Partenaires





Index
Inscription
Rechercher
Membre
Connexion
Déconnexion
Votre Profil
Boîte de MP
Groupe

















+ Perso' Prédéf'
+ Batailles Navales
+ Conquête d'îles
+ Tales of Beginning
+ Haut-Fait

Nouveaux arrivants : +10PP/RP
Nous recherchons de vils pirates ou d'idéalistes révolutionnaires pour faire face
à l'imposante marine !
(Note : si vous voulez jouer un marine, n'hésitez pas non plus!)

+ Click here

Partagez | 
 

 Le châtiment [FB]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Etat-Major
Etat-Major
avatar



Zuko Kasai
Messages : 322
Age : 23
Métier : Cuisinier

Fiche du marin
PP : 698
PH : 699
Grade : Sous-amiral
MessageSujet: Le châtiment [FB]   Jeu 18 Juil - 16:36


Sur cette terre ou dans les mers, la Marine aurait toujours besoin de soldats loyaux à son idéal, de personnes de confiances pour accomplir son grand dessein et pour servir le Gouvernement Mondial, des gens aux pouvoirs si puissants qu'ils en feraient trembler la terre et déchaîneraient les océans par leur simple présences, qui feraient trembler les pirates qui n'oseraient même pas prononcer leurs noms tant la peur de les voir surgir serait forte, qui seraient les cauchemars des révolutionnaires impuissant à renverser une si belle instalation justement grâce à ces personnes... Or Il ne pouvait pas exister de personne plus loyale à la Marine, au Gouvernement Mondial et à la loi et l'ordre que le Sous-Amiral Zuko Kasai.

Élevé à bord d'un navire de la Marine, fils de deux grands officiers qui semaient la terreur sur les mers, capitaine de son propre équipage, Zuko Kasai était un Marine dont la réputation n'était plus à faire. Il portait son uniforme avec fierté malgré le fait qu'il le trouve particulièrement insupportable, gardait leur casquette bien vissée sur la tête et gardait toujours avec lui son arme de fonction, un simple revolver qui lui avait été grandement utile par le passé contre quelques pirates et autres bestioles. Il était grand, avait des cheveux bruns en bataille qu'il refusait de coiffer d'une quelconque manière que ce soit, et des yeux bleus qui semblaient juger tout ce qu'il voyait avec une sévérité sans limite. Cependant, la première chose que l'ont remarquait chez lui n'était pas ses yeux ou sa bouche qui ne souriait presque jamais. La première chose que l'ont remarquait était la cicatrice, l'énorme trace de brûlure qu'il portait sur son visage, un souvenir cuisant qu'il gardait d'Ashen Vale, et de son ancien capitaine Clive R. Jackson.

Mais pour le moment Zuko Kasai n'était pas en train d'effrayer des pirates ou de fouiller des îles entières à la recherche de révolutionnaires embusqués. Pour le moment il était toujours à Marijoa qu'il n'avait pas quitté depuis plusieurs jours. Depuis qu'il avait apprit que son ami et mentor, le capitaine Josh Law avait trouvé la mort dans un incendie, dans sa propre maison à Logue Town. Cette mort inattendue avait causé plus de peine à Zuko qu'il aurait bien voulu l'admettre, mais il n'avait pas versé une larme sur ce tragique accident tant qu'il était en publique. Josh Law, un commandant de la Marine, un excellent soldat et un capitaine plus que respecté par tous et toutes avait trouvé la mort dans un banal incendie ? Zuko avait du mal à l'accepter. Surtout que cette mort était parvenu juste à temps pour l'empêcher de témoigner en sa faveur devant l'intendante du conseil des cinq. Zuko ne savait pas comment il s'y était prit, mais il était sûr et certain que la personne étant derrière tout ça n'était autre que Clive en personne, comme si cet homme ne l'avait pas suffisamment déçu ou fait souffrir pour le moment.

Quoi qu'il en soit désormais il n'y avait plus personne pour démontrer qu'il n'était pas coupable d'au moins l'un des crimes dont Clive l'accablait, ce qui voulait dire qu'il était pleinement et entièrement considéré comme coupable au yeux de la Marine qui ne pouvait pas laisser passer une telle chose. Cependant la Marine ne pouvait pas non plus se débarrasser de Zuko, il était devenu trop puissant, trop dangereux, et surtout trop utile grâce à sa totale loyauté envers le Gouvernement Mondial et sa force militaire. Une homme comme lui n'était pas voué à disparaître comme un simple soldat de bas étage que l'on renvoie et dont on ne considère pas les mérites comme étant avérés. Aussi il fallu bien que quelqu'un trouve une solution pour réhabiliter le Marine en disgrâce tout en faisant passer le tout pour une punition à la hauteur de tous les chefs d'accusation qui pesaient contre lui, que ce soit sa supposée insubordination ou toutes les fausses déclarations à propos d'un meurtre, de vente de drogues ou autres délits de ce genre.

Cette solution fut trouvée par l'une des personnes travaillant là-bas qui demanda une audience à son sujet et qui l'obtint assez facilement. La décision fut ensuite prise et acceptée par les membres d'un conseil de juges qui la firent passer dans plusieurs réseaux administratifs pour enfin la mettre sur papier et la rendre plus officielle qu'elle ne l'était et donc, incontestable. Suite à ça il ne restait plus qu'à la faire exécuter, et c'est dans ce but que celui qui avait trouvé la solution au problème eut la tache de venir frapper à la porte des quartiers assignés à Zuko Kasai, encore Colonel à cette époque.

Lorsque celui-ci ouvrit la porte, il se trouva face à face avec un homme légèrement plus petit que lui, portant une moustache et des lunettes avec des cheveux bouclés comme un clown. Il n'avait pas l'air très sérieux. Il ne dit rien, se contentant de le dévisager le temps qu'il prenne la parole.

-Colonel Zuko Kasai ?

-En personne.

Il avait le regard impassible. Il savait parfaitement que l'autre l'avait reconnu. Un Marine célèbre comme lui se faisait reconnaître partout où il allait, encore plus depuis l'incident à Ashen Vale dont tout le monde avait entendu parler malgré le mystère qui continuait d'y planer. Salopards de pirates, c'était à cause d'eux tout ça...

-Le tribunal a fini par décider un châtiment, suivez moi.

_________________

La loi est dure, mais c'est la loi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Etat-Major
Etat-Major
avatar



Zuko Kasai
Messages : 322
Age : 23
Métier : Cuisinier

Fiche du marin
PP : 698
PH : 699
Grade : Sous-amiral
MessageSujet: Re: Le châtiment [FB]   Jeu 18 Juil - 16:39


Zuko prit juste la peine de prendre son insigne et sa casquette avant de suivre le moustachu dans les méandre des couloirs bien propres de Marijoa. Tout le monde était occupé ici, ou tout le monde faisait semblant de l'être. Des hommes et des femmes aux couleurs de la Marine et du Gouvernement Mondial passaient, les croisaient, les dépassaient dans tous les sens, se dépêchant avec les bras chargés de dossier ou vide, seul ou accompagnés par des gens aussi pressés qu'eux... Ils avaient tous l'impression d'être tellement important, que tout reposait sur eux, mais ils n'étaient rien d'autre que des bureaucrates, des gens sans intérêt et sans honneur qui croyaient diriger le monde bien à l'abris derrière leurs piles de papier pendant que les vrais hommes comme Zuko s'assuraient de garder les fesses de tout le monde, y compris les leurs, bien en sécurité pour qu'ils continuent à penser pouvoir dominer le monde. La vérité c'était que si les amiraux décidaient un jour de se rebeller, il n'y avait aucun doute qu'ils prendraient le pouvoir aussi facilement que ces petits merdeux à lunettes allaient faire leurs courses.

C'était bien entendu différent pour les gens comme l'intendante du conseil des cinq. Elle au moins faisait quelque chose d'utile, elle servait ceux qui agissaient vraiment, les aidait directement dans leur tache pour la rendre moins pénible. Une personne telle qu'elle, avide d'ordre, de droiture et de respect des consignes ne pouvait qu'attirer les bonnes grâces de Zuko et attirer son propre respect envers elle. Elle était un modèle pour lui tout autant que les Cinq eux-mêmes, malgré le fait qu'il aspire plus à leur ressembler à eux qu'à elle. Cependant il doutait que ce soit à elle qu'il ai affaire aujourd'hui encore, un simple subalterne du tribunal auquel elle n'avait certainement pas assisté serait bien suffisant pour rendre la sentence.

Il dépassèrent plusieurs portes et descendirent quelques marches avant d'enfin s'arrêter devant la porte d'un couloir moins haut que ses appartements. Donc moins haut que sa propre position sociale. Un type moins gradé que lui allait lui annoncer son châtiment ? Comme toujours la colère monta rapidement en Zuko mais il tenta de la maîtriser tant bien que mal pour ne pas aggraver son cas. On lui faisait un affront ! Une insulte ! On le punissait non seulement avec la décision du tribunal mais également avec la personne qui allait la lui annoncer ! C'était un scandale mais Zuko devait absolument se retenir, impossible de faire autrement s'il ne voulait pas qu'on le dégrade. Le moustachu toqua à la porte alors que Zuko aurait dû pouvoir y entrer sans même s'annoncer, attendant patiemment que l'homme à l'intérieur daigne vouloir le laisser entrer.

C'est une voix basse et assez grave qui leur ordonna de passer le pas de la porte et Moustachu ouvrit le battant en saluant l'homme à l'intérieur avant de laisser passer Zuko en gardant les yeux fixés vers le sol. Voilà une attitude qui lui plaisait mieux. C'était de cette façon qu'on regardait une légende quand on était un simple bureaucrate : on ne le regardait pas, ou alors juste ses pieds. Il pénétra donc dans la pièce et entendit le grincement de la porte qui se refermait dans son dos. La décision devait rester confidentielle ?

Il ne se préoccupa pas plus de ce qui se passait dans son dos et ne se retourna pas, le faire aurait été une preuve de faiblesse, elle aurait voulu dire qu'il avait peur, qu'il cherchait une issue, une échappatoire, alors qu'il se considérait bien supérieur à cette personne debout près de la fenêtre, lui tournant le dos. Dans cette position il pu voir qu'il était plutôt grand, plus que lui et il remarqua déjà que son corps ne tendait pas ses vêtements sans doute un peu trop larges. Cet homme ne faisait pas assez d'exercice pour remplir correctement ses fringues. Son crâne était complètement rasé de ce qu'il pouvait voir, en revanche il ne portait pas de lunettes. Il se retourna au bout de quelques secondes et Zuko vit qu'il s'était trompé : il portait effectivement des lunettes, mais elle n'était pas faîtes avec des branches, juste avec un pince-nez. Il le détailla un instant du regard avant de désigner la chaise en face de lui de l'autre côté du bureau.

-Ravis de vous voir enfin en personne, Colonel Kasai. Je suis Marshall Stings, secrétaire du tribunal. Veuillez prendre une siège s'il vous plaît, j'ai plusieurs points à aborder avec vous.

_________________

La loi est dure, mais c'est la loi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Etat-Major
Etat-Major
avatar



Zuko Kasai
Messages : 322
Age : 23
Métier : Cuisinier

Fiche du marin
PP : 698
PH : 699
Grade : Sous-amiral
MessageSujet: Re: Le châtiment [FB]   Jeu 18 Juil - 16:42


Impassible, Zuko s'exécuta, ramenant la chaise en arrière avant de s'y installer, les bras croisés sur sa poitrine dans une posture d'attente. Il dévisagea ce Marshall qui s'installa également en face de lui, les coudes sur son bureau et les doigts croisés devant sa bouche pendant qu'il l'examinait également. Sa bouche était toute petite d'ailleurs, ce qui rendait une impression étrange lorsqu'il parlait puisqu'il avait une voix plutôt grave. Son nez en revanche était trop grand, il donnait l'impression que sa bouche allait disparaître si jamais il respirait trop fort. Les deux verres de ses lunettes étaient donc bien écartés et rejoignaient deux petits yeux marrons porcins qui le scrutait avec un peu trop d'insistance. En plus il n'avait pas de sourcils ! Qu'est-ce qu'un clown pareil faisait au service de la Marine ? Après on s'étonnait que le Gouvernement Mondial et leur organisation ne soit pas prise au sérieux... Devant son silence le sale bonhomme enchaîna :

-Comme vous le savez, mon Colonel, prendre une décision a votre sujet s'est révélé particulièrement délicat pour le conseil de discipline.

Zuko resta encore une fois silencieux. Ce type était moche, il puait, et en plus il tournait autour du pot. Tout ce qu'il détestait était là devant lui, incarné en un homme qui en plus le regardait de haut. D'ailleurs il se leva pour prendre encore plus de hauteur et retourna se positionner devant la fenêtre, regardant la mer et les vagues au loin qui s'écrasaient contre le bâtiment, les mains croisées dans le dos dans une posture qu'il pensait très certainement impressionnante, voir épique. Zuko ne put s'empêcher de lever les yeux au ciel et de s'avachir légèrement sur son siège, soutenant sa tête d'une main d'un air blasé.

-En effet vous êtes un des éléments de la Marine les plus respectés parmi le Gouvernement Mondial, ce qui n'est pas étonnant vu l'homme exemplaire qui vous a formé. Mr. Jackson est sans doute l'homme le plus prometteur que nous ayons jamais eu dans nos rangs et...

-Clive R. Jackson, coupa-t-il abruptement, ne fait pas partit de vos rang. Même si c'est un homme que je méprise au plus haut point, il ne descendra jamais assez bas dans mon estime pour pouvoir être comparé à une larve de bureau telle que vous.

La larve se recroquevilla légèrement avant de se retourner, rouge de colère et de honte mêlées. Il s'avança d'un pas qu'il pensait très certainement menaçant et se pencha au dessus du bureau en posant ses mains bien à plat dessus. Un peu plus et Zuko en aurait bâillé. Encore une petite démonstration destinée à l'impressionner certainement. Était-il utile de préciser que c'était un échec ?

-Vous n'êtes pas vraiment en position de vous permettre ce genre de liberté d'expression, Colonel.

Zuko se leva à son tour et posa lui aussi ses mains sur le bureau. Sauf que ses mains à lui firent fumer ce bureau tandis que son regard remplis de colère transperçait littéralement le pauvre bourge en face de lui. Outre le fait qu'elle lui donnait l'air d'un homme qui avait survécu à une force suffisante pour toucher et même brûler le possesseur du logia du feu, ses cicatrices ajoutaient à son visage une sorte de colère constante, de seuil de danger à ne pas dépasser et une certaine férocité qu'il n'avait pas acquise à cause de son visage trop lisse d'autrefois. Il avait le physique de quelqu'un que l'ont craignait, il ne lui restait plus que les actes et il serait sans doute l'un des amiraux les plus obéit des mers à défaut d'être aimé.

-Vu votre rang je serais en position de vous demander de lécher mes chaussures, et vous n'auriez même pas le droit de refuser un tel ordre. Je ne suis pas ici pour perdre mon temps, une décision à été prise à mon sujet et les mers regorgent toujours de pirates et de révolutionnaires qui n'attendent que moi pour mourir, alors si vous pouviez m'en informer une fois pour toute que je puisse aller faire le sale travail qui vous permets d'être toujours ici, en vie et en bonne santé, je vous en serais reconnaissant.

Sur ce il le fixa encore quelques secondes puis se rassit pour faire preuve de bonne volonté. Sur le bureau il y avait deux empruntes de brûlé en  forme de main qui fumaient encore. Zuko savait laisser des traces marquantes de son travail, et il serait étonnant que ce bureau soit remplacé. En revanche cet homme et tous ceux qui viendrait travailler ici se débrouilleront certainement pour les dissimuler d'une façon ou d'une autre jusqu'à ce que l'un d'entre eux soit assez riche pour le changer. Ce qui n'arriverait sans doute pas tout de suite.

_________________

La loi est dure, mais c'est la loi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Etat-Major
Etat-Major
avatar



Zuko Kasai
Messages : 322
Age : 23
Métier : Cuisinier

Fiche du marin
PP : 698
PH : 699
Grade : Sous-amiral
MessageSujet: Re: Le châtiment [FB]   Jeu 18 Juil - 16:43


En face de lui l'homme-larve était devenu légèrement blanc. Il savait parfaitement que Zuko avait raison en théorie même si la pratique était tout autre pour le moment. Il se redressa et lissa le devant de ses vêtements d'un air anxieux, il ne quittait pas les deux marques deux yeux. Bien ! Zuko savait faire son petit effet. Enfin la personne en face de lui s'assit à nouveau, mais le plus loin possible du Marine, bien calé au fond de son siège et ayant perdu toute sa superbe.

-Heu... oui. Votre sanction. Ahem. Au vu de vos faits d'armes qui restent malgré tout très impressionnants, le tribunal à décidé de vous accorder une promotion. Félicitation, Sous-Amiral Zuko Kasai. Vous voilà une part de l'Etat Major, nul doute que vous êtes destiné à aller loin dans cette branche, comme M. Jackson.

Zuko resta trop abasourdit pour relever la pique de l'homme-larve. Lui ? Faire partie de l'Etat-Major ? Il n'en revenait pas. C'était en quelque sorte son rêve d'enfant qu'il commençait peu à peu à toucher du doigt. Tous les Marines rêvaient de s'élever, mais très peu y arrivait car bien entendu il n'y avait que peu de places au sommet de la pyramide. Mais désormais Zuko avait acquis une place bien trop loin de la base pour pouvoir s'arrêter là où il était. Encore quelques échelons à gravir, les plus hauts, les plus difficile à atteindre et il serait au sommet, sur la pointe, là où son ambition se trouvait.

Il ne remarqua même pas que l'homme-larve ouvrait l'un de ses tiroirs pour en sortir l'insigne de sa nouvelle charge et la fit glisser vers lui. Zuko détacha la sienne et la tendit à cet homme avant de récupérer son nouveau badge, le symbole d'une autorité différente de la précédente, plus efficace, plus profonde. Il gagnait ainsi plus d'indépendance, plus de liberté pour parcourir les mers et chasser les forbans car il n'était plus sous l'autorité directe de quelqu'un qui lui donnerait des ordres. Bien entendu il avait toujours des supérieurs à qui obéir, mais en attendant les ordres il pourrait mener son Blue Justice où bon lui semblerait et semer la terreur parmi les rangs des hors-la-loi qui continuaient d'écumer les mers de ce monde. Zuko pensait dur comme fer être celui qui mettrait fin à cette ère de piraterie, et son nouvel insigne ne faisait rien pour lui faire penser le contraire.

-Bien entendu, malgré votre promotion vous vous doutez bien que le conseil ne pouvait vous laisser partir sans rien faire. Vous avez enfreint nos lois et vous vous êtes montré passible de haute trahison pour vous être retourner contre la Marine. Le conseil à décidé que pour vous racheter et effacer cet affront que vous avez fait à la Marine et au Sous-Amiral Clive R. Jackson, vous devrez nous ôter une épine du pied. Quatre épines très précisément. M. Kasai, avez-vous déjà entendu parler du Sharp Quartet ?

Question rhétorique. Tout le monde avait déjà entendu parler du Sharp Quartet. Comme les révolutionnaires, parfois certains pirates formaient des alliances de bateau et se constituaient une petite flotte qui rendait assez compliqué leur abordage et arrestation puisqu'il fallait que la Marine déploie elle aussi une flotte d'une taille suffisante pour les arrêter. C'était le cas pour le Sharp Quartet. À la base ils étaient quatre dangereux capitaines pirates rivaux, avides de connaître Grand Line et de trouver le One Piece, le trésor que chaque pirate convoitait. La Marine ne s'en occupait pas plus que ça au départ car ils n'avaient de cesse de se tirer des bâtons dans les roues et de se rendre la tâche difficile entre eux sans qu'ils aient besoin de s'en occuper. Cependant l'un des trois eut l'idée géniale d'affronter l'adversité ensemble au lieu de se mettre sur la tronche à chaque fois. Comme quoi, les bagarres de taverne sont parfois inspirantes.

Depuis ils causaient beaucoup trop de dégât à la Marine qui avait augmenté la prime sur leur tête. Ensemble ils semblaient invincibles, que ce soit sur les mers ou sur la terre ferme, mais aucun ordre direct n'avait été lancé contre eux car ils n'étaient pas encore suffisamment puissant ou ambitieux pour réellement menacer les intérêts du Gouvernement Mondial. Apparemment quelqu'un dans cette organisation avait décidé qu'il valait mieux les arrêter AVANT qu'ils ne deviennent une telle menace trop dangereuse pour les bases de leur Gouvernement. Ça n'arriverait certainement pas avant plusieurs années, mais ça arriverait, il fallait donc arracher les racines du problème avant qu'il ne fasse des fruits.

-Évidemment.

_________________

La loi est dure, mais c'est la loi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Etat-Major
Etat-Major
avatar



Zuko Kasai
Messages : 322
Age : 23
Métier : Cuisinier

Fiche du marin
PP : 698
PH : 699
Grade : Sous-amiral
MessageSujet: Re: Le châtiment [FB]   Jeu 18 Juil - 16:46


-Bien. Ce groupe de pirate a causé quelques... soucis à la Marine. Ils s'enhardissent. Ils commencent à avoir suffisamment confiance en eux pour envoyer leurs bateaux contre des bâtiments sous la protection du Gouvernement Mondial, des navires marchand, des patrouilleurs, certains bâtiments isolés remplis de soldats destiné à aller combattre la révolution... Nous ne pouvons plus les ignorer plus longtemps, mais faire venir un Amiral pour eux serait leur accorder bien trop de crédit.

Zuko hocha la tête. Faire déplacer un homme aussi haut gradé qu'un Amiral pour une affaire comme celle-ci serait exagéré, même si des pirates comme les capitaines de ces quatre navires étaient des hommes puissants aux pouvoirs plutôt impressionnants. Qu'ils envoient un Sous-Amiral pour le faire seul en revanche était un peu sous-estimer les individus. Zuko savait qu'il n'était pas de taille pour abattre les quatre dans un même combat puisqu'ils devaient être au moins aussi puissant que lui. Un mission suicide ? En tout cas pour Zuko c'était la réussite ou la mort. Il ne supporterait pas d'échouer alors que de sa réussite dépendait sa réhabilitation complète au sein de la Marine.

-Nous les surveillons depuis qu'ils ont créé leur alliance bien entendu, nous veillions à ce que rien ne dérape trop loin ou n'échappe à notre contrôle ou à notre attention. Votre mission sera de débarrasser le monde de ces quatre pirates et de leurs officiers pour ne pas que quelqu'un reprenne leur petite alliance après leur mort. Couper la tête et les épaules d'un corps l'empêche de se relever définitivement. Pour ça vous serez seul, car vous comprenez bien que nous ne pouvons pas risquer d'autres vie que la votre pour une erreur qui vous est personnelle.

Zuko grinça des dents. Ce type lui sortait par tous les pores de la peau. Il ne pouvait pas le supporter, ni lui, ni sa sale tronche, ni même l'air qu'il respirait. Il ne souhaitait qu'une seule chose : sortir de ce maudit bureau et ne plus jamais y revenir sous peine de le tuer sur l'instant. Bien entendu il ne ferait jamais une telle chose : aussi insupportable que ça soit, cet homme n'avait commit aucun crime à part être né con. À moins qu'il ai prit des cours du soir pour le devenir ? Ça restait flou pour le moment dans son esprit.

-Je comprends parfaitement, grinça-t-il.

-J'en suis fort aise. Il également évident que nous n'allons pas risquer votre propre vie dans cette entreprise en vous jetant sur les quatre pirates et leurs équipage en même temps. Nous avons des informations comme je vous l'ai déjà dit, et nous sommes tout disposés à vous les donner pour que vous réussissiez au mieux votre travail. Notre but n'est pas de nous débarrasser de vous, M. Kasai, vous avez parfaitement prouvé votre utilité et nous sommes certains que vous aurez beaucoup d'autres occasions de le faire. Non, notre but est de débarrasser le monde de ces vermines de pirates et d'ensuite vous laisser carte blanche pour faire ce que vous savez faire le mieux : nettoyer la mer de toutes les vermines qui y traînent.

Zuko sourit d'un air carnassier. Enfin un point sur lequel ils étaient d'accord. Zuko était certainement la meilleure chose qui soit arrivée au Gouvernement Mondial depuis sa création même. Un bon petit soldat aveugle et obéissant, un vrai tueur de pirate et de révolutionnaire. Un homme totalement dévoué à la loi et à la conception qu'il avait de la justice, c'est à dire celle de la Marine.

-Nous somme d'accord, donnez moi les informations que je dois avoir et je pourrais accomplir mon travail mieux que personne.

L'homme-Larve lui sourit et ouvrit à nouveau son tiroir pour en sortir un classeur contenant les informations dont Zuko allait avoir besoin pour déterminer un plan pour abattre les pirates. Dedans se trouvaient les dossiers de chacun d'entre eux avec leurs forces et leurs faiblesses et surtout : leurs pouvoirs.

-Nous avons apprit qu'ils ne restaient pas toujours tous les quatre. Il se trouve qu'ils prennent une pause en même temps tous les trois mois environs, ils restent loin les uns des autres pour deux semaines de vacances et ensuite ils reviennent les uns vers les autres pour recommencer leurs méfaits. Ils ont tous des endroits favoris, mais nous ne connaissons que la destination d'un seul d'entre, ça sera lui votre première cible.

Il sortit trois feuilles de son classeur, une pour le capitaine et les deux autres pour ses deux officiers.

-Le Capitaine Ted dit « Teddy Bear ». Possesseur du fruit du démon type Zoan qui lui donne le pouvoir de se transformer en ours. En outre il possède le Haki de l'armement et ses deux officiers sont deux jumeaux sabreurs. Ils possèdent aussi la couleur de l'armement. Avant de les tuer vous devrez découvrir où se cachent les autres pour pouvoir continuer cette purge. Aucun d'entre eux ne doit survivre, le conseil à suffisamment insisté sur ce point. Votre premier rendez-vous se trouve au Royaume de Drum. Ne soyez pas en retard...

Zuko se leva aussitôt et récupéra les documents dont il aurait besoin avant de faire un mince salut de la tête à l'homme-larve et de sortir de son bureau. Il allait avoir quelques affaires à récupérer avant de partir, il devait être extrêmement bien préparé pour cette mission. Un massacre ne s'organisait pas aussi simplement qu'un pique-nique...

_________________

La loi est dure, mais c'est la loi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur





“Contenu sponsorisé”

MessageSujet: Re: Le châtiment [FB]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Le châtiment [FB]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Terres à décor
» Insertion dans le site
» C'est notre châtiment. [Avast!]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece Beginning :: Voguez à travers les flots :: Red Line :: Marijoa-