AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Partenaires





Index
Inscription
Rechercher
Membre
Connexion
Déconnexion
Votre Profil
Boîte de MP
Groupe

















+ Perso' Prédéf'
+ Batailles Navales
+ Conquête d'îles
+ Tales of Beginning
+ Haut-Fait

Nouveaux arrivants : +10PP/RP
Nous recherchons de vils pirates ou d'idéalistes révolutionnaires pour faire face
à l'imposante marine !
(Note : si vous voulez jouer un marine, n'hésitez pas non plus!)

+ Click here

Partagez | 
 

 Business is business [PV: Hiki, Clive, Pandé]

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Business is business [PV: Hiki, Clive, Pandé]   Dim 30 Sep - 19:39

Il faisait encore nuit, aucune lumière n'éclairait la pièce, le réveil était mouvementé, des mouvements de droit à gauche, de va et vient à en donner la nausée. Je me réveillais sur un bateau de la marine en direction de South Blue, plus particulièrement le Royaume de Saint Uréa. Un royaume vaste régit par le Roi Norbert. Cette île sous le régime des révolutionnaires, laissait un grand nuage de secret au-dessus d'elle. C'est surement pour cela qu'elle intéressait autant le marine. J'y avais été envoyé pour une mission de renseignement, mais cette mission ne me semblait plus importante qu'elle ny paraissait. Après tout, pour y envoyer un caporal, il ne fallait pas s'attendre à grand-chose.

Cela faisait déjà deux jours que j'étais sur les flots, tout ça se ressentait à l'odeur de certains marines, je n'étais pas sur un navire de guerre ou quoi que ce soit. Pour ne pas éveiller les soupçons, on nous avaient affecté à un petit navire de commerce. J'étais accompagné de deux autres marines, eux aussi au grade de caporal, mais pour des missions différentes. En tout cas, le voyage n'avait pas été de tout repos, ont avait dû faire face à un petit orage qui avait rendu malade l'un des deux marines présents avec moi. Pourquoi devenir marine, si c'est pour être malade à la moindre petite houle ? Bref, on se rapprochait enfin de l'île. Il était environ cinq heures du matin lorsque des cris s'était fait entendre. Levé en sursaut par ses cris, je me dépêchais pour arriver sur le pontons supérieur du navire, puis plus rien. Rien d'alarmant, regardant de toutes parts du navire je ne voyais rien qui nous mettaient en danger, mais quelque chose attirait mon attention. Des moucherons attirés par la lumière des lampes à huile sur le pont supérieur. Un autre membre de la marine qui était lui aussi sorti en courant et me regardait fixer la lampe (enfin les moucherons) sans trop comprendre ce qu'il m'arrivait. Alors qu'il allait se mettre à parler, surement pour me demander ce que j'avais, je ne lui avais pas laissé le temps de parler pour lui dire:

Chuuuut. Écoutes.

Terre ! Voilà ce que ses cris signifiaient! La vigie ne faisais que signaler la vue de la terre aux loin. On ne voyait que quelques lumières et qu'une simple forme qui déformait l'horizon. On y étaient encore loin, environ une heure ou deux, mais la vue de ce monceau de terre faisait la joie de beaucoup de commerçants présents et du marine malade en notre compagnie. Arrivé enfin sur l'île, le soleil se levait à peine de se lever. Les premiers rayons frappaient le haut de la montagne et redescendaient doucement vers la ville. Le commerçant avec qui nous avion fait voyage, nous avait dit qu'ils devraient refaire le plein de nourriture et boisson et que leur charpentier avait quelques réparations à faire sur le navire qui avait été endommagé par les rafales de vent et le récif qu'on avait heurté en arrivant sur l'île, rien de grave, mais pour plus de sûreté qu'on prendrait le chemin du retour vers la fin d'après midi, sur les coups de 17h voir 18h. Je n'étais pas spécialement pressé de reprendre place dans ce navire marchant qui n'était vraiment pas fait pour un homme de ma taille mais bon, c'est le travail qui voulait ça.

J'étais prêt pour ma mission. Je devais à un rendez-vous avec un des informateurs de la marine sur l'île, un homme qui travaillait dans l'entourage du maire ou quelque chose de ce genre. Ils étaient restés très vague lorsque j'avais ressue mes ordres de missions, mais c'était une mission comme les autres. Je devais avant tout me rendre à la mairie, parler à l'homme en question qui devait lui me donner rendez-vous autres part, pour me donner les informations demandées. Me dirigeant vers la mairie, je remarquais que la présence d'un marine n'avait pas l'air de plaire à tout le monde. Même si beaucoup de missions étaient effectués sur cette île, l'arrivée de la marine était souvent signe de mauvais présages. Donc après mettre rendu à la mairie pour y rencontrer l'homme pour la première fois, il m'avait donné le deuxième rendez-vous où il allait me remettre les informations nécessaires pour le bien de ma mission. Je devais le rejoindre pour la deuxième fois dans la forêt, ça ne me dérangeait pas plus que ça mais pourquoi prendre autant de précaution pour de simple informations. Beaucoup de petits détails, qui me laissait très perplexe. L'heure était arrivée, je devais me rendre en lisière de forêt pour y récupérer un document où s'y trouvait les renseignements que demandait la marine. Rien qui ne devait être lu, de toute façon, le document était fermé dans une enveloppe cacheter par un signe étrange. Les documents en main, l'homme n'avait pas perdu de temps et avait directement pris les voiles, ne voulant surement pas être vue avec un marine, le prenant pour comploteur. Une attitude étrange. Je n'aimais pas trop ça non plus, mais bon je passais outre.

Il n'était que midi et ma mission était déjà rondement menée et là je me devais de passer le temps. Pour cela je me dirigeais dans un des plus grands bars de la ville, un qui pourrait m'accueillir sans que je ne risque de me cogner la tête. Après m'y être installé, au comptoir pour y boire un verre et manger quelque chose, le barman restait poster devant moi.

Tu sais, c'est très rare de voir un marine dans les environs. Qui plus ai dans un bar. Que fais-tu ici l'étranger ?

Je ne pouvais donner plus d'informations sur ma venu sur cette ville, donc ne portant pas attention au barman, je baissais la tête et continuais mon repas dans le calme le plus naturelle que possible. Beaucoup d'agitation autour de moi, mais je n'y portais guère attention, j'étais encore sur l'île pour toute l'après-midi, donc je dégustais mon repas lentement et ne faisais pas de vague pour ne pas faire plus parler de moi que ce qui ne devait déjà être entrain de se faire....


Dernière édition par Hiki Hanorî le Mar 2 Oct - 3:39, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Business is business [PV: Hiki, Clive, Pandé]   Lun 1 Oct - 14:27





BUSINESS
IS BUSINESS





Le jour se lève, un jour de plus. Comme d'habitude, c'est sous un soleil rayonnant que Pandémonium se lève. Sauf que cette fois ci, il ne se réveille pas dans sa petite barque mais dans le lit d'une auberge. ça faisait deux lunes qu'il dormait ici. Il avait quelque chose à faire dans ce royaume qu'est celui de Saint Urea. Un Royaume aux mains des la rébellion ! Quoi de mieux pour se reposer tranquillement? Evidemment, le fait que ce soit la rébellion qui détiennes le pouvoir sur cet île n'est pas officiel. Officiellement, c'est le roi Norbert qui est au trône, un bien piètre gaillard qui n'est qu'un pion sur l'échequier géant des révolutionnaires! Pour en revenir à ce que je disait, Pandémonium devait intercepter une lettre à un marine, celle-ci contenait une carte menant à un trésor, il a obtenu cette information auprès du serveur du bar de la ville. Celui-ci étant aussi un pion révolutionnaire, une sorte d'espion. Contre quelques millliers de berrys on peut obtenir ce que l'on veut de sa bouche! Le colis devait être délivré dans la journée. Le problème est que je ne sais pas vraiment où et à quelle heure. Je devrais sûrement aller dans la ville me renseigner puis aller au bar si jamais je ne trouve rien de spécial.


Je sortis donc de mon auberge après avoir régler les frais d'hébergements. Je me baladais ensuite dans la ville, à la recherche d'un marine ou d'un type louche, l'informateur m'a parler d'une personne imposante. Mais je ne voyais que des petites personnes insignifiantes... Mais d'un coup, une personne...énorme se pointa, l'information n'eut pas besoin de passer 3 fois dans mon cerveau pour que je comprennes que c'était lui qui avait pour mission de réceptionner le colis... Je décidais donc de le suivre discrètement pour voir ou il aller et ce qu'il comptait faire après. Il se dirigeait vers la forêt. En y repensant, c'était logique, la forêt est l'endroit le plus discret des environs. J'le suivais avant environ 20 mètres derrière lui mais je passais par les arbres, il pouvait vraiment difficilement me repérer! Au bout de 10 minutes de marche dans la forêt, il s'arrêta, il semblait attendre quelqu'un. Sûrement le livreur du colis... Un homme assez vieux arriva, donna le colis au marine en échangeant quelques mots puis parti assez vite, il n'avais pas vraiment l'air de vouloir être vu!


Après ça, le marine reparti vers la ville, qu'allait-il faire maintenant? Il ne semblait toujours pas m'avoir repérer, point positif! Arriver à la ville, il se dirigeait vers le bar! Alala, les gens! Toujours les mêmes destinations, ça n'en devient plus drôle du tout! Enfin, ça me permettait de confirmer que c'était bien lui et ça m'offrait l'occasion de boire une petite choppe! J'entrais dans le bar environ 3 minutes après le marine, le bar était grand on trouvait aisément une bonne place. Un bon point pour un bar! Personnellement, je me dirigeais directement au bar pour demander une choppe de bière. Ma cible était au bar aussi mais quelques mètres plus loin sur la gauche, il mangeait, lui. Quelle idée de venir manger à un bar! Y'a des gens des fois! Enfin bref, le serveur me reconnu, il me demanda ou j'en étais. Je lui montrais discrètement ma cible en lui faisant comprendre par un langage des signes que c'était lui qui avait l'enveloppe. Il compris rapidement, et me confirma que c'était un homme avec ce physique qui avait été renseigné. Donc je ne m'étais pas tromper. A présent, j'attendais que ma cible sorte du bar ou qu'il se passe quelque chose pour agir...
Revenir en haut Aller en bas
Clive R. Jackson
Etat-Major
Etat-Major
avatar

Messages : 1484
Age : 27
Métier : Navigateur

Fiche du marin
PP : 845
PH : 812
Grade : Contre-Amiral

MessageSujet: Re: Business is business [PV: Hiki, Clive, Pandé]   Lun 1 Oct - 20:45

Le soleil se lève péniblement dans le ciel ; ses rayons tremblent jusqu'à percuter les hublots de la cale d'un petit navire dans laquelle je dormais. Un peu émécher j'avais du mal à me situer pleinement, les yeux encore écarquillés je lutte pour me maintenir éveiller, je n'avais aucune idée de l'endroit dans lequel je m'étais fourré, mes jambes semblent endolories et mon dos a subi quelques coups à cause des houlements de la mer qui font tanguer le bateau. Un sale goût dans la bouche et une envie irrépressible de boire quelque chose je décide de me lever et de me mettre en quête d'un bon repas et d'une bonne boisson, mais tout ce que je pouvais voir et sentir sur cette bicoque était quelques pecnots réunis en un même endroit pour pêcher du poisson, comment j'étais atterri là ? Sérieux..j'étais encore sous l'effet de l'alcool, même si amoindrit depuis le temps mon mal de crâne n'en est pas moins persistant. En me voyant les deux personnes qui étaient sur le pont me font un signe, ils souriaient tout en criant pour se faire entendre : « Vous avez bien dormi ? Ah, bonne journée si vous avez besoin de quelque chose on va bientôt rejoindre le port d'Urea ». Dans ma tête ça sonnait plus comme un *bla bla bla bla bla* mais par politesse et surtout par instinct je fais comme tous les gens dans ma situation qui n'écoutent pas et qui ne veulent pas être impoli, je sors la phrase bateau, qui est de circonstance, semble-t-il. (ironie inside)

« Oui, oui, moi aussi.. »

* Bouffon.. *



« Heiiiiiiiiiiiiiin ? S-s-ss-Saint-Urea ?? Qu'est-ce que je branle sur ce bateau en direction de ce bled paumé ? »

Même si je n'avais rien écouté, mon esprit, lui, avait tilté sur la fin de la phrase. Heureusement pour moi, ma dernière phrase semble n'avoir pas été entendue par les deux navigateurs, sûrement dû aux vagues trop bruyantes qui frappent contre la coque de ce taudis que l'on ose appelé bateau. Pour finir, j'accoste en compagnie des deux autres pêcheurs sur le quai, je les salue d'un revers de la main en guise de remerciement avant de m'en aller visiter un peu les lieux, je ne savais même pas pourquoi j'étais ici ni même les raisons qui m'ont poussé à..à..à prendre un bateau de pêche pour arriver jusqu'ici. C'était impossible de me souvenir de ce que j'avais fait la veille, j'étais habituer depuis le temps mais quand même, me faire trimbaler d'île en île à chaque fois d'une manière aussi spéciale ne m’enchantait que très peu, mais maintenant que j'étais venu jusqu'ici, autant en profiter. Dans la marine, plusieurs rumeurs circulent sur cet endroit, comme quoi il serait le repaire d'un révolutionnaire assez connu sur le continent, quelque chose comme..Dumbo ou Jumbo, j'avais pas trop la mémoire des noms, ni des visages d'ailleurs, ni de..bah de pas grand-chose en fait.



* J'espère qu'ils ont au moins quelque chose de décent dans le coin, genre un dancing ou un bar, cette virée entre homme m'a donner des envies de femmes. *

J'entre dans le bar le plus proche, il faisait soif et je n'avais qu'une envie : tirer un coup, j'avais pu accosté une prostitué pas loin, celle-ci avait accepté de se pointer pour une boisson et quelques berrys, c'était bien plus faible que le prix du marché et j'étais bien plus haut que clients habituels. L'endroit est rempli de loser et de gens louches, y'avait même un mec assez fou pour porter les uniformes de la marine, il était tailler comme un V et était tellement grand qu'on pouvait se demander comment il était entrée dans l'établissement, mais le plus suspect c'était la tronche du type qui arrêtait pas de le reluquer, est-ce que ce mec était.. ? Je le regarde en coup de vent sans vraiment y prêter attention, après tout j'étais juste là pour deux raisons. Je m'assied à une table non loin du bar et décide de commander deux pintes, une pour madame et l'autre pour moi. Au moment de nous les apportés celui-ci fait voler une affiche en passant à côté, celle-ci se glisse jusque sous mes pieds, on pouvait y voir la photo d'un type louche avec de longs cheveux argentés et..une prime de 19'000'000M de berrys ! Il ressemblait trop au type louche du bar, c'en était limite flag.

* Il a honte de rien, une tête a 19M et il se pavane a essayé d'aguicher un marine ? *

Sa prime me fait tourner la tête, étant naturellement attirer par l'argent il devient ma priorité numéro une, devant la prostitué et la bière. Je m'avance calmement en direction du pirate, ni vu ni connu je fais le mec discret en se glissant derrière-lui, puis, d'un geste prompt, je sors mon arme de service : un Magnum d'une puissance suffisante pour mettre un peu partout de sa cervelle sur le bar, attirant donc son attention au passage.



« Hey, Hermano. Tu vaux de l'or, alors fais-moi le plaisir de ne pas étaler partout de ta cervelle sur le bar, je ferai en sorte à ce que ta tête soit suffisamment reconnaissable pour que je puisse l'identifié auprès de mes supérieures, entiendes ? »

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Business is business [PV: Hiki, Clive, Pandé]   Mar 2 Oct - 3:38

Après les quelques mots du barman, je continuais mon repas sans même lui porter une infime attention. Le brouahah ambiant devenais de moins en moins supportable, mais je n'étais sur cette île qu'encore que quelques heures, alors je ne portais attention à rien qui ne m'entourais. Mais quelques minutes après avoir entamé mon repas, un homme était entrer dans le bar, rien de spécial, des dizaines y entraient à la minutes, mais celui là me portais une attention assez particulière. Je ne voulais pas me faire de fausse idées ou quoique ses soit, mais dans se genres de mission, il est préférable de prendre le plus de précaution que possible. Alors, pour me préparer à un éventuelle combat, j'enlevais mon gant droit, laissant à l'air libre ma main et au petit coussinet dessiné dessus. Je continuais mon repas sans trop porter attention à l'homme qui était venu s’asseoir à ma droite, n'arrêtait pas de me lancer des regards plus que douteux, et ça commençait vraiment à me gonfler et à être suspect. Ce qui m'avais surtout mis la puce à l'oreille, c'était la façon dont il essayait de se cacher pour faire des signes étranges au barman. Qu'est-ce qu'il me voulais ? Pourquoi me regarder avec tant d'insistance ? Était-il au courant pour ma mission ? Quelques questions qui me laissais perplexe, mais tant qu'il ne bougeait pas, je n'avais rien à craindre.

*Pfff...*

Un autre marine avait lui aussi pénétrer dans ce bar, il était accompagné d'une femme à l'allure affriolante, c'était une attitude que je ne trouvais pas digne d'un membre de la Marine mondiale. Je ne pouvais rien dire sûre cette attitude plus que déplorable, cette homme était plus haut gradé que moi. Un adjudant me semblait-il, j'étais certain d'avoir déjà entendu parler de lui, mais bon je continuais mon repas tranquillement, toujours en gardant du coin de l'oeil l'homme qui se trouvais à quelques mètres de moi.

En un instant sans trop savoir pourquoi, le marine en question s'était levé et était venu pointer son arme sur l'homme présent à côté de moi ! Que c'était-il passé ? Avais-je raté un épisode ? Je ne comprenais pas tout de suite ce que voulais dire ce geste de l'adjudant présent à l'instant derrière pirate qui se trouvait à coté de moi. Et oui c'était un pirate ! Comment avais-je pu passer à coté de ça ? Des wanteds jonchant le sol venaient enfin lever le voile sur le type au, cheveux gris argenté, qui se trouvait à quelques mètre de moi. Un prime de 19 Millions était offert pour lui mort ou vif. Quel erreur de ma part ! J'était assis à côté d'un pirate recherché et je n'y avais même pas porté attention. Il aurait pût mettre ma mission en péril, même si le marine présent derrière lui ne m'inspirait pas vraiment confiance, de part son attitude, je lui devais une fière chandelle.

D'un calme les plus normal, je me tournais vers l'homme qui était dans une très mauvaise posture. A vrai dire, au moindre mouvement qui semblerait douteux, je pense que son corps se retrouverais sans vie au sol. Je ne savais pas trop quoi faire, je ne voulais pas m’intercaler entre les deux hommes, mais je ne pouvais pas non plus partir comme ça. Je regardais la scènes avec beaucoup d’intérêts. Que voulait-il ? Était-il au courant pour ma mission ? Je décide de mettre au courant discrètement le marine qui se trouvait là. Je me levais tranquillement de ma chaise et me dirigeait vers mon supérieur. Pour lui décrire la situation discrètement, je me positionnais en face de lui légèrement sus sa droite, lui laissant une vue directe sur le pirate et pour ne pas trop faire entendre ce que j'allais dire.

Je suis ici pour une mission qui laisse beaucoup de mystère, je devais récupérer un documents qui rescellait des informations pour l'état major et vue la façon qu'il me regardait, je pense qu'il y à eu des fuites.

C'était de simple mot qui résumait toute l'histoire, le pirate était dans une position où il était obligé de se rendre, mais on ne pouvais jamais prévoir à l'avance ce qu'un pirate dans cette situation peux faire. Je me retournais pour avoir en face de moi le pirate.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Business is business [PV: Hiki, Clive, Pandé]   Mar 2 Oct - 17:18





UN UNIVERS
De gens avares





L'ambiance du bar était cool, Pandé se laissait aller, oubliant presque son objectif. On reconnait les amateurs de bars hein! Toujours les mêmes, des gens bruyants et irresponsables...Alala! Mais Pandé savait apprécier les bonnes choses, il buvait sa bière tranquillement sur le bar, jetant quelques vifs petits coups d'oeils sur sa grande cible. Je crois qu'il n'avais jamais vu quelqu'un manger aussi lentement. Pandé commençait à s'impatienter et à s'ennuyer, il n'attendait qu'une chose: qu'il finisse de manger et qu'il sorte du bar, c'pas bien compliquer tout ça, non ? Le barman me parlait, il me semble. Mais j'étais trop occuper à observer ma cible que je ne l'écoutait point. J'allais sans doute devoir me battre avec lui...Il fallait que je l'observe, je ne perdrais pas deux fois d'affilée un combat! Jamais! Enfin bref, je crois que pandé commençait à se faire capter, sa cible commençait aussi à lui jeter des petits regards furtifs... Pendant que j'analysais ça, je sentit que quelqu'un de plutôt puissant entrait dans le bar...Un révolutionnaire? Un marine? J'eus pas le temps de me poser plus de question que j'avais un flingue posé sur l'arrière de mon crâne. Ma prime était tant désirée que ça? Il me dit que ma tête valait de l'or...Il ne m'apprenait pas grand chose! Il me demanda ensuite de me rendre bien gentillement... Il me prenait pour qui celui là ? Alala... Je mit du temps à répondre, je voulais voir la réaction de l'autre marine, ma cible. Il se leva et alla murmurer au mystérieux personnage qui avait son flingue sur ma tête. Il pensait être discret mais j'entendais moi même tout. Je me décidais enfin à ouvrir ma bouche:


<< - Yare,yare... Le document confidentiel dont parle ton pote est une carte aux trésors, tu crois pas qu't'as plus à gagner avec ça qu'avec ma tête? >>

Pandé sentit de suite dans son attitude que ce marine était intéresser par la carte. Préférait-il l'argent à l'honneur d'un marine? Peut-être... En tout cas, pas question pour Pandé de laisser filer l'argent, et pas question non plus de mourir. J'pense qu'ils seront obliger de se battre à la fin, j'vois pas d'autres moyens. Mais pour le moment, il fallait négocier tranquillement, car il ne pouvait pas bouger sous peine de se faire sauter la cervelle. C'était pas très cool ça, d'attaquer comme ça les gens par derrière. C'est pas un marine très respectueux lui! Protéger les gens, protéger les gens mes fesses ouais! Moi j'vous dit, les plus honnêtes restent les pirates! (oui oui) Je pris alors mon courage a deux mains, me levant tranquillement pour tester la confiance que me donnait le marine. Il ne semblait pas vouloir me faire sauter la cervelle tout de suite, c'est bien ce que je pensais. Après tout, il a bien plus à gagner à me laisser vivre pour le moment et comme il m'a l'air avare... N'empêche que l'ambiance devanait électrique, je ne fit pas un pas de plus, attendant de voir ce que ces marines allaient faire/dire...

Revenir en haut Aller en bas
Clive R. Jackson
Etat-Major
Etat-Major
avatar

Messages : 1484
Age : 27
Métier : Navigateur

Fiche du marin
PP : 845
PH : 812
Grade : Contre-Amiral

MessageSujet: Re: Business is business [PV: Hiki, Clive, Pandé]   Mer 3 Oct - 19:50

<< - Yare,yare... Le document confidentiel dont parle ton pote est une carte aux trésors, tu crois pas qu't'as plus à gagner avec ça qu'avec ma tête? >>

Si effectivement son information se révèle véridique cela pourrait jouer en sa faveur, après tout, qu'il me mente ou pas cela n'aura aucune importance, si je peux vérifier ce qu'il vient de me dire et peux m'assurer d'avoir le butin je pourrai toujours ramener son cadavre sur le bureau de l'un de mes supérieurs, ce qui me ferai deux fois plus de gains, j'étais gagnant quoi qu'il arriverait. Nulle envie de laisser passer une occasion pareille je range mon magnum dans ma poche tout en m'assurant que celui-ci ne fasse pas de geste qui pourrait être regrettable autant pour lui que pour moi. Je tourne ma tête en direction de Hiki afin de lui arracher l'enveloppe des mains sans me soucier de la réaction qu'il pourrait avoir, c'était assez brusque mais nécessaire.

« Oh petit cachottier, c'est vrai ce mensonge ? Tu n'aurais pas oublié d'omettre un détail aussi fringuant à un Adjudant de la marine, non ? Si ces rumeurs sont fondées il va falloir agir en bon citoyen et aller voir ce qu'il se trame pour remettre ce fameux trésor dans les mains de..son propriétaire, exceptionnellement ~ »



J'esquisse un large sourire, c'était évidemment de l'ironie mais c'était impossible d'avouer de but en blanc à quelqu'un en qui je n'avais pas confiance que ma seule préoccupation durant cette mission serait de trouver un moyen pour les enflés et ajouter ce trésor à mon palmarès. Le simple fait d'avoir ouvert l'enveloppe qui était cacheter d'un sceau de la marine pourrait nous valoir des ennuis, mais j'étais relativement douer pour mentir effrontément et donc je finirai bien par trouver quelque chose de potable en cours de route. Au fond, ça n'avait que peu d'importance parce que je tenais là le billet pour le paradis, l'argent ainsi volé pourrait me permettre de me mettre à l'abri pour un petit bout de temps, une occasion inespérée.



« Très bien, on va calmer le jeu et chercher ensemble un compromis. Quant à toi Dicki*, interdit de mourir sous mon commandement. T'es déjà pas un cadeau, pas besoin de paperasse supplémentaire. »

Les choses étant dites, tout le monde semblait comprendre l'enjeu de la mission, ça ne serait pas une partie de plaisir et il me fallait des gens capables et consciencieux, ce que je n'avais apparemment pas sous la main. Mais je n'avais pas trop l'embarras du choix, c'était donc ça ou rien, autant tenter le tout pour le tout..Je décide de lire l'enveloppe que j'avais décacheter un peu plus tôt, j'y jette un rapide coup d'oeil pour y prendre note des informations relatives à la mission. La provenance de l'argent ne semble pas indiqué, d'ailleurs ça me paraissait plutôt louche le fait qu'elle ne le soit pas, mais l'important était avant tout de connaître l'itinéraire et les combines pour parvenir à mettre la main sur le trésor. Une fois le manuscrit lit dans sa totalité je me mets à expliquer le plan de façon à ce que chacun de nous puisse bien l'assimiler, mais avant ça je leur fais signe de sortir du bar pour aller dans un endroit plus discret que celui ou j'avais failli étaler la matière grise du pirate un peu plus tôt.



« T'as déjà vu le film Ocean's Twelve ? Parce que va falloir douiller. Je n'en connais pas les causes et encore moins les raisons, mais il semblerait que les bijoux et l'or doivent être transporter d'un lieu tenu secret jusqu'à un endroit plus isoler de l'île, c'est là qu'intervient Nikky*, il doit se présenter près d'un embargos privé, près d'un carrière, il semblerait même que le chemin nous y menant passe par une grotte, je suis pas géographe mais les coordonnées sur ce bout de papier nous conduirons jusque-là bas. »

*Se trompe à chaque fois de nom pour Hikki.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Business is business [PV: Hiki, Clive, Pandé]   Lun 15 Oct - 14:39





BUSINESS
IS BUSINESS





J'ai quand même bien de la chance hein! Moi j'étais venu ici pour trouver une carte aux trésors, j'tombe sur des marines peu ordinaires qui pourront m'aider! Oui, le trésor n'est pas un trésor simple à gagner, il paraît qu'un monstre gigantesque le protège, je n'étais peut-être pas en mesure de le battre? Je n'avais qu'à le battre avec les marines présents ici même et me barrer avec le trésor! Le blond là, je suis presque sûr qu'il a entendu la même rumeur que moi, il va essayer de mettre au point le même plan que moi, mais ça ne marchera pas! Il me faudra le berner malheureusement! Les marines se cachent derrière le fait qu'ils sont les "justiciers", mais leurs pratiques sont souvent les mêmes que celles des pirates, il faut se préparer! Le blond avait un sourire ironique, je ne sais pas si il pensait que je ne l'avais pas remarquer mais en tout cas c'est plutôt flagrant..

Je faisait deux pas vers lui, la main gauche sur la ceinture, au cas ou j'ai a dégainer expressément mon sabre. Je le regardais dans les yeux avec un sourire sournois, la marque des fabrique de Pandé, on peut le dire! Le blond me parlait, enfin c'est ce que je supposais, il voulait nous mettre la pression sûrement, ça me prouve qu'il savait pour le gardien de ce trésor. Je crois qu'il essayait de dresser un plan? Il a vraiment cru que j'allais suivre le plan d'un marine? Jamais! Je la jouerais de mon côté, et je vais pas manquer de lui dire. Je n'allais pas le laisser croire qu'il me domine:

<< - VOOOOOIIIII! Je veux bien qu'on s'entraide pour ce trésor, mais jamais, mais alors JAMAIS tu me donnes des ordres! >>

Je pense qu'il a compris le message et qu'il ne me prendra plus de haut comme ça! Une sorte de duel de regards avait lieu entre nous, je pense qu'on avait du mal à se respecter, après tout c'est un marine et je suis un Pirate. Mais il me fallait ce trésor, pour acheter mon bateau, il me fallait cet argent! Le grand marine nous observait toujours. Il avait l'air de tout enregistrer dans sa tête sans rien dire, il devait sûrement analyser, j'suis sûr que c'est un cyborg ou un truc du genre, un être humain aussi grand n'existe pas, et un géant aussi petit non plus... Il me gênait enfaite, il fallait que je me débarasse de lui, il n'avait pas l'air non plus hyper fort mais sait-on jamais. Il n'avait pas l'air d'être dans l'équipage du Blond, est-ce que celui ci me laisserait l'éliminer? Il fallait que je lui demande. J'effaçais un peu mon sourire sur le visage, et vint chuchoter à l'oreille du blond, lui demandant:

**Le grand là, il me gêne, il ne semble pas être ton pote, j'vais l'éliminer je pense, à toi de voir si tu veux le défendre, mais quand quelqu'un me gêne je l'élimine. **

Je n'attendais même pas la réponse du marine pour reculer et regarder agressivement le grand homme, je comptais le découper vite fait, pour pouvoir partir a la recherche du trésor et me faire des sous vite fait. On a beau dire, l'argent ne fait pas le bonheur mais il y participe fortement.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Business is business [PV: Hiki, Clive, Pandé]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Business is business [PV: Hiki, Clive, Pandé]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» BFM BUSINESS
» BFM BUsiness
» bfm business sur la bbox fibre
» Nouveau Citroën Grand C4 Picasso à Partir de 24 250 euros
» Olivier Roussat, sur BFM Business, ambitionne sur la 4G Bouygues Telecom

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece Beginning :: Voguez à travers les flots :: Blue Seas :: South Blue :: Royaume de Saint Urea-
Sauter vers: