Partenaires





Index
Inscription
Rechercher
Membre
Connexion
Déconnexion
Votre Profil
Boîte de MP
Groupe

















+ Perso' Prédéf'
+ Batailles Navales
+ Conquête d'îles
+ Tales of Beginning
+ Haut-Fait

Nouveaux arrivants : +10PP/RP
Nous recherchons de vils pirates ou d'idéalistes révolutionnaires pour faire face
à l'imposante marine !
(Note : si vous voulez jouer un marine, n'hésitez pas non plus!)

+ Click here

Partagez | 
 

 The beast of Yellow Cap

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité



“Invité”

MessageSujet: The beast of Yellow Cap   Mer 3 Juil - 4:07



Danger Draw Near


-----------------------------------------------------------------------


Combien de semaines que dire de mois se sont écoulés depuis mon arriver sur cette île? Franchement je n'ai guère besoin d'avoir la réponse, la vie est trop courte pour qu'on se soucie du temps, il suffit de vivre sans penser aux détails qui pourraient importer pour d'autre personne. Yellow Cap, c'est ainsi que ce coin perdu de North Blue ce fait appeler, une île comme les autres d'une température d'été. Ces immenses montagnes immaculé par des fleurs jaunes lui on donnés son nom, un petit coin du globe très jolie à contempler. Les gens vivants sur cette île réside sur les flancs et à la base de ces monts gigantesques, vivant de ce que la nature leurs offres ainsi que du commerce. La faune et la flore de cette île est unique en son genre et offre aux gens de l'île de quoi prospérer chez les marchands de médecine et les cuisiniers. La ville ainsi que le port cependant ne sont pas ce qui m'intéresse. Je n'ai jamais vécu en société avec ces gens-là, la raison n'est pas qu'ils sont forcément des gens de mauvaise foi bien que depuis mes dernières expériences en société il m'est impossible de coexister avec eux, je suis trop dangereuse pour la classe moyenne. Ainsi donc je vis dans les montagnes et n'approche de leurs habitations que pour m'introduire dans les entrepôts et ainsi me ravitailler de certains éléments que j'aurais du mal à trouver dans la nature. Nombre de fois j'ai rencontré les habitants de l'île et autre voyageur mais aucune de ces rencontres ne c'est bien terminé, je n'ai tué que très peu d'être humain depuis mon arrivée, la majorité ont été blesser et ont réussi à me fuir ou plutôt j'ai décidé de ne pas intervenir davantage. La vie en nature vous apprend beaucoup plus sur la survie et la famille que le monde actuelle je peux vous le juré et lorsque je vois des gens désespérer qui tente de survivre pour leurs proches, je ne fais que penser aux enfants que je priverais de leurs parents et mon âme ce calme, laissant des gens survivent. Ainsi donc on m'a surnommer la sauvage, je ne sais si une prime de capture est affiché au village ou si quelqu'un vas finir par venir me traquer et j'espère qu'aucun des deux n'arrivera, je suis bien sûr cette île et je ne veux pas la quitter pour tout l'or du monde.

Ainsi je vis, à l'intérieur d'une caverne situer sur la plus haute montagne de l'île, plus exactement près du centre de celle-ci, là ou les plantes les plus bénéfiques poussent. Ceci est mon territoire et malgré le besoin des humains pour cette plante, je ne laisserais pas une exploitation intensive de ma cours arrière entre leur main, ils devront se passer de ces fleurs dont j'ignore le nom et que contrairement aux habitants de l'île, je sais ou elles poussent et ce n'est pas seulement sur mon domaine. Bien que je pourrais leurs donnés mon secret, personne n'oserait s'aventurer dans ce sanctuaire secret, personne de l'île tout du moins. Il y a là-bas des créatures beaucoup moins sympathiques et généreuses que moi, des ours gigantesques et autres gros mammifères qui vous garderaient pour son menu du soir.

*Cette foutu meute de loup commence à prendre trop de place, si ça continue ils vont venir réquisitionner mon domaine.*

Les problèmes des gens ne m'importe peu, j'avais les miens à régler. Les loups commençaient à envahir le côté est de l'île, les habitants ne s'occupant pas assez eux, un jour ils auraient tous une mauvaise surprise. J'avais aussi de la difficulté à aller à la source d'eau naturelle situer sur le flanc ouest de ma montagne, un ours de grandes tailles avait fait sa maison à ces côtés et m'empêchais d'Accéder à celle-ci autre que la nuit lorsqu'il dort, je dois donc attendre la nuit pour aller cueillir de la bonne eau ou bien en voler dans l'entrepôt du port lorsqu'il y en n'a. Ces deux détails rendent mon existence très compliquer, d'un côté la force du nombre me submerge et de l'autre la force brute ne fait que m'écraser. J'ai des amis sous la forme de renards et quelques oiseaux bien qu'aucun d'eux ne peut m'aider dans chacun des cas, je n'ai donc d'autre choix que de contourner les problèmes et espérer que dans les deux cas ils se règleront d'eux-mêmes soit par la venue d'humain ou par une mort accidentelle. J'observe chaques jours la progression de mes ennemis, espérant un jour pouvoir m'en débarrasser ou les voir partirent. Les moines de ma dernière aventure avant ma vie en solitaire m'aurais forcément conseillé de simplement pardonner aux autres et vivre avec eux comme une personne normale, malheureusement pour moi je n'ai plus confiance en qui que ce soit.


Revenir en haut Aller en bas

Pirate
Pirate
avatar



Eikô Kuro
Messages : 54
Age : 21
Métier : Charpentier

Fiche du marin
PP : 102
PH : 104
Grade : Pirate
MessageSujet: Re: The beast of Yellow Cap   Sam 13 Juil - 16:42


Ma barque dériva pendant encore un moment sur les flots avant de percuter quelque chose. Dans un grognement sourd, Eikô peina à se réveiller. Il était allongé de tout son long. Il savait que dormir en pleine mer était plus que risqué, mais il s'en fichait en réalité. La chance lui avait toujours sourit et ne l'avait pas encore abandonné. A part ça, la température était idéale à l'endroit il se trouvait. Le sabreur se mit sur ses deux jambes afin de contempler les horizons en espérant reconnaître les lieux. Pour son plus grand désespoir, le paysage ne lui disait rien. Eikô avait atterri dans un trou paumé. Il jura tout d'abord de ne jamais pioncer en mer puis il alla sur la terre ferme. Une douce brise caressa son visage et ses cheveux. Eikô aperçut au loin une fumée blanchâtre qui montait en direction du ciel. Immédiatement, ce fut évident pour lui que des gens vivent à cet endroit-là. Le voyageur rassembla à la hâte ses affaires afin de s'y rendre.

Il lui fallut environ une quinzaine de minutes pour arriver à destination. Les premiers passants, visiblement peu habitués à recevoir des touristes, l'observèrent avec des regards ébahis. L'imposante apparence du sabreur effrayait les gens qui s'écartaient de son chemin jusqu'à ce qu'un gars baraqué décide de l'interpeller.

Hé, l'affreux ! Qu'est-ce que tu viens faire ici ? demanda l'inconnu avec un air menaçant. A première vue, il n'aimait pas les voyageurs dans le coin.

Euh... Eikô ne savait pas si sa réponse allait convenir à son interlocuteur, mais il s'en fichait. Je me suis paumé. Ça vous pose un problème particulier ?

Ouais. Les visiteurs ne sont pas appréciés dans notre ville, surtout lorsqu'ils sont en possession d'une arme. Je te prierais de quitter sur-le-champ l'île.

Hein ? Qu'est-ce que t'as dit ?
Je ne t'écoutais pas... dit Eikô qui faisait mine de regarder les alentours tout en se curant le nez. Il observa attentivement une crotte de nez comme si elle avait de l'importance puis il la jeta avant de sourire à l'homme.

L'indifférence du pirate provoqua la colère du civil. La dispute aurait pu dégénérer en un combat si le maître de la ville n'était pas arrivé à temps. C'était un homme d'âge mur à la chevelure blonde qui lui tombait jusqu'aux épaules et portant une paire de lunettes rondes. Il était vêtu d'une chemise blanche et d'un pantalon en lin beige. Son visage demeurait déterminé et froid. Eikô préféra attendre l'arrivée de cet homme afin de ne pas s'attirer plus d'ennuis. Une fois qu'ils furent face à face, le politicien s'éclaircit la voix avant de dire.

Bonjour, je suis le maire de cette ville. Je ne vais pas passer par quatre chemins donc je voudrais savoir deux choses. Qui êtes-vous et que venez-vous faire ici ?

Je suis un vagabond qui effectue des boulots de tous les types. Cependant, je suis arrivé par erreur sur cette île. Comme vous n'aimez pas les visiteurs, je m'en vais de ce pas.

Eikô s'apprêta à prendre le chemin inverse, mais le blondinet l'interpella. Le bretteur poussa un soupir d'agacement et hésita un instant. Il paraissait à ce moment-là pressé d'en finir et de partir sur d'autres îles. Le maire avait besoin de personnes aguerris pour récupérer des plantes médicinales. Cependant, la quête n'était aussi facile que le croyait le pirate. Il devait se rendre dans les montagnes et affronter le courroux d'une soi-disant bête sauvage. L'évocation de ce monstre ne suffisait pas à effrayer le brave bretteur. Au contraire, il avait une immense envie de l'éliminer avec son sabre. Sans perdre un instant, Eikô partit en direction des montagnes. L'envie de verser le sang le démangeait.

[Je modifie mon style d'écriture pour notre RP.]

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

The beast of Yellow Cap

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Lilissa
» Gif sivouplé ^_^ | CLOSED |
» Avatar Shin Won Ho
» THEBLACK&YELLOW i7 2700k Asrock Z77 Formula WC
» The little yellow flower need your help !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece Beginning :: Voguez à travers les flots :: Blue Seas :: North Blue :: Autres îles de North Blue-