore et sur ce soleil qui se lève et qui nous montre toutes ses couleurs. D’accords, il y a un inconvénient à cette chambre, tous les matins, j’ai le soleil dans la gueule, ce qui m’empêche de dormir après 6h du matin, mais la beauté que j’observe tous les matins me fait oublier le fait que ce soleil me réveil tous les jours à la même heure et pour les mêmes raisons. Et je pourrai rester des heures et des heures à contempler cette étoile, mais malheureusement, le devoir m’appel. En effet, depuis maintenant quelques jours, j’ai été appelé au QG de Karate Island pour parfaire mon entrainement et pour protéger les civils des envisageables menaces qui pourraient planer au dessus de l’île. Petite blague vous ne trouvez pas ? Depuis quand sur South Blue les brigands ou autre pirates sont des menaces. Il est bien connu que cet océan est le plus faible de tous, que se soit au niveau des pirates que des marines. Et moi je viens de South Blue… Comment pourrais-je un jour devenir amiral en ayant de marqué sur mon CV : Né à Damas Los ~ South Blue…

    Je décide finalement de me lever après quelques minutes de contemplation afin de me préparer pour cette journée qui risque d’être … Eprouvante pourquoi pas… Je sors de mon lit, pars directement dans ma salle de bain, me vide la vessie, et entame un combat avec mon robinet de douche. Après une dizaine de minutes sous la douche froide, je me sèche, enfile mes affaire, me brosse les dents, me coiffe et je sors de ma chambre. Une fois dehors, je tombe nez à nez avec un marine aux dents complètement pourries et à l’haleine qui va avec, m’ordonnant de le suivre dans le bureau du Général du QG. Celui-ci était un model pour moi, un grand bonhomme, plus jeune que moi, mais avec de nombreux talents. Il n’est pas forcement plus fort que moi, je dirai même qu’il n’est pas fort du tout. Mais il a su faire les bons choix lors de sa jeunesse, qui lui ont permis d’arriver où il est maintenant, Général du QG de Karate Island. Une fois arrivé devant son bureau, l’homme aux dents jaunes me laissa et vaqua à ses occupations. Quant à moi, je frappai à la porte, et attendais l’autorisation pour franchir la limite de ce bureau.

    Une fois cette autorisation donnée, je me précipitai dans le bureau du jeune général. Celui-ci, comme à son habitude était assis dans son siège de patron d’une grande entreprise fait de cuir avec un revêtement en or sur les côtés. Il me demanda de m’assoir, je m’exécutai. Une fois que j’étais assis, le général se leva de son siège, me sortit deux papier, me fit comprendre que c’était mes ordres de missions, puis se rassit et retourna à ses occupation, tout en faisant un signe de la main, me faisant comprendre que je devais quitter son bureau. Je m’exécutai sans même penser à regarder les missions que je devais faire dans la journée. Une fois à l’extérieur de son bureau, je me penchai sur les deux ordres de mission. Le premier était une lettre que je devais allez poster pour le général et le deuxième était une carte blanche pour la journée. Autant dire qu’aujourd’hui allait être une journée très très longue…

    « Je déteste ces journées toutes pourries à ne rien faire… Bon, je fais quoi moi ? Aller, je vais dans les champs, comme j’ai rien d’autre à faire de toutes façons. »

    Une fois la lettre du général postée, je décidai d’aller dans les champs d’entrainement des karatékas afin de mieux comprendre les bases du karaté, puis aussi parce que quitte à me faire chier, autant le faire en regardant des gens se battre. Puis qui sait, peut-être qu’aujourd’hui on aura de l’action…



Revenir en haut Aller en bas

Etat-Major
Etat-Major
avatar



Zuko Kasai
Messages : 322
Age : 23
Métier : Cuisinier

Fiche du marin
PP : 698
PH : 699
Grade : Sous-amiral
MessageSujet: Re: Une discussion mouvementée [Zuko, Hat, Alex]   Sam 3 Nov - 17:56

L'île du Karaté... Zuko se demandait encore qu'est-ce qu'on l'avait envoyé faire par ici puisque de toute façon il n'avait pas besoin de savoir se battre pour apprendre à maîtriser ses ennemis. Il avait eut beau supplier son chef de ne pas l'envoyer là-bas mais rien n'y fit, aussi dû-t-il se résoudre à faire ses bagages en grommelant pour se rendre sur cette île. Pour une fois cependant on l'envoyait quelque part où il faisait beau donc il n'eut aucun mal à retrouver le sourire. Enfin, jusqu'au moment où il rencontra le premier habitant de l'île.

Rien qu'en le voyant, Zuko su qu'ils n'allaient pas s'entendre. Son port de tête, son expression, jusqu'à la façon de s'habiller témoignait qu'il était imbu de lui même jusqu'à l'os. Ses longs cheveux blonds retenus par une queue de cheval étaient lisses et brillants, témoignant d'un entretient régulier et appliqué. Ses vêtements étaient impeccables, pas une seule poussière dessus, pas une tâche ni une pliure non voulu, mais pourtant ils étaient simple comme ceux d'un pratiquant régulier des camps d'entraînements. Il se tenait droit comme un i, fier et le dévisageait de ses yeux verts avec hauteur comme s'il pensait qu'il ne valait pas mieux qu'un tas de boue sur sa route. Si on additionnait tout ça au fait que sa voix teinté d'une supériorité plus que dérangeante, ça faisait de lui l'homme que Zuko n'aurait surtout dû jamais rencontré !

Dès qu'il le vit, le grand type s'approcha de lui et l'aborda :

- C'est toi Zuko Kasai ? Suis moi, ton programme d'entraînement est un peu spécial, autrement dit c'est moi qui m'en occupe.

Génial, pensa-t-il. Non seulement on le mettait à part à cause de son fruit du démon (et sûrement sa capacité inné à exploser à la moindre anicroche) mais en plus il était obligé d'être entraîné spécialement par monsieur je suis le meilleur du monde. Néanmoins c'est sans protester, qu'il le suivit suivit jusque dans une caserne où il lui indiqua ses quartier, à savoir un placard à balais avec un lit et une table. Oui, juste une table. Pas de chaise, ni quoi que ce soit pour s'asseoir à part son lit ni de quoi ranger ses affaires contenues dans son sac. De toute façon il ne comptait rester longtemps dans les parages, il détestait déjà cet endroit. Il déposa donc son sac sur la table et s'apprêta à sortir lorsque l'autre passa en trombe devant lui pour pousser son sac par terre.

- Pas de sac sur la table. Elle est réservée au travail et à la lecture. Tu mangeras au réfectoire avec les autres.

Zuko voulu l'attraper par l'épaule pour lui montrer sa façon de penser mais blondie lui attrapa le poignet et le lui tordit, lui causant une grande souffrance dans le bras en l'envoyant sur le sol, le nez sur le plancher. Blondie se pencha alors vers lui et lui murmura :

- Bienvenu sur l'île du karaté, je m'appelle Ryo et sera ton maître jusqu'à la fin de ton séjour ici.

Zuko voulu lui brûler la main en représailles, mais il ne pu que constater qu'il n'y arrivait pas. De plus son pouvoir aurait dû empêcher Ryo de le toucher et pourtant il avait réussit. Zuko comprit alors avec horreur pourquoi on avait choisit de lui imposer blondie comme maître : contre lui, il ne pouvait rien faire...

Toute la matinée, Zuko la passa donc à s'entraîner au base du karaté avec Ryo qui ne lui laissait passer aucune erreur, attirant des regards de sympathie des autres personnes en entraînement. Dès le moindre faux pas, Zuko se prenait invariablement un coup qui le faisait jurer. À un moment, il fut tellement en colère qu'il brûla un des mannequins sur lequel il devait donner des coups et blondie l'obligea à faire des séries de pompes avec lui sur son dos. Vraiment, ce séjour allait être long.

Du coin de l'oeil, alors qu'il finissait sa série, Zuko pu voir qu'un autre Marine venait d'entrer sur le camp d'entraînement. Peut-être réussirait-il à aller parler à son confrère une fois que blondie l'aurait lâché ? Celui-ci prit les devant et regarda avec un sourire l'homme qui venait d'entrer dans le camps et lui glissa :

- Peut-être qu'un peu de compagnie te ferait du bien non ? Et ça te permettra aussi de voir à quel point ton niveau est minable qu'est-ce que t'en dit ?

- Ta gueule... mpph, minable ! Cracha-t-il en réponse.

Pour le punir, il voulu lui frapper la tête mais Zuko se laissa tomber au sol, le déséquilibrant et tenta de s'échapper en hurlant :

- Eh toi là bas, le Marine ! Au secoure !

Puis blondie lui attrapa la cheville, son cauchemar continuait...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité



“Invité”

MessageSujet: Re: Une discussion mouvementée [Zuko, Hat, Alex]   Sam 3 Nov - 20:23

La chaleur étouffante de cette journée en mer harassait Kyosuke, faisant perler sur son front de nombreuses gouttes de transpiration qui allaient finalement se perdre au creux de son cou, disparaissant dans le col de son épais manteau qu’il avait renoncé à quitter. Les yeux clos alors que les rayons du soleil marquaient sa peau jusqu’à la rendre presque ambrée, sa respiration lente trahissait un calme et une sérénité presque olympienne, comme si à cet instant précis rien ne pouvait le perturber. Lentement bercé par les flots, l’homme impassible n’esquissait pas le moindre mouvement, ne laissait transparaître aucune émotion. Perché à la place de la vigie, le capitaine du Fallen Justice et leader de l’équipage Ecarlate restait silencieux et parfaitement immobile, comme s’il était plongé dans un profond sommeil. Pourtant, il ne dormait pas : il réfléchissait.

Il réfléchissait aux évènements récents, à l’acquisition de son navire et à la formation de son équipage. Il réfléchissait aux recrutements récents et au fait qu’il avait finalement décidé de battre les mers, officialisant d’une certaine manière son titre de capitaine pirate comme beaucoup le désignaient à présent. Il réfléchissait à ses désirs, à son but : nettoyer le monde de la vermine n’allait pas être facile, surtout lorsque l’on ne faisait même pas partie de la marine. Combattre sur deux fronts, traquer et être traqué, vivre pleinement tout en planifiant un long et périlleux périple… Tout cela n’était pas de tout repos. Pourtant, c’était dans cette aventure qu’il s’était lancé avec Hana et Alexander, les deux membres de son équipage. L’une était sa navigatrice et amie, l’autre un canonnier provisoire, en attendant de trouver mieux. C’était d’ailleurs pour fuir le comportement insupportable de ce dernier que Kyosuke avait fini par aller se percher en haut du mât, cherchant à garder son calme et à ne pas égorger l’homme qui se servait des canons du bateau. L’idée d’avoir laissé Hana seule avec lui ne l’enchantait guère, mais il guettait de temps à autre le pont pour voir si cela ne dégénérait pas.

Il était étrange de voir que la présence d’un dragueur comme Alexander faisait ressortir un côté jaloux et possessif chez le bretteur que lui-même ne connaissait pas. L’idée que le jeune homme tourne autour de la jeune femme aux cheveux écarlates l’insupportait au plus haut point et ce sans qu’il ne sache réellement pourquoi. Il appréciait cependant suffisamment la jeune femme pour se vouloir protecteur avec elle, un peu comme il l’avait été avec Emma et ce malgré le fait qu’ilS ne se connaissaient que depuis quelques jours. Afin de fuir cet étrange sentiment d’intérêt qu’il avait envers la jeune femme et pour ne pas empiéter sur la relation entre le canonnier et la navigatrice au risque de passer pour un gêneur, Kyosuke avait décidé que c’était à son tour d’aller à la vigie surveiller les environs. Le travail n’étant pas des plus plaisants, il avait finalement choisi de se reposer un peu, mais son esprit était tellement tourmenté qu’il n’avait fait que somnoler vaguement en attendant que quelque chose arrive.

Lorsqu’il ouvrit finalement les yeux, il vit au loin la silhouette d’une île qui lui était familière et qu’il avait fréquenté quelques années auparavant : l’île du Karaté. Souriant légèrement en la voyant, Kyosuke vit germer en lui l’idée d’aller y faire un arrêt, le temps de recharger les batteries et de profiter un peu de la terre ferme pour se dégourdir les jambes. Bondissant hors du poste de vigie pour se laisser glisser le long des cordes, il finit par atterrir sur le pont et réajusta sa veste avant de se tourner vers sa navigatrice :

- Oy Hana ! Tu pourrais nous emmener à l’île du Karaté ? Je connais deux trois personnes qui pourraient nous être utile là-bas, et qui sait, on pourra peut-être rencontrer des combattants habiles pour l’équipage…

Ce fut ainsi qu’ils prirent la route pour l’île du Karaté, accostant après une dizaine de minutes de trajet. Un sourire aux lèvres à l’idée qu’il allait enfin ravoir les pieds sur la terre ferme, Kyosuke se dépêcha de quitter le bateau d’un simple saut, sans attendre que la jeune femme jette l’ancre pour stabiliser le navire. Il était amusant de voir l’attachement que portait le capitaine à la stabilité du sol. Il n’avait pas franchement le pied marin et se réjouissait lorsqu’il s’agissait d’accoster dans un port où de faire une pause sur une plage. Levant la tête pour voir si Hana le rejoindrait, il vit alors Alexander descendre de l’embarcation alors que la jeune femme les regardait du haut du pont, prétextant devoir s’occuper de la cartographie pendant qu’eux iraient récupérer des provisions. Dissimulant sa déception derrière un bref sourire, Kyosuke se tourna vers Alexander en lui jetant un regard froid, prenant la tête de la marche en grommelant des paroles inaudibles. Alors qu’ils s’enfonçaient dans la ville, le bretteur se rappela des souvenirs qu’il avait dans cet endroit : pendant un temps, il avait suivi une formation aux arts martiaux et son maître l’avait emmené là. La mère d’Emma estimait qu’il devait savoir se battre pour prétendre veiller sur sa fille mais malheureusement, cela n’avait pas très bien marché : au bout d’à peine un mois, il avait été refoulé et avait dû quitter l’île à cause de son incompétence. Par la suite, il avait appris à se servir d’une épée et s’était révélé bien plus doué avec, mais cette période de sa vie ne vint que plus tard, bien après qu’il n’ait tenté d’apprendre le Karaté :

- Eh ! Puisque l’on est sur l’île du Karaté, ça ne te dirait pas d’aller faire un tour aux champs d’entraînement ? Non pas que ça m’enchante vraiment d’y aller avec toi, mais maintenant qu’on y est…

Les paroles fusèrent en direction d’Alexander, le ton neutre et dénué d’émotion de Kyosuke tranchant complètement avec celui qu’il utilisait d’habitude avec Hana. Cependant, il était difficile pour le capitaine de ne pas s’énerver contre ce coureur de jupons et la neutralité était le ton le moins condescendant qu’il puisse avoir à son égard. Sans faire attention à la réponse du jeune homme, il prit la direction des champs où apparemment des gens s’entraînaient déjà. Lorsqu’il vit Zuko courir vers un homme blond, le sang du capitaine ne fit qu’un tour : il avait oublié que la marine était assez présente dans le coin et même s’il ne les craignait pas, il n’aimait pas trop l’idée d’exposer son équipage et son bateau sous le nez des forces du gouvernement. Cependant, il était étonné de rencontrer le marin dans le coin et en le voyant agir de la sorte, il pouffa de rire et alluma une cigarette :

- Oy crétin ! Encore en train de faire l’idiot ? Ca ne te suffit plus d’être une honte pour la marine ? T’as besoin d’être une honte pour le genre humain à présent ?

Un petit rire échappa de ses lèvres alors que la fumée sortait de ses narines, se dissipant dans l’air alors qu’il croisait les bras. Il trouvait la situation cocasse, tant et si bien qu’il ne fit pas attention au fait que la personne accrochée à la cheville de Zuko et qu’il n’avait pas vu en arrivant avait disparu. Sans crier gare, une ombre vint alors se faufiler derrière l’épéiste, grandissant dans son dos :

-Toi…

Sentant un souffle inconnu dans son cou, Kyosuke tourna légèrement la tête, légèrement surpris qu’une présence ait pu se glisser dans son dos sans qu’il ne s’en soit rendu compte. Il n’eut pas le temps de faire face à son nouvel interlocuteur qu’un violent choc percuta ses côtes, lui arrachant une grimace de douleur et le propulsant contre un mannequin en bois, non loin des deux marines. A sa place, le maître d’entraînement de Zuko se tenait droit, le pied parallèle au sol et en direction de la carcasse du pirate qu’il avait envoyé valser d’un seul coup. Son visage était impassible et fixait le jeune homme qui tentait de se relever. Puis, il se mit à hurler d’un coup :

- ESPECE DE SALE VAURIEN, COMMENT OSES-TU FOULER DE NOUVEAU LE SOL DE CET ENDROIT ! JE T’AVAIS POURTANT INTERDIT DE REVENIR ICI, TU ES VRAIMENT LE CAS LE PLUS DESESPERE QUI SOIT !

Le visage de l’homme était à présent tordu par la colère alors qu’il fusillait Kyosuke du regard, ce dernier époussetant son manteau alors qu’il saignait légèrement du nez. Crachant sa cigarette pleine de terre au sol, il essuya le trait de sang avec sa manche et soupira :

- Oy… Master !

Ne faisant plus attention aux marines présents dans le champ ni même à Alexander qui l’accompagnait, Kyosuke fixait l’homme qui venait de le frapper : l’homme qui avait essayé par le passé de lui apprendre le karaté !
Revenir en haut Aller en bas

Invité



“Invité”

MessageSujet: Re: Une discussion mouvementée [Zuko, Hat, Alex]   Dim 4 Nov - 10:41



L'île du Karaté




Alexander était heureux de toucher enfin la terre ferme. Non pas qu'il n'aimait pas voyager, mais il se sentait plus à l'aise sur la terre ferme, là où il était sûr qu'il ne pourrait pas à tout moment passer par dessus bord et couler comme un pierre parce qu'il ne savait pas nager. Oh ! Il avait su nager autrefois, mais avaler un fruit du démon ne permettait malheureusement de conserver le pouvoir tout de simplement flotter sur l'eau ou même bouger et coordonner bras et jambes pour rester à la surface. Fini la natation donc ! Et fini aussi le coup de ''je vais sauver la demoiselle qui se noie au loin là-bas'' qui avait tant de succès. Il l'aurait bien testée sur Hana d'ailleurs, la navigatrice du bateau sur lequel il servait de canonnier provisoire, mais il était pratiquement sûr que le capitaine aurait été capable de le castrer pour ça, or il tenait à conserver cette partie là de son anatomie particulièrement. Un tombeur castré n'avait plus rien de crédible. Pas plus qu'un leader révolutionnaire castré d'ailleurs.

Il ne comprenait que trop bien pourquoi le capitaine n'aimait pas le voir traîner trop près de Hana, cette femme aux cheveux rouges semblait l'attirer comme une flamme attire un papillon, mais allait-elle lui brûler les ailes ? C'est ce que Alexander se demanda lorsqu'elle refusa de les accompagner à terre pour s'occuper de cartes en leur absence. Un peu de solitude ferait sûrement du bien à la jeune femme après tout, être tous les jours avec pour seule compagnie un type comme lui aux avances évidentes et un capitaine comme Hatsuo qui se montrait désagréable lorsqu'il s'approchait un peu trop de Hana (prouvant ainsi une certaine attirance pour elle) ne devait pas être agréable à longueur de temps. Quoiqu'elle était assez sympathique pour ne rien montrer de son agacement si agacement il y avait.

Allumant une cigarette, Alexander suivit son capitaine qui lui proposait d'aller aux camps d'entraînements (avec une remarque désagréable en même temps bien entendu) sans vraiment attendre de savoir s'il était d'accord ou pas. Ça serait toujours un divertissement en plus de toute façon. Le chemin pour y aller n'était pas vraiment passionnant : des champs à perte de vue, des insectes bourdonnant sans cesse dans vos oreilles et de temps à autre un homme qui faisait son jogging avec ce qui semblait être un balais coincé entre les fesses. Les camps d'entraînement n'étaient pas non plus des plus passionnants : entourés de barrières comme celle des enclos pour retenir les taureaux destiné à la corrida sur une île de sa connaissance, ils étaient fait de terre battue où des hommes s'entraînaient, seuls ou par groupe.

Soudain il remarqua quelques uniformes de Marines dans le lots des combattants, ce qui le fit grogner de mécontentement. Pourquoi Hatsuo avait-il décidé de les faire amarrer sur l'île où les soldats du Gouvernement Mondial étaient formés au corps à corps ? Non pas que l'équipage et lui même ne soit recherché, mais c'était toujours un désagrément en plus. Maintenant il comprenait pourquoi l'autre joggeur avait l'air aussi coincé... tous pareils, personne ne sait s'amuser chez eux.

- Pourquoi tu nous a emmené ici Kyosuke ? Ça grouille d'uniformes dans le coin !

Sans l'écouter ni même prendre la peine de lui répondre, le sabreur sauta par dessus la barrière et se rapprocha d'un type brun à l'air pas très futé (et en uniforme en plus) qui essayait de s'enfuir en appelant à l'aide après avoir fait tomber un homme qui était assit sur lui pendant qu'il faisait des pompes. Maintenant, le brun était tombé par terre, l'homme blond aux cheveux longs qui trônait il y a quelques instant sur son dos lui tenant la cheville et l'empêchant d'aller plus loin.

- Oy crétin ! Encore en train de faire l’idiot ? Ca ne te suffit plus d’être une honte pour la marine ? T’as besoin d’être une honte pour le genre humain à présent ?

Ah ! Le Marine était donc une connaissance de son capitaine provisoire? Alexander observa plus attentivement le brun qui n'était plus retenu par le blond puisque celui-ci était juste derrière Kyosuke. Sa vitesse de déplacement était impressionnante, il l'avait à peine vu bouger ! Plus étonnant encore : sa puissance de coup. Il envoya un seul coup de pied au sabreur qui se retrouva à voler dans des mannequins d'entraînement et déclenchant l'hilarité du révolutionnaire. Hilarité qui redoubla lorsque le grand blond tonna :

- ESPECE DE SALE VAURIEN, COMMENT OSES-TU FOULER DE NOUVEAU LE SOL DE CET ENDROIT ! JE T’AVAIS POURTANT INTERDIT DE REVENIR ICI, TU ES VRAIMENT LE CAS LE PLUS DESESPERE QUI SOIT !

Alexander se retenait à présent à la barrière pour ne pas tomber, secoué d'un fou rire impossible à calmer. Voilà que l'homme froid et supérieur qui lui servait de capitaine venait proprement de se faire envoyer valser et de plus se faisait insulter. Si seulement il avait pu enregistrer cette scène ! En tout cas il ne porterai plus le même regard sur Hatsuo Kyosuke, de ça il en était sûr, le mythe était brisé.

Reprenant son calme et son sérieux, il vit un autre Marine s'approcher pour se mêler de l'histoire. Grommelant un bon coup, Alexander décida tout de même d'aller soutenir son capitaine, trois contre un était un peu trop, même pour Kyosuke et qu'on ne vienne plus l'accuser d'être égoïste après ça ! Il passa par dessous la barrière et s'approcha tranquillement de son capitaine en touchant le fusil placé dans son dos pour se rassurer un peu, l'aidant à se relever une fois arrivé à sa hauteur même s'il savait parfaitement qu'il ne voulait pas de son aide et continuant de fumer. Rien de grave pour le moment, mais qu'allait-il se passer ensuite ?

- J'espère que t'es prêt à dégainer ton couteau à beurre parce que vu ce qui arrive on est pas sortit de l'auberge, marmonna-t-il au sabreur en regardant le brun et un autre Marine venir vers eux. Il avait surtout peur du Karatéka pour l'instant mais il se doutait que les deux autres allaient leur causer des problèmes également...
Revenir en haut Aller en bas





“Contenu sponsorisé”

MessageSujet: Re: Une discussion mouvementée [Zuko, Hat, Alex]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Une discussion mouvementée [Zuko, Hat, Alex]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Alex d'Or 2011, c'est maintenant!
» Discussion sur les tutos BaseCamp
» Alex Pettyfer - avatar
» Bulle de discussion Textos
» Créer un générateur de "rapport de combat" dans le même style que celui réalisé par Alex Fowl

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece Beginning :: Voguez à travers les flots :: Blue Seas :: South Blue :: Île du Karaté-