Partenaires





Index
Inscription
Rechercher
Membre
Connexion
Déconnexion
Votre Profil
Boîte de MP
Groupe

















+ Perso' Prédéf'
+ Batailles Navales
+ Conquête d'îles
+ Tales of Beginning
+ Haut-Fait

Nouveaux arrivants : +10PP/RP
Nous recherchons de vils pirates ou d'idéalistes révolutionnaires pour faire face
à l'imposante marine !
(Note : si vous voulez jouer un marine, n'hésitez pas non plus!)

+ Click here

Partagez | 
 

 Le commencement & la fin [FB:Grey]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Pirate
Pirate
avatar



Sandôra Djidal
Messages : 68
Age : 25
Métier : Navigator

Fiche du marin
PP : 400
PH : 400
Grade : Capitaine Pirate
MessageSujet: Le commencement & la fin [FB:Grey]   Mer 11 Sep - 14:20





Le commencement et la fin.


Illusions, hallucinations.  Des ténèbres qui s’étendait jusqu’à l’horizon. Impossible de voir, sentir, entendre ou tout ce dont pouvait être capable un être humain. Il était là, le couloir de la mort qu’empruntait ce jeune homme, le pas hésitant. Comment survivre dans la noirceur, sans repère ? Coupé du monde, il n’arrivait pas exactement à comprendre où il était et pourquoi  était-il là. Alors qu’il se laissait emporter par la nuit, sans savoir où elle l’emmenait, il eut un déclic et une lumière apparut. Bientôt des semblants de couleurs apparaissaient autour de lui. De plus en plus clair, il retrouvait peu à peu la vue.  Il était dans ce qui semblait être, une maison en bois. Se relevant avec une douleur à la poitrine, il regarda autour de lui quelque peu effrayé.

** Où suis-je ? Qu’est ce que je fais ici ?**

Alors qu’il se posait tout un tas de question, un homme s’approcha de son chevet. Il était assez vieux et portait une très grosse moustache. C’est avec le sourire qu’il s’approcha du blessé. Vérifiant que les bandages étaient bien serrés. Le jeune garçon prit un peu de recule, toujours embrouillé après ce réveil soudain.

« Tu vas bien mon garçon ?
- Je suis où la… ?
- Dans ma maison, à Loguetown
- Loguetown comment j’ai pu arriver à loguetown ?
- Eh bien je pêchais le poisson quand je t’ai trouvé à la dérive sur une planche en bois…
- * Quelle chance, et dire que je ne sais pas nager…*
Merci monsieur…

- Henry ! Tu devrais encore te reposer ces quelques semaines n’ont pas réussi à panser ta blessure…
- SEMAINES ? argghh…


La douleur à sa poitrine était insupportable. Il se souvenait peu à peu de ce qu’il lui était arrivé. Trop confiant, il s’était confronté à ennemi bien trop grand pour lui. Il l’avait sapé tel un moustique sur son chemin, lui laissant une balafre au niveau de sa poitrine.  S’allongeant de nouveau sur son lit il semblait désespéré. Comment pouvait-il avoir une si grande ambition et si peu de pouvoir. Il se décidait à remonter la pente après cet échec. Il lui fallait encore quelque temps pour se reposer.

2 semaines plus tard

Notre ami était sur pied.
Remerciant infiniment son sauveur, il ouvrit la porte de la maison pour être enfin à l’air libre. Le fait d’être debout lui semblait encore étrange. Il n’avait pas bougé de ce lit depuis si longtemps. Mais, il était enfin temps pour lui de partir. Le vieil homme lui donna un sac avec quelques vivres, histoire qu’il puisse prendre la route sans encombre. Le jeune garçon lui promit qu’il paierait un jour cette dette et s’en alla. Le vieil Henry s’écria :


- «  Gamin tu n’as jamais voulu me dire ton prénom !
- Hmm ? Je m’appelle Djidal
- C’est un nom étrange…

- C’est celui du prochain seigneur des pirates ! Ciao ! »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Marine
Marine
avatar



Greyback Byakko
Messages : 107
Métier : Charpentier

Fiche du marin
PP : 411
PH : 407
Grade : Lieutenant
MessageSujet: Re: Le commencement & la fin [FB:Grey]   Jeu 12 Sep - 5:39

New Game


« RETOURNE TE COUCHER VIANDARD ! »

Joignant le geste à la parole, le lieutenant Byakko abattit, avec toute la violence du monde, un poing gros comme un séquoia sur la mâchoire d’un homme qui s’effondra comme un château de carte. Dans un bruit mat, le corps toucha le sol, rejoignant le reste de son équipage. Le pirate n’avait désormais plus que la prison comme avenir. En soupirant bruyamment, Greyback saisit le chiffon qu’un jeune soldat lui tendait et essuya ses mains, débarrassant tant bien que mal le sang qui s’était déposé dessus. Il jeta ensuite l’étoffe sur la pile de corps, désormais inerte, qui gisait devant lui. D’un geste rapide, il sortit un cigare de sa poche qui fut instantanément allumé et fumé.

Ces types le dégoutaient profondément. A cause d’eux, Logue Town avait radicalement changé ses derniers temps. Les pirates s’étaient soudain mis à affluer de toutes parts, semant la pagaille sur le paisible îlot. A tel point que le Quartier Général de la marine avait été obligé d’appeler des renforts ici et sur toutes les îles avoisinantes. Le but était d’une simplicité enfantine, fumer tous les malandrins jusqu’à ce que d’’eux même ils décrètent l’île dangereuse et arrêtent d’y venir. Mais ces salopards avaient la tête dure, ils ne semblaient pas comprendre la situation et continuaient d’affluer, encore et toujours. La même rengaine était débitée sans discontinuer par cette bande d’abrutis, un pèlerinage devant le célèbre échafaud ou l’ancien seigneur des pirates avait perdu la vie. Comme s’il en avait quelque chose à foutre maintenant.


« S’ils sont encore en vie, mettez-moi ces tocards aux arrêts. J’vais faire un tour d’inspection, si vous me cherchez je serais….   »

« …A la taverne, oui on sais chef ! »

Comme un seul homme, les soldats présents avaient finis sa phrase pour lui. Signe qu’ils commençaient à le cerner, ou qu’il passait trop de temps au bistrot du coin, il ne savait le dire. Un sourire flotta vaguement sur son faciès brutesque et le colosse prit sans plus tarder la direction de son estanco favori.
Un coup de latte dans la porte d’entrée plus tard, Byakko passa son imposante tête par l’entrebâillement. Attirant comme à son habitude tous les regards des clients présents. Il faut dire que cette brute épaisse, avec son physique d’ogre et ses vêtements en peau de bête, passait d’ordinaire pas inaperçu. Alors quand il rentrait quelque part en défonçant une porte…

« Salut bande de moules ! Rien à signaler ? Non ? Parfaiiiit ! Alors met moi la même chose que d’hab’ steuplait ! »

Evidemment qu’il n’y avait rien à signaler, à force de passer tout son temps libre accoudé au zinc de l’établissement, l’endroit avait finis par faire parler de lui. Tout le monde savait qu’il était le Q.G. d’un officier de la marine. Il était donc largement contourné par tous les pirates qui passaient dans le coin. Bien sur, il y avait toujours un ou deux idiots qui venaient pour tenter de se faire un nom en lui faisant la peau, mais ceux là étaient plutôt rares.
Tirant sur son cigare, le lieutenant attendait patiemment sa commande. Un ragout de monstre marin accompagné de bière tiède. Il ne lui en fallait guère plus pour être heureux.

Cependant, un détail le surpris. Un homme qu’il n’avait jamais vu auparavant était assis à l’autre bout du comptoir et s’empiffrait comme c’est pas permis.



« Et ben ! Il a les crocs celui là !... »

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Pirate
Pirate
avatar



Sandôra Djidal
Messages : 68
Age : 25
Métier : Navigator

Fiche du marin
PP : 400
PH : 400
Grade : Capitaine Pirate
MessageSujet: Bouffons à la taverne   Jeu 12 Sep - 9:31





Loguetown était une ville vraiment magnifique. Beaucoup de personnes étaient dehors ce jour là et il faisait vraiment beau. Notre héros se promenait au hasard des rues afin de découvrir la ville qui avait tout vu. La ville qui se nommait le lieu « du commencement & de la fin » pour la simple et bonne raison que c’est ici qu’était née et avait été exécuté le seigneur des pirates Gold Roger. Une infamie pour certain, un mentor pour d’autres. La marine qui selon les dires du journal avait capturé le pirate n’hésita pas une seule seconde à l’exécuter. Elle pensait que, de cette manière, les mœurs de pirateries se calmeraient mais, ce fut l’effet inverse. Sur le point de mourir le seigneur tint :




Richesse, Gloire, Pouvoir.
L'homme qui posséda tout, le roi de Pirates, Gold Roger.
Les dernières paroles avant sa mort... Ont poussés les hommes à prendre la mer
"Mon trésor? Si vous le voulez, je vous le donnerai ! Trouvez-le ! J'ai tout laissé là-bas."
Les hommes, en quête d'aventure, se mirent à parcourir Grand Line.
Ce monde est désormais... entré dans l'âge d'or de la Piraterie !
「おれの財宝か?欲しけりゃくれてやるぜ…
さがしてみろ この世の全てをそこに置いてきた」


Un message clair qui rendit le monde complètement aliéné. Discours qui lança l’âge d’or de la piraterie. De nombreux pirates partirent en quête de ce trésor exceptionnelle.
Visitant le coin en disant bonjour aux passants, il marchait tranquillement quand soudain, il eut quelques gargouillements.

« Oooh…on dirait que le centre ville va attendre. J’ai trop faim… »

Djidal se mit alors à courir afin de trouver la taverne la plus proche. Il ne mit pas longtemps à chercher étant donné le nombre d’ivrognes qui jonchaient le sol devant une entrée de bar. Ouvrant les portes à deux battants, il avança l’air de rien avant de s’assoir à une table.

« A manger s’il vous plait, vos meilleurs plats.
- Très bien monsieur »

La jeune femme qui venait de prendre sa commande semblait gentille et prit la commande d’un petit rire moqueur mais mignon lorsqu’elle entendit le ventre du client gargouiller comme un ogre. Quelques minutes et les plats étaient arrivés. Il s’empiffra alors comme un véritable goinfre. S’enfila les plats du jour comme des petits pains. Bientôt, il commença à ruer l’attention de tous les clients, probablement à cause de son appétit féroce. Mais il n’en avait que faire.


** Dis donc cette bouffe est délicieuse. **

A la dernière bouchée, il s’exclama d’un long râle de satisfaction. Signe qu’il avait très bien mangé.

« AAAAH C’ETAIT BON ! MERCI ! PRENEZ TOUS UNE BIÈRE C’EST MA TOURNÉE
- Merci gamin ! (crièrent certain clients)
- Ravis de savoir que notre plat purent satisfaire votre appétit (bordel on a plus rien en cuisine)
- Dites-moi. Où se trouve la plateforme d’exécution de Roger ?
- HEIN ?
Il avait déjà attiré l’attention, mais là, c’en était sûrement trop. Tout le monde avait les yeux braqués sûr lui. Faisant des grimaces avec sa bouche en attendant une réponse, il s’ennuya très vite du tenancier de la taverne.
- Heu..ce nom est tabou jeune homme, vous en êtes conscient ?
- De qui ? Bon peu importe je trouverais moi-même, merci pour la bouffe et gardez la monnaie ! »

Le jeune homme s’en alla donc tranquillement laissant derrière lui la taverne dans un petit tumulte…

« Mais…jeune homme il manque 523 berrys ! »
hrp:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Marine
Marine
avatar



Greyback Byakko
Messages : 107
Métier : Charpentier

Fiche du marin
PP : 411
PH : 407
Grade : Lieutenant
MessageSujet: Re: Le commencement & la fin [FB:Grey]   Ven 13 Sep - 5:23


Challenge Accepted


Greyback avait bien faillit tomber de sa chaise en entendant les paroles prononcée par le goinfre assis juste en face de lui. L’échafaud. Tel était son but. Byakko avait les poings serrés, ses jointures étaient blanchies et ses phalanges craquèrent. Un pirate. Cet enfoiré était un putain de pirate. Le sang commençait à battre la mesure dans les tempes du marine, il voulait lui briser la nuque sans plus attendre et accrocher sa tête sur une pique. Ses choix de vie ne lui permettaient pas de vivre plus longtemps, il ne le méritait pas. Mais était ce vraiment un cloporte de cette engeance ? Rien ne le garantissait à 100% et le lieutenant voulait à tout prix éviter une confrontation avec un civil innocent qui était en mal de sensation forte. Oui. Peut être était il juste un gosse qui souhaitait contempler le lieu ou Roger était mort, peut être était il même un futur marine qui cherchait force de conviction. Greyback devait en avoir le cœur net.

Plus il observait l’inconnu et plus il se disait qu’il n’était peut être pas un pirate. Trop candide, trop enfantin dans son comportement. D’ordinaire ses proies avaient une gueule à ressort et clamaient haut et fort à qui voulait l’entendre qu’ils seraient la Némésis de la marine et enfileraient la couronne de seigneur des pirates. Non. Ce jeune homme ne devait être une racaille, il ne correspondait pas au schéma habituel. Ou alors cachait-il bien son jeu.

Sans prendre le temps de finir son assiette, Byakko se leva et pis la suite du glouton. Non sans laisser une poignée de Berrys suffisamment grosse pour couvrir ses frais de bouche et l’ardoise du jeune homme. Sans perdre un instant, et avec une agilité qui ne correspondant pas à son gabarit, Greyback sortit du gite en un claquement de doigt. Il retrouva sa silhouette un peu plus loin dans la rue. Le marine fonça donc dans sa direction. Arrivé à son niveau, Greyback posa une de ses énormes mains calleuses sur son épaule pour capter son attention.



« Hey toi !...Désolé mais je ne peux pas te laisser filer comme ça….

…J’ai entendu ta conversation à l’auberge…Tu cherches l’échafaud hein ?...





…Laisse moi t’accompagner ! Je te dois bien ça ! Je suis ton débiteur, tu m’as payé une bière après tout ! Allez ! Viens c’est par là ! »

Son interlocuteur semblait surpris. Qui ne le serait pas ? Byakko avait plus la tronche d’un bûcheron aviné que d’un gentil guide touristique. Mais il avait tenté le tout pour le tout, en affichant son plus beau sourire. Un sourire pour lui, une affreuse grimace pour d’autre. Il espérait ainsi gagner la confiance de l’inconnu et peut être qu’il arriverait à lui soutirer quelques informations. Son nom serait un bon début, et avec du bol, il lui dirait même si pirate il était ou pas. Byakko avait mené des opérations d’infiltrations plus compliquée, ce n’était pas un chiard à la panse expansible qui allait lui causer problème.

Le jeu de la roulette russe venait de commencer. Désormais le destin de l’adolescent dépendait entièrement de lui. Suivant ce qu’il allait faire et dire dans les secondes à venir, sa vie pourrait finir plus rapidement que ce qu’il avait prévu. Le cas échéant, Greyback le laisserait en paix. Peut être même que s’il sentait du potentiel en lui essaierait il de la convaincre à intégrer les prestigieuses forces de la marine. Mais dans tout les cas, il avait déjà une dette auprès du soldat.

Une dette de 523 Berrys qui serait remboursée coute que coute. Avec son sang ou sa sueur, le choix lui appartenait désormais.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Pirate
Pirate
avatar



Sandôra Djidal
Messages : 68
Age : 25
Métier : Navigator

Fiche du marin
PP : 400
PH : 400
Grade : Capitaine Pirate
MessageSujet: Re: Le commencement & la fin [FB:Grey]   Ven 13 Sep - 11:02





" La grandeur de l'échafaud Logue Town cnetre ville .

Le soleil tapait et nous étions aux environs de midi. La foule était toujours dehors, à faire son commerce ou à se promener. On pouvait sentir de bonnes odeurs de steak tout juste grillé pour le déjeuner de certains. Djidal, notre jeune fanfaron, avait pour sa part, bien mangé et se sentait plutôt bien. Rien de tel qu’une bonne promenade après un bon repas pensa t-il. Ce jeune homme était un bon vivant, toujours le sourire aux lèvres, heureux pour un rien. Cela avait le don d’agacer un bon nombre de personnes. Le ventre plein, il faisait résonner son pas sur les dalles de pierres de la ville, les gens le regardait, lui et son ventre proéminant.  Il portait comme à son habitude une chemise, cette fois-ci d’un jaune léopard, ainsi qu’un short noir et des bottes. Ses abdominaux durement récoltés avait donc laissé place à de l’embonpoint le temps d’un repas.  Donc, rassasié, les yeux plissés, il marchait, sans bien savoir où aller. Soudain, il sentit une main s’apposer sur son épaule. C’était une main lourde, ferme,  presque bestiale. La personne derrière lui n’était sûrement pas quelqu’un de commode. Il se tourna donc pour savoir à qui il pouvait bien avoir à faire.

    « Hey toi !...Désolé mais je ne peux pas te laisser filer comme ça….

    …J’ai entendu ta conversation à l’auberge…Tu cherches l’échafaud hein ?...


    - Oui c’est ça. Tu sais par où il se trouve ?


Qui était donc cette personne ? Dji avait raison sur une chose, ce type était nuisible. Où du moins son physique laissait à penser qu’il était du genre sauvage. Ce n’était pas le genre de personne à embêter.  Ses cheveux amples et ébouriffé rappelaient la crinière d’un fauve. La peau mate, il était affreusement poilu et ses canines ressemblaient à celle d’un sabre (L’animal bien sûr). Il se tenait devant notre héros tel une véritable armoire à glace. Musclé jusqu’à remarquer que ses muscles avaient leur propres muscles. Etait-ce possible ? On en avait l’impression en le regardant en tout cas.  En résumé, cet homme n’inspirait pas du tout confiance. Il fallait s’en méfier comme de la peste. Prenant un sourire inattendu il teint à notre ami :


    …Laisse moi t’accompagner ! Je te dois bien ça ! Je suis ton débiteur, tu m’as payé une bière après tout ! Allez ! Viens c’est par là ! »


** Oh mais, Il est super cool en faite ! **


    - C’est vrai ? Génial merci ! C’est vrai que c’est une bonne façon de rembourser ta dette. Mais bon je te l’avais offert, tu n’étais pas obligé de me rendre la pareil. »


Djidal était tombé dans le piège tel le petit chaperon rouge face au loup. Et c’était le cas de le dire étant donné le physique de son interlocuteur.
Ils marchèrent tranquillement pendant quelques minutes. Souhaitant faire connaissance avec son nouvel ami, il ne put s’empêcher de le regarder en souriant. Lorsqu’il entamait un nouveau dialogue il vit un minuscule cigle sur le tee-shirt de l’inconnu, qui était auparavant caché  par ses cheveux animales.





** Oh put*n **

Non il ne s’agissait pas d’une hallucination. Il s’agissait bien du logo de la marine. Cet homme ne ressemblait pas du tout à un soldat de la navy. L’avait-il volé à un mousse ? L’avait-il acheté dans une boutique de souvenir du coin ? Djidal se posait toute ces questions en sachant pertinemment qu’il s’agissait de loguetown. Le régiment sous sa protection était forcément une élite de ces représentants de la justice. A dire vrai Sandôra était légèrement paniqué, côtoyer les marines n’était pas dans ses habitudes.
Marchant aux côtés de cet homme mystérieux quelque chose d’étrange arriva.  Le soleil qui était aux éclats commença à disparaitre, caché par des nuages, puis soudain, une brume de plus en plus épaisse apparut pour laisser nos deux protagonistes dans le plus totale des brouillards.

    « OH MERDE…PAS ENCORE… »


Djidal continuait de marcher, exaspéré par cet événement inexplicable. Il disparut alors dans ce brouillard massif, laissant l’armoire à glace perdue dans ce labyrinthe de brume.
Quelques minutes plus tard et notre jeune homme était arrivé à la place centrale. Il était devant lui, l’échafaud.  Il y avait énormément de gens sur cette place mais, il réussit à se frayer un chemin et grimper l’édifice pirate. Debout sur ce dernier, il admirait la vue. C’était magnifique, il pouvait voir toute la ville de cette hauteur.  Posant sa main sur les plaques de bois qu’il le maintenait aussi haut, il attribua ses respects au défunt seigneur.


    ** Vous êtes donc mort ici…Vous avez tout vécu, tout eut. Je veux la même chose, non. Je veux vous surpasser.  **


En se relevant, tout la foule vit alors qu’une personne se tenait sur l’échafaud. Une chose qui était bien évidemment interdite. Il avait attiré les regards de toute la populace. Ces derniers avaient l’air d’attendre quelque chose. Peut être qu’il se fasse arrêter par les autorités qui se dirigeaient vers lui à toute hâte en criant « Eh descend de la gamin ! »
Prenant alors une grande inspiration notre jeune homme s’écria :

« KAIZOKU ONI…ORE WA …NARU !!!! »
(Je serais le roi des pirates)
« TA GUEULE ! »  «  OUAI, RETOURNE CHEZ TA MERE »

Oulà, ce n’était certainement pas le résultat qu’il pouvait attendre. Bientôt les gens commencèrent à le traiter de tous les noms en lui jetant tout ce qu’ils pouvaient trouver. A loguetown, les gens n’avaient pas l’air d’apprécier les pirates et les cons aussi. Djidal n’en avait cependant rien à faire. Il restait debout tel un roc, impassible, les bras croisés, le sourire éternel et du jus de tomate sur le visage.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Marine
Marine
avatar



Greyback Byakko
Messages : 107
Métier : Charpentier

Fiche du marin
PP : 411
PH : 407
Grade : Lieutenant
MessageSujet: Re: Le commencement & la fin [FB:Grey]   Lun 16 Sep - 5:22

New Player


Alors que Greyback emmenait sa potentielle nouvelle proie vers l’échafaud, un phénomène météorologique impromptu vint perturber le plan parfait du marine. Une épaisse chape de brume se leva soudainement et engloutit le guide touristique improvisé et son accompagnant. Le brouillard si soudainement apparut donnait tout son sens à l’expression « à couper au couteau », l’épaisseur du dérèglement climatique était telle qu’il était impossible de voir plus loin que le bout de son nez. Byakko soupira d’exaspération, impossible de garder correctement un œil sur sa cible avec un tel handicap. Il décida alors de poser sa main sur l’épaule du jeune homme afin de le garder sous le coude, ainsi aucune chance qu’il puisse lui échapper. Les deux hommes marchèrent de longues minutes avant de sortir enfin du brouillard. Greyback constata alors avec regret qu’il avait réussi à se perdre, loin de l’échafaud, il avait tourné en rond et était retourné à la taverne d’où il était partit. Passablement énervé par ce contre temps, il se tourna alors vers le jeune homme qu’il avait promis d’accompagner. Des yeux vitreux et une tête inconnue était malheureusement là pour intercepter son regard.

« Bordel ! Mais t’es qui toi ? »



« D’y B’ous B’lait, laissez b’oi b’ard’ir ! (s’il vous plait, laissez moi partir !) »

« Gwahaaaaaaaa ! L’enfoiré ! Il m’a bien baisé !!

Nan pleure pas, tiens tu veux une sucette ? »


• BALA BALA…BALA BALA….BALA BALA….CLICK TCHACK !*

« Ouais, Greyback j’écoute »

«Boss ! Venez vite à l’échafaud, y’a un pirate qui fait des siennes ! »

« Et vous m’emmerdez pour un pirate ? Débrouillez vous bande de glands. J’ai des problèmes plus urgent à gérer ici ! »

« Mais…Mais patron…Il s’agit de Sandôra Djidal ! Tête mise à prix pour 65.000.000M de Berrys ! On y arrivera pas seul ! »

« De quoiiiiiiiiiiiii ? Dites le plus tôt la prochaine fois ! Ok… j’arrive, mais envoyez quelqu’un à la taverne du coin. Y’a une petite fille perdue qui cherche ses parents ! EXECUTION ! »

Après avoir raccroché son escargophone et laissé au bon soin de l’honnête gérant de commerce de la taverne la jeune fille qu’il avait semble t-il enlevé, Greyback partit tout de go en direction de l’échafaud. Une tête hautement primé, voilà une belle journée pleine de promesses. Alors qu’il faisait le listing de tout ce qu’il pourrait acheter avec une telle somme, Greyback fut étreint par une intuition des plus étranges. Se pourrait il que le fameux Djidal soit ce type ? Ce ne pouvait être une coïncidence. Un homme lui demandait la direction de l’échafaud, et à peine perdu de vue, Djidal apparaissait. Non ce ne pouvait pas être le hasard. Byakko n’y croyait pas. L’inconnu de la taverne était Djidal, il ne pouvait en être autrement.

Ce fabuleux hasard, loin de l’énerver plus qu’il ne l’était déjà, réjouis au plus haut point le colosse. Ce maudit pirate était à Ashen Vale au moment des événements qui s’y était produit. Et même si Zuko avait toujours tut les détails de cette affaire, Byakko était sûr d’une chose. Lui et Clive s’était affronté sur cette île, ce qui avait valut à son capitaine adoré une sanction exemplaire. Si le dénommé Sandôra avait vu quelque chose, alors le fauve le forcerais à parler. Ainsi, il comptait bien faire éclater la vérité et discréditer Clive. Le maudit, était la seule piste qu’il avait flairée depuis des mois, les autres belligérants ayant mystérieusement disparus. Il était donc l’unique espoir qu’avait Byakko pour redorer le blason de Zuko.

Grâce à son Geppou, Greyback courait et sautait de toit en toit en direction du lieu de culte de tous les malandrins des mers. Enfin il arriva. Lourdement, il atterrit derrière sa proie. Celle-ci ne se retourna même pas. Loin d’être inquiète, elle semblait aborder un sourire fanatique. Un de ceux qu’aborde les hommes ayant vu la vierge. Mais même s’il était de dos, Byakko put voir que son intuition était la bonne. Le glouton était bien le célèbre pirate. Calmement le marine alluma un cigare. Il pris même le luxe de fumer plusieurs latte avant de prendre la parole.


« Sandôra Djidal, tu es en état d’arrestation, tu es accusé de piraterie. Toute résistance est vaine, suis moi sans faire d’histoire et ta vie sera épargnée….

…Mais avant j’aurais quelques questions à te poser. Tu étais à Ashen Vale n’est ce pas ?...Deux marine se sont battus là bas, si tu sais quelque chose, parle ! Et je me montrerais clément…Le cas échéant… »




« …Je me verrais contraint de te péter le rotules »

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur





“Contenu sponsorisé”

MessageSujet: Re: Le commencement & la fin [FB:Grey]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Le commencement & la fin [FB:Grey]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Xavier Grey se présente. Intéressant! ou pas...
» grey ball
» Les votes de la SOTW 33
» Catch-up gratuit de Grey's Anatomy sur MyTF1
» La Grey est de retour (:

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece Beginning :: Voguez à travers les flots :: Blue Seas :: East Blue :: Logue town-