Partenaires





Index
Inscription
Rechercher
Membre
Connexion
Déconnexion
Votre Profil
Boîte de MP
Groupe

















+ Perso' Prédéf'
+ Batailles Navales
+ Conquête d'îles
+ Tales of Beginning
+ Haut-Fait

Nouveaux arrivants : +10PP/RP
Nous recherchons de vils pirates ou d'idéalistes révolutionnaires pour faire face
à l'imposante marine !
(Note : si vous voulez jouer un marine, n'hésitez pas non plus!)

+ Click here

Partagez | 
 

 The law of the monk

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité



“Invité”

MessageSujet: The law of the monk   Jeu 4 Juil - 5:29



My last day begin !


----------------------------------------------------------------


Force est d'admettre, le monde vas beaucoup trop vite, on n'a à peine le temps de savourer le moment présent qu'il est déjà une histoire du passé. Chacun de mes souvenirs me semble tous plus proche les uns des autres de la réalité actuelle. Par exemple en ce moment même alors que je viens de mettre au sol un loup égarer, je me souviens d'un instant de ma vie qui pourrait très bien s'être produit hier alors quand réalité ces instants ce sont produits il y a un an si mon sens du temps ne s'est pas tout simplement détruit depuis belle lurette. Avant d'arriver sur l'île de Yellow Cap pour vivre une vie de solitaire ainsi que de sauvage, je résidais avec des moines dans un temple situé en plein coeur de l'île de Green Hand. Ce petit coin isoler de la société détient son nom grâce à sa forme mais aussi grâce aux arbres géants qui lui procure un aspect verdoyant de tout côté. On y retrouve bien des animaux bien qu'aucun n'est très dangereux, les plus voraces sont exterminés pour qu'un calme y règne, pour tous les autres les moines vivent en communion avec ceux-ci, c'est vraiment attendrissant de voir un homme bâti comme un boeuf s'inquiéter pour la santé d'un oiseau. Je ne proviens pas de ce coin du globe, comme pour toutes les autres îles qui ont croisé mon chemin j'essayais de m'installer et vivre une vie aussi normale que possible. Je réussie à m'intégrer d'ailleur beaucoup plus longtemps que toutes les autres tentatives jusqu'à maintenant grâce au calme qui y règne et à une compréhension mystique entre chaque membre du temple. Jamais personne ne cherche à importuner un autre, aucun n'accuse un autre pour quel que soit les problèmes et tous s'entre-aide dans toutes les situations de la vie quotidienne. Ainsi est la vie de moine, l'harmonie avant tout. Par contre ils n'étaient pas assez stupide pour croire que le monde allait changer et devenir une réflexion de leur mode de vie, ainsi c'est prêtre du calme et de l'ordre saint, pratiquais et pratique d'ailleur encore aujourd'hui l'art du combat. Qu'il s'agisse du maniement d'un bâton au coup de poing le plus vif, chacun excelle dans ses techniques tout en étant lié par les dirigeants spirituelles des lieux à savoir les grands sages.

Il n'y a que très peu de femmes sur cette île, je suis d'ailleur la seule qui est apprise à me battre les autres s'occupent des enfants et des habitations sans se soucier de la guerre et autre futilité du monde moderne, s'offrant corps et âme à leur tâche, laissant leur protection entre les mains des hommes. La vie la-bas réside avec la nature pour la majorité, les vivres et matériel nécessaire pour la vie provient par-contre en grande partie des îles voisines ou chaque semaine un détachement de femmes s'y aventure pour faire les courses et acheter les matériaux nécessaires, laissant ainsi l'île dans un état authentique le plus possible. Ainsi donc j'ai vécu pendant un long moment en leur compagnie bien que malheureusement, ce fut mes derniers instants sur cette île qui furent mes seules vraies souvenir. Ce jour ou ma vie à basculer et sceller mon destin pour les prochaines années voir pour l'éternité.

¨Frappe plus fort Nathalia tu n'y arriveras jamais ainsi, sers-toi de ton poids.¨

¨Plus facile à dire qu'à faire Sensei, je suis toute petite alors comment pourrais-je me servir de mon poids en mon avantage?¨

¨Et bien, ta poitrine peut déjà faire une bonne partie de....Bhe..arr..arggg¨  


Il n'eut pas le temps de compléter sa phrase de pervers chevronner que je lui avais envoyé le coup de poing le plus violent que je n'ai jamais donné dans toute ma vie, le forçant à cracher des dents et faire un vol planer de quelques mètres avant de reprendre contrôle de son centre de gravité et reprendre une position de combat sans avoir préalablement s'être étaler sur le sol. Je n'avais pas encore acquis son niveau de réflexe et encore moins les techniques me permettant de garder une position combative en toute circonstance comme lui, par contre ma force brute excellais parfois la sienne, c'était dur pour son orgueil je le savais. Cette journée était bien commencé, le soleil était chaud, le vent doux, mon entrainement allait comme sur des roulettes et j'avais remis à sa place un moine qui avait par moment un petit côté déplacer. J'étais loin de me douter que j'allais rencontrer un inconnu ce jour-là et encore moins que c'était ma dernière journée complète sur l'île. Je fus envoyer seule en forêt chercher quelques fruits, dans les faits je devais les trouver et en rapporter un bol complet le plus rapidement possible. Un test d'endurance et de mémoire allier à un effort physique soutenu car ces fruits poussaient dans la cime des arbres, je devais donc grimper très hauts et avec l'aide de mes bras, mes jambes et mon courage. Je les trouvais enfin et ma concentration fut brisée lorsque des bruits de branches craquèrent plus bas, je perdis mon équilibre et ma prise sur l'arbre et tombais avec ma prise d'une hauteur suffisante pour faire très mal.

¨Gyaaaaaaaaaaaaaahhhhhhhhhhhhh¨

Je lançais pour une des rares fois depuis mon arrivée, un cri typiquement féminin de terreur absolu, ne sachant que faire hormis me préparer à l'impact.
Revenir en haut Aller en bas

Invité



“Invité”

MessageSujet: Re: The law of the monk   Lun 8 Juil - 11:48

Entraînement. Voila le mot du  jour. Il fallait que je m'entraîne. J'avais imaginé  quelques technique bien particulière durant la nuit. J'alla toquer a la porte du capitaine voir si il était la. Malheureusement croisa Ryohei  qui m'indiqua que le chef était sortit pour faire des courses en vue de notre départ pour grande line. Quel poisse c'était un des rares de ce navire a qui mes technique n'aurait u peut d'effet. Je lui demanda si il était disponible pour un entraînement mais, il me répondit qu'il  devait sortir. Flûte il me  restais pas grand monde mais, tous était déjà occuper ou dormais encore.  En sachant que mon entraînement risquais de faire du bruit, je laissa  un mot a Clint pour le prévenir que j'étais parti pour quelques jours le temps de m'entraîner.

C'est ainsi que je pris le large en promettant de revenir vite. Ne connaissant pas vraiment cette mer je ne me risqua pas  a m'en allez loin. J'accosta sur la première île rencontrer. Elle était plus tôt grade avec beaucoup d'arbre et de rocher. Chose parfaite pour ce que je prévoyais. La première chose que je fis c'est de chercher de l'eau sans sa je n'irais  pas loin. Je du faire un ou deux kilomètres dans la forêt avant de finir par trouver un point d'eau. Je fis le tour pour vérifier que rien de dangereux ne traînait dans les alentours. Je ne repera rien de dangereux. Temps mieux comme sa je pourrais commencer tout de suite .

Je fis prendre a mon bras une forme torsader a son bras essaya de le faire tourner. Je réussi quelques seconde. Bon au moins ma technique était faisable. Il ne restait qu'a trouver comment réussir a maintenir cette rotation. Je m'entraîna comme cela pendant plusieurs heures. Arriver a l'heure de manger je parti chasser un peut. Je tombe sur une petite biche bien appétissante. Je m'appretais a lui sauté dessus pour la tuer et récupérer sa carcasse lorsqu'un terrible hurlement de terreur suivis d'un autre de douleur. D'une douleur extrême je dirais même ce fis entendre.

Ces cris suffirent a faire fuir la biche. Je la comprenais et j'avais bien envie d'en faire de même mais ma curiosité était trop grande et, la personne qui avait poussé ce cris devait surement avoir besoin d'aide. Le cri ne venais pas de très loin donc, je pu rejoindre facilement l'endroit du cris. Je trouva un homme aidant une jeune fille qui avait du mal a ce relever. Ce devait être elle qui était tombé. Voyant qu'il y avait déjà quelqu'un pour l'aider je fis mine de faire demis tour.
Revenir en haut Aller en bas

Invité



“Invité”

MessageSujet: Re: The law of the monk   Mar 9 Juil - 16:47



Who is he?


----------------------------------------------------------------




Le choc fut violent et mon atterrissage ne fut pas des plus réussit, bien qu'en y rependant les probabilités de blessure beaucoup plus grave voir mortelle était plus grande que celle d'une blessure moindre, sur le coup je me sentit stupide bien que chanceuse et je ne pus retenir un immense cris de douleur alors que mon bras gauche avait amortie la majeure partie des dégâts. Celui-ci ne répondais que très peu, je venais d'assurément me disloquer l'épaule mais peut-être était-ce pire encore, tout ce que je savais, c'était que la douleur était presque insupportable. Je tentais de me relever, rien à faire j'étais cloué au sol de douleur, j'avais mal à la jambe aussi, une douleur beaucoup moins poignante ce qui me rassurait un peu. Un des moines vint rapidement à ma rescousse par le plus grand hasard, je me demande encore aujourd'hui comment j'ai pu être assez bête pour croire ce qu'il m'avait raconté à cet instant. Aaron se trouvait-là par pure coincidence et mon cri l'avait alerté, baliverne, ce mec était toujours autour de moi-même au temple, j'étais de son genre et il n'étais pas assez concentré sur ses études pour ignorer que j'étais une fille. J'aurais peut-être dû le confronter à ce sujet, il était si gentil même à mon arrivée sur l'île et bien avant qu'il en commence à garder l'oeil sur moi. Celui-ci était douer pour la médecine, encore une fois le destin c'était chargé de moi d'une drôle de façon, il déchira la manche de ma toge de combat et utilisa sa propre ceinture pour bricoler une écharpe suffisamment robuste pour tenir mon bras immobile. Soudain Aaron ce mis en alerte, je me sentais moi aussi observer, les animaux de la forêt étaient toujours autour de nous et donc ce sentiment de regard pour moi était fréquent, je ne prenais pas autant garde à mes fesses, lui par contre semblait croire qu'il s'agissait peut-être d'une véritable menace puis il se retourna pour regarder derrière mon dos.



¨Et toi, que fait tu sur cette île et sans compagnon? C'est dangereux par ici et je n'aimerais pas avoir la mort d'une personne même si elle est inconnu sur la conscience, tu viens avec nous, tu m'aideras à la ramener au temple pendant que j'assure notre protection à tous.¨

Aaron était fort certe mais franchement il exagérait un peu sur ces capacités, j'étais plus forte que lui et d'ailleur la moitié du village l'étais. Finalement quand je regarde ça d'un oeil éloigner, il était vraiment faible et n'étais bon qu'à se vanter bien qu'il était réellement un bon gars. Jeune et courageux certes, trop confiante et vantard également, comme quoi chaque humain a autant de défauts qu'il a de qualités. Je me retournais, affubler d'une douleur maintenant supportable bien qu'inconfortable au plus haut point pour regarder qui cette demande fus adresser, un inconnu de l'île, était il perdu ?

¨Laisse le tranquille, je suis capable de m'occuper seul de ma protection alors ne vas pas imposer ce genre de requête à n'importe qui, tu sais très bien ce que pense nos supé....¨

Je n'ai jamais eu l'occasion de terminer ma phrase, m'évanouissant sous la douleur, Aaron avait fait exprès pour détacher légèrement mon bandage afin que la douleure revienne violemment me mettre hors d'état de service, c'était sa manière de contrôler les gens obstinés, une méthode qui d'ailleur est resté une habitude chez moi, il m'aura au moins apprise une chose. Je ne sais trop ce qui s'est passé par la suite, le voyage fut il en compagnie de ce mystérieux personnage? Quelques bêtes ont elles essayés de s'en prendre à Aaron alors qu'il m'a raccompagné au village? Aucune image claire hormis quelques branches mouvantes ne sont venues pour m'éclairer sur ce qui s'est passé. Je me suis réveillé des heures plus tard dans ma demeure ou plutôt ma chambre, un repas chaud et quelques bandages et autres outils chirurgicaux éparpiller dans la pièce, mon bras complètement immobiliser dans une véritable attelle. Ma jambe quant à elle ne semble pas avoir été touché, la sensation de douleur provenais peut-être bien d'une simple cheville verser, le grand sage du temple vint m'éclairer peu de temps après et confirma toutes mes hypothèses et commença à critique mon manque de concentration qui avait entraîné cette suite d'évènement malheureux. Je fus conseiller de rester dans mes quartiers et prendre du mieux, quelques minutes plus tard j'étais déjà sortie dehors et m'entraînais avec ma main disponible sur un mannequin fait de bois et de tissus.

*L'inconnu dans tout cela? Est-il ici ou bien encore dans la forêt et que fait t'il sur cette île? Tant qu'il ne fait rien de mal je suppose que je peut l'oublié, Aaron a déjà du rapporter sa présence s'il ne l'a pas emmené avec lui comme il prévoyait faire.*
Revenir en haut Aller en bas





“Contenu sponsorisé”

MessageSujet: Re: The law of the monk   

Revenir en haut Aller en bas
 

The law of the monk

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Arctic monk : Les singes n'ont jamais froid !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece Beginning :: Voguez à travers les flots :: Blue Seas :: North Blue :: Autres îles de North Blue-