AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Partenaires





Index
Inscription
Rechercher
Membre
Connexion
Déconnexion
Votre Profil
Boîte de MP
Groupe

















+ Perso' Prédéf'
+ Batailles Navales
+ Conquête d'îles
+ Tales of Beginning
+ Haut-Fait

Nouveaux arrivants : +10PP/RP
Nous recherchons de vils pirates ou d'idéalistes révolutionnaires pour faire face
à l'imposante marine !
(Note : si vous voulez jouer un marine, n'hésitez pas non plus!)

+ Click here
Autopassion.net le site ddi  l'automobile cr par ses utilisateurs
Partagez | 
 

 ☩ Welcome to the New Age !

Aller en bas 
AuteurMessage
Maître du Jeu 2
Marine
Marine
avatar

Messages : 8

Fiche du marin
PP : MAX
PH : MAX
Grade : Grand Seagal-Sama !

MessageSujet: ☩ Welcome to the New Age !    Ven 24 Oct - 10:53





" Ô Dieu que je déteste tant !
Île de Meeringùe
.

Du fin fond des océans, des forces d’une puissance colossale s’étaient regroupés en secret et émergeaient en ce jour. La marine, ultime défenseur du bien et de la justice, avait œuvré en silence pour régler un problème resté depuis trop longtemps en suspens et devenu depuis peu un véritable fléau. L’institution ultime du gouvernement eu sonnée le clairon et appelée au combat ses hommes les plus forts et les plus dévoués. De la sépulcrale brume qui entourait la méconnue île de Meeringùe, quartier général de l’infâme et du malveillant, une flotte impressionnante de vaisseaux de guerre se découvraient et manœuvraient ; préparant un assaut qui mettrait un point final à une guerre qui avait connue bien trop de victimes.


A leurs bords, l’élite des officiers, la crème de la crème, chaque homme et femme présents en ce funeste jour avaient maintes fois prouvés leurs forces et leurs valeurs et avaient mérité leurs places dans l’expédition punitive. L’Amiral Ulan Hautreeve, plus connu sous le nom d’Akahyou, avait hérité de la lourde tache du commandement. Pour l’assister, l’armée n’avait pas hésité à siffler leurs chiens les plus féroces et les plus cruels ; deux des Schichibukaïs prenaient part, eux aussi, à l’offensive. Non pas pour la gloire, la justice ou le bien, non ça ils s’en fichaient, mais pour des raisons bien moins nobles, une dantesque prime eu été promis au vaillant qui ramènerait la tête de l’ennemi public n°1.

Ryû Shinji , « The Keelhauled », était l’homme à abattre. Le Yonkou scélérat avait osé déclarer ouvertement la guerre au Gouvernement Mondial, et aujourd’hui, il le paierait son impudence de sa vie. Mais malheureusement pour les valeureux serviteurs de la justice, le renégat avait eu vent de ce qui se tramait et avait pris des dispositions.

A peine la flotte amiral eut-elle sortit hors de la chape duveteuse, qu’un concerto de canon se fit entendre. De part et d’autre de la formation gouvernementale, des galions se rapprochaient et donnaient de la voix. Devant eux, sur la butte qui surplombait la plage, Shinji Ryû mirait son piège se refermer sur ses antagonistes. À ses cotés, l’on pouvait distinguer deux ombres trôner à ses cotés ; Takeshi Taisou et Seijiro Hyûta, ses fidèles impériaux, constitueraient l’ultime rempart qui séparerait le Yonkou de son destin.  


À peine les premières escarmouches commencées que la formation militaire changea. Une cohorte de cinq vaisseaux se détacha de l’escouade et filaient vers la plage. Esquivant boulets et projectiles, et profitant de la couverture offerte par les autres vaisseaux, les esquifs arrivaient à bon port. Dans peu de temps, la marine aurait un pied à terre et la vraie bataille commencerait. Cinq minutes avant l’instant T, le Vice-Amiral Warthem prit la parole

« Soldats ! Aujourd’hui, est le jour glorieux où nous mettons un terme à l’infamie, aujourd’hui, est le jour où nous châtions le mal ! Trop d’entre nous ont vu des amis, des frères, tomber ces derniers mois ; aujourd’hui est le jour où votre colère peut se libérer afin de le venger.
Ne tremblez pas, ne criez pas, ne vous effrayez pas. Montrez-moi ce que rendre justice veut dire !
Pas de quartiers, pas de prisonniers, pas de pitié !
Soldats, en avant ! Ramenez-moi la tête de cette ordure ! »
.


_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inokama Homura
Shichibukai
Shichibukai
avatar

Messages : 3

MessageSujet: Re: ☩ Welcome to the New Age !    Ven 24 Oct - 11:18





" l'Opportunité de toute une vie !
Île de Meeringùe
.

La Marine, heurté dans sa fierté après les diverses attaques portées à leur encontre, ne peut que s'obliger de montrer l'exemple, afin de dissuader tout autre belligérant de reproduire les actes commis par l'un des hommes les plus prisés à travers le monde, le Yonkou, Ryû Shinji. C'est donc par la présente, que le Gouvernement Mondial n'a pas hésité à déployer sa force de frappe la plus dissuasive que le monde ait connu : l'un des 3 Amiral, nonce de la Justice de la toute sacro-sainte Marine. Elle, qui de par son emblème représente le bien et l'égalité, le courage et la bravoure, va s'opposer aux séditieux personnages qui ont osé défier le « monde », parce qu'il ne s'agit ni plus ni moins que de cela : l'acariâtre contre le juste, le désireux contre l'inflexible, et, cette nouvelle guerre qui s'amoncelle ne se justifiera que dans le sang de ceux qui savent, des abscons inavoués, des morts..

Deux autres représentants de l'étendard de la Justice trônent fièrement devant la plèbe de bateaux qui ont encerclés l'île, ne s'agissant de nulle autre que d'Amu Haneki, Schichibukaï de son état, ainsi que de son homonyme, Homura Inokama. Leur apparition n'a rien de fortuit, n'ayant pour missive que la tête du vicié capitaine du Keelhauled, venu, lui-aussi, avec certaines flottes à ses côtés : les membres du Bloody Tears, qui ne sont autres que les sujets de l'Empereur. En nombre incalculable, ceux-ci ont tous répondus à l'appel lancé par leur vénéré maître, afin de servir une cause en laquelle ils croient : celle du plaisant Ryû.

« Certaines occasions ne se présentent qu'une fois chaque décennie, et, aujourd'hui, celle-ci se trouve juste devant mes yeux.. »



« ...Il est temps...»


Sans même prendre le temps de terminer sa phrase, le Schichibukaï Homura Inokama, prend les devants, attaquant de front l'Empereur à l'aide de son pouvoir : le Suru Suru no Mi*. Le corsaire ayant intimé à l'une des flottes sur laquelle il naviguait de tirer à vue dès lorsque celui-ci en fera la demande, multipliant ainsi les coups de canons et les tirs des fusils en les « séparant » à la force de son fruit. Si les boulets de canons ainsi que les balles de plombs émanant des navires de la Marine n'ont plus leur taille destructrice, ils gagnent en revanche en quantité, ce qui a pour effet d'augmenter la zone de frappe, de façon à être sûr que la cible serait belle et bien atteinte.

Tous les coups de feux ayant été tirés, seul un épais nuage gris dissimulait l'Empereur du reste du monde, laissant planer le doute sur ce qui était advenu du très controversé Shinji Ryû. Aucun mot, aucun son n'est audible après que cette première offensive eut été donné, seul un silence assourdissant et une tension magnifiquement palpable de la part des protagonistes qui observent la scène avec attention subsiste, guettant tout mouvements suspects..

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Seijirō Hyûta
Pirate
Pirate
avatar

Messages : 2

Fiche du marin
PP : 970
PH : 1000
Grade : Impérial

MessageSujet: Re: ☩ Welcome to the New Age !    Ven 24 Oct - 11:35





" Ô Dieu que je vénère tant !
Île de Meeringùe
.


(Seijiro's Main Theme)

Au milieu de l'apocalypse, trois hommes contemplaient en silence la fin d'une époque. L'un d'eux, se délectait tout particulièrement du spectacle. Attendant patiemment aux côtés de son idole, l'impérial attendait le moment propice pour entrer en scène. Pour son roi, il réduirait en cendre le monde et consumerait de la plus petite brindille au plus petit lopin de terre. Seijirō Hyûta avait un jour prêté serment et voué sa vie à Ryû ; loin de n'être que des mots, les paroles prononcées lors de ce jour béni resteront à jamais gravées dans sa mémoire. Pour son maître, Seijirō irait au bout de l'enfer ; et l'enfer s'ouvrait devant lui, lui tendant ses bras décharnés.

Soudain, le ciel se couvrit et l'enfer vint à lui. Une cohorte d'Anges destructeurs amorçaient une attaque en piqué et fondaient sur le majordome et, mais surtout, sur son empereur. Les saints exterminateurs étaient légions et leurs intentions transparentes. Ils ne connaissaient qu'un objectif et voueraient leurs vaines existences à l'accomplissement d'une seule et unique tache, la mort de leurs ennemis. Loin de s'en inquiéter outre mesure, Hyûta prit une longue inspiration sur sa cigarette, et ceci fait, tendit ses bras dans son dos avant de les rabattre devant lui en claquant des mains.


Le mouvement ainsi généré créa des flammes d'une noirceur digne des ténèbres les plus profondes, et dans une royale flegme, engloutis peu à peu les vengeurs néphalems ; ne laissant rien d'autre que cendre et silence. Un sépulcrale nuage de poussière entourait désormais le trio et un Ange passa.

L'impérial était hors de lui, qui avait osé ? Quel impudent stupide et retors avait eu l'audace d'attenter à la vie du Lord ? Quel pouvait être le nom du fou qui pensait pouvoir s'attaquer à Ryû sans que lui, Seijirō Hyûta, ne le réduise en cendre ? Qui que cela puisse être, il allait amèrement le regretter sous peu. Dans l'esprit de l'Impérial, la rage prenait peu à peu le pas sur sa raison et il n'eut bientôt plus qu'une idée en tête, tuer l’impétueux qui avait osé l'impensable.

Un râle de colère l'accompagnant, son corps changea peu à peu. Ses bras devinrent ailes, ses pieds prirent la formes de serres, son visage s'orna d'un bec et les mêmes flammes qui eurent dévorées les projectiles peu avant recouvraient désormais son corps ; mortels et brûlants harnois. Dans un geste d'une grâce inégalée, l'oiseau de feu prit son envol et sortit du nuage de poussière. Le dévoué pirate cherchait sa proie. Il la trouva très vite.

Non loin de lui, sur la proue d'un navire amiral, se dressait un visage connu. Homura Inokama, un des sept traîtres au service du Gouvernement Mondial. Les Shichibuakaïs représentaient tout ce qu'il détestait, pour lui, ils n'étaient que des hommes indignes du moindre honneur et qui avaient vendus leurs âmes et leurs rêves à une entité nauséabonde et corrompue. Loin d'être effrayé par la réputation sulfureuse de l'ancien renégat, l’Impérial exultait de joie ; en abattant cet homme il porterait un coup décisif aux forces Marines.

« Toi... »



« Misérable, tu viens de commettre l'irréparable ! Ta pénitence sera ton expiation. Repens-toi en enfer, chien ! »


Sur ses paroles, l'oiseau flamboyant agita ses ailes ; desquelles en sortit un torrent de flammes noires. La flamboyante gangue dévorerait tout sur leur passage et rien ne saurait les arrêter Ainsi commença un des affrontements qui changerait le cours de la bataille. Seijirō Hyûta l'Impérial contre Homura Inokama, le Shichibukai.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inokama Homura
Shichibukai
Shichibukai
avatar

Messages : 3

MessageSujet: Re: ☩ Welcome to the New Age !    Ven 24 Oct - 11:51





" l'Obstacle du Divin !
Île de Meeringùe
.


Il se décide enfin à se montrer ! L'assesseur du charismatique Yonkou, Seijiro Hyûta ! Vêtu de son plus bel appareil, l'homme déploie avec rage ses ailes qui s'embrasent dans le décore noire de son plumage flamboyant. Hors de lui, celui-ci ne peut s'empêcher de se mettre face aux attaques, protégeant ainsi son simulacre maître à qui il voue une déférence sans pareille. De la fumée environnante n'en ressort que son manteau nuitée ; capable d'absoudre de sa chaleur n'importe quelle personne prompte à s'en prendre à son vénéré Lord, aussi forte soit-elle. À la vue de tous, l'ailé commandant de flotte n'hésite pas à se décharger sur la personne qu'il avait jugé coupable de l'odieux crime d'avoir attenté à la vie de son mécène, le parjure de la piraterie, Homura Inokama. Une réaction fortement déplaisante pour le corsaire qui voit son attaque échoué. Cependant, pas dupe, celui-ci s'imaginait déjà qu'une offensive de cette ampleur n'aurait aucun effet sur celui que l'on affuble du triste titre de « Yonkou ». Mais ce qui gênait plus fortement le Schichibukaï, n'était autre que la présence de l'Impérial, étant d'un niveau suffisant pour ne pas pouvoir s'en décharger comme d'un vulgaire déchet, ce qui signifiait pour lui que son futur adversaire ne serait pas le Tout-Puissant Ryû.

L'attaque de l'Impérial ne semblait pas effrayer le belliqueux Inomura, qui, d'un geste las, n'hésite pas à dessouder l'avant du bateau où se trouvaient les troupes de Marines qui avaient fait feux quelques secondes auparavant, dans le seul but d'éluder les grotesques flammes de Hyûta, qui ne peut que mirer de son impuissance la perfidie d'un homme qui n'hésite pas à mettre à l'eau ceux qui étaient siens, de son côté. L'agacement qu'éprouve le Schichibukaï ne semble pas s'être apaisé pour autant, dorénavant sur la rive de la petite île, aux avants-postes, là où se jouerait la confrontation entre les différentes parties, que l'homme trône fièrement comme s'il avait remporté une victoire après avoir mis fin à la technique du Bénou. Il savait déjà que Seijiro avait répudié l'idée de le laisser s'approcher de son vénéré, prêt à sacrifier sa vie s'il le fallait pour l'empêcher de l'atteindre.

« Tu ne m'intéresses pas, retournes d’où tu viens, chien ! »



« Dans ce monde, seuls les forts m'intéressent, et tu n'es pas en position de pouvoir prétendre à quoi que ce soit concernant la légitimité de mes actions. La personne que je vise est d'un niveau totalement différent du tiens. »


Dicté par son courroux, ses mots sont tranchants et pourvus d'une haine envers la personne qui se met entre ses ambitions et lui. Oui, lui..Lui qui espérait pouvoir se mesurer à la toute-puissance phénoménale qu'est le Bloody Tears, l'homme qui de sa force tente de renverser le Gouvernement. Il semblerait que le destin ait finalement choisi un affrontement plutôt paradoxale, puisque les deux combattants s'apparentent tous deux aux canidés : chien contre chien, et, la question que tous se posent est : qui aura les dents les plus acérées ? Ce n'est pour rien d'autre que le savoir, qu'Inomura décide d'entreprendre une nouvelle offensive contre le Zoan, cette fois-ci, en usant de plus de son pouvoir. Pour prouver qu'il était digne de se confronter au Yonkou, l'homme décide de miser gros cette fois-ci, n'hésitant pas à utiliser l'île elle-même pour son prochain coup ! La terre se met à se fendre, devenant, petit à petit, sable. Elle s'amasse afin de former des lances d'une taille démesurée, ne laissant qu'un cratère formé à l'apparition de celles-ci. Flottantes, elles se ruent par dizaine sur l'Impérial, qui allait devoir se ressaisir s'il voulait accomplir sa mission première : protéger son capitaine. Cependant, rancunier, le Schichibukaï prépare quelque chose de plus singulier que cette simple attaque, qui, a elle seule, a tout pour faire douter le plus téméraire des combattants.

Ayant déjà prévu telle situation avant d'arriver, il s'imaginait bien que des personnes se mettraient en travers de sa route afin de le priver de joyeusetés avec l'homme qu'il désirait plus que tout affronter, Ryû. Du coup, pour palier à cette éventualité, le corsaire avait déjà émis le souhait qu'on lui fournisse un amas de poudres à canon, que celui-ci avait déjà éparpillées dans l'air en les divisant en des particules tellement fines qu'il en était devenu impossible de les voir à l’œil nue. Elles s'étaient étalées avant l'apparition de la technique des lances, ce qui fait qu'au moment où l'homme déclenchera son pouvoir pour parer le sable, celui-ci sera pris dans un tourment de flammes si grandes qu'une grande partie de la zone de combat en serait altérée, touchant peut-être même le très convoité Yonkou.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Seijirō Hyûta
Pirate
Pirate
avatar

Messages : 2

Fiche du marin
PP : 970
PH : 1000
Grade : Impérial

MessageSujet: Re: ☩ Welcome to the New Age !    Ven 24 Oct - 12:21





" La Force de celui qui sert !
Île de Meeringùe
.


Une inaudible colère bouillonnait sous le bastion flamboyant de l’impérial, au fond de lui, un ardent sentiment meurtrier prenait vie et trouvait écho dans toutes les fibres de son être. De toutes les exactions possibles, le tribut d’un pair était celle qui exécrait le plus Seijiro. Sacrifier ses hommes sur l’autel de ses ambitions, voici donc de quoi était capable le chien renégat ; parfait exemple des extrémités envisageables par le gouvernement, monstre de corruption. Illustrant et légitimant le combat de ce jour, les actes du capitaine corsaire motivaient d’eux même son extermination.

Comment un tel homme pouvait il sérieusement envisager combattre l’empereur, au cœur si pur ? Comment un tel homme pouvait il avoir la prétention de se croire au niveau de Ryû Shinji ? Avait il seulement conscience qu’il ne méritait même pas de vider le pot de chambre du capitaine de flotte ? Envisager ne serais-ce qu’une seule seconde que cette immondice traîtresse pouvait abattre ou même blesser le si digne Yonkou était une hérésie, un blasphème ; l’impur crachait au visage de Dieu et sa stupidité puérile lui faisait penser qu’il pourrait s’en sortir indemne ; l’impérial souriait, sur sa vie et son honneur il jura, détruire l’ancien pirate sans en laisser une seule trace, tel était sa nouvelle mission, son leitmotiv.


« Anubis Sun’s »


Comme le mortuaire écho de ses pensées, les flammes qui recouvraient son corps de héron se mirent à crépiter et à rayonner tel le soleil de l’antique dieu à tête de faucon. Tout, autour de lui, se mit à se dessécher ; l’herbe devint poussière, l’air suffocant et même de courageux marines, qui eurent l’ingéniosité de se rapprocher trop près du dos de l’oiseau divin pour le prendre à revers, s’enflammèrent et redevinrent poussière. Sous l’effet de l’intense chaleur, les javelots sableux envoyés par le Shichibukai se cristallisèrent et explosèrent. Les shrapnels firent d’autres victimes collatérales qui eurent l’audace de rester trop près ; nombres d’entre eux atteignirent tout de même leurs cible initiale et blessèrent légèrement l’impérial.

Plus égratigné que meurtrit, Seijiro décida d’en finir une fois pour toute avec l’immondice dégénérée qui lui servait de rival. Prenant son envol, l’oiseau sacré stationnait désormais à quelques mètres au dessus du corsaire. De son perchoir céleste, il avait vue sur l’ensemble de la bataille. Sûr de lui et peu inquiété par son adversaire, Seijiro se laissa aller à un rapide coup d’œil. Ce qu’il vit le glaça d’effroi. Deux ombres se rapprochaient à grand pas de son maître, malheureusement, ses silhouettes il ne les connaissait que trop bien. Si séparément elles étaient déjà un problème, ensemble elles constituaient un véritable danger pour son lord. Le majordome devait en finir plus rapidement que prévu, plus qu’une envie cela devenait une nécessité. Tant bien que mal, l’impérial tenta de se rassurer, Ryu était encore garder jalousement par un de ses frère. Au final cette pensée ne le rassurait pas le moins du monde, car même si sa force était prouvée, le cadet du quatuor restait un sale gosse impétueux. Seijiro devait en finir vite très vite.


« Je suis l'oiseau Bénou, serviteur de Ryû et guide des impurs vers le Douât. N'espère point en réchapper, fiélon. Les flammes du héron sacré consumeront tout ; jusqu'à ton âme.. »

Les ailes de l’oiseau légendaire se mirent à battre, chaque mouvement se faisant avec plus de célérité que le précédent. De l’air brassé ainsi, naissait une multitude d’oiseaux incandescents qui fondaient vers leur proie.

« Horus Judgement »


Malheureusement pour Seijiro, il ignorait tout des particules de poudre disséminées par son opposant. Son pouvoir déclencha le piège.
L’explosion fut phénoménal et secoua l’île entière.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ulan Hautreeve
Hakahyou
Hakahyou
avatar

Messages : 4

Fiche du marin
PP : 1250
PH : 1350
Grade : Amiral

MessageSujet: Re: ☩ Welcome to the New Age !    Ven 24 Oct - 13:05





" Lorsqu'un Dieu en rencontre un autre !
Île de Meeringùe
.


(Ulan's Main Theme)

Sur son passage, hommes et bêtes s’inclinaient ou disparaissaient. Dans son sillage, les corps sans vies des impétueux, qui eurent l’audace de soutenir son regard, gisaient. Avançant, lentement et sans faiblir, le maelstrom destructeur de l’absolue justice se frayait un chemin sur le champ de bataille. Nombre de renégat tentèrent leur chance, espérant tirer gloire et honneurs de son trépas, autant mourut inutilement. Faisant montre d’un calme et d’une résolution sans pareil, tel un chat à l’affût d’un gros rat, le prestigieux officier prenait son temps et se délectait de chaque râle d’agonie qu’un félon faiblissant poussait. Tel le seigneur de cette guerre, Akahyou avançait sur un tapis rouge d’impure hémoglobine.

Les premières minutes de cette bataille, l’Amiral les avaient passées à ronger son frein. En retrait, sur son navire, il avait minutieusement analysé le champ de bataille. Patiemment, il avait attendu une ouverture qui inéluctablement arriverait. Et après de longues minutes, le moment fut venu. Profitant de la distraction qu’offrait le Corsaire Inokama Homura à Seijiro Hyûta, l’un des chiens de garde du Yonkou, l’Amiral disparut de la proue de son navire pour réapparaître dans la seconde à proximité de sa cible. Par crainte de tomber dans une nouvelle embuscade, l’amiral choisit de ne pas apparaître devant son antagoniste principal, mais plutôt à quelques pieds derrière lui. Ce choix, lui laissant l’occasion de se faire les griffes sur du menu fretin.

Arrivé au sommet de la butte, Ulan Hautreeve fut surpris de constater que le premier arrivé il n’était pas. Faisant face au charismatique empereur et à l’un de ses plus imprévisibles dévots, un sourire arrogant sur son visage d’aveugle, Amu Haneki s’apprêtait à engager le combat. Si l’amiral n’était pas tant concentré sur son objectif, il aurait presque put sourire ; son plan se déroulait sans accroc. L’arrivée de l’amiral ne passa point inaperçu au sein du trio. Le prépubère Takeshi Taisou, enjoué de voir une légende vivante, le provoqua. D’un geste las, Akahyou tendit le bras vers le jeune guerrier et, d’une pichenette, projeta sa cigarette fumante en plein visage.

« Toi… »


A peine le mégot eut-il parcourut la moitié du trajet que le visage de l’amiral apparut à quelques centimètres de celui de l’impérial, le froid métal du canon de son arme plaqué contre son ventre.


« …Dégage, Kozu.»


Le coup partit dans une énorme détonation, le corps chétif du pirate se souleva de terre et dévala la colline ; le corsaire aveugle sur ses traces. D’un geste royal, Ulan tendit son bras gauche et récupéra son mégot au vol. Tirant sur son moignon de cigarette, l’amiral songea à la chance du jeune homme ; pour cette escarmouche, le marine n’avait point pris de revolver standard. Takeshi qui aurait du manger du plomb n’avait eu droit qu’à une balle d’air comprimé ; mais à cette distance, l’officier supérieur doutait qu’il s’en sorte indemne.

Éloignant sa victime de ses pensées, Akahyou se tourna vers son ennemi juré. Combien de fois avait il rêvé à ce moment ? Lors de ces derniers mois il n’avait plus qu’une idée en tête qui l’obsédait, le tourmentait et l’empêchait presque de dormir : prendre la tête du Yonkou. Ce dernier ayant, sans raison apparente, déclaré une guerre total au gouvernement et avait procédé à un plan d’extermination des défenseurs de la justice. Combien de victimes de la folie de Ryu avaient-ils eu ? Personne ne pouvait le quantifier avec précision, mais Ulan savait une chose ; nombres d’anciens élèves à lui eurent perdue la vie des mains vassales des hommes de l’empereur. En leur noms, Shinji Ryû tomberait en ce jour.

D’un geste impérial, Akahyou leva son arme au niveau du visage du tant détesté pirate. Avec élégance, son pouce vint reculer le chien qui se bloqua dans un discret cliquetis qui resta suspendu dans le sépulcral silence qui entourait les deux hommes.


« Shinji Ryû, en raison de divers actes de pirateries et de crimes de guerre, le Gouvernement vous condamne à mort ; la sanction est applicable de ce jour, jusqu’à votre dernier souffle.
Une dernière parole pour la postérité ? »


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amu Haneki
Shichibukai
Shichibukai
avatar

Messages : 2

Fiche du marin
PP : ??
PH : ??
Grade : Shichibukaï

MessageSujet: Re: ☩ Welcome to the New Age !    Ven 24 Oct - 14:20





" It's time to Smile ! Sa-sa-sa~~ !
Île de Meeringùe
.


(Amu's Main Theme)

Tout ce chemin parcouru, tout ces corps mutilés, toutes ces vies ôtées ; et tout ça pour quoi ? Rien du tout. Un intense sentiment de frustration secouait Amu Haneki. Lui qui avait placé tant d’espoir dans cette bataille, les voilà réduits à néant par un Amiral malpoli et trop zélé. L’épéiste aveugle avait tant souhaité se confronter à une légende tel que le Yonkou, qu’il en était décevant de se retrouver face à un second couteau comme Takeshi Taisou. Non pas que le corsaire sous estimait le jeune bretteur, mais se retrouver face à Dieu et combattre son chien est toujours décevant ; chien déjà blessé par un amiral de surcroît. Quand il repensait à tous les efforts fournis pour arriver devant Ryû, Amu envisageait sérieusement la possibilité d’attaquer Akahyou pour lui faire passer l’envie de voler ses proies.

Tant de corps mutilés, tant de sang versé, tant de vies volées ; et tout ça pour quoi ? Pour rien. Pour qu’un Amiral merdique se pointe la bouche en cœur et lui demande d’aller jouer ailleurs. Le corsaire soupirait de déception, si seulement il pouvait retrouver l’euphorie des minutes précédents cet instant. Heureux il était, tranchant et surinant à tout va ses ennemis dans le but unique de se confronter à Ryû ; et accessoirement de toucher la prime sur sa tête.

En lieu d’une potentielle vie d’opulence, il n’avait droit qu’à un maigre lot de consolation à peine assez vieux pour avoir du poil sur sa virilité. Amu poussa un énième soupir, si seulement Shinosuke Tamara avait put avoir le commandement de l’offensive, les choses se seraient sûrement passées différemment. Mais non, cet enfoiré d’Ulan Hautreeve avait eu cet honneur, et il était beaucoup moins compréhensif et ouvert à la négociation que son confrère. Le bretteur aveugle n’avait même pas tenté de parlementer, sachant pertinemment que s’il faisait cela, son sort lui serait réglé avant le pirate. Désormais il n’avait plus qu’à prier. Prier pour qu’Akahyou meurt face au Yonkou, ainsi il pourrait empocher sa prime.


« Sa-sa-sa~~ ! Lève-toi baaaaka ! Plus vite tu seras debout, plus vite je pourrais faire rouler ta tête à tes pieds et empocher ta prime. Sa-sa-sa~~ ! »


Le jeune impérial en face de lui se relevait furibond, qui ne le serait pas après telle humiliation ? Alors que Takeshi, visiblement exécré, maugréait et pestait contre tout et n’importe quoi, le corsaire commençait à faire ses comptes distraitement. Estimant ce qu’il allait pouvoir s’offrir avec sa tête et réfléchissant à l’investissement le plus rentable. Tout à ses pensées, l’aveugle entendit la détonation d’une énorme explosion, déflagration suivit de peu par une secousse sismique. Un sourire fendit son visage, au moins Homura s’amusait.

L’aveugle enviait son confrère corsaire, lui avait eu, à défaut de Ryû, un adversaire de valeur. Un adulte retors qui avait acquis une solide expérience des combats et qui pouvait présenter moult sournoiseries et coups retors qui agrémenteraient l’affrontement ; ce qu’un sale gosse capricieux ne pourrait faire et ne pouvait offrir à son opposant. Oui, du point de vue de l’aveugle, Homura avait eu une sacrée chance et devait, en cet instant prendre beaucoup de plaisirs à charcuter son ennemi. Quel plaisir plus intense que de massacrer un homme fort ?

Caressant le manche de son sabre, rengainé à sa ceinture, Amu songea à son propre plaisir. Quelle joie pourrait-il retirer d’un tel combat ? Non pas que le corsaire prenait l’impérial pour faible, loin de là, Haneki avait parfaitement conscience de la force et du potentiel du trop jeune sabreur qu’il allait bientôt charcuter hâtivement ; mais cette force et ce potentiel était jugé insuffisant face à lui. Et quel plaisir pourrait être retiré du massacre d’un si jeune enfant ? Presque aucun.

Point d’adversaire de valeur pour lui, point d’homme qui le ferait douter et dépasser ses limites. Non rien de tout ça. Uniquement un enfant qui allait bientôt apprendre la dureté de la vie et une triste réalité ; les forts tuent les faibles.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Takeshi Taisou
Pirate
Pirate
avatar

Messages : 2

Fiche du marin
PP : 800
PH : 800
Grade : Impérial

MessageSujet: Re: ☩ Welcome to the New Age !    Ven 24 Oct - 14:42





" l'Entrée tumultueuse du plus jeune Impérial ! « The Morning Star ! »
Île de Meeringùe
.


(Takeshi's Main Theme)

Il n'avait même pas encore eu le temps de prendre part au combat qu'une attaque l'avait déjà atteint, et pas n'importe laquelle, il s'agissait de celle du plus puissant antagoniste de cette guerre, l'Amiral Ulan Hautreeve ! Rêveur quant à l'idée de l'affronter, il semblerait que ses projets allaient devoir être mis de côté, puisque celui-ci n'avait pas hésité à engager le combat avec son chef, Ryû. Cependant, le taquin petit personnage n'était pas enjoué à l'idée de participer au combat l'opposant au Shichibukaï, préférant rester à terre, comme si il faisait le mort. Plus les secondes passaient et plus dans sa tête, cela devenait évident, il allait quand même devoir se le faire, sachant pertinemment que s'il jouait au con, Seijiro n'hésiterait pas à lui mettre un taquet à la fin de cette guerre. Mais cette perspective..Celle de passer du canard laqué au simple McDonald, lui laissait un sentiment amer dans la bouche, il aurait de loin préféré jouer le blessé de guerre, mais les choses, cette fois-ci, étaient clairement trop dangereuses pour qu'il se permette de faire son enfant gâté.

« GRANDYYY !! FRANKYYY !!! À BOIIIIIIIIIIRE !»



Dans un excès de colère, le jeune garnement fait appel à deux de ses subordonnés, qui, en courant, arrivent jusqu'au jeune Impérial. À bout de souffle après avoir parcouru une centaine de mètres en sprint, ceux-ci ne prennent même pas la peine de souffler un coup qu'ils s'interrogent sur la santé du petit maître, avec des balbutiements de stress comme « Vous allez bien, maître ? » ; « Voulez-vous quelque chose ? » ; « Attendez, laissez-moi vous relever ». Ceux-ci étaient habitués des caprices du jeune homme et savait pertinemment ce qu'il pourrait demander, c'est pour cette raisons qu'ils n'hésitent pas à le soulever, le mettant sur leurs énormes épaules musclées. L'un d'eux lui tend une gourde d'eau pour que celui-ci puisse étancher sa soif, tandis que l'autre qui ne l'avait pas sur les épaules, lui fait de l'air en utilisant une feuille trouvé par terre afin de le mettre à l'aise.

« Merci. »



C'était son seul mot de remerciement, il ne semblait qu'à moitié sincère, presque à la limite de l'enfoutisme totale. Mais ils étaient content de le servir, pour une raison bien inconnue d'ailleurs. C'est d'ailleurs ce genre de comportement qui insupportait le dévoué Hyûta, qui s'énervait à chaque frasque que celui-ci faisait. Il ne prenait jamais rien au sérieux, toujours à faire l'imbécile et le gamin, et, ce qui devait énerver le plus le Bénou était le fait que Ryû accepte chacun de ses caprices, sans jamais élever la voix ou même le réprimander, presque comme si ça l'amusait de voir celui que l'on surnomme « The Morning Star » faire le pleutre. Cependant, malgré son caractère merdique, il avait quelque chose de spécial, un talent inouïe pour l'art de l'épée. Son maniement était si bon qu'il en a fait de lui un Impérial dès ses 10 ans, ce qui était exceptionnel.

Du haut de ses deux hommes de mains, accoudé sur eux, une gourde à la bouche, celui-ci regard avec dédain celui qu'il allait devoir affronter. Malgré le fait qu'il n'ait pas la chance d'affronter l'Amiral, le Shichibukaï restait une option intéressante. De plus, il ne s'agissait pas de la personne qu'il convoitait le plus, l'Amiral Shinosuke Tamara, actuel détenteur de l'honorifique titre de « plus puissant bretteur du monde ». Du coup, celui-ci avait le cœur plus léger, après tout, il pourrait tout de même s'amuser avec une proie d'un calibre aussi intéressant que celui de corsaire.

« Ces histoires commencent à me les briser. Pour une enfoiré de raclure comme toi, ma Scything Star* sera suffisante. Mais t'as encore le choix, si tu me laisses passer, peut-être que je t'accorderai le droit à la vie héhéhéhé~ »



La Scything Star* était le nom de son énorme épée à deux main qu'il trimballe partout. Elle n'est que puissance à l'état brute et il ne s'en sert que pour exploiter sa puissance globale. Elle n'est pas faite pour couper, mais pour « déchirer », écrasant et explosant tout ce qu'elle touche. Il s'en sert en règle générale pour éliminer les personnes plus faibles qui seraient en mesure de crouler sous sa toute puissance. Il apprécie également l'utiliser parce qu'elle bride son inné talent, de par le fait qu'elle n'est que peu maniable du à sa grosseur démesurée. Il aime faire durer les choses, car, sa force l'empêche souvent de s'amuser bien longtemps, ce qui fait qu'il apprécie tout particulièrement cette arme qui lui permet de s'éclater.

« YAHOUUUUUU~ J’ESPÈRE QUE T'ES PRÊT, BALTRINGUE, PARCE QUE J'ARRIVE !!! »



Il descend de son trône humain à une vitesse éclaire, dégainant son énorme Scything Star, fonçant avec elle sur son adversaire du jour. Sa vitesse était clairement très impressionnante, surtout avec une épée aussi encombrante. Il n'en avait peut-être pas l'air jusqu'à présent, mais il était clairement le mieux placé pour infliger une correction à Amu. Passant du froid au chaud, de la flegme à l'envie, il venait très clairement de surprendre le corsaire qui n'avait pas eu l'intelligence de dégainer son sabre au moment de leur rencontre. Fonçant sur lui avec son épée braquée à l'horizontale, histoire de prendre de front Amu comme s'il était un vulgaire assaillant.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shinji Ryû
Ryu
Ryu
avatar

Messages : 14

Fiche du marin
PP : 1400
PH : 1400
Grade : Yonkou

MessageSujet: Re: ☩ Welcome to the New Age !    Sam 25 Oct - 8:29





" Il apparaît enfin.. ?! Le tant Deifié Shinji Ryû !
Île de Meeringùe
.


(Ryû's Main Theme)

Il se dessine enfin ! Ce destin immaculé qui décidera du sort de cette bataille, le mal contre le bien, le nihiliste contre le juste, qui, de ces deux superpuissances, allait vacillé afin de décider du sort de cette guerre ? À eux deux, ils représentent l'absolu, ce pouvoir titanesque qui pourrait détruire jusqu'aux fondations de l'île sur laquelle ils se trouvent. Sa présence est perturbante ; l'Amiral semble chanceler entre naturel et faux semblants, allant jusqu'à faire des phrases dénuées de sens pour un homme dont les idéaux diffèrent du commun de la Marine. Quelque part, Ulan tentait de prendre l'ascendant sur le pirate. Ou peut-être étais-ce juste un moyen de se rassurer, car, malgré l'excitation du justicier, il savait que cet affrontement n'aurait rien d'anodin, au plus profond de lui, il n'y avait pas de place pour le doute, c'est pour cette raison qu'il tentait de s'auto-persuader qu'il n'avait rien envier au terrifiant Yonkou.


« ... »


Ryû, quant à lui, ne semblait pas avoir besoin de répondre au monologue de l'Amiral. C'était également une façon d'entretenir cette tension, cette ferveur autour de ce combat qui s'annonçait majestueux. Il ne laissait transparaître aucune crainte, aucun signe d'excitation, c'était l'une de ses plus grandes forces : celle de rester calme devant l'incroyable. Cependant, il serait absolument fou de ne pas avoir une once de crainte devant une stature aussi imposante que celle de l'Amiral, voir même de sous-estimer le titre le plus honorifique de la Marine, celui qui inspire la crainte auprès de chaque criminel et la confiance de chaque concitoyen. Au fond, une pièce se jouait, celle du bien contre le mal, du vertueux contre le séditieux, et, il ne ferait nulle doute qu'une fois celle-ci écrite, la face du monde en serait changée.

« En voilà un ; de discours audacieux. »



« Cependant..Je crains que vos ambitions ne soient éteintes par celles de mes hommes. En mésestimant la force des personnes autour de vous, vous venez de perdre cette guerre sans même l'avoir encore véritablement commencé, Amiral. »


Après tant d'inactivité, voici que l'Empereur décide enfin de passer à l'action, répondant avec tout le sérieux qui est dû à l'ambiance pestilentiel des lieux. Il était évident que les deux hommes ne pourraient désormais plus faire marche arrière, et que désormais, les festivités pourraient enfin débutées. Afin de clore ce petit débat, c'est celui qui était resté jusqu'à la fin sur sa position initiale qui se met à faire la première offensive. À son tour, celui-ci lève la main de la plus élégante des façons ; ses yeux d'un brun apparent se métamorphosent en un rouge vif, intense.

Sachant pertinemment que l'Amiral était en joue à la moindre de ses réactions, l'homme laissa une aura gigantesque émaner de lui. Celle-ci était si intense que, durant un laps de temps très court, toutes les personnes de l'île eurent ressenties son effroi, comme si leur sang se glaçait instantanément, se propageant jusque dans leurs cœurs affaiblis par cette peur constante d'un homme qui venait de révéler une petite partie de son pouvoir. Cette simple seconde suffit à l'Empereur pour s'entourer d'un dôme de sang qui oblige l'Amiral à battre retraite sur plusieurs mètres. Cependant, elle n'avait pas pour but d'exterminer sa proie, non, c'était bien plus que ça. Le dôme s'arrête de tournoyer après quelques secondes pour s'éparpiller tout autour de la zone de combat où se situait Ulan ; déversant le sang sur le sol, comme si une pluie s'était abattue sur l'air de combat.

« Un chien qui habite un palais restera toujours un chien.. »



« ..Laissez-moi vous montrer la différence qui nous sépare. »





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ulan Hautreeve
Hakahyou
Hakahyou
avatar

Messages : 4

Fiche du marin
PP : 1250
PH : 1350
Grade : Amiral

MessageSujet: Re: ☩ Welcome to the New Age !    Sam 25 Oct - 8:53





" À la fin de la partie, Roi et pions retournent dans la même boîte.
Île de Meeringùe
.


(Admiral Main Theme)

Enfin l’ultime affrontement commençait, manichéen duel qui déciderait de l’issue de cette guerre. Après un long silence plein de lourdeur, l’empereur sanglant répondait ; et ses paroles ne laissaient place au doute le plus infime, il comptait vendre chèrement sa peau. Son discours était à son image, froid, impudent et bouffie d’orgueil et de prétention. Ses mots eurent le don d’ulcérer l’Amiral. Ainsi ce chien mésestimait la vie de ses hommes et la sienne, comment l’effronté personnage pouvait-il espérer survivre après tel discours ? Nul n’avait jamais autant manqué de respect à l’officier et ce dernier comptait bien réprimer dans le sang cette verbale agression. Une fois l’altercation finie, il comptait désormais crucifier le corps sans vie du Yonkou à l’endroit même où il se tenait, ainsi tous verraient qu’absolument personne ne peut défier la Marine, particulièrement ses généraux les plus fervents, et s’en tirer à bon compte.

Le vicieux personnage passa à l’offensive, son aura vint meurtrir le cœur et les âmes des soldats qui se tenaient à proximité. A peine Akahyou eut-il le temps d’apparenter cette prestidigitation au Haki Royal qu’un dôme rougeoyant et tourbillonnant vint protéger le scélérat. Ulan, plus par réflexe que par peur, s’esquiva sur plusieurs mètres. Un sourire malsain vint fendre son masque d’impassibilité, son adversaire voulait l’éloigner, soit, il en serait donc ainsi. Fallait il être crétin ou demeuré pour tenter de vaincre l’officier supérieur à distance, lui qui était connu pour être l’ultime pistolero. Les légendes sur ses prouesses étaient toutes fondées, de la plus folle à la plus banale, et l’Empereur moribond s’en apercevrait trop tard. Résolut à ne commettre les mêmes bévues que son exécrable adversaire, Ulan dégaina son deuxième revolver. Il allait tout donner, et ce, dès le début.

« Les faibles n'ont pas le droit de choisir leur façon de mourir ; s'ils trépassent, c'est qu'ils n'auront été des hommes seulement capable d'arriver jusqu'ici. Ils seront remplacés, comme de vulgaires chiens de chasse à qui on aurait agité une proie trop imposante. Ne t'imagines pas des choses, leur sort m'est totalement indifférent, du moment qu'ils remplissent leur rôle.. »



« C'est quelque chose que tu ne devrais pas sous-estimer. »

Le ciel s’assombrit soudain et le ciel se garnit d’une multitude d’objets non identifiés. La grêle qui allait s’abattre sur le champ de bataille était d’une dangereuse létalité. L’Amiral avait décidé de faire tomber un prompt jugement su son antagoniste ; en l’occurrence, ce jugement prenait la forme éparse d’une pluie de boulets de canons. L’averse promettait d’être destructrice, à tel point que l’Amiral lui-même estimait son potentiel d’annihilation égal à celui de trois vaisseaux de guerre. Mais la technique ne s’arrêtait pas là ; certains boulets étaient explosifs, d’autre empoisonnés, certains étaient même creux et contenaient quelques joyeusetés comme de l’huile inflammable ou du gaz nocif. Une mortelle tombola dont Ryû Shinji serait le funeste gagnant.

Ce coup serait décisif et, à défaut de le tuer, révélerait à coup sur l’étendue les pouvoirs de l‘Empereur renégat ; pouvoir sur lequel l’Amiral n’avait que trop peu d’information. Bien évidement, les services de renseignements lui avaient indiqués que Ryû utilisait son propre sang, mais rien d’autre. Bien que les Cipher Pol fussent les meilleurs services d’espions au monde, avoir des informations sur le Yonkou ou son équipage n’était pas chose aisée. Il faut dire que très peu d’hommes furent témoin de son pouvoir, encore moins survécurent pour le raconter.

Autour des deux hommes, la bataille faisait rage. Le sang de braves soldats, au sol, se mélangeaient avec celui de vils pirates. Combien de morts avaient-ils déjà eu ? Combien de pères ne verraient plus leurs fils ? Combien de fils attendraient vainement le retour de leurs pères ? Combien de femme espéreraient encore longtemps le retour de leur moitié ? Beaucoup trop, et cela à cause de l’égoïste folie d’un homme. Akahyou l’avait juré sur son honneur, il mettrait fin à cette guerre ; d’une façon ou d’une autre. Pour ce faire, il était prêt à tout ; même au sacrifice ultime, il s’était préparé à cette éventualité et la mort ne l’effrayait pas. Si son trépas mettait un point final au carnage, s’en serait même un honneur pour lui..


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: ☩ Welcome to the New Age !    

Revenir en haut Aller en bas
 
☩ Welcome to the New Age !
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece Beginning :: Voguez à travers les flots :: Nouveau Monde :: Les autres mers du Nouveau Monde-
Sauter vers: